recensement

des bretons aux yeux bleus et aux pieds plats dotés de deux mains gauches exilés en Languedoc-Roussillon propriétaires de voiliers de 30 ans entre 10,00m et 10,50m.......

juste pour dire que je trouve que vous poussez le bouchon un peu loin avec votre corporatisme néo-nationalistico-bretonnant!

GAST! je vais me planquer! :acheval:

L'équipage
03 jan. 2011
03 jan. 2011

pfu

avec la météo qu'ils ont...
ils font un recensement avant que l'hiver ne les ensevelisse sous la neige jusqu'au 14 juillet....
:-D :-D :-D :-D :-D

03 jan. 2011

tu es très injuste avec la Bretagne

il y a là bas un été comme chez nous: du 11 au 13 juillet

cordialement

03 jan. 2011

Ponton

Tu parles des bretons du nord ou des bretons du sud apparemment c'est pas pareil.

03 jan. 2011

bretons nord/sud

ils s'entendent eussi bien que les habitants du 93 avec ceux de Neuilly! les nordistes n'ont pas encore digéré qu'Anne ait habité un T2 à Nantes!

03 jan. 2011

ah ah ah ah ! ! ! ! !

un exemple:
hier, ils annonçaient un temps de m ..., du soleil les 3/4 de la journée
aujourd'hui, ils annonçaient de la pluie, ici en 56 gris, mais pas une goutte

font ch... la météo nationale à tout confondre en BZH ...

sinon, on se tire bien un peu la bourre avec les brestois, mais on est 'accord pour dire qu'n BZH, il pleut que sur les cons ! !

:-D

03 jan. 2011

un peu moins de ....

cailloux

03 jan. 2011

un peu moins de ....

cailloux

03 jan. 2011

un peu moins de ....

cailloux

03 jan. 2011

Tu cherche la bagarre Ponton

Nantes,c'est pas la bretagne, m'avait dit un vrai breton, du nord sans doute.

03 jan. 2011

y pleu pas chez nous!!!

Même à la radio il le dise.

Exelent!!!
;-)

03 jan. 2011

trop bon !!!!

:-D :-D :-D

03 jan. 2011

un gars du Sud

Bonsoir,
Tu as mis quoi dans le café ilforde ?
Bonne année à tous, (MEME les bretons !):pouce:

03 jan. 2011

Bonne année à tous mais....

ici, dans le golfe du lion, tempête de ciel bleu, peu de vent tee shirts palmiers en fleur et vahinées dénudées, je comprends dans ma grande compritude que les bretons soient jaloux!

:acheval:

03 jan. 2011

Ben oui pascal

c'est normal, le 3 janvier l'été commence ici.

03 jan. 2011

sans vouloir mettre d'huile sur le feu..

et avec un regard neutre, puisque je ne suis ni Breton, ni Méditerranéen... mais que j'ai pratiqué les deux endroits :

il faut quand même bien se rendre à l'évidence, et toute personne de bon sens devrait le reconnaître :

les difficultés que l'on rencontre en Bretagne (avec une cotation + pour le Nord), et donc les compétences requises pour y naviguer sont d'un cran nettement au-dessus par rapport à la Grande Bleue.

En effet, à part une mer courte parfois "casse-bateau", et une météo (un peu) imprévisible, ce n'est en rien comparable :

  • pas (ou peu) de courant

  • pas (ou très peu) de marnage dû à la marée

  • pas (ou peu) de cailloux à éviter

  • pas (ou peu) de balisage à respecter

  • pas (ou rarement) de mauvaise visibilité

Un célèbre navigateur (G. Janichon des "Damien", pour ne pas le nommer) a dit :

"Celui qui navigue en Bretagne peut ensuite naviguer partout..."

Ce qui est loin d'être le cas des "sudistes".

Je crois qu'il avait parfaitement raison.

Ceci dit sans esprit de polémique aucun...

:alavotre:

03 jan. 2011

pas d'accord

si un breton, même agrégé de grammaire, est capable de naviguer en med, ce qui est largement pas démontré, il ne sera jamais capable de trouver une place de port alors que n'importe quel illéttré beau frère du maire du coin aura sa place en quelques minutes :-D

pas d'accord avec ET

dans les recits de grands navigateurs ,ils disent tous qu'ils ont connus les pires coups de vent en med !!et que quand on a affronté le golfe du lion par gros mistral,on peut aller partout,en cas ,venez essayer !
ps:il est venu en med g jannichon ?????

03 jan. 2011

la grosse différence...

entre un grain d'orage en Med et en Bretagne, c'est que ds le 1er cas on reste tj en maillot de bain, ds l'autre on garde le ciré même après parce qu'on se les gèle, et ça, les Med'marins y supportent pas
le frais, c'est uniquement le pastis...
JL.C

tu ne faches pas du tout un gars du sud

j'ai eté mousse et j'ai appris a naviguer en bretagne !lol,donc je peux comparer ! et meme si tu as fais le tour du monde et que tu parles de la med sans avoir navigué dessus ,ça compte pas :mdr:

04 jan. 2011

Pffff ...

vaut mieux lire (ou entendre) ça que d'être aveugle (ou sourd), E.T. :heu:

Habitant à 1000 bornes de Bretagne et à 1000 bornes de la Méd, navigué en Bretagne et en Méd (et ailleurs aussi) , je trouve ce genre de classement "de valeur" assez "%&#@$£" et affligeant :langue2:

Que les deux endroits soient différents, avec pour chacun ses difficultés propres, c'est évident. Attribuer à ces différences une hiérarchie de valeur ou de compétence entre ceux qui y sont allés et ceux qui n'y sont pas allés est un peu faible en analyse et donc faux.

Je connais divers plaisanciers au long cours qui on avoué avoir été soulagé, et bien moins inquiets, lorsqu'ils ont passé Gibraltar pour retourner en Atlantique. Cela vaut bien l'avis de Janichon qui n'a semble-t-l jamais mis les pieds en Méd.

06 jan. 2011

Le plus difficile est-il nécessairement d'origine technique ?

Je vous ai fort bien lu, c'est bien ce qui justifie mon désaccord :langue2:

Vous décrivez une liste de difficultés, et vous en déduisez une hiérarchie de qualité des personnes en disant que celui qui sait "ici" saura nécessairement "là-bas".

Eh bien ceci est faux car la notion de difficulté est particulière à chaque personne !

Ce qui vous semble le plus difficile [i]à vous peut paraître facile et ludique à un autre qui craindra d'avantage la complexité de la mer et de la météorologies.

Ce sont des difficultés qui font appel à des compétences et des qualités intellectuelles et psychologiques différentes et qui ne se hiérarchisent pas en terme de "qui sait ici saura nécessairement là-bas".

06 jan. 2011

cette école renommée et bien connue

a des bateaux sur le meme ponton que moi, je les vois bien apprendre pleins de trucs mais pas l'autonomie , par ex prendre un poste a quai en M AR + pendille ou envoyer la voile ou prendre des ris en solo.....

06 jan. 2011

la météo et la marée ...

La Bretagne est une sorte de concentré pédagogique de complexité des courants et les marées.

La Méditerranée est une sorte de concentré pédagogique de complexité de météo et d'état de le mer.

Or, bien souvent, les "marins" placent en 1ère position la connaissance de la météo ... quand ils ne raisonnent pas en terme régionaliste.

Ici, dans ce fil, il semble que ce soit la marée et les courants qui seraient la connaissance la plus importante ... la complexité météo et d'état de la mer serait donc secondaire ...

Etonnant, non ? :heu:

06 jan. 2011

Mais non

C'est l'inverse

07 jan. 2011

Et ceux qui naviguent en mer du Nord?

Ils sont comment?

07 jan. 2011

Pas de problème Johann

Je faisais juste remarquer l'ineptie du classement cocardier régionaliste qui prétends que venant d'ici on sait tout d'ailleurs (quel que soit "ici" et "ailleurs") :heu:

La connaissance nécessaire partout [i]sans exception[/i], en toute région, c'est la météo et l'état de la mer, et non pas les courants ou les marées [i]qui ne sont pas partout nécessaires[/i]. Et cette connaissance-là (la météo et l'état de la mer) est bien plus complexe à acquérir dans les mers fermées quand dans les océans ouverts. Cette connaissance là (la météo et l'état de la mer) est également bien plus complexe à acquérir que celle des marées et des courants qui offrent l'avantage de suivre des modèles numériques assez fiables pour les prévoir correctement à long terme.

Mais bon, c'est un débat la plupart du temps sans intérêt, car il est b(i)aisé par les sentiments communautaristes par région sont trop forts.

Just for fun, si ça peut aider un Breton à gérer les courants et la meilleure route j'ai aussi pondu ça : www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

07 jan. 2011

les dangers de la côte ... sont variés et complexes !

En Bretagne les dangers de la côte (difficiles à gérer par mauvais temps) ce sont les courants et les marées que l'on peut prévoir grâce aux annuaires.

En Méd, les dangers de la côte (difficiles à gérer par mauvais temps) ce sont les phénomènes météorologiques locaux ... que malheureusement on ne peut pas prévoir grâce à un annuaire, et dont la connaissance ne peut découler que d'une bonne connaissance des lieux.

Comme disait Ponton, "tout est à réapprendre ... mais en teeshirt c'est plus agréable qu'en ciré" ;-) A propos de teeshirt, un danger inattendu de la Méd, c'est de savoir mesurer à sa juste valeur le danger, même quand on est en teeshirt, que l'eau est à 25°C, et qu'il fait 30° à l'ombre malgré les 30-40 noeuds de vent furieux ;-)

la cote d'azur c'est bien pour le soleil mais quelle mentalité de merde !

merci johann pour tous mes amis de la cote d'azur de héo qui sont pourtant bien sympas (visus plus plus) ;-)

08 jan. 2011

est la bonne formulation ...

[i]"Le danger en mer c'est pas le vent mais les vagues (pas la mer hachée inconfortable) mais les déferlantes"[/i]

Il vaut mieux formuler la chose autrement pour être exact : "[i]je connais un endroit[/i] où le danger c'est pas le vent mais les vagues (pas la mer hachée inconfortable) mais les déferlantes ..."

C'est un endroit, ce n'est pas "partout" .... généraliser est un danger en soi .... car s'il n'y avait qu'un danger principal et partout le même, la vie du plaisancier serait plus simple par mauvais temps :heu:

06 jan. 2011

effectivement...

je n'ai jamais rien voulu dire d'autre.. de plus en prenant toutes les précautions voulues, et sans esprit de polémique.

alors merci... ;-)

06 jan. 2011

N'empêche que ...

Les premiers tourdumondiste, Magellan et Del Cano se sont entrainés en Med ...

07 jan. 2011

Polémique...

Hello,

J'ai commencé à naviguer en atlantique (Bretagne sud) puis en med, mais je ne donnerais pas mon avis car je sais que cela ne sert à rien.

J'interviens juste pour remarquer que le régionalisme est plus fort d'un coté que de l'autre, puisque à bout d'argument il y a quand un même un participant qui est passé aux insultes en faisant une généralité et en parlant de "mentalité de merde"

J'avoue que j'aime bien quand les participants font preuve de mauvaise fois mais sur ce coup, je n'ai pas ressenti la pointe d'humour habituelle ce qui décrédibilise completement le discours

Dommage!

03 jan. 2011

JP salut le ....

Beau frère!!!

03 jan. 2011

exact,

d'ailleurs c'est dans ces conditions que vous vous retrouvez aux Baléares ;-)

03 jan. 2011

la mer peut être très dangereuse en Med..

je n'ai jamais prétendu le contraire.

Les drames lors du départ d'une certaine transat de plaisanciers sont là pour le rappeler.

oui, les tempêtes subies en Méditerranées peuvent être terribles.

Mais une fois fois que l'on a dit çà (ce que beaucoup de plaisanciers savent), ça n'enlève en rien ce que j'ai dit précédemment concernant tout le reste, quant aux difficultés courantes pour une croisière "normale", celle de M. Toutlemonde.

Elles sont bel et bien plus importantes en Bretagne pour les raisons que j'ai citées.

Désolé de fâcher (un peu) un gars du Sud, mais c'est la vérité.

PS Je ne sais si Janichon a navigué en Méditerranée ou pas. Mais vu les coins où le gars est passé, on peut lui accorder quelque crédit dans ce qu'il dit.

03 jan. 2011

Le frais

et je rajouterais également l'eau

03 jan. 2011

en Bretagne, on garde aussi le ciré

même sous le pale soleil perçant le crachin, pour ne pas paraitre naze aux yeux des "Glénanais" croisant fièrement dans les parages, dans la tenue règlementaire, y compris le gilet sur les quais :-D

03 jan. 2011

alors si t'as appris en Bretagne..

c'est pour ça que tu peux naviguer à l'aise en Med.

Qui peut le plus peut le moins... :topla:

05 jan. 2011

vous savez lire .?

la liste des difficultés rencontrées, et donc des problèmes de navigation à résoudre, est-elle donc fausse, concernant l'Atlantique ?

Et qui peut nier qu'il est plus facile et aisé de naviguer sur une mer ne comportant ni calculs de marée à faire, ni d'heure d'arrivée ou de départ de port, ni de déports par les courants,, ni amarrage à contrôler ou à modifier avec le marnage, ni de vérification de secteurs de nombreux feux, etc, etc.. ??

Je n'ai jamais dit autre chose.

Et je le redis : oui, c'est évident, il y a plus de paramètres à prendre en compte en Atlantique qu'en Méditerranée pour naviguer. Oui, il faut y faire plus attention. Oui, en croisière côtière, la navigation y est plus facile.

Et non, je ne jette pas la pierre (évidemment !) à ceux qui ne naviguent qu'en Méditerranée.

Quant à l'exemple de navigateurs "au long cours" contents de rentrer en Atlantique et de quitter la Méditerranée, votre raisonnement est particulièrement spécieux ! S'ils sont "au long cours", on peut supposer qu'ils ont rencontré déjà des conditions telles que la navigation Atlantique offre ! Et que s'ils sont contents de quitter la Méditerranée, c'est parce qu'ils s'y sont fait sans doute bien secouer.

A force de vent égale, la mer en Atlantique est plus longue et plus régulière.

N'ai-je pas dit que la Méditerranée était redoutable pour ses coups de vent et tempêtes, vu justement l'état de la mer ?

Ceci n'enlevant en rien ce dont je parle au sujet de la Bretagne, et d'un cran encore au-dessus de la Manche.

Quant à Janichon, il voulait simplement dire que les eaux Atlantiques bretonnes condensent assez de difficultés de navigation pour pouvoir se débrouiller ensuite partout.

Et point n'est besoin pour lui d'avoir affronté les colères méditerranéennes : il a largement connu pire !!

PS : "Habitant à 1000 bornes de Bretagne et à 1000 bornes de la Méd, navigué en Bretagne et en Méd (et ailleurs aussi) , je trouve ce genre de classement "de valeur" assez "%&#@$£" et affligeant"

j'ai relu la phrase plusieurs fois. J'avoue que je 'ai toujours pas compris. :blabla:

06 jan. 2011

Qualités intellectuelles et psychologiques de chacun ?

Ou particularités régionales de l'inconscient collectif ?

Il n'y a qu'à regarder un marin de l'Atlantique mettre son bateau cul à quai tout en essayant d'attraper cette maudite pendille pour s'apercevoir qu'on est pas tous égaux quant à la faculté d'abstraction nécessaire pour la pratique de ce type d'exercice. :whaou:

06 jan. 2011

pour vous répondre très franchement...

marées et courants ne m'ont pas paru difficile, puisque j'ai commençé de naviguer en Atlantique. Donc dès le début ça a été naturel, et pour cause !

De même les calculs de marée, les réglages d'amarrage, la gonio dans la brume, etc...

C'est plus tard, quand j'ai navigué en Méditerranée, que j'ai évidemment vu la différence quant aux paramètres à prendre en compte pour naviguer.

Qui peut nier que c'est plus simple ?

Vous, apparemment.

Vous voulez absolument avoir raison ?

Ok...

Vous avez raison. :mdr:

06 jan. 2011

Constat

Une estimable école de croisière que je ne citerai pas dispose de centres un peu partout sur la planète.Son enseignement est complet et vise à permettre de naviguer PARTOUT sur la planète en tenant compte, par exemple, non seulement des conditions météo et des conditions de mer, mais AUSSI des contraintes liées à la latitude et à la configuration des bassins (pb. des marnages et courants) qui en gros obligent parfois à réfléchir et prévoir en 3D et non plus en 2D...Compte tenu de cet objectif, le manuel bien connu de cette école n'illustre ses exercices d'apprentissage qu'avec des exemples et des cartes de la Manche et de l'Atlantique.Et ce n'est pas par simple bretonophilie...Entre 15° Nord et Sud et en mers fermées certaines compétences sont (à peu prés) superflues mais partout ailleurs un habitué des navs bretonnes sera mieux préparé qu'un pratiquant de la seule Mèd.Qui peut prétendre le contraire?.E.T. n'a rien voulu dire d'autre me semble-t-il...

06 jan. 2011

C'est peut-être

que tu es encore sous la couette quand il le font ou que tu es déjà devant la cheminée quand il devient nécessaire de prendre un ris ! :-D :acheval:

06 jan. 2011

UNe chose est évidente :

ceux qui naviguent en Manche/Atlantique sont orgueilleux, fiers et susceptibles,

ceux qui naviguent en Méditerranée sont susceptibles, orgueilleux et fiers...

:-D

07 jan. 2011

ben

Ca m'étonne Robert que, si tu as navigué en Bretagne, tu fasses cette remarque. Il est impossible par chez nous de ne pas tenir compte des courants et c'est bien eux qui vont décider de l'heure de départ.

Un petit truc pour les sudistes: vous savez pourquoi y remontent chez nous les touristes ?

Facile, suffit de leur demander : "la cote d'azur c'est bien pour le soleil, mais quelle mentalité de merde!"

07 jan. 2011

nickel robert

comme d'hab' en fait.
Il est certain (et heureusement) que le livre des courants existe et que tout ça est très prévisible. Seulement, suivant le coin ou tu vas (je navigue surtout dans le coin de bréhat) la puissance du courant fais que le principal moteur du bateau est le courant. Bien sur que je prends la météo avant de partir et en mer aussi et je ne mets pas du tout en doute le fait que la méditerranée soit plus complexe niveau évolution du temps et de l'état de la mer (j'ai navigué en tant que matelot durant 3 ans sur les vedettes christina à bonifacio) mais j'y trouve quand même la navigation plus facile.

Au large un coup de tabac c'est un coup de tabac, y'a juste à attendre que ça passe. Le danger en mer c'est la côte. Et la, je trouve que la nav' en bretagne est plus complexe car les calculs vont bon train et l'anticipation quant à l'heure d'arrivée, la vitesse du bateau et son angle au vent par rapport à son évolution rend les choses beaucoup plus complexes.

Maintenant je vois pas très bien ce que le débat apporte de dire que untel en a des plus grosses que l'autre ou de dire c'est moi le meilleur.

C'est pas la question et celui qui veut être le meilleur, qu'il m'envoi un mail et je lui enverrai un message dédicacé lui stipulant que c'est bien lui le meilleur.

Merci de laisser vos noms, prénoms et adresses mail mais ça vous le savez déja, c'est vous le meilleur!

08 jan. 2011

D'accord avec Pierre 2 :

la mentalité de merde est un défaut assez bien réparti géographiquement.

Et comme tous les phénomènes démographiques, elle a tendance à se rapprocher des grands centres urbains et des régions côtières... Va savoir pourquoi ?

07 jan. 2011

Bah pourquoi ??? Robert

Le danger en mer c'est pas le vent mais les vagues (pas la mer hachée inconfortable) mais les déferlantes et les distance entre vagues qui peuvent être diminuée par les courants contraires

Dans certains cas il y a même des phénomènes de superposition des trains d'ondes qu'on peut trouver à l'entrée de la Manche et qui génèrent des vagues énormes.

Et pour finir bien sûr les cailloux car quand t'es sul gravier....

08 jan. 2011

"La vie du plaisancier serait plus simple par mauvais temps"

mais beaucoup moins intéressante

06 jan. 2011

intrigué ...

et loin de connaître la biographie de ces deux navigateurs, je suis donc allé y regarder de plus près dans l'encyclopédie virtuelle.

Je n'y ai pas lu trace d'une navigation quelconque sur la grande bleue...

le TDM de Magellan est partie du Guadalquivir, donc du côté Atlantique de l'Espagne.

Auparavant, il avait été envoyé au Maroc, mais là encore partie Atlantique.

Mais je ne demande pas mieux d'en apprendre plus, si vous avez des sources fiables.. ;-)

07 jan. 2011

Et les Vikings

Etaient des gens du sud bien sûr ?

03 jan. 2011

Jp

Simplement .. Bravo !

03 jan. 2011

"celui qui navigue en Bretagne"

qui fait en été Quiberon -le Crouesty en passant par la Trinité peut aller partout, par exemple à Groix?

04 jan. 2011

Oui

Et aussi à Houat et s'il fait beau, il peut tenter Hoëdic :-D

03 jan. 2011

Tu oublies le gwin rhu

ou vin rouche koa, principale difficulté des nav bretonnes.
Pas besoin d'aller bien loin pour morfler : Escampobariou (Giens) ou "échappe barriques" tant les cargaisons ripaient par fort mistral et houles croisées. Beaucoup d'épaves romaines là-bas. Il est vrai qu'à cette époque, les bretons entassaient des gros cailloux...

06 jan. 2011

piep

le vin rouge n'est pas d'origine btretonne! mais méditerranéenne!

07 jan. 2011

Sans polémique car les faits parlent d'eux mêmes

Aller un petit lien pour illustrer le propos

C'est vrai que même par temps calme c'est un coin lugubre, beau mais qui fait froid dans le dos

03 jan. 2011

Pour le temps en Bretagne faut pas exagérer

Il ne pleut que 2 fois par semaine, une fois 3 jours, une fois 4 jours .... :non:

Et puis, de Cancale quand on voit le Mont Saint Michel (qui est Normand), c'est qu'il va pleuvoir, si on ne le voit pas, c'est qu'il pleut déjà. :tesur:

Mais arrêtons cette haine entre les Bretons et les Normands, car comme tout le monde le sait, on est cousin. En effet, un Breton est un Normand qui ne sait ni lire ni écrire. :jelaferme::jelaferme:

Un normand jaloux des paysages bretons.

PS : On est tous pareil, alors acceptons nos différences. :bravo:

03 jan. 2011

tout petit déjà

et il y a longtemps, je savais qu'un francais c'était un Belge qui n'était pas passé en Suisse ! alors un Breton , un Normand, le mt St Michel pstuutt ....

04 jan. 2011

Mais pourquoi les vacanciers

ne vont pas tous en Med ?
Pourquoi ils viennent nous bousculer sous la pluie?

03 jan. 2011

pour le temps (bis)...

faut pas exagérer, chez nous aussi à Toulon, on a déjà vu un nuage! ça fait drôle, mais les anciens disent que ça arrive parfois même d'en avoir deux d'un coup! :lavache:

vous voyez, vous êtes pas seuls!

03 jan. 2011

trop fort ce fil ...

y'a longtemps que j'étais pas marré !!!

:-D :-D :-D

04 jan. 2011

de toute façon

la bretagne, la normandie...
même combat:
pour nous marins de la flaque c'est dans le chnord....
et dans le chnord il y fait froid très froid trop froid,
té, même que le pastis il en fait des paillettes !!!

et l'hiver les températures ça descend ça descend.... :-D :-D :-D

04 jan. 2011

marré

haute ou basse?

06 jan. 2011

med/atlantique

après une vingtaine d'année de nav en bretagne, la med a été un choc dans le sens ou j'ai perdu mes repères:
absence du rythme des marées, contraintes certes mais aussi véritable partition musicale qui sert de baton de pélerin.
absence de courants forts qui permettent de compenser la faiblesse du vent quand on a bien calculé son coup.
violence des variations de vent en direction et en force au cours d'une journée.
états de la mer avec des clapots courts et souvent croisés, mers cassantes où on pioche au près , où le vent arrère devient une galère.
rien de prévu à la météo et on prend un bon 7/8 pendant 3h dans la tronche.
c'est tout un apprentissage à refaire mais c'est vrai que l'apprentissage en tee-shirt est plus facile qu'en ciré!

06 jan. 2011

Bien vu ...

"c'est tout un apprentissage à refaire"

06 jan. 2011

juste un mot

si le gus il est obligé de refaire un apprentissage pour aller en méditerranée, comment qu'y devait naviguer en Atlantique ? :lavache:

07 jan. 2011

Le vent n'est pas le problème

en bateau c'est plutôt les cailloux ou les vagues qui gonflent dans les zones de courant

06 jan. 2011

ouais , mediterannée ou atlantique , tout ça c est de la bibine

venez en manche là les courants sont vraiment fort , là il y a du marnage (jusqu a 12 m à chausey),là il y a des caillou partout , la manche c est vraiment une mer de MARIN !

bon allez je deconne , c est juste pour bien faire comprendre que ce genre de comparaison est puerile :mdr::mdr::mdr::mdr::mdr:

je suis completement de l avis de Robert , chaque bassin a ses specificités et ses difficultés , elles sont differentes , et c est tout .

;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

06 jan. 2011

faut-il rappeler

que les Bretons, d'origine celte, sont venus du Sud, donc de la Mediterranée en passant par l' Espagne; ce sont les Normands, comme leur nom l'indique, qui sont venus du Nord.

On se fâche d'entendre parler d'identité nationale, mais il est de bon ton de parler d'identité régionale...

06 jan. 2011

d'origine celt...ique !

" celte " est un nom commun. On ne dit pas musique celte, boisson celte, etc... mais celtique...
;-)

Sinon, sur le fond, l'avant derniere etape des Bretons est bien sur La Bretagne (la grande), et a l'origine, quelque part vers L'Autriche ( mais ca remonte a loin ! ...)
Quand a une pseudo celtitude des peuples "espagnols",bien peu de specialistes du monde celtique le croient...
Et ce n'est pas inviter les Galiciens au Festival InterEthylique de Lorient qui leur donneront une histoire celtique.
( ok, il pleut la bas aussi, c'est joli et leurs gaitas font presque autant de bruit que nos binious, mais quand meme...) :-D :-D :-D

07 jan. 2011

Pour Allo, tant qu'a donner des liens, autant tout les lire :

" Si certains auteurs se prononcent en faveur d'une Espagne de culture antique celte, de nombreux historiens et archéologues, en particulier espagnols, restent dubitatifs au regard de la faiblesse du matériel archéologique et historique celte en comparaison de ce qui peut exister en Gaule ou en Bretagne "

Meme extrait que toi ...

J'ai pas dit autre chose

;-)

07 jan. 2011

Celtes, Ibères, et Celtibères

"Durant l'Antiquité, les Celtibères étaient des peuples de la péninsule Ibérique, nommés ainsi par les géographes grecs...L’arrivée des Celtes en Europe occidentale est communément datée de la première moitié du IIe millénaire av. J.-C.. Arrivés dans la péninsule ibérique, ils se sont mêlés aux nombreux peuples autochtones, dont les Ibères."
Extrait de fr.wikipedia.org[...]3%A8res

07 jan. 2011

dépêche AFP

AFP
07/01/2011 | Mise à jour : 12:49
La direction de Pôle emploi en Bretagne a présenté ses excuses aujourd'hui pour avoir retourné à une élue régionaliste rennaise un chèque que celle-ci avait libellé... en langue bretonne.

"C'est une erreur d'avoir refusé ce chèque mais elle a été commise en toute bonne foi. Ce cas est rarissime", a souligné une porte-parole de l'organisme interrogée par l'AFP, en précisant que le chèque serait bien encaissé à l'avenir.

07 jan. 2011

c'est chouette

ton exemple montre encore une fois que le breton est donc une langue belle et bien vivante.

Tant mieux.

08 jan. 2011

Que te dire ???

Ton lien est entierement traduit ( et reduit ) de l'espagnol, pas que deux articles, pour commencer... :heu:

Je ne nie pas une presence celtique en Espagne, ni en Belgique, ni en Suisse ou en Allemagne ! Ce que je dis et que la majorite des specialistes disent, c'est que le passage des Celtes a ce moment n'a pas laisse assez d'influence pour qu'on puisse parler de "pays celtiques " a l'heure actuelle...
Quel lien veut-tu que je te donne ? Ca se resumera toujours a 3 lignes ou un article ...
Prends n'importe quel livre serieux sur le sujet !...
( pas du Markale, hein ! )

PS : cette histoire de mythe romantique ( ah, la 7 eme nation celtique !...) , je l'ai apprise en fac, cours " civilisation celtique"...
mais il est vrai que c'etait en Bretagne ... :mdr:

08 jan. 2011

Totor,

La différence entre toi et moi, c'est que moi je donne le lien pour que les gens puisse se faire leur idée et non pas 3 lignes qui me donnent raison.
Le lien ouvre une page entière sur les celtibères, dont effectivement le passage que tu cites. Puisque tu as tout lu, tu as vu que sur cette page, deux articles qui vont dans le sens d’une présence celte en Espagne sont traduits de l’espagnol.
Comme c’est quand même de l’Espagne dont il est question, on peut peut-être prendre en compte leur avis autant que celui des « spécialistes du monde celtique ».
Ps: Cette histoire des celtibères, je l'ai apprise au lycée.
Mais il est vrai que c'était en France... :mdr::mrd::mdr:

08 jan. 2011

les pauvres

quand je pense au nombre de gens qui ne naviguent ni en bretagne ni dans le golfe du lion..... ça en fait du monde qui ne sait pas naviguer !!!!!!!! :-)

08 jan. 2011

C'est ben vrai ça

:-D :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (60)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021