Questionnaire Formation voile traditionnelle.

20 jan. 2021
20 jan. 2021

Attention ceci est un site qui demande une connexion ????c'est quoi encore ?

20 jan. 2021

c'est une "google form" classique que les etudiants utilisent pour construire des enquêtes en ligne, rien de mystérieux .....

20 jan. 2021

la logique = si on répond NON à la première question on fait quoi pour répondre aux 2 suivantes "required" qui ne peuvent plus convenir ?

L'orthographe, bon sang, soignez l'orthographe quand vous mettez en ligne !
Classez les différentes format qui vous conviendrait * les différent(pas de e)s format(S) qui vous conviendrai(ENT)
Classez les différents statuts qui vous conviennes = convienn(ENT)
De quelle classe sociale professionnelle êtes-vous ? = soc(IO-)professionnelle
Marier sans enfants = mari(é)
OUI il est récents = (pas de S)

20 jan. 2021

Bonjour DomNomade,

Veuillez s'il vous plait m'excuser je rectifie.

bonne journée

20 jan. 2021

Un questionnaire bourré de fautes n'engage pas à y répondre.

20 jan. 2021

Vous avez tout à fait raison ARZAK

20 jan. 2021

Il s'agit là d'une demande "à caractère professionnel" puisque faisant partie d'une formation, il faut donc veiller, comme tout message professionnel, être le plus irréprochable et sérieux.

Après, vous écrivez façon sms ou autre à vos potes et proches, c'est de la correspondance privée, c'est très différent.

Mais là il faut le voir comme si vous vous adressiez déja à de futurs clients !
;-)

20 jan. 2021

Merci beaucoup de votre retour et d'avoir pris le temps de me répondre.
Je prends bonne note de vos conseils.

20 jan. 2021

Je ne suis pas sûr ( vraiment pas) que votre enquête ait vraiment pour cible les gens du forum H&O
Mais je crois que nous avons notre mot- bienveillant croyez-le même s'il est critique - à vous dire.
Je réitère ma première remarque sur la logique de vos questionnements.
A la première question vous ouvrez sur le NON dans les réponses
Mais d'emblée si on répond non, il ne reste au "questionné potentiel client" que de fermer le fenêtre, non ?
Car dans les deux questions qui suivent vous proposez des choix bloquants

"Qu'est-ce qui vous motive ? (Le choix 1 est le plus important pour vous )"
- choix 1, 2, 3 ... ok, parmi ceux - les vôtres - proposés ... mais un "autre" choix, non ? afin de mesurer si je sujet intéresse mais pas votre proposition, ce qui aiderait à "repenser" la proposition carl'enquête est faite pour ça il me semble - sinon on ferme la fenêtre et on va voir autre chose ....

"Classez les différents formats qui vous conviendraient"
- un choix "autre ou "aucun" suivi d'un champ texte libre , par exemple?
sinon si les choix proposés conviennent pas au sondé vous ne le mesurerez pas et prenez le risquer de "planter" votre lancement de produit ... non ?

Sinon vous imposez à votre sondé un classement parmi "vos" prédéfinis en nous occultant la perspective de signifier que (j'essaie de mesurer ce que j'écris pour que cela soit compris) même si le sujet nous intéresse, vos choix ne nous semblent pas bon ... et de cette manière vous biaisez votre analyse de ce que les gens - encore une fois intéressés par le sujet - aimeraient voir proposé ou aimeraient s'exprimer.

Juste un mot sur ce pourquoi je prends le temps de vous écrire cela.
apres une looongue carrière dans les technologies ....technique, technico-commerciale, puis commerciale, j'ai fini les 8 dernières années de ma carrière dans le marketing , à faire des lancements de produits et je pense pouvoir dire que biaiser une analuse d'intérêt ou d'impact sur un panel en occultant les "j'aime pas" est un facteur de plantage de lancement de produit.
(je précise que je n'ai pas fait d'école marketing, mais j'y suis arrivé par l'expérience technique et commerciale ... je ne fonde mes remarques que sur ma propre expérience)
Je porte donc un peu d'intérêt à la façon dont les méthodologies technico-commerciales et marketing sont enseignées, et on retrouve de temps en temps sur H&O ces genres d'enquêtes postées par des étudiants qui viennent sonder les "vieux voileux" que nous sommes ici (nombreux).
Et parfois je m'interroge ....
Puisse cela vous être utile ...
*Et surtout, pour rejoindre Arzak ... pensez bien que vous ne vous adressez pas à vos potes sur un fessebouk quelconque .... mais à des clients ou tout au moins à un "panel" d'étude ... alors de grâce, peaufinez, soignez votre boulot avant de le mettre en ligne ....réfléchissez à vos logiques de questionnements qui si elles sont mal faites peuvent vous conduite à faire fuir tout un panel et ignorer totalement que certaines de vos propositions ne conviennent pas aux sondés ... et ( je transpose ça dans mon expérience marketing) que par exemple un lancement de produit (terme élargi volontairement) risque de se planter ....

Bon courage pour la suite du travail !

20 jan. 2021

Je suis entièrement de l'avis de Domnomade.

Un questionnaire doit rester complètement ouvert sinon il est biaisé et ne peut rapporter de fruits vraiment éclairants.

Une autre façon de "fermer" le questionnaire est d'imposer à ceux qui veulent répondrent d'avoir un compte, un mot de passe chez gogol ou autre.

Un questionnaire qui pourrait intéresser le plus grand nombre (ne pas oublier que répondre à un questionnaire prends du temps et est donc fait par "gentillesse") est qu'il soit ouvert (au niveau question-réponses) et au niveau de l'accès simple et direct (ce qui n'es pas le cas ici)

Il y a eu d'autres nombreux questionnaires sur hisse et oh, à accès simples et directs, qui ont occasioné beaucoup de réponses, c'est à réfléchir...

Je n'ai pas répondu à ce questionnaire (que je ne connais donc que par la lecture des posts ci-dessus) parceque je n'ai pas de compte sur le site demandé et ne souhaite aucunement commencer une telle démarchejuste pour répondre à un questionnaire.

A méditer lorsque l'on souhaite un vrai succès à une démarche entreprise qui s'adresse (potentiellement) à un large public.

25 jan. 2021

Pour satisfaire à Arzak, peut-être Survey Monkey serait à utiliser.

25 jan. 2021

Entièrement d'accord avec DomNomade et Arzak.
Je m'apprêtais à répondre, pour le côté "voile traditionnelle", mais j'attendrai que PL-BREGEON revienne en ayant tenu compte de vos suggestions.

25 jan. 202125 jan. 2021

Amusant de voir l'INB s'interesser à la formation voile quand on à testé les résultats de leur filière BPJeps ..
Bon j'ai complété le questionnaire, car de tte façon la variété des formations offertes ne peut qu'être un plus puisque qu'en France ou il n'existe pas grand chose ...

25 jan. 202126 jan. 2021

À vrai dire, je n’ai pas bien compris l’objet de l’étude. Il s’agit clairement de formation à la voile traditionnelle pour le transport de fret, se distinguant ainsi des autres formations maritimes.

Mais pour qui ? En partant de quel niveau ? Dans quel but ? Pour obtenir un diplôme ? Qui permettrait l’accès à quoi ?

25 jan. 2021

On peut se demander si le rédacteur de l'étude à lui même compris l'objet de cette étude. En fait, il s'agit d'un fantasme qui existait déjà à l'ECB (l'ancêtre de l'INB) en 1980. Il s'agissait à l'époque de former les marins-pêcheurs à la voile, ce qui n'a évidemment jamais eu lieu. Aujourd'hui, l'INB rêve apparemment de former les futurs matelots de cargo à voile...

25 jan. 2021

Et pourquoi ne reflechissent-ils pas à proposer un Yachtmaster Français pour les plaisanciers ?..
Ca pourrait être un peu plus utile en voile que le permis hauturier ...

26 jan. 2021

Hors sujet, trebor, comme d'habitude : il s'agit d'un questionnaire sur la formation de matelot de transport de fret à la voile. Rien à voir avec la formation de plaisancier. A lire sur le site de France culture un article sur le système Seawing développé par Airseas, sur le marché en 2021. Il s'agit d'une aile de 1000 m2 hissée en haut d'un mat de 30 a 35 m. La voile développe une puissance de traction de 100 tonnes et tirer des navires qui font 200 000 tonnes et 300 mètres de long. Chaque navire équipé du système Seawing peut économiser de 20 à 45 % de carburant. La formation des matelots consistera à apprendre à appuyer sur un bouton, puisque toute la manoeuvre est automatisée....

26 jan. 2021

Oui je sais bien que c'est pas la question initiale, comme d'habitude quand on est en taverne on peut aussi poser des questions "annexes" du moment que cela reste courtois. Par ailleur rien n'indique dans le questionnaire que ce soit pour la formation des futurs equipages des cargos à voile, si c'est le cas le terme de formation voile traditionnelle est bien mal choisi.

26 jan. 2021

D'accord avec Chemistrebor : "dans le cadre d'une formation de technico commercial", la suggestion d'étudier l'intérêt d'un brevet niveau professionnel pour la plaisance à la voile, vaut bien celui d'un brevet professionnel pour la marine marchande à la voile.

30 jan. 202130 jan. 2021

Un exemple de formation voile qui serait bien utile (à partir de 06 mn). Les stagiaires partent sur leur support en solo ou en duo, et un coach donne des exercices de manœuvre diverses en direct sur le plan d'eau...
Curieux que jamais un organisme en France n'ait pas pensé à ce type de presta. L'astuce c'est peut-être de s'inscrire à ces trainings conçus pour la régate, même si on n'a pas pour objectif de régater mais ca implique d'avoir ou de disposer d'un mini 6.50 ou alors de le faire sur son bateau en cours particulier. Mais c'est vraiment dommage qu'il n'existe pas un programme complet similaire avec une certification de compétence pour la plaisance..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (5)

novembre 2021