Record à 29 Nds de moyenne ...

nautisme.lefigaro.fr[...]576.php

Premier record battu pour le plus grand trimaran de course au monde

Mercredi 6 novembre 2013 à 10h38
Par Figaro Nautisme

Avec un peu moins d’un jour d’avance sur le précédent record datant de 2007, le maxi-trimaran Spindrift 2 a brillamment réussi sa première mission. Yann Guichard espère le mener en solitaire sur la Route du Rhum.

Crédits photo: Chris Shmid / Spindrift 2

Un peu avant 7h30 ce mercredi matin, Spindrift 2 a décroché son premier record sur la Route de la Découverte entre Cadix, en Espagne, et San Salvador, aux Bahamas. Les chiffres impressionnent: vendredi dernier, le maxi trimaran a ainsi parcouru 714.4 milles en une seule journée avec une moyenne de 29.7 noeuds. Une pointe de vitesse a même été enregistrée à 46.08 noeuds. « Nous avons tous connu des sensations extraordinaires », s’émerveille Dona Bertarelli en descendant tout juste de sa « machine infernale. » A ses côtés, Yann Guichard admire les facultés du bateau qui tient « des moyennes élevées impressionnantes ». Grâce à sa longueur, le bateau de 40 mètres affronte une mer soutenue sans ciller, là où d’autres bateaux doivent réduire la voilure. « Nous pouvons filer à 30 ou même 34 nœuds tout en le poussant à 80 ou 90%, explique le skipper Yann Guichard. Nous avons toutefois levé le pied lors des dernières 24 heures car une météo difficile faisait souffrir le bateau. Nous savions déjà que nous avions le record en main si nous évitions la casse. Nous aurions pu gagner une ou deux heures par ci par là mais nous avons préféré assurer pour arriver au bout. » C’est aussi le charme du record transatlantique : c’est un sprint sur lequel il faut gérer la durée. Au final, l’équipage de Spindrift 2 a bouclé la Route de la Découverte en 6 jours, 14 heures, 29 minutes et 21 secondes, contre 7 jours 10 heures 58 minutes lors de la traversée de Groupama 3, skippé par Franck Cammas en 2007.

L’objectif du solitaire

Mais Yann Guichard espère ne pas se contenter de la navigation en équipage sur son géant des mers. Sur le chemin du retour, qu’il entamera au plus vite, le marin testera la configuration en équipage réduit avec un pilote automatique et deux ou trois voiles en moins. « A l’heure actuelle, il est certain que Spindrift 2 n’est pas prêt pour la navigation en solo, précise le marin. Mais nous allons tester des solutions et je vais demander à mes équipiers de me laisser faire seul le plus de manœuvres possibles. » Son objectif avoué est de passer de 14 marins, comme sur ce record, à la navigation en solitaire pour la prochaine Route du Rhum. « Il y a un défi formidable à mener seul une telle machine, nous confie-t-il. Et puis je souhaite dépasser la frustration ressentie sur la précédente édition de la Route du Rhum. » Il s’était classé quatrième, après être resté englué dans les calmes à quelques encablures de la ligne d’arrivée. « J’ai eu l’impression de ne pas être allé jusqu’au bout », regrette-t-il. Pourtant, son voilier Gitana XI disposait sur le papier du meilleur rapport poids et puissance en classe ultime. Aussi, pour sa deuxième Route du Rhum, s’il parvient à maîtriser son embarcation en solo, Yann Guichard s’alignera sur la ligne de départ avec prudence. « Ce n’est pas parce qu’on a le plus grand bateau qu’on va le plus vite, souligne-t-il. Il faut des conditions clémentes et pas le moindre problème. C’est un défi aussi physique que technologique. » On se souvient que sur la précédente Route du Rhum, Franck Cammas avait ainsi installé un vélo sur son maxi-trimaran, racheté depuis par Banque Populaire. « Sans oublier qu’il faut garder la maîtrise de cette machine, précise Dona Bertarelli. C’est un bateau à avaler les milles mais il ne faut pas le laisser nous dépasser, il faut en garder sous le pied. » La navigatrice, compagne de Yann Guichard, est toutefois rassurée de voir que ce voilier – conçu pour les impressionnantes mers du sud – assure la protection des marins avec sa configuration haute au-dessus de l’eau. « Pour la navigation en solitaire, nous avons certaines réponses mais encore pas mal de questions aussi », nuance-t-elle. L'écurie Spindrift a encore un an pour répondre à ses interrogations: la Route du Rhum partira de Saint-Malo le 2 novembre prochain.

L'équipage
06 nov. 2013
06 nov. 2013

Mais pourquoi hurles-tu toujours dans tes sujets ?

06 nov. 2013

formidable bateau; je ne vois pas quel record (équipage) peut lui échapper, et avec de la marge à mon avis.

pour le solo, ça reste à voir qd même...mais pourquoi pas; peut-être moins dangereux qu'un 60', type Orma, en fait. reste à pouvoir réduire la toile (combien de m²... ? ça doit faire peur), tout seul sans ce que ça prenne une demi-journée...

06 nov. 2013

450 m² de GV + 610 m² de Genak !!!
Quand tu prends un ris, la manoeuvre en solo doit être un peu coton ...

07 nov. 2013

oui; j'ai du mal à imaginer le "truc"; et serais curieux de les voir à l'oeuvre surtout pour le gennak (déjà en équipage);

et surtout qd ça commence à merder...

06 nov. 2013

c'est ma signature

je trouve ce choix de majuscules = mauvaise humeur mal choisi. en général j'ai peu de temps ça va plus vite en majuscules, c'est tout

:doc: :acheval: :policier:

06 nov. 2013

Bonjour, perso je n'ai pas une seule majuscule .... par contre le lien suffit pour lire l'article ce n'est peut-être pas nécessaire de le recopier.
Bref que des détails
Gilles

06 nov. 2013

Merci pour cet article que je n'aurais peut être pas lu s'il n'y avait eu que le lien...

06 nov. 2013

Je pense toujours a ceux qui viennent d upgrader en 56.6 !

06 nov. 2013

C'est ce spindrift là qui s'est planté lors du Fasnet??

06 nov. 2013

non, c'est le mod 70 (et oui l'écurie a qqes moyens pour s'offrir plusieurs beaux joujous triple pattes...);

06 nov. 2013

ah oui, bien sûr; celui-ci c'est le 2. Merci Mr Pogo.

07 nov. 2013

Il va certainement continuer à cartonner en équipage.
En solitaire beaucoup moins évident.
Pour le Rhum, il y aura de sérieux concurents.
Francis Joyon semble avoir trouvé de nouvelles ressources à IDEC lors du record de l'atlantique (23,3 nds de moyenne sur l'orthodromie, 26,20 nds sur le fond) seul, sur un bateau dont il connaît parfaitement le mode d'emploi dans la très grosse brise.
Thomas Coville a également engrangé un sérieux bagage sur le maniement des grands tris en solo en conditions musclées. Si il a le temps de trouver le mode d'emploi de Sodebo Ultime ce sera aussi un sérieux client.

07 nov. 2013

Le Cléac'h devrait aussi être "pas mal"...belle course en perspective.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (196)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021