République Dominicaine : Résumé d'un vécu très récent 12-2016/01-2017

Ci-dessous le résumé des différents stops d'une ballade en République Dominicaine.
Seulement des faits en rapport avec le voyage à la voile.
Pour le reste, lisez "Le routard" et soyez perspicaces, ne croyez pas tout ce qui est écrit.... sauf ceci :

Casa de Campo :
La marina des mégalos.
Nous y avons rencontré Philippe, un broker (très sympa) pour Caribbean Yacht, Il nous a donné beaucoup de renseignements qui nous ont permis de démarrer du bon pied.
Le complexe de Casa de Campo est gigantesque ( 5 golfs 18 trous) et d’un goût que chacun appréciera à sa manière.
La marina offre un service impeccable pour 35 US$ pour un 37 pieds + 0,35US$ le KW. L’eau est payante 0,06US$ le gallon.
Tout est fait pour les gens qui ne comptent pas. Le service est impeccable. Les restos sont majoritairement bien plus chers que la qualité offerte et dépassent souvent le prix d’un véritable 3 étoiles Michelin. Un supermarché peut apporter les compléments indispensables à un prix supérieur à la moyenne et le superflu au prix habituel.
Le « shipchandler » vend de beaux barbecues, quelques pare-battages, et le strict minimum utile.
Location de voiture chez National ou Avis
C’est ici que nous avons été le moins déçu et pourtant nous étions réellement désireux de comprendre et d’apprécier le pays et les gens et c’est le genre d’endroit que nous n’aimons pas trop fréquenter.

Boca Chica :
Si vous voulez éviter une énorme déception évitez cette marina.
Les bouées sont à 30US$ et il faut être de retour au bateau avant la nuit sous peine de vol.
A terre, un équipier d’un bateau français, avait pris un coup de couteau peu de temps auparavant.
Nous avons payés 47US$ par jour pour un 37 pieds et 0,8 US$ du KWH !
Les phases de courants sont inversées suivant les postes. De nombreux postes n'ont même pas d’électricité fonctionnelle.
L'eau, gratuite mais il n’y a pas de pression.
Le wifi ne fonctionne pas sur les pontons et il faut aller à l’office ou un server totalement ouvert peut vous permettre de récupérer vos mails et d’accéder à un internet lent sur votre ordinateur ou tablette. Il existe un computer à disposition dans l’office.
Les douches sont à l’eau froide. Nous l’avons signalé et il semble qu’il fallait simplement remplacer les piles du contrôleur du chauffe-eau… Après plus d’une semaine et de nombreuses remarques à ce sujet, à diverses personnes, l’eau reste froide. Personne ne s’est occupé de rien.
La bar-restaurant est ouvert environ 3 a 4 heures aux alentours de midi. Ne vous attendez à rien d'autre qu'un simple dépannage.
Les pontons en bois sont vétustes et certains sont dangereux. Les échardes sont obligatoires et les cordages ne doivent pas être lover sur le bois.
La sécurité des pontons semble bien assurée avec un garde de nuit faisant quelques rondes. Aux bouées il en va tout autrement et dixit certains membres du staff « ne vous en prenez qu’à vous même si on visite votre bateau ».
Les cannes a sucre brûlées envahissent les ponts des bateaux selon le vent. Cela laisse des traces noires très difficiles a faire partir si l'humidité est présente. Je préfère ne pas parler de l’odeur.
La proximité du port de commerce, de la plage publique, des lolos et autres « cases d’amour » vous fait comprendre que le concept de bruit permanent n’est pas virtuel : 70 à 100 décibels doivent être une bonne moyenne de musiques différentes réglées évidemment le plus fort possible.

Bref tout le confort souhaitable…. à son pire ennemi. Ce n’est pas ici que vous pourrez dormir.
Le dockmaster, ou plutôt le doc-mystère, est le pire jamais rencontré depuis ces 20 dernières années : il ne sait que ramasser votre dispacho à l’arrivée et dire NON tout le long de votre séjour. Il ne prend pas les amarres, ne vous indique pas à quel poste vous devez aller. C’est ce qu’on peut appeler un homme de NON-SERVICE. Il n’écoute pas, ne comprend pas, ne fait rien que le minimum pour ne pas se faire engueuler par son patron. Je le soupçonne aussi de racisme ( il ajuste les règles à son humeur et aux personnes concernées) … que voulez-vous, il faut bien des exemples de ce que peut être la totale inefficacité sous toutes ses formes.

Cette marina est en train de prendre tous les derniers dollars possibles dans le plus pur style « Take the money and run » . Une revente dans les toutes prochaines années ne me surprendrait pas le moins du monde.
L’accueil est souriant et totalement inefficace.
Les mêmes personnes disent une chose et son contraire. Que dire quand vous avez à faire à plusieurs interlocuteurs !

Vous ne pouvez pas effectuer vous-même votre peinture de fond. Nous avons donc fait effectuer une peinture de fond et un lustrage de la coque pour un prix final du double de ce qui avait été mis dans le devis. Il a fallu payer en cash pour pouvoir mettre le bateau a l'eau et j'attends toujours la facture (on ne m’a donné, après un forcing incroyable, qu’une « Cotization » qui ne m’apporte que la garantie de ma bonne foi et certainement aucune possibilité légale en cas de travail mal fait). En fait la société du boatyard n'existe pas fiscalement … et j'ai dû payer 10% pour l'environnement a une société qui n'existe pas ( !? ). C'est le fils du « propriétaire dominicain » qui est le "chef" du chantier. W (Doobleyou) – que je préfère appeler Junior (« pend over Junior ») - n'a absolument aucune compétence technique, mais mieux encore, il ne s'entoure pas des compétences nécessaires. La mauvaise foi est partout présente. Heureusement, malgré les affirmations de Junior sur ses salariés , il n'y a aucun technicien (peintres, mécanos,...) salarié et tout est sous-traité en cash a des locaux (pêcheurs,....) qui sont capables de comprendre que le travail doit être bien fait. J'attends avec impatience de voir si l'antifouling tiendra le coup. Sans parler des magouilles fiscales locales, des sociétés qui n'en sont pas et de toutes les autres choses qui ne me concerne pas, le service offert est TRÈS LARGEMENT SURESTIMÉ. Les prix sont démentiels ( 150% du prix de Casa de Campo réputée la marina des "riches"). Le service n'est pas celui annoncé par le guide de Fred Virgintino et en fait, plus rien de ce qui est annoncé n'est exact si cela a pu l’être un jour.

La proximité de Santo Domingo et de l’aéroport est le seul attrait de cet endroit par ailleurs réputés pour sa très forte délinquance et son tourisme sexuel.
Nous sommes habitués aux voyages, aux caraïbes, au mañanas,.... mais ici on peut en apprendre encore beaucoup sur la bonté humaine, la dépendance au gain à tout prix, et surtout, surtout sur l'art de la mentira.

Salinas :
Encore une déception. La baie est vraiment loin d’être très jolie et le village n’a absolument rien de remarquable si ce n’est son hôtel/pension sonorisé à 100000Watts en plein centre.
L´hôtel Las Salinas possède un ponton en T branlant où rien ne fonctionne. Pas d’électricité et l’eau grâce à des rallonges de tuyau ayant traîné un peu partout. Le wifi est représentatif de l’esprit du manager : on apporte son appareil et il rentre le code lui même. La bière 50 % plus chère et le tout à l’avenant.
Une brise de terre assez forte nous a permis d’arrondir le ponton de 15 à 20 cms pour qu’il suive les lignes de notre bateau.
Le must concerne l’armada qui distribue les despachos…. quand bon semble à un petit bureaucrate de Santo Domingo, le colonel Peratas Mieres. C’est une nouvelle disposition pour garantir la sécurité des navigateurs.
Ainsi quand 25 nœuds sont annoncés sur Puerto Plata et Samana (façade Atlantique), aucun despacho n’est distribué entre Salinas et Cabo Beata (côte caraïbe) qui elle ne reçoit que 5 nœuds dans les rafales. C’est un peu comme : « Avis de vent frais en Manche … personne ne bouge en Med ». Nous avons passé  5 jours à ronger notre frein, jusqu’à ce qu’un bateau arrive de Boca Chica , bravant ainsi les 15 nœuds maxi. Le lendemain matin, notre despacho nous était distribué normalement malgré l’aviso sur Puerto Plata.

Barahona :
Avoir un despacho international de sortie n’est pas possible à Salinas (même si on peut y faire officiellement son entrée). Il faut donc aller à Barahona ou a Cabo Rojo pour obtenir ses tampons officiellement gratuits.
Au mouillage en face d’un club nautico typique ( joueurs de domino, petite tables bistrot, …) , particulièrement bien protégé, Barahona est plutôt sympathique et on y trouve tout ce que l’on veut.
Bien sur, encore une fois, le Colonel Mieres – de Santo Domingo – va faire tout son possible pour qu’avec l’aide de l’armada, nous restions 7 jours supplémentaires. Un fois encore des vents très dangereux, de 8 à 10 nœuds en rafale jusqu’à 12 nœuds, ont baigné le bassin toute la semaine.
Les commandantes des armadas locales sont très bien éduqués : ils obéissent aux ordres et… obeissent aux ordres. Ils ont tellement peur de Patatas Mieres qu’ils ne lui transmettent même pas nos doléances et une argumentation météo sans reproche. Ils se contentent de lire les textos de Piratas Mieres qui lui se contente de rester totalement incompétent , hermétiquement enfermé dans sa bulle de verre.
Les recommandations diffèrent des prévisions selon l’humeur du professionnel militaire de la météo repdominicaine. Cet athlète de l’autisme et de l’incompréhension ne comprend pas qu’une barque de pêche ouverte à tous les dangers n’a rien de comparable à nos bateaux, faits pour traverser les océans dans les conditions les plus musclées. Après 8 jours d’attente et 30 US$ de renouvellement de visa, nous sommes libérés de notre incarcération puisqu’il faut bien appeler les choses par leur nom.

Résumé : La côte sud de la république dominicaine n’a rien a offrir. Seulement des désagréments et des déceptions. La cote n’est pas particulièrement belle et les côtés administratifs ou commerciaux sont un véritable casse tête particulièrement coûteux qui gâchent absolument le peu de plaisir que vous auriez pu avoir grâce à votre positivisme exubérant. L’arnaque va jusqu’au propinas (bakchich) obligatoires sous peine de ne pas avoir son despacho de sortie ou son tampon de sortie sur le passeport : 20 US$ pour l’armada et 20 US$ pour l’immigration.
Je ne ferais de conseil à personne. Ceci est un résumé d’une partie d’un voyage qui semblait agréable et qui a failli tourner à l’horreur. Merci à Sarayu pour son soutient qui nous a permis de « tenir » les menottes aux mains, les chaînes aux chevilles , enfermés dans nos propres bateaux durant presque 2 semaines à cause d’un petit mécréant de l’armée repdom ignorant de la météo, de la mer et des bateaux…. Pour moi , une promotion s’impose : que diriez-vous de général en chef des infrastructures énergétiques ?

L'équipage
27 jan. 2017
27 jan. 2017

hello
voila qui va me motiver a y aller........
vive les républiques bananieres
loulou

27 jan. 2017

C'est faire bien peu cas de la Gentillesse des gens de cette île .
Personne ne force personne à aller nulle part. Et il ne faut pas en faire une généralité quant a la Rd.
On en revient aux abus des yachties dans tout les endroits sur-fréquentés, et même si ton expérience qui a l'avantage de se baser sur du réel a le mérite de prévenir de certains abus ,elle ne constitue en aucun cas a mes mes yeux une généralité, seulement ton expérience .
Avec un billet d'avion, et une démarche hors sentier battu, ce qui est plus difficile à faire en bateau, je le reconnais (surtout pour le bateau ), tu inverserais surement ton jugement . .
On pourrait opposer à cela tous les comportements des abrutis en voilier qui égrènent nombre d'archipels en apportant bien plus de désagrément qu'ils n'offrent de leur 'gentillesse' européenne .

27 jan. 201727 jan. 2017

C'est écrit dessus : Seulement des faits en rapport avec le voyage à la voile.
Evidemment subjectif, mais réels et pas écrit pour polémiquer mais pour informer.
Je ne raconte pas mes ballades à Jarabacoa , Constanza car il s'agit uniquement de la côte Sud. C'est aussi écrit dessus.
Pour ce qui est des yachties et des endroits sur fréquentés, tu dois savoir - et certains très anciens du site savent - que je ne rentre pas trop dans le profil et qu'en plus, l'endroit est loin d´être surfréquenté par les voiliers.
Ceci sont des faits et non des appréciations. Il ne faut leur donner que la valeur d'un témoignage réel vu à travers les yeux d'un habitué - et pour ceux qui me connaisse - d'un abruti qui égrène nombre d'archipel sans rien apporter d'autre que sa mauvaise humeur et son désir de retourner au boulot le plus vite possible ;-).
Merci de ton apport constructif et des informations que tu as su distiller avec intelligence et courtoisie.
:pouce:javascript:void(0);

28 jan. 2017

Le terme abruti qui égrainent les archipels ne t'est absolument pas destiné.
J'appuie là dessus pour contrebalancer un peu le fait que depuis une trentaine d'année ,et tu dois le savoir mieux que moi un déferlement humain a envahit nombres de petites îles pour servir de terrain de loisir a des centaines de milliers de bateau de plaisance . Drainant avec eux une mentalité pas toujours a la hauteur de l’accueil initial ni aux avantages retirés par une majorité de locaux .
Sur cette ile les gens sont miséreux, mais noble d'esprit .
C'est d'ailleurs la même chose à terre ou l'arrivée en masse de nombre de sauvages bien civilisés a amené à la construction de murailles de béton sur les plus belles plages afin de satisfaire une envie de loisir adapté a l'époque et aux mentalités. Lesquelles mentalités et pratiques finissent par se retourner normalement contre eux mêmes . Je crois savoir qu'a ce titre la nautisme en Repdom n'en est qu'a ses balbutiements .
Je retiens de ton témoignage une liste d'endroit ou il est bon de savoir certaine chose avant de s'y rendre, ayant bien noté comme tu l'as précisé que cela était ton seul propos .
Même si pour ma part je n'attends pas que l'on prennent mes amarres, qu'il n'y ait pas d’écharde sur un ponton en bois, ou que l'on brûle pas de cannes à proximité surtout en Rd .
Sache que je respecte avant tout l'expérience de ceux qui en ont, souvent plus que moi, et qu'a ce titre je ne met pas en doute la qualité de ton témoignage encore moins celle de ton expérience et mentalité de marin . Alors que moi je suis à terre derrière mon écran, ça serait bien le comble :alavotre:

28 jan. 2017

ok redemor , milliers de bateaux seulement .

28 jan. 2017

centaines de milliers de bateau ......

28 jan. 2017

relis toi encore une fois ...

28 jan. 2017

Je pense que nous sommes d'accord dans le fond. Je ne m'attends pas non plus à ce qu'on me prenne systématiquement les amarres ( je suis quand même majoritairement au mouillage) , mais en général, on n'attend que je sois amarré avant de me demander le despacho et de partir en courant sans un mot. J'en ai parlé avec un du staff de la marina et il est plutôt d'accord avec moi sur l'attitude en général. Ce qui n'empêche pas cette même personne de se faire passer pour un "agent" auprès des autres....

28 jan. 2017

Oui Even Keel, c'est vrai, seulement des "faits" mais juste un rien à charge quand même :-) .
Mais bien entendu, ce n'est pas pour polémiquer :heu:
Pascal :alavotre: :-)

28 jan. 201728 jan. 2017

Je te crois quand tu dis être "le plus positif possible" :tesur: , mais peut-être que je peux moi aussi avoir un avis divergeant, même s'il ne te convient pas :heu:
Pascal :alavotre:

29 jan. 2017

T'as raison, on se ferait chier à ne pas se répondre :-p
Au fait, moi c'est Pascal :alavotre: :alavotre:

28 jan. 2017

Pas seulement à charge. Et je t'assure que j'ai essayé d'être le plus positif possible.

29 jan. 2017

Absolument d'accord. Et heureusement qu'on a pas tous le même avis. :alavotre:

28 jan. 2017

Les témoignages à partir de faits d'expérience sont rares sur les marinas. Ceux-ci sont une alerte pour tous ceux qui naviguent dans le coin. Chacun fera ce qu'il en veut mais il faut remercier l'auteur qui de plus rédige fort bien.

28 jan. 2017

Ces coins faut les traverser comme le vendée globe : sans s'arrêter ....

28 jan. 201728 jan. 2017

Merci pour ce récit.
Cela éclaire la mauvaise façon dont les choses ont évolué...
J'ai fait cette route en décembre 97 et je n'ai eu affaire qu'à des gens sympas, y compris des militaires qui nous ont contrôlés au mouillage alors que nous n'avions pas fait l'entrée ! Comme nous n'avions pas le droit de débarquer, ils nous ont proposé d'aller nous faire un petit ravito : du pain, des fruits et de la salade verte. J'avais trouvé que c'était un peu cher, payé en $US, mais le service se paie aussi dans ce cas-là.
C'était dans la bahia de Ocoa, au nord de Salinas. Bon mouillage, bon abri de l'alizé qui soufflait fort ! Personne d'autres que quelques pêcheurs.

28 jan. 2017

Oui, c'est ce que je pensais trouver en lisant certains guides et blogs. Malheureusement, les gens ne disent pas - et j'espère, ne se souviennent pas - des mauvaises choses. Il y a 20 ans la corruption ne s'était pas encore étendu aux yachties chers a dofin et on restait dans la propina locale. Aujourd'hui, les abus sont de tous les côtés : autorités, plaisanciers, services offerts. Par exemple, â Boca Chica, les autorités "forcent" les nouveaux arrivants à passer par un "agent" qui charge 250US$. Les englishspokens payent souvent en râlant, les canadiens des 2 langues payent rarement et les européens râlent et certains payent car ils pensent que négocier est une perte de temps. Arrivant de Casa de Campo, je suis passé â travers.
Pour info, l'agent est un des administratifs de la marina.
Voilà comment ont évolué les choses.

28 jan. 2017

Dommage que l'on ne puisse voter sur ton post, j'aurais mis une étoile pour ton retour.
Ce retour d'expérience est vraiment essentiel car ce n'est pas la gentillesse des gens qui est remise en cause mais le laxisme des différentes autorités du pays pour recevoir les touristes.

J'ai constaté dans certains pays une dégradation au niveau de l'accueil des touristes et dans d'autres une amélioration notable comme en Espagne.

28 jan. 2017

Oui l’Espagne est un bon exemple , après avoir vendu son littoral pour lancer son économie dans les années 70 ,elle est arrivé aujourd'hui a un tel point de saturation ,défiguration qu'elle se doit de remettre en cause sa politique en ce sens sous peine de voir ses complexes se vider ,sans parler de ceux construits suite a des opérations immobilières fantômes..,qui laissent a l'abandon des villages tout neuf complètement vides . L'or gris .

28 jan. 2017

Non je parle des gens sur arrivés par bateau . Les yoties .
Manque de bol j'ai profité de ces navigations quelques temps en avant . Aujourd'hui cinquantaine passé, vieux con assumé, je me réjouis d'avoir parcouru quelques endroits ou les mouillages sentaient bon la vie des jeunes mousses à l'aventure . Je peux même pas donner d'exemple tellement cela serait indécent de différence, je reste à ma place. En évolution classique . C'est déjà pas mal .fi .

28 jan. 2017

On sait classer, depuis les travaux de Wilfried Wurmstein et Laetitia Paparazzi, datant des années cinquante, une population d'individus pris dans une catégorie socio-professionnelle quelconque en un certain nombre de catégories (dites "catégories de Wurmstein-Paparazzi"). On trouve :

  • 5 % de gens authentiquement intègres, dont les critères moraux sont relativement indépendants de leur environnement ou des circonstances.

  • 20 % de sale cons agissants, uniquement préoccuppés par leur propre intérêt et capable d'à peu près n'importe quoi pour arriver à leurs fins

  • 75 % d'indécis, susceptibles de glisser vers l'un ou l'autre de ces extrêmes en fonction des circonstances et de leur environnement.

Il est donc facile de déduire la probabilité de croiser des personnes qui ne diront pas bonjour...

29 jan. 2017

L'archipel des Açores est le contre exemple de ce qui se passe aux Antilles. Marinas bien équipées, accueil agréable et professionnel, prix deux fois mois élevés que sur le continent, zone de navigation superbe. C'est la comparaison et la sanction des mauvais services qui peut les faire progresser. Il ne faut pas hésiter à valoriser ce qui se fait de bien.

29 jan. 2017

Et ne seront jamais et c l Ue

29 jan. 2017

En trente ans, toute l'Amérique Latine est passée de dictatures militaires à des 'démocraties' vivant sous la terreur des narcotrafiquants. Les petites maisons de banlieue sont des forteresses équipées de barreaux aux fenêtres, entourées de hautes grilles et barrières avec souvent des barbelés au-dessus des murs. C'est là que vivent les locaux dont vous nous parlez.

La RD ne fait pas exception :
www.routard.com[...]ine.htm

Les seuls ilots de sécurité sont les hôtels et les cités ou vivent recluses les élites.

Jacques

Il a bien raison evenkeel ,de partout on attends les plaisanciers pour les rançonner meme chez nous !alors qu'en en plus cette bureaucratie de merde s'en mele c' est foutu ! Restez chez vous ;-)

29 jan. 201729 jan. 2017

Eh bien non Pierre, c'est faux , pas partout.
Comme souvent il y a des endroits miteux à problèmes qu'ils faudraient éviter peut-être et pour la grande majorité, non .
Me concernant, lors de ma remontée des Antilles, je n'ai pas trouvé qu'on me rançonnait, mais c'est vrai que j'ai pas fait l'Amérique Latine ni Haïti et que je suis rarement allé dans les grands centres urbain vu que j'aime trop ma tranquillité et que je ne me balade pas en bateau pour ça... ;-)
Pascal :alavotre:

29 jan. 2017

Je vois que Pierre a toujours autant d'humour ;-).
Et tu as tout a fait raison Pascal, une grande majorité apporte joie et bonheur. Même -et surtout- les Grandes Antilles Hispaniques.
Puerto Rico : Si on sort des grandes marinas, une multitude de mouillages ( dont certains solitaires) et qu'on visite les montagnes et les villages : 10/10.
Haiti : je ne m'aventurerais pas sur la grand ie mais l'île à Vache est superbe, totalement dépaysante, des gens super gentils , même si certains commencent à copier un peu la RD.
Jamaïque : Pas vraiment hispanique mais absolument superbe avec des gens gentils. Un vrai pays où tu peux avoir des rapports d´'égal à égal, bateau ou pas.
J'attends Cuba avec impatience parce que ma dernière incursion sur la Grande Ile ne représente rien (une semaine à Hemingway Marina).

29 jan. 2017

Ah bin merde, on a fini pas être d'accord, c'est con, on ne va plus rien à avoir à se dire donc :reflechi:
Pascal ;-) :alavotre:

29 jan. 2017

Ben non, manquerait plukça.
Et puis de toutes façons je chui pas d'accord Na ! ;-)
Stroumph grognon :alavotre:

30 jan. 2017

J'y suis resté quelques mois il y a plus de 20 ans.
Je vois que rien n'a changé :-)
C'était déjà un bordel monstre avec racket, fouille de bateau systématique, prix à la gueule du client.
Boca Chica vraiment dangereux entre le lagon et les hôtels.
Les mecs bourrés qui viennent à la nage (j'en ai sauvé 3 de la noyade).
Braquage, visite de la prison etc. etc.
Mais... C'est l’île ou j'ai fait le plus d'argent avant un retour en Europe.
Charter, vente de bijoux fantaisie en gros, peinture sur yacht et d'autres.
L'intérieure de l’île est superbe, les bus fonctionnent, balades en mulet pendant des jours seul dans la foret, des baignades dans les rivières seul au monde, des moments mémorables dans les petits villages ou les gens t'ouvrent une cabane pour la nuit rien que pour toi et ceci gratuitement.
Les gens sont vraiment sympa mais c'est une autre planète très pauvre, difficile à aborder quand on débarque avec un bateau.
Plus un endroit pour vagabond des mers un peu aventurier et qui ne ressemble à rien part rapport au reste des Antilles (je n'ai pas été à Haiti). Bref... Compliqué mais intense.

Evenkeel me ne me rappele plus ce que tu as comme bateau ? :-)

30 jan. 201716 juin 2020

C'est un Lagoon 37 par TPI de 1995. Je l'ai acheté en 2000 au premier propriétaire qui était Canadien .

30 jan. 2017

Viens dans le Pacifique , tu te feras plaisir

01 fév. 2017
01 fév. 2017
02 fév. 201702 fév. 2017

Désolé d'en remettre une couche, mais il faut aussi supprimer la sécurité sur le dock à Boca Chica :
www.noonsite.com[...]ry-2017

Pour compléter le récit d'Enrico, c'est loin d'^tre la première fois que cela arrive : Gérard a vu son équipier se prendre un coup de couteau en plein jour, un catamaran s'est fait abordé mi 2016 dans les mêmes conditions que Enrico, et d'autres qui n'ont pas été officiellement rapportées ( un 50 pieds US et un autre cata au mouillage celui là) et dont je ne parlerais pas ici puisque seulement des bruits de ponton (forts les bruits, mais bon....).
Bref, faites-vous plaisir et éviter Boca Chica.

A Shazzan : je t'assure que .... :scie:
Ça ne nous empêchera pas de
:alavotre:

03 fév. 2017

Tu sais Even Keel, c'est justement quand on a des points vus différant qu'il est intéressant d'en parler devant :alavotre:
pascal :alavotre:

03 fév. 2017

Salut Even Keel, c'est justement quand on a des différences qu'il est intéressant d'en débattre devant un :alavotre: , surtout quand on navigue sur deux pattes :langue2:
pascal :alavotre:

03 fév. 2017

Surtout moins renverser et moins boire vu qu'on peut reposer le verre sans qu'il se vide avec la gite, finalement on est moins alcoolo en cata qu'en mono tout simplement :-p
:alavotre:

03 fév. 2017

Aaah mais attention, Even, on doit trouver quelques contres-exemples j'imagine :heu:
:alavotre:

03 fév. 2017

C'est vrai, ça permet de repartir un peu moins de travers :-p

03 fév. 2017

Ça n'engage que toi.

Lagoon 37 un des derniers cata encore un peu joli,je me souviens de tes recherches evenkeel a l'epoque sur le bateau ideal :-)

02 fév. 2017

Ça doit pas en ètre loin pour nous puisque ça fait 17 ans qu'on navigue dessus ( avec les arrêts caisse de bord bien sur).

03 fév. 2017

Yep, depuis plus aucun problème en ayant seulement remplacé arbres et hélices.... Aujourd'hui la Marine Tunisienne a peut être de vrais électriciens qui savent se brancher sur les bornes des quais de plaisance. Ça serait une vraie révolution ça. :pouce:

03 fév. 2017

perso , je me souviens de tes hélices et arbres moteurs électrolisés et disparus dans un port de Tunisie !!

:oups: :heu:

04 fév. 2017

Pour faire plaisir à Shazzan :alavotre: , voici une réponse de F.Virgintino (marina ZarPAr) à mon post sur Noonsite qui relatait uniquement l'histoire des despachos (Noonsite étant avec Virgintino en relation directe avec Marina ZarPar, j'étais certain d'être modéré si je commentais Marina ZarPar).

www.noonsite.com[...]ry_view

Un autre fil en anglais à ce propos sur un site vraiment sérieux celui-là :
www.cruisersforum.com[...]ead.php

Bonne lecture à Shazzan ( ça ne te prendra que le temps d'un Tpunch)
:langue2:

04 fév. 2017

Eh bien...merci Even... :langue2:
Enlèves moi d'un doute, j'ai le droit d'avoir un avis différent du tien qui est bien entendu, le meilleur, ça ne fait aucun doute... :whaou:
Pour que tout le monde profite, je mets tes sites en Français, enfin Gogole bien entendu...
Sinon, c'est plutôt Vodka pour moi, on ne sait jamais si tu étais toujours dans le coin en fin d'année, je suis sûr qu'on pourrait passer du bon temps à débattre devant un verre :heu:
Au fait, moi c'est Pascal, :alavotre: :alavotre:
.
translate.google.com[...]anslate
.
translate.google.com[...]anslate

04 fév. 2017

Oui, oui, tu as le droit Pascal, ( même si c'est moi qui ai raison :-D :-D ) .
Non je déconne. En fait, ça me prend la tête et je vais pas tarder à laisser le bon temps rouler. :acheval: . En fin d'année, qui sait où je pourrais bien trainer. Costa Rica ? Panama ? pour rejoindre le Pacifique comme le suggère Tropicat ?

04 fév. 2017

C'est cool d'avoir un point d'accord, même si c'est
"en avoir le droit"
, au moins on peut discuter... ;-)
Moi, je compte faire toutes les Antilles tranquilos, certainement éviter les coins à risques :-p , mais voir ce que j'ai raté en 2013, je pense y passer 2 saisons puis aller de l'autre coté, mais ce sera la vie qui décidera....
Vas savoir, on pourra peut-être le boire notre coup. De toute façon, il est plus facile de s'engueuler derrière un clavier, sinon, devant un verre, je suis intarissable de bonté et de gentillesse... :-D :-D
Belle nave et tout le bonheur du monde dans ton voyage...
Amicalement, Pascal :alavotre: :alavotre:

04 fév. 201704 fév. 2017
04 fév. 2017

a toi aussi :bravo:

04 fév. 201704 fév. 2017

Even Keel : >Barahona : ..."Un fois encore des vents très dangereux, de 8 à 10 nœuds en rafale jusqu’à 12 nœuds" N'y a t il pas une erreur ? Pourquoi est ce dangereux à cette force, pas bien élevée à mon sens de Languedocien ?

04 fév. 2017

Relis attentivement... tu as loupé le contexte !
:-p

& Flora :)
Merci ! J'ai lu une première fois sans soucis, et quand je suis remonté pour vérifier mon impression, je n'ai pas tenu compte de la phrase avant ...
:jelaferme:

06 jan. 2019

Bonjour,
avez vous quelques infos plus positives pour la cote nord?
Samana, puerto plata luperon ,
Je connais la RD depuis 1982.
C'était encore pas mal du tout.
Sans vouloir etre critique ,mais pourquoi ne pas avoir fui de nuit du piege de ce patit capitaine borne?
Je l''ái fait plusieurs fois depuis 35 ans,quand ca devenait intenable, ou ,avouons le, par paresse,ou ne voulant pas passer deux a trois jours pour leurs foutus papiers.
Arrives au Mexique , aux Bahamas, en Namibie d'afrique du sud ,a Mada des Maldives(aucune clearance, tampon passeport pour 10 bateaux), aux Antilles Francaises.
Dire qu'ón arrive de St Martin peut servir.
Ou des USA ou des Bahamas qui ne donnent pas de clearance sauf demande.
Et USA ne tamponnent plus le passeport

Que peuvent ils faire si vous arrivez sans papiers de sortie?
Au pire vous refuser l'éntree.
Ce fut egalement pratique deja deux fois,d' avoir a bord la convention de Montego Bay de 1982,section "innocent passage"qui decrit votre droit de mouiller n'ínporte ou,en justifiant 'd'une avarie etc...
Facilement prouvee avec une turbine de pompe de refroidissemnt eau de mer avariee,prete a l'émploi.
Tous les pays du monde ont signe sauf..les USA qui l'áppliquent pourtant scrupuleusement.
Mais ne pas aller a terre.
ET ne jamais avouer lávoir fait si c'ést le cas.
Dans le pire des cas, prisonniers d'ún sale c..., partir et arriver sans papiers trouve souvant sa solution.
Sauf quelques destinations paranos sans possibilites de palabre.
Je ne prone pas la desobeissance a tout prix ,mais quand on est coince....
Pays corrompus,tres souvent.
A Rome....

07 jan. 2019

Even keel >> ne viens pas a Marseille c'est encore pire que la bas. Restos sur côté, taxis trop cher, ship chandlers sur le vieux port c'est du simple ou double, des cambriolages, du vandalisme sur les pontons...

07 jan. 2019

@Even.
Les douches sont à l’eau froide. Nous l’avons signalé et il semble qu’il fallait simplement remplacer les piles du contrôleur du chauffe-eau… Après plus d’une semaine et de nombreuses remarques à ce sujet, à diverses personnes, l’eau reste froide. Personne ne s’est occupé de rien.
.
Mais c’est HORRIBLE ce pays !!!!

07 jan. 2019

En plus il y a des gilets jaunes partout... :lavache:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Loch Nevis juillet 2017

Souvenir d'été

  • 4.5 (142)

Loch Nevis juillet 2017

novembre 2021