Résistance a la rupture dans le cas d’un objet flottable arrondi

Bonjour j’aimerai savoir par curiosité comment s’applique la résistance a la rupture pour un objet arrondi de sorte a bien épousé la vague lorsque elle s’écrase sur un pauvre radeau, dans le cas ou celui-ci est conçu pour justement roulé sur ou sous la vague et non avec un effet brise rock. De plus le radeau flotte toujours si il a chaviré.

Prenons l’exemple du Kon tiki. Ce radeau extrêmement léger a une excellente flottabilité (poussé d’Archimède) du faite de ça faible densité (quand il est sec bien sur !). Par contre sont matériaux est du Balsa. Matériaux peut résistant a la rupture.

Soyons gentil ajouton luis quelque vises et rivet d’un diamètre assez gros, genre au moins de 1 centimètres de diamètres minimum pour l’assemblage du bateau (chose qui n’est pas conçu dans la version réel du Kon Tiki).

Notre pauvre radeau vient à pêne d’être à la mère, seulement quelque heurs, donc le balsa est encore très sec et l’eau ne s’est pas encore très imprégnée dans le balsa. La densité du balsa est encore excellente et ça poussé d’Archimède également.

Le problème ces que d’un seul coup notre pauvre radeau vois arrivé devant luis sortent de nulle part une immense vague scélérate de au moins 40 mètres de haut par exemple !

La vague arrive. Les bonhommes a l’intérieur sont attaché solidement prés a encaissé le choc. Mais le radeau encaissera t-il le choc en s’adaptent a la vague et suivent sont mouvement ou se fera t-il littéralement brisé ?

Chose évidente si ce qui luis arrivé dessus n’étai pas de l’eau !

Bien entendu je parle de vague aillent dans le même sans car en cas de vague croisé. Là cet autre chose et inutile de poser la question il est évident que sous la compression des 2 forces allant chaque une dans le sens opposé le radeau explosent car il lui est impossible d’épouser la moindre vague et mouvement (les 2 vagues s’opposent).

Mais bon une vague scélérate ces déjà très, très rare ! 2 vagues scélérate au même moment et ce croisent ces encore plus très, très rare ! Même pas sur que ça est étai déjà observé sur la terre en au moins 5 000 ans d’histoire !

Je pose la question pour savoir si sous l’effet de la poussé d’Archimède et de la forme de l’objet il existe une différence a la contrainte de rupture. Ceci car on voit dans des Tsunamis arrivent sur la plage que les petits objets équivalent a la taille d’un radeau de survis classique voir plus petit épouse la vague du tsunami et ressortent de cette expérience aussi intact que avant. Quand bien sur il ne subisse pas 2 forces de mouvement opposé (style compression) !

Ceci car j’ai lus des avis dans ce sans sur un topique de hisse-et-oh concernent le sujet : quelles solution pour affronter la tempête ; ici :

www.hisse-et-oh.com[...]tempete .

J’en avais vus un autre concernent les vague scélérate ici :

www.hisse-et-oh.org[...]lerates

Merci de me répondre.

Cordialement,

L'équipage
30 août 2016

Je pense comprendre que ton souci a trait à la résistance de ton esquif à la poussée hydrostatique.

Je ne saurais trop t'engager à :
1°) boire un bon coup et repirer un bon bol d'air frais
2°) prendre tes gouttes
3°) interroger Google avec la requête "poussée hydrostatique"

Quand tu auras tout lu, tu sauras tout :pouce:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (149)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021