salon de Paris, je suis étonné...

"Alors que le Nautic de Paris vient de fermer ses portes avec une fréquentation en progression de 8 %, toute l'équipe de Voiles News s'associe à moi pour remercier sincèrement toutes les personnes qui nous ont souhaité nos 10 ans sur le net.
10 ans, le bel âge et plein de promesses à venir.
Pierre Wasselin"
8% d'augmentation de fréquentation, info ou intox?
En allant au Nautic je n'ai pas eu cette impression, mais pitete me gourje....

L'équipage
18 déc. 2011
18 déc. 2011

.

C'est effectivement le discours de la FIN (Fédération des Industries Nautiques) qui parle de 240 000 visiteurs.
Mais elle reconnaît aussi à mots couverts que l'attentisme demeure en matière de décisions d'achat.
Il ne fait aucun doute que les chantiers vont revoir à la baisse leur production.

Nulle part je n'ai lu ce "8% d'augmentation de fréquentation".

De toute façon, il ne faut pas s'étonner qu'un secteur industriel qui véhicule du rêve chez les consommateurs soit un peu obligé de nier une situation vraiment pas terrible.

Certains parlent même de la "fin d'une époque".

.

18 déc. 2011

.

En vrac :

Sur la saison 2010-2011, baisse de 4% des immatriculations (longueur > à 2m50) avec 18 220 unités.
Baisse, donc, à l'exception des 10-12 mètres et des unités > 18 mètres.

L'occasion augmente de 5% avec un volume 3 fois supérieur au neuf (64 088 mutations de propriété).
A noter que 81% de ces mutations concernent des bateaux à moteur et des bateaux de moins de 6 mètres.

Augmentation du nombre de permis plaisance +12%.

Dans le neuf, explosion des voiliers de moins de 6 mètres ==> +28%. (situation identique aux USA et en Allemagne).

18 déc. 2011

perso j'aurai aimé voir plus de photos des rencontres au stand
Ce sera pour une autre fois
Gilles

18 déc. 2011

+8% gilles!!!! :jelaferme:

18 déc. 2011

Pour l'année prochaine, on se cotise pour Wundeurbra pour le contact et Plisson pour le reportage… en vue plongeante. Sur que ça va booster la fréquentation !
:acheval:

19 déc. 201119 déc. 2011

sacré numero

Wundeurbra

18 déc. 2011

Plus sérieusement, j'aime mieux les 8% vu par escales maritimes que voilesnews

escales.wordpress.com[...]-salon/

18 déc. 201116 juin 2020

Pour les vues plongeantes, je n'ai que celle-là à te proposer, les autres, je me les garde...

RV :reflechi:

19 déc. 2011

frimeur vraiment !

wundeurbra

18 déc. 201118 déc. 2011

Bj,

suis allé le dernier dimanche, pas bcq de monde. Pour moi Dusseldorf est bcq mieux.
30 euros de parking plus 15 roros d 'entrés(pas payé) quand même, plus voyage....
Vraiment pour le plaisir, mais je pense qu 'avec le temps il va aller de pire en pire.
Je suis plongeur maintenant et à Dusseldorf, je peux faire mes diffèrentes passions.
En résumé sur les stands, plus de vendeurs que d 'acheteurs.
Une lente descente.............

a+
JOël

18 déc. 2011

C'est normal qu'il y a ait du monde, car, en période de crise et de déprime, ... les gens ont besoin de rêver, et nous marins, ... ENCORE PLUS !!!! :heu:

19 déc. 2011

en 2010 :

"Salon Nautique: fréquentation en baisse
Lundi 13 décembre 2010 - 8:41

Le 50e salon nautique de Paris, fermé dimanche soir, a enregistré une baisse de 5% du nombre des entrées, ont indiqué ses responsables.

A quelques heures de la fermeture du salon de la Porte de Versailles, les organisateurs tablaient sur 223 à 225.000 visiteurs, alors qu'il y en avait eu 236.000 en 2009.

Le visiteur 2010 s'est révélé plus parisien, plus féminin et plus jeune, selon le commissaire général Alain Pichavant. Les visiteurs étrangers sont passés de 3% en 2009 à 9% en 2010, a indiqué la même source, selon laquelle le nombre de visiteurs professionnels a été en hausse de 8% entre 2009 et 2010.

Le salon s'est "très très bien passé" pour le secteur des bateaux à moteurs, a analysé Alain Pichavant. Bruno Cathelinais, Pdg du Groupe Beneteau, a confirmé avoir connu "un très bon salon de Paris, qui conforte notre objectif de croissance de 20% pour 2010 pour l'activité bateau".

Dans le domaine des gros catamarans, les affaires se sont déroulées sur des bases un peu plus élevées que l'an passé. Les chantiers du secteur (Lagoon, Catana, Fountaine-Pajot) ont vu leur activité confortée par l'augmentation de la location.

L'édition 2010 a aussi marqué la montée en puissance des chantiers navals de la plaisance française, numéro un mondial en semi-rigides (les canots pneumatiques à fond rigide) et en matière de voiliers, et qui désormais sont sur une courbe ascendante qui devrait les amener à la première place dans le domaine du moteur. "

maintenant pour 2011 d'après Mer et Marine

"Fréquentation en hausse pour le Salon Nautique
12/12/2011

Inauguré le 2 décembre, le 51e Salon Nautique de Paris s'est achevé hier sur une belle hausse de fréquentation. En une dizaine de jours, plus de 240.000 visiteurs ont été accueillis, soit 8% de mieux que l'édition précédente. Le public, les passionnés et les professionnels sont venus nombreux pour découvrir les nouveautés et les offres présentées, tant au niveau des bateaux que des équipements. Côté exposants, le bilan est encourageant même si le contexte économique général demeure compliqué et ne permet pas de disposer d'une bonne visibilité. Les grands secteurs du Nautic - voiliers, bateaux à moteur, multicoques ou pneumatiques - ont une nouvelle fois séduit, notamment par la présence de nombreuses nouveautés. Les bateaux de voyage, les voiliers de tradition ou de régate apparaissent également comme de véritables opportunités. « Ces nouvelles tendances conquièrent chaque saison de nouveaux adeptes, toujours plus exigeants et connaisseurs. Le marché s'étend donc rapidement, avec une demande plus segmentée et une offre toujours plus large. Le tourisme, les équipements et les services, pour lesquels de nouveaux produits se développent pour mieux répondre aux besoins des consommateurs, ont eux aussi connu un réel engouement », affirment les organisateurs.
Pour ceux-ci : « Le bilan encourageant de ces dix jours de salon démontre à nouveau la vitalité et les capacités d'une industrie qui a su s'adapter à un environnement compliqué et qui confirme la place enviable de la France non seulement en Europe mais également dans de nombreux marchés émergents ».
On notera que la Bretagne était fortement présente à ce 51ème Nautic, les acteurs locaux étant réunis sous l'égide de Nautisme en Bretagne et Bretagne Développement Innovation, en partenariat avec les villes de Brest et de Lorient. Il s'agissait notamment de faire valoir auprès du public le dynamisme régional dans le secteur du nautisme et de la voile, tout comme la préparation de grands évènements internationaux, comme le passage de la Volvo Ocean Race à Lorient et les Tonnerres de Brest 2012.
Le prochain Salon Nautique de Paris se déroulera du 7 au 16 décembre 2012, toujours au Parc des Expositions de la Porte de Versailles."

236 000 en 2009
223 à 224 000 en 2010
240 000 en 2011
(j'aime bien la formule : Plus de 240 000, donc 240 001, c'est bon aussi)

en 2010 baisse par rapport à 2009
donc la hausse de 2011 est toute relative
par rapport à une année "normale" 2009, la hausse n'est que de 1,69%, donc presque négligeable.

Pour avoir passé plusieurs jours au salon depuis plusieurs années, cette année, les allées ne m'ont pas semblé très fréquentées.

Il faut bien afficher un certain optimisme, les organisateurs comme les exposants n'ont pas intérêt à minimiser les chiffres.

19 déc. 2011

Des chiffres donnés par l'organisation, il faut retirer les entrées payantes achetées (contre leur gré) par les exposants.
C'est compris d'office dans la facture de l'emplacement et proportionnel à celui-ci.

22 déc. 2011

De tout temps où j'ai fait les foires ou salon on m'a facturé d'office au prix fort une centaine d'entrée "gratuites" à distribuer "à vos clients".
Résultat, on les laissait le premier jour aux cafés en face de la foire de paris.
C'est valable dans toute la France sauf nice où pour je ne sais pour quelles raisons ça n'a jamais eu lieu.
Peut être que cette arnaque n'a plus lieu. Ils ont du trouver autre chose... :mdr:

22 déc. 2011

Cette info est fausse... en tout cas pour le Hall équipement ou nous étions exposant.

19 déc. 2011

Bj,

Moins de visiteurs étrangers, il fut un temps ou ils pouvaient rentrer gratuitement.
C'est bon que cela fait du bien de voir des bateaux durant l 'hiver.
a+

Joël

19 déc. 2011

La méthode du bon Docteur Coué a encore frappé. "Je vais bien, tout va bien"

19 déc. 201119 déc. 2011

Ca fait 30 ans qu'au nom de la rentabilité industrielle la taille des bateaux augmente au point qu'aujourd'hui, un voilier de 10 mètres n'est plus qu'une entrée de gamme alors qu'hier il était classé "voilier de grande croisière".

Logistique portuaire pour accueillir des bateaux de plus en plus longs, pouvoir d'achat nécessaire pour l'entretien, ....
Personnellement, et au risque d'en choquer certains, je trouve que ces ports sont déjà bien assez grands comme ça.
Point trop n'en faut.
Tout ça pour aller de marina en marina dans des conditions de confort dignes d'une maison d'habitation bourgeoise.

Dans la classe moyenne, les plus riches sont aussi les plus âgés.
Il va bien falloir revenir à une approche moins élitiste et plus pragmatique.

S'ils ne veulent pas couler, les acteurs de l'industrie nautique vont devoir abandonner peu à peu leur clientèle traditionnelle pour tenter de séduire d'avantage la jeunesse qui sera leur futur clientèle.

L'autre jour je suis passé à Port-Grimaud que je n'avais pas vu depuis sa construction vers la fin des 70'.
Je ne sais pas si les propriétaires de bateaux sont ceux à qui appartiennent aussi ces maisons.
Si c'est le cas, quel gâchis.
Dans certains cas les bateaux semblaient bien plus confortables que les baraques devant lesquels ils étaient amarrés.

Drôle de paradoxe qui ne peut être durable. :tesur:

19 déc. 2011

Malheureusement, j'ai bien peur que la jeunesse aujourd'hui ait d'autres soucis que l'achat de voiliers, non?

19 déc. 201119 déc. 2011

Relis ce que j'ai écrit plus haut :

"Dans le neuf, explosion des voiliers de moins de 6 mètres ==> +28%. (situation identique aux USA et en Allemagne)."

Ce ne sont pas les retraités qui achètent ça.

Et à LR tu es bien placé pour voir les terre-plein bourrés à craquer au printemps et en été de remorques et de voile légère.

Au salon, la voile légère est la partie la plus dynamique : les mômes viennent en bande, vifs, fluos, sympas.
Ils ne pratiquent pas de la même manière que nous avant.
Ils ne veulent pas leurs propres bateaux mais vivre des moments en groupe, en bandes rivales pendant les compètes.

On déjà eu ce débat ici.

.

19 déc. 2011

.
Et quand tu dis "j'ai bien peur que la jeunesse aujourd'hui ait d'autres soucis que l'achat de voiliers" tu pourrais en dire autant de futurs retraités ou de "déjà" retraités.

J'en connais des gens de notre âge (à 10 ans près ;-) ) qui ont d'autres soucis que le mètre de plus ou la place de port !!!!

20 déc. 2011

d'autres secteurs, du tourisme, commencent a réfléchir, étant confrontés a la méme problématique que celle que tu évoques.
Les sejours de ski par exemple, mais eux ont des réponses qui les sauvent, les marchés emergeants , russe, chinois...........

20 déc. 2011

.

Changer de modèle économique.

Fountaine-Pajot a signé un accord de partenariat avec Tradewinds, numéro 1 mondial de la location avec équipage de catamarans aux USA.

"La stratégie des partenaires consiste à chercher une nouvelle clientèle à l'extérieur du cercle restreint du nautisme, à l'image de ce qui se pratique dans le monde des paquebots, et de rompre avec le schéma commercial traditionnel, un client, un bateau, une place de port.

Le principe est celui d'un club où l'on achète des points à l'année, correspondant à un droit d'utilisation variable selon la saison et la classe du bateau.

Pratique courante dans l'aéronautique d'affaire, on peut aussi acheter une part de copropriété, à hauteur de 20% du total, équivalente à un droit d'usage privilégié de 5 à 6 semaines en mer.

L'entreprise se réserve aussi une part de propriété et se charge de la gestion du bateau, des lieux de croisière, de l'entretien et de l'équipage.

Au bout de 5 à 6 ans, le bateau est revendu, chaque copropriétaire touchant le produit de la vente au prorata de sa mise de fond initiale.".

Source : Le Marin.

20 déc. 2011

A la différence du de ce qui se fait dans d'autres secteurs, le souci d'un tel système concernant le bateau de plaisance n'est il-pas la période d'utilisation restreinte, chacun voulant avoir la bonne période?

20 déc. 2011

c'est pareil pour les apparts en montagne

20 déc. 2011

J'adhère aux remarques de Gadloo , la saturation du marché du bateau n'est que l'expression de la croissance de notre niveau de vie et du pouvoir d'achat , le problème c'est que cette croissance est complètement remise en question par les agences de notations ....
Cependant le modèle économique est remis en question il doit bien avoir des solutions, pour ce qui nous concerne ( Héossiens et autres passionnés ) la possession de nos bateaux est justifiée par l'utilisation intensive , la grande majorité des bateaux stagnant dans les ports ne justifie pas leur possession et si la multipropriété (comme les avions privés ) pourrait être une solution mais ce n'est pas gagné car on dirait que les français ne sont pas prêts à partager leur boat .
S'il existe d'autre solution , elles sont à inventer et on va voir de drôles d'inventions ...

22 déc. 2011

Dans un autre post, Gadloo remarque que la taille des bateaux augmente "au nom de la rentabilité industrielle". Si je suis d'accord avec la première partie de sa phrase, je ne le suis plus avec la seconde.
Il est exact que la taille moyenne des bateaux augmente d'année en année et on voit sortir de plus en plus de nouveaux modèles aux alentours de 15m! Le cœur du marché doit se situer vers 11m. Il est
exact que les grosses unités permettent de dégager des marges en % et en valeur supérieures à celles des petites unités aux prix beaucoup plus tirés. mais si les constructeurs les proposent, c'est parce qu'ils ont les clients demandeurs en face. Il serait suicidaire de développer et commercialiser des bateaux à fortes marges... qui ne se vendraient pas. Il existe heureusement une partie de la clientèle qui dispose de moyens importants (je dis "heureusement" car cela donne du travail ici!). Je crois que l'on peut attribuer cette croissance des tailles à la fantastique élévation du niveau de vie depuis 50 ans, mais aussi aux nouveaux modes de financement, au développement de la location. J'ignore tout du train de vie de Gadloo, mais il ne pourrait peut être pas s'offrir (achat, port et assurance, entretien etc...) de bateaux de taille comparable à ceux à bord desquels il navigue en location.
Dans les années 70, un Arpège ou un Firts 30 étaient de "gros bateaux". Au milieu des années 80, on a vu apparaitre une floppée de bateaux de 8,50m coeur du marché de l'époque.
N'oublions pas que le Groupe Bénéteau export, je crois, 70% de sa production. Alors soyons heureux qu'ils aient des clients!
En ce qui concerne le choix entre possession d'un bateau et location par exemple, il est assez évident que la location est financièrement plus avantageuse... jusqu'à un certain nombre de jours de navigation par an.
Personnellement, je préfère être propriétaire d'un bateau certainement plus petit, mais qui est à la fois un moyen de déplacement sur l'eau, un petit refuge personnel, un réservoir de rêve, tout cela peu financier. C'est un choix purement affectif. Espace de liberté au sens large du terme.

22 déc. 2011

j'ai bien peur que la passion ne l'emporte sur la raison. Car le bateau est un objet passionnel.

Raisonnablement, oui, la co-propriété ou multipropriété serait une solution.

Mais (c'est une opinion personnelle) ne dit-on pas qu'il vaut mieux un petit chez soi qu'un grand chez les autres ?

En laissant de côté un aspect "propriétaire" au sens plus ou moins péjoratif du terme, le bateau est quand même, et pour beaucoup, synonyme de liberté. Or il semblerait quand même que les formules de partage s'accommodent mal de celle-ci : contraintes de temps, d'époque de navigation, de lieux de croisières, ou de promiscuité etc...

je termine par un dicton : "si tu veux te fâcher avec ton meilleur ami, emmène-le en bateau..."

A méditer...

22 déc. 201122 déc. 2011

.

Tout le monde sait ici (ou presque) que je suis un adepte de la loc. Et du BDA.
J'aime la mer, j'aime la voile, j'aime la compagnie, j'aime le partage
mais je n'ai aucune envie d'être proprio d'un bateau.

Trop d'emmerdes, de contraintes justement à l'opposé de cette soi-disant liberté.
Et trop de craintes quand je suis à distance.

Alors c'est vrai que c'est difficile à défendre ici sur un forum de passionnés.
Mais tous les bateaux n'appartiennent pas à des passionnés !
Quand on voit l'état d'abandon dans lequel sont la plupart de ces bateaux qui ne bougent pas.

Quand je me ballade sur un ponton, y a pas 1 bateau sur 10 dont l'état me fait rêver.

Et plus ça va, plus je trouve que ces immenses parkings à bateaux (LR, Crouesty, Kernevel, Port-Camargue, ...)
sont un véritable gâchis.

.

22 déc. 2011

tu as un peu raison dans ta dernière phrase (les autres aussi comme d'habitude, bien s^r), mais, ces grands ports sont une chance pour ceux qui aiment se balader sur les pontons et rêver....

22 déc. 2011

Merci du p'tit compliment !

Mais ce n'est vraiment pas une chance pour ceux qui ne sont pas concernés par la plaisance.

.

22 déc. 2011

"Et plus ça va, plus je trouve que ces immenses parkings à bateaux (LR, Crouesty, Kernevel, Port-Camargue, ...)
sont un véritable gâchis."

Peux-tu préciser ta pensée? :oups:

22 déc. 2011

sûr que les vastes étendues sur lesquelles sont érigés des hangars en tôle à l'entrée des villes appelés "centre commercial" vaut aussi sont pesant d'horreur.
Mon cher Gad comme je préfère nos ports "incongru" à ces zones de "chalandisation" extrême pour blaireaux égarés. :non: :non: :non:

23 déc. 2011

Ok Gad, vive l'indifférence!!! :lavache: :heu:

23 déc. 201123 déc. 2011

tout en me positionnant à l'opposé de gadloo, sur ce point seulement bien sur, je suis proprio d'un vaillant petit bateau de 31 ans je trouve qu'il a raison sur les ports.

virons les poubelles flottantes et les bateaux ventouses et le problème des places est réglé. pas besoin de nouveaux ports

je suis contre la création de nouveaux ports sauf peut être dans des friches industrielles ou portuaire et à condition qu'ils s'inscrivent dans un plan paysager ouvert au public avec des restaus etc

23 déc. 2011

n'exagérons peut être pas! Il y a des Km de côtes libres entre ces ports qui ne prennent finalement qu'une infime portion du paysage.
Finalement mon petit compliment était peut être encore trop grand....j'aurais dû en faire un tout petit petit

22 déc. 201122 déc. 2011

.
C'est très simple : je trouve ces immensités dédiées au polyester particulièrement incongrues.

Je me fais l'avocat du diable, (ici, j'prends donc tous les risques !),
et j'me mets à la place de ceux qui aiment le bord de mer et qui ne sont pas concernés par la plaisance.

Ces immenses parking sont laids et défigurent totalement un environnement fragile, vulnérable.

.

22 déc. 2011

.

Bien d'accord avec toi sur les centres commerciaux qui tuent (en plus) les centres villes.
Pour moi, ni l'un ni l'autre : c'est ce qui nous différencie.

Vive la différence !!!! :heu:

.

23 déc. 2011

oui tu as raison comme les maisons secondaires ouvertes 1 mois par an comme les voitures tertiaires qui ne roulent jamais comme les vieux (passé 75 ans) qui ne servent à rien allez oust place aux jeunes et surtout tout cela à la décharge tiens juste un mot on en fait quoi de nos bateaux ????? allez par la porte des métros comme disait Prévert.
Quel avenir !
Gilles

22 déc. 201122 déc. 2011

pour revenir au salon il ne faut pas oublier que les allées sont beaucoup plus large qu'avant d'ou l'impression de place
mais cela est du au manque de pro faisant le déplacement comme visiteur et non comme exposant ...
le cout est tres elevé et le jeu n'en vaut parfois pas la chandelle
les coins du salon sont souvent vide de stands ses dernieres années moi par exemple sur le stand sur lequel je me trouvais il y avait en face un stand de 15m2 vide et on a eu 15m2 pour le prix de 19

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (108)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021