récits de voyage (proposition de recueil )

Bonjour a tous et à toutes...

Je m'adresse a tous ceux et celles qui ont des anecdotes de voyage, de navigation dans les quatre coins de la planète.
Je cherche des récits marins (peu importe le thème ou la longueur) pour faire un recueil et les traduire à l'espagnol. Les marins français ont une très bonne réputation dans le monde nautique (et d'ailleurs j'ai tout appris en Bretagne) et il y a très peu de traductions à l'espagnol. Ce que je vous propose c'est de m'envoyer vos anecdotes avec vos données personnelles pour que je puisse leur donner une forme un peu plus littéraire et les organiser dans un livre que je publierai par la suite.
L'idée c'est de faire partager vos connaissances et votre vécu dans une autre langue, dans ce cas-ci, l'espagnol, ma langue maternelle.
Je suis Professeur de lettres et philosophie et j'ai beaucoup travaillé dans le journalisme nautique en Argentine.
Alors, si ça vous tente, n'hésitez pas à me contacter par message privé.
Bon vent . . .

L'équipage
07 déc. 2011
07 déc. 2011

bonjour, j'ai bien fait de retirer tous mes articles car c'est l'exemple même de ce que certains ne voulaient pas, voir leur article utilisé par d'autres.
Gilles

07 déc. 2011

Monsieur pinduit n'est pas partageur !

C'est dommage vos beaux récits auraient peut être été lus.

07 déc. 2011

Gilles,

Il faut noter que Pablo ne souhaites pas publier les récits sans l’approbation de leurs auteurs puisque il en fait la demande publiquement.

Donc, quel rapport avec l'utilisation ou le retrait des articles d'H&O?

A+,
Now

07 déc. 201107 déc. 2011

D'autant que ta remarque Gilles, n'a plus vraiment d'argument à opposer à la réalité... les articles étant sanctuarisés, puisqu'aucune creative commons ne leur est appliquée, le droit d'auteur s'y applique pleinement, et nul n'a le droit de les copier sans l'approbation écrite et contractuelle de l'auteur !… je ne comprend vraiment pas ta démarche… ça a suffisamment débattu sur ce sujet ces derniers temps…

Pour rappel :
www.hisse-et-oh.com[...]/charte

07 déc. 2011

Excusez-moi si je me suis mal exprimé, mais j'ai crû que j'avais été clair.
L'idée, comme je l'ai dit au début, c'est de faire un "recueil des récits de voyages", où il y ait plusieurs "protagonistes"... Cela vient du fait que dans le domaine de la littérature marine en espagnol il y a très peu de traductions des ouvrages français. Alors, faire la demande pour en traduire un, c'est tout un programme. D'où l’incitative pour "créer" un recueil et pas un livre d'un seul marin... (en suivant en peu l'esprit de ce site internet).
J'ai gagne ma vie en donnant des cours à l'Université, je ne suis pas un vautour d'internet cherchant à se nourrir des "carcasses littéraires et maritimes" des autres. C'est bien pour cette raison que j'ai dit "envoyez-moi vos coordonnées personnelles" avec.
Mais bon, à chacun ses manières de voir les choses...

Cordialement,
Pablo

07 déc. 2011

Pablo, je trouve votre initiative intéressante :pouce:

07 déc. 2011

Bonjour,
J'ai déjà bcp écrit - bien qu'assez factuel - ) : association-first30.org[...]ia.html (en bas de la page)
Si il y a des choses qui vous intéressent, puisez et s'il y en a que vous voudriez approfondir, éventuellement à votre dispo, le cas échéant ;-)
Emmanuel

pablo ,ca serai bien de le faire en francais aussi !

07 déc. 2011

Pierre,
Oui, évidement, il faut que ce soit d'abord en français, sinon à quoi bon d'écrire un livre d’expériences des navigateurs français s'ils ne pourront pas les lire dans leur langue ? D'abord, ce sera en français et ensuite, avec l'accord de tous ceux et celles qu'y participeront, je ferai la traduction à l'espagnol...
Emmanuel, parmi toutes vos histoires, choisissez-en une ou deux, celles qui vous plaisent le plus, et faites-les moi parvenir avec votre accord. Et aussi, une courte biographie avec vos données personnelles et votre parcours marin (bref).
Cordialement...
Pablo

08 déc. 2011

Rachid , Louis Cozan (Guerveur) a depuis écrit son livre :"Un feu sur la mer "
si tu ne l'a pas lu , tu es un mauvais !!!

08 déc. 2011

Ah ça prend du temps de tout lire sur H&O. Je suis un autre mauvais, mais je vais réparer dès janvier à la librairie de Tréguier. Merci à pablopoisson d'avoir appâté sur ce fil :pouce:

08 déc. 201108 déc. 2011

Petit à petit il y en a certains qui commencent à partager leurs aventures, et c'est vraiment trop beau... continuez comme ça et je pense que ce sera le premier livre de voyage écrit de manière collaborative par les amoureux de la mer... !!! en tout cas, c'est ça que j'attends !

09 déc. 2011

Belle initiative, mais je rejoint Pendruig sur un point : Pablopoisson est un professionnel de l'écriture. Il prétend donc retirer un bénéfice pécuniaire de ce livre. Pourquoi donc présenter ce projet uniquement sous forme de collaboration enthousiaste des différents intervenants. Puisque le livre est voué à la vente, pourquoi ne pas clarifier tout de suite le problème de droits d'auteurs ? Il n'y a pas de honte à parler de bénéfice pour un tel projet. à moins qu'il demande une participation bénévole, auquel cas je rejoint encore Pendruig pour dire que malgré la qualité des récits et des "écrivains", il y a un proverbe en France qui dit que tout travail mérite salaire.

09 déc. 2011

Bonjour FC, bonjour tout le monde.
Je vois que la nature de mon message n'est évidement pas très claire.
Je reviens une dernière fois là dessus et sinon, j'enlève mon poste, je ne veux pas des histoires avec personne.
Je pense que le souci ici vient du fait que moi, je ne savais pas qu'il y avait autant d'écrivains sur ce site internet et que tout le monde avait, plus ou moins, écrit ses propres histoires. Au départ, je m'adressait à ceux et celles qui avaient ce type de récits dans leurs têtes, mais qu'ils n'arrivaient pas à les exprimer sur papier. Dans ce cas-là, ça aurait été une collaboration différente (je reviendrai sur ce concept plus tard).
Vu que la plus part de gens qui a participé à ce topique a déjà écrit (du moins pour soi même) ou publié, et que les offres que j'ai reçues ont déjà été publiées soit en forme de livre, soit en forme de blog, etc; ça parle évidement beaucoup plus sur moi que sur vous : je me suis encore mal exprimé.
Écrire un livre ce n'est pas donné à tout le monde. On n'a pas tous la fibre littéraire. D'où ma proposition : faire un recueil. FC, votre proverbe est le même partout dans le monde, pas qu'en France.
Or, je vous demande : vous croyez, comme on me l'a insinué par là, que je peux "piquer" vos récits et les publier par la suite en toute impunité ? Et non mes chers amis, c'est pour ça qu'il y a des lois, des droits d'auteurs, etc. Sans quoi, je n'aurais même pas écrit ce poste, mais tout juste me dédier à "copier" vos textes et m’enrichir grâce à votre talent littéraire.
Et non messieurs. Il y a une seule façon de co-écrire un livre : il faut faire, à défaut d'avoir un véritable contrat rédigé par un expert, réaliser, nous mêmes, avec les tiers concernés, un accord écrit, encadrant le plus clairement possible, le plus simplement, et de la manière la plus exhaustive, la nature de notre collaboration sur le papier, et la déposer chez un huissier, pour que ce dernier horodate, et certifie la bonne réception de notre contrat "maison".
De cette manière il y a une personne qui "fait" le recueil, d'autres qui "écrivent". La seule chose que je vous demandais c'était "d'avoir le droit" de changer, modifier, voir, réécrire une ou deux phrases, mettre une virgule, etc, dans vos écritures afin de leur donner (si besoin) "une belle forme littéraire". C'est tout. Ça c'est la "nature" de notre "collaboration". Et chacun doit signer s'il est d'accord. Autrement c'est impossible.
D'où ma demande de vos coordonnées personnelles.
A moins qu'ici il n'y ait que des Tabarly et des Moitessier, vous allez me donner la raison sur le point suivant : c'est difficile de publier un livre quand on est tout juste "un marin". Alors, pourquoi pas "suivre" l'esprit collaboratif de ce site internet et faire un recueil ? Ça vous tente pas d'être les premiers à avoir écrit un livre des récits maritimes de manière collaborative ? Et en plus, de les voir partir vers des horizons hispanophones par la suite ?
Mes chers amis, pardonnez-moi si encore une fois je n'ai pas été clair. Faites-le moi savoir et je retirerai mon poste.
Cordialement,
Pablo

09 déc. 2011

Pablo, ne retires surtout pas ton post; ta démarche me semble parfaitement claire, et s'il est vrai que tout travail mérite salaire, on peut aussi avoir une démarche bénévole.

09 déc. 201109 déc. 2011

D'accord avec papy-Boom, on peut tout à fait avoir une démarche bénévole. Je n'ai rien contre pour ma part. Mais pour répondre à Pablo, le fait d'être ou pas Tabarly ou Moitessier ne retire en rien la possibilité de retirer de ce projet un droit d'auteur en plus du plaisir qu'on y prend, et le fait que tu puisses proposer un partage des gains après avoir partagé les taches. pour ma part je n'ai rien contre le fait de travailler bénévolement, mais rien non plus contre le fait de travailler pour un salaire. Je pense juste que si toi tu dois en retirer un gain pécuniaire, peut-être que ceux qui auront collaboré (je m'extrait de ceux-là, n'ayant ni l'envie ni le temps d'y participer) seraient eux aussi contents de retirer quelque chose de leur travail, autre que la satisfaction de se relire... mais ça n'est que mon avis.
En tout cas, longue vie à ce projet...

12 déc. 2011

on est, au moins, d'accord sur quelque chose alors...

12 déc. 201112 déc. 2011

Je ne crois pas Pablo. Ce que j'écrivais + haut, je l'écrivais en me plaçant du point de vue de ceux à qui tu proposes ce projet. Pour ma part, je trouve culotté, pour ne pas dire malhonnête ta proposition. Quelque soit le travail de "ré-écriture" que tu prétendes faire, tu ne peux pas moralement selon moi proposer un travail non-rémunéré si toi-même perçois un gain dans ce projet.
Si tu prétends mettre en oeuvre ce projet en agitant l'argument de l'enthousiasme, tu agis exactement comme ces pseudo maisons d'édition que tu dois connaître si tu es du métier, et qui tiennent exactement le même discours. Je le sais, je suis moi-même écrivain. Mon prochain livre sort en 2012 aux éditions Actes Sud, mais lorsque plus jeune j'envoyai mes manuscrits pour édition, je recevais toujours une multitude de contact foireux de pseudo éditeurs qui proposaient exactement ce que tu proposes, à savoir d'utiliser mon oeuvre gratuitement, sans question de droits d'auteurs. Ces escrocs font miroiter à ceux qui aiment écrire, comme tu le fais, que leurs récits seront publiés, qu'ils auront bientôt le bonheur de tenir dans leurs mains LEUR livre relié, etc., etc.
Pour ma part, tant que tu n'exposeras pas ton projet en parlant clairement des retombées pour ceux qui y prennent part, je conserverai de sérieux doutes sur tes intentions.
Mais bon, une fois encore, que ceux qui veulent se faire enfler lèvent a main ...
:coucou: :bravo: :non: :reflechi:

12 déc. 2011

FC, ton analyse me semble particulièrement pertinente.
Il n'est pas question que sous prétexte d'améliorer la rédaction d'un texte dont on n'est pas l'auteur, ça donne le droit à rémunération après publication au seul rewriter.
Le plus difficile n'est pas le réaménagement orthographique ou grammatical mais bien celui d'avoir généré le récit.
Halte à l'arnaque littéraire et au pillage des idées. :non: :non:

12 déc. 2011

bonjour je ne tiendrai pas les même propos que FC même si je les partage. J'ai écrit depuis 10 ans une bonne vingtaine d'article sur le site (que des récits de balades en mer) je l'ai toujours fait dans le seul souci de faire partager ces récits entre personnes bénévoles il n'y a jamais eu de question de droit d'auteur ni d'autre chose mais voilà les temps changent et on voit que certaines personnes bénévoles se changent en salariés. Et bien là je ne suis plus d'accord et c'est pour cette raison que j'ai demandé à Tom de retirer tous les articles. Tant mieux pour eux qui ont pu les lire.
Dans la proposition de Pablo cela porte deux noms du moins deux métiers celui de traducteur et celui de "nègre" mais dans les deux cas c'est un commerce qui doit être partagé avec l’auteur.
Bon j'arrête pour ma part cette discussion car je ne me considère plus du tout auteur de quoi que ce soit.
Gilles

12 déc. 2011

En tout cas, je suis bien content d'avoir lu les récits de Gilles :litjournal:
Surtout que maintenant je sais que je ne pourrai pas les relire :tesur:

12 déc. 201112 déc. 2011

.................

12 déc. 2011

moi je dis comme Jaoul!

12 déc. 2011

La contribution de Jaoul est-elle conforme à la charte ? :mdr:

12 déc. 2011

Jaoul, là je te suis plus. Un peu de retenue que diable !

12 déc. 2011

Jaoul, il s'est gouré.
:jelaferme:
Il a voulu répondre en message perso à Pablopoisson et pis, c'est parti sur ce fil. Alors, il a modifié son texte pour rendre illisible à tous ce qu'il a réservé à Pablopoisson.
:pecheur:

12 déc. 2011

Je vois pas trop comment on peut faire fortune en vendant des écrits qui sont déjà en libre-service.

Je pense au blog de jaddo (médecin, "juste après dresseuse d'ours") dont les chroniques viennent d'être publiées sur papier (avec son consentement) mais je crois pas que cela soit pour vraiment en tirer un gros profit. L'éditeur un peu avant Noël ? mais c'est surtout grâce à la popularité du blog de cette interne et son talent pour raconter.

Le lecteur a apprécié les récits de machin sur son blog ou laissé sur HEO par exemple, les a déjà lu gratis, va-t-il vraiment acheter le livre du coup ?
Les gens achèteront peut-être le livre par "affection" mais il sait bien que le % reversé à l'auteur est minime. Ici Guerveur a transmi ses textes puis fut publié, comme Aroc, Django, Micmarin… Hors le monde de la plaisance, c'est pas les ventes de leurs livres qui leur ont apporté gloire et fortune, ni même à leurs éditeurs. C'était même carrément risqué pour l'éditeur de se retrouver avec ces livres sur les bras faute d'en avoir fait la promo (le buzz comme on dit maintenant)

Arrêtez un peu la parano.

12 déc. 2011

T'es hors sujet mon gars. On parle pas de sous.

12 déc. 2011

Quel est votre nom FC ? quand on clique sur votre profil il n'y a rien... quand vous cliquez sur le mien cela s'affiche : Pablo López, tout comme ma localisation, actuellement le Mexique, mes navigations et même des photos sur moi.

FC, vous n'avez même pas lu mon long post où j'expliquais que c'est en faisant un contrat signé et horodaté par un huissier et par tous ceux et celles qui y participeront comme on peut vraiment faire ça. Cela s’appelle "co-écrire" et non pas "utiliser une œuvre gratuitement, sans question de droits d'auteurs" comme vous le dites FC. Si vous êtes vraiment un "écrivain" comme vous venez de le dire, vous devriez savoir qu'il existe des lois sur la figure des "co-écrivains". Comment lisez-vous les post FC ?
Ça m’étonne pas qu'il ait des gens qui quittent ce site après avoir reçu des réponses comme la vôtre... J'ai jamais brandit l'idée de l'enthousiasme ! Bordel ! Apprenez à lire ! et c'est un argentin qui vous le dit ! Je vous écris dans une langue que j'ai apprise il y a 8 ans, et vous FC qui la parlez couramment ne prenez même pas le temps de bien lire !
Non, mais c'est normal, "il y a des escrocs par tout, des fantômes de la mer qui viennent vous voler vos écritures, auxquels il faut faire face et les exorciser" !
Mais FC a bien fait passer sa pub ! Vous le savez déjà ! Achetez son livre chez Actes Sud en 2012 ! Il y aura des dédicaces ?
J’arrête, ça me dégoûte à n'en plus pouvoir !

12 déc. 2011

Quelle pub ? j'ai donné ni mon nom ni le titre de mon livre...
T'as l'air un peu tendu mon garçon. Je maintiens ce que j'ai dit et te renvois au fil de Aliguen + haut...
Je te cite : "Ce que je vous propose c'est de m'envoyer vos anecdotes avec vos données personnelles pour que je puisse leur donner une forme un peu plus littéraire et les organiser dans un livre que je publierai par la suite."
J'ai rien d'autre à dire.
FC :pecheur:

12 déc. 2011

Tiens Poisson, encore un pour la route : "Que je publiera par la suite"...

12 déc. 201112 déc. 2011

"Que je publierAI", Pablo écrit correctement le français.

12 déc. 2011

Bon, OK, faute de frappe, et alors ?...

12 déc. 2011

@ Pablopoisson

Plus haut je relève :

"Alors, pourquoi pas "suivre" l'esprit collaboratif de ce site internet et faire un recueil ? Ça vous tente pas d'être les premiers à avoir écrit un livre des récits maritimes de manière collaborative ?"

Désolé de devoir vous le faire remarquer, mais la forme interro-négative que vous employez demande l'usage du "ne". (NE pas suivre... NE vous tente pas...)

Pour quelqu'un qui se propose de vouloir mettre en forme les récits des autres, il semblerait qu'il vous faille améliorer d'abord vos notions de syntaxe avant d'y prétendre...

bien amicalement,

12 déc. 2011

Et behhh...

Eh, les gars, il ne force personne, le Pablo.

Il fait une proposition.

Elle vous plait ? Vous y répondez.

Elle ne vous plait pas ? Vous faites autrement ou vous passez à autre chose.

Quel intérêt, sans le connaître, de lui faire un tel procés d'intention ?

Vous faites pareil à propos des petites annonces ? Vous allumez tous les mecs qui proposent de vendre un truc que vous trouvez trop cher ?

Moi, j'aime bien son idée.

Jacques.

12 déc. 2011

Merci aussi Jacques, mais il ne faut pas perdre de vue que la météo est mauvaise, qu'on ne navigue pas, et qu'il faut bien s'occuper!

merçi jacque !

12 déc. 2011

cher Efiousikey,

Le morphème "ne" peut être omis :
dans la langue familière :
EX : J'ai jamais dit ça
dans les constructions elliptiques :
EX : – Est-ce que vous avez vu ce film ? – Pas encore.

L'adverbe "pas" étant tonique, il est senti comme plus négatif que le "ne" seul d'un point de vue intersubjectif, mais pas d'un point de vue grammatical pur.

"Pas" seul peut être employé sans qu'il y ait omission de "ne" :
EX : Pitié, pas moi !

Des tournures interrogatives littéraires ou vieillies comme A-t-on jamais sous-entendent la négation (= « On n'a jamais [vu] cela ») :

EX : HARPAGON : (…) Mais voyez quelle audace ! A-t-on jamais vu une fille parler de la sorte à son père ?
EX : ÉLISE : Mais a-t-on jamais vu un père marier sa fille de la sorte ?

Si vous voulez d'autres explications sur ce même sujet, je suis à votre service...
Bonne continuation !

12 déc. 2011

tout à fait d'accord : le langage parlé est différent du langage écrit. Le premier comporte des tournures de phrases dites familières, que l'on ne saurait trouver dans le second.

Pour être plus clair, on n'écrit pas comme l'on parle.

Je m'en voudrais de paraître sodomiser les diptères, mais dans le cas présent c'est pourtant ce que vous avez fait.

Sur le fond de votre projet, j'avoue que je n'en vois pas trop la finalité... Cependant je vous souhaite bonne chance, et surtout à ceux qui vous confieront leur prose.

12 déc. 2011

Aucun procès d'intention pour ma part. Encore une fois, longue vie à ce projet. Mais comme on est sur un forum, j'ai cru pouvoir donner mon point de vue, et je me suis peut-être à tort choqué d'une proposition que je trouve malhonnête INTELLECTUELLEMENT. Je répète : INTELLECTUELLEMENT. et rien d'autre.
Il n'y a qu'à lire le premier fil de Pablo. Aucune mention de droits d'auteur.
Mais bon, après tout, je m'en cague et contre-cague... se fait enfler qui veut...

12 déc. 2011

Efiousikey,
Ce n'est pas moi qui ai "cherché la petite bibitte", il y en a bien d'autres "poildecuteurs" sur ce site !
Bien à vous.

12 déc. 2011

en tous cas, pour quelqu'un qui a appris la langue de Molière depuis une huitaine d'année seulement, il faut reconnaître que vous vous débrouillez fort bien. Au point d'en inventer des néologismes tels que "bibitte" et "poildecuteurs" !

Toutes mes félicitations...

12 déc. 2011

Ce ne sont pas des néologismes cher Efiousikey, ce sont des expressions équivalentes de la vôtre : "sodomiser les diptères" mais au Québec et en Belgique respectivement.
Bien à vous...

12 déc. 2011

"Sodomiser les diptères", ça sonne bien pour un titre de livre. En tout cas c'est vendeur.

12 déc. 2011

:pouce:

Houla ! la mauvaise foi de certains !.
Les intentions de Pablo sont très clairement exprimées.
Je cite à nouveau ici notre ami Pablo pour que ce soit clair et qu'on ne perde pas de temps à lire des réponses inintéressantes et, parfois, impolies:

"Il y a une seule façon de co-écrire un livre : il faut faire, à défaut d'avoir un véritable contrat rédigé par un expert, réaliser, nous mêmes, avec les tiers concernés, un accord écrit, encadrant le plus clairement possible, le plus simplement, et de la manière la plus exhaustive, la nature de notre collaboration sur le papier, et la déposer chez un huissier, pour que ce dernier horodate, et certifie la bonne réception de notre contrat "maison".
De cette manière il y a une personne qui "fait" le recueil, d'autres qui "écrivent".

Laissez son projet à Pablo et les collaborateurs se débrouillent avec lui.
Je me fiche d'en savoir plus sur les droits d'auteurs. Ce qui m'intéresse c'est la tournure que va prendre ce projet qui est une belle initiative. Il faut arrêter de croire que les gens ont toujours des mauvaises intentions...

Che animo Pablo y adelante !

12 déc. 2011

il est je crois très rare aujourd'hui qu'un auteur ne soit pas "ré-écrit" par sa maison d'édition. Ce qui est proposé là n'a donc rien de très original en soi.

il s'agirait, si l'on a bien compris, d'une forme de compilation de différents récits nautiques écrits par des navigateurs, et remis en forme, d'abord en français, puis en espagnol. Fort bien, et pourquoi pas ?

Mais désolé d'aborder la question financière, mise en lumière par d'autres précédemment :

Excepté le plaisir d'avoir relaté leurs péripéties, et la satisfaction éventuelle d'être édité, il faut bien, à partir du moment où il y a diffusion publique et lectorat, une juste rémunération, ou "droit d'auteur". Nul ne le contestera.

Ce qui semble rester dans le flou, et dont n'a toujours pas parlé l'auteur du fil, c'est la part qu'il entend se réserver dans l'affaire.

Des éclaircissements francs et nets sur ce sujet précis permettraient d'éviter digressions et malentendus.

Enfin, il me semble...

12 déc. 2011

Bonsoir à toutes et à tous,
Il y avait longtemps que nous n'avions pas eu un sujet qui avive les passions...

L'idée de base semble intéressante, pourquoi démarrer au quart de tour et ne pas plutôt discuter des conditions et autres détails financiers et juridiques..

Les mises en garde de FC sont légitimes, mais l'idée de Pablo semble intéressante aussi sur le fond, la forme il est vrai est discutable en l'état et peut s'affiner...

Certains d'entre vous ont partagés très amicalement leurs récits, je pense à Jaoul dont j'ai lu avec grand plaisir son ouvrage... Je lui en avait fait le compliment en son temps.
Alors pourquoi pas une édition, une vraie?

Il y a sur le forum de nombreux juristes compétents pour valider un tel projet qui convienne à tout le monde, et même en espagnol je suis sûr....

Pour ma part, je n'ai rien à proposer, j'en suis désolé, je ne sais pas conter...
C'est pourquoi j'aime tant lire peut-être... alors lancez-vous!

PS: Je regrette de ne pas avoir lu les récits de Pendruig, dommage... D'autres m'ont permis de naviguer un peu avec eux au travers de leurs récits sur ce forum, avant que ne vienne mon tour un jour peut-être, je pense à Sergio et Domi de l'Oie sauvage qui partage leur voyage... Et que je remercie de me faire encore rêver...

12 déc. 2011

d'accord avec toi Arthur Gordon, comme je l'ai dit vingt fois : ceux qui veulent se faire enfler lèvent la main... :bravo: :coucou: :reflechi: :bravo: :topla: :coucou: :-D :whaou: :coucou: :bravo:

12 déc. 2011

FC..., t'es pas drôle. Regarde bien, je cite : "à défaut d'avoir un véritable contrat rédigé par un expert" = il y aura un contrat.
Tu es trop inquiet.

12 déc. 2011

Je rejoins grosb... si c'est vrai que sur le forum il y a de nombreux juristes compétents pour valider un tel projet, allons-y ! ça c'est l'esprit "collaboratif"... et vous FC, je ne vous comprends pas... sans me connaître vous me traitez de voleur ? est-ce qu'on a déjà pris un verre ensemble ? en tout cas, je vous invite...

12 déc. 2011

"Voleur"... ouhlala, je crois qu'on a à faire à un mytho.
Pablo, détends-toi avec moi. Je te taquine un peu, rien de plus. Ton projet, à la rigueur, je m'en fou. Pour être honnête, selon moi, ça peut être une initiative sympa. Mais bon, si tu viens sur ce forum, il faut que tu acceptes l'échange d'opinion. Pour ma part, comme je l'ai dit, la façon dont tu présentes ce projet me laisse perplexe. Comme je te le disais + haut, j'écris, mais j'ai également fait de la mise-en-scène, et jamais dans ma vie professionnelle je n'ai donné du crédit à un gars qui me proposait un projet, fut-il un projet artistique, sans clarifier au préalable le problème financier (budget, salaire ou autre). Voilà pourquoi j'ai réagi ainsi à ta proposition de collaboration. J'ajoute que tu n'as mentionné l'idée d'un contrat qu'à ton troisième fil sur ce sujet...
Allez, bonne continuation à toi aussi...

12 déc. 2011

et merci Arthur pour ton encouragement !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (193)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021