Requisitoire contre Schettino - Costa Concordia

Le procureur (?) requiert une peine de 26 ans pour le commandant du COsta Concordia.
Défini "idiot inattentif", "bicéphale où cohabitent les profils de celui qui se sent "bon" et celui qui provoque un danger", "qui est optimiste et surévalue ses propres capacités". "Enorme écart entre la futilité des raisons du comportement de Schettino et les effets de ses actions".
Parmi les chefs d'accusation, naufrage, meurtres, lésions, abandon de personnes faibles, abandon de navire, etc.
.
Il ne faut pas trop s'inquiéter pour lui, c'est l'Italie donc il y en a encore pour des années de procédures, appels et contre-appels, entre temps il donne des conférences à la Fac sur la "gestion de la panique", il a été invité à l'équivalent italien de Kohlanta et j'en passe.

L'équipage
26 jan. 2015
26 jan. 201526 jan. 2015

Non !
Pas la peine d'en rajouter.

Il a dispensé pendant deux heures une leçon de "gestion de la panique" à des étudiants de la Faculté de Médecine de l'université La Sapienza de Rome.

Le scandale est remonté jusqu'aux responsables politiques du pays et ça s'est arrêté là.

Quant aux procédures d'appel, ça se passe en Italie comme dans tous les états de droit.

Il risque jusqu'à 26 ans de prison.

26 jan. 2015

Quant aux procédures d'appel, ça se passe en Italie comme dans tous les états de droit.
.
Bien sûr, je faisais référence au fait que les procédures judiciaires en Italie ont des durées globales sans aucune commune mesure avec celles des (véritables) états de droit, les intéressés (accusés, parties civiles, etc etc) restent parfois des dizaines d'années avant de voir le mot "fin" écrit dans l'histoire. Ok il peut y avoir des procès particulièrement complexes, mais la durée moyenne d'un cycle judiciaire complet est homérique.

26 jan. 2015

26 ans pour incompétence !!!

Et combien pour les autres incompétents qui l’on embauché !
Qui l’on laissé prendre un commandement !
Qui n’ont pas mis en place des systèmes de contrôle !

Parce qu’il doit bien en rester d’autres des Schettino ! :lavache:

26 jan. 2015

Pas pour incompétence.
Pour fautes graves.
26 ans requis dont 3 pour abandon de navire.
Le reste représentant les homicides.

Le réquisitoire des procureurs a duré 10 heures réparties sur une semaine.

"un réquisitoire de plus de dix heures tout au long de la semaine dernière : Schettino a commis "une erreur magistrale", a résumé l'un des procureurs, Alessandro Leopizzi. Il "commande le plus gros navire commercial de la marine italienne, mais regarde à peine les écrans radars. Il commet une erreur magistrale".

Pour Roberto, un des procureurs a rappelé à la cour que la cour de cassation italienne avait récemment confirmé une peine de dix ans de prison à l'encontre du responsable d'un accident de voiture ayant fait quatre morts.

27 jan. 2015

Des systèmes de contrôle il y en avait.

Tous débranchés.

26 jan. 2015

no comment.
moi je tire juste mon chapeau aux ingénieurs italiens pour le renflouage.

:bravo:

moi ce qui me gene chez lui ce n'est pas tellement l'inconpetance(tout le monde fait des erreurs )mais plutot la lacheté apres le naufrage !

27 jan. 2015

Tout se passe comme prévu: Il n'y a qu'un seul responsable, l'état mental de ce commandant. Dommage que l'on s'en soit rendu compte à ce point de sa carrière et à ce niveau de commandement.

27 jan. 2015

le pauv mec quelques soient ses tords fait un peu bouc emissaire, l'histoire n'est certainement pas aussi simple...
26 ans c'est n'importe quoi alors que moulte trafiquants d'armes de guerre de femmes de genocides, en col blanc sont blanc comme neige

28 jan. 2015

Montuga , une année auparavant j'avais voulu mouillé à l'endroit ou le Concordia c'eSt échoué , ne sentant pas la météo pour la nuit le vent devait virer de bord compte tenu du nombre de cailloux j'ai préféré partir et mouiller sur la côte Italienne, prend une carte et tu verras qu'il y a beaucoup de rocher dans le coin , il n'aurai jamais du s'approcher aussi près et quand à sa gestion après ....
Dans ma famille j'ai un de mes oncles qui est mort à Mers El Kebir sur le Bretagne, j'ai appris, il y a simplement 8 ans par un livre qui relatait toutes les grandes batailles maritime, la manière dont il est mort : Il est allé vérifier dans une tourelle que l'ordre d'évacuation qu'il avait donné ( de la part du Pacha) avait bien été reçu par les hommes de la tourelle.

29 jan. 2015

Je suis d'accord, il fait office de bouc émissaire. La première cause des décès sur ce genre de naufrage est l'existence même de ce genre de boite à touristes de masse sur mer.
26 ans de prison .....n'importe quoi.
O

29 jan. 201529 jan. 2015

Si on fait l'hypothèse qu' aller raser le rocher avec la bénédiction de l'armateur était une énorme erreur, le bilan final de ce naufrage aurait-il était moins pire avec un autre commandant. Je ne crois pas. Ce Schettino a une baraka énorme ça compte quand on a un armateur qui joue à la roulette russe avec ses passagers.

29 jan. 2015

L'armateur n'est pas responsable de la navigation.
Peut-être même n'a-t-il jamais regardé une carte de sa vie.

Un seul maître à bord.

29 jan. 2015

Oui sans doute au niveau des grands principes. Dans les choix de navigation il est de plus en plus contraint par le programme de l'armateur, le rôle d'amuseur public qu'on lui fait jouer sur ces grands navires, les automatismes électroniques du bateau. Le concept de seul maître à bord est en perte de sens et de contenu.

30 jan. 2015

Tout à fait ! Le commandant d'une compagnie aérienne qui a refusé l'accès à bord d'une célébrité en état d'ébriété n'a pas été licencié si j'en crois une source bien informée. Si on n'accepte pas les risques liés à de telles responsabilités il faut changer de métier.

10 mar. 2015

Mais celui qui paye le seul maître à bord c'est l'armateur

29 jan. 2015

tu me l'as ôté du clavier, Yves. De tout temps, le Commandant est décrété responsable. Même si cela n'empêche en rien l'armateur d'être également poursuivi.
Et puis quand on parle de 26 ans de prison, c'est le réquisitoire, non? La peine encourue et non le résultat du jugement.

30 jan. 2015

He bien moi, je trouve qu'il a eu le mérite de faire faire une manœuvre qui a probablement sauvé des centaines de vies. Après son éventration sur les rochers, le navire a réussi à faire un demi-tour et faire côte en s'échouant sur le flanc tribord. Que se serait-il passé s'il avait coulé à 300 mètres du rivage dans des fonds de près de 100 mètres ?
Ce n'est pas 35 morts qu'il y aurait eu...
J'ai une équipière qui travaille chez Costa, qui a travaillé sur le Concordia et qui défend bec et ongles Schettino. Il n'en reste pas moins un véritable déserteur bien sûr.

30 jan. 2015

Le rapport des experts a clairement établi que le bateau n'était plus manoeuvrant après l'accident; ce sont le vent et le courant qui sont à l'origine de ce demi-tour - pas le commandant !

30 jan. 201530 jan. 2015

La fonction recherche ne m'a pas permis de retrouver les fils où étaient cités les rapports des experts, car la soi-disant "manoeuvre d'anthologie" a déjà été avancée.

Les ragots et les radotages ont la vie dure !

www.meretmarine.com[...]-minute
www.safety4sea.com[...]ort.pdf

03 fév. 2015

Tout est expliqué dans le rapport.

Mais si certains pensent qu'on peut truquer les boîtes noires on peut bien sûr douter de tout !

30 jan. 2015

le vent, le courant, et la Madone ;-)

08 mar. 2015

Suite au fil récent de Carthage j'ai retrouvé ce fil :
www.hisse-et-oh.com[...]noeuvre

02 fév. 2015

OK, vraisemblable. Ce qui l'est quand même moins, c'est ce qui a amené le bateau à changer tout seul de bord de gite.
J'ai un équipier (encore !) ancien officier au long cours de la marine marchande, qui a un avis différent : le 'flou' entourant la catastrophe pourrait être entretenu volontairement pour des raisons d'assurance. Dans le cas d'un échouage volontaire à la côte démontré, il pourrait y avoir de gros problèmes d'indemnisation.....on n'est pas prêt de connaître le fin mot de l'histoire !

30 jan. 2015

Mais, au fait, qui c'est qui l'a foutu sur les rochers le rafiot ?
La Madone ?

L'avis de ton équipière, vite !

Et qui c'est qu'a supprimé la marée qu'aurait permis de passer au-dessus du rocher?
La Madone, encore elle.

Tu l'as dit : la vrai responsable, c'est... :mdr:

30 jan. 2015

ça me fait penser à cette citation :
"L'homme s'est créé des Dieux. Par contre, l'inverse reste à prouver"

Ah non, il y a erreur.
Celle là, c'est pas Degas c'est le pt'it père Léonard (celui qui devint scie)

Les Vierges de Degas, c'était plus des danseuses que des Madones :mdr: :oups: :cheri: :litjournal:

Si l’extrême est atteint, c'est tarte (expression populaire de La Motte Beuvron) :heu::mdr:

30 jan. 201516 juin 2020

Elle en a fait des dégâts, celle-là !
Un vrai poison ...

30 jan. 2015

"Le Pape existe. Dieu m'a dit qu'il l'avait rencontré."

04 mar. 2015

J'aime bien celle-là car elle a de multiple sens....

Dont le plus magistral et qui résume tout, voici la version légèrement modifiée :

"L'homme s'est (lui-même) créé (à partir) des Dieux...."

on obtient, là, la preuve recherchée ensuite (quoi que les Dieux soient une invention de l'homme...)

30 jan. 2015

Deux gars pour une vierge, ...
Les modos ont leurs limites :langue2:

30 jan. 2015

C'est en tout cas pas un seul type qui l'a conduit à cet endroit !
Mais la plupart des gens préfèrent les explications faciles à comprendre.

30 jan. 2015

A bord d'un navire, il n'y a qu'une seule autorité et elle n'est pas à terre.

30 jan. 2015

Dans l'analyse d'un naufrage il y a de multiples causes dont aucune ne se réduit à la responsabilité du seul capitaine.

30 jan. 2015

Oui. On connaît la chanson.

La cause initiale de cette cata c'est quand même d'avoir emprunté une route qui n'en était pas une.

Si la nav n'est pas de la responsabilité directe du capitaine, de quoi est-il donc responsable ?
Des cotillons et des langues de belle-mère ?

30 jan. 201530 jan. 2015

J'espére que les gens qui sont chargés d'analyser les raisons de ce drame ont un autre niveau de raisonnement.

30 jan. 2015

Que le tien ?

30 jan. 2015

Non. Je parle du raisonnement de ceux qui résument cette affaire à la responsabilité d'un homme. Ils ont autant d'intelligence que ceux qui pensent qu'une pyramide tient en équilibre posée sur sa pointe.

30 jan. 2015

"autant d'intelligence que ceux qui pensent qu'une pyramide tient en équilibre posée sur sa pointe."

Je n'en revendique pas plus. :heu:

30 jan. 2015

Tout va bien alors.

30 jan. 201530 jan. 2015

Un peu d'humour çà fait du bien ! Merci ! je m'adresse à Yves bien sûr...

30 jan. 2015

J'ai lu dans un rapport que le lieutenant avait prévu de passer à 6 milles de l'île (route prévue et/ou instructions de l'armateur) et que 15 minutes plus tard Schettino avait donné l'ordre de passer plus près. Ordre de la Madone ? l'armateur était probablement au lit à cette heure-là !

C'est peut-être amusant de se faire l'avocat du diable mais il faut lire les comptes rendus des faits d'abord.

30 jan. 2015

Les armateurs qui vont faire virer ces mastodontes devant la place St Marc à Venise ne sont pas moins endormis que ceux qui fermaient délibérément les yeux sur les navigations hasardeuses de Schettino.

30 jan. 201516 juin 2020

A Venise le problème est l'effet vagues-fond des navires, en allant vers la Place ils toucheraient le fond bien à l'avance.
Ils ont un tirant d'eau de 8-9-10m et il y a 5m d'eau à plus de 100m de la place

11 fév. 2015

En novembre 2013, suite à l'effet Costa Concordia mais aussi pour répondre à de nombreuses protestations de riverains, le gouvernement italien avait annoncé une limitation des passages de paquebots dans le canal de la Giudecca, qui passe en plein cœur de Venise.
Il était question d'interdire aux navires d'une jauge > 96 000 tonneaux d'y naviguer dès le 1er janvier 2015.

Décision annulée !

30 jan. 2015

AMHA si la responsabilité du capitaine est évidente (ou de toutes les façons la justice va trancher), il faudrait aussi considérer que la pratique de l' "inchino", la révérence, le passage à coté des endroits, était très très répandue et soit du coté armateur, soit du coté autorités de contrôle de la navigation (qui ont traces ais et tout), personne n'a jamais dit quoi que ce soit. Ces navires faisaient des parcours hebdomadaires, le temps de se rendre compte de ce qu'ils faisaient n'a jamais manqué.
QUe Schetitno soit responsable certes, mais bon il y a beaucoup de personnes autour qui n'ont jamais soulevé d'objections contre une pratique potentiellement dangereuse dont tout le monde était à connaissance.

03 fév. 2015

Et si... vous laissiez juger le Tribunal chargé de cette affaire...
Une décision de justice est prise par un Tribunal indépendant, après avoir examiné tout le dossier (et pas seulement un rapport, un commentaire, une version, ..) et avoir entendu les parties (le procureur, les victimes et les prévenus.
Cela m'étonne toujours de voir certains, quelle que soit l'affaire jugée, venir refaire les débats à partir de deux ou trois éléments tirés d'un dossier qui fait des milliers de pages, sans avoir personnellement entendu les acteurs du procès,...
Si juger était si simple, il suffirait d'un zinc au Café du Commerce et de 5 minutes. Or, la réalité d'une Justice faite convenablement est nécessairement toute autre.

03 fév. 2015

Tout à fait d'accord avec toi Bruno. Mais après tout ça, rien ne dit que la justice soit rendu équitablement.

03 fév. 2015

Kako,
A la Fac, on m'a appris qu'une chose n'est jamais juste ... que d'un certain point de vue. Et comme les humains ne seront jamais complètement d'accord entre eux sur tout, "on" a inventé un système chargé d'avoir le dernier mot et de "dire le droit" : c'est le système judiciaire.
Ce système est là pour arbitrer les différends entre les humains et mettre un terme aux querelles dans le but d'apaiser les rapports au sein de la société tout en évitant que chacun ne se fasse justice lui-même.
..
Ce n'est certes pas absolument parfait mais, à ma modeste connaissance, l'être humain imparfait n'est jamais rien inventé de beaucoup mieux.

03 fév. 2015

"Ce n'est certes pas absolument parfait mais, à ma modeste connaissance, l'être humain imparfait n'est jamais rien inventé de beaucoup mieux."

Dans un monde idéal, ce concept est sans contestation possible le meilleur. Hélas ... l'histoire nous a montré que des systèmes judiciaires ont basculés, en entier, dans le coté obscure et ont accompagné, justifié, rendu complices les pires dictatures ...

Pas drôle tout ça ...

11 fév. 2015

Verdict: 16 ans....

11 fév. 2015

un petit lien:
www.leparisien.fr[...]313.php

16 ans mais laissé en liberté… "[…]Le tribunal n'a toutefois pas ordonné l'incarcération immédiate de l'accusé, jugeant contrairement au parquet qu'il ne risquait pas de prendre la fuite.[…]" c'est vrai qu'il as déjà fait preuve de son grand courage… et de sa capacité à faire face à ses responsabilités…

12 fév. 2015

Appel a été interjeté, la procédure va prendre des mois voire année avant son dénouement....

12 fév. 2015

Et? Il va en prison ou pas?

12 fév. 2015

ça, on le saura au moment de l'appel, en attendant, il n'y va pas…

12 fév. 2015

16 ans!
Il peut se compter chanceux de ne pas avoir fait naufrage chez "mes voisins du sud". Il aurait été fort probablement été emprisonné en attente de procès et je doute que le juge lui aurait donné l'équivalent de... 6 mois par personne décédée.

03 mar. 2015

Le syndicat Nautilus International qui regroupe 22 000 navigants néerlandais, britanniques et suisses s’insurge contre la sanction infligée à l’ex-commandant du Concordia. Voici ce qu’il pense de cette condamnation. Je suis personnellement rassuré de n’être pas le seul à soutenir depuis le début de cette affaire que le commandant de ce navire était le bouc émissaire parfait.

Article paru sur le site de Nautilus international et aimablement traduit par Google :

« Nautilus critique procès Schettino
Costa Concordia

Nautilus International a averti qu’un débat crucial sur la sécurité a été obscurci par l'affaire judiciaire qui a abouti à une peine de prison de 16 ans pour le maître du bateau de croisière italien Costa Concordia.

Francesco Schettino capitaine a été reconnu coupable de plusieurs accusations d'homicide involontaire et condamné à 16 ans de prison après un procès de 19 mois. Le tribunal a jugé que le commandant était responsable de la mort de 32 personnes après que le navire a heurté des rochers au large de l'île du Giglio en Janvier 2012.

Capt Schettino avait été accusé d'homicide involontaire, ce qui provoque un naufrage, retarder l'évacuation des passagers et de l'équipage du navire et l'abandon du navire avant que tous les 4229 passagers et l'équipage avait été sauvé. Il avait nié les accusations et a dit qu'il était fait un bouc émissaire.

Secrétaire nationale senior Nautilus Allan Graveson a commenté: «Cette affaire peut satisfaire ceux qui ont une soif de sang, mais le résultat dévie des vraies questions et a occulté un débat nécessaire sur la conception, la construction et l'exploitation de grands passengerships.

«Il ya eu une absence de mesures significatives pour améliorer la sécurité en réponse à l'accident du Costa Concordia, et ce procès a tout simplement servi comme une distraction de les problèmes sous-jacents importants, at-il ajouté.

Wednesday, 11 Février, 2015

03 mar. 2015

L'accident du Costa Concordia est dû à une erreur humaine que toutes les mesures de sécurité possibles n'auraient pas pu empêcher.

Qu'il y ait ou pas d'autres responsables et que des mesures de sécurité doivent être prises ne change rien à cela.

03 mar. 2015

En deux phrases tout est dit.

03 mar. 2015

On peut faire encore plus court:
"Et voilà pourquoi votre fille est muette"
Molière

03 mar. 201503 mar. 2015

Oui, bonne synthèse de carpe diem, je trouve aussi.
Je voudrais simplement préciser que la réglementation avait déjà profondément évolué en 2009, soit après la mise en service du concordia, mais avant l'accident.
Des mesures post accident sont aussi en cours d'élaboration à l'OMI.

D'accord, l'accident est du a une erreur humaine, mais ce n'est pas l'accident qui a fait des morts.
L'accident a eu lieu juste devant un port. le navire a eu tout le temps de préparer une évacuation ordonnée d'un navire droit. Le staff a voulu se voiler la face et continuer à naviguer jusqu'à ce qu'il soit évident qu'ils sombraient.
Et même si cela n'est pas entièrement la responsabilité du capitaine, il a perdu beaucoup de chances de s'exonérer en quittant son navire avant beaucoup de monde.
.
Les mesures prises par sa faute concernent surtout la navigation des bateaux à passagers autour des iles. Les restrictions imposées depuis privent nos clients d'un grand nombre de paysages et d'expériences de navigation qui faisaient tout le charme de naviguer sur de petits navires plutôt que sur des villes flottantes.
.
Schettino, aux requins!!!

03 mar. 2015

Èrectus tu as navigué dans le coin?, car il ne faut pas être aveugle pour s'apercevoir que le coin a quelques cailloux qui pour certains sont très visibles, j'ai mouillé pile à l'endroit ou il s'est échoué, je me suis barré et suis aller mouiller sur la côte Italienne, pour moi le capitaine d'un navire quelqu'il soit est responsable de la navigation et de ses passagers comme de son équipage.

Salut UGO.
Le coin est plein de caillous qui ne sont pas visibles de nuit. Le navire peur avoir touché un caillou immergé. je n'ai jamais vraiment creusé les détails car ce n'est ni dans la presse, ni sur internet qu'on les trouve. Il faut, pour vraiment savoir ce qui s'est passé, avoir accès aux rapports officiels et avoir du temps.
.
On sait que le navire aurait dévié de la route planifiée pour "saluer" Giglio. Le capitaine a-t-il repris le quart ou l'officier de quart a-t-il continué la manoeuvre?
Il y a un jugement historique prononcé il y a pas mal de temps déjà, par lequel les juges de l'Amirauté ont décidé que l'officier de quart était responsable d'un abordage en Mer du Nord avec mort d'homme.
Le capitaine était au lit, mais avait pris toutes les mesures en bon père de famille.
.
Mais comme je le précise, ce n'est pas tant pour l'accident que pour la gestion du suivit de l'accident que Scettino est condamné.

04 mar. 2015

J'ai donné les liens vers le rapport officiel plus haut (30 janvier)

04 mar. 2015

Quand je lis tous les avis de crétino sur Schettino, je trouve le capitaine de plus en plus sympa...Il a bien eu raison de quitter sa merde de navire de Costa dare dare...j'aurais fait pareil bien avant, d'ailleurs je n'aurais sans doute même pas embarqué...

04 mar. 2015

Globalement, voilà l'histoire, il a un statut une formation un grade auquel il a dû faire ce qu'il faut pour... et le chèque qui va avec...
Jusque là normal, cependant il a une qualification, ce pourquoi il est commandant de ce navire, donc il a des responsabilités et des devoirs, quand on va faire du rase cailloux avec un "engin de plage" on fait attention alors avec un bâtiment de cette envergure + les personnes à bord + son statut de commandant, j'imagine qu'on prend certaines précautions voir même responsabilités, avec je suppose tous les instruments qui vont bien pour éviter qq couacs...
Donc pour certains, ils seraient presque un héros....benh moi j'dirais plutôt un bl'héros :policier:
C'est lui et lui seul qui décide et est responsable des passagers, qui a donné l'ordre à bord de faire une route différente... qui a foutu le bateau sur les cailloux et surtout qui est parti enfin pour info, on appelle ça ABANDONNER le navire et ses passagers..
Et benh les gars j'aurais pas voulu vous avoir comme Chef de famille ou même naviguer à bord avec vous en vous ayant comme skipper si vous trouver son attitude défendable...
Après, il est surement pas seul responsable (déjà, ces collègues qui ont abandonné le navire sont, pour moi, aussi responsables à diverse échelle)
Si demain, vous demandez à un chauffeur de passer dans une rue piétonne à 90km/h avec un poids lourd, et qu'il fait 10 morts..... Ah non, on lui a demandé de se dépêcher pour faire sa livraison, donc c'est pas sa faute... :lavache:

Benh moi à bord de mon petit bateau, c'est moi le boss à bord, et si 1 n'est pas d'accord, même s'il fait du Kung-fu, il n'aura pas le dernier mot... Je pars du port avec un équipage et doit arriver à destination avec le même équipage.

Mais certains oublient la responsabilité de chacun... c'est toujours plus facile d'échapper à ses responsabilités :jelaferme:

04 mar. 2015

C bien d'être satisfait de soi, c vrai on devrait pouvoir s'attribuer soi même les médailles..Ca serait plus simple...

04 mar. 2015

@Redonne, je sais pas si ton post vise le mien, mais j'vois pas trop le rapport....
C'est pas "une satisfaction de soi" ou le reste de ton post, de ramener tes équipiers à bon port, et d'assumer ses responsabilités

04 mar. 2015

La question de la responsabilité de ce commandant dans ce naufrage ne fait pas de doute. Affirmer que le commandant Schetinno en est le responsable unique comme le laisse penser ce procès est une contre-vérité.
Le commandant « seul maître à bord après Dieu » engageant par sa décision le sort de son équipage et de ses passagers relève du mythe romantique d’une marine qui n’existe plus aujourd’hui à l’heure ou l’on parle de navires sans équipages. Les temps changent. La pression du résultat économique pousse les armateurs de ces bateaux à accroître les sensations des passagers touristes. Le libre arbitre du Commandant dans ses choix de navigation est pure utopie. Il est salarié, dépendant d’une machine à sous et j’aimerais voir tous les matamores de ce forum s’opposer au nom de leur éthique professionnelle à toutes les injonctions de leur propre employeur.

04 mar. 2015

:pouce: :bravo:

10 mar. 2015

Et tu crois vraiment que les patrons d'une compagnie pareille sont en mesure de dire au patron de faire un passage à une distance pareille et de cette manière si crétine?

Qu'ils demandent de faire un passage admettons, mais la manière de le faire, c'est le commandant qui la décide. Et là il a été nul et incompétent.

04 mar. 2015

Bien évidemment ce "capitaine" n'est pas le seul responsable mais par contre le bon vieux gros fusible le plus facile à trouver dans le TGBT (pas confondre avec LGBT), démarche classique dans le vieux domaine professionnel (pas forcément uniquement maritime) qui consiste surtout à bien cacher la vraie vérité, très dommageable en effet, suffit de voir certaines réactions ici de gogos naïfs, genre KKK....

@Gradlon,
je ne doute pas qu'une commission d'enquête maritime a pris en considération les cas des autres officiers. Ils risquent tous leur brevet, ou tout au moins une suspension, ce qui équivaut à fin de carrière en pratique.
Le proces est celui de Schettino. Il n'est pas exclus que des actions soient en cours contre la compagnie également, simplement c'est moins médiatisé.
:alavotre:

04 mar. 201504 mar. 2015

Le Concordia devait passer à 6 milles de l'île (VOIR LE RAPPORT D'ENQUETE). C'est le commandant seul qui a modifié ce plan (je doute que de nuit en plein hiver l'armateur ait fait pression sur lui à la dernière minute pour prendre cette décision alors que les "passagers touristes" étaient à table ou dans leur cabine bien au chaud).

Personnellement j'ai perdu un emploi parce que j'avais exigé de mon employeur qu'il respecte la loi.

04 mar. 2015

La compagnie demande de passer au plus près, alors ok c'est de leur faute car ils n'ont pas précisé qu'il fallait éviter d'échouer le bateau :lavache: :lavache: :lavache:
C'est peut être pas si sûr, c'est peut être un passager qui a appeler son cousin qui connaissait un ami d'un plombier de la compagnie qui lui connaissait la secrétaire d'un responsable de la compagnie qui elle a fait passer la demande de passer plus proche des côtes...:jelaferme:
Ce capitaine est un super héros, bravo..... n'importe quoi.
Si mon patron m'avait demandé de roulé à 180km/h pour aller à un RDV, j'lui aurait dis non...
Il y avait un sloggan pour l'Erika ou autre
TOTALement irresponsable, FINAlement coupable !
Je le trouve assez vrai
Et donc, ce serait peut-être un tiers qui aurait via une super liaison Satellite Wifi piloté le paquebot à distance...
C'est jamais de la faute à personne...
C'est qui m'énerve le plus dans l'histoire, c'est vraiment la lacheté du bonhomme (et d'autres), il faut quand même pas oublier l'issue dramatique de l'histoire, on parle pas d'un chalutier qui est rentré dans une digue, sachant que lui tout le monde l'aurait allumé.
Il se défend, comme si il n'y était pour rien et conteste tout, jusqu'à quel point il est inconscient de la réalité.
Sinon, je pensais quand même qu'un commandant avait un statut et un certain rôle à bord.
Donc j'apprends qu'en fait, c'est un exécutant qui n'a rien à dire et suivre les demandes, de sa hiérarchie, donc un salarié "basique" et prends son chèque de commandant enfin de salarié bien payé...

08 mar. 2015

Ije suis moi aussi effaré de la mansuétude dont fait preuve certains d'entre vous envers cet irresponsable.

Quand je passe entre une bouée et un caillou touchable à quelques mètres de ma route, il est évident que je sui devant mon écran d'ordinateur...
Cela va rappeler de mauvais souvenirs à quelqu'un... Désolé;-)

05 mar. 2015

5 ans avec sursis pour un crime passionnel, sorti dans 2. 32 victimes pour négligence, 16 ans, et on attend l'appel.
.
La vie humaine vaut vraiment pas bien cher...

08 mar. 201508 mar. 2015

Je re-poste au sujet de la "mansuétude"; esprit de contradiction peut-être chez certains ?

Suite au fil récent de Carthage j'ai retrouvé ce fil via google:
www.hisse-et-oh.com[...]noeuvre

08 mar. 2015

Effectivement, c'est moi qui ait lancé ce fil pour alerter les gogos qui absorbent sans recul critique ce que leur font avaler les médias.
Beaucoup de professionnels et notamment les 22.000 regroupés dans l'association internationale Nautilus international (ça en fait beaucoup qui ont l'esprit de contradiction) considèrent que les armateurs sont des pousse-au-crime. Depuis le Titanic dont l'armateur voulait absolument qu'il batte le record de la traversée, prise de risque considérable à ces latitudes, au Pamir dernier voyage de commerce à la voile ou l'armateur a fait embarquer par les soldats suite à une grève des dockers une cargaison de grains non conditionnés en sacs, cargaison qui a ripé dans la cale quand il s'est pris un ouragan et qui est à l'origine du naufrage, au Costa Concordia dont l'armateur n'avait jamais sanctionné préalablement les prises de risque de ses capitaines et continuent à les approuver quand ils frôlent dans leur manœuvres les trésors historiques de la ville de Venise.
Oui c'est toujours plus difficile d'aller contre le courant. C'est plus facile de condamner un type et sans retourner dormir la conscience du devoir accompli. Schettino est responsable, je l'ai dit plus haut. Ceci n'empêche nullement d'engager une sérieuse réflexion sur les gens qui ont le pouvoir réel.
Sur ce dormez braves gens.

08 mar. 201508 mar. 2015

Le "recul critique" n'autorise pas pour autant la désinformation basée sur des "on dits" ou des raisonnements non étayés. Concernant le Titanic, mauvaise pioche. Tant les commissions d'enquête américaine que britannique n'ont retenu aucune responsabilité de l'armateur Bruce Ismay dans la catastrophe. Quand à Venise, le fait de frôler les trésors de la sérénissime n'est pas du ressort des compagnies ou des commandants en titre : la capitainerie impose 2 pilotes à bord, seuls habilités à manoeuvrer, ainsi que la présence simultanée de 2 remorqueurs pour tout mouvement de paquebot dans la lagune.

09 mar. 201509 mar. 2015

"Le Code International sur les Normes de Formation, de Certification et de Quart pour les marins, retenu en 1995, précise que la présence d’un pilote à bord ne décharge pas le capitaine de ses fonctions et de ses obligations en ce qui concerne la sécurité du navire. En pratique, c’est le pilote qui assure la conduite du navire, après avoir échangé des informations avec le capitaine sur les procédures de navigation, les conditions locales et les caractéristiques du navire."

public.pilotes-maritimes.com[...]ilotes/

Si un paquebot s'enquille la place St Marc, il y a gros à parier que le tribunal considérera que le fait de frôler les trésors de la sérénissime est bel et bien du ressort du commandant en titre...

[edit] : et c'est valable ailleurs qu'en France : www.empa-pilots.org[...]-pilot/

Les pilotes de Venise sont assez en faveur de faire entrer les paquebots par le port de commerce en faisant le tour de la lagune.
Ça eviterait le passage à travers la ville, mais il y a du boulot... Bon business pour les dragueurs

08 mar. 2015

Merci pour l'information ... la vérité vraie. Voilà enfin une bonne nouvelle pour Venise la fête va pouvoir commencer avec les super paquebots géants. Je propose de rajouter un pilote de plus pour ne pas saborder la place St Marc. Ce serait dommage.

09 mar. 2015

Une question:
Pourquoi personne ne parle t'il du fait que le commandant, après avoir heurté le rocher , à fait faire demi-tour au large et retour pour s'échouer sur l' île.
De cette manière , il a probablement sauvé des centaines ou milliers de personnes. En effet, s' il s' était arrêté sur son erre à 2 ou 3 milles des côtes, il aurait coulé en 2 ou 3 heures par 3 mille mètres de fond.
Dans la position ou il était, (gite sur 1 bord, puis carrément couché) impossible de mettre des canots à la mer.
Il faisait nuit, donc les secours auraient été très compliqués à organiser .
On est passé proche d' un sinistre majeur et il me semble que cette manœuvre ultime (se mettre à la côte) l' a évité.
Selon moi, ce doit bien être le commandant du bateau qui ordonné la manœuvre.

09 mar. 2015

Pour répondre à la question il suffit de lire les rapports d'enquête cités plusieurs fois et le lien vers le fil publié il y a moins de 24 heures !

09 mar. 2015

Ah merde ! C'est pas de la prison qu'on aurait du lui donner alors, mais une médaille. :mdr:

09 mar. 2015

La reponse est dans la question: Lorsque l'on a décidé d'instruire un procés à charge contre ce commandant désigné comme unique responsable on élimine du débat tout ce qui pourrait atténuer cette responsabilité. Dans les rapports d'enquête et compte tenu des enjeux économiques il est très rare d'invoquer la responsabilité de l'armateur. Ainsi ce commandant Schettino était-il pleinement commandant jusqu'à heurter le rocher et plus du tout commandant dans la manoeuvre qui a permis de sauver la quasi totalité des personnes embarquées.

09 mar. 2015

"...on élimine du débat tout ce qui pourrait atténuer cette responsabilité." Atténuer le responsabilité de quelqu'un qui a sur la conscience 30 morts je m'insurge. La responsabilité des uns, ne diminue pas celle des autres.

Ceci dit, évidemment qu'il doit y avoir des responsables au dessus qui ne devrait pas être ignorés. Mais ce sont des commanditaires qui lui ont aussi demandé de quitter le navire avec tout ce monde encore à bord ?

09 mar. 2015

Une conversation édifiante à écouter.
Difficile de défendre Schettino au moment où il abandonne son bateau avec des passagers encore à bord et n'obéit pas à l'ordre d'y retourner (avec son second).

09 mar. 2015

Edifiant !

09 mar. 2015

Pour ceux qui n'ont pas lu les posts précédents ou qui pratiquent la technique du disque rayé je rappelle le résumé du rapport officiel :
www.meretmarine.com[...]-minute
qui est parfaitement clair il me semble :
"A 22h18, les mécaniciens se rendent compte que tous les automates ne fonctionnent plus et qu’aucun système de pompe (pompes de cales, de ballast et de barre) ne répond. A ce moment-là, le navire ne bouge quasiment plus et commence à dériver vers le sud-ouest, sous l’action combinée du vent de nord-est et des safrans bloqués".

Le demi-tour "salvateur" n'est donc pas dû à l'action du commandant !!!

09 mar. 2015

Et quand bien même aurait-il été l'auteur de la manoeuvre salvatrice, la faute était déjà avérée.
On peut imaginer tout ce que l'on veut côté armement, la pression, la compromission pourquoi pas... Gradlon nous met en garde contre les médias qui racontent tout et n'importe quoi, nous autres les gogos sans sens critique, peut être faut-il nous mettre en garde contre les imaginations trop fertiles?

Quant à la pression que l'armement aurait pu mettre sur les épaules du commandant, Dekers a bien résumé quelle aurait dû être sa réaction:
"Si mon patron m'avait demandé de rouler à 180km/h pour aller à un RDV, j'lui aurait dis non"

09 mar. 2015

Vous vous égarez... La persistance dans l'erreur aurait été un comble ! Encore heureux qu'à ce poste, ses qualifications et sa lucidité lui aient permis une contre-manoeuvre, aidée ou pas, ayant pour objectif la limitation des dégâts... C'est quand même le minimum attendu à ce niveau de responsabilité...

09 mar. 2015

La "contre-manoeuvre" n'a pas existé vu que le bateau était ingouvernable - "safrans bloqués " -(cf traduction du rapport par Atyas dans le fil lancé par Gradlon) :

"Je traduis, à tout hasard :
Le navire a viré de lui-même sur tribord et s'est finalement échoué (sous l'effet du vent et du courant)..."
Le rapport n'y voit donc aucune intervention du Cdt.

dimanche 01 décembre 2013 20:13 "

09 mar. 2015

Le rapport officiel - que j'ai lu intégralement - indique, sans toutefois conclure formellement, 4 motivations permettant de mettre raisonnablement en doute les assertions du commandant. J'ai donc pris soin de préciser "aidée ou pas"...

09 mar. 2015

Pour moi les pages 91 et 92 du rapport sont claires et concluent :
"In few words, we confirm that there is no evidence about Master intentions to approach the
shore"
soit : en quelques mots, nous confirmons que rien ne prouve que le commandant ait eu l'intention de s'approcher de la côte.

10 mar. 2015

La formulation est prudente : rien ne prouve qu'il ait eu l'intention de s'approcher de la côte ... mais aussi rien ne prouve qu'il n'en ait pas eu l'intention. Cette phrase est à double sens. Les faits sont encore trop récents pour que la passion ne trouble pas l'analyse. Considérez seulement ce fait: La défense du Cdt Schettinno au cours de ce procès a été intégralement payée par son employeur la société Costa croisières qui simultanément l'accusait d'avoir commis une faute lourde.
Imaginez donc que vous soyez défendus par des avocats payés par votre accusateur. Cela crée une situation ambiguë n'est ce pas ? peu favorable à l'émergence de la vérité!

10 mar. 201510 mar. 2015

Le rapport d'enquête n'a pas été financé par la compagnie je suppose ?

Je n'ai pas le temps de le traduire mais la lecture des pages 91 et 92 (entre autres) montrent clairement que la phrase que j'ai citée n'est pas à double sens ! De même pour la chronologie des faits, l'enregistrement des conversations de la passerelle et des ordres du commandant par une boîte noire, etc ...

10 mar. 2015

discussions, discussions etc etc ... c'est bien gentil mais ce que l'on peut retenir contre lui :
- avec 15m de tirant d'eau, il a fait passer son bateau là où il n'y avait pas d'eau ...
- il avait le temps de faire évacuer le bateau dans l'1h1/2 pendant laquelle le bateau s'est rapproché de la côte et avant de s'échouer, il n'y aurait donc eu aucun mort,
- il a abandonné le navire en prétextant qu'il était tombé à l'eau alors que pendant ce temps là des passagers mourraient noyés;

et vous lui cherchez des circonstances atténuantes ? lamentable

10 mar. 2015

Lamentable...et pitoyable : s'il faut douter de l'honnêteté des experts, du tribunal, des témoins et des avocats la vie est bien triste !

10 mar. 2015

Mais non, mais non, ce n'est pas lamentable. C'est juste un peu compliqué. Tout le monde comprend que l'on ne peut pas accepter l'idée que du comportement d'une seule personne dépend la vie de milliers d'autres embarquées avec lui sur le même bateau (c'est pourtant ça l'enseignement que donne ce procès). Aucune autorité publique ne pourrait accepter qu'on laisse perdurer une activité économique d'une aussi grande fragilité et au potentiel de risque aussi important. Les choses vont donc traîner en longueur en attendant que l'opinion publique se calme. Schettino ne fera probablement jamais un jour de prison. Il ne publiera jamais le bouquin qu'il a annoncé pour donner sa vérité. Cette industrie de la croisière continuera à se développer. Il est hautement probable que l'autonomie des commandants sera de plus en plus réduite pour éviter une catastrophe majeure. Mais le mythe si commode du commandant seul maître à bord après Dieu sera toujours entretenu.

11 mar. 2015

@Gradlon entièrement d'accord avec toi

Relativisons un peu:
" Aucune autorité publique ne pourrait accepter qu'on laisse perdurer une activité économique d'une aussi grande fragilité et au potentiel de risque aussi important. "
.
C'est quand même moins dangereux que de prendre l'autoroute, le train, traverser la rue.... Je ne vois à ce jour aucun gouvernement fermer les autoroutes et supprimer le chemin de fer.

10 mar. 201510 mar. 2015

Je crois que ce que voulais souligner Gradlon, c'est plutôt que la gestion du risque repose sur une seule personne:
en voiture= 1 conducteur peut "tuer" combien de personnes? 20? 30? (dans l'hypothèse de piétons...)
en train= 50? 100? (cf accident du TGV en Espagne ou Buizingen en Belgique)
dans l'aviaiton (très réglementé)= 300? (crash d'un A380)
paquebot= théoriquement plus de 3000 ...
Dans toute analyse de risque, il faut effectivement pondérer avec la fréquence du risque pour obtenir la valeur du risque résiduel contre lequel on prendra, ou non, une mesure préventive.
En l'occurence et sans être un expert, 35 morts sur 3500 passagers (1%) lors d'1 accident très rare (1 fois tous les... 100ans?) ne justifie aucune mesure corrective à apporter à l'activité dans son ensemble.

Il convient toutefois de relativiser également le nombre d'accidents.
Il y a eu au cours des 20 dernières années plusieurs incendies majeurs sur des paquebots.
Quelques cas de détresse mineurs, dont des black-out etc, qui ont justifié l'abandon du navire.
quelques échouages et autres avaries dont un naufrage dans les eaux arctiques et antarctiques
de nombreux naufrages de ferrys a Taiwan ou aux Philippines, mais on peut classer ces derniers dans une autre catégorie, a risque plus élevé.
Donc tous ces incidents tendent à démontrer non seulement que le transport maritime est relativement sur, mais également que les accidents ont des conséquences fort réduites.

12 mar. 2015

Pour bien faire comprendre mon point de vue qui ne disculpe pas le Commandant du navire Costa Concordia je fais un rapprochement avec une actualité récente et tragique celle de la disparition de Florence Arthaud. Dans les deux cas l'origine est une erreur humaine, celle du commandant qui a heurté le rocher, celle du pilote du deuxième hélicoptère qui a heurté le premier. Dans les deux cas les éléments de contexte ont pesé lourd: ceux d'une croisière où l'on cherche à impressionner le client, ceux d'une émission de télévision où l'on cherche les images les plus spectaculaires possibles pour impressionner le téléspectateur. Dans ces deux cas l'intention des producteurs/armateurs a influencé fortement la conduite des auteurs de ces accidents. On ne peut donc se contenter de limiter la responsabilité de ces deux drames à leurs seuls auteurs sans s'interroger sur ce qui les a conduit à prendre des risques aussi importants.

12 mar. 2015

C'est proprement stupéfiant ces commentaires toujours du même ! 1) Il y avait 9 autres victimes avec F. Arthaud et 2) L'enquête est à peine commencée mais vous en connaissez déjà les conclusions !!! Un peu de retenue, merde !

12 mar. 201512 mar. 2015

Sidérant en effet !!! Si ce n'était pas si triste ce serait risible...

13 mar. 2015

@ Gradlon
Fait vite une demande au BEA tu vas être embauché immédiatement connaitre le résultat d'une enquête sans aucun éléments ça me fait penser à Joséphine

13 mar. 2015

Vous avez raison, on va attendre le résultat de l'enquête pour savoir si le premier hélicoptère a heurté celui qui le suivait. Comme pour Schettino finalement que personne n'a condamné avant d'être vraiment sûr qu'il était à l'origine de l'accident. Sidérante hypocrisie. :reflechi:

13 mar. 2015

C'est ce dernier commentaire qui est proprement sidérant et nous ramène à des pratiques contre lesquelles la civilisation se mobilise constamment. Quand à la définition de l'hypocrisie, je vous invite à consulter un dictionnaire...

13 mar. 2015

Votre dernier argument est la grandiloquence teintée de mépris. J'espère qu'il ne vous sera pas nécessaire de consulter un dictionnaire.

13 mar. 2015

La logique ne pouvant jamais venir à bout de la mauvaise foi je suggère de laisser Gradlon parler tout seul...

14 mar. 201514 mar. 2015

Méfiez vous de la logique, c'est souvent celle du plus fort contre celle du plus faible. Quant à la mauvaise foi, c'est généralement ce que l'on attribue au plus faible quand il s'adresse au plus fort. ;-)

14 mar. 201514 mar. 2015

... Et avoir raison contre tout le monde ça s'appelle parfois avoir tort. :heu:

Grand défenseur des opprimés et des persécutés, tu pourrais quitter le personnage de Gradlon pour adopter celui de Robin des Bois.

14 mar. 2015

Ah !!!!
Si tu t'y mets ch'u foutu ... :mdr:

Mais parfois aussi avoir raison si tout le monde a tort.

La terre est ronde... :litjournal:

Poil au nez :mdr: :alavotre:

14 mar. 2015

"... Et avoir raison contre tout le monde ça s'appelle parfois avoir tort."

C'est lui aussi tout le monde?

"Secrétaire national senior Nautilus Allan Graveson a commenté: «Cette affaire peut satisfaire ceux qui ont une soif de sang, mais le résultat dévie des vraies questions et a occulté un débat nécessaire sur la conception, la construction et l'exploitation de grands passengerships."

Il s'exprime au nom de 22.000 professionnels; ça en fait du monde ! ;-)

14 mar. 2015

OK.
Alors il faut inculper tous ceux qui ont participé à l'histoire du transport maritime ainsi que ceux qui ont participé à l'élaboration de la réglementation internationale.
L'OMI a été créée en 1948 et depuis cette date (mais déjà bien avant) la taille des navires n'a cessé de croître et cette croissance a fait évoluer la réglementation en question.
Va falloir réveiller beaucoup de monde.

14 mar. 2015

Quand il s'exprime, François Hollande le fait au nom de 60 millions de Français.
Je ne pense cependant pas que ces 60 millions soient toujours en phase avec lui.
Je pense qu'il ne faut pas généraliser et dire que "22000 professionnels disent que" juste quand 1 leader a dit que ... ;-)

14 mar. 2015

Oui, c'est lui aussi : Graveson est secrétaire d'un syndicat de navigants. Comme vous, il profite de l'événement pour promouvoir ses positions. Le débat en question n'a pas attendu l'accident du Costa Concordia pour exister. Qu'il n'ait, pour l'heure, pas été tranché conformément aux voeux de Graveson est la seule conclusion que vous pouvez en tirer... A la lueur de l'ensemble de vos commentaires - que tout le monde peut relire à loisir - vous n'avez manifestement pas lu ou compris le rapport d'enquête. Ce qui devrait vous inciter à un peu plus de modération...

14 mar. 201514 mar. 2015

Je ne suis pas responsable d’un syndicat et je n’ai aucune position à promouvoir car je n’ai aucun intérêt dans cette affaire. Si la sécurité maritime, (mais c’est aussi vrai dans tous les domaines) a progressé c’est parce que des rapports de force se sont établis entre des marins et des armateurs dont la préoccupation première est économique. La première grève de l’histoire est une grève de marins, elle s’est déroulée sur les docks de Londres en 1768. Dans l’affaire qui nous occupe, la seule personne condamnée à ce jour est le commandant du navire. Sa faute est si patente qu’elle fait oublier les conditions d’exploitation de ces navires. Si le nombre des victimes s’était compté par milliers, ce n’est pas une vue de l’esprit, on ne se serait pas contenté de la simple condamnation d’un homme mais on serait allé au-delà. Voici quelques questions que la conclusion du juge définissant Schettino comme un "idiot inattentif" (voir le début du fil) n’a pas permis de poser :
- quelles limites fixer à la course au gigantisme ?
- quels problèmes de commandement pose la transmission d’ordres en situation d’urgence dans des équipages cosmopolites payés au lance-pierre
- peut-on faire dépendre la vie de milliers de personnes de la décision d’un seul homme (autrement dit quel est le seuil à partir duquel on dit on arrête). C’est le genre de question que l’on devrait se poser chaque fois que le risque de pertes de vies humaines est majeur.
- Une croisière d’agrément avec des milliers de passagers et comportant des risques pour l’environnement vaut-elle la peine que l’on se lance dans des manœuvres compliquées et à risque (Venise par ex)?
Il y en a sans doute beaucoup d’autres plus techniques et que je suis incapable d’aborder mais que le syndicaliste Graveson connaît beaucoup mieux que moi. Au nom de tous les marins, présents et futurs et de leurs passagers je lui adresse mes remerciements pour sa clairvoyance, sa noble mission et son courage qui lui permet d’aller au-delà de la pensée dominante.

14 mar. 2015

Les questions que tu poses sont intéressantes mais elles ne se posent pas dans un prétoire.

Au sujet de ton affirmation "des rapports de force se sont établis entre des marins et des armateurs dont la préoccupation première est économique" c'est valable dans tous les domaines industriels et le maritime ne pouvait y échapper.

C'est valable pour le transport aérien, les trains à très grande vitesse, la circulation des poids lourds qui transportent des matières dangereuses, ...

Il y a des réglementations qui existent et qui évoluent avec les matériels.
Que tu penses que l'OMI soit sous le coup de l'influence du lobby des armateurs c'est une autre affaire.
Ce navire avaient tous les certificats nécessaires à son exploitation, le commandant avait toutes les compétences requises pour le faire avancer.

Une compagnie aérienne a tout à fait le droit (?) de demander à ses pilotes de faire un noeud de Savoie pour épater le client avant de se poser à Roissy.
En voiture, mes enfants ont toujours eu le droit de me demander de rouler à 200 avec ma bagnole sur une route de campagne.

Si je l'avais fait et si ça avait mal tourné aurait-il fallu inculper les constructeurs automobiles qui font des bagnoles qui roulent à 200 alors qu'on ne pas aller plus vite que 130 ou la DDE qui n'avait pas mis assez de ralentisseurs ou l'état qui n'avait pas construit une autoroute à la place de cette foutue départementale ?

14 mar. 2015

Diable, quelle polémique ! Je suggère, en l'honneur de Schettino de baptiser le prochain paquebot Costa du nom de Costa Discordia !

14 mar. 2015

Epilogue :

  • Schettino entre à la DRH de Costa Croisières pour occuper le poste de Gestionnaire de carrière des commandants. Il est devenu expert en très peu de temps.
  • Costa Croisières fusionne avec l’emblématique Cunard pour bénéficier de l’expérience du Titanic et lancer une nouvelle gamme de produits dans l’Antarctique.
  • Le Président du Tribunal de Grosseto (Italie) attaqué en diffamation par le DRH de Costa pour avoir considéré que Schettino qu’il avait recruté était un « idiot inattentif ».

:goodbye:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Loch Nevis juillet 2017

Souvenir d'été

  • 4.5 (81)

Loch Nevis juillet 2017

novembre 2021