Récit de la balade de cet été.

Je reviens d’une boucle Fos – Minorque – Costa Brava – Fos. Voici un petit retour rapide pour ceux que ça intéresse sur mes escales.

1ere escale Fornells : on y est arrivé après 40 heures de nav, dont la moitié au moteur en raison d’un vent de sud assez faiblard. On y a passé 3 jours sur bouées payantes (30 € par nuit) d’une part pour laisser passer un coup de vent, d’autre part on y a loué une voiture pour visiter l’intérieur de l’île. (location de la voiture, une Corsa – 70€/jour). L'île est vraiment agréable, calme, les gens sont sympas et pas mal de chose à visiter et de balades à faire.

Ensuite on avait prévu de descendre sur la côte sud mais là, ça a été un peu la déconvenue. D’accord on est arrivé un peu tard dans le sud, mais tous les mouillages indiqués par le Pilote Côtier étaient soient saturés de monde soit carrément fermés par des bouées rouges (ex Calla de Binidali).
Du coup on s’est retrouvé à mouiller à la plage de Son Bou, agréable mais assez rouleur. Du coup on a pris la décision de remonter sur la Costa Brava, histoire de ne pas se faire bloquer à Cuitadella 3 jours, en raison d’un coup de vent annoncé.

On a fait route sur Blanès (20 heures moteur pas de vent) et on y est arrivé pour le feux d’artifice de la Fiesta Major. Si vous aimez les feux d’artifices, c’est vraiment un à ne pas rater, je pense que c’est un des plus beaux que j’ai vu (500 000 personnes font le déplacement chaque année).
Concernant le port, il est très agréable, un accueil vraiment sympa, des sanitaires propres et modernes. Concernant le tarif je n’en sais rien, j’avais pris un forfait 'Sailing Costa Brava' (idem pour les ports ci après).
On est remonté ensuite sur Playa d’Aro Marina où j’ai laissé le bateau 2 jours pour aller voir la famille qui habite à côté.
Port assez moche, peu de services, assez compliqué d’accès (chicane compliquée avec la houle à l’entrée et peu de place pour manœuvrer pour l’amarrage). En bref une escale pas très touristique.
Ensuite petit convoyage sur Palamos (l’ancien port pas la marina) histoire de passer 2 jours de plus en famille. On s’est amarré le long du quai. Accueil vraiment sympa. Mais c’est vraiment un port d’escale, avec peu de charme mais toutes les commodités à portée de chariot à roulette.

Départ ensuite pour la cale d’Aiguablava. On n’a pas pu y rester, le mouillage s’est transformé en port de plaisance sur bouée. Il y a un peu de place pour mouiller mais faut accepter de sortir 50m de chaine dans 20 m de fond. Ça m’a saoulé du coup on est monté à Sa Tuna. Super endroit, même si, ici aussi les calanques ont été transformées en port sur bouées.
Cependant en limite de bouées jaunes on trouve du sable sur 5/7m de fond. Ce qui nous a permis de passer 2 nuits dans un cadre agréable.

Après nous sommes montés à la marina d’Empuriabrava que je pensais assez proche des ruines d’Empuries. Erreur… j’aurais du aller à l’Escala.
Du coup j’ai appelé la famille qui nous à covoiturer pour aller visiter ce site. Concernant Empuriabrava, je n’ai pas trouvé l’endroit agréable, même si question commodités c’est top par contre. Mais les places passagers sont dans le canal principal et avec 3000 bateaux dans la marina, on avait toujours du trafic. De plus les places sont étroites et marqués par des poteaux, donc compliqué à entrer et à sortir avec le trafic.
A noter que je me suis pris un poteau d'amarrage et que j’ai foutu mon moteur d’annexe à l’eau… Grand gagnant d’une plongée dans les eaux pour le moins troubles de la marina…. Beark.

A suivre, nous sommes allés à Cadaquès passer une nuit (50 balles sur bouées sans services autre que le taxiboat.. c’est cher) vu qu’il y avait trop de houle pour aller mouiller à Portlligat. A noter qu’on fait facilement la balade Cadaquès – Portlligat à pied, mais que si vous voulez visiter la maison de Dali, c’est réservation obligatoire 3 jours à l’avance en juillet-août.
Après nous avons passé le Cap Créus à la fraiche sur une mer d’huile pour aller mouiller à Port de la Selva. Escale agréable, la ville est petite mais beaucoup moins touristique que Cadaquès.
J’y retournerais, j’ai vraiment bien aimé.
Enfin un retour en 19H tout moteur pilote ( bof bof.. ) sur une mer d’huile comme je n’en avais jamais vu dans le golfe.. Et en ne croisant que 2 pécheurs à plus de 5 milles sur presque les 80 premiers milles de la traversée.

Bilan : sur 20 jours : 550 milles, 8 escales, un moteur à l’eau et 4 kilos de pris avec les apéros… :D

L'équipage
07 août 2017
07 août 2017

de pire en pire les prix sur la costa brava !
d'ailleurs on parle de rebaptiser le cap Creus ... en cap Crésus !

07 août 2017
07 août 2017

Salut Tyzef.
A quelles dates ces escales ? Peut-être y étions nous en même temps ?
Si tu es encore dans le sud, fait un arrêt à Argelès. Le port est très sympathique.

07 août 2017

je suis rentré vendredi dernier... :/

07 août 2017

Et nous jeudi, en direct depuis Minorque.

07 août 2017

Merci pour ce récit !
Belle ballade !
4kgs en 20 jours, il était temps que les vacances se terminent
:mdr:

07 août 2017

clair... :D :D

08 août 2017

:pouce: ben yapluka retourner au boulot maintenant... :-p

08 août 2017

Merci Tyzef pour ce retour. Nous sommes arrivés en même temps à Fos je crois.
Je ferais un retour de notre boucle en automne.
Bonne journée

08 août 2017

C'est toi sur la panne 6 qui est rentré samedi de corse/sardaigne?

08 août 2017

Yes :-)

08 août 2017

Bonjour

Ça alors on aurait pu se croiser durant ton périple !
Pour nous départ samedi 8/7 de Marseille en direct sur Minorque
Arrivée dimanche soir sur Fornells...
traversée de 34h15 dont 27h30 au moteur...
une bonne perturbation en plein milieu du Golfe du Lion ; plusieurs grains et jusqu'à 34 kds de vent en pleine face (la mer qui va avec...) ; c'était pas annoncé...
Ensuite plusieurs mouillages sur Minorque, qui est superbe ! (cala Algayerens, Ciutadella (plusieurs jours au mouillage à l'entrée ; on y a fait la connaissance de Patrice et Antonia, 2 jeunes français expatriés vivant à Barcelone, et de leur Contest 32, Zéphyr, bateau ayant couru la Fastnet 1979 !), puis le Sud de l'Ile, cala galdena, maccarella... ensuite remontée sur Mahon (cala teulera puis sur ponton pour visiter la ville), enfin l'Ile de Colom et retour à Fornells... d'où nous sommes parti le samedi 22/7 pour rejoindre la baie de Rosas en 24h45 dont 18h40 au moteur...
Encore du vent et de la mer... les 50 derniers miles ont été particulièrement musclés... là non plus ni le vent ni la mer n'étaient annoncés aussi fort...(!)
Ni même les pêcheurs tous feux éteint de nuit et leurs satanés champs de filets !!!
Stressant...
Planqués à Ampuriabrava du dimanche 23 au mercredi 26 pour laisser passer le gros coup de vent qui lui était annoncé (plus de 40 kds), comme toi je n'ai guère apprécié l'escale, chère, et peu accueillante... on a eu un peu l'impression d'être pris pour des pompes à fric ! (une anecdote : nous étions 2 bateaux, un SO49DS de 4m50 de large et nous OC46 de 4m25... nous contactons la marina pour avoir une place, dimensions des bateaux bien indiquées (tirant d'eau aussi, 2m pour nous ; 2m10 pour le SO)... et bien ils nous ont logés.... dans des places de 4m de larges et 2m10 de tirant d'eau... moi je suis passé aux forceps - et dans le canal c'est comme au supermarché le samedi, il y a la foule - pas cool pour manœuvrer ! mon pote est resté bloqué entre les poteaux !! et 91 € la nuit pour un 46 pieds) ; place sous-dimensionnées pour "faire du remplissage"
Une fois sur place on s'est aperçu que les marineros faisaient ça systématiquement... et plusieurs y ont abimés leurs bateaux...
Enfin jeudi 27/7 départ d'Ampuriabrava jusqu'à Marseille, arrivée 18h plus tard dont 14h30 au moteur
Le bilan ?
- Minorque est superbe, mais elle se mérite (la réputation du Golfe du Lion n'est pas usurpée)
Même préparé, on peut vite s'y faire piéger !
- Très content de notre bateau (OC46) qui n'est certes pas un foudre de guerre, mais vraiment sécure dans le gros temps... de nous 2 je sais désormais qui atteindra ses limites avant l'autre, c'est rassurant !
- un peu resté sur notre faim... il faudra impérativement y retourner, et visiter l'ile de l'intérieur (on laissera le bateau sur bouée ou ponton flottant et on louera une voiture)
- et aussi visiter les autres Iles (Majorques etc...)
Pour cela il faudra attendre un peu... et bosser !

frédéric

03 sept. 201716 juin 2020

Bonjour à Tous
Un petit retour également de notre boucle d'été:
Départ de Fos le 17 Août pour:
--Asinara, trois quart de la traversée au moteur. Nous comptions aller à Cala Oliva sur bouée que nous n'avions jamais fait, mais un vent d'Est nous a cueilli à l'arrivée, avec un clapot assez pénible. Nous nous sommes rabattus sur Cala Réale bien abritée. Nous connaissions, mais j'aime toujours. 32 € la bouée, un seul bar restau. Des fouilles sont en cours à 8m de profondeur, en plein milieu des bouées, avec un champ impressionnant d'amphores Romaines.
--Castelsardo ensuite, pour faire du Carburant, de la place, mais il est de plus en plus conseillé de téléphoner, car la ville très belle attire de plus en plus de personnes. Un restau à faire: La Consterna.
--Lavezzi, cala Canigione. sublime, pas trop de monde le premier jour puis bien plus en journée. Le soir ça ce vide pas mal. plongée, ballade

Un coup de vent annoncé nous fait chercher une solution d'abri. Naïf, nous téléphonons à Cavallo juste à coté, qui possède une marina :-) Le prix nous en dissuadera: 200€ la nuit pour un 36 pieds, nous ne savions pas que c'était privé... pas grave, cap sur
-Santa Theresa de Gallura, juste en face, réservable par téléphone, toujours un très bon accueil, un marina très propre,très belle, bien moins cher que Bonifacio, location de scooter et grande ballades pendant les trois jours de coup de vent. Un village sympa, bref, j'aime
45€ par jour environs. un restau: Azzura en montant à pied du port, immanquable, mais il faut réserver absolument.
-Porto Vecchio, que nous ne connaissions pas, grande baie, mouillage à gogo, village sympa, dommage que l'eau soit de type saumâtre, mais de quoi se mettre à l'abri sans problème.
-Taverna au milieux de la côte Est. Attention, rester bien au milieux des deux passes. Je me suis planté en serrant trop vers la rouge, il a fallu que le gars du port vienne me pousser. Port sujet à l'envasement (je fais 2m05 de tirant d'eau)
Peu de choses dans ce port, trois restau (Le Cargo est très bon) immense plage au sud, mais que du sable.
Elbe ensuite, un mouillage sur la côte Nord, car régime de Sud pour les vents. Nous n'y resterons qu'un jour, car le mistral va se lever dans trois jours, et la date du boulot approche...
Retour vers le 4 Aout, mais au cap Corse, un bulletin météo nous rattrape avec un avis de grand frais. Allez hop on va visiter
-Macinaggio. Accostage rock'n roll avec 30 nœuds de vent, mais pas de touchette. Port sympa, bon accueil et bon contact avec les voisins de port. Un restau très bon, cher mais bon: Vela D'oro, caché derrière les restau de front de mer, spécialité de langouste gambas etc.

départ le lendemain avec un super passage entre Cap Corse et Giraglia, vent arrière à 8 nds, un régal. Puis le soir , comme d'habitude, pétole jusqu'au continent.
Atterrissage à Porquerolles, blindé, comme d'habitude, je me rabat sur la Badine, puis retour à Pommègue au Frioul, puis Fos .

Voila, 650 milles, une boucle sympa.
Pour ceux qui n'aiment pas lire (trop tard ), et qui ont 15minutes 08 à perdre, tout ça en vidéo ici:

En HD et Full screen, c'est mieux :-) c'est un peu long, mais c'est pour la famille, qui est un peu loin des yeux :-)

bonne rentrée à tous(tes)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (147)

novembre 2021