Route du Rhum - "un Rhum au goût frelaté"[P.Hignard laisse tomber son voilier]

"Ce jeudi soir, le propriétaire du bateau utilisé par Paul Hignard pour la Route du Rhum 2014 a posté un communiqué sur Facebook pour faire connaître son mécontentement.

« Un Rhum au goût frelaté… », c’est le titre du communiqué posté sur Facebook, ce jeudi soir, par Denis Van Weynbergh, le propriétaire du bateau que Paul Hignard a utilisé pour faire sa première Route du Rhum.

Tout le monde le connaît, c'était le plus jeune skipper, du haut de ses 19 ans. Le jeune malouin avait démâté tout près de la ligne d'arrivée et, malgré tout, avait rallié Pointe-à-Pitre sous gréement de fortune.
Retour en cargo

Si Denis Van Weynbergh lui reconnaît cet exploit, il regrette de ne pas voir son bateau revenir début février, comme prévu au contrat?: « Malgré nos nombreuses tentatives de contacts, depuis son arrivée à Pointe-à-Pitre, nous sommes sans la moindre information de sa part. » Également contacté par nos soins, Paul Hignard n'a pas donné suite.

Le bateau devrait être de retour à Lorient entre le 18 et le 20 mars, à bord du cargo qui ramène les bateaux de la Transquadra. En attendant, « je vais déposer un dossier au tribunal de commerce de Bruxelles, puisque notre société est belge et que le bateau est immatriculé là-bas. Nous souhaitons être remboursés de nos frais et que tant que le bateau est coincé, il paye la location », indique Denis Van Weynbergh."

www.ouest-france.fr[...]3231079
:litjournal:

L'équipage
05 mar. 2015
05 mar. 2015

Voici le texte integral de Denys Van Weynbergh:

Denis Van Weynbergh
5 hrs ·

Notre bateau, abandonné par Paul Hignard en Guadeloupe est enfin en route vers l'Europe....

Communiqué de presse
Un Rhum au goût frelaté…
Le skipper Paul HIGNARD, plus jeune skipper de tous les temps inscrit à la Route du Rhum, abandonne son bateau sinistré en Guadeloupe.
Pendant la Route du Rhum 2014, Paul HIGNARD et son bateau, sponsorisé en principal par la société BRUNEAU, ont attiré les projecteurs en ralliant la Guadeloupe sous gréement de fortune après avoir démâté.
C’est aujourd’hui de manière beaucoup moins glorieuse que Paul HIGNARD fait parler de lui.
En effet, le Class40 numéro 104, DAISY TEMPLE,loué pour l’occasion par la sociétéSEA MEDIA Eurlde Paul HIGNARDà la société WINDRUNNER et devant être restitué contractuellement à la Trinité au plus tardl e 1er février 2015, est laissé à l’abandon avec de nombreuse savaries dans la Marina de Bas-du-Fort à Point-à-Pitre.
Le coût des réparations et du rapatriement du bateau sont important.
Malgré nos nombreuses tentatives de contact via téléphone, mail et mise en demeure,Paul HIGNARD n’a pas respecté les termes les plus élémentaires du contrat de location.
Depuis son arrivée à Point-à-Pitre, nous sommes sans la moindre information de sa part.
En association avec son attaché de presse Geneviève RAUX, Paul HIGNARD reste pourtant actif à alimenter sa page Facebook pour parler de la Route du Rhum, à s'exposer sans vergogne dans les médias et à communiquer sur ses projets : Transat Jacques Vabre, de Vendée Globe,etc…
Son jeune âge ne peut excuser son insouciance et son irresponsabilité.
Malheureusement, nous regrettons l'inconséquence et les méthodes plus proches de la "téléréalité" que celles d'un marin à l'avenir dit-on si "prometteur"...
En qualité de propriétaires de ce bateau, nous ne pouvons que déplorer un tel comportement.
Paul HIGNARD et ses sponsors (la société BRUNEAU autres…) doivent être certains que la société WINDRUNNER mettra tout en œuvre afin de récupérer le bateau et son équipement en l'état initialement prévu au contrat y compris par voies judiciaire et médiatique,tout en se réservant le droit de poursuites ultérieures en réparation de tous préjudices.

www.facebook.com[...]ynbergh

:lavache:
Il va finir par se griller auprès de potentiels futurs sponsors...
C'est peut-être pas la meilleure tactique...

06 mar. 201506 mar. 2015

Dans l'entourage de ce jeune homme, des adultes pourraient probablement lui expliquer ce qu'est l'honneur. Toutefois, il semble qu'il ne soit pas le seul "jeune" dans cas. Un autre jeune "skipper" maloin s'est également malheureusement révélé lors de ce même évènement. La "gloire" médiatique peut nuire gravement ...

06 mar. 2015

Talley: Peux tu en dire plus sur l'autre jeune "skipper" malouin s'est également malheureusement révélé".

Car autant j'étais réservé sur les "qualités" de P.Hignard ne me paraissait pas évidentes, autant je suis un supporter de Nils Boyer qui fait l'unanimité depuis sa prime jeunesse et qui lui est expérimenté mais a le grave défaut d'être moins communiquant.

P.Hignard a fait du fric, comme quelques rares autres. Ce qui est pris est pris.

Son attachée de presse sera surement moins prolixe que durant la course...

06 mar. 2015

Il est vrai que l on ne peut pas comparer Nils Boyer un passionne avec le marketting viral developpe autour de Hignard.
Denys Van Weynbergh a eu entierement raison de communiquer car apres plusieurs mois on peut aisement imaginer son amertume...lui qui a eu confiance.
le Pays Malouin en parle
www.lepaysmalouin.fr[...]ignard/

et beaucoup d autres encore.....

PS: Si il avait des problemes il pouvait les assumer en restant proche de DVW et non faire l'autruche cela aurait ete tout a son honneur

06 mar. 2015

Des tensions existent entre ce jeune homme et l'association qui le sponsorisait, tensions nées d'incidents aussi regrettables que révélateurs ...

09 mar. 2015

Communiqué de presse du skipper Paul Hignard .

Je suis un marin je veux encore le prouver, la Route du Rhum, j’espère, n’est qu’un début dans ma carrière de sportif.
Même si je ne suis pas satisfait de mon résultat, je suis content d’avoir terminé et validé la Route du Rhum à 19 ans.
Pour cette partie sportive j’ai déjà fait mon choix et je le confirme. Je veux encore apprendre m’améliorer et me donner les moyens de réussir pour réaliser des performances.
En ce qui concerne mon projet Route du Rhum, je ne suis, bien évidemment pas fier de tout ce qui se dit et a été écrit.
J’ai bien conscience de la problématique de ce lourd projet. J’ai pris à la légère certains chapitres et je ne m’étais pas préparé à de telles conséquences. Mon équipe et moi-même étions trop nouveaux et inexpérimentés dans ce projet pour affronter cette tempête liée à mon démâtage.
Mon message va surtout à mon sponsor principal, à tous mes sponsors, mon médecin, ma nutritionniste, mon coach sportif et mon bioénergétiste, ma famille, mes amis, aux malouins et fans qui m’ont soutenu et suivi. Je sais que je les déçois par mon comportement et mon silence. Ce n’est pas un acte volontaire plutôt de la réflexion et pour la partie négative le manque de solutions pour résoudre ce qui m’arrive.
Au retour de la Route du Rhum, ma petite équipe de copains étudiants et amateurs bien solidaires jusqu’à l’arrivée s’est réduite et certains se sont peu à peu éloignés de moi, pris par la reprise de leurs cours pour certains et par leur travail pour d’autres. Je les remercie de tout ce qu’ils ont pu m’apporter bénévolement par leur aide précieuse pour mener à bien la préparation de mon bateau, mais voilà pour un projet de cette envergure, j’ai bien compris que cela ne suffit pas.
Avec du recul j’ai constaté qu’une équipe de professionnels pour la gestion du projet m’a manqué. Il est un peu tard pour pleurer, c’est certain.
Je comprends évidemment la réaction du propriétaire tout à fait légitime qui bien sûr aurait souhaité retrouver son bateau dans le même état qu’à la livraison.
Je n’ai pas abandonné mon bateau.
J’ai agi en bon marin en essayant de préserver au maximum le class40 qui avait démâté en mettant toute mon énergie à fabriquer le gréement de fortune qui m’a permis de le ramener à bon port (Pointe à Pitre).
Malheureusement n’ayant pas prévu le retour par cargo je n’ai pas anticipé le financement nécessaire pour le rapatriement en France.
Je l’ai amarré à la Marina de Pointe à Pître en laissant mes affaires à bord. Dès lors mon bateau était sous la surveillance d’amis guadeloupéens à qui je demandais régulièrement des nouvelles. Je suis attaché à ce bateau, c'est lui qui m’a permis de réaliser mon rêve.
En ce qui concerne les faits contractualisés, le propriétaire Chef d’entreprise, loueur d’un bateau a estimé la caution à 20000 euros, caution à sa disposition comme prévu.
Pour exposer, mon budget, obtenu grâce aux sponsors et soutiens (crowfounding compris) qui ont bien voulu me faire confiance, aurait suffit à faire face à cette Route du Rhum, si je n’avais pas subi ce genre d’avarie catastrophique qu’est un démâtage.
La seule assurance qui m’a permis de prendre le départ de la Route du Rhum m’a été proposée hors gréements, hors mât et hors bôme, avec des franchises importantes pour chaque avarie. Je n’ai pas eu le choix car sans assurance pas d’inscription et pas de participation à la Route du Rhum.
Je suis en mode réflexion et suis désolé de ma si tardive réactivité.
Je souhaite faire face à mes responsabilités. Actuellement je cherche des solutions financières afin de dédommager le propriétaire.
J’ai besoin d’aide c’est certain, c’est aussi pour cela que je vous écris ce message.
Merci au professionnalisme de tous les journalistes qui par leurs questions me font avancer dans mes réflexions. Je vous donne bientôt d’autres nouvelles que j’espère positives.
A très vite !
Paul Hignard

Pas très convaincu par ses explications, mais ça n'engage que moi...
:jelaferme:

09 mar. 201509 mar. 2015

Moi je suis convaincu en tous les cas je lui laisse le bénéfice du doute. 19 ans et se retrouver dans la moulinette des médias cela ne dois pas être si simple. Il a péché par optimiste par orgueil, un peu con, un peu trop jeune. Les médias c'est toujours à double tranchant. Il aura appris avec cette expérience les deux côtés de l'aventure et j'espère qu'il prendra en compte cette baffe pour la suite. Bonne chance à lui.

09 mar. 2015

ben moi, je pense que s'il est sincère, il aurait du en parler avec le propriétaire sans réponses (comme il a l'air de le sous-entendre). Ils auraient même pu trouver un arrangement. Au minimum, il est mal conseillé.

09 mar. 2015

Bien sur on ne peut que souhaiter que cette situation s'arrange en particulier pour Denys Van Weynbergh et son bateau.
Il n est jamais trop tard.......mais quand meme.....Si DVW n'avait pas decide de mediatise cette situation elle serait probablement la meme aujourd'hui...
'Merci au professionnalisme de tous les journalistes qui par leurs questions me font avancer dans mes réflexions. ' merci l'attache presse pour le conseil....ils(Monsieur Hignard et Madame Raux) pourraient aussi remercier DVW d'avoir interpeller les memes journalistes pour les faire avancer.....il n est pas seulement un chef d'entreprise comme il est dit mais c est aussi un marin qui lui a fait confiance.Il n y a pas un mot pour lui mais juste des lamentations personnelles et demande financiere.....
Je suis comme Ar Vag pas convaincu, la moindre des courtoisies aurait ete d'adresser le message a l'interresse

09 mar. 2015

Nous apprenons donc qu'en plus de 240000 € de sponsoring ( info de son attachée de presse) il disposait d'environ 20000 € de crowfounding!
Joli budget qui ne prévoit donc pas une avarie éventuelle?
La jeunesse n'explique pas tout.
Oublier un rendez vous médias avec Robin Knox Johnson, oublier de prévoir une avarie, "oublier" d'informer le propriétaire...
Bref, il s'agit du comportement d'un enfant gâté.

09 mar. 2015

Non (je plaisante) Viking le Crowfunding selon son site etait a 21300euros(peut etre plus vu que rien n est actualise).
Mais le 'Prince' est genereux: 'En ce qui concerne les faits contractualisés, le propriétaire Chef d’entreprise, loueur d’un bateau a estimé la caution à 20000 euros, caution à sa disposition comme prévu. ' donc le proprietaire-chef d'entreprise(oui il s agit de Denys van Weynbergh, on croit rever) peut encaisser (ce qui a ete fait bien evidement) ......le prince est magnanime et sa conseillere persifle a souhait les bons conseils. A coup sur il n a pas oublie de la payer

09 mar. 2015

20K€ pour un mât carbone de Class40 et un retour en cargo, ça fait pas bézef...

J'aurais aimé autant d'emphase et de d'énergie pour gérer la crise que générer le buzz.

Un peu léger en effet, de remercier son bio-énergétiste(?) et pas le proprio du bateau.

Il peut toujours venir frapper à ma porte pour son prochain tour...

09 mar. 2015

D'ou l'expression " sale gosse " (rire) .

09 mar. 2015

Pour avoir aidé mon fils á participer á trois mini transat je trouve sidérant d'avoir fait l'impasse dans le budget régate du retour en cargo. C'est (avec l'assurance ) la condition sine qua non pour prendre le départ. Inutile d'être professionnel de la gestion; il existe des retours groupés pour ces régates transatlantiques et je suppose qu'il est impossible de l'ignorer quand on y participe: en général 50% ou plus est versé dès le départ. Le vrai drame financier arrive quand le bateau ne peut rejoindre l'arrivée, dans ce cas la caution est perdue.
La course au large est un miroir aux alouettes pour beaucoup de jeunes qui rêvent de gloire et de sponsors généreux. Même pour les plus grands c'est souvent la galère. Je ne peux que souhaiter bonne chance á ce jeune, qu'il s'en sorte et qu'il ait encore l'énergie de continuer, mais ce sera dur...

09 mar. 2015

le songe d'Icar se transforme en cauchemar !

09 mar. 2015

Bravo pour son courage a 19 ans de faire une route du rhum , léger ?tous le monde m a pas papa pour aider .....il pensait certainement rentrer par la mer , et la fougue d un jeune homme de 19 ans est la , ce qu il manque a beaucoup sur ce site plutot de retraités ...

10 mar. 2015

@ TDM : va expliquer au propriétaire que "la fougue d'un jeune homme de 19 ans" lui fait perdre de l'argent ...; c'est plutôt la fougue malhonnête d'un jeune homme malhonnête plutôt ...;
et l'assimilation, retraités/manque éventuel de fougue prouve l'indigence crasse de ton propos

10 mar. 2015

papa et maman sont encore là ...

10 mar. 2015

Personnellement, je trouve tout ça un peu léger, de la part du propriétaire surtout.

Mettre un tel engin entre les mains d'un jeune marin relativement peu expérimenté dans ce type d'aventure me semble risqué d'entrée. Alors pourquoi ne pas avoir insisté d'avoir les garanties ?

Il n'y avait pas d'assurance tous risques (peut être que ça n'existe pas pour ce genre de régate.) Perdre le mât n'est pas peu fréquent dans une régate, surtout aussi éprouvante que la Route du Rhum.

Le montant de la garantie n'aurait-il pas dû être suffisant pour couvrir les risques non assurés et pour pour rapatrier le bateau ?

Le propriétaire espérait peut être faire un joli benefice sur l'opération. Parfois l'argent rend aveugle.

10 mar. 2015

beaucoup on du pas faire grand chose de leur vie ...... a 19 ans faire ce qu il a fait , bravo .....

10 mar. 2015

On est d'accord. Mais il a visiblement mal calculé, pensant à € 20k, mais pas aux risques.

Tous les joueurs au casino pensent gagner de l'argent aussi.

Nous aussi, on peut louer nos bateaux et espérer gagner de l'argent. Mais bonjour les dégâts.

Alors imaginons louer une bête de course pour une régate en transat. On peut s'attendre aux dégâts, donc on prend un maximum d'assurances... Sinon, c'est la roulette.

10 mar. 201510 mar. 2015

Il paye les conséquences de ses inconséquences ce qui est sans doute suffisamment difficile alors inutile de lui jeter en plus l’opprobre.. La critique est aisée.... Première route du rhum donc inexpérimenté, recherche de sponsors compliquée, sans doute mal conseillé ou tout du moins pas suffisamment par des spécialistes, un propriétaire qui a peut-être également mal anticipé les risques... Le tout sur les épaules d'un "gamin" plein de fouge de 19 ans.

Au lieu de lui en enfoncer la tête sous l'eau, certains devraient se rappeler un principe que tout bon marin se doit de partager : la solidarité maritime. On apprend de ses erreurs mais quand on est tombé, parfois on a besoin d'aide pour se relever.

10 mar. 2015

Une pluie d étoiles
:pouce:

10 mar. 2015

C'est bien sur cela qu'il compte, éponger ses dettes en faisant appel à la solidarité médiatique... C'est quand faire peu de cas, des dizaines de jeunes de son age (dont deux à St Malo beaucoup plus compétents) qui ont fait le même rêve et l'ont réalisé pour certains avec des moyens infiniment plus modestes, sans avoir de dettes mais en étant resté dans l'anonymat .

10 mar. 2015

C'est sûr que quand les sponsors payent, c'est plus facile, mais il me semble qu'on doit aussi (et surtout) des comptes aux sponsors, alors son attitude de soit disant marin...bof pas très convaincu non plus, surtout que ça fait un petit moment que ça dure, et qu'il a abandonné le truc un peu comme un voleur...
Dans ce cas là, c'est merci pour les autres ... qui suivront avec des projets similaires...
Et puis, justement du fait de son âge, plus d'indulgence de part et d'autres, et son entourage n'est pas très "correct" non plus, pour au moins essayer de gérer le conflit, de conseiller ou même de trouver des solutions...
Bref, un loueur loue pour récupérer un peu de sous et surement pas pour en perdre comme certains peuvent le penser !!!

10 mar. 2015

Ce serait quand même le comble d'incriminer le loueur.
A t il penser à bosser dur et emprunter en banque ou à la famille pour rembourser ses dettes ? Je connais des gens qui le font et ça fonctionne !

11 mar. 2015

je me pose des questions tout de même. Pour faire une route du rhum sur un class 40 à 19 ans, faut pas être tout seul.
Faire une mini transat avec un vieux proto à l'arrache en récupérant des voiles et en trainant sur les pontons, c'est faisable. Pour faire du class 40, faut une vraie formation, une vraie expérience de régate. Il a du faire 5 ans de régates avant, des stages de voiles etc...Bref, c'est pas un marginal sans famille et sans attaches!
Qu'on ne me raconte pas que les sponsors sont venus tout seul et qu'il a tout fait tout seul sans l'aide d'un entourage fort (parents, amis d'expérience etc..). Qu'on me dise pas qu'il est à la rue!

Alors il faut prendre ses responsabilités. Eventuellement faire un crédit chez Sofinco pour acheter un mat et un retour cargo et aller travailler pour rembourser, eventuellement sur 10 ans s'il le faut.

11 mar. 2015

Bonjour monsieur Sofinco, je voudrais 40k sur 10 ans, c'est possible ? Est-ce que j'ai une garantie ? Non, c'est pour rembourser du matériel que j'ai cassé et qui ne m'appartient pas. Est-ce que j'aurai un métier qui crache du cash quand j'aurai fini mes études ? Presque, je veux faire de la course au large.

Ah bon, ca ne va pas être possible. Cetelem peut-être ?

11 mar. 2015

Jusqu'à 20000e c'est un prêt conso. Donc ca marche. Avec certaine banque on peu meme le faire en ligne sans justificatif...(si on est client)
Pour le reste la famille, etc..
ou un cdi...

11 mar. 2015

"avec un vieux proto à l'arrache en récupérant des voiles et en trainant sur les pontons, c'est faisable."
C'est ce qu'à réalisé Niels Boyer 19 ans, lui aussi de St Malo, en achetant Let's Go à J L Van den Heede. Faute de moyens, il n'a pas pris le risque de traverser coute que coute et a agit en marin en abandonnant dès le 3ième jour.

" Pour faire du class 40, faut une vraie formation, une vraie expérience de régate. Il a du faire 5 ans de régates avant, des stages de voiles"
Et bien non, il n'était pas du tout connu dans le milieu de la régate à St Malo...et a encore tout à apprendre.

11 mar. 2015

"En ce qui concerne les faits contractualisés, le propriétaire Chef d’entreprise, loueur d’un bateau a estimé la caution à 20000 euros, caution à sa disposition comme prévu."
J'ai bien peur que la conclusion de cette histoire se trouve dans cette phrase de ce jeune marin.

Cette attitude m'attriste car j'en connais tellement qui ont galéré et qui galèrent encore pour la majorité...

11 mar. 2015

Il est possible de préciser que Niels Boyer a tété soutenu par une association jusque dans l'achat du Wasa 55. Préciser également que la préparation du voilier fut faite "à l'arrache" et donc pour le moins imparfaite, que le bib fut emprunté (avant d'être arraché du pont). Tout cela malgré un grand élan de solidarité autour de l'homme et de son bateau.
Le sens marin de ce jeune homme a sans doute été pris en défaut face aux impératifs de la "com".

Des regrets pour certains, de la rancoeur pour d'autres, l'assemblée générale de l'association supportrice risque de marquer les mémoires ...

11 mar. 2015

Il n'en demeure pas moins que Niels a un parcours nautique brillant et incontestable depuis 10 ans. Avec en 2014, une victoire toutes classes dans Cowes/Dinard.

11 mar. 2015

Pourquoi on parle de Niels Boyer?

Hignard n'a pas pris "de risque" de traverser! Il en avait tout à fait les compétences puisqu'il l'a très bien réalisé et s'est même sorti seul d'un dématage là ou d'autres auraient abandonné le navire!

Il a juste fait le "p'tit con" en laissant le voilier et en se barrant. Pour le reste, c'est un sans-faute!

Si l'idée c'est de comparer un type qui a trouvé 200k€ de sponsors et un autre qui n'a pas réussi..on n'est pas sortis! D'ailleurs, si personne n'arrivait à trouver des sponsors...on en parlerait pas de voile!

11 mar. 2015

Pourquoi ?
mais parce que la comparaison a été induite supra.
Now, wait and see ...

20 mar. 2015

Le jeune skipper sera t-il présent lors du retour de son bateau dimanche à Lorien... ?

21 mar. 2015

Pas vrave cette histoire une histoire de personnes pleine de fric pour une fois il en petdrons un peu

25 mar. 2015

"L’histoire est décidément loin d’être finie pour le Malouin Paul Hignard, dans le conflit qui l’oppose au propriétaire du voilier qui lui a permis de participer à la dernière route du Rhum.

Le Class 40, propriété du belge Denis Van Weynbergh, est arrivé dimanche par cargo à Lorient. L’armateur s’est rendu sur place pour une inspection générale et selon ses premières constatations, les dégâts seraient plus importants que prévus.

“En Guadeloupe, le bateau n’était pas fermé, il était mal amarré et des trous n’avaient pas été bouchés”, explique-t-il sur France 3 Bretagne. De l’eau s’est donc infiltré dans la coque.
Denis Van Weynbergh, qui selon ses dires, n’a toujours aucune nouvelles de Paul Hignard, attend désormais le passage des experts pour quantifier précisément le coût des travaux.

“Il y en a pour 3 mois de chantier minimum. C’est aussi une perte en terme de valeur locative, qui sera aussi facturée”.
Selon lui, l’enveloppe totale pourrait désormais avoisiner les 100 000 euros…"Le Pays Malouin

25 mar. 2015

la justice tranchera ...

Si l'info que nous donne viking35 est confirmée par des expertises, le comportement de ce paul Hignard (déjà bien contestable depuis le début de cette affaire) devient franchement pathétique.
Il continu de saborder ses projets de navigations futures...

:policier:

27 mar. 2015

Armateur est un grand mot pour un simple proprietaire d un class 40
Il a l air d etre surtout un mec frique qui pense a faire encore plus de fric sur un mec qui en a pas il pense dejac d apres ce que tu dis a la perte en valeur locative !!

25 mar. 201525 mar. 2015

Quel ignare ce type .(facile) ..Il aurait du se douter que ça n'en resterais pas la .....

25 mar. 2015

Si....

25 mar. 2015

100000 € quand on est propriétaire de ce genre de bateau ca doit pas etre grand chose en plus l assurance lui remboursera

25 mar. 2015

Curieux raisonnement... :lavache: :lavache: :lavache:

25 mar. 2015

Pour les dégâts occasionnés parce que le bateau est resté ouvert et/ou était mal amarré, il y a qq compagnies d'assurances qui tiqueraient avant de mettre la main au portefeuille.... Mais je parle des assurances souscrites par le + commun des plaisanciers. Jean-Paul ne doit pas être de cette catégorie-là

25 mar. 2015

Perso je me garde bien de prendre position dans la mesure ou l'on a pour l'instant qu'un seul son de cloche.

25 mar. 2015

Au point où il en est, vaudrait mieux que vienne asap le deuxième son de cloche........

26 mar. 2015

@tripal je suis un plaisancier lamda et c est vrai ma sympatie va plus vers paul que pour le propriétaire du bateau bourré de tum pour qui 100000 € ne doit pas representer grand chose
En plus dans cette affaire on a que l avis de ce proprietaire qui pleure
Choisit ton camp camarade

27 mar. 2015

on a eu les deux sons de cloche; Paul a reconnu les faits, a fait amende honorable, mais dans ces affaires, c'est pas suffisant

27 mar. 2015

Sauf que quand tu as un gros leasing et que tu comptes sur les revenus de la location pour le rembourser, le proprio c'est surtout la banque...

Je ne vois pas beaucoup de proprios bourrés de thune sur les pontons, plutôt des mecs qui essayent d'assouvir leur passion en assumant des coût assez élevés.

27 mar. 2015

Cher Jean Paul vous etes Lamda ou lambda ou lambada???

en tout cas ce doit etre lambda vu que votre profil est vide sans bateau, sans infos sans rien.

Vous n avez rien lu apparement.

Maintenant le proprietaire comme vous dites est un marin et tres probablement plus experimente que vous et son nom est Denys Van Weynbergh. Vous c est juste jean paul ou louis ou rene ou je ne sais quoi.

je vous conseille d'aller naviguer ou plutot de louer votre bateau a d autres du meme type que vous juste pour rire.

27 mar. 2015

jean paul , heureusement qu'il y a des "mecs friqués et bourrés de tunes pour faire vivre le nautisme et apporter des dizaines de milliers d'emplois" , et grace à eux tu es devenu un plaisancier lamda qui dù acquérir un de leurs anciens bateaux (c'est aussi mon cas)

27 mar. 2015

@ jean paul
"choisit ton camp" : les gentils et les méchants, c'est ça ?

27 mar. 2015

JPaul: Avant de t'exprimer, informe toi et lis les posts précédents.
Sous la pression, Hignard s'est exprimé une fois. Il a publié un communiqué sorti tout droit d'une agence de communication.
Que l'armateur ( et oui, c'est le mot juste) soit fortuné ou pas n'a aucune importance. Un contrat a été signé, il doit être respecté.

27 mar. 201527 mar. 2015

La fortune personnelle du propriétaire ne rentre en considération que dans la perspective d'une dialectique plutôt minable. En effet, quand le contrat de location a été établi et accepté, lui seul comptait sans autre considération.
Je soutiens le propriétaire du voilier dans sa démarche et la jeunesse du locataire ne peut être considérée comme une excuse ...

27 mar. 2015

En effet, mettre en avant la supposée richesse du propriétaire de cette façon ne sent pas très bon.

27 mar. 201527 mar. 2015

jeau paul, tu es un copain Hignard ou un copain d'Hignard ?
:-D

27 mar. 2015

jean paul :
si tu louais ton bateau , et que parceque le gars ne respecte pas le contrat et le bateau , tu te retrouvais avec (que) 10 000 € de frais , je pense que d'après tes posts prècèdents , tu dirais : il n'a pas de bateau , donc je suis plus "riche" que lui , donc je laisse tomber .
:non:

27 mar. 2015

Un contrat est un contrat .....Quand vous signez un contrat avec une banque , un prêt par exemple , vous laissez tomber et on ne doit rien vous dire sous prétexte que la banque est pleine de tunes ?.......essayez donc et vous me direz .On rêve la non ? On s'en fou de la richesse du proprio . c'est pas le sujet :

27 mar. 2015

Je ne connais rien au monde de la course au large ce qui fait que je suis surpris que rien de tout cela n'est été anticipé par l'une ou l'autre des parties voir les 2 car ce n'est pas la première fois qu'un bateau arrive avec des avaries .
Les modalités de réparation s'il y a lieu ainsi que le retour du bateau doivent être discutés avant le départ et tout cela mis noir sur blanc et budgétisé non ?
Il me semble que les 2 parties ont été un peu légère sur le coup .
Un peu plus haut quelqu'un a parlé de solidarité entre marins , cela aurait bien si parmi les participants , plus connus , plus anciens , l'avaient aidé de part leur notoriété , connaissances/relations à trouver un mat de " fortune " pour qu'il puisse faire le retour par la mer , non ?
Ce qui risque arriver avec cette histoire c'est qu'il va peut-etre être plus difficile pour certains compétiteurs de trouver un bateau pour ce genre de course dorénavant .

02 avr. 2015

"pour qu'il puisse faire le retour par la mer" dans le sens ouest est avec un Class 40, il faut des compétences qu'il n'a pas... :-(

02 avr. 2015

Une discussion, c'est bien quand on a tous les points de vue tout en restant courtois dans les échanges.
Pour l'instant, viking a bien respecté ces termes.

02 avr. 2015

Je rejoins l'avis de viking sur le fait que le retour, surtout à cette époque de l'année, est loin d'être aussi simple que l'aller.
Et puis au-delà de ses compétences, que je ne remet pas nécessairement en cause, je trouve déplorable de sur-médiatiser sa tentative et de ne pas agir en conséquences derrière. Ce genre d'histoire ternit l'image de la voile en France, surtout vis-à-vis des jeunes qui veulent se lancer dans la course au large en tant que professionnels...

02 avr. 2015

19 ans, c'est un adulte. Comme moi du haut de mes 20 ans.
Et l'apprentissage de la vie, il a sauté les étapes apparemment...

03 avr. 2015

Oui, bon, j'avoue, parler d' "adulte" pour me décrire c'est peut-être un peu exagéré... Quoique, on le sera toujours plus que les Intégrés. ^^

02 avr. 2015

Je ne voulais pas voter, fausse manip . Mais merci de partager mon ressenti.

02 avr. 2015

Je ne comprends pas comment ce gamin avec 2 régates officielles en 2013 et 2 en 2014 ( www.ffvoile.fr[...]il.aspx ) a pu obtenir 200 000€ de sponsoring de la part d'une entreprise, alors que d'autres sportifs, avec un tout autre palmarès, en sont TRES loin...

www.lequipe.fr[...]00.html
www.google.fr[...]/

Tu trouves regrettable qu'un gamin qui a 4 régates locales à son actif scie la branche de nombreux jeunes expérimentés et compétents de la même tranche d'âge au seul motif que, lui, il pu développer les opportunités pour bénéficier de ces financements que les autres ne sont pas en mesure d'approcher.

Démonstration, peut être, que la compétence nécessaire pour participer à ces courses n'est pas la compétence nautique mais plutôt la compétence financière.
:litjournal:

Certes, mais ça reste une compétence.
Juste qu'elle n'est pas acquise mais innée. :litjournal:

02 avr. 2015

Ah? T'as un problème personnel avec ce gamin? Tous tes messages sont lapidaires. :non:

02 avr. 2015

Bien! Je retiens que le gamin n'aurait pas eu les compétences pour un retour après avoir fait un aller et remonter un gréement de fortune pour finir. :bravo: :goodbye:

02 avr. 2015

L'image de la voile en France.
Bof il y a toujours eu des gens plus doués pour récupérer de l'argent que pour naviguer et vice versa et ce parfois dans la même famille. Cela fait bien des dizaines d'années que la compétition à ce niveau se joue sur les deux tableaux.

Je réitère la phrase que j'ai écris plus haut:
"Il a péché par optimiste par orgueil, un peu con, un peu trop jeune. Les médias c'est toujours à double tranchant. Il aura appris avec cette expérience les deux côtés de l'aventure et j'espère qu'il prendra en compte cette baffe pour la suite. Bonne chance à lui."
Cela fait partie de l’apprentissage de la vie mais que des adultes condamnent avec autant d’acharnement un gamin de 19 ans m’afflige et je trouve cela tous simplement odieux.

02 avr. 2015

Tu sais que tu me fais trop rire fieu!!! :bravo: :bravo:

02 avr. 2015

l aller et en course , bien plus fatigante que du convoyage

02 avr. 2015

Malevolence, ce que tu dis est assez juste mais l'avis de viking est quand même subjectif et en lisant le fil, j'ai la même impression que Tup

02 avr. 2015

Ne t'inquiète pas, ça ne me dérange pas :p

02 avr. 2015

François, ce n'est pas 200000 mais 263 000 € qu'il a reçu. :bravo:
Pour les posts précédents, qui s'étonnent de mes remarques, sachez qu'ayant vécu 32 ans à St Malo, j'ai quelques informations de première main et que je trouve regrettable qu'un gamin qui a 4 régates locales à son actif scie la branche de nombreux jeunes expérimentés et compétents de la même tranche d'âge. :non:

02 avr. 2015

Bah put***, si c'est vraiment ça, on est pas dans la merde...

03 avr. 2015

La compétence financière ...

J'ai quand même un peu peur que la "compétence" financière d'un gamin de 19 ans ne consiste qu'a taper sa famille, ou les "relations" et autres "obligés" de sa famille ...

Et contrairement aux réflexions de "jean paul" [celui qui demande de de choisir son camp] , je pense que la famille du gamin (dont personne n'a jamais parlé) doit être nettement plus aisée que le proprio du classe 40 qui a peut être été contraint de louer tout simplement pour assumer les couts de fonctionnement de son bateau ...

02 avr. 2015

Soit dit en passant, pourquoi il est inscrit en Cadet en 2013?... J'étais en Junior à cet âge là moi...

01 avr. 2015

D un autre cote rentre une epave ne doit pas figurer non plus sur un contrat, si ?

02 avr. 2015

moi j'ai jamais fait de régate et je vais faire la prochaine route du rhum...et je vois pas en quoi c'est choquant!

je fais 3000 milles par an en solo alors tourner autour de trois bouées avec des "voileux" en 100% Musto....j'en ai rien à cirer!

02 avr. 2015

Mouais. Sauf que Paul n'a fait ni régates ni 3000 miles par an en solo dans une caisse à savon appelée communément Mini 6.50 par laquelle il aurait dû normalement passer avant de faire du Class 40...
Il a juste grillé des étapes.

02 avr. 2015

Gregoire, c est rien a cire

02 avr. 2015

Les regates petites ou grandes ce n est plus qu une histoire de fric

03 avr. 2015

Y a eu une époque ou ce n'était pas une histoire de fric ??????

03 avr. 2015

Salut pour moi même si le gamin est certainement un petit con. Le sponsor est autant à blâmer. Car le bateau porte leur nom, ils ont communiqué sur l'événement (je suis client Bruneau a titre pro).A leur décharge c'était leur premier sponsoring voile. Enfin c'est une triste histoire mais il n'y a pas mort d'homme. Le skipper aura bien du mal à trouver un nouveau bateau, le sponsor est associé à une histoire peu glorieuse et le proprio du bateau a appris à ces dépend que la location comporte des risques. Alors finalement tout le monde est puni pour son incompétence, sa négligence ou son inexpérience. Et personne n'est mort pas même le bateau.
Ils s'en remettront....
Finalement le gamin aurait du abandonné le navire après sont démâtage....tout le monde aurait été content :non:

03 avr. 2015

Erreur Chirdent. Le sponsor a gagné deux à trois fois sa mise.
Il n'y a que le microcosme de H&O et de quelques centaines de passionnés bretons qui sont plus ou moins vaguement informés qu'il y a un problème. Les autres sont en admiration devant l'exploit qui consistait à traverser l'Atlantique et de terminer la course sans mat au portant.

03 avr. 2015

Je ne vois pas le sponsoring comme un gâteau à se partager. Le projet de Paul Hignard a plut au sponsor (pour de bonnes ou de mauvaises raisons). Il a investi dessus par opportunité. Pas sur qu'il aurait fait la même chose pour un autre concurrent, meilleur, mais noyé dans la masse.

Je pense même que la participation des cas "décalés" contribue à la visibilité de l'événement. cela incite les entreprises à s'y intéresser et à sponsoriser davantage. Cela crée des opportunités supplémentaires pour d'autres.

Il y a là-dedans un petit coté jeux du cirque qui ne doit pas plaire à viking, mais qui est inhérent à ce type d'évènement sportif.

03 avr. 2015

Exact, Ptiplouf.
On en arrive meme a se demander si un cul-de-jatte qui serait helitreuillé apres 100 milles ne rapporterait pas plus a un sponsor qu'un gars valide qui arriverait deuxieme...
( avec tout le respect que j'ai pour les culs-de-jatte )

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (87)

novembre 2021