Rêveries nautiques

Bonjour, j'ai 63 ans...motard depuis toujours et rêveur devant ces beaux oiseaux blanc qui sillonnent notre belle bleue.
pour essayer de passer du rêve à la réalité j'ai commencé à me familiariser avec la réglementation en passant mon permis côtier mais c'est la voile (habitable)qui m'attire...
Plein de questions se bousculent :
Ne suis je pas "trop vieux" pour démarrer mon apprentissage ?
J'ai fais quelques heures de laser...mais je ne suis pas sur que cela me serve réellement.. comment aborder mon apprentissage de l’habitable ?
Serais-je en capacité de mener un bateau seul pour mes balades rêvées ?
Voilà versées en vrac quelques un de mes questionnement, si vous pouviez m'éclairer.
Merci d'avance

L'équipage
19 août 2019
19 août 201919 août 2019

Pour débuter, tout dépend des moyens.
Petits moyens : Bourse des équipiers (à 63 ANS "faut le faire!!!).
Bons moyens: Louer un bateau avec skipper dans la gamme (range) de ce que vous allez rechercher.

Par ce que si l'âge était une barrière...
Tout le monde vous le dira des jeunes parfois sont des vieux et des vieux qui choisissent d'embarquer sont souvent des jeunes.

Embarquer, ne serait-ce que pour faire avec le Skipper la liste de ce qu'il vous reste à savoir, et puis surtout savoir si cela vous "branche vraiment".

19 août 2019

Bonjour et bienvenue,

Voilà un commencement de début de réponses ( juste AMHA)

1/ non tu n'est pas trop vieux, loin de la

2/ le dériveur, oui c'est toujours utile, mais pas indispensable. Tu peux passer par une école de voile ou embarquer comme équipier, mais il n'y a pas de recette, chacun fait selon son caractère, certain sont même complètement autodidacte, à toi de choisir. Mais un ou deux stages de voile sur habitable avant de se lancer, c'est pas mal.

3/ oui sans soucis, si tu as la santé et que ça te plaît tu peux mener un voilier seul.

19 août 201919 août 2019

63 ans ! Vieux ???????????? J'imagine que tu te réfère à la date de 1ère mise en circulation.

:mdr:

La seule chose qui compte (hormis bien sûr la santé, mais j'imagine que si tu poses la question c'est que de ce côté là ça va), c'est l'âge de ta motivation. Pour le connaître, écoute les conseils ci dessus. Fais un stage, frotte toi à la vie en milieu humide, remuant, fatigant, à la promiscuité,au froid et à la chaleur, au sommeil interrompu, à la bouffe froide, bref au paradis. Et si ta motivation est toujours intacte, alors t'as 20 ans (plus 43 ans d'expérience).

:topla:

Un qui s'est posé les mêmes questions. (Et en plus t'es motard)

19 août 2019

Ex Motard aussi et un peu handicapé, j'ai débuté en embauchant un jeune moniteur de club qui trainait sur les pontons après avoir acheté un 6.50....Permis mer rivière et hauturier me donnaient une approche de la réglementation et de la signalisation.....

19 août 2019

Il paraît qu'on a l'âge de la femme qu'on aime ...

19 août 201919 août 2019

De la femme qu'on aime ou de la femme qui veut bien ? Moi c'est la même, mais ce n'est pas forcément le cas pour tout le monde.... :heu:

28 août 2019

C'est faux. Contrairement à ce que croient quelques vieux beaux, la jeunesse n'est pas sexuellement transmissible.

19 août 2019

Vous êtes donc vieux...

19 août 2019

Hello,
Je reviens de Bretagne, où on vient de fêter la fin d'un TDM réalisé par un bon copain...3 ans de nav essentiellement en solo sur son Gin Fizz de 40 ans.
Lui en a 70 depuis quelques mois, et s'em...e déjà depuis son retour!
:scie:
Il compte bien retaper son bateau(qui a souffert) et repartir vers les Açores...pour commencer! :heu:

20 août 2019

Ce qui me donne l'avantage de l'expérience....

19 août 2019

Je connais un couple de jeunes amoureux qui ont 162 ans à tous les deux. Avant de prendre leur retraite, ils ne se connaissaient pas et ignoraient tout de la voile. Aujourd'hui ils ont fait 1/2 tour du monde sans tapage médiatique ni sponsors, ni même un blog pour raconter leurs exploits.

23 août 2019

moi je te conseillerais plutôt l'école de voile habitable, n'importe laquelle de reconnue. j'ai opté pour la Macif par réputation mais il y en a d'autres.
il y a des niveaux, de la totale découverte / initiation / perfectionnement / à la maitrise / chef de quart / chef de bord etc...
ta progression sera plus rapide que par d'autres moyens, parce que c'est 5 jours à bord mini et 8h de voile par jour. Donc dans les 40h de voile à chaque fois, en immersion.
Tu dors à bord, tu fais la cuisine à bord, le soir tu subis des petits cours de nav, le lendemain matin tu prépares ta nav

Les skippers sont pros et tiennent compte de ton niveau, s'adaptent à ton vocabulaire, expliquent tout.

J'ai fait un stage ou un gars de la cambrouse n'était juste jamais monté sur un boat, et le skipper a géré ça sans la moindre gène (faut que les autres stagiaires soient bien sûr un minimum cérébrés pour par chercher à moquer le bleu, mais à l'âge moyen des stagiaire et pour ce type de public, de centre d'intérêt, de motivation, peu de chances que tu tombes sur des abrutis).

D'après les retours internes (j'en ai fait deux, le troisième cette année) c'est en hiver et printemps que tu as les vrais, en été tu as quelques "touristes" qui squattent les stage comme de bon plans vacances, ou qui les ont comme cadeaux mais qui en fait n'envisagent que de se faire trimballer au soleil ce qui peut plomber l'ambiance.

24 août 2019

Bonjour
Ma très modeste expérience personnelle.

Permis côtier et crr pour connaître les règles de nav le feux la signalisation.
5 ou 6 locations de hors bord pour me déplacer sur le eau en autonomie et me faire une première idée, et même une première petite peur.
Dans le même temps inscription dans un club de voile légère sur un lac près de chez moi.
Sur 420 et laser deux ans pour m'apprendre le repères au vent,le matelotage et le bricolage (nos bateaux avaient tous au moins 40 ans).
Ensuite le Glénans 3 stages de croisières dont un niveau 2 et deux niveau 3. En plein hiver pour se retrouver avec des gens qui sont motivés pour apprendre et des conditions pas faciles en med et en Atlantique.
Au terme de ce parcours l été est arrivé et j'ai loue un hanse de 32 pieds pour une croisière côtière en med en autonomie. Une semaine mémorable de mistral ou j ai tout eu. Manoeuvres de port dans des rafales de 25 noeuds. Ancre qui dérape nuits de veille aux mouillages l ordinaire somme toutes.
A peine pose le pied a terre j ai acheté mon premier bateau un petit 22 pieds avec lequel je me confronte aux humeurs de la côte vermeille et de la Costa brava chaque week end ou cela reste raisonnable et rien que cela c est déjà l aventure.
Prochaine étape aller faire le tour de l' île d'Elbe et retour sur mon navire de 62 décimètres.
Je pense que ce parcours m a permis de en apprendre assez pour ne pas être un danger ou un emmerdeur pour les autres et faire ma vie en sécurité.
Pour le reste on en apprend tous les jours et a chaque sortie sur soi sur son bateau et sur sa zone de navigation même si on crois bien la connaître.
Cordialement

25 août 2019

Le bateau, s'apprend en y restant un maximum de temps par jour. Sur l'eau les 35h n'existent pas, puisque ces heures sont sources d'expérience et d'observation du milieu. Plus de temps on passe sur un bateau(quelque soit la météo) plus on en apprend. . . .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (45)

Eté norvègien

novembre 2021