Si c est vrai !!! Je dis chapeau a ce milliardaire

J espère que ce n' est pas mito !!

www.neozone.org[...]oceans/

L'équipage
09 juin 2019
09 juin 2019

Il va les trouver ou les 5 t par jour ?

13 juin 2019

S'il y arrive, faisons un calcul simple sachant qu'on en balance 1 million de tonnes par jour.
Il lui faudra donc 548 ans pour ramasser ce qu'on a balancé aujourd'hui sur la planète.
Courage !

10 juin 201910 juin 2019

Furia des photos retouchees comme d habitude !!!
Certains ont bien cru a la résurrection alors pourquoi pas ...
Il y a pas si longtemps. Chaque communes avait sa décharge municipale !
La mer a u e fâcheuse tendance a se nettoyer toute seule , donc retour a l envoyeur .

10 juin 2019

@Tonyv
Serais-tu aussi admiratif si un pauvre était à l'origine de ce projet ? :)

Ou ne serait-ce pas le paradoxe du milliardaire-éboueur qui t'émeut autant ?

Je n'ai rien contre les milliardaires et j'ignore comment celui-ci en est arrivé là mais pour s'en être mis autant dans la fouille il a dû générer un paquet de déchets.
J'espère que ce n'est pas en vendant de l'eau minérale conditionnée dans des bouteilles en plastique ! :)

12 juin 2019

Comme le rasoir et briquet Bic , jettable et retrouvable !! En bon etat sur les plages!! Tous les matins du monde ou l on se ballade partout aux usa , em australie et en Med , les 3 continents ou je suis allee cette annee , et ou je glane le matin sur la plage,
On est loin des glaneuses d agnes Varda,

10 juin 2019

Maintenant on sait.
Il a d'abord fait dans l'offshore pétrolier avant de se reconvertir dans la construction navale.

10 juin 201910 juin 2019

@Yves : ce qui est sur le Wiki est faux!
Aker Verft était déjà une entité en 1977 Puisque c'est avec eux que l'on a construit Cormoran A Et Brent C .
Aker est le spécialiste des navires des Glaces le seul bureau d'étude (en Finlande) pour les tests en réel.
AKER et KVAERNER Ont monté une entité Arctic... En Russie pour une commande de 10 Brises Glaces de 104 m à 245 000 000 USD L'unité.
Je n'ai aucune info sur le personnage à savoir que tous ceux qui travaillaient sur les OSV (OffShore Supply Vessels) ainsi que sur les semi-sub et les Auto-élévatrices ont bien soufferts ces dernières années pour exemple Frederiksen Une autre pointure de l'OffShore.
Donc "Wait and See" .

Maersk à fait un ramassage à partir de San Francisco avec un de ses OSV et une SENNE spéciale mais apparement n'à pas communiqué sur les résultats.

Coté critique, je préfère cette pub personnelle au chien en ferraille de J.Kunts à 61 000 000 USD.

Côté chantiers Navals en Norvège avec les blocs construits en Pologne il y a eu de très gros problèmes pour exemple Kleven (Constructeur de l'Emeraude, société des pêches de Saint Malo) C'est son client Hurtigruten (l'express côtier ) qui l'a renfloué de 150 000 000 USD.
Savoir que le plus gros fond souverain du monde est la Norvège avec Mille milliards de dollars US Déclarés , enfin déclarés en NKR .
Cdt.

10 juin 201910 juin 2019

Yves peux importe milliardaire ou pas !!! A la différence malheureusement le pauvre
Ne pourrais réaliser ce projet et peut importe de son passé !!! L initiative est bonne
Et il est jamais trop tard pour inverser les choses !! Tu n es pas d accord !!!! Il faut rester optimiste
Et j ai envie de l être

:-D un

12 juin 2019

Pas sur! Sans trop de moyens avec un projet qui se tient???

Et peut être qui ne se tient pas me direz vous car entendu 80% Des startup ne tiennent pas.
En revanche il ne doit pas être difficile de trouver de solides investisseurs pour un projet solide.
Il n'a pas été difficile de trouver des financiers à 100 000 000 d'Euros et plus ajouter à cela "le petit peuple" pour arriver au Milliard pour ND Paris.
Passons sur la forme de combien je donne et combien ça me coute vraiment (Défisc')

Le grave souci c'est que l'on est dans une technique qui doit se prouver à différents stades. On a dans ce cas affaire à des plus que pragmatistes, pour exemple aller discuter avec Equinor (ex Statoil) et consorts par expérience il faut être solidement gréé .
Une solide entité pourrait être polyvalente et rapporter des informations sur les grands fonds, les failles, éruptions permanentes etc.
On parle d'une entité, donc pas d'un seul navire.
cdt.

10 juin 2019

Bravo c'est tant mieux si les gens riches s'investissent dans ce genre de programme.

10 juin 2019

Encore un pauvre qui est jaloux d'un riche...? Si je lis bien le lien donné il a commencé comme pécheur à 17 ans et c'est à la quarantaine qu'il s'est lancé dans l'offshore pétrolier...

Yvan Bourgnon devrait prendre contact avec lui.
www.liberation.fr[...]1645275

10 juin 201910 juin 2019

Le problème se complique dés que l'on sort de la zone pélagique car beaucoup de ces composants sont au fond , quelle part ?
Par ce qu'y aller avec des arts trainant cela risque de faire des dégâts.
Spoter et utiliser des pompes ? A ces profondeurs? Pompes à déplacement de volume en pompant de la surface avec deux co-flexip (Flexibles Haute pression) l'un dans l'autre pour créer un espace annulaire. le principe qu'utilisent les foreurs. Très cher!
Ou recycler des semi-subs et travailler en rigide mais il y a pas mal de semis qui ont été scrapées ces dernières années.
Construire une semi-submersible + l'appareillage + Le support coûterait encore moins cher que le projet de notre Monsieur mais ça aurait moins de gueule.
Mieux encore le beau bateau pour Monsieur avec des ROV (Remote Operating Vehicules) Construits spécialement avec des p'tis bras et la remorque pour charger.
Lol mais pas MDR.

10 juin 2019

Efficace et sympa le bateau usine gratosse!
Juste à saisir un des 130 M qui fait de la braco dans le grand sud.
Là, je suis au bord de la start up!

Ca sert a rien ! 99% de la pollution plastique est au fond et sous forme de micro particule que lhomme ne sait pas collecter...
Encore de la poudre aux yeux, il s'est juste trouver une raison de dépenser quelques millions en se faisant si possible voir, car dépenser sans que personne ne le voit n'a que très peu d'interet pour ces gens la, si en plus ça peut lui donner un petit côté altruiste... il en bande déjà rien qu'a l'idée...

Le problème est en amont faut arrêter de croire qu'on va sauver la planète en ramassant les cannettes et sacs sur la plages et en mer... et pourtant comme un con je le fais... mais j'ai pas besoin d'un yacht à xxxx millions de m'as tu vu, deux mains et un filet suffisent

12 juin 2019

Deja arreter d acheter des bouteilles plastoc d eau! Mieux vaut le verre ou les gourdes alu etc ,
Mais la cela va etre l ete et des dizaines de voiliers proprio et locations, faut garder les avitaillement !! Toutes ces bouteilles plastic entassees sous deuxieme peaux plastic,
Qui vont finir ds une poubelle certes ,
Mais en grece ou ailleurs , faut voir ou vont les dechets plastic !!
En grece pas de sentier littoral l c est prive donc personne nettoye , ca fait peur les criques , envahies par les micros plastic ,
Mais l eau est si bleue !!! Homere doit se retourner ds sa tombe

même pas besoin d'aller si loin... voir la croatie... il y a 6 ans j'y plongeais, descente le long de la chaine de mouillage posé sur une épave à 40m, quelle ne fut pas ma surprise lors de la remontée de voir couler sous mes yeux cannettes de bieres et megots... c'est le prof (qui m'a fait plonger un 40m en solo) resté en surface qui balancais son gouter par dessus bord..
Même constat dans les ports ou sur tout autre navire croates sur lequel j'ai pu embarquer...

C'est triste mais avec des sous merde comme cet hommes et ses comparses le long des cotes, on a aucune chance... nous et la planète...

12 juin 201912 juin 2019

Tu as quand même la zone de Clipperton citée par J L. Etienne où tu as quelques hectares à ramasser en surface avant que cela ne devienne des micro-particules.
PS/ Sur des vidéos pro j'ai vu des beaux morceaux au fond mais je te l'accorde bon nombre se désagrègent dés qu'ils sont touchés.

en effet quelques zones... mais à l'échelle de la pollution ça na aucun intêret de créer un yacht dédié si on fait le bilan carbone ça doit même être contre productif... a moin que l'idée derrière de le transformer en yacht de plaisance est déjà été prévu et dans ce cas la on comprend mieux....

Non il faut vraiment revoir en amont nos fonctionnement, chez nous pour commencer, filtrons les eaux de ruissellement et créons des bassins de rétention pour les surplus de nos stations en cas de pépin au lieu de rejeter dans la nature comme on le fait aujourd'hui, interdisons les rejets boues rouges, les chaluts, la pêche sur DCP, les rejets d'eau contaminé de la hague, remontons les munitions qui se désagrège au large, etc, etc.. la liste est sans fin...

12 juin 2019

Ça c'est sur, arrêter de rajouter de la merde à la merde et en un deuxième temps aller au repêchage du moins sur le plus difficile.
Où en sont-ils avec les boues rouges en med car on a quelques 10 000 T De déverses à notre crédit (par an) sur les 600 000 T Déversées en med.
Quand ça va actionner dans les pays de droit, les autres ne manqueront pas d'aller crier famine pour qu'on les aide financièrement on pourra estimer à un peux moins de 10% De l'argent aller pour la cause.

13 juin 2019

Ca fait 200 ans qu'on lance des alertes sur la qualité de l'air, de l'eau, qu'il y a des conflits entre populations et industriels.
On a même cru, dans les années 70, que tout allait changer.
Mais les lobbies industriels ont su s'organiser contre les écologistes et les environnementalistes et on a eu droit à la mondialisation financière qui s'est développée à la vitesse de la lumière par les canaux de communication.
Je ne me souviens plus du volume financier moyen échangé chaque seconde autour de la planète mais c'est hallucinant.
Il me semble que ça se chiffre en milliards.
Et on continue de dérouler de la fibre optique sous-marine pour que ça aille encore plus vite entre les continents pour des volumes toujours plus conséquents.
Et pour que ça continue de tourner plein pot, on demande aux petits soldats que nous sommes de consommer encore et encore.

Je suis sidéré par les images idylliques que nous balancent les publicités en permanence, toutes les publicités, quel que soient les produits.
Comme pour mieux nous persuader que tout va bien.
Je suis atterré par les messages d'optimisme voire d'insouciance qu'elles nous délivrent : consommer encore pour s'approcher un peu plus du bonheur.

Si on s'arrête, tout le sytème s'écroule et nos sociétés vont sombrer dans un chaos social et humanitaire aux conséquences impossibles à évaluer.
Si on continue de s'empiffrer, on s'asphyxiera lentement ensevelis sous nos déchets.

Faites vos jeux.

13 juin 2019

Ben dis donc, t'as mal dormi cette nuit? :mdr:

13 juin 2019

Jet lag.

13 juin 2019

Quand on écoute certains, il est urgent de ne rien faire.

Une initiative ou l'on ne vous demande rien. Pas de fonds publics, pas de cagnotte....
Initiative maladroite peut-être, mais importe peu.Il n'y a pas de ''petit pas".
Il n'y a pas non plus à blâmer celui qui essaie.

Quand je vais à la pêche, je collecte toujours quelques déchets, par principe. A quel point ai-je l'air ridicule à vos yeux?

13 juin 201913 juin 2019

Le seul fait de faire quelque chose à notre niveau est déjà bien.
L'aspect négatif est terrible c'est vrai, mais ça bouge c'est déjà ça!

Petite anecdote: Je prends mes fruits et légumes en vrac, pesée à la caisse...
La préposée me tire une gueule de 6 Pieds de long...
_ Ben oui! La maman des poissons m'a dit quelle en avait plein le cul de voir ses gosses bouffer du plastique!

13 juin 2019

Idem à la mer ou en montagne on ramasse toujours 1 truc ou 2... mais c'est vrai que l'écologie sur le plan politique c'est du foutage de gueule.... sauf que ces temps-ci j'ai l'impression que la mondialisation prend du plomb dans l'aile.

13 juin 201913 juin 2019

@« mais c'est vrai que l'écologie sur le plan politique c'est du foutage de gueule.... » as-tu écris...

Voilà une affirmation bien péremptoire et dénuée de sens.

Jusqu’à preuve du contraire les grandes décisions d’ordre environnementale (et beaucoup d’autres dans des domaines divers) sont prises par les politiques qui agissent plus ou moins sous la pression des citoyens par le biais du vote, des lobbys éventuels, des manifestations diverses et variées.

Crois-tu que le léger « verdissement » que l’on observe chez nos dirigeants soit étranger à la pression qu’exercent les citoyens relayés par les politiques ?
Par exemple l’abandon du projet d’aéroport de Notre-dame-des-landes a été abandonné sous la pression des citoyens, épaulés par certains politiques.
Si demain on abandonne le projet de mine d’or en Guyane ce sera bien sous la pression des mouvements écologistes. Il s’agit donc bien de politique.

Je crois donc personnellement que l’écologie politique a toute sa place dans notre système de démocratie représentative, système que l’on peut contester mais c’est un autre débat.

13 juin 2019

Bien sûr ! le politique distille au compte goutte des actions ecologiques concrètes pour "contenter" son électorat, mais 9 fois sur 10 lorsqu'il brandit l'argument ecologique c'est pour plus de taxes. La preuve si tu es fortuné tu peux polluer sans aucune limite.

J'ai parfois l'impression que Trump (que je n'aime pas) va faire plus pour l'écologie avec ses droits de douane ( le commerce mondial ne cesse de se casser la figure) que toutes les COP avec leurs engagements qui restent sans effet.

13 juin 201913 juin 2019

Le problème devient même peu à peu un sujet de géopolitique.

C’est un sujet qui va s’imposer partout, qui va commander tout le reste.
Il est désormais en amont, en surplomb de tout, pour tous les pays, des plus sensibilisés à ceux qui sont encore à des années-lumière de cette problématique.

Si on additionne les perturbations climatiques, l’effondrement de la biodiversité, la gestion des déchets immaîtrisable, l’avenir des fonds marins, la déforestation …., il est clair qu’on ne peut pas avoir 10 milliards d’habitants vivant selon les normes actuelles des pays occidentaux les plus favorisés et que tout le monde veut copier sans que ça aboutisse à des catastrophes qui aggraveront tout le reste à commencer par la géopolitique.
C’est le chaos social et humanitaire dont je parle dans le post plus haut.

Nous avons un mode de vie, de fonctionnement et de production hyper prédateur qu’il faut modifier en profondeur.

Même dans les pays les plus éloignés de ce constat (ou qui pensent en être très éloignés), il commence à y avoir des signes : des individus, des petits groupes, des ONG, même des ministres qui se disent que se joue maintenant l’avenir de l’humanité sur terre.

Il commence à y avoir des progrès permanents, même s’ils ne sont pas suffisants.

Et l’abandon du Traité de Paris par les USA (COP21) n’est pas si lourd de conséquences car, dans ce pays, beaucoup d’états, de villes, d’entreprises, même des fonds financiers, commencent à se dire que ce mode de fonctionnement économique ne peut plus être projeté dans l’avenir.

La prise de conscience politique semble être là, pas pour des raisons romantiques ou sentimentales ou électoralistes mais pour des raisons d’intérêts bien compris comme le seul maintien de la vie de l’humanité sur la planète.
On est dans une phase où il y a assez d’éléments pour alarmer les populations sans les paniquer.

13 juin 201913 juin 2019

Ah, la phase jetlag est terminée ;-)

La prise de conscience politique, avant même de songer à l'avenir de l'humanité (ce qui serait déjà une démarche humaniste de leur part, et là j'y crois pas trop) est quand même fortement liée au fait que les financiers (qui sont les véritables décideurs politiques, en dernière analyse) se rendent compte que leurs schémas de calculs et leurs routines d'investissement fonctionnent de moins en moins bien, que les coûts environnementaux bien réels (pollutions, catastrophes naturelles, normes...)commencent à peser lourdement dans les bilans des entreprises dont ils attendent des bénéfices substantiels, et que si rien ne changent, ces bénéfices seront inéluctablement beaucoup moins substantiels...

Rien n'est pour autant gagné, quand on voit les réaction extrêmement violentes des tenants du monde d'avant, qui propulsent au pouvoir des Trump, des Salviani, des Bolsonaro, et bientôt des Johnson...

14 juin 201914 juin 2019

Ah ! Les financiers ….
Le mot qui fâche.

Ce mot se mêle parfaitement aux interrogations liées aux problèmes environnementaux.

Deux crises qui, parce qu'elles sont accolées, risquent de raidir sérieusement la situation dans un monde où les frontières n'existent plus que pour les hommes et où l'information circule à la vitesse de l'électricité.

Quand tu dis que leurs "bénéfices seront inéluctablement beaucoup moins substantiels", tu devrais déjà conjuguer au présent.

Actuellement, on assiste à l’émergence d’une cascade de mauvaises nouvelles dans le monde de la finance.

Aux US, les investisseurs pensent qu’on assiste à une reprise de l’inflation alors qu’en réalité il ne s'agit que d'une hausse des salaires un peu plus importante que prévue.

Mais, du coup, l’autorité fédérale risque de remonter les taux d’intérêt.
Et si les taux augmentent, les cours boursiers vont reculer au risque de déclencher une crise boursière par anticipation alors qu’en réalité il n’y a pas de signes vrais de hausse de l’inflation aux US.

Inévitablement, cette correction boursière va se répandre jusqu’aux bourses asiatiques et européennes, les marchés internationaux de taux d’intérêt comme celui des actions étant hyper corrélées.
Si tu as un choc boursier aux US, il se répand immédiatement sur l’ensemble de la planète.
Ca peut paraître frustrant si on est européen puisqu’en Europe ce sentiment d’inflation n’existe pas.
Mais on en paiera quand même le prix par effet domino.
Ou effet papillon.

Tant que les sociétés américaines rachètent leurs propres actions, les cours grimpent. (6 ou 700 milliards en 2018).
Combien de temps ça va encore durer ?
Bref, la correction des marchés, en soi, n’est pas anormale.
Ce qui l’est c’est le point de départ de la correction.

Allo, Marx ?
Quand les capitalistes (on peut les appeler comme ça, non ?) sont confrontés au rendement décroissant de leurs taux de profit, ils commencent d’abord par réagir sur les salaires en les comprimant et quand ça ne suffit plus ils optent pour la spéculation financière an achetant des actifs spéculatifs pour obtenir des rendements plus élevés que ceux proposés par le marché actions lié à la productivité.
Il suffit de regarder ce qui se passe sur l’or ou sur l’immobilier aux US et au Japon, voire sur le très emblématique bitcoin, dernier symbole à la mode de ce phénomène.

La pensée de Marx paraît plus que jamais pertinente aujourd’hui quand il écrit que la spéculation financière consiste à doper les rendements du capital dans un environnement où l’économie ne le permet plus.
On est en plein dedans.

Crise financière, crise environnementale, crises politiques, crise du système consumériste mondialisé ....
Tout ça en même temps, ça commence à faire beaucoup.

14 juin 201914 juin 2019

Je ne pensais pas bien si bien dire en évoquant le bitcoin hier.

V'là-t-y pas que Facebook va lancer sa monnaie, le "libra".

Dix millions de $ déjà au pot pour lancer l'affaire au sein de la Silicon Valley et ce n'est qu'un début puisque le libra n'arrivera vraiment sur le "marché" numérique qu'en 2020.

Ca laisse du temps aux fonds souverains qui cherchent depuis une petite décennie à s'implanter dans la tech pour s'organiser et aller frapper à la porte qui sera forcément grande ouverte.

Après le numérique, le big data et l'intelligence artificielle que les fonds souverains approchaient avec méfiance, place au blockchain, à la fintech (contraction pour finance et technologie) et à la cryptomonnaie, le bitcoin n'ayant été qu'un ballon d'essai fort utile pour laisser entrevoir les nouvelles frontières de profits.

13 juin 2019

Les gaulois avaient peur que le ciel leur tombe sur la tete,
Les catho on peur du diable et du jugement dernier
Etc
Et moi j angoisse grave devant ce precipice de la pollution plastic et de la deforestation etc
J en ai souvent la nausee serieusement , je fais partie du groupe zero dechet sur cannes et nice
Et du stop tout plastic, bien sur c est une demarche solo et individuelle qui ne sert a rein en therme de statistique, bien sur je crache pas ds la soupe , je vis voiture etc , mais c eat depuis toujours depuis 58 ans un reflex, recuperer tout , transformer tout , ( enfance en pension ou ds la rue)
Mais impossible a faire admettre a mes enfant ou compagnon ou entourage ici sur la cote d azur ou a paris ,
Mais voila si je ballade sur la plage je ramasse des centains de dechets , notament jouet de gosses pour le sable saut pelle etc
Nous sommes un groupe actif sur facebook , sur cannes antibes ,voir laurent lombart,
Deja en allant a st tropez il y a dix jours plien de dechets sac plastic en suspension, et pareil au fond qd on plonge un peu,
C est un combat perdu d avance mais tant pis , je peut pas faire autrement c eat viceral

Non le combat n'est pas perdu si on est nombreux a le faire :-)

14 juin 2019

@Yves et tous: prendre en compte les plus gros avitaillement d'hydrocarbures par pipe line pour l'Europe est quasiment à l'arrêt avec en plus une contamination (source Rig Zone) et l'affolement pour les attaquent de navires.

Plus prés de chez nous , notre petite commune de Langouet Ile et Vilaine (source France info) Attaquée par le préfet pour un simple arrêté consistant à interdir les épandages de pesticides à moins de 150 m des habitations. Et tout le monde de l'agonir sur son Facebook.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (129)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021