Réservation port en France (Med)

Bonjour,
En croisière entre Marseille et Nice la semaine prochaine (Pogo 36, 11m*4m) ... Ma dernière croisière estivale dans cette région, c’était en 2003, les pratiques pourraient avoir un petit peu évolué.

Bref, quelles sont les pratiques en usage pour réserver une place de port:
- Téléphone ?
- VHF ?
- Navily ?

Il faut s’y prendre combien de temps à l’avance pour avoir une chance raisonnable de trouver une place ?

Merci

L'équipage
21 juil. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
21 juil. 202021 juil. 2020
0

Tous les ports n'ont pas la même pratique de la réservation.
Mais il me semble que de plus en plus pratiquent la possibilité de réservation en ligne.
Pour ma part c'est VHF si je suis à portée, téléphone sinon.
Quant à savoir combien de temps à l'avance... Cela dépend des escales et du nombre de postes réservés aux bateaux de passage (et à leur taille). Souvent je les contacte la veille quand je suis en croisière, ou deux jours avant au plus tôt. Je n'ai jamais eu de souci en faisant comme ça.

21 juil. 2020
0

Bonjour,
J'ai testé la réservation via Navily il y a deux et trois ans. Je trouve ça nickel. Je pense qu'il y a maintenant encore plus de ports qu'à l'époque qui proposent ce service.

21 juil. 2020
11

Typique de la plaisance d'aujourd'hui.
Désolé. Quand je pars, je ne sais pas quand j'arrive, ni si je vais pas changer d'avis ou de route.

La réservation d'un endroit qui est censé être un refuge, un abri me dérange. D'ailleurs un port ne peut pas refuser l'entrée d'un bateau sans l'aval de la préfecture maritime, et pour des raisons valables.(autres que "nous avons des réservations").
Le jour où un mec me sort que je ne peux pas m'amarrer parce que il y a des réservations, il va pas être déçu...

21 juil. 2020
3

bien que n'ayant pas des décennies de pratique, je comprends effectivement également assez mal les principes de réservation et on passe un coup de VHF quand on est dans le chanal.
Je pars également du principe qu'un port ne peut nous refuser et qu'ils nous trouvent toujours une place.
après, m^me si aujourd'hui on a l'impression d'avoir un grand bateau, ça reste un 8.50 et aujourd'hui, dans les ports, ce ne semble pas être les places les plus prisées par les plaisanciers.
Et puis on mouille plus qu'on ne va au port quand on le peut.

21 juil. 2020
1

L'un n'enlève pas l'autre !
Il peut arriver qu'on ait la nécessité ou même juste l'envie d'aller dans un port bien spécifique pour une raison x ou y... Et dire que tu vas t'amarrer malgré le refus du port me laisse un peu perplexe. Tu l'as déjà fait ? Où ? Je ne vois pas ce qu'il y a de "typique de la plaisance d'aujourd'hui" à prévenir de son arrivée et à demander où on peut se mettre. Il me semble que c'est plutôt comme ça que fonctionnent les escales dans les ports depuis très longtemps, sauf cas particulier (par exemple si tu arrives en pleine nuit quand personne ne répond à la VHF).

21 juil. 2020
0

Un port n’a pas à accepter un passager si il est plein, sauf « péril grave et imminent » et à condition que cela ne mette pas en danger d’autres biens/personnes...

D’ailleurs les polices d’assurances des ports de plaisances sont bien réalisées dans ce sens... si il n’y a pas de péril grave et imminent et qu’il accepte un plaisancier alors qu’ils sont full et qu’ils le mette à un endroit mal sécurisé, que le bateau coule... c’est mal engagé... si péril grave et imminent, avec ordre de la prémar, la responsabilité du port ne saurait être engagée

Un vent de 20/25 nds n’est pas un péril grave et imminent... sauf grosse avarie ou malade à bord.
En cas de péril grave et imminent, si le port refuse, le protocole est d’appeler la premar ou le cross, afin qu’une solution soit trouvée, et parfois la solution trouvé, on y pensait pas forcément...

21 juil. 2020
0

Pratiquement de la place dans tous les ports pour ce type de bateau.
Perso, on aime Le Lavandou, Port Cros, Saint Raphaël, Port Grimau, etc.

21 juil. 2020
0

Je ne sais pas jusqu'à combien de temps à l'avance Navily permet de réserver une place. Je l'ai déjà utilisé pour réserver pour le jour même et de la veille pour le lendemain. Quand tout est plein en méditerranée et qu'on prévoit de faire escale, c'est tout de même un plus de pouvoir passer une journée détendu en sachant qu'une place nous attend le soir.

22 juil. 2020
0

Merci à tous !

22 juil. 2020
2

Je suis d’accord avec ceux qui désapprouvent le principe de réservation dans les ports. Tout doit être planifié, surtout pas d’imprévu sinon c’est l'angoisse.
Navily en est l’exemple parfait dans ses dernières évolutions, naviguer va bientôt être aussi prévisible qu’un séjour au club Méditerranée.

22 juil. 2020
2

et la prochaine étape, c'est quoi??
le passe vip comme dans les parcs d'attraction?? on paye 15€ de plus pour passer devant tout le monde?
déjà que certains ports en med refusent des bateaux "trop petits" alors qu'ils pourraient rentrer plus en passant un plus gros!

22 juil. 2020
0

Hello,

Le charmant port de Sanary pratique la réservation.
Pas le port de Hyères.

Amicalement.
FX

22 juil. 2020
0

c'est du n'importe quoi les réservations en plaisance ... on ne voie ça qu'en med , ici il y a eu des tentatives d'instaurer cette pratique vite étouffé vu la levé de boucliers ...

22 juil. 2020
0

En tout etat de cause, ds le sud est, les ports ds la rade de giens sont saturés en pleine saison.
À l est comme à l ouest, le problème ne se pose pas !
Pour la corse, en saison, c est bondé quasiment partout en août.

22 juil. 2020
2

Hello,

Bah si, moi je trouve ça pratique de pouvoir réserver une place dans un port.
Au moins on peut naviguer toute la journée et en soirée et être sur d'être à quai ce soir là.

Je tiens à préciser que ne suis pas un fan des escales au port. En général on fait du forain. Mais parfois, même en vacances on a quand même des contraintes de temps ou des obligations et c'est bien pratique de pouvoir s'organiser.
Pouvoir arriver tard c'est justement un moyen de passer le plus de temps en mer et pas dans un port. Il faut savoir que bon nombre de plaisanciers qui vont au port se massacrent leur journée en étant obligé d'arriver au port en fin de matinée car ensuite tout est plein. Du coup ils sont obligés de rester à quai tout l'après midi alors que dans le fond ils ne sont là que pour la nuit.

En discutant avec le Maître de port de Sanary que je salue, il m'a expliqué que les ports qui ne font pas de réservation le font par flemme ou manque d'organisation. En bref ils n'ont pas envie de s'embêter à gérer les résa.

22 juil. 2020
-1

Complètement d'accord aussi avec l’intérêt de pouvoir réserver. Pourquoi se priver de ce coté pratique ?
Quand à vouloir prendre une place sans avoir eu un accord de la capitainerie, je demande à voir !
Quand y a plus , y a plus . Facile de vouloir bénéficier sans avoir prévu.
Je confirme aussi la cordialité de la capitainerie de Sanary, qui fait le max pour caser tout le monde. Mais y a forcément des limites.
Navily fonctionne bien et la réponse est assez rapide si on a bien complété son dossier avec tous les documents.

22 juil. 2020
-1

Tout à fait d'accord avec toi FX, je ne vois pas le problème avec les réservations. L'intérêt de Navily étant en plus que l'on paie une partie de la facture dès la réservation et cela limite je pense le nombre de désistements.
Quand je n'étais pas autonome en eau, je profitais de devoir faire le plein pour faire escale une nuit. Avant d'utiliser Navily, à chaque fois c'était une journée perdue à attendre dès le matin devant le port (navs autour de Toulon).

C'est bien d'être poète et de vouloir naviguer sans rien prévoir mais, en tout cas dans le Sud, ça implique de faire la queue devant le port pour espérer avoir une place. Personnellement je me sens beaucoup plus libre (et peut-être même poète) en réservant ma place la veille et en pouvant profiter de ma journer avant escale.

22 juil. 2020
0

Les sanitaires de Sanary ont ils été refaits? Car avant, c'était vraiment cracra !

22 juil. 2020
0

le probleme des reservations est simple : le plaisancier reserve sa place sur plusieurs destinations ne sachant en fonction de la meteo ou autre parametres ou il va atterrir et ces places restent libres et inoccupé si toutes les places sont attribué les autres sont refoulés ..

ou alors ça devient un busness une fois de plus

22 juil. 2020
-1

Pas du tout, sur Navily, l'annulation est possible. Et il faudrait être un peu c.. pour ne pas prévenir si on n'arrive pas à destination !
N'en déplaise à certain, c'est l'évolution du service qui va dans ce sens. Certains ports refusant le principe, vont se couper d'une clientèle qui, justement, est prête à payer ce service.

23 juil. 2020
2

ça devient vraiment de l'hotellerie... ceci dit, c'est vraiment raccord avec la mentalité actuelle.
et quand on voit les unités actuelles, rien d'étonnant.

23 juil. 2020
1

Hello,
@Calypso2
Non, les réservations ne fonctionnent pas comme ça. Ni places perdues, ni business abusif.

Quand on réserve, le jour J le port vous rappelle dans la journée pour savoir si la résa tient toujours et demande ensuite que vous les rappeliez un peu avant d'arriver pour affiner l'ETA et reconfirmer.
S'il y a défection, ils sont au courant et, fais leur confiance, sauront réutiliser la place.
Quand on les appelle tardivement ou même si on appelle sur le 9 alors qu'on est dans l'avant-port et qu'il n'y a pas de place, les ports qui réservent sont clairs. Ils ne disent pas bêtement "on est plein", ils expliquent clairement qu'il y a des résa non-confirmées et qu'il vaut mieux attendre.
Ca ne change donc rien pour ceux qui ont préféré ne pas réserver: Il y a de la place, ils rentrent, Il n'y en a plus, ils s'ancrent dehors.

Il faut bien comprendre qu'un port capable (Ils ne le sont pas tous) de gérer des réservations a une véritable préoccupation d'efficacité tant pour le plaisancier que pour le port lui-même.

Amicalement.
FX

23 juil. 2020
0

c'est vrai que ça fait bizarre de se dire qu'il faut réserver sa place ... comme une chambre d'hôtel ... même si je comprends très bien le fond du problème ... mais ça fait perdre une partie du charme de la navigation à voile ...

23 juil. 2020
0

jamais utilisé les réservations, téléphone ou vhf.
Cela étant je sens que cette année va être une année avec des ports super bondés. (Bonjour l'île d'Yeu)
Cela peut rajouter une autre tranquillité : Pouvoir répondre à l'équipage qui lui veut savoir et qui harcèle de questions. je ne fais pas de dessin. donc journée zen de nav.

23 juil. 2020
0

enfin il a deux mondes en plaisance me semble-t-il ;la Med et Manche/atlantique

en Med :les pontons sont tres cher en general , puis lorsque l'on va ailleurs on paie de nouveau sa nuit ,puis on paie aussi pour reserver sa place

en Manche/atlantique : les pontons sont moins cher ; les nuités hors port d'attache sont gratuite et on ne reserve pas ...et je ne connais pas de ports en faillite ..et ils y a des marées donc ça coute aussi

va comprendre , c'est vrai que le soleil ça se paie ..

Et il y en a encore pour un moment...

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (36)

Et il y en a encore pour un moment...

février 2020