Raymarine

Heureux possesseur d'instruments de la gamme ST50 Raymarine depuis plus de 12 ans (quand je dis "heureux", c'est parce qu'ils fonctionnent encore), j'ai eu à changer le transducteur girouette/anémo en haut du mât. Mauvaise surprise : les girouettes/anémo ST50 ne se font plus depuis longtemps et sont introuvables, même sur eBay. Bonne surprise : les nouvelles/girouettes anémo ST60 sont compatibles avec les instruments ST50, y compris au niveau de la connectique (même support de tête de mât), dixit Raymarine. Je me fends donc d'un capteur ST60, hors de prix pour ce que c'est.
Une fois monté, re-bonne surprise : tout semble fonctionner à merveille. Mais, bon, la vitesse du vent me semble très surévaluée. Je me replonge donc dans le "user's manual" pour trouver une procédure d'étalonnage...Rien ! Renseignements pris ici et là (y compris chez Raymarine), cet étalonnage est en effet impossible avec le ST50 "wind" et, sur divers forums, je découvre que ce problème est connu, que la vitesse du vent est en effet multipliée par 1,25 lorsqu'on associe capteur ST60 avec instrument ST50 et qu'il n'y a apparemment aucun moyen de corriger cela (sauf à acheter un lecteur ST60 et changer de connectique).
Par chance j'ai quelques relations qui bidouillent dans l'électronique et qui me disent qu'il ne devrait pas être trop difficile ni trop coûteux d'interposer entre le capteur et l'instrument un petit montage qui corrigerait cela. A charge pour moi de connaître le signal produit par le capteur et qui est exploité par l'instrument de mesure (le même, donc, sur le ST50 et le ST60, la différence venant de ce que le capteur ST60 tourne visiblement plus vite que le ST50 pour une même force de vent).
Après d'âpres discussions en anglais avec le "support" Raymarine (commencées il y a un mois environ), j'ai fini par apprendre il y a 15 jours que ce signal n'était pas le voltage (lequel varie entre 0 et 5V en fonction de la force du vent) et, devant mon insistance pour savoir ce que c'était, le correspondant Raymarine a fini par me dire aujourd'hui que c'était "les ondes sinus/cosinus" mais que c'était un secret industriel et qu'il ne pouvait m'en dire plus sous peine de perdre son boulot. Et de me proposer 25% de réduction sur un "display" ST60 pour remplacer mon ST50 en parfait état de fonctionnement.

Réponse d'un des mes correspondants électronicien : "Tu n'avais pas dit qu'il n'y avait qu'un seul fil de signal? Dans ce cas, tout ce que dit le monsieur est a load of b*##$hit. Et de toutes manières, le format sin/cos permet de mesurer une position ou une direction, mais ne sert à rien dans ce cas. Toute l'info vitesse est contenue dans n'importe lequel des signaux."

Donc, coup de gueule parce que je trouve que Raymarine se moque du monde en essayant de caser sa nouvelle gamme qui n'apporte rien par rapport à l'ancienne et ce, sous des prétextes parfaitement douteux : le "support" invoque en effet "l'obsolescence" des composants et "la législation européenne" pour expliquer qu'aucune mise à jour ne soit possible ainsi que l'arrêt définitif de la fabrication du ST50.
Je lui ai fait remarquer :

  1. Que le ST40, contemporain du ST50, était toujours fabriqué et vendu (mais c'est le bas de gamme complémentaire du ST50, devenu ST60, il ne fait pas double emploi);

  2. Que les aériens ne comportaient pas de "carte électronique" dont "l'obsolescence" et la non-conformité avec la "législation de l'EU" puisse justifier l'arrêt de la fabrication quelques années après leur mise sur le marché (pour être précis : juste quand Raymarine a sorti son ST60+, quel hasard !)

Bref, Raymarine a définitivement perdu ma clientèle. J'ai une sainte horreur de tout ce qui s'apparente à de la vente forcée sur client captif.

L'équipage
11 déc. 2009
11 déc. 2009

Certes :

il y en a aujourd'hui 2 complètes (dont une d'occasion à 250 Euros, quand même !) et un kit de réparation qu'on trouve, lui, partout.

Mais il n'y en avait pas lorsque j'ai eu à changer la mienne et, quoiqu'il en soit, le fait qu'il y en ait 2 aujourd'hui ne justifie en rien que Raymarine n'assure plus les pièces détachées de ses appareils, qu'il invoque une compatibilité qui s'avère très partielle et que, placé devant ces défaillances, il se replie derrière un pseudo-secret industriel (n'importe qui muni d'un oscilloscope de base peut déterminer la nature du signal émis par l'anémo) pour refuser d'aider ses anciens clients.

12 déc. 2009

Mon propos

était seulement de te donner des infos. J'ai mis 5 mois à trouver un aérien complet à un prix convenable (45 euros), ce qui ne m'a pas empèché de naviguer. Pour ce qui est du support apporté par Raymarine, tu as, à mon avis, parfaitement raison. Ce que je trouve curieux, c'est qu'en matière de pilote, j'ai eu des interlocuteurs compétents, disponibles, et qui n'ont pas essayé l'enfumage. Ceci étant, le ST 50 est plutôt ancien, et il faut s'attendre à ne plus avoir de pièces. Je prie avec toi et pour les mêmes raisons, et je stocke quand j'ai une bonne occase (un afficheur loch à 12 euros par exemple..).

11 déc. 2009

au sujet du signal

délivré par le capteur, je pense que c'est l'anglais qui a raison, ce n'est pas seulement le voltage qui donne l'indication de vitesse; il n'y aurait alors qu'à mettre un voltmètre comme afficheur.
Sur le ST 40, l'aérien a une pale différente des deux autres, et c'est l'analyse de ce signal irrégulier qui donne à la fois la force du vent et son orientation; donc raymarine a bien développé un algorithme pour cette analyse, et on comprend qu'ils ne veuillent pas le diffuser.

11 déc. 2009

Ce n'est même pas du tout le voltage

...selon lui. Mais impossible de savoir ce que c'est exactement.
Il est à remarquer que je ne lui demandais bien évidemment pas comment était exploité ce signal par l'appareil, mais bien quel signal était exploité (il est en effet relativement facile de "gommer" une alternance sur 4 si ce sont bien des alternances "brutes" qui sont exploitées par l'appareil de mesure. Il est en revanche plus difficile d'exploiter un signal composite).

27 mar. 2016

Raymarine vient de perdre un autre client :
Ayant un problème avec un le radôme analogique (âgé de 5 ans) de mon radar, celui-ci a été envoyé en GB (il n'y a plus de SAV en France), et voici la réponse :

"Please find engineers report below

Investigated and confirmed no picture shown on service E80 display.

Fine tune was fluctuating wildly indicating possible modulator PCB failure.

Unfortunately we no longer have spares for these radomes. We do however have a supply of new analogue radomes but ideally an upgrade to a digital one would be more beneficial to your customer.

For this we can offer an additional 5% on top of your usual dealer discount for a digital or analogue one. please advise what MFD your customer has onboard.

Please confirm what action you wish to take"

autrement dit, idéalement (pour eux), il faudrait que je remplace tout mon ensemble Raymarine...
Je vais acheter un Furuno, et le leur ai fait savoir.

J'ai moi aussi fait confiance à Raymarine pour équiper mon bateau I70, A125, Radar, AIS...... !
Grosse erreur, sur le traceur A125, l'alarme est inaudible, même pas de sortie vers un buzzer. A quoi sert tout cela si l'alarme de mouillage, radar ou AIS ne m'alerte pas en cas de besoin. Il faut garder un oeuil en permanence sur l'écran et l'autre sur la mer. Pas très pratique lors de mes traversées en solitaire.
Achetez autre chose !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (54)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021