Route nord/sud. Passer l'Île d'Yeu.

J'ai le souvenir très flou d'un post qui conseillait de passer à l'ouest de l'Île d'Yeu au cours d'une route N/S.
Pour des raisons relatives aux fonds et donc à la houle ?

L'équipage
23 avr. 2015
23 avr. 201523 avr. 2015

Ne serait-ce que pour la simplicité et pour avoir pratiqué la route d'Est entre côte et Yeu, c'est effectivement la route que je choisirai.

De la même manière, je pense que, pour rejoindre LR, je passerai plutôt par le pertuis d'Antioche.

Ca rallonge à peine si on contourne Yeu par l'ouest.

Pourquoi, tu comptes naviguer dans ces parages? :litjournal:

23 avr. 2015

T'es bien curieux ! :langue2:

23 avr. 201523 avr. 2015

Oui, il n'a d'Yeu que pour ces parages, en ce moment.

23 avr. 2015

Ma vieille glande pinéale est mise à mal : la Bretagne sud, la Bretagne nord et maintenant la Vendée !

J'me sens jetlag. :doc:

23 avr. 2015

En principe la houle tourne autour d'une ile donc derrière tu peux avoir de la houle croisé. Je dirais ça dépend de ou tu veux aller exactement après et de la direction/taille de la houle.

Par exemple quand tu monte a yeu depuis LR si tu as de la houle de NW en te rapprochant de l'ile tu vas toucher de la houle qui croise.

Après Antioche ou Breton ça dépend surtout en été, avec la brise ou tu vas choisir en fonction de la bascule que tu vas aller chercher même si sur le papier le plus court c'est le breton.

Sur la carte, entre ouest du Croisic et LR, il y a moins de 5 milles d'écart entre la route : "Ouest Yeu...Pertuis d'Anticoche...LR" et la route Est Yeu...Pertuis Breton...LR.

En revanche, moins de risque de trouver un casier/filet/pêchoux, moins de houle, plus de fond, moins de prise de tête avec les effets de la marée.

Par contre, c'est certain que si le planning permet de bénéficier de la marée montante et si c'est de jour, le Pertuis Breton peut se discuter.

Moi, j'ai plutôt PM à saint martin vers 15h20 jeudi
C'est à la pointe de Grave que j'ai environ 15h50.
Le tout pour un coef de 64.

Enfin, j'dis ça en partant du principe que tu te poseras la question jeudi prochain.

Mais...je ne veux pas être curieux :jelaferme: :doc:

23 avr. 201523 avr. 2015

:-D :-p :pecheur:

23 avr. 2015

Bien compris pour Yeu.

Pour le Pertuis, ce sera très certainement de jour sinon soit on sera allé trop vite, soit on sera à la ramasse.

On va avoir des petits coefs de 55/60.
Pleine mer à St Martin de Ré vers 16h.

23 avr. 201516 juin 2020

"Moi, j'ai plutôt PM à saint martin vers 15h20 jeudi
Le tout pour un coef de 64."

Ca y est.
Si tu commences à pinailler, ça va être chaud jeudi. :mdr:

23 avr. 2015

tout dépend d'où à où ...
- de nuit, si c'est pour débouler sans risque, passer à l'extérieur est mieux, le pont d'Yeu est bourré de filets-casiers et autres saletés flottantes.
- si tu vas de Noimout aux Sables, ça rallongerait pas mal ...
- par grosse houle d'ouest, Yeu protège bien

23 avr. 201523 avr. 2015

Le pont d'Yeu ! Mais c'est bien sur ! Faudrait pas prendre ses enfants pour des canards sauvages !

23 avr. 201523 avr. 2015

Ainsi qu'à ses Sein, pour lesquels certains n'ont d'Yeu que !

23 avr. 2015

On lui en demande déjà bien assez comme ça au Pont d'Yeu !

23 avr. 2015

Encore faut-il connaitre le trajet envisagé mais
en général, soit on fait du côtier, du port à port, et on assume, soit, si bateau et équipage parés, on fait du direct grand large, port de départ à port d'arrivée, et on a la paix (toute relative).

23 avr. 201516 juin 2020

On ne va quand même pas pointer sur La Corogne au seul prétexte qu'on n'"assume" pas le côtier ! :heu:

24 avr. 2015

Pour le tracé, à partit de Google Map et d'un logiciel de capture très rudimentaire, tu ne t'attendais quand même pas à ce que je suive les lignes de sonde ! :mdr:

24 avr. 2015

ca d'oro
oui on peut le penser.....mais ce schéma grossier ne prétend pas à la précision des cartes de détails (ou pas de détail...)
pour se payer la chausséé des bœufs il faut y mettre du sien!quoique...quand une connerie est possible,elle a déjà été faite...quand elle est impossible elle....se fera!
un gros trawler beneteau(construits sur le port de l herbaudière)absolument neuf s'en fut vers le sud..pour s'éventrer sur la chaussé des bœufs dés sa 1ere sortie...plus ou moins renfloué(gros ballons..)nous le vimes de retour à l herbaudière et etre "échoué" sur le plan incliné de la cale....foutu(coque déchiréé/envahissement eau de mer..)
donc...si la vache d'Yves,au lieu de brouter,lève un œil sur la carte,elle verra le balisage....

23 avr. 201523 avr. 2015

Ce n'est pas une question d'assomption.

C'est juste que :
- la côte de Vendée c'est moche,
- on peut pas s'approcher pour reluquer les greluches (en plus, de nuit fin avril...)
- y'a des filets
- y z'ont foutu des cardinales partout qu'il faut faire gaffe de pas rentrer dedans
- et pis pfff.

Pour moins de 5 milles d'écart, tout le monde peut dormir à bord (le pilote enclenché et un pare battage sur l'étrave, au cas où)

Sauf si on change d'avis:
Parce que, à l'Est :
- on peut voir les lumières de la côte
- on peut rêver de sauver une baigneuse
- il y a tout pour créer la situation de faire connaissance avec les professionnels du cru
- la route est bien balisée
et pis pfff.

Et puis; c'est joli aussi La Corogne : :langue2:

23 avr. 2015

il me semble que ton tracé bleu n'est pas réaliste, car il coupe la chaussée des boeufs au SSO de Noirmoutier

pour la descente, pas trop de différence si le vent est NO
par contre pour la remontée, le pont d'yeu est toujours agité et je préfère faire l’extérieur

04 mai 2015

le proprio était pas italien ?? ;-)

23 avr. 2015

ah , nom de yeu !

23 avr. 2015

Si nav de nuit envisager l'ouest de yeu est bien préférable, pas ou peu de casiers, filets et autres cochonneries flottantes mal signalées. La route est un peu plus longue mais on est bien plus tranquille.
Si c'est pour une nav côtière passer à mi-distance entre la Réaumur et Yeu permet d'éviter pas mal de casiers, disons qu'il y en a trois ou quatre fois moins, et si port Joinville est plein on a encore le temps de filer à St Gilles, mais gaffe quand même ! Ils ont trouvé le moyen d'ajouter des fermes marines et des champs de bouées bien serrées pour élever je ne sais trop quoi. Ca encombre pas mal mais c'est relativement bien nsignalé

23 avr. 2015

les filières sont tres près de terre entre Port Joinville et la pointe des corbeaux

par contre en exterieur, je me suis retrouvé deux fois avec des chalutiers tirant aux boeuf... pas toujours simple de deviner la route de l'attelage

23 avr. 2015

Bonsoir
De jour, c'est dommage de ne pas passer a l'intérieur. C'est plus tranquille, on est a l'abris (contrairement à ce que dit plus haut). Les filets sont à terre, donc pas de soucis. Attention aux ferrys qui foncent.
De nuit, je ferai plutôt l'extérieur si le plan c'est de faire une grande ligne droite, mais effectivement il y a nombreux pechoux et certains aux bœufs, donc faire très très gaffe.

24 avr. 2015

Je passe toujours à l'intérieur, car j'aime bien regarder la côte, la mer est bien plate et le bateau glisse plaisamment,

Ce sera de nuit :alavotre:

Yeu est, grosso merdo, à 50 milles de l'estuaire de la Vilaine.

Disons départ 16h environ.

Le soleil se couchera un peu après 21h.

A moins de tenir une moyenne de 10 noeuds, je ne vois pas bien comment on pourrait y être de jour...

Vraisemblablement, on devrait se poser la question du intérieur/extérieur vers minuit et à minuit : il fait nuit.

:mdr:

24 avr. 2015

T'es méchant ! :langue2:

Alors voui.
Si c'est le choix des Pertuis, ce sera à l'aube ou pas loin.

24 avr. 2015

Non, je parlais des deux passages.

Mais c'est vrai que pour de bons dormeurs en bato-lent, l'observation du paysage est sans intérêt, et rallonger de quelques heures ce qui dure des jours n'a guère d'importance.

24 avr. 2015

Dommage, je ne serai pas à la réception...

24 avr. 201524 avr. 2015

Ah, non ! De jour (fin de journée) ?
(moins de 30 heures)

24 avr. 2015

Il y en a un qui va passer une bonne nuit! :mdr:

24 avr. 201524 avr. 2015
24 avr. 201524 avr. 2015

Oui pour le premier segment.
Je pense que CE parlait du Pertuis Breton.

(il s'aventure très rarement plus loin ou quand il est perdu !) :heu:

Batolent, batolent...
Pffff on verra sur pièce :mdr:

24 avr. 201516 juin 2020

Rien de moins sûr :
on sait quand on part, on ne sait pas quand on arrive.
Déjà que le grand envisage de mettre le cap sur la Corogne... :mdr:

Surveille la gâzette de la SNSM sur le net pour avoir des nouvelles.

De toutes les façons, il faut aussi que la météo soit clémente :
F2 grand max (je n'ai pas installé le 3eme ris), pleine lune ou presque (ça, ça devrait être bon) pas de pluie ou seulement quand on dort le reste du temps soleil, mais pas trop, pas d'houle.
:pecheur:

24 avr. 2015

F2, j'espère que le moteur est bon...N'oubliez pas les bidons de gasoils additionnels.

24 avr. 201524 avr. 2015

Avec 120 litres de gazole, 300 de flotte (deux réservoirs de 150l) et 150 de pastis (le troisième réservoir réaffecté à de l'utile, on devrait y arriver.

Où, je ne sais pas mais arriver : c'est certain.

24 avr. 2015

si par hasard, vous finissez à la Rochelle, le charbon de bois est sec :heu:

C'est l'objectif initial : ponton 16 mais il faut savoir rester humble devant les aléas du destin...

24 avr. 2015

Ah! s'il est sec....Il doit être vieux!

24 avr. 2015

non non, le vieux, il est tres humide ...à croire qu'il a servi de déshumidificateur :-D

24 avr. 2015

Passer l'Île d'Yeu sans s'arrêter? :-(

24 avr. 2015

même pas un ptit mouillage à l'anse des soux ?...

Ah oui, c'est sûr : sans s'arrêter.
Je me suis arrêté une fois, c'est bien assez... :non:

26 avr. 2015

ou au port de la Meule ?

01 mai 2015

arrivés?

si oui, mauvaise nouvelles, le charbon de bois est humide

01 mai 2015

Ah bah !
Ca y est, j'ai capté !
Si j'avais su que c'était toi ....... :reflechi: :topla:

02 mai 2015

:mdr:

C'était lui! :lavache: :reflechi:

Ce qui est sûr c'est qu'ils sont bien partis......un misainier à bréchet avec une véranda au-dessus du cockpit, çà ne peut pas passer inaperçu .... :lavache:

Arrivés, catwayté, largement ventés, largement secoués mais pas mouillés grâce à la superbe tente de cockpit équipant le coursier. :langue2:

En en décidant la confection je pensais à un équipement "désormais".
Après l'avoir testé, c'est un équipement "dorénavant".

J'avais jamais essayé de naviguer avec une tente de cockpit permettant de barrer et de manœuvrer : c'est génialissime :pouce:

Il ne te pleut pas sur le museau les vagues cracheuses de travers s'écrasent comme des loques sur la paroi de la tente pendant que tu es dedans, au sec.

Sinon pas eu besoin de charbon de bois à l'arrivée (22h pour venir d'Arzal par l'extérieur d'Yeu et le pertuis d’Antioche y compris 2 heures rien que pour sortir de la Vilaine contre la barre et de moins en moins de fond) on est reparti immédiatement du fait du manque de crème solaire pour supporter le cagnard de LR. Ca dépayse quand on est habitué à celui de la Bretagne... :heu:

01 mai 201501 mai 2015

Sentiment partagé mais :

Rien à dire sur le confort absolu et total du principe : on ne lutte ni contre le vent (qu'on se prend toujours dans le dos, assis au vent), ni contre le froid (mon seul ennemi en mer), ni contre les embruns ou les vagues prises dans le travers.
A cette saison qui peut varier du tout ou rien, faut dire que dans un cockpit ouvert ça aurait été une autre affaire vu le temps et les températures.
Mais ça se serait fait très naturellement aussi sans protections.

Reste maintenant l'aspect navigation et sécurité.
Pendant les quarts, j'avais un peu l'impression de devoir scruter plutôt que de regarder.
Scruter entre les traces de sel sur les pans transparents (plastique souple) en attendant avec impatience qu'une vague fasse un peu de ménage, légère déformation également due à la souplesse du "pare-brise".
C'est vrai aussi que, portant des lunettes en permanence, quand il pleut je n'ai pas une meilleure vision à découvert.
Et les nombreux angles morts.

D'une manière général, moi qui aime bien être debout de temps en temps dans le cockpit, je n'y ai pas eu droit à cause du HSB.

Mais le plaisir de partager une nav de plus avec Nemo1 ....
Comme sur des roulettes ....
et on ne se pose pas la question de savoir ce qu'est un équipier ou un chef de bord .... :topla: :alavotre:

02 mai 201502 mai 2015

"Sentir les éléments", même s'ils ne sont pas favorables au bien être.

D'ailleurs, on a enlevé le toit et les côtés pour entrer à LR, histoire de pouvoir circuler comme on voulait pour la manoeuvre de port.
Et en rigolant, j'ai dit à Nemo : "Ca y est, on est sur un bateau !" parce que d'un seul coup j'avais le nez au vent comme un épagneul et retrouvé les sensations habituelles.

Mais bon, suite à un contre-temps, j'avais dû réduire mon sac au pied levé juste avant de partir.
Du coup, j'avais oublié mon collant et ma polaire.
A cette saison et de nuit, d'habitude c'est trois couches en bas et trois ou quatre couches en haut.
Je ne sais pas comment et combien de temps j'aurais tenu avec cette météo pas terrible sans la protection quasi intégrale du cockpit (le côté sous le vent toujours ouvert) en l'absence du collant et de la polaire.
J'aurais morphlé.
J'étais en plus dans un état de fatigue inhabituel dès le départ : les deux nuits précédentes revues au strict minimum.
Etat pas terrible d'emblée pour s'arranger d'une météo défavorable.
Ca m'aura permis de ne pas transformer cette belle ballade en cauchemar : le froid en mer .... Beurk !

02 mai 201502 mai 2015
01 mai 2015

Etre en mer pour moi c'est aussi et peut être surtout ressentir les éléments, la nature.....

Je n'ai pas envie, mais alors pas du tout envie de me retrouver dans un cockpit clos.

Sur un cata, on a cette nacelle parfaitement protégée avec vision panoramique, géniale....mais je sortais toujours faire mon tour d'horizon, ressentir ce que j'aime. Et là, le cockpit était parfaitement ouvert.

Et je regrette qu'il ait eu un sac réduit : Yves en collant...je ne vous raconte pas... :cheri: :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (37)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021