Rien ne va plus, faites vos jeux !

Il va bien falloir se rendre à l’évidence : toute la faune des mers et des océans est touchée, au plus profond.
Jusque dans la fosse des Mariannes.
www.francetvinfo.fr[...]93.html

On nous serine à tout-va sur les bienfaits des produits de la mer, leur teneur en Omega3 et leurs effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire mais va-t-il falloir un jour interdire leur exploitation, leur commerce, leur consommation ?
Qui osera sonner le glas ?

Cette histoire d’Omega3 me fait le même effet que l’encouragement à bouffer 5 fruits et légumes par jour alors qu’ils sont truffés de molécules chimiques toutes plus audacieuses les unes que les autres pour qu’ils gardent un teint de jeune fille jusqu'à notre assiette.

A quoi sert en effet d’avoir un système cardiovasculaire au top si dans le même temps ces aliments déclenchent des maladies gastro-intestinales, atteignent le système immunitaire, la fertilité, les fonctions hormonales ou encouragent la transmission de toxines, de microbes, de virus ?

Ces micro-plastiques qu’on ingère sont capables d’entrer dans la circulation sanguine, le système lymphatique ou le foie comme ça a été démontré sur des animaux mais pas encore sur l’homme.
D’ailleurs, va-t-il falloir en démontrer les effets en demandant à des cobayes humains d’en consommer au nom de l’avenir de tous ?

Je ne mangeais déjà plus de saumon depuis longtemps ni de cabillaud, mais s’il faut que j’arrête la langoustine et la coquille St Jacques je vais avoir besoin d’une thérapie très lourde !

En parallèle à ces bonnes nouvelles, le débat scientifique en très haut lieu est ouvert : faut-il enrichir l’échelle géologique d’une nouvelle ère : l’anthropocène.
L’ère de l’homme succédera-t-elle à l’holocène ?
L’homme serait-il donc devenu une force géologique dominante ?

La décision sera prise très officiellement en 2020 lors du 36ème congrès géologique international.

Si le concept est adopté, il restera à savoir quelle sera la date retenue marquant l’événement le plus emblématique ouvrant cette nouvelle ère.
L'année 1945, celle du pic de radiocarbone provoqué par le bombardement d’Hiroshima qui ne s’effacera jamais pourrait bien être choisie.
D’autres évoquent la révolution industrielle, au milieu du XIXème siècle. ""Si on prend cette date comme référence, alors le marqueur que l’on parvient à détecter dans la stratigraphie serait les premiers dépôts de résidus de la combustion du charbon.".
Car on n'ouvre pas une nouvelle ère comme on ouvre un capot de pont : il faut un marqueur objectif incontestable.

On parle aussi du brevet de la première machine à vapeur en 1784 ou bien l'année 1610, date de la découverte de l’Amérique et de la catastrophe écologique majeure et irréversible qui s'est ensuivie ou encore du début de l’agriculture en -8000 avant JC.

Le débat est ouvert !

Pour en revenir aux déchets plastiques, comme pour toutes les ères, on parle aussi d’étages : le "poubellien supérieur" (avant le plastique) et le "poubellien inférieur" (apparition du déchet plastique).
Des scientifiques pervers avancent même le mot Molysmocène (âge des déchets, en grec).
www.franceculture.fr[...]opocene

A la question en quoi l’homme a-t-il modifié les caractéristiques géologiques de la planète ? Claude Lorius répond :
"D’abord, il altère l’atmosphère de la Terre, en raison des émissions de gaz à effet de serre, au premier plan desquelles figurent le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane (CH4). Ensuite, il bouscule l’hydrosphère : les eaux de la planète deviennent plus acides en raison du gaz carbonique et voient leur niveau augmenter du fait de la fonte des glaciers. Il agresse aussi la lithosphère, l’enveloppe rigide de la planète, en érodant les sols, creusant des mines ou épuisant les ressources naturelles. Enfin, il trouble la biosphère, les organismes vivants qui peuplent la Terre : de nombreuses espèces ont disparu ou sont menacées d’extinction.".

Ajoutez à ça des scientifiques très sérieux qui prédisent que quand l’humanité aura disparu elle laissera sur terre plus de déchets plastiques que de restes humains !

L'équipage
27 fév. 2019
27 fév. 2019

Pour ma part j'ai toujours considére que l'anthropocene débutait a l'apparition de l'agriculture.

27 fév. 2019

Puisque tout semble joué .....pourquoi se gêner !

27 fév. 201916 juin 2020

Ben dis donc!...
Deux possibilités pour échapper à toutes ces catastrophes:
La première avec usage multiple possible, on peut même envisager un achat groupé.
La deuxième pour les adeptes de l'élégance post-mortem, qui présente l'avantage d'une utilisation immédiate, dès que l'envie s'en fait sentir.

02 mar. 2019

Ben , dis donc les lecteurs z'ont pas beaucoup apprécié ton humour, noir.
SAUF , que je rentre du Sri Lanka, dont la population a explosé depuis deux décennies, une cata à prevoir lorsque les ados actuels vont "pondre" à leur tour.

27 fév. 201916 juin 2020

Ne vous inquiétez pas SuperMatsyl est là !! Vous êtes Sauvé ..

Deux mots clefs pour une solution concrète :
Contraception.
Patience.

Si ces deux préceptes sont respectés à la lettre, le problème sera définitivement réglé de lui même et sans excitation dans moins d'un siècle, ce qui est une pichenette dans la vie de notre Terre.

Je ne vois vraiment pas où est le problème.
:litjournal:

27 fév. 2019

Si on attend patiemment sans rien faire, la contraception ne sera même pas nécessaire.

Si on se bouge un peu le cul chacun à son niveau et de façon collective (oui, c'est de la pure provoc'), on pourra sûrement adapter l'activité humaine pour qu'elle marque moins violemment l'environnement.

Je n'ai jamais évoqué de notion de "sans rien faire", rien n'interdit de se faire plaisir en attendant.

Pour rester sur le plan de la contraception, je pense, au contraire, que c'est à cause du fait qu'on s'est tous trop "bougé le cul" (au sens strict) sans prendre de précaution que nous en sommes là.

Comme je l'ai déjà relevé à de nombreuses reprises, le seul problème est que nous sommes trop par rapport à ce que peut accepter notre milieu.

Certes, "[i]adapter l'activité humaine pour qu'elle marque moins violemment l'environnement[/i]" aura un effet mais cet effet ne sera qu'éphémère si on continue à se "bouger le cul" et à populer.

Par contre, c'est à la mode de ne regarder la réalité que d'un seul œil, celui du "[i]adapter l'activité humaine pour qu'elle marque moins violemment l'environnement[/i]", et de ne surtout pas regarder celle de la surpopulation et des aberrations tendant à prolonger et sur-protéger une population qui est déjà largement en excès. :litjournal:

Imagine une seconde : si la Loi Veil avait rendu l'avortement obligatoire au lieu de simplement le légaliser, il n'y aurait plus, chez nous, personne en dessous de 44 ans ce qui, ménopause aidant, ferait que le problème serait quasiment réglé.

Quelle perte de temps...

Pour éviter les larmoiements de bien-pensance, je m’inclus volontiers comme tous les autres "occidentaux" dans la population en surnombre : tous les vivants ne sont que des morts en sursis. :litjournal:

27 fév. 2019

Déjà dès les premiers brûlis l'homme se signifiait sa propre extinction. C'est une question de délais. Entre 5 mn et 1 siècle il n'y a que peu de différence.

27 fév. 201927 fév. 2019

La semaine dernière je suis descendu a 11 km en apnée je n ai pas vue de plastique !
La photo présente est a 11 km sous la sur face .....les ecolos sont un peu dépassés !!!

A part les gamine de 14 ans et les autres qui peu vraiment prendre au sérieux ce genre de document ?
Ah oui se qui se font du fric sur le dos de l écologie !

27 fév. 2019

Tu sais, chéri, c'est juste une image pour illustrer, hein !
Pour accrocher. Pour attirer l'oeil. Des enfants ?
La photo originale de Luz s'appelle "Views of sunbeams", "Rayons de soleil", prise à quelques mètres de profondeur.

Si tu veux de la lumière à plusieurs milliers de mètres sous l'eau, vaut mieux descendre avec une bougie ! :)

Aller, j'te taquine mais avec ce genre de réflexion, c'est toi qu'on va avoir du mal à prendre au sérieux.

27 fév. 2019

Aujourd'hui il fait un temps d'été, si cet été ont à le même écart de température, soit il neige, soit ça va faire chaud.

C'est surtout tributaire de la latitude et de l'hémisphère sur lequel tu seras cet été. :mdr:

27 fév. 2019

A l'attitude constante :mdr:

27 fév. 2019

Nemo, pour reprendre ton idée de la maîtrise draconienne de la démographie, je pense que c'est un faux problème.
La croissance démographique ne fait qu'accélérer le processus dévastateur mais au départ ce n'est qu'une affaire de croissance économique et de concurrence politique à laquelle se livrent les états pour y accéder qui est à l'origine de la gabegie.

27 fév. 201927 fév. 2019

Vraiment? Par habitant, les Etats-Unis et l’Europe sont bien plus prospères que la Chine. Mais au total, les Etats-Unis, l’Europe et la Chine ont tous trois des économies de taille similaire. Par contre, les Etats-Unis et l’Europe génèrent comparativement très peu de pollution plastique non-gérée, à l’inverse de la Chine.
ourworldindata.org[...]on-2010
ourworldindata.org[...]-rivers

27 fév. 2019

Quand je parle de gabegie, il ne s'agit pas seulement des déchets en plastique générés mais de l'ensemble des processus industriels et agricoles qui affectent directement l'environnement (industrie métallurgique, usage des énergies fossiles, etc ...).
De pus la prise de conscience quant à la gestion des déchets plastiques est très récente en occident.
Dans les années 60 et jusqu'aux années 80 bien avancées on glorifiait les avantages du plastique, on y voyait que des avantages et on ne se souciait pas du recyclage.

27 fév. 2019

@nunawan, tu vis à Bruxelles je crois ? Ce ne serait pas par hasard la ville qui a transformé la rivière qui y passe (la senne) en égout ?

01 mar. 2019

@ Juliusse
La Senne est vraiment une tout petite rivière, limite ruisseau.
Depuis la fin des années 90 de grands investissements ont été faits pour que tout ce qui est rejeté à l'égout soit traité dans des stations d'épuration.

01 mar. 201916 juin 2020

Et ça, c'est l'Afrique ?
Miracle : l'eau passe aussi en-dessous.

Certes, on s'en fout un peu moins en Europe mais le résultat est le même.

(Crue de la Seine 2018, écluse de Méricourt dans les Yvelines)

01 mar. 201901 mar. 2019

Ça, c'est une rivière à Yaoundé qui essaye de passer sous un pont, malgré le gigantesque bouchon de bouteilles en plastique. On distingue l'eau vers la gauche, ensuite elle passe sous les bouteilles, pour ressortir "limpide" de l'autre côté.
Tout le monde s'en moque, ça fait partie du paysage urbain depuis toujours... C'est l'Afrique.

04 mar. 201904 mar. 2019

oh je l'avais pas vu celle-là, occuper à déménager et sauver la cave familiale andrésienne...
Mais à fin d'Oise on était plutôt en mode bayou.

27 fév. 201916 juin 2020

Regardez bien la dernière ligne sur ce diagramme; cela dit, l'humanité a toujours aimé se faire peur.
Dans les années 60, on achetait des abris anti-atomiques...

27 fév. 2019

Oui, mais ....

Les célibataires sans enfants voyagent beaucoup plus souvent et plus loin en avion, partent chaque week-end à Deauville seuls dans leur bagnole et font la fête tous les soirs ce qui est impossible pour une famille nombreuse qui, de plus, pratique de fait le covoiturage (à 5 dans la bagnole) quand elle se déplace.

L'empreinte carbone d'un célibataire est redoutable alors que celle d'une famille nombreuse est modeste. :))

28 fév. 201928 fév. 2019

Tu fais bien d'évoquer un couple Morrnon, tu restes politiquement correct, et ne risques pas d'être grisé. :reflechi:

Certes mais un célibataire judicieusement équipé se reproduit nettement moins qu'un couple mormon.

Au final, l'empreinte carbone instantanée sera effectivement au détriment de l'esseulé mais la brièveté de son existence de beuverie fera en sorte que, au final c'est le solitaire qui sera salutaire pendant que le reproducteur, lui, persiste à aggraver par la multitude son empreinte camouflée sous les atours de la modestie.

Fourbe.

28 fév. 2019

Donc, si je comprend tes propos, il faudrait supprimer les célibataires ?
Ou au moins leur donner une date buttoir pour rentrer dans le moule ?
Sinon . . . :policier: et :doc:
Idée à creuser
:mdr: :mdr: :mdr:

Qu'est-ce que je disais... :litjournal:

Tu imagines, en plus, le nombre d'emmerdeur qu'il y aurait en moins si la génération de nos parents s'était abstenue (poil au nez).

Et non.

Mais qu'est-ce que j'aurais économisé comme emmerdements. :topla:

Non, je suis satisfait que constater que la réalité matérielle rejoint ce que je disais mais je suis toujours aussi dépité devant les avis toujours aussi pusillanimes du plus grand nombre.

Pour le déclin de l'humanité je te rejoins.
Le déclin de l'humanité, c'est ma consolation de savoir qu'elle est sur la bonne pente pour alimenter mon espoir de pouvoir espérer réserver un meilleur avenir aux enfants que je n'aurais pas.

27 fév. 201927 fév. 2019

Ben oui,mais si la génération de nos parents s'était abstenu tu serais pas là à raconter des conneries en nous faisant marrer! Y aurait un manque. :alavotre:

27 fév. 2019

"Qu'est-ce que je disais..."

V'là-t-y pas que Nemo se sent ragaillardi de penser comme le plus grand nombre.

C'est le genre de petit détail qui confirme sans appel que l'humanité est bien en plein déclin !!!

Faire un enfant ou deux c'est quand meme mieux que de vivre dans un monde de vieux , je suis pour la diminution de la population mais de maniere raisonnable ,chez nous dans le var il doit y avoir 80 pour cent de vieux c'est pas terrible pour le fun ;-)

27 fév. 201927 fév. 2019

On n'est pas non plus obligé de vivre dans un monde avec des "autres" et si il n'y a pas d'"autres" le problème de l'accumoncellement des vieux ne se pose plus.

En plus, on n'est vieux que par rapport à des jeunes.
Si on est le plus jeune parce qu'on est seul ou parce que les autres sont des vieux on reste jeune sans vieillir et on peut avoir le feune qu'on veut (et se faire emmerder par les vieux qui ne servent qu'à ça).

27 fév. 2019

Nemo, ton amour immodéré de tes prochains justifie à lui tout seul ton point de vue uniquement centré vers la dénatalité puis la disparition de l'espèce. Mais il y a d'autres points de vue. Par exemple, je pense qu'à termes un équilibre se fera entre ressources et consommation. La vraie question est : à quand, le terme ?

Mais la réponse à cette question est très largement tributaire de la popularité de mon point de vue.

Par exemple, une démarche de dénatalisation bien appliquée accélèrera grandement la réalisation de ta recherche d'équilibre.

Ce que je cherche à te dire c'est que, quelque soit le contournement imaginé, le fond du problème, le facteur significatif, le moteur principal : c'est le nombre.

28 fév. 2019

L'humain moderne aime la mort , l'argent qui n'a aucune valeur et le pétrole noir.
Le béton est inerte, le petrole tue l'atmosphere, l'arbre est vivant et produit l'oxygene.
Mais il préfère s'amasser dans du béton, et tuer l'air pur et le vivant 
Pathétique ce primate !

28 fév. 2019

Je ne crois pas qu'il préfère se parquer dans le béton. C'est le "système "qui le veut. Mais un système, ça se change. L'histoire montre clairement que les révolutions, ça ne marche pas. Ça ne change que les hommes, mais pas les principes. Essayons les changements de fond, lents mais continus.

28 fév. 2019

Les européennes ne font plus assez de bébés pour assurer le renouvellement des générations.

28 fév. 2019

Taux de natalité dans la majorité des états africains, supérieur à 5! En Inde et Pakistan c'est pas mal non plus ! Yaka fokon sans doute pour espérer réguler le taux auprès de ces populations qui ont d'autres moeurs et préoccupations ! "Heureusement" la mortalité infantile et maternelle y contribue un petit peu, mais dans ce cas il faudrait éviter d'apporter une assistance médicale bien-pensante qui va à l'encontre des objectifs de régulation planétaire !
La France, l'Europe et l'Occident en général, sont plutôt les "bons élèves" en matière de "régulation", mais c'est pour des raisons économiques, culturelles et sociétales et non pour la "survie de la planète"!
Némo, si tu as des ébauches de solutions pour enrayer cette prolifération là où c'est vraiment utile et indispensable, je suis à l'écoute !
Moi, à part une bonne guerre "localisée" avec de bonnes grosses bombes à frappes non chirurgicales je ne vois pas grand chose. Peut-être aussi une bonne pandémie provoquée, mais ça ne s'arrête pas aux frontières, ni de l'autre côté de la Méditerranée....., en clair je suis sceptique... En consolation le "déluge" interviendra certainement après moi! :heu:

02 mar. 2019

Peut- être une solution ? Soyons innovant et imaginatifs. Comme pour l'énergie, il faut développer les sexualités alternatives.

02 mar. 2019

Ecce homo.

28 fév. 2019

@nemo: ta vision purement arithmétique est simpliste. Ce n'est pas parce qu'aujourdhui on consomme plus de ressources qu'on en trouve que demain on ne saura pas réutiliser des ressources qu'on n'aura prélevées qu'une seule fois.

28 fév. 2019

Ce qui est simpliste c'est de s'arrêter à 2+2 =4 quand on sait qu'on peut obtenir 4 par d'autres voies :heu:

28 fév. 2019

Non, mon souhait n'a rien d'impossible. Je suis le plus optimiste des pessimistes.

28 fév. 201928 fév. 2019

Je suis curieux de connaitre en quoi pourrait consister ton "changement de fond" qui permettrait de stabiliser de manière durable les effets d'une situation dont la causes continue à prospérer.

Je ne suis pas persuadé que ton changement résiste à l'arithmétique...

Un dernier petit détail dont ton "changement de fond" doit tenir compte si il souhaite être crédible et pérenne : la population sur notre planète double tous les 20 ans.

C'est un excellent début.
Espérons que le reste du monde suive cet exemple.

Si tu me demandes des ébauches de solution, elles pourraient, peut être, être trouvées dans un rééquilibrage entre pragmatisme et dogmatisme.

On n'est jamais trop aidé. :litjournal:

C'est vrai, tu as raison.

C'est simpliste de constater que 2+2=4, surtout quand on préférerait que ça fasse 5...

Je sais bien mais comme ton souhait, à toi, c'est d'obtenir 5, ça ne change rien. :langue2:

01 mar. 2019

Jean-Claude, sors de ce corps... :heu:

www.dailymotion.com[...]o/xn62p

03 mar. 2019

heu :heu: pour cela le président du Venezuela est exemplaire !
Il s assoit sur la plus grande réserve de pétrole ( certes lourd ) et interdit l aide humanitaire , en nourriture aux frontières de son pays ! :whaou:
Une recherche de solution alternative ? :reflechi:

28 fév. 201928 fév. 2019

energie fossile et surpopulation , :les 2 mamelles de la pollution.

(energie fossile, par tous ce quelle produit de par sa transformation : gaz divers ,plastique divers ,produits chimiques divers ect....)

(surpopulation : ça c'est facile a comprendre pourquoi :10 milliards de personnes polluent plus qu'un milliard !)

il n'y a pas de solution, le sort de l'humain et par la faute de celui ci ,de toute autre vie terrestre est scellé = disparition totale a terme ,
le grand filtre du paradoxe de fermi est devant nous

tant mieux !

Bien sûr qu'il y a une solution.

Si je te dis : j'ai une enclume sur chaque pied il n'y a pas de solution je pense que, rapidement, tu me suggéreras de retirer les enclumes pour me soulager le pied.

28 fév. 2019

Première mesure qui saute aux yeux, supprimer les moyens artificiels de procréation.

28 fév. 2019

Mais qu'est-ce que vous croyez ??? ça fait déjà un bon moment que les perturbateurs endocriniens et autres substances reprotoxiques et/ou mutagènes sont introduites dans l'alimentation pour ce faire.
Les projections démographiques du siècle dernier ont affolé certains qui ont vu dans ces produits un bon moyen de limiter le nombre d'humain en quelques générations.

28 fév. 2019

il n'est est rien duduche braz , les politiques , médias et une bonne part de la population se félicite quand notre démographie augmente , et s'alarme quant elle baisse , la preuve ,
en france on paie les gens a grand coup d'alloc pour faire des gosses !

mais là j'ai conscience que je sort du domaine nautique , alors je m'en excuse et je ne recommencerai plus , promis juré !!

et je sort :goodbye: :acheval:

03 mar. 2019

Ben oui, ça s'appelle même dans les Dom-Tom "l'argent braguette" :famille: :famille: :famille:

28 fév. 2019

ben voila c'est ça c'est la CAF qui favorise la croissance démographique... LOL

01 mar. 2019

Churchill disait (aurait dit) le meilleur investissement qu'un pays puisse faire, c'est de mettre du lait dans des bébés...
Mais depuis les conditions ont changées... rien que chez nous les femmes françaises ont obtenu le droit de vote, la pilule et la loi Veil !

28 fév. 201928 fév. 2019

Oh les gars!!!! vous déprimez là........

Va falloir remettre les canots à l'eau..... 'taing!!

Non, pourquoi? :tesur:

28 fév. 2019

Pour reprendre le titre de ce sujet, je dirais plutôt :

"Rien de va plus, ne jouez plus !"

Mais d'après les dernières nouvelles, entendues de ci de là, l'être humain serait un peu à la traîne pour ce qui est de la "sur-natalité", les oiseaux et les insectes ont déjà commencé à se limiter.

www.franceculture.fr[...]encieux

www.franceinter.fr[...]er-2019

01 mar. 201901 mar. 2019

Ce qui détruit la terre aussi , c'est le renversement des valeurs . L argent est une fausse valeur qui a corrompu autant les humains que la terre , les esprits . Qui a détruit et qui continue à le faire, la planète, la liberté des gens et même l'égalité et la fraternité, que prétendent représenter les pouvoirs et gouvernement , alors qu'ils nient eux même par leur existence , ces valeurs de base .. En fait cette société capitaliste, c'est de l'esclavage tout simplement, la course au fric , gagné en polluant, en détruisant la nature . L'appropriation du monde la propriété privée , la mise à prix de toute la planète, de tout ce qui vit , des animaux, des plantes et même des humains par l'esclavage salarial. C est ce renversement des valeurs qui est la cause première ,et bien sur la surpopulation humaine , et les modes de vie nuisibles, artificiels, urbains ou industriel , s'ajoutent à tout ça .
Pour ma part je pense que la seule façon de sauver cette pauvre planète qui en a plein le dos ,c'est de stopper les machines, arrêter tout , supprimer l'argent, les pouvoirs ,les gouvernements tyrans, et retourner à la nature , vers une vie libre naturelle, sans hiérarchie , visant l'autonomie individuelle mais aussi l'entraide et le partage autant que possible . Si on ne va pas vers ca , ce qui pour certains bornés une utopie , on fonce droit vers la fin . Car le système capitaliste est lui-même une utopie de fous . C est une illusion basée sur un marchandage de la vie, et donc forcément c'est lui qui est complètement irréaliste et totalement destructeur

Je ne suis pas convaincu que la tendance naturelle de l'Homme soit la fraternité, l'égalité pas plus que je crois que le capitalisme soit un acquis ultérieur.

Je pense, je constate, que, depuis qu'il existe, l'Homme c'est plus occupé à piquer pour lui même les "biens" de ses semblables (la bouffe, les femmes, les biens, etc.) plutôt qu'à faire des câlins à ses congénères...

01 mar. 2019

Je ne crois pas non plus que l'homme soit naturellement fraternel, et je pense que le capitalisme est un système qui fonctionne faute de mieux.

Mais comme l'être humain est un animal capable de forcer sa nature, je pense qu'il peut se donner les moyens de perpétuer l'espèce en symbiose avec son milieu. Ca ne demande pas grand chose d'autre que de la confiance en soi, en l'avenir, et une volonté collective. Rien que des gros mots pour Nemo ;-)

01 mar. 2019

Ben oui, c'est vrai, une "volonté collective" de près de 8 milliards d'individus c'est vraiment pas grand chose.... je commence demain, préviens les autres ! :mdr:

Tu te trompes Hi.

Confiance en soi, par exemple, n'est pas un gros mot pour moi. C'est juste un regret de constater que c'est une qualité qui a perdu sa popularité chez mes contemporains.

L'avenir n'est pas un gros mot : il existe et sera, comme tu le penses toi-même, un bouleversement profond de nos paradigmes (comme disent les gens savants). C'est juste que le changements que tu anticipe et le mien sont différents.

Quand à la volonté collective elle est pour moi une réalité incontestable puisqu'elle est précisément l'expression des instructions données par les bergers du troupeau. C'est juste que tu crois encore que la volonté collective est le fruit de la somme des volontés individuelles alors qu'elle n'est que l'exécution de la volonté de quelques uns.

01 mar. 2019

Un pessimiste est un optimiste qui a de l'expérience.

01 mar. 2019

Ou un optimiste qui s'est informé...

03 mar. 2019

Allez voir ou revoir le Replay d'Arte d'hier soir, (passé hélas trop tard en soirée) sur la pollution créée par les épaves de navires coulés pendant la dernière guerre et particulièrement les navires allemands à cause de leur carburant synthétique...
C'est curieux que notre ministre de l'écologie n'en ait jamais parlé, d'ailleurs, on a quelques belles épaves sur nos côtes...
Mais comme on dit, attendons, ce sera pour le suivant, on lui refilera la patate chaude.
Je parlais sur un autre fil du problème de la pollution et de la toxicité à retardement des munitions et produits chimiques issus des munitions (mercure, fulminate, etc.).
Pour moi, le poisson n'est plus qu'une source d'Omega 3 mais un excellent moyen d'avoir des maladies et allergies ou cancers. Pas pour nous, mais nos enfants sûrement...
Mais personne en haut lieu ne bouge...
Fil à rapprocher de l'autre fil sur Cannes :
www.hisse-et-oh.com[...]a-l-eau

www.arte.tv[...]lution/

03 mar. 2019

On parle de 6 à 8 000 épaves réparties sur la planète contenant 400 fois le pétrole déversé par L'Exxon Valdez (40 000 tonnes, pour mémoire).
L'avantage, c'est que ça va se faire au goutte à goutte.
On peut donc être rassurés.

03 mar. 201903 mar. 2019

des morues diesel ....

Dans la baie de Gdansk, où le doc a été essentiellement filmé, les pêcheurs disent que, grâce aux remontées de pétrole, il n'y a plus besoin d'huile pour faire cuire leurs poissons !

On connaissait les agneaux pré-salés.
Voilà maintenant les soles pré-huilées.

L'adaptabilité des espèces étant une réalité surprenante, il n'est impossible que, d'ici peu, nous rencontrions des morues diesel.

Et, de là, une nouvelle question : quid des filtres à partie cul pour ces poissons?

03 mar. 2019

L'inconvénient, c'est que les poissons absorbent les poisons, plastiques, etc.
Bref, joli cadeau qu'un poisson à la lignite !! Ils parlent des soles qui sentent le mazout et qu'ils rejettent...
Pour le goutte à goutte, lorsqu'une tôle d'acier, quelque soit son épaisseur, commence à fuir, attaquée par la corrosion, elle peut lâcher du jour au lendemain à cause des courants, de la pression, la corrosion est pas linéaire.

03 mar. 2019

Je signale que si des épaves commencent à relâcher du fuel celui ci va se retrouver à la surface, même du fuel lourd.
Les poissons plats vivent sur le fond, il y a donc peu de chance de pêcher des "Turbots-Diesel".

03 mar. 201903 mar. 2019

J'ai un esprit aussi simpliste que le tien et c'est effectivement ce que je pensais.
Manque de pot, ça ne marche pas comme ça.
Les experts de la marine polonaise plongent régulièrement pour faire des prélèvements de vase et de sable voisins des épaves et voilà ce qu'ils retrouvent.
Dans une baignoire, avec un fond net, ta théorie fonctionne sans doute à merveille.
Au fond de la mer, avec des épaves plus ou moins enfouies dès le départ ou qui le sont devenues au fil du temps, les courants et je ne sais pas quels autres facteurs diaboliques encore, c'est une autre affaire.

Et, pour arranger le tout, il s'aperçoivent que le périmètre souillé autour des épaves ne cesse de s'agrandir comme si ce fuel lourd, au lieu de remonter gentiment vers la surface pour répondre à ta théorie, se paie en plus le luxe provocateur de se répandre à l'horizontal.

Sur les 2 premières photos, on voit bien la goutte de pétrole progresser lentement alors qu'ils remontent le grappin de prélèvement et qu'il est encore dans l'eau.
Ce sont ces gouttes de pétrole qu'ils appellent les "larmes noires".

03 mar. 201903 mar. 2019

Quand ils ont découvert l'épave en 1999, la surface souillée couvrait environ 25 000m2.
En 2010 c'était 32 000.
Et aujourd'hui elle atteint 450 000m2 car non seulement le fuel ne remonte pas mais il suit la pente marine.

04 mar. 2019

Essaie déjà de boire de l'eau ou une seule goutte de diesel serait tombée dedans, imbuvable !

04 mar. 2019

Oui mais là Duduche, ça fait 5 pastis :lavache: :lavache:
:alavotre:

04 mar. 2019

Tu y met un peu de pastis...

04 mar. 2019

Tu y met un peu de pastis...

04 mar. 2019

Tu y mets un peu de pastis...

04 mar. 2019

Tu y mets un peu de pastis...

05 mar. 2019

Bon c'était ma tournée, mais n'y revenez pas trop souvent. Il faut de la modération pour la bibine comme pour le forum.

03 mar. 2019

Alors ce n'est pas du fuel mais du sludge.
Le sludge est ce que rejette un séparateur centrifuge, le bon fuel (à densité moindre) allant vers le réservoir journalier.

03 mar. 2019

Merci de l'info.

03 mar. 2019

Ceci dit si le navire naviguait au fuel résiduel il est possible que le fuel des soutes se soit figé, car il n'était pas encore passé par le séparateur centrifuge.
En tout cas j'ai déjà vu sur une épave en mer du Nord du fuel remonter à la surface.

03 mar. 201903 mar. 2019

Il y a plusieurs cas de figure.
Pour les épaves allemandes : l'Allemagne manquait de pétrole pour ses efforts de guerre mais elle avait trouvé le moyen d'en faire à partir de charbon.
Ne me demande pas comment, j'y connais rien.
Et ce pétrole aurait des particularités bien spécifiques et serait surtout très toxique.

Un exemple : ils ont mixé ce pétrole avec de l'eau de mer pendant plusieurs jours.
Ils ont fait de même avec du pétrole "classique".
A la fin de l'expérience, ce pétrole forme une masse presque compacte avec l'eau ce qui n'est pas le cas du pétrole classique qui remonte en partie en surface.

Le mieux étant encore de regarder ce doc :
www.arte.tv[...]lution/

03 mar. 2019

C'est ce que je dis plus haut, le "pétrole" fabriqué à partir de charbon ou de houille est l'un des pires qui soit question toxicité et poisons et comme l’Allemagne nazie était sous embargo, elle fabriquait ses carburant par synthèse du charbon et de la houille.
Que ce soit du fuel, du goudron ou du sludge (merci pour le terme que je ne connaissais pas) ne fait rien à l'affaire, certaines parties légères remontent, d'autres coulent et imprègnent les fond marins, donc la faune et les animaux qui se nourrissent.
Regardez le doc, vous comprendrez.

En plus, comme ce sont assez souvent des bâtiments de guerre, il y a les stocks de munition donc de poudre et autres composés toxiques pas loin.
Les Finlandais (je crois) ont pompé préventivement leurs fjords mais n'ont pas pu tout retirer à cause de la possibilité d'explosion ou de réaction en chaîne des munitions.

Quand on sait qu'un canon de marine utilise des explosifs particuliers sans enveloppe rigide et en quantité impressionnante, question toxicité, plus la peine de manger du poisson même d'élevage provenant des fjords à plus ou moins long terme.
Idem pour le mercure contenu dans les sous-marins allemands, en quantité importante pour les centrales de tir et les gyrocompas.

Ce sont des bombes à retardement comme le plastique sous forme de nanoparticules, mais personne n'en parle. Quelques pécheurs - ils sont habitués à aller sur les épaves, nids naturels et refuges pour les poissons - ont parlé de poissons abîmés, déformés, couverts de plaques ou espèces de mycoses certainement causées par ces produits toxiques.
Ils les rejettent, donc pas vu... et on en cause pas pour éviter d'effrayer le chaland.
Comme je le dis, pourquoi notre ministre ne pipe mot?

Est-ce qu'on attend d'avoir des naissances sans bras ni tête ou des cancers à répétition (chose qui commence à devenir courant...) ?
Moi, je dis ça, je suis plutôt à la fin de ma vie qu'au début...

03 mar. 2019

Attention, la pêche par impulsion électrique est aussi responsable des malformations des poissons.

Collapse or not collapse, est-ce encore la question ?
Si on rajoute aux hydrocarbures cités plus haut les obus des mers du Nord cités dans un fil de janvier, les plastiques d'un autre fil et les barils d'un dernier, on va vite avoir besoin d'un petit remontant !
C'est l'heure d'ouvrir une petite roussanne sur schiste alors.
À la votre !
:alavotre:

Bon, après la pause, la reprise :
penarthnews.wordpress.com[...]enarth/
:lavache:

03 mar. 2019

Merci pour le lien.
Enfin, quand je dis merci ...

Ca date de septembre 2018 et je n'ai rien lu ni rien entendu sur cette affaire.

Superbe nouvelle donc : 320 000 tonnes encore à venir.
Les usines de retraitement étant saturées on aurait bien tort de s'emmerder.

Heureusement qu'on a eu la Cop21.
Ca donne de l'espoir. :(

04 mar. 2019

vous avez remarqué qu'il y a pour ce sujet une erreur sur le nombre indiqué de contrib, et le nombre réel

peut etre le meme cas pour d'autres sujet ?

04 mar. 2019

C'est comme ça pour tous les sujets.
Le nombre affiché correspond aux interventions directes au sujet.

Les interventions de ceux qui font leurs petites affaires entre eux ou qui règlent leurs comptes ne sont pas comptabilisées. :)

Exemple : ton intervention est en premier rang de l'indentation. Elle sera comptabilisée mais ma réponse (cette intervention) ne le sera pas.

04 mar. 201904 mar. 2019

j'avais jamais remarqué!!!
je me coucherais encore moins con ce soir,
a force de tous vous côtoyer, je sent que je vais devenir tres intelligents !! :bravo:
et ça ,ça ne sera pas comptabilisé

06 mar. 201916 juin 2020

Un peu d'humour....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (143)

mars 2021