Rêves de de partir ou Réalisé d'arrivée

Beaucoup de bateau (surtout leur skipper) rêve de partir, souvent loin, voir très loin. Quand on voit mon bateau on me demande toujours -c'est quand le départ -, avec un léger petit sourire en coin, du style, vu le bateau mon gars, c'est pas demain la veille.
Et je leur répond immanquablement que l'objectif, c'était d'arrivé.

L'équipage
19 sept. 2018
19 sept. 2018

salut
si ton objectif est "d'arriver" il faut que tu revois ta copie jusqu'a ce que ton objectif soit de "partir" ... même si l'arrivée n'est pas loin .
peut-être que les "sourires en coin" te voient "arrivé" avant d'être "parti" ;-)

19 sept. 2018

Ah!Ah!, tu sais réalisé un demi-tour du monde en mode minimaliste, me fait prendre un peu de distance avec tout cela.
Surtout que je pense que l'on va remettre cela prochainement, voir un fil initié aujourd'hui!!

19 sept. 2018

" L'important ce n'est pas la destination, mais le voyage "

c'est quoi, " un demi tour du monde " ?
c'est avoir 12 heures de décalage horaire, non ?
Aller jusqu'à Paeete en voilier, et revenir en avion ?

20 sept. 2018

se poser la question donne certaine réponse....

19 sept. 2018

Eh!! Persil... Et tour du monde c'est être décalé de 1 js, mais de demain ou d'hier!! MDR ????

19 sept. 2018

Attention à pas s'étouffer d'humilité :-)

19 sept. 2018

Si " partir, c'est mourir un peu ", peut-on dire " arriver, c'est mourir beaucoup "?
Vous avez 2 heures...
:litjournal:

19 sept. 2018

Totor le professeur, qui, n'ayant pas toujours raison, a totor!!!

20 sept. 2018

L'important n'est pas de partir ou d'arriver, mais d'être en route ....

"Il n'y a pas de chemin qui conduit vers le bonheur, le bonheur c'est le chemin"
Lao Tseu ....

20 sept. 2018

Elle est où, la question?
"Cette manie, chez les marins, de faire des phrases"...

20 sept. 2018

Dom, lao parle de bonheur, alors on peu parler de réaliser son bonheur en réalisant son objectif.
Papy, cette manie qu'on les marins, a terre, de parler de la mer!!!

20 sept. 2018

Je ne pars pas vraiment , donc je n'arrive jamais vraiment non plus nous faisons plutôt ce que Borg appelait de la "Zigzagodromie"

21 sept. 2018

Avoir un objectif et s'y tenir.

21 sept. 2018

ou essayer de se convaincre d'avoir un objectif et en parler autour de soi pour ne plus pouvoir revenir en arrière !
il est difficile de participer à l'introspection d'un marin sur le départ même si pour la plupart d'entre nous notre désir d'entre-aide reste intact ...
peut-être des pistes : s'inscrire à la GGR, transporter des gommes et des crayons à Cuba, aller prêcher l'évangile aux Maldives, ouvrir un compte sur H&O et parler de son prochain TdM ...

21 sept. 2018

Ceux qui ne naviguent pas (du tout) ne peuvent pas comprendre, et PERSONNE ne pourrait leur en vouloir.

Ceux qui n'ont jamais navigué ne peuvent pas avoir autre chose en tête que "la finalité" et "la rapidité".

Tous ces gens qui parlent sans savoir (d'ailleurs j'en ai fait probablement parti, et peut-être même qu'à mon insu j'en fait parfois encore partie), on serait tenté de leur répondre sur un ton un poil agacé «beh viens ! viens me montrer puisque tu sais tant», mais mis à part augmenter les tensions de toutes part ça n'apporterait rien.

Je me souviens d'un voisin de port qui emmenait "amis insistants" par avis de grand frais dans l'unique but de les rendre malade et qu'ils soient dégoutés : il réussissait à chaque fois son objectif. Je suppose que sa réputation d'aujourd'hui est méritée.

Je me dis souvent (peut-être pour me rassurer) que l'objectif inconscient est atteint par tous les marins (aussi bien ceux qui font 4 tours du monde d'affilés que ceux qui sont à quai depuis 20 ans à préparer leur bateau) : ils sont en route. Et ça, ça n'a pas de prix. Le bonheur (il y en a sans doute plusieurs et différents) ce n'est pas de se dire "je suis arrivé" mais plutôt d'apprécier de dire "je suis en route/préparation pour partir" : ça, ça a infiniment + de consistance (du moins pour moi) que ceux qui ont une vie de patachon sans objectif ni projet ni envie, tout juste s'ils remarquent du coin de l'oeil une photo de magasine où il y a un voilier à l'horizon par coucher de soleil.

Le bonheur n'est pas au bout du chemin, il est est tout au long du chemin.

21 sept. 2018

Mettre des bateaux en bouteille après avoir bu les bouteilles du bateau :heu:

21 sept. 201821 sept. 2018

Aller voir ailleurs ce qu'on peut trouver à sa porte ne reflète simplement que l'espérance que notre mal être est dû aux lieux dans lesquels nous vivons et non à notre propre responsabilité. Mais c'est bien connu des britons "The grass is always greener on the other side of the fence "

21 sept. 2018

J'ai toujours trouver ridicule ce précepte de ce "mal être"... On peut aussi être heureux et avoir envie d'ailleurs. Ou juste envie de voir le monde.

Et oui, en fonction des goûts, il est possible de trouver l'herbe plus verte ailleurs. Et heureusement. Le voyageur aura en tout cas l'occasion de tomber amoureux d'un coin et y rester. Et si finalement pour lui c'est mieux d'où il vient il n'a qu'à y retourner.

Ce qui est sûr, c'est que celui qui n'ose pas partir n'aura jamais ce choix.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

Souvenir d'été

  • 4.5 (138)

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

novembre 2021