Recrudescence de pirates dans les Caraïbes

piraterie mer arc caraïbes brigandage plaisanciers recrudescence attaques Grenade Saint-Vincent Grenadines :
www.rci.fm[...]araibes

L'équipage
11 jan. 2020
11 jan. 2020

Méfiez vous de Johnny Depp!

11 jan. 2020

trop de monde , trop de richesse sur l eau

16 nov. 2020

Ultra dac avec toi mais là , ce ne sont que de simples pêcheurs...

11 jan. 202011 jan. 2020
11 jan. 2020

Le rapport officiel ci dessus montre bien sur une augmentation importante des faits délictueux dans les Caraïbes, mais ce sont essentiellement les vols au mouillage qui augmentent, les attaques proprement dites sont stables. Alors, pas de panique et prenons les précautions d’usage au mouillage.

11 jan. 2020

La diffusion de ce rapport est juste informel.Et même si nombre d entre nous non jamais eu de soucis,le coté "paradisiaque" de certain coin de l arc antillais n exclue pas une certaine prudence....
Tabasco Pierrot, que certain suive ici, a été confronté a ce genre de soucis peu de temps après son arrivé en décembre 2019.
Heureusement pour lui, sa détermination a fait que son assaillant potentiel a pris la fuite.

16 nov. 2020

Une attaque à la Kalach près de Moustique...
searchlight.vc[...]rifles/

16 nov. 2020

Ces pauvre pêcheurs des Grenadines. Ils n'ont déjà à peu près rien, si en plus ils se font raquetter!

16 nov. 202016 nov. 2020

ça paraît incroyable et pourtant ça arrive couramment d'après l'article !

__"He said one of men who spoke English asked if they had rich relatives.

“They asked if I have family with money, so I said, ‘I’m a fisherman I have no family with money’. They wanted to take me back to Venezuela and my family have to pay the dues.

“I say ‘I have no family to pay no money’ so then they kept we from about after 2 pm, minutes to 3 pm, and let we go in the night. One man had jump over and had we gunpoint.

“I did done say this is the end of me, but I know I was not going down just like that,” Miller said.

The men were robbed of their Global Positioning System (GPS), cellular phones, foodstuff, water and money.

Miller said when they were eventually allowed to leave, it took them a few hours to get back to shore as they were 14 miles away from their original position. He said they used a compass to find their way and went directly to the coast guard base at Calliaqua where they reported the incident."__

16 nov. 2020

@ flora
Pas pour moi mais tu aurais dû traduire. Plus facile pour les autres non anglisé...

16 nov. 2020

«Il a dit que l'un des hommes qui parlaient anglais avait demandé s'ils avaient des parents riches.

«Ils m'ont demandé si j'avais une famille avec de l'argent, alors j'ai répondu:" Je suis pêcheur, je n'ai pas de famille avec de l'argent ". Ils voulaient me ramener au Venezuela et ma famille doit payer les cotisations.

«Je dis:« Je n’ai pas de famille pour payer pas d’argent », alors ils nous ont gardé prisonniers 14 heures, et nous ont laissé partir la nuit. Un homme avait sauté sur notre bateau et nous pointait une arme sur nous.

«Je me suis dit que c'était la fin, mais je sais que je n'allais pas tomber comme ça», a déclaré Miller.

Les hommes se sont fait voler leur système de positionnement global (GPS), leurs téléphones portables, leurs denrées alimentaires, leur eau et leur argent.

Miller a déclaré que lorsqu'ils ont finalement été autorisés à partir, il leur a fallu quelques heures pour revenir à terre car ils étaient à 14 miles de leur position d'origine. Il a dit qu'ils avaient utilisé un compas pour trouver leur chemin et se sont rendus directement à la base de la Garde côtière de Calliaqua où ils ont signalé l'incident. "__

16 nov. 2020

Oui j'aurais dû traduire, j'ai été occupée ailleurs et ED a pris le relais... merci !

C'est pas innocent l'endroit où ça a eu lieu, les "pirates" savent qu'il y a beaucoup de fric dans ces îles-là (Moustique, Ste Lucie, etc...), sauf qu'ils confondent riches touristes et petits pêcheurs ? Ces pauvres types vénézuéliens sont incultes généralement et c'est la misère qui les motive... Ils ont quand même récupéré GPS, portables, de la bouffe, de l'eau et des sous. Pas de carburant... c'est la seule denrée dont ils ne manquent pas, ils l'ont gratuitement !

Plus loin dans l'article, il est question d'une cargaison de cocaïne...
Un peu confuse l'histoire.

Ce qui est sûr c'est qu'en temps de confinement, les malfrats continuent leurs petites affaires...

16 nov. 2020

J’adore le titre bien accrocheur :Recrudescence..

Faut peut-être se calmer.

Hervé

16 nov. 2020

C'est un vieux fil, ça vallait pas le coup d'en créer un autre...
Mais c'est clair qu'il y a une recrudescence dans le coin, la pagaille et toutes les armes qui circulent au Venez y sont pour beaucoup...

16 nov. 2020

En lisant l'article et à part le piratage, quelle vie ont ces pecheurs... "si je ne rentre pas à la maison avec du poisson, je ne peux pas acheter de l'essence pour sortir le jour suivant, ma famille n'a pas de quoi manger", huh

16 nov. 2020

j’en profite pour rebondir sur le sujet.
vous voyez un canot arriver rapidement sur vous,vous realisez que les occupants sont armés,ou risque de l’etre ou que leurs intention ne sont pas pacifique,ils ne vont pas tarder a etre sur votre jupes ou franc bord.
comment appréhendez vous la situation ?
y avez vous pensé?
les armes étant prohibées,avez vous des substituts ?

le lance flamme camoufle en lance karcher,il faut une bouteille de gaz de 12 kg,remplie a moitie d'essence et gas oil,pression 10 bars,allumage au bout de la lance par une fusée rouge des l'approche agressive les bandits vont pensez regarde cet abruti avec sa lance et sa fusée rouge....si agression flush cela procure une trentaine de secondes avec un jet d'une dizaine de metres de portée, dans la pirogue c'est l'enfer!! pas de declaration en cas de visite du bord,precautions utilise sous le vent et moteur a fond....

16 nov. 2020

Moi je prépare un sac avec des bijoux et je réfléchis à laquelle des femmes à bord qui serait possible de leur donner en esclave pour repartir sans trop de dégâts...

choix difficile!!!

5j5j

@ James, tu as raison, toujours embarquer un couple de jeunes globe flotteurs idealistes mais pas trop crados !
🤣🤣🤣🤣

Ou la belle-mère...?
Mais suivant les cas ils risquent de la ramener si elle est trop pénible...
On peut négocier alors un sav sous la forme d'un retour de l'argent volé en compensation du retour de belle maman chérie ?

16 nov. 2020

Portefeuille avec CB périmée et qques ECs dans la TAC.

Hervé

16 nov. 202017 nov. 2020

Les actes de piraterie de Ste-Lucie jusqu'au Grenadines ne sont pas le fait de Vénézueliens. Lorsqu'il y a eu Dean Grenade a été mieux préservée mais environ 300 prisonniers s'étaient échappés et beaucoup par la mer, 1 ou 2 agressions sur des voiliers. Ca m'étonnerait que des Vénézueliens passe Grenade pour commettre des actes de pirateries. C'est surtout à St-Vincent et au mouillage.

16 nov. 2020

aussi, aller "pirater" des pecheurs sur un petit bateau quand on a une cargaison de cocaine à bord (?)

16 nov. 2020

Pourtant ils parlaient espagnol et leur bateau serait facilement identifié sur les îles...et l'AK 47, c'est plus Sud Américain que Caraïbe si on peut dire.

les venez sont entre trinidad et grenade au niveau des plates formes petrolieres, pour les eviter il faut naviguer de nuit, tous feux eteints ais arrete veille radar et visuelle, car ces agressions sont brutales ce ne sont pas des vols d'annexes de cumberland ou wallilabu sauf si equipe de lance flammes....

La preuve...bateau anglais mitraillé entre Grenade et Trinidad en 2019.

ça devient dangereux les caraibes ...

17 nov. 2020

AK 47 à Marseille aussi

17 nov. 2020

je connaissais le TS40,mais’le AK47,c’est un cata
de quelle constructeur.
je dois dire que RV a une pu...de bonne idee.👍🏼👍🏼

5j5j

le 1er tdm, on avait fusil à canon scié et chien. On a sorti le fusil quelquefois (on n'a même été pas loin de tirer). Le second, uniquement un chien, et une ou deux fois j'ai crié dans la nuit "go away or I use my gun"(j'ai même une fois pris le bout de la gaffe que j'ai fait sortir près de moi). Je me pose vraiment la question d'avoir une arme, ou même une arme factice (www.destockage-games.com[...]37.html )
. Je n'ai pas du tout de réponse.
Montrer une réplique d'AK 47, en étant soi même bien planqué peut dissuader, mais aussi intensifier l'attaque...
je me tâte vraiment.

Le problème des armes à bord, ce n'est même pas la confrontation avec les malfaisants (si on sait faire et qu'on est un tant soit peu de la "partie") mais plutôt avec les autorités tatillonnes.
Même dotés des documents nécessaires ce sont des tracas sans fin qui peuvent bien conduire dans des gnoufs pas très confortables...

1) t'as déjà été fouillé?
2) Tu penses que des autorités trouveraient?
3) rien ne t'empêche d'être en règle (France), et t'es sous pavillon français.

1) t'as déjà été fouillé?
Oui
2) Tu penses que des autorités trouveraient?
Oui
3) rien ne t'empêche d'être en règle (France), et t'es sous pavillon français.
Non ce n'est pas le pavillon qui fait la règle mais le pays que tu visites.

Je ne sais pas si cet aspect est si important. On a été fouillés qu'une fois (en mer par une frégate américaine entre la Colombie et Puerto Rico), Ils cherchaient de la drogue et ont démonté même le moteur. Mais n'ont pas trouvé le fusil (ni les ballots de coke😀😀)
Non, ce qui me fait hésiter c'est l'utilité réelle. Devant de vrais "pirates", habitués, t'as aucune chances et s'écraser est la seule solution, mais devant une "attaque opportuniste" (genre des pêcheurs qui se feraient bien un petit supplément), montrer une arme pourrait être salvateur...

J'avais toujours une noix de coco et une machette. Si des pêcheurs trop curieux venaient je faisait semblant d'enlever la bourre de la noix et leur faisait un grand salut avec la machette et mon plus beau sourire. Peut être un peu puéril comme plan.

Je ne sais pas trop où planquer un fusil à bord, entre le risque de se faire prendre alors qu'on ne l'a pas déclaré ou celui de se le faire voler lors d'une escale caribéenne...
Sinon, sortir une arme (ou une fausse arme) et ne pas s'en servir, c'est à double tranchant.
Peter Blake n'était pas un ancien "légios', un kokoï ou un flic en retraite : effet de surprise et tirer (bien) le premier, n'est pas à la portée du premier plaisancier venu...et en plus, il faut gérer la suite,(disparition des témoins et des preuves...) qui en serait capable ?
Non, décidément, la navigation en rade de Brest et en baie de Douarnenez est plus raisonnable !

Je suis assez d'accord avec toi. Je n'ai pour ma part possédé un arme qu'une seule fois dans ma vie; je l'avais acheté en France avant mon dernier départ pour le pacifique, c'était un fusil à pompe avec des cartouches de chevrotine. Je me revois encore dans le golf de Gascogne à essayer ce truc, j'avais pas l'air con, c'est tout juste si je ne prenais pas le machin à l'envers. Bref, je n'ai ressenti le besoin d'avoir ce fusil à porté de main qu'une seule fois (il était au pied de ma couchette) c'était aux Perlas, car quelques années avant notre passage, un couple de suisses s'était fait agressé, et je m'étais dit que la possession d'une arme pourrait se révéler utile, et en fin de compte je me suis senti presque plus stressé avec cette arme que sans, d'autant qu'à chaque escale je flippais de peur d'avoir un contrôle, et j'ai fini pas me débarrasser de ce machin encombrant qui a fini au fond de l'eau, ensuite je me suis d'un coup beaucoup plus serein.

fouillé aussi enfin vite fait en Guadeloupe , recherche de drogue plutot

Ben mince qu'une fois? Pour moi un nombre incalculable jusqu'à me vider les boites d'allumettes et la pharmacie par terre et là c'est pas cool pour remettre dans les boites :-)

Fouillé une fois à fond , Venezuela, fusil trouvé, bateau équipage bloqué, racketté de tout ce qu'il y avait, alcool cigares, devises et divers objets pour pouvoir repartir. Sans le joujou.

On est déjà armé en 1ère catégorie.

J'ai un pote qui a voulu ruser et ne déclarer qu'une arme au Maroc.
Le lendemain les douaniers sont revenus après une première visite et ont trouvé la deuxième...
C'était côté Méditerranée dans une marina...direction la prison côté Atlantique à Casa pour le proprio!
Sa femme seule avec un équipier sur le bateau au quatre cent coups...
Après beaucoup de bakchich l'affaire s'est résolue...

En passant en Malaisie, à Port Kelang, il y avait un grand panneau avec écrit en Malais, chinois et anglais "toute personne trouvée en possession d'une arme à feu sera punie de la peine maximale, la mort" avec un dessin explicite dessous.
Notre fusil était caché sous le panier du chien, et le chien dans son panier lors de la visite de douaniers.

il faut un lance flamme camoufle en karcher avec tout le carburant quils emmenent a bord !!!

Peter Blake avait sorti une arme aussi ne surtout pas faire comme lui si tu sort une arme tu tire le premier...

Bien sûr, on peut trouver des exemples dans tous les sens. Tout comme les gens qui se font descendre pour rien.
Je me dis quand même qu'un bateau arrivant, qui te sembles suspect, si tu montres que t'es armé et que tu te défendras pourrait bien aller voir ailleurs.

Ça dépendra surtout des "malfaisants" . Ceux à l'ancienne se montraient souvent moins directs et violents, plus précautionneux pour leur vie que les fatigués complètement poudrés d'aujourd'hui.

Bonjour,

petite anecdote avec un fusil à bord:
Pour aller au Spitsberg, on m' avait dis qu' il fallait absolument avoir une arme en cas de rencontre d' un nounours très affamé.

Un copain collectionneur d' armes m' avait donc prêté un fusil MAS 36 recalibré, avec une boîte de bastos impressionnantes par les dimensions (je crois que si j' avais rencontré un ours, rien que de lui montrer une balle, il se serait barré en courant!), et il m' avait dis "surtout ne le déclare pas sinon c' est le début des emmerdes".

N' ayant jamais touché auparavant autre chose qu' une carabine à plombs quand j' étais mioche, je suivi ses conseils et, quelques minutes après être arrivé à Lerwick (Shetland) un douanier (très sympa) monte à bord pour le contrôle de routine et, avant que je n' ai eu le temps de dire quoi que ce soit, s' assoit à la table à carte.
Comme le bateau était un Loisir 7.30 dans lequel j' avais déjà péniblement eu beaucoup de mal à faire rentrer 2m3 de mousse pour l' insubmersibiliser, et que bien-sûr il n' y avait aucune "bonne" planque pour le fusil, il était emmailloté dans un chiffon... dans la couchette cercueil au cul de la table à cartes et lorsque "mon" douanier qui était assis le cul sur le canon du fusil m' a demandé si je n' avais "rien à déclarer", je n' étais pas terriblement zen quand je lui ai répondu "non".

Mais bon, il n' a heureusement pas eu l' idée de se demander sur quel truc dur il était assis et tout s' est bien terminé... ouf!

Gorlann

+1 gorlann
🤣

douanier homo ....

Homo ou pas, j' étais "plutôt" pressé qu' il quitte le bord tellement je flippais!

en faite,une arme non ,mais un TONTON oui.
pas un seul tonton a vendre sur le bon coin,ni amazon..ca se trouve ou un tonton?

fusil de chasse sous marine..?
arbalette..?
ou comme cap’tain rv,un petit sac avec assortiment de carte bleu perimee,une de casto et une vielle carte vitale,qlq dollars ec...

je ne trouve pas idiot de se faire un scénario de conduite a tenir de:
et si je me faisait aborder,ou face a des gars a mon bord..que ferais je?

et si je me faisait aborder,ou face a des gars a mon bord..que ferais je?<

Décision personnelle bien sûr, de mon coté c'est le décalogue fait par la police brésilienne (qui en connaît une ou deux d'histoires d'assaut), je l'ai posté dans un des innombrables fils sur les armes.
Parmi les conseils: "n'ayez pas d'arme: si l'assaillant la trouve, même cachée, vous êtes tué à l'instant", et en venant de gens qui ont disons une certaine désinvolture avec le maniement des armes...
Mais bon, la gestion de sa propre sécurité est un truc très personnel.

J'ai actuellement 2 pistolets lance fusées et les fusées qui vont avec....je me dit qu'une fusée qui brûle dans une lancha chargée d'essence ...ça doit distraire des assaillants , non ? Et c'est une arme OBLIGATOIRE !!!!
Bon faut bien viser...d'accord !
Nous avons été poursuivis en Papouasie par des pêcheurs pirates ( Ils essayaient de nous lancer des grappins) pendant 4 h à bord d'un gros chalutier...j'ai zig zagué ...pendant 4h ! Leur bateau étant nettement moins manoeuvrant, ils n'ont jamais réussi à s'approcher suffisamment près pour lancer leurs grappins....merci à notre p...in de moteur qui a tenu le coup !!!!

Ouah , tu as du flipper grave ....

Oui, ça c'est le cas typique qui nous est arrivé en sortant de Panama coté Pacifique (ils se sont barés quand un cargo appelé à la VHF s'est approché). Dans ce cas, qui me parait être une "attaque d'opportunité" sortir un fusil, soit vrai, soit factice pourrait être une solution, non?

Moi aussi un peu similaire, 50 milles au large du Pérou, vent faible, des pêcheurs dans une longue "lancha" ouverte nous ont suivis plus de 24 h en nous remontant petit à petit. Arrivés à notre niveau, ils ont brandi un jerrican vide en nous demandant de l'eau et des cigarettes ! On leur a donné un petit jerrican de 5l d'eau et c'est tout. Je parle espagnol et je passais facilement pour une "locale". On a bien flippé quand même et ils ont fini par mettre le cap sur la terre. On a pensé qu'on n'avait pas l'air assez "riche" pour les intéresser davantage. Jamais aucune arme à bord. Trop dangereux à mon avis. J'ai un bon copain qui s'est fait descendre avec sa propre arme en longeant la péninsule de Paria...

Deux épisodes de "fouille totale" :
- dans la Caraïbe au large de Puerto-Rico, par les Cost Guards américains
- à Iquique au Chili, au port ! par la police, avec chien renifleur...

Chaque fois ils cherchaient de la drogue.

Idem au Pérou, sur un navire de prospection, vitesse d'exploitation 5 noeuds, ils voulaient à boire, des clopes. On leur a filé du coca et ils sont repartis très contents. Ces mecs ont une vie dure sur leur lancha, très au large
Ah oui, c'était un échange, on a eu du poisson frais. Tout le monde était content.

4 heures..y z’avaient faim.
bravo a vous.

les flare guns de nautonier c'est une solution mais il ne faut pas louper son coup ça va les énerver!
perso je reste à une méthode soft, mayday VHF répété jusqu'à réponse, les attaquants entendant le mayday ne prendront peut-être pas le risque de se faire arraisonner par des autorités éventuellement dans le coin, sinon bienvenidos a bordo avec des bières et le sourire, prenez tout ce que vous voulez mais pas sur la tête ... ce qui ne m'a pas empêché de visiter les urgences de l'hosto de sao Luis, sans doute que mon accent protugnol n'était pas encore au point.

c’etait une reponse a nautonier pour ses 4 heures de course poursuite

Au niveau de l’Anse Cochon, des pêcheurs s’approchent de nous. Ils nous racontent une histoire comme quoi ils avaient besoin de 5 a 10 litres d’essence pour rattraper un bateau allemand parti de Marigot Bay pour leur rendre leurs papiers oubliés au restaurant.
Ils nous demandent notre destination, Soufrière Bay et promettent de nous le rapporter le soir.
Bisounours que je suis, je leur donne.
Pas bcp d’espoir de récupérer quoi que ce soit.

Eh bien, le soir venu, ils étaient là avec le bidon plein après avoir rapporté leurs papiers aux Allemands.

Comme quoi, quoiqu’il en coûte, ça vaut le coup de faire confiance.

Hervé

3j

On s arrête, enfin plutôt on s'arrêtait souvent à l anse cochon et souvent le seul voilier. Les pêcheurs du coin ont toujours été très sympas. Ils viennent dire bonjour, discuter sans demander ou vendre quoi que ce soit...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer