Renaissance de VOILES & VOILIERS

bonjour à Tous,

Je sais que le sujet a été débattu.. Mais pas plus tard que hier, je trouve à Bruxelles en librairie le numéro de SEPTEMBRE. Et avec un article des nouveautés pour les prochains salons...

L'équipage
04 sept. 2015
04 sept. 2015

Heu oui V&V est toujours là, c'est BATEAUX qui a disparu depuis le numéro de juin.

06 sept. 2015

Je l'ai acheté le numéro de V&V et j'ai été un peu déçu: si je me souviens bien il y a 26 PAGES DE PUB d'entrée avant d'arriver aux articles... ça gâche un peu mon plaisir et écorne l'image du magazine à mes yeux :lavache: :tesur:

06 sept. 2015

Je ne paie pas pour qu'on tente de coloniser mon cerveau de salo.... commerciales :non: :policier:

06 sept. 2015

C'est grâce à ces "salo...commerciales" qu'un magazine peut paraitre et proposer des articles intéressants. S'il n'y avait pas de pub, V&V, comme les autres coûterait 3 ou 4 fois plus cher!!!

06 sept. 2015

hum… c'est combien déjà V&V, autour de 6€/num ?
tu vire les pub, tu passe à 25 ou 30… tu mettrais cette somme dans un magazine tous les mois toi?

08 sept. 2015

t'es pas obligé de lire les pub!!!
Quand à 50 pages d'articles intéressants, même si on s'intéresse aussi aux régates sur la Saone en crues en Février, il va falloir trouver autre chose..
Par exemple du rédactionnel publicitaire!!!

08 sept. 2015

abonnes-toi à Médiapart, c'est le SEUL exemple fiable (durable) en Europe!, mais ils parlent peu de voiles...

07 sept. 2015

En des temps lointains, les magazines vivaient du prix de vente (abonnements apportant une trésorerie d'avance et vente au numéro un apport immédiat), des petites annonces (souvenons nous des dizaines de pages d'annonces dans Bateaux) et de la publicité.
Avec le développement d'internet, la ressource importante des petites annonces s'est largement tarie (concurrence des annonces gratuites et à diffusion mondiale sur internet), en même augmenter.
Une solution serait d'augmenter le prix de vente, mais cela a une limite, car plus le prix est élevé moins il y a d'acheteurs, donc baisse des revenus et impossibilité de couvrir les coûts.
Donc on voit augmenter le volume de publicité. les annonceurs investissent en fonction du nombre de fois où leur pub sera "vue". Donc problème de ciblage du support et de son tirage vendu. La limite est la lassitude éventuelle des lecteurs qui seraient tentés d'abandonner l'achat du magazine, donc baisse du lectorat et des revenus avec des coûts stables ou en augmentation et faillite.
Donc une série d'équilibres délicats à trouver, mais sans publicité, aucun magazine ne peut survivre.

08 sept. 2015

mais qui ne s'adresse qu'à une niche

08 sept. 2015

La question de la "qualité" du Canard enchaîné peut tout de même se poser!!!

09 sept. 201509 sept. 2015

V&V fait partie du groupe ouest france non ?
subvention 10 443 192 euros

Le Canard Enchaîné 557 081 euros, à 10 000 € près la même somme que le journal de mickey

source : www.observatoiredesgaspillages.com[...]e-2013/
[b]Ces montants comprennent les montants des compensations tarif postal versés à La Poste pour compenser les coûts de la mission de service public de transport postal de la presse, coûts évalués par l’opérateur.[/b]

06 sept. 2015

Et bien payons le prix pour rémunérer les journalistes sans qu'ils aient besoin de se prostituer pour vivre non ?

07 sept. 2015

Je n'achète pas V&V tous les mois déjà car les sujets ne m'intéressent pas forcément mais si les 40 ou 50 pages de pubs étaient remplacées par des articles, reportages etc... intéressants et poussés (où d'ailleurs les journalistes passionnés pourraient se faire plaisir et être créatifs) ce serait à voir car il y aurait une vraie plus-value. Je rejoins à ce titre le commentaire de Gradlon ci-dessous. La médiocrité appelle la médiocrité.

Pour info dans le dernier numéro de 186 pages: 30 pages de pub avant les premiers articles, 24 pages disséminées ensuite et dès la page 150 il n'y a plus d'articles et sur les 36 dernières pages 10 pages de petites annonces et encore 26 de pubs.
Ce qui fait 80 pages de publicités sur tout le magazine!!!!

Je crois que je ne vais plus contribuer à ce genre de diffusion... :pecheur:

07 sept. 201507 sept. 2015

Tout est dans les proportions. Il y a nécessairement un seuil au-delà duquel on passe du journal d'informations au catalogue publicitaire. Pour moi concernant V&V il est dépassé.
C'est d'abord la qualité rédactionnelle qui fait la valeur d'un journal et son adaptation aux besoins de ses lecteurs. S'il décline sur ses deux points, il perd des lecteurs et il est obligé d'accroître ses ressources par la publicité. Sa cible change alors. Il ne doit pas mécontenter les annonceurs qui le font vivre. Les lecteurs qui lui apportent des ressources inférieures à la publicité sont de moins en moins sa cible prioritaire. Les lecteurs observent cette évolution et disparaissent peu à peu. Les annonceurs qui ne payent leur pub qu'à proportion du nombre de lecteurs doivent être de plus en plus nombreux pour compenser cette évolution négative. On est alors dans une spirale qui conduit à la disparition du journal.
Il y a des contre-exemples d'évolution vertueuse des journaux spécialisés dans notre domaine. C'est la revue Practical Boat Owner en UK qui répond parfaitement aux besoins de ses lecteurs sans l'envahir par une trop abondante publicité.

08 sept. 2015

Pas forcément vrai, bien sur ce n'est pas le même genre de publication, qualité papier, nombre de pages, photos etc, mais le Canard Enchaîné vit sans pub, fait du bénéfice et n'a pas augmenté son prix de vente depuis 24 ans. Donc un journal de qualité se vend bien, encore faut-il que la qualité soit au rendes-vous.

08 sept. 2015

DE plus, le coût de fabrication du Canard est sans commune mesure avec celui d'un magazine en quadrichromie sur papier de qualité..

09 sept. 2015

Le Canard touche env. 600000€ de subvention et autant de "compensation postale" pas trouvé combien pour V&V.

07 sept. 2015

de toute façon, très honnêtement, les articles dans ces magazines sont pourris.
Perso, je les achète qd même car les images sont belles, que ça me tient informé du monde maritime et que ça me détend le soir avant de me coucher.

Mais très franchement, techniquement ça ne vaut rien. Y a rien de poussé, c'est bidon.

Mais bon, faut pas s'étonner. Ces magazines ne s'adressent pas à ceux qui farfouillent sur le net ou sur les forums pour trouver les conseils et astuces techniques et/ou de navigation. La cible est clairement le cadre supérieur qui achète son magazine avant de prendre son avion ou son TGV. C'est généralement le même qui achète les voiliers dont on nous affuble de publicité.

07 sept. 2015

ces avalanches de critiques sont fatiguantes, vous serez content quand ils auront tous disparu

sur voile et voiliers rien que les articles historiques de vibart et les "ça vous est arrivé" justifient l'achat du journal, il y a des interviews des récits de courses des tests tres sérieux genre spis sym assy gennaker etc
ou poulies ou ancres
les essais valent ce que vaut la sortie sur un bateau neuf avec les conditions du jour sauf voiles mag qui en fait sur 100 milles
la pub est aussi informative, faut juste garder un esprit critique

08 sept. 2015

Ces revues sont faites pour nous, vivent par nous et nous les payons chers. iL est légitime de les critiquer pour qu'elles deviennent meilleures. Une entreprise normalement constituée dépense beaucoup d'argent au travers d'enquêtes pour connaître les avis de ses clients. Ici nous les fournissons gratuitement. Nous serons contents quand cette revue retrouvera le niveau qu'elle avait lors des dix à quinze années qui ont suivi sa création ou même simplement qu'elle atteigne le niveau des revues anglaises.

07 sept. 2015

et la pub est aussi informative, ça permet de suivre les nouveautés voire se rappeler d'anciens matos intéressants; je trouve les articles de V&V, globalement très intéressants et je l'achète tous les mois et je ne suis pas cadre sup et je n'ai pas du tout les moyens de m'acheter un yacht; maintenant, c'est sûr c'est pas la bible en matière de voile

07 sept. 2015

Il ne serait pas inintéressant de faire le bilan de la publicité "informative" sur un numéro. Il ne faut pas oublier que les dépenses publicitaires sont pour les entreprises une nécessité au niveau imposition. Ils choisissent donc le support qui ressemble le plus à ce qu'ils vendent, et qui prolonge le mieux possible leurs placard publicitaires dans ses articles . Avez-vous déjà vu une analyse vraiment objective des derniers voiliers sortis ?
Je ne parle pas des critiques du genre:"la poignée de la porte des toilettes est trop sombre".

08 sept. 2015

L'assassin des Magasines de Voiles ne s'apl-t-il pas Hisséo?

08 sept. 2015

Son nom est légèrement plus long. En fait, il s'appelle "la presse française a complètement loupé le virage internet".

08 sept. 2015

Bien d'accord avec toi, Hi.

Et pourtant, Voiles avait fait l'effort de tenter de faire vivre un beau site.

Mais au final, il y a une telle pléthore d'info gratuite sur le net, entre youtube, daylimotion, les blogs et heo que l'intérêt d'un journal est vite limité.

Pour la technique, rien ne vaut l'interactivité de heo.

Et pour les photos, chaque site de courreur ou de navigateur en propose des pages et des pages, et des vidéos souvent bien foutues.

J'aimais Course au Large, c'était joli, fiable, et avec une vision trés intéressante de la régate. Qu'ils aient plongés, c'est une mauvaise nouvelle.

Jacques

08 sept. 2015

une différence, sur le net il y a le pire et le meilleur, les insultes les grincheux ceusses de mauvaise foi etc.

la preuve quand VV passe un CA LEUR EST ARRIVE on se jette dessus car ils se doivent de ne pas écrire n'importe quoi même s'ils restent prudents

il y a pleins d'évènements de mer que j'apprends sur VV et qu'on a pas discute ici

on apprend de tous ces accidents, c'est pas du voyeurisme

et les articles de vibart sont sensationnels car ils décrivent la plaisance des 70 80 en général, pour les cheveux gris certes

08 sept. 2015

Fréquentant certains forums en anglais au caractère plus international, je remarque qu'ils ne sont beaucoup moins remplis de commentaires, coup de gueule, billet d'humeur, vannes, insultes et autres trolls.
Les contributeurs sont aussi moins obnubilés sur les aspects pécuniaires.
C'est très souvent techniques et rien d'autre.
Sans doute, lorsqu'on s'exprime dans une langue commune et qui n'est souvent pas la langue maternelle des contributeurs, cela limite les velléités de se livrer à ce genre de défoulements.
Bon, je sors.
:acheval:

08 sept. 2015

Je suis Sur beneteau owners us depuis 1998.oui c reposant zero vulgarite patience .

08 sept. 201508 sept. 2015

Il y a beaucoup plus de pépites "informatives" dans les forums nautiques que dans la presse spécialisée. La presse nautique a perdu son indépendance critique vis à vis des professionnels parce qu'elle leur est liée par des intérêts économiques. Sur les forums l'imperfection de l'expression et les excés (finalement assez peu fréquents) sont moins hypocrites qu'une information
subtilement orientée pour ne pas déplaire.

08 sept. 2015

Bonjour
ce n'est pas la pub en soit qui est gênante , on en fait abstraction, on saute les pages ( bien qu'on paie la revue en entier ) mais le manque d'impartialité des journalistes face à la pub qui les nourrit et pour laquelle ils perdent leur âme.
Comment critiquer un équipement bidon ou le dernier koulapic 36 quand ils viennent de claquer 1000 à 10.000 euros pour en faire la promo ?
Pourquoi le canard (enchainé) peut bastonner dans toutes les directions sans gène ? = pas de pub ...........
médiapart idem

demander à d'anciens journalistes ( plus dans le circuit ) ce qu'ils en pensent.......

j'ai connu un patron d'une grande radio (il y a plus de 20ans) écœuré par les pressions qui a démissionné et c'est tourné vers autre chose.

On ne peut pas toujours mordre la main qui nous nourrit mais il ne faut pas s'étonner des disparitions par manque de lecteur.

au poker il y a toujours un pigeon: si vous ne connaissez pas les autres joueurs , devinez qui il est ! ?
au bout d'un moment le pigeon quitte la table

JF

09 sept. 2015

Jfrançois,
tu as parfaitement mais raison.
Mais il n'y a pas beaucoup d'autres systèmes.

La presse privée sans pub, ça peut exister mais c'est très difficile (Canard, ...) car peu de lecteurs seraient d'accord de payer leur magazine 25 ou 30 EUR par mois.

Reste la presse privée avec pub ou un modèle de presse publique qui est aussi marquée par une certaine forme d’allégeance (quoique leurs représentants en disent).
Les seuls vrais remèdes contre cela s'appellent l'éducation, l'information et l'esprit critique.

09 sept. 2015

Le Canard est comme les autres il ne refuse pas les 1.200000€ que lui donne l'état (enfin nos impôts/taxes)...Alors son indépendance ...Retournez vous un peu sur l'histoire et regardez les informations qu'il a gardé par devers lui ...comme les autres médias.

09 sept. 2015

Relis bien ce que j'ai écris plus haut 600000€ de subvention+ 600000 € (+ autant lorsque comme précédemment l'on a ecris 600000€ cela veut dire à nouveau 600000€ ..) = (chez moi chez toi je sais pas !?) 1.200000€ :tesur: :heu:

09 sept. 2015

www.observatoiredesgaspillages.com[...]e-2013/

Ben je ne fait que rapportez les chiffres disponibles ici pour l'année 2013
Le Canard Enchaîné 557 081 euros de subvention
LE CANARD ENCHAINE 557 081 euros de compensation tarif postal

Donc cout en "aides" du Canard enchainé 1.114162 €désolé d'avoir "arrondi" à 1.200000€ mea culpa .

09 sept. 2015

Allez histoire de "relativiser" par rapport à cela c'est "peanuts" :
www.oxoty.com[...]/

:langue2: :oups: :jelaferme: :acheval:

09 sept. 2015

Bon ben je réitère mon commentaire alors:
"Elle est belle ma subvention!! qui dit mieux???" :mdr:

09 sept. 2015

Merci de faire référence à l'âge cela montre le niveau de tes interventions :)

09 sept. 2015

Au tu es peut etre même plus vieux que moi .
Mais vois tu entre moi qui me trompe de toute bonne fois et toi qui ecris en GROS AUCUNES aide...directe .
Je me demande lequel essaye le plus de propager de fausses rumeurs ...en jouant sur les mots .
J'ecris que Le Canard recois 600000 + 600000 € et toi tu
écris le Canard recois : 0 aide ...directe .

09 sept. 201509 sept. 2015

600000, 1.2M... qui dit mieux????

09 sept. 2015

pardon... j'ai survolé... :reflechi:

09 sept. 2015

renseigne toi bien longcours avant d'asséner de tels chiffres, je t'ai répondu plus haut, 600 000€ c'est déjà pas mal (mais c'est rien comparé à ouest france par exemple), inutile de doubler la somme pour je ne sais quelle raison obscure :heu: :heu:

09 sept. 2015

La Marseillaise journal communiste que plus personne ne lit, en 2013:1220000€

DT...

09 sept. 201509 sept. 2015

@longcours :
Sauf que je l'ai collé en caractères gras plus haut, la subvention totale inclut (et c'est écrit en toutes lettres dans le site auquel tu te réfères) la compensation postale !!!
donc pour le canard enchainé : 557 081€ de subvention TOTALE dont 557 081€ de compensation postale.
en comparaison, par exemple :
le figaro : 16 179 637 euros de subvention TOTALE dont 7 378 383 euros de compensation tarif postal
le monde : 16 150 256 euros de subvention TOTALE dont 4 811 140 euros de compensation tarif postal

Merci à toi d'avoir persisté dans l'erreur (mais à ton âge on t'en voudra pas :-p), ça permet de remarquer, si on se réfère à ce site, que la subvention au canard enchainé n'est en fait qu'une compensation postale versée directement à la poste, le canard enchainé ne touchant AUCUNE subvention directe.

09 sept. 201509 sept. 2015

Pour combien d'employés et combiens de ventes ?
Un journal/revue ne devrait vivre que de ses ventes/pub ou disparaitre.

Ah j'ai trouvé ici 117 employés maxi
www.larepubliquedespyrenees.fr[...]543.php

Donc si tes chiffres sont justes 10427€ par employés .

09 sept. 2015

rrrrhhhôôô t'es vexé ?
la référence à ton âge n'était qu'une gentille boutade, surtout que de ce côté je te suis de pas très loin ;-)
en revanche je tenais à rectifier tes dires, car c'est avec de pareilles inexactitudes qu'on se rend complice de propagation de rumeurs.
et pan sur le bec ! :-D

09 sept. 2015

yakapa le sortir tous les mois... :heu:
25€/trimestre pour un V&V avec 3 ou 4 "ça vous est arrivé", une vingtaine d'essais de voiliers de toutes tailles, 5 ou 6 tests variés, 1 ou 2 reportages photos, et 80 pages de pub (même sans petites annonces, tout est sur lbc de nos jours) ne me choquerait pas du tout!

09 sept. 2015

économie d'imprimerie déjà (1 tirage au lieu de 3), de distribution aussi... c'est déjà ça.
Mais je ne suis qu'un simple lecteur occasionnel (et même pas acheteur), pas chef de rédaction.

09 sept. 2015

Soit le même contenu mais concentré dans un seul n° paraissant une fois tous les trois mois.

Je perçois mal l'économie.
Concernant les salariés, je ne pense pas qu'ils acceptent de travailler 1/3 temps ou de n'être payé qu'une fois par trimestre.
Le problème est que 50000 lecteurs qui rapportent environ 4 EUR/mois HT en étant très très optimiste, ça ne fait que 200.000 EUR/mois après coûts de distribution.
Un coût d'impression/composition qui doit déjà avaler plus que ce budget-là.
bref, il ne te reste rien pour pour payer le reste (journalistes, structures, back-office, bureaux, frais,...). Considérons 4 équivalents temps plein de journalistes (25-30000 EUR/mois minimum en coût salarial global)...

09 sept. 2015

Peut-être qu'ils devraient baisser le prix du magazine, diminuer très largement les pubs, et qu'ainsi le nombre de lecteurs augmenterait de telle manière qu'il deviendrait rentable et pourrait devenir plus objectif en ne dépendant plus des annonceurs ?

C'est juste une question que je me pose, n'étant pas spécialiste dans le domaine.

09 sept. 2015

Pour le vendre en dessous du prix de revient?

09 sept. 2015

C'est juste une question comme précisé, je ne connais pas le prix de revient d'un magazine.

09 sept. 2015

Bizarre ... personne ne parle du Chasse Marée. Ils ont une position intéressante : peu de pub, beaucoup de rédactionnel, un équilibre financier retrouvé.
Alors c'est sûr , leur ligne éditoriale est très loin de la revue nautique généraliste mais elle les protège d'un engloutissement par les nouveaux médias ( Internet ).
Ce positionnement est peut-être une façon de survivre pour la presse papier ?

10 sept. 2015

Renaissance de voiles et voiliers??????
je me suis abonné le 28 aout. Aucune nouvelle depuis malgré un mail de confirmation. J'ai donc appelé pour m'entendre dire qu'ils n'avaient aucune trace de quoique ce soit , ce à quoi j'ai répondu qu'ils avaient pourtant encaissé. J'ai dû prouver mes dires en envoyant la preuve de paiement. Depuis , rien et pas moyen de se connecter sur leur site. Enfin bref, incroyable pour une revue qui se veut avoir pignon sur rue...si lundi rien n'est réglé, je fais intervenir la protection paypal.

11 sept. 2015

Bonjour
intéressante les subventions . je ne connaissais pas les montants ni le principe.
gâchis oui sans aucun doute quand on voit les montants pour la presse people . rance dimanche, voili, journaux télé et compagnie.
ça me laisse pantois.
abonné à télé z le moins cher je vais le regarder d'un autre œil (3 574 651 euros et autant pour la poste !!! )
z'etes sur qu'il n'y a pas de subvention pour les bateaux ?
regarder bien

JF

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (182)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021