Raz de Blanchard et ses marmites

*bonsoir, * vos avis concernant les marmites du Raz de Blanchard me seraient bien utiles... Je ne l'ai encore jamais passé. Est-ce si dangereux que cela ? Si je passe, faut-il se détourner de ces marmites ? Ou bien puis-je passer "dessus" ? À la voile ou plutôt au Moteur ? Même si mes questions vous font sourire... Vos réponses me seront utiles. Merci d'avance.

L'équipage
05 avr. 2021
05 avr. 2021

Hello,
Avec quoi comme bateau ?

Avec un voilier on a tendance à utiliser les voiles, on gagne en stabilité, vitesse, puissance, satisfaction et confort olfactif et auditif.

Pour le reste, comme pour tous les passages à fort courant, une lecture attentive d’un guide côtier permettra de choisir son moment pour passer, en fonction des heures de renverse ET de la direction du vent ET des coeff.

En passant au bon moment ce sera une formalité.

05 avr. 2021

De jour, elles sont visibles.
Au début cela fait bizarre, surtout quand le bateau est à moitié engagé dedans.
Une fois dedans, l'avancement du bateau est plutôt contrarié.
Au final, par temps maniable, c'est assez rigolo.
Mais si se dérouter ne rallonge pas réellement la route, autant le faire car elles sont très circonscrites..

05 avr. 2021

Le Blanchard ne pose aucun problème, quel que soit le coefficient de marée, si on ne le prend pas vent contre courant. Il m'est arrivé de faire la toupie, car il arrive que l'on ne contrôle plus rien à 15 kn, voiles fassayantes. Mais comme dit Polmar, cela devient amusant.

05 avr. 2021

Vous pouvez passer dessus, vous ne serez pas aspiré.
Par grand coef à marée basse c'est impressionnant mais pas dangereux.
Par vent très faible sous voile vous pouvez subir un demi tour et au moteur dévier de quelques degrés, rien de plus grave.

05 avr. 202105 avr. 2021

Les marmites, c’est un peu comme si on passait sur une plaque de verglas. Surprenant mais pas vraiment dangereux si on se tient prêt à réagir. De toute façon, on les voit bien et on peut les éviter si on veut.

En revanche, il est inconfortable, voire dangereux, de s’engager dans le raz par vent force 4 (plus ou moins selon le type de bateau) contre courant.

05 avr. 2021

par contre lorsque l'on s'engage dans une marmite il ne faut pas étre pret d'un autre bateau car on n'est plus maitre de la gouverne durant quelques instant ,c'est le tourbillon qui commande ..

05 avr. 2021

Pour passer le raz Blanchard, il ne faut pas longer la côte mais rester au large à environ 3M de la côte et traverser le raz à mi-distance entre La Hague et Aurigny.
Cette règle est valable dans les 2 sens, aussi bien en descendant vers le Sud qu'en remontant vers le Nord.

En quittant Cherbourg il est préférable de rester à terre pour profiter du contre courant dès la PM
En arrivant à Brefort on peut choisir de s'éloigner un peu (moins d'un mille) pour être moins secoué.
Ensuite dans le raz cela bouge moins si on évite les zones de moindre profondeur comme le banc du milieu (ou le banc de la Schole si on va vers Série)

Mais dans le raz on a souvent des surprises : beaucoup moins agité que prévu ... Ou beaucoup plus !

05 avr. 2021

En sortant de Cherbourg à la PM à la passe de l'ouest, je longe la côte très près et le contre courant se manifeste un peu après la tourelle du raz de Bannes. A partir de Omonville la Rogue, je longe la pointe de Jardeheu avec souvent plusieurs nœuds de courant favorable avant de sortir au niveau de la Bréfort avec l'option indiquée par Hubert.Si on fait route immédiatement à l'ouest, la mer peut être assez dure. Avec un Melody, il m'est arrivé d'être carrément stoppé par une vague.
Après la Hague, il est souhaitable de faire route à l'ouest sur 2 milles avant de descendre sur Guernesey pour éviter le Gros du Raz, la zone immédiatement à l'ouest de la Hague où le courant est le plus fort (jusqu'à 12N en vives eaux) et où la mer peut devenir assez violente, voire dangereuse, le tout en fonction du vent, direction et force.

05 avr. 2021

Oui, tu as raison, en partant de Cherbourg il est préférable de rester à terre sur les 6 premiers miles puis de passer au large de la basse Bréfort.
Après, éviter les zones où les fonds remontent dont le fameux banc de la Schôle si l'on descend sur Sercq

05 avr. 2021

Il ne faut pas exagérer, le raz Blanchard n'est pas un lieu de perdition, il y a moins d'épaves que dans beaucoup d'autres endroits et on peut le traverser au bon endroit sous BMS sans rien casser.
Dans cette vidéo, pendant le BMS du 02 avril, on y aperçoit quelques marmites, mais pas les déferlantes de plusieurs mètres de haut comme semble le penser ceux qui ne le passent que par pétole.

05 avr. 202105 avr. 2021

sur ce film il y a peut-être un bms mais il n'est pas encore arrivé.

la photo ci-dessous est prise par petit 5 d'ouest gros coeff devant Goury (à 2 milles) et on ne voit pas ce qu'il y a derrière ...

le raz avec un bms en cours et arrivé (force 7) est réellement à déconseillé, il y a malheureusement eu des morts)

05 avr. 2021

Et tu en deduis quoi

05 avr. 2021

Quand le vent et le courant sont dans le même sens tout va bien, mais vent contre courant à partir de 20 nds de vent cela peut être méchant.
Au près : 20nds de vent + 6 nds vitesse du bateau + 7 nds de courant aux fesses = 33 nds de vent apparent ( il peut y avoir jusqu'à 10 nds de courant).
20 nds de vent contre 7 nds de courant cela crée une mer escarpée avec des vagues croisées, là est le danger.
Mai l'été il m'est arrivé souvent de le passer au moteur avec une mer plate.
Il n'y avait soit pas de vent ou un vent réel trop faible qui était minoré par la vitesse du courant.

vent et courant dans le même sens peut provoquer des surprises !
ainsi par vent de Sud Ouest 5 plus on approche de Goury plus la mer est plate ... et on rentre dans un mur et c'est ensuite très agité jusqu'au nord de Bréfort.
on trouve la même chose aux needles ou dans l'entrée du Singe où à Gatteville
la première vague qui se déroule sur place sans avancer peut dépasser deux mètres ... mais derrière il y a un trou de deux mètres ce qui fait quatre mètres à descendre. Si vous allez trop vite : crac !

05 avr. 2021

Une marmite

mais le raz celà peut aussi être cela ! (photo du reflet dans l'eau) prise dans l'ouest de Goury

05 avr. 2021

un autre BMS vent contre courant, avec à l'arrivée un port d'Aurigny tellement archi-blindé que pour le première fois j'ai du y mouiller dans la roche, le cul à proximité immédiate de la cardinale au sud de la baie.
Le lendemain, telle une volée de moineaux, tout ceux qui y étaient coincés depuis plusieurs jours se sont envolés vers le Nord.

05 avr. 2021

Merci à vous tous pour ces conseils et expériences.
Je ne sais pas encore quand j'y pointerai le nez de mon kelt 8.
En tout cas, j'aime bien l'idée de passer à mi distance entre Aurigny et la Hague... Belle journée à tous.

05 avr. 2021

Autant que je me souvienne, les IN conseillent de passer près d’Aurigny par vent de secteur ouest, et près de Goury par vent de secteur est.

05 avr. 2021

Cela dépend du vent, de la mer, du coef, où l'on va...

Tout à fait mais on avait 18 ans et on avait pas écouté les anciens ...
Plus on approchait de goury plus la mer était plate ... Mais on paye à la sortie !
Obligé de prendre la cape pour ne pas taper (le mousquetaire est plat et il est préférable qu'il retombe sur son bouchain, plus solide que le fond

05 avr. 202105 avr. 2021

Dernière précision : avec l'application JUZZY (Android ou iOS), vous connaitrez la vitesse du courant au fil des marées en tous endroits. Cette application coûte quelques € et est très utile.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (139)

mars 2021