Quelles ont été les causes de la disparition des CNSO (chantiers naval du sud ouest)?

Bonjour,

Généralement les critiques sur les bateaux fabriqués par les CNSO sont plutôt flatteuses, les utilisateurs semblent très satisfaits. Les voiliers sont qualifiés de spacieux et bon marcheurs dans leurs catégories respectives.
Les prix (d'occasion maintenant) sont très abordables comparés à des bateaux de gamme similaires.

Est ce que quelqu'un, proche de ce chantier naval, connaitrait les raisons de la fermeture de ce constructeur qui semblait pourtant capable de perdurer.

L'équipage
23 juil. 2018
23 juil. 2018

(oups...: cnso = constructions nautiques du sud-ouest)

Les causes ?c'est beneteau et jeanneau :-)

23 juil. 2018

De mémoire lointaine ,et aussi surement de souvenir de ragot de ponton avec relents de :blabla: Je me demande si la gamme des Mikado ne les à pas foutu dedans également .

23 juil. 2018

Les Super Dorade et les Shellfish n'étaient pas vraiment des bons bateaux. Pas très chers, mais des veaux.

23 juil. 2018

super dorade et sellfish bien antérieurs à la disparition du chantier donc certainement pas la cause , je pencherai plutôt pour l'avis de Loupeis , comme beaucoup de petits chantiers qui se sont lancés dans la construction de grosses unités ,

24 juil. 2018

Je réagissais seulement au post initial qui disait que CNSO avait fait de bons bateaux.
Le Super Dorade et le Shellfish ne sont effectivement pour rien dans l’echec de la boîte.

23 juil. 2018

Il me semble que ce fut les derniers dans la gamme , avec le super mikado si je ne m'abuse. Et après hop , rideau . Je crois quelques soucis avec ces derniers , mais vraiment c'est seulement que ce que je crois . Avant de me faire scalper , j’espère et je me doute qu'il doit y avoir des proprios de ces modèles pour en dire plus ; je vais aller mettre mon bonnet de laine bien de saison.

25 août 2018

il n'y a jamais eu de Supermikado sorti du chantier.
Il sortait 8 à 12 Mikado par an du chantier ce qui pour l'époque était énorme.
L'âge du propriétaire surtout à provoqué l'arrêt du chantier qui n'était pas un petit chantier.
Dans les 70 80 au CNIT l'exposition des bateaux CNSO était un des plus gros stands du salon nautique ; le Mikado a été pendant de nombreuses années le plus gros bateau exposé à cette occasion.
les Samouraï, Karaté, Daïmio ont été de gros succès commerciaux...

23 juil. 2018

Ce Skywalk.....quel curieux....! :heu: :tesur:

24 juil. 201824 juil. 2018

Si je vous lis, ça ne tient à pas grand chose...en fait...un ou deux modèles "moins populaires", ou dépassant les possibilités du chantier et on ferme...
Pourtant, je ne sais pas si on peut comparer mais, Amel en misant sur les grosses unités de qualité et Wrighton pour les petites, on réussit à survivre à la concurrence des gros chantiers...et ceci pour la France, car à l'étranger, dans les pays nordiques, d'autres "petits" constructeurs ont également bien réussi à résister aux mastodontes hexagonaux.

24 juil. 2018

j ' ai entendu dire par quelqu'un qui bossait à CNSO que le boss avait jeté l ' éponge à la suite d' un conflit du travail très dur , qui avait mal tourné . Le stock de résine avait été catalysé par des grevistes , entre autres sabotages . Il est dit également que les grévistes voulaient obtenir la même chose qu' aux chantiers DUFOUR . Sous toutes réserves .

24 juil. 2018

exact oceanis.
Difficultés financières plus fronde syndicale qui c'est soldée par l'incendie d'un atelier. Le patron a jeté l'éponge.

Il voulais en plus faire des ''bateaux pas chers'' et ça n'était pas forcément le plus facile....

Le mikado a bien fonctionné et a été fabriqué pendant longtemps après la fermeture du chantier.

24 juil. 201824 juil. 2018

C'est triste...
Et le "patron" en question, est ce qu'il s'est lancé sur autre chose?
Comment le Mikado a-t-il pu être fabriqué après la fermeture du chantier (reprise des plans par un autre chantier?)

24 juil. 2018

et quand on t'aura dit ce que faisais le patron, tu nous demanderas des nouvelles du beau frère?

C'est le fils qui a continué a fabriquer des mikados. Aujourd'hui faut éviter de lui parler construction navale.

24 juil. 2018

Non, mais ça peut être intéressant de savoir si ce gars qui fabriquait a priori des bons bateaux s'est mis à collaborer avec une autre marque ou a lancé une autre boite dans le domaine de la voile.

24 juil. 2018

.... erratum... visiblement il a repris la construction navale....

24 juil. 2018

Tu parles de Pierrot, qui fut mon voisin à St Cyp ? Il avait alors un Shogun.

J'ai eu un Samourai et un Karaté première version ; deux excellents bateaux mais à la finition trop simple même pour l'époque. En occase ils étaient parfaits !
Le carré dinette du Karate était particulièrement mal foutu, impossible de s'asseoir sans se cogner les genoux.

24 juil. 2018

Le sport n'est apparu qu'ensuite. Pierre Yves Charbonnier a couru sur un des tout premiers modèles.
Sur le mien la cabine arrière servait d'immense fourre-tout. Un bon souvenir que ce bateau particulièrement raide à la toile et bien construit, mais peu habitable pour sa longueur.

24 juil. 2018

c'était un cabine arrière ? Un concept amusant pour cette taille de bateau, mais pas top pour l'emménagement. Le sport était plus dans le ton.

25 août 2018

le Karaté NV dès 1979 avait un carré avec longue table centrale avec 2 couchettes superposées sur chaque bord très confortables.

25 août 2018

il est toujours dans la construction navale de grands bateaux et à haut niveau...

24 juil. 201824 juil. 2018

à la fermeture du chantier une partie des moules est partie à ''la fosse bernard" une friche minière du nord de la france. C'est mon oncle qui les avait rachetés. Il rêvait de faire des bateaux mais n'avait pas assez de savoir faire. il en reste encore peut être quelques pièces dans le dernier hangar qui reste là bas...

www.google.fr[...].131875

24 juil. 2018

Histoire triste , comme Dufour , un chantier coulé par ses employés , par ideologie . C ' était l ' époque de la théorie de l ' autogestion qui prétendait virer les patrons .
mon grand père disait ; " Si tu craches en l ' air , ça te retombe sur la gueule "

C'est ce qui différencie le marin.
Pour que ça lui retombe sur la gueule, lui, il doit cracher au vent.

24 août 2018

Bonjour, j'ai croisé, au hasard des pontons et au Cap D'Agde, un des grands 'architectes' ayant participé au projet CNSO Shogun. Il a reconnu mon bateau immédiatement, ému. Je lui ai posé 2 questions: la première est celle de ce post. Et pour lui, la disparition du chantier a été l'élection de Mitterrand, qui a entrainé la fuite des capitaux et des acheteurs, et suivant ses dires, la mort de 50% des chantiers.

25 août 201825 août 2018
25 août 2018

Faux : les autres chantiers n ' ont pas été touchés , y compris le chantier Dynamique avec lequel j 'étais en rapport . Par contre le conflit du travail encouragé par l' élection de Mitterrand et l ' envie des syndicalistes de CNSO de s' approprier " l' outil de travail " a été la cause de la décision d' arrêter le chantier . Et on passe sous silence les sabotages .

25 août 2018

Quand on regarde la gueule des bateaux.... c'est facile à comprendre
Ok je sort !!

25 août 2018

Giscard à la barre et Mitterrand aux écoutes ça a tout changé.

25 août 2018

si j' ai bien compris ,

c' est la faute aux grévistes qui ont saboté leur outil de travail
c' est la faute à Mitterrand qui à fait fuir les clients
c' est la faute aux clients qui sont partis ailleurs

Mais pourquoi les ouvriers ont ils fait grève ?
Mais pourquoi Mitterrand n' a pas fait fuir les clients Beneteau/Jeanneau/Kelt ?
Mais pourquoi les clients sont ils partis chez les autres constructeurs ?

Personne ne parle de gestion , de qualité de fabrication de choix stratégiques (de mémoire c' était plutôt low cost).

Et puis , regardons ce que proposait la concurrence française à la même époque ...... Je crois que la réponse est là !

25 août 2018

Je confirme pour la fabrication « low cost «  voire très low cost du karaté, tout au moins le NV

26 août 2018

Qualité de fabrication: ce bateau de 1983 (Shogun) ne fait toujours pas d'osmose après avoir macéré 35 ans dans de l'eau salée. Je ne comprends pas comment c'est possible. La coque et les ponts n'ont pas bougés, alors que j'ai vu des bateaux de ces années très rafistolés. Mais les finitions intérieures sont à ch.er. , c'est incontestable ;-) La concurrence présentait beaucoup mieux.

26 août 2018

a bon je serait très curieux de voir cette fameuse coque car j ai vue un daimio bouffé d osmose , d ailleurs c était plus des cloques mes des énormes boule de vinaigre qui avait

26 août 2018

Abandon de l épikote , il me semble, avant la production des daïmïo

26 août 2018

Volontiers..il est au cap d'Agde. Tu viens quand ?

26 août 2018

Je ne comprends pas ce que tout le monde semble entendre par "mauvaise qualité de finition" des voiliers CNSO. Est ce que vous pourriez donner quelques exemples?

Concernant leur qualité, j'ai un de mes potes qui en a racheté un, un karaté, la coque semble neuve, le pont et les haubans n'ont pas bougé, mais l'intérieur était complètement endommagé (le bateau avait été laissé ouvert quelques années en cale sèche) donc difficile de juger les "finitions".
Concernant l'osmose, on m'a dit ici que ces bateaux étaient construits en résine epikote, considérée comme insensible à l'osmose.

26 août 201816 juin 2020

Le Shellfish effectivement, était en épikote...
Pour l'osmose des autres, une héonautes dont la mère était salariée racontait ici que le patron était un maniaque de l'ébulage parfait.
Pour mémoire, les voiliers dont les noms faisaient plutôt référence aux arts martiaux étaient de Bigoin et Duvergie, les autres comme le Daïmio de François Sergent.
Cela fait vingt ans que j'ai du plaisir à faire naviguer des Jidzo de six mètres.

;-)

26 août 2018

Un exemple parmi d autres : autour de chaque couchette cercueil, le bordé était en « fibre apparente « . Même pas une couche de gelcoat pour protéger le dormeur des échardes.
La construction est assez légère. Le bordé, dans son 1/3 avant est tellement souple qu on peut le faire ployer d une pression de la main. Une connaissance qui a fait un TdM avec un karaté NV a eu la bonne idée de renforcer cette partie de la coque par l intérieur; c est tout de même une partie qui est soumise à des pressions importantes.

26 août 2018

A l'époque les concurrents du Jidzo c'est Kelt 6.20 ,Flirt de Jeanneau... ? :reflechi:

26 août 201826 août 2018

Bordé trop fin également sur Daïmio et Jidzo, de l'autre architecte où une lisse en oméga aurait été bienvenue... :reflechi:

26 août 2018

L'épikote est une résine époxy (marque déposée de Shell). Donc pas d'osmose....

26 août 201826 août 2018

Merci Fregoli. L'énigme serait alors résolue. Drôles d'incohérence quand même. Des résines de qualité , un accastillage surdimensionné.. mais des finitions à faire peur. Et un coup d'entretien ridicule. On apprends beaucoup sur hisséo ;-)

26 août 2018

Quand on parle low cost ce n' est pas que pour l osmose ! D ailleurs à l époque on en parlait pas ... C est un problème de finition et d image .

26 août 2018

Il a eu des réussites comme le samouraï . La stratégie était de faire des bateaux peu chers , sans lésiner sur la solidité ni sur les qualités marines mais seulement en négligeant l ' esthétique . Beaucoup d ' acheteurs qui ne pouvaient pas s' offrir des Jeanneau , des Benetau des Kirie et autres ont pu grâce à CNSO avoir accès à la plaisance

26 août 201816 juin 2020

L esthétique, c est une affaire de goûts. Je trouvais mon karaté NV très élégant dans sa robe bleu marine...

26 août 201816 juin 2020

Pub de l'époque : La mer accessible à tous !
;-)

26 août 2018

C'est bien terminé ...

26 août 2018

c' est une histoire lamentable .

26 août 2018

Par contre il serait intéressant de savoir la cause du conflit social .

condition de travail ? salaires ?

Est ce le conflit social qui à fait chuter les ventes ?
ou la chute des commandes qui a engendré le conflit ?

Ne serait ce pas le renouvellement de la gamme qui n' a jamais vraiment pu se faire ?

En 1982 , j' étais jeune matelot sur un bateau Hydrographe et à bord quand le sujet voile était abordé, on parlait Finot , Mauric , Harle ,Joubert&Nivelt . Les chantiers qui ne travaillaient pas avec ces archis étaient un peu mis de côté , on en parlait peu . Voir mal ...
Je n' y connaissais rien , j " écoutais et cela a influencé mes choix .

C ' est certainement très injuste , mais c' est ça une entreprise :

Une image , une réputation , des signatures pour valoriser un produit qui à la base n ' est pas le meilleurs mais qui le deviendra dans le subconscient du client ... Et en plus si votre produit est vraiment le meilleurs , alors là c' est la réussite ! Et là faut penser à renouveler votre production ....Sinon , vous êtes mort. C 'est un passage très difficile ...
Ne pas choquer la clientèle fidèle .
Apporter de l' innovation et non de la révolution .
Attirer de nouveaux clients .
Ne pas exploser les coûts de production .
Communiquer , communiquer , communiquer
Vendre au prix du marché.

autant de choses très compliqués à faire et qui coule beaucoup de bonnes entreprises.

26 août 2018

Moi quo a l époque naviguai sur un muscadet le karaté me faisait rever même maintenant je trouve pas les bateaux recents plus beaux
ils sont plus confortables c est vrai plus esthétiques sûrement pas avez vous vus les nouveaux beneteaux avec leur enorme arceau??

28 août 202028 août 2020

Bonjour, apparemment je relève un vieux sujet, je suis en recherche d un 1er voilier, j'en visite pas mal, des propres et jolis, comme le dernier gibsea28 mais qui a des soucis moteur et voile pourrie , mais , celui qui m a le plus fait craquer, est un shellfish, pourtant, il est pas très beau a voir et a besoin d'une réno. On me le déconseille, il devrait revenir plus cher qu'un duffour ou gibsea, j'essaie de ne pas craquer, faut avouer que l’intérieur n'est pas sexy, mais, va savoir pourquoi il m'atire???? je suis un novice de chez novice :)

28 août 2020

Le shellfish a été mon premier bateau quand j'avais une vingtaine d'années. Il m'a emmené en Ecosse, en Afrique, aux Caraïbes. Il n'avait pas de moteur et je manœuvrais uniquement à la voile (rame et godille quelque fois). J'aimais : sa stabilité de route (j'étais en permanence sous régulateur Navik), sa vélocité au portant (+ de 160' de moyenne sur la traversée de l'atlantique), sa simplicité. Par contre il tapait comme pas possible au près et je réduisais très vite à cette allure (au delà de 4 noeuds c'était l'enfer dès le moindre clapot). La coque était de qualité, par contre, les aménagements étaient contreplaqué de bas de gamme. Un bon petit bateau, qui va vers ses 60 ans 😀

28 août 2020

Je connais à La Rochelle un KARATE qui est comme neuf.
Super entretenu par son propriétaire particulièrement méticuleux.
Ce bateau est absolument magnifique et est quasiment plus beau que quand il est sorti d' usine.
Il navigue (Irlande, Bretagne, ...)

01 sept. 2020

Bonjour à tous. C'est un vieux fil de 2 ans qui est arrivé sous mon nez je ne sais comment. Perso, j'ai possédé un Samouraï MK2 pendant plusieurs années qui m'a donné parmi les plus beau souvenirs de navigation.
J'ai également longtemps navigué sur un Saké (moins connu). Autant le premier était une bombe spartiate, autant le second était un mini hôtel flottant. Qualité marines médiocres mais habitabilité record.
Pour finir, j'avais lu en son temps un article, dans la revue "Bateaux" je crois, que le chantier n'avait pas de hangars suffisants pouvant dépasser les 3 mètres de large (Etonnant quand on voit les Mikado, Kendo et autres Shogun). Je ne sais pas si cette information est fiable mais il semblerait qu'elle ait joué un rôle dans la disparition de la marque. C'était une époque ou les bateaux de taille moyenne se sont mis à enfler de façon presque inconsidérée.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Attendre que ça fonde !

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (193)

Attendre que ça fonde !

février 2020