Si je voulais, juste pour voir vos réactions mes amis, dans le sens passionnés

Je suis sous pavillons belge, pensez-vous hors toute considérations, c'est à dire rester objectifs, je dirais aussi patriotiques, que je puisse dans la mesure ou j'en ai les capacités"vous ne me connaisez pas" que je puisse faire de l'école de voile, sans tous les brevets demandés à mes petits collègues sous pavillon français.
Je peut renseigner en mail MP mes collègues heossiens qui pourraient à juste titres se poser des questions.

L'équipage
05 mar. 2013

pour moi tu peux faire tout ce que tu veux ,mais les autorités de l'endroit ou tu exerceras l'accepteront elles ? :-)

05 mar. 2013

hé bien dans la mesure où ils n'ont pas le droit de monter à bord, je pense que celà ne les regardes pas. Mais peut-être me trompége.
Parceque si j'ai raison YAHOUUUU!!!!.

06 mar. 2013

OU avez vous vu qu'ils n'ont pas le droit de monter a bord????

05 mar. 2013

Le beurre et l'argent du beurre.

06 mar. 2013

demande a ton assureur , parce que les autorités , tu peux peut etre les enfumer sans trop de degats ,mais en cas de pepins l assureur lui ne te fera pas de cadeaux.

ceci etant je suis assez d accord avec Sarkis

06 mar. 201306 mar. 2013

Messsieurs, je pose juste une question, en France nous sommes surtaxé pour tout se que l'on peut faire, + les exams singularité française.
Je connais et vous aussi sans doute, des personnes qui ont leur capitaines 200 et qui ont comme experiences un aller retour Brest, les Açores, ils ont entre 20 et 30 ans, vous qui naviguez depuis des années vous savez que l'Océan ne pardonne pas, ils n'ont franchement pas le vécus necessaire, je ne leur en veut pas, ils profitent du système, mais un niveau d'expérience de 30 jours de nav c'est égale à zéro.
Perso j'ai commencé à encadrer à l'UCPA en 86 et ce jusqu'en 2004 et souvent comme salarié, aujourd'hui ont ne reconnais pas mes compétances, grrrrr!!!
Alors je me dis qu'après tout autant profiter du système et offrir à des stagiaires évantuels une formation digne de ce nom, et profiter du pavillon Belge "en france";))

06 mar. 2013

demande à profiter de la possibilté offerte par la VAE (validation des acquis de l'expérience)

07 mar. 2013

Si tu es sous pavillon Belge tu n'as pas le droit d'avoir un but lucratif avec ta lettre de pavillon standard, il te faut (suivant ton navire) soit une lettre de pavillon commerciale (assujettie à la visite des autorité Belges pour verifier si ton bateau repond au minimum requis ) ou bien si ton bateau est plus grand une ( de memoire) lettre de mer .
Et il te faut au minimum quelque brevets reconnus...
Quand à affirmer que les autorités n'ont pas le droit de monter à bord ...je voudrais etre la le jour ou tu leur annonceras cela :mdr: :mdr:

07 mar. 2013

"Ceci n'empêche évidemment ni un contrôle sur l'identité du bateu et de ses occupants ni un contrôle douanier."
c'est exactement ce que je voulais dire , jamais vu personne refouler un controle douaniers
Ou que ce soit j'ai toujours vu les douaniers monter à bord et controler le navire , voir fouiller les cabines de l'équipage et cela sous toutes les latitudes.
Et cela ce produit même dans les eaux internationales....

07 mar. 2013

Longcours : Quand à affirmer que les autorités n'ont pas le droit de monter à bord ...je voudrais etre la le jour ou tu leur annonceras cela

Ben, c'est la règle. Le principe (qui connait nombre d'exceptions) est qu'un Etat n'a pas de juridiction à bord d'un navire battant pavillon étranger.
Ceci n'empêche évidemment ni un contrôle sur l'identité du bateu et de ses occupants ni un contrôle douanier.

06 mar. 2013

Faut pas une structure juridique pour vendre des stages ?
Ou tu offres tes prestations de formateur gratuitement ?

06 mar. 2013

En fait je ne peut pas te répondre, c délicat ;))

06 mar. 2013

Si tu veux tout faire au black cela te regarde et le mieux c'est de ne pas en parler.
Si tu veux être dans les règles, c'est beaucoup plus compliqué car vont s'imbriquer le droit européen, le droit belge et le droit français.
Je comprends que tu veux échapper au droit français d'où le pavillon belge.
Pour ton exploitation il te faut aussi une structure juridique non française qui va t'employer et faire du commerce en vendant les stages.
Pour rester hors du fisc français ton voilier support de ton commerce ne doit pas rester plus de 183 jours en France sinon il y a création d'un établissement commercial de fait en France.
Toi-même ne doit pas être résident en France (- de 183 jours en France) et démontrer que ton activité normale et principale est hors de France.
Le fisc français pourra te demander de justifier de tes revenus et de ton imposition étranger.

La liste peut continuer ainsi longtemps, en gros tout est possible mais il faut être bien conseillé pour ne pas sortir des clous.

06 mar. 2013

Chacun fait comme il veut,mais si on veut ouvrir quoi que ce soit comme entreprise, il faut avoir dans certaines professions les diplomes requis. De plus faire ecole de voile sans les diplomes requis est suicidaire financièrement un accident benin et la gendarmerie maritime demandera les papiers de bateau et ceux du skipper.

07 mar. 2013

Salut Altair , je vais (un peu ) polluer ce fil par une question annexe , puisque tu semble au fait des conditions .

Perso nous aimerions exercer une activité avec notre fier coursier , en le passant sous pavillon Belge ou Hollandais ( déclaré forfait durand la constitution d'un dossier, "navire de charge" puis d'un NUC) mais exploité via une structure Francaise ...est ce possible.
Activité exercée majoritairement , pour ne pas dire totalement hors du territoire Francais.
Est ce possible ?
Tant qu'a faire si impots il y a , autant qu'ils retombent en France .

Quand à la methode Escondida , c'est une des causes qui faisait que lorsque notre Damien était au NUC nous ne pouvions faire mieux que vivoter , car lorsque tu paye une assurance , doublée, le rôle d'équipage,... sans parler des frais de mise en conformité du navire.... et bien tu es forcément plus cher que celui qui travaille au black :-( :non:

06 mar. 2013

Bonjour

Je connais un Belge, qui aurait passé une épreuve pour pouvoir faire reconnaître en France son diplôme Belge de moniteur d'escrime, et il a exercé avec rémunération, légalement, semble-t-il...
C'était il y a 5 ou 6 ans peut être.

Alain :-/

06 mar. 2013

Mais... il me semble qu'à l'intérieur de l'Europe, on est libre de s'installer, de quelque pays d'Europe que l'on soit résident ? C'est vrai en tout cas pour les professions médicales. Chez moi il y a un cabinet médical avec médecins anglais, des kinés belges, etc... qui ont pignon sur rue.

06 mar. 201306 mar. 2013

Bonjour

Tu as parfaitement raison, il faut juste voir si le diplôme est reconnu, je pense, ou tout au moins, en avoir un !

Alain

Ça se dégrade, coté binettes, même pas : - )

06 mar. 2013

Pour pratiquer la médecine en France il faut obligatoirement ètre inscrit à l'Ordre des médecins français qui diffuse les infos à la préfecture et à la Sécu. L'Ordre vérifie l'équivalence des diplômes au sein de l'Union européenne. La liberté d'installation des médecins en France est en cours de remise en question!
Aux USA, par ex., il faut entre autre passer un "Bord", examen très difficile et justifier de la parfaite maitrise de la langue appliquée à la Médecine.

06 mar. 2013

J'ai un peu le sentiment que tu aimerais bien profiter du système sans en avoir les contraintes, gagner de l'argent et ne pas payer d'impôts, donner des cours sans avoir de diplôme, rouler sans permis et faire le taxi...
Pour moi, c'est de l'escroquerie pure et simple, c'est tout!
Notre Depardieu national a tenté le coup: il est maintenant citoyen d'un des pays les plus démocratiques qui soit: la Russie!
Si c'est ton idéal...

07 mar. 2013

Heu Depardieu n'est pas forcement le bon exemple pour illustrer ta phrase "gagner de l'argent sans payer d'impot" vu que depuis ces succés il a (quand même) payer 158 millions d'impots :heu:

06 mar. 2013

Bonjour , je crois qu'en pratique, tout est possible .....tant qu'il n'y a pas d'incident.....mais au moindre petit bobo , ou déception de la part des "clients" , les problèmes de responsabilités, assurances et autres prises en charge des problèmes , ne se règleront pas toujours à l'amiable....et c'est bien normal .......

06 mar. 2013

L'apologie du travail au noir ou hors règlementations n'a pas sa place sur un site communautaire dédié à la plaisance.

06 mar. 2013

Merci pour vous réactions,
Il est hors de question que je m'engage dans ce genre d'activité.
J'ai donné et ne veut pas recommencer.
Je constate juste, à la lecture de vos réponses, qu'il ne doit pas y avoir autant de travail au black, à bord de nos voiliers privés, que ce que certaines personnes pros m'ont affirmé.
Mais surtout ne me comparez pas à Depardieu, je fait beaucoup d'activités physique pour rester présentable.

06 mar. 2013

On s'en moque de l'apparence physique de Depardieu...C'est pas ça qui a fait la polémique.

06 mar. 2013

tout dépend du lieu de l'activité : si l'activité école de voile à lieu en france, ce seront les règles françaises qui s'appliqueront à celle-ci. le fait d'être citoyen communautaire permet de venir exercer l'activité dans le pays en en respectant les règles si on a un diplôme reconnu équivalent. si une école de croisière Belge fait escale en france, ce sont les règles belges qui vont s'appliquer. mais si l'activité de l'école, embarquement/débarquement, siège de l'actiivité, lieu de la déclaration fiscale, recherche de stagiaire etc à lieu en france, peut importe que cette école utilise un bateau battant un pavillon qui ne soit pas français. si une école de croisière française loue un bateau belge, elle devra quand même respecter les règles d'encadrement française dessus.
Bien sur une école de croisière Belge ayant son activité réelle en belgique peut aussi organiser ponctuellement une croisière en france.

de toute façon le soit disant paradis fiscal belge est un mite des médias français le seul avantage c est que le milliardaires peuvent refilé leurs patrimoine a leurs enfant sans ce faire racketté par l état

mais au niveau des entreprises et la je sait en connaissance de cause de quoi je parle vous êtes dans un des pays les plus taxer au monde

dont l argument de ce post ne tien pas c est de l illusion

dom

07 mar. 2013

ET oui,
L'impôt des personnes physiques atteint très rapidement 40 % en Belgique pour un salaire moyen. Contrairement à la France, même les très bas salaires payent des impôts sur le revenu. Au dessus d'environ 6500 EUR, on commence à 25 % + impôt communal (6 à 8,5 %).
Pour vraiment donner envie à nos amis français de venir s'installer chez nous, voici en résumé les taux d'imposition belges sur le revenu (hors impôt communal).

de 0 à 7 900 euros 25 %
de 7 900 à 11 240 euros 30 %
de 11 240 à 18 730 euros 40 %
de 18 730 à 34 330 euros 45 %
plus de 34 330 euros 50 %

ça donne toujours envie ?

06 mar. 2013

Salut, comme tu le demandes et sans polémique ni jugement de valeur en essayant de rester objectif...
Comme le dit Bigornot il me semble que tu
veuilles un peu profiter du système.
Tu risques dans ta région de ne pas te faire de petits copains.
En effet ceux qui ont monté ce type d'activité ont essayé d'être des bons élèves en fonction de notre système français.
Ils ont du faire le parcours habituel du futur entrepreneur soit:
-passer un diplôme si diplôme requis pour leur activité.
-investir dans du matériel avec demande d'emprunt à une banque qui leur a bien évidemment refusé, hormis s'ils pouvaient donner leur maison ou appart. en garantie.
-souscrire une assurance.
-avoir un fond de roulement.
-faire de la pub.
-et bien évidemment commencer à payer les divers organismes sociaux avant d'avoir établi leur première facture.
Malgré tout cela il est possible d'avoir une activité normale et rentable.
J'oubliais il faut aussi ne plus penser travailler maximum 40 heures par semaine.....
Pourquoi veux-tu échapper à notre système français qui qu'on le veuille ou non (je le pense après avoir posé mon sac à droite et à gauche) est un des meilleurs que je connaisse. Peut-être pas indéfiniment mais...
Je me suis permis de regarder ta fiche.
Quand tu étais salarié à l'UCPA te posais tu la question de savoir quel était ton vrai coût avant de percevoir ton chèque?
Dernière remarque pourquoi serais-tu autorisé à concurrencer tes petits camarades qui eux ont faits l'effort de respecter toutes les règles du jeu?
Pour faire un parallèle étant dans le bâtiment je n'aimerais pas être un petit artisan français prêt de la frontière espagnole, qui est concurrencé par des promoteurs français
exploitant la misère de ce pays en employant des pauvres gars sous payés.
Je ne fait pas de morale et je respecte tes états d'âme, c'était juste en 5mn ma réponse.
Comme l'a dit Sarkis c'est quand même un peu le beurre et l'argent du beurre voire plus.
Gilles

07 mar. 2013

Bon si sur le site tout le monde se contente : du beurre et de l'argent du beurre " moi je veux bien ...la cremiére ! :tesur: :lavache:

07 mar. 2013

La France, tu l'aimes ou tu la quitte!
C'est un peu simpliste et racoleur mais quand je vois nos amis anglais qui viennent chez nous se faire soigner car leurs impôts ne leur donnent pas u système se santé valable, quand je vois les statistiques sur le tourisme mondial (nous sommes n°1 depuis longtemps) et que je vois ce qui se passe à l'étranger (j'en suis à 28 pays divers et variés visités), je me dis qu'être né ici fut une chance pour moi et ma famille.
Quant aux riches-et-puissants qui disent qu'ils veulent s'exiler, qu'ils partent! On aura sûrement des gens aussi compétents, aussi intelligents (et sans doute plus) et moins gourmands pour les remplacer. De toute manière, ils n'emmèneront pas nos villes, nos usines, nos campagnes et nos savoir-faire...
Désolé, c'est mon cocorico matinal...
:heu:

ils n'emmeneront pas nos usines ? c'est deja fait :-p

07 mar. 2013

Euh... il me semble que Escondida se met à la place de quelqu'un qui voudrait se lancer dans cette combine.

"juste pour voir vos réactions" et "Il est hors de question que je m'engage dans ce genre d'activité" dit-il

A mon avis "on" lui a dit quelque chos et il veut prouver le contraire en s'adressant à nous en se faisant passer pour le candidat fraudeur.

07 mar. 2013

(escondida), matelot éclair... :non:

07 mar. 201307 mar. 2013

Il y a, me semble t'il, une lettre de pavillon Belge spécifique pour l'utilisation professionnelle du bateau.
Je pense qu'un diplôme qui te permette d'enseigner dans le pays où tu pratiques est requis ne serait-ce qu'au niveau des assurances et de la responsabilité en cas d'accident.

A partir du moment où tu es en règle sur ces points, je ne vois pas pourquoi on aurait le droit de venir t'emmerder si tu exerces à l'intérieur de la CCE sous pavillon d'un état membre.
Il y aquelques années des écoles de skis privées et étrangères sont venus s'installer dans les stations de skis fréquentées par des teouristes étrangers. Au début, les autochtones ont fait la gueule mais c'était légal. Les "voleurs de pains des moniteurs ESF" font maintenant partie du paysage.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (142)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021