Quelle horreur ces éoliennes! ( page 2 )

Suite de la page 1 : www.hisse-et-oh.com[...]liennes

A Outremer : Je ne connais pas bien les systemes geothermiques mais c'est vrai que c'est tout de meme bien technique .
Mais tous les systemes recents ne sont pas non plus " des usines a gaz " .
Pour en revenir au systeme de ventilation double-flux du depart, ca reste quand meme simple : du tuyau galva ou plastique avec quelques amortisseurs de sons pour la partie tubage, et une grosse boite avec deux moteurs electriques simples, deux filtres, un radiateur , un ecran de controle, et un circuit electrique pas plus gros que ce que tu trouves dans un pilote automatique.
Les deux seuls points qui pourraient lacher sont les moteurs, et le circuit electrique . Mais les deux sont demontables facilement et remplacables.
Ma maigre experience en la matiere : 19 ans avec un systeme , avant qu'il ne soit demonté , mais pret a etre reutilisé ( maison demantelée ), et 8 ans avec une machine qui tourne toujours.
Aucuns problemes dans les deux cas, juste un probleme mineur au demarrage de la deuxieme machine ou il a fallu amener le circuit electrique a l'usine en Suede : le menu etait en suedois uniquement :-). (ne riez pas, le suedois technique est compliqué ! ) .
Entretien tres simple : changement de filtre annuel/ tous les deux ans , nettoyage d'une partie des conduits tous les 10 ans .

Bien d'accord pour les aides en isolation des maisons existantes. C'est ce qui se fait dans mon coin, et je crois qu'ils prennent effectivement le probleme par le bon bout.

A Calypso : Oui, des installateurs competents !!!
Mais aussi mettre les autres corps de metiers au gout du jour : parmi les " anciens " , bien peu comprennent les nouvelles techniques de constructions . Rien de pire pour un installateur de membranes que de repasser apres un plombier ou electricien non formé a la chose , quand la membrane se trouvait sur sa route. Une vraie boucherie, en general... Grrr !

L'équipage
08 déc. 2020
08 déc. 202008 déc. 2020

J'espère que es réponses ne sont pas limitées à 3 ;-)

Parmi les problèmes de l'isolation du bâti existant, deux me paraissent plutôt négligés:
Par l'extérieur: beaucoup de bâtiments ne sont pas vraiment compatibles avec une véture ou similaire.
Par l'intérieur: cela diminue la surface habitable de manière pas négligeable. Au prix du m² en ville, qui souhaite perdre des dizaines de milliers d'euros, en plus du coût des travaux?

L'isolation thermique pour qu'elle soit vraiment performante, elle ne peut être faite par des gens payés au lance-pierre. Il faut du temps, beaucoup de temps, pour avoir du bel ouvrage.
Juste un exemple: couper un peu court l'isolant permet de le mettre facilement en place, et vite; mais thermiquement, c'est un désastre.

Après le premier choc pétrolier (1973), la règle pour financer des travaux visant à économiser l'énergie était un retour sur investissement en moins de 7 ans.
Et qu'est-ce qui s'est le plus vendu : les fenêtres à double vitrage étanche, totalement marginales pour les économies d'énergie, mais améliorant tellement le confort acoustique et en supprimant l'effet de paroi froide contre la vitre.

08 déc. 2020

oh coté fenetres leur remplacement par des doubles vitrages c'est vrai que le gain est marginale mais ceux qui les changent l'isolation n'est pas forcement leur motivation ,c'est plus prosaïquement parce qu'elles sont cuite et avec l'aide et bien on met du double vitrage .

09 déc. 2020

Je ne suis pas d'accord, l'isolation n'est pas "marginale" (j'habite dans le nord-est) par exemple dans un appartement, ce qui constitue quand même la majorité des logements urbains.

De plus il n'y a plus l'effet de condensation sur les vitre en hiver.
Et en ville le confort auditif apporté par le double vitrage permet aussi de mieux dormir la nuit, et ce n'est pas du tout marginal !

08 déc. 2020

( fil classé en mode discussion, donc nombre de réponses illimités, si j'ai bien compris le binze)
🤓

08 déc. 202008 déc. 2020

L'isolation thermique, comme beaucoup d'autres corps d'état du bâtiment, DOIT être faite par des gens COMPETENTS et donc pas payés au lance-pierre. OK.

Plus beaucoup de jeunes pour travailler dans cette branche (c'est dur, c'est lourd, il fait froid, etc...).
L'orientation faite dans le collège pour la poursuite d'études est catastrophique, je résume: t'es pas bon t'iras dans le bâtiment ...

08 déc. 2020

et j'apprends qu'au niveau scolaire les eleves Français sont les derniers de la classe en Europe en math ..ça promet pour l'industrie !!!

08 déc. 2020

pour en revenir aux éoliennes n'en déplaise au soit disant écolo , sans le nucléaire point de salut .. le reste n'est qu'un appoint ...électoral .Et qui trouvera vite ses limites lorsqu'il sera partout en place .

08 déc. 202008 déc. 2020

Je ne vois pas ce qui vous fait dire que " beaucoup de bâtiments ne sont pas compatibles avec une vêture ou similaire ".
Il suffit de réfléchir un peu et d'adopter la technique en adéquation avec le problème rencontré.
Autant ré-isoler par l'intérieur est à peu près impossible sans déséquiper totalement le logement, envoyer les occupants à l'hôtel pendant la durée des travaux, et de toutes façons, tu as un pont thermique à chaque mur de refend.
Par l'extérieur, le logement reste habitable, les équipements sont conservés et tu as une isolation homogène en créant un cocon. Cel implique aussi de remplacer les anciennes menuiseries extérieures même en double vitrage par des menuiseries à rupture thermique, qu'elles soient en alu ou en PVC.
Economiquement, c'est le plus rentable, et on sait le faire.

08 déc. 2020

Je rajouterai également perte d'une importante inertie thermique dans le cas d'une isolation intérieure, ce qui favorise plutôt une isolation extérieure quand c'est possible.

09 déc. 2020

A condition d'aimer vivre dans un monde de cubes avec des trous en guise de fenêtres... Comment isoler par l'extérieur une maison à colombages ou en belles pierres apparentes ?

09 déc. 2020

Oui, d'où le " quand c'est possible" de la fin du message. Je ne prône pas l'isolation extérieure du château de Versailles...
Mais tu avouera qu'il y a quand même pas mal de " cubes avec des trous" dans les constructions existantes ,dont une isolation extérieure ne changerai pas grand chose à leur aspect extérieur.
Comme les célèbres " Maisons Goéland", en Bretagne 😁

10 déc. 202010 déc. 2020

Frégoli, tu peux habiller ta façade isolée comme tu le veux, c'est ce que l'on a fait dans le vieux Montpellier.

10 déc. 2020

@Tangalo, va essayer de faire une demande de travaux pour un immeuble Haussmanien tout sculpté à Paname, en demandant de mettre du bardage... ce sera refusé.
J'ai vécu à Paris dans des appartements avec chauffage collectif, robinets de chauffage grippés en position ouverte, la régulation de température se faisant par l'ouverture des fenêtres.
C'est hélas très courant là-bas, souvent avec des chaudières datant de l'âge du bronze...

Si mon témoignage peut servir à quelqu'un, j'habite une maison de ville (mitoyenne des deux côtés) qui a été isolée par l'extérieur. Quel confort!
Je ne l'ai pas connue sans, mais j'ai eu exactement le même type de construction (années 50, murs en pierres non doublés), et c'était le jour et la nuit.
A l'époque où j'ai fait isoler, certains crétins "d'architectes conseil" de la ville interdisaient de faire ces isolations....parce que ça "dénaturait le style" ... de maisons très laides par ailleurs.

08 déc. 2020

LES ECOLOGISTES N’EN VEULENT PAS

Avec la technologie de la fusion du nucléaire, on nous propose une énergie potentiellement infinie, totalement renouvelable et non polluante.
Pourtant LES ECOLOGISTES N’EN VEULENT PAS en affirmant qu’en entrant dans une ère de fusion, notre énergie sera limitée.

« Le réacteur à fusion nucléaire repose sur le même principe qu'au sein d'une étoile. C'est de l'énergie propre. Mais de nombreux obstacles doivent être surpassés pour un véritable usage. Les recherches avancent, et ce réacteur chinois s'inscrit dans un projet international réunissant 35 pays.
Un « soleil artificiel » n’est pas réellement la reproduction d’un soleil au sein d’un laboratoire, tel qu’une imagerie hollywoodienne pourrait le représenter. Il s’agit plus spécifiquement d’une machine sous forme de réacteur à fusion nucléaire.

Depuis 2006, la Chine dispose d’un engin de la sorte, appelé Experimental Advanced Superconducting Tokamak. Depuis quelques années, un nouveau projet plus performant est en travaux : HL-2M Tokamak. Ce réacteur vient d’être activé pour la première fois, comme l’a annoncé la Chine le 5 décembre 2020. »

Les réacteurs à fusion nucléaire sont une promesse énergétique pour le futur, en tant qu’énergie propre SANS EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE NI DECHETS POLLUANTS. Les recherches de la Chine pour HL-2M Tokamak sont inscrites dans des objectifs nationaux mais, sur le plan scientifique, cela fait aussi partie du projet international ITER, impliquant 35 pays. L’objectif est d’atteindre la première installation de fusion atteignant une quantité d’énergie nette — plus d’énergie produite que d’énergie nécessaire pour fonctionner.

08 déc. 2020

je met une étoile

Mais mais , observez bien , dans certain milieu écolo il y a des fissures concernant le nucléaire le rejet est moins évident maintenant que l'on commence les implantations d'éolienne un peu partout chez nous ..ils observent aussi que ça pose aussi certaines question . Sur le papier c'est super mais en vrai c'est autre chose

09 déc. 2020

Il y a différentes forces de pensée écologistes en fait. Être contre le "100 % nucléaire" car on comprend bien que les besoins réels ne peuvent pas être couverts sans cette technologie ce n'est pas la même chose qu'être contre la moindre petite source nucléaire et on adapte notre consommation avec toutes les ressources renouvelables.
Les 1ers (dont je me sentirais proche) sont plus pragmatiques, les autres sont pour un idéal de société ou de civilisation à recréer.
Mais ce qui fut très dommageable c'est l'intox énorme sur les données et sur l'information du nucléaire. Comme sur beaucoup de sujets, les citoyens électeurs n'ont pas eu accès à des informations objectives pour se positionner et faire des choix en toute connaissance.

Avec le temps, malgré tout, des morceaux de vérité apparaissent et c'est peut-être la raison de cette fissuration, dans les écolos au sens large.
Finalement c'est quand même un constat général, on vit dans une démocratie avec des élections, mais les éléments de réflexions sont trop manipulés, ce qui fait que les choix sont partiellement biaisés.

10 déc. 2020

On a un projet pilote international, flûte le nom m échappe, près d aix

08 déc. 2020

C'est plutôt sain de constater que certains écolos evoluent. Ça prouve encore une fois que le mouvement n'est pas uniquement constitué " d'ayatollahs verts " comme certains voudraient nous faire croire.
Une chose, c'est la récente mise en avant dans le débat du problème du CO2,chose pour laquelle il est vrai que le nucléaire est avantagé.

Quand aux différentes promesses venant du monde nucléaire, j'attends de voir !
Méfiance, on a l'habitude du bourrage de mou avec eux : un exemple, le coût final d'une centrale vs son coût annoncé.

Comme le dis si bien Calypso :
" Sur le papier c'est super mais en vrai c'est autre chose "
AMHA bien sûr, mais ouvert au changement d'opinion !

08 déc. 2020

Quand j'écris que des bâtiments seront difficiles à isoler par l'extérieur, je pense aux immeubles haussmanniens, à ceux de la place des Vosges, à tous ceux qui relèvent des monuments historiques, ...
Ceux des années 70 avec les façades entièrement vitrées, ... tous les bâtiments des campagnes reflets de la diversité régionale.
Au final, cela en fait beaucoup.
Ce serait bien que nos écolos nous dénombrent les bâtiments réellement isolables et que ce soit économiquement viables pour celui qui paie l'isolation.

08 déc. 2020

Et si au lieu d'isoler à coup de € et de parler d'amortissement on mettait un vêtement de plus? Et on ne vivait pas à 25 deg à l'intérieur?

Chez moi, pas de chauffage pendant 7 mois par an, il fait 13 - 15 degrés dehors, du coup 15 - 17 dedans. Que vouloir de plus?

Et pendant les 5 mois d'hiver on chauffe la cuisine et le salon à 15 degrés. Pas de chauffage dans les chambres ou la salle de bain, rien dans le bureau ou le couloir, rien dans les toilettes, donc pas d'hésitation pour ouvrir les fenêtres et aérer.

En tee-shirt en été, et en tee-shirt avec polaire en hiver.

On veut de la décroissance, diminuer la consommation... Donc pour moi développer des techniques de construction, encore de l'industrie, des matériaux pas vraiment recyclable, du transport... Et tout ca pour ne pas mettre un pull?

On s'habitue à vivre dans un environnement mois chaud a tel point que rendre visite à des gens qui chauffe à plus de 20 deg devient inconfortable.

Chez moi on construit une ferme de 135 éoliennes. On nous a dit que l'on sera en surproduction d'électricité. A tel point que l'on est aussi en train d'installer un cable sous-marin pour exporter le surplus. Dans 5 ans tout devrait être opérationnel et on planifie la fermeture de l'usine qui produit l'électricité aujourd'hui.

On verra dans 5 ans si c'est réaliste ou de l'ordre du fantasme.

08 déc. 202008 déc. 2020

A mon avis,et meme si je comprends ton point de vue, la question de la temperature finale interieure peut aussi etre consideree comme accessoire.

En hiver, il te faudra chauffer de toute facon, a 15, 20 ou 25 degrees.
La bonne question a se poser est la suivante : ou faut-il mieux mettre son argent ? ( et donc sa pollution ? )
Acheter du combustible pour se chauffer , ou bien depenser cet argent en isolation / systeme energetique econome pour justement diminuer la depense/pollution en combustible ?
Je ne connais pas ton cas, mais peut etre que " développer des techniques de construction, encore de l'industrie, des matériaux pas vraiment recyclable, du transport " permettrai de diminuer tes depenses/pollution en combustible,et serai donc rentable economiquement et ecologiquement au final .

Un mal pour un bien , en quelque sorte.
Tout en gardant les 15 degrees , et ton pull bien sur ! Mais ton chauffage tournera la moitie moins pour le meme resultat . C'est deja un peu de decroissance,ca, non ?

C'est une idee generale.
La reponse sera bien sur differente pour quelqu'un qui a 10 ha de foret pas loin et " fait son bois " lui-meme ,contre celui qui doit faire venir du petrole d'Irak pour sa consommation.

Une autre chose, c'est la sensibilite personnelle au froid. Pour faire simple et sans parler des personnes agees , malades ni des nourissons : il y a les " chochottes ", et les autres ... Tout le monde n'a pas des genes d'Inuit ! ( meme si cette sensibilite s'entraine, on est bien d'accord . Sans aller jusque la, mais c'est interessant : voir la preparation de Jean Louis Etienne pour son expedition au Pole Nord, par exemple ).

09 déc. 2020

A noter que la notion de grand confort thermique est vraiment très récent à partir des années 60
en même temps que l'explosion des lave linges frigos Télévisions salles de bain voitures, et le téléphone après grâce au formidables 30 glorieuses. Nos parents en ont vraiment bavé et la vie des femmes était particulièrement difficile. Les jeunes générations qui prétendent juger leurs parents et leur donner des leçons de vertus ne tiendraient pas le coup s'ils devaient vivre à la façon de leurs ainés.
A titre de consolation les gens des campagnes gardent les pieds sur terre à l'inverse des citadins des grandes villes complètement coupés des réalités.
A noter aussi que physiologiquement les enfants surtout et les vieillards sont naturellement plus sensibles au froid et à ses conséquences que des adultes au mieux de leur forme.

09 déc. 2020

Les " jeunes de maintenant" tiendraient le coup comme les " jeunes d'avant " si ils n'avaient pas le choix.
Ils choisissent le confort aujourd'hui puisqu'ils le peuvent, et tu aurais fait pareil a leur place en ton temps si tu avais pu.

Maintenant, jeunes vs vieux, citadins vs campagnards, bof...
Il y a sans doute moyen de faire mieux que d'élever les gens les uns contre les autres, quand il s'agit de trouver des solutions pour tout le monde , AMHA...

09 déc. 2020

Pour répondre à l'usage des éoliennes en amer, c'est vrai. Mais en aviation cela s'est rapidement gâté car il y a maintenant tellement d'éoliennes qui défigurent gravement le paysage et poussent actuellement comme des champignons qu'on ne peut plus vraiment compter sur ce type de repères pour se repositionner.
Il est vraiment dommage que très peu de concitoyens cherchent à admirer la magnifique France vue du ciel
et constater l'incroyable désastre visuel de ces forêt d'éoliennes. Les Centrales nucléaires sont franchement hideuses mais comme amers on ne peut pas les louper (d'autant qu'il est formellement interdit de les survoler, sous peine de se voir escorter par un chasseur de l'armée) les tours d'évaporation se voyant de très loin (à l'inverse des immenses antennes radio montant très haut et dangereusement peu visibles).

09 déc. 202009 déc. 2020

Une étude de l'ADEME avait conclu que les immeubles et maisons construits avant 1950 n'étaient pas si mauvais que ça au point de vue thermique et que, outre la rénovation et la régulation du chauffage, la seule isolation des combles et des double-vitrages pouvait se justifier au point de vue retour sur investissement... L'isolation par l'intérieur peut entraîner de graves désordres si faite sans discernement !
Par exemple :
www.apur.org[...]_03.pdf

09 déc. 2020

Merci pour le partage de ce document qui est très explicite.
Oui, chaque cas est différent et une étude poussée individuelle est de toute façon nécessaire avant travaux.
Pour la petite histoire,il y a un moment de ça je discutais avec un spécialiste de la rénovation de bâtis ancien à propos de l'éventuelle isolation d'un bâtiment en pierre( en Bretagne Sud, pour situer le climat). Si la solution pour la façade Nord a été vite trouvée, sa réponse pour la façade Sud, elle, m'a surpris : ne rien faire.
Cette facade étant bien abritée du vent par des murs de part et d'autre, il aurait été stupide d'après lui de l'isoler: il y avait plus à gagner à laisser le soleil chauffer ce mur , quitte à perdre des calories quand le soleil est absent, que de bloquer tout transfert avec de l'isolation.
Réponse contre-intuitive à première vue, mais qui au final a du sens.

09 déc. 2020

Outremer:
Les centrales nucléaires en bord de mer n'ont pas besoin d'aéroréfrigérants. Puisque le refroidissement est fait par pompage et renvoi d'eau de mer.
Les fleuves et rivières n'ayant pas assez de débit pour cela, en respectant une température de rejet acceptable, ont par contre besoin de tours de refroidissement.

Sinon avec les dernières décisions gouvernementales: voitures électriques, plus de chauffage au gaz dans les constructions neuves dès le 01/01/2021 (Pompili), ... ce n'est pas demain qu'on pourra se permettre de ne plus augmenter les équipements de production électrique. D'ailleurs notre président a bien dit que 2 ou 3 EPR seront à construire d'ici 2050.

09 déc. 2020

visiblement nous ne sommes plus capables de construire une centrale nucléaire, voir le fiasco de celles en construction en France et en Finlande, et je ne parle pas de celle en construction en Angleterre qui est en train de mettre en faillite ce qui reste d' EDF.

Mais je fais confiance à nos hommes politiques pour en mettre d'autres en chantier...

09 déc. 2020

Mocitoo.
Ayant eu la joie (si, si) d'être dans l'équipe de maîtrise d'oeuvre Sofinel (EDF + Areva) des EPR de Taishan, je peux te garantir que la construction peut-être faite en temps et en heures à coût contenu.
Ne surtout pas imaginer qu'en Chine, ils en sont toujours au panier d'osier pour évacuer les gravats; ils n'ont rien à nous envier en matière de génie civil.

Pour tenir coût/qualité/délai, il faut mettre les moyens adaptés; ce qui, pour moi, n'a pas été fait à Flamanville ( pilotage EDF) ou Olkiluoto (pilotage Areva). En particulier l'absence de grue géante et nombre insuffisant de compagnons. Auquel on peut ajouter une rupture dans la transmission des connaissances (délai entre les deux générations de réacteurs) et le principe de précaution poussée à l'absurde.

Si en plus le constructeur est un ponte de l'embrouille (pas vu, pas pris!) et qu'il y a un gendarme qui fait bien son boulot, il est compréhensible d'avoir des dérives.

09 déc. 2020

c'est bien ce que je dis, nous ne sommes plus capable de construire une centrale en France...tant mieux de mon point de vue.

09 déc. 2020

Au départ c'était sous License GE, et maintenant l'essentiel de nos moyens a été vendu aux américains, en plus agrémenté d'un coup tordu visant un de nos cadres pour lequel notre pays s'est couché.
La boucle est bouclé. A ce stade la on n'a plus rien à faire à vouloir jouer dans la cour des grands.
Notre Pays a le génie de passer à côté de la plaque (cf le Micral, premier microordinateur, etc..).

09 déc. 2020

on pourra peut etre recupérer le Charles de Gaulle lorsqu'il sera remplacé pour produire de l'éléctricité et ainsi éclairer tout Brest au moindre frais

09 déc. 2020

Calypso,
Tu ne penses peut-être pas si bien dire.
Il est évident que la DCN a une expertise certaine pour les petites chaudières nucléaires (sous-marins, PA).
Par ailleurs si les grandes économies ont besoin de beaucoup d'énergie et pour lesquelles l'EPR est pertinent, ce n'est pas le cas des petits états.
De là à imaginer adapter la chaudière nucléaire pour alimenter une dynamo, il n'y avait qu'un pas que la DCNS a franchi en 2011.
www.cio-online.com[...]55.html

Avantages: petites centrales, protégées par des mètres d'eau, refroidissement simplifié, ...

Mais la France n'a pas souhaité poursuivre le projet (arrêter, on sait faire par contre).
Il serait bien que des repreneurs se présentent.

09 déc. 2020

A propos des centrales chinoises à la sauce française, qui fonctionnent chez eux, à noter que pendant longtemps des Chinois branche atome étaient venus étudier en France à Saclay (ils avaient même proposé à un proche de repartir avec eux pour travailler chez eux). Du côté petit peuple, une Chinoise m'avait déclaré qu'elle repartait, la France n'étant désormais plus intéressante. Lors d'un reportage Français en Chine un maire, ayant vécu en France d'une ville chinoise, répondant à une vieille administrée sur un problème local, n'avait pas manqué de nous citer de façon péjorative par rapport au travail !

09 déc. 2020

arrêtons d'abord le gâchis, juste qques ex :
des bateaux branchés et chauffés sans personne à bord (le coût est mutualisé, facile ...)
des tours entières de bureaux éclairées la nuit
des façades de magasins éclairés à coup de projos halogènes de 500W des fois en plein jour
etc etc ...
.
il est clair qu'on ne paie pas l'électricité à son prix puisque largement subventionné et le démantèlement du nucléaire n'avait (jusque récemment) pas été inclus

09 déc. 2020

Si on veut absolument promouvoir l'H2 pour l'automobile et l'aviation, par la voie électrolyse, pour ne pas amplifier sa voie carbonée (le comble de l'écologie) on peut être certain que le nucléaire a un énorme avenir.

09 déc. 202009 déc. 2020

Outremer, tu as très probablement raison pour l'H2, mais pourquoi devrait-on utiliser de l'énergie nucléaire pour des "pseudos besoins" qui ne sont que des gaspillages inutiles ? Et pourquoi ne pas exploiter de façon intelligente les sources renouvelables au mieux de leur potentiel quand les conditions s'y prêtent ?
Peut-être que certains se souviennent d'une mode des années 1990 où on vendait des lampes halogènes de 500 W pour éclairer les plafonds des salons... Alors que maintenant avec des leds de grande surface, on peut éclairer un salon avec 100 W, voire moins. Nous avions aussi les appareils TV et magnéto qui consommaient 50 à 100 W en mode veille, c'est une aberration complète... Quand on analyse les besoins domestiques réels en électricité on peut vraiment avoir des surprises...

09 déc. 2020

L'H2 pour l'automobile,il faut l'oublier. Certains grands constructeurs auto l'ont compris et font marché arrière toute sur ce sujet. Pour produire suffisamment d'H2 pour nos 44 Millions de véhicules légers (donc sans parler des poids lourds et autres modes de transports), il faudrait doubler la production électrique nucléaire... Infaisable et encore plus infaisable avec des éoliennes.
Par contre les éoliennes pourraient peut-être produire de L'H2 pour des réseaux de bus et transports en communs...en incitant justement les gens à oublier leur voiture individuelle. Ça donnerait un but positif à ces champs d'éoliennes.

09 déc. 2020

L’hydrogène n’est pas nécessairement produite par électrolyse de l’eau. Elle l’est principalement par vaporeformage du méthane. C’est moins consommateur d’énergie, mais ça produit beaucoup de CO2 hélas.

09 déc. 2020

+1 à bil56

09 déc. 2020

@totor, j'ai bien compris le système des maisons étanches fonctionnant avec une ventilation double flux. J'ai lu dans des revues spécialisées que ce genre de maison subissaient de la condensation. Pourquoi ? Je ne sais pas. Si tu peux me renseigner. Quoiqu'il en soit, je n'aimerais pas une telle maison : J'aime bien respirer l'air pur de l'extérieur et entendre le chant des oiseaux. La technique est bien pour les économies d'énergie, beaucoup moins pour la qualité de vie. Et la qualité de vie, qui est essentielle à un bien vivre, ne cesse d'être massacrée par toutes sortes de nuisances visuelles, odorantes, auditives..

Le seul endroit où on peut encore se sentir "libre" reste la mer. Pour combien de temps ????

09 déc. 2020

@Abana; je pense que soit tu as mal lu, soit que les revues où tu as lu ça sont complètement à coté de la plaque, ou subventionnées par des pros qui racontent des conneries.
Informes toi auprès de vrais pros.

Toutes les maisons "étanches" que je visite sont performantes, et il y a même des maison à petit prix dans celles que je visite (certes de surface habitable très réduite)
Chez nous quasiment toutes les maisons neuves d'architecte sont très isolées et pompe à chaleur, parfois + poêle pour le fun et le plus.
Les maisons de constructeurs laissent plus à désirer, mais cela dépend des constructeurs, il y en a quand même quelques uns de sérieux (dans notre région)
Il faut arrêter de véhiculer des âneries ou des mensonges.

09 déc. 2020

Non, je ne sais pas où tu as pu lire ça, mais il n'y a aucune condensation, bien au contraire. Dans mon système perso, l'air entier du bâtiment est changé 6 fois par heure, et l'air y est toujours sec. J'habite pourtant dans un coin à flotte ! ( Ouest Irlande)
Pour preuve ,mon hygromètre électronique ne donne plus le chiffre, inférieur à sa plage de lecture.
Tout ce qui est livres et papiers se conserve très bien, et le cuir également ( ceux qui habitent dans des maisons humides me comprendront)
Le bois que je saisonne à l'intérieur atteint des valeurs de HR( humidité relative) très basses ( valeurs contrôlées à l'humidimetre.)
Donc non, aucune condensation / humidité, bien au contraire !

Pour ce qui est de l'air arrivant à l'intérieur du bâtiment, il est plus pur que celui qui est dehors.
Je m'explique : il ne passe que par du tubage métallique ( dans mon cas) , un "ventilateur" non graissé et un radiateur métallique.
Un pré-filtre grossier ( nettoyable a la soufflette) en amont de la machine filtre insectes et grosses particules.
Un filtre plus fin ( changeable) est placé en aval de la machine et filtre plus fin ( poussières/pollen, etc... ).
L'air qui arrive dans le bâtiment est donc le même que dehors, en plus pur. Ça n'empêche pas de sentir l'épandage du voisin, par contre. Mais tu n'as pas les mouches...
Pour ce qui est du chant des oiseaux, j'ai trouvé la solution : je vais toujours pisser dehors.
Pour finir et tordre le coup à une idée répandue, la ventilation double flux n'interdit pas d'ouvrir les fenêtres. C'est inutile pour ventiler, mais on peut le faire quand même.
En espérant que ça clarifiera ton idée sur la question.
(PS: je n'ai rien à vendre, et je te dirai en toute honnêteté si il y avait des gros inconvénients au système. Je pars bien sûr du principe que l'installation à été faite dans les règles de l'art, je comprends bien que ça peut couiller sévère si ça été mal fait dès le départ ! )

09 déc. 2020

Logiquement le principe du double flux c'est un échange thermique de calories entre de l'air nouveau entrant (mais froid) avec de l'air vicié et humide sortant (mais chaud). Donc l'humidité absolue de l'air global de la maison ne doit pas augmenter car il y a toujours de l'air extérieur amené dans la maison. S'il y a des points de condensation c'est que le montage est mal fait et que de l'air chaud et humide échange trop et atteint sa T°C de rosée. En fait c'est probablement un problème de réglage des débits d'air et quand il y a une personne qui prend une douche bien chaude durant 15 mn, l'augmentation d'humidité absolue de l'air aspiré par la VMC fait qu'il y a condensation au contact d'une surface froide. Les bons professionnels devraient bien maitriser ces questions car il y a des principes thermodynamiques à assimiler, mais un "prétendu" installateur mal formé peut faire n'importe quoi.

Je n'ai pas travaillé en système de ventilation de bâtiment mais sur les cylindres sécheurs et lits fluidisés industriels, et les histoires de condensations sont des phénomènes connus.

09 déc. 2020

La seule surface froide que rencontre l'air chaud en sortant est au contact du radiateur.( une bonne isolation de tous les tuyaux est obligatoire, soit dit en passant )
Ce qui cree un point de condensation , le seul qu'il y a dans toute l'installation .
Il se trouve a l'interieur de la machine , mais a l'exterieur du circuit, sans contact avec l'air qui circule.
Donc il n'y pas d'eau a l'interieur du circuit.
Le systeme est prevu de la sorte , il y a un petit tuyau qui evacue cette eau vers le circuit eaux grises.
( tres peu d'eau en sort dans mon installation. Quelques gouttes par-ci par la...).
Pour ce qui est des douches, ce type de maison est en general bien chauffée.( pas necessairement en chauffage artificiel, le soleil aide beaucoup ! ) . Quand c'est le cas, il n'y a pas le nuage de vapeur que l'on peut constater apres une douche dans une piece froide.

Pour ce qui est de l'installation, ca reste relativement simple si on est methodique. Je ne suis pas thermodynamicien et j'ai reussi tout seul a venir a bout de l'installation complete . Ca reste des bouts de tuyaux avec de l'isolation autour, rien d'extraordinaire non plus. Le plus deroutant est le reglage final de la machine , mais le manuel etait plutot bien fait .

09 déc. 2020

+2 à Bil56.
Sans compter la pollution lumineuse que les éclairages inutiles apportent.
www.anpcen.fr[...]/

09 déc. 2020

Il faut tout même se rappeler qu'au départ les éclairages publiques des rues étaient faits pour que les gens ne se fassent pas détrousser ou assassiner (ce qui d'ailleurs arrivé, faute d'éclairage, à celui à qui on doit en grande partie sa diffusion en France). La gabegie lumineuse nocturne est surtout concentrée dans les grandes agglomérations. A la campagne, passé 23h vous avez intérêt à ne pas oublier votre lampe de poche !!!

09 déc. 2020

pour ce qui est des maisons étanches , je connais un artisan qui en a demolis deux elles étaient devenu complement inhabitable ,pourri de bas en haut

09 déc. 2020

Je ne comprends pas comment peut-on vivre dans une maison "étanche" sans renouvellement d'air, cela veut dire que par les occupants, l'air se charge en CO2 + vapeur d'eau + VOC ?
(VOC = volatil organic compound)

Ou bien c'est quand la maison reste inoccupée longtemps, la VMC est stoppée (car on coupe le disjoncteur principal) et alors si l'air n'est pas assez sec, il peut y avoir des cycles de températures jour/nuit ou on passe régulièrement par le point de rosée. Là encore je trouve que c'est une faute de conception...

10 déc. 202010 déc. 2020

Theoriquement, on ne peut pas . Dans la pratique, sauf a atteindre au-dela de la norme passive , il y a toujours quelques grosses fuites. On ouvre les portes exterieures pour sortir, etc...
Bon, ca sent le fennec et il y a du moisi dans le coin des murs mais bon...

Pour ce qui est de laisser un batiment étanche inoccupé longtemps, je fais de la sorte : eteindre la ventilation, ouvrir les trappes qui donnent sous les toits ( l'espece de grenier est ventilé au faitage ) , ouvrir la porte du poele ( poele etanche equipé d'une prise d'air exterieure , ce qui crée un mouvement d'air avec le conduit lui-meme ). Je fais ca par acquit de conscience, tout en me demandant a chaque fois si ca sert a quelque chose... 🤔

09 déc. 2020

Arrete , José, je ne vais plus dormir la nuit avec tes histoires d'horreur 🤣 🤣 🤣 .

Plus serieusement, oui, ca arrive quand on tombe sur des guignols. Mais ceci n'est pas l'exclusivite des maisons etanches, ca a toujours existé . Dans le cas que tu cites, c'est tres probablement un positionnement de la membrane au mauvais endroit dans l'enveloppe exterieure . C'est un coup classique , fait par ceux qui ne comprennent pas ce qu'ils font.
Pourtant, cette methode de construction n'est pas nouvelle. Les premieres dans mon coin ont plus de 30 ans ( on ne parlait pas encore de la norme " maison passive " ), et plus vieux encore dans les pays Nordiques.
Donc bon, rassure-toi, la methode est eprouvée !
Reste qu'il faut qu'elle soit appliquée par des personnes competentes. ( au client de s'assurer que ca soit bien le cas avant de signer le cheque )

10 déc. 2020

La compétence est bien le problème dans toutes les nouvelles technologies. On veut les mettre en place mais sur le terrain les formations font défaut et ça conduit à des désenchantement. D'autant plus que les personnels pratiquant ces métiers y sont arrivés le plus souvent par l'échec scolaire. Il faut une solide formation pour appréhender ces évolutions.
Pour résoudre le remplacement du chauffage gaz par une pompe à chaleur j'ai trouvé un installateur ayant un BTS. Les autres envoyaient un commercial, grosse différence

10 déc. 2020

Le gros problème des "constructeurs":
Métier dévalué comme le signale Calypso.
Personnel pas assez nombreux et sous-formé.
Matériaux de plus en plus performants, mais ne supportant pas l'à-peu-près lors de la mise en oeuvre.
Donc des désordres.
Pour corriger, on norme, on met à jour les DTU, on rajoute des pages à connaître, comprendre, à respecter.
Mais le personnel qui devrait assimiler ces textes n'est pas "câblé" pour, et les chefs pas forcément moteur dans la démarche: cela à un coût!

D'où les nombreux désagréments constatés

10 déc. 2020

Pour (ou contre?) les maisons BBC avec ventilation conçues performantes.

Partons du postulat qu'elles ont été bien construites, sans défaut.
Si l'habitant ne fait pas l'entretien minimum pour conserver performants les équipements, la situation dégénère très vite.
Une constatation personnelle et professionnelle: Une ventilation pas parfaitement propre, juste un léger voile brun ou gris ou noir en surface, laisse passer deux fois moins d'air que lorsqu'elle est propre. Il ne faut pas alors être étonné que des désordres apparaissent (condensation, moisissures, ...). Qui nettoie autant que nécessaire ses bouches de ventilation?
Je suis intimement convaincu qu'aucun système aussi intelligemment conçu soit-il restera performant s'il impose des contraintes à l'usager.

10 déc. 2020

Oui, tu as raison, il faut bien que le client comprenne qu'il y a un minimum d'entretien à effectuer.
Comme sur une voiture, on ne peut pas espérer que ça tourne bien à vie sans faire un peu de service de temps en temps.
Mais si le système est bien monté à l'origine , ça n'est pas très coûteux ni contraignant. Je pense particulièrement à : utiliser du tube rigide et lisse ( pas les annelés de VMC), trappes de visite bien placées, et une machine dont l'accès aux pièces est simple ( changement de filtres annuels/bisannuels )
Seul environ 1/3 de la tuyauterie peut se salir ( l'extraction), les autres 2/3 ( diffusion) restent propres , puisque filtré fin en sortie de machine.
Mais on peut aussi filtrer l'extraction aux bouches, (ce que je fais dans l'atelier, où je produit bien sûr plus de poussière qu'à la maison ). Un coup d'aspi et soufflette hebdomadaire est le seul entretien courant ( qui sera plus espacé dans le cas d'une habitation).
Mais tu as raison, il faut le faire.

10 déc. 2020

Selon le DTU, tube lisse au delà de 6m de longueur.
(Une des choses que j'ai apprises à mon installateur!)
Et si gaine spiralée: doit être tendue au maximum.

Et si quelqu'un rétorque que les normes/DTU se contredisent, rétorquez: Respectez déjà celles de votre corps de métier et ensuite on discutera.
Généralement cela calme.

10 déc. 2020

Pour completer, cet entretien reste plus simple que sur une VMC classique . La machine elle même est facilement accessible ( c'est une sorte de frigo, a même le sol ) , il n'y a pas à aller dans le grenier où sont en général placé les VMC.

10 déc. 2020

La situation sanitaire mondiale actuelle vérifie une fois de plus que la contamination aérienne est un problème majeur, connu est très bien étudiée par Flügge (les fameuses gouttelettes) dès la fin du 19° Siècle.
En 1979 L'épisode très malheureux de la grave Maladie pulmonaire des Légionnaires (legionellose) a rappelé que les systèmes de conditionnement d'air en circuit fermé pouvait poser d'énormes problèmes de santé si l'entretien des filtres n'était pas parfait.
Plus généralement les énormes investissement pour faire vivre longtemps des hommes en total recyclage
aérien photosynthétique biologique (pour vivre sur Mars) ont abouti à un échec.

10 déc. 2020

je voie bien actuellement un malade atteint du covid 19 "isolé" dans une maison avec sa famille et ce genre de ventilation en circuit fermé !!!

10 déc. 202010 déc. 2020

Vous n'avez rien compris 🙄...
Ce système n'est pas en circuit fermé, mais ouvert, c'est toute la différence !
Rien à voir avec Mars 😃😃😃

Pour la Covid, c'est tout l'inverse, au contraire...
L'air du volume total du bâtiment change 6 fois par heure, donc vous avez de l'air neuf et propre renouvellé toutes les 10 minutes, et ce 24h/24.
Ce n'est pas de l'air recyclé ou re-filtré, c'est de l'air propre qui vient de l'extérieur !
Rien à voir avec un circuit fermé...

Combien c'est en n'ouvrant les fenêtres que quelques minutes ou heures par jour ? Avec des pauvres grilles dans un coin de la pièce ?( souvent bouchées avec du papier journal, d'ailleurs).
Vraiment, renseignez-vous !!! 😁😁😁

10 déc. 2020

C'est pour cela que le Covid aime bien les paquebots et les immeubles de bureau pour se propager.
Puisqu'en général ces lieux sont climatisés avec un recyclage à hauteur de 90%, pour économiser le contrôle de la température de l'air neuf. Les 10% restant étant le renouvellement hygiénique.

Hors le "tout air neuf" peu de salut.

10 déc. 2020

Oui ou il faudrait rajouter au recyclage de l'air un "module anti virus" ce qui va augmenter le cout total d'invest. Et sous réserve qu'il existe bien des modules de traitement efficaces...
Effectivement le renouvellement par air neuf est la voie de bon sens, surtout que sur une maison de 100 m2 et 3m de hauteur et 2 étages cela fait 600 m3, un renouvellement par heure (beaucoup) c'est 600 3m/h d'air à 0°C en hiver.
A ramener à 20 °C , ca donne grosso merdo 600 x 1.3 x 0.27 x 20 = 3120 kcah/h = 3.6 kW donc largement faisable avec un mini poele à bois ..

www.appanpc.fr[...]tre.pdf
De plus la norme pour les batiments publiques est de 25 m3/h et occupant, dans le cas d'une maison de 6 occupants on tombe à 150 m3/h donc 0.9 kW ...

10 déc. 2020

A Chemistebor: je ne comprends pas trop ton calcul de kW.
Tu as l'air de partir d'une température de 0 degrés, a rechauffer a 20 degrés.
Dans le cas d'une ventilation double flux, tu ne pars pas de la température extérieure, mais de la température de l'air qui sort de la machine. Cet air a récupéré les calories dans le radiateur, et est donc largement plus chaud que l'extérieur.
D'expérience, il est d'environ 17 degrés quand l'air ambiant est d'environ 20 degrés ( la machine perds environ 3 degrés dans le radiateur)
Il faudrait donc partir de ces 17 degrés pour calculer le nombre de calories nécessaires à remonter la température ambiante à 20, et non partir de 0 degrés comme tu as fait.
Non ?

10 déc. 202010 déc. 2020

Si mais mon calcul c'est pour le cas sans VMC double flux. Je rejette l'air chaud à l'extérieur que je remplace par de l'air froid aspiré pour l'intérieur.
Ce que je soulignais c'est que ce cas d'aération thermiquement le plus défavorable, ne représente pas une énergie importante. Bien sur que pour le chauffage global il faudra aussi compter les besoins de calorie pour compenser les déparditions thermiques qui elles doivent être minimisées au mieux. L'isolation thermique est le point le plus important, les vmc double flux sont un + à condition d'être bien dimensionnées et bien montées. C'est ainsi que l'on peut arriver à une maison passive.
Mais il y a un bémol nouveau qui est la contamination par virus, l'apport en air propre peut imposer de prendre plus de débit d'air extérieur (donc froid) et cela implique d'avoir un gros echangeur double flux + un recirculateur séparé pour purifier l'air de la maison ... Par calcul approximatif (c'est ça le grosso merdo), on peut voir que un renouvellement par heure ce qui est bien au délà des préconisations normale sans virus, cela peut se gérer par une puissance de chauffe de 3-4 kw ce qui n'est pas non plus gigantesques, surtout si la maison est bien isolée. Par contre pour des maisons qui sont des passoires thermique, la gestion anti-virus peur devenir bien plus onereuse.
Sinon, oui tu as raison pour le calcul thermique du double flux.

10 déc. 202010 déc. 2020

Ok, j'ai bien compris, tu parlais de " simple flux", auquel cas, effectivement, le calcul est bon.
Bien d'accord aussi pour compter également les déperditions de l'enveloppe.
Par contre, c'est moi qui me suis trompé dans mes chiffres, j'ai vérifié après t'avoir lu, je n'ai pas 6 échanges par heure, mais un tout petit peu moins de 1. ( La machine débite 400m3/h, et le volume total du bâtiment est de 470m3).
Mea culpa pour ce chiffre erroné...
Et pour donner une indication, ce volume est chauffé à 18/20 degrés par un poêle de 2.4 kW .( allumé 3/4 heures tous les jours quand il fait froid, un jour sur deux quand il fait à peu près doux comme aujourd'hui ( 10 degrés dehors).

10 déc. 2020

Totor, les 6 volumes par heure m'avaient interpellés.
Cela correspond à un chauffage par air pulsé, à l'ancienne. ;-)

10 déc. 2020

Oui, à ma décharge, ça fait un moment que l'installation est faite, je n'ai jamais eu à revenir dessus, donc les chiffres exacts que j'avais à peu près en tête à l'époque m'ont joué un tour...😃

10 déc. 2020

et il n'y a pas que le covid biensur les circuit fermés "ouvert" c'est super pour propager les maladies ,

10 déc. 202010 déc. 2020

Circuit ouvert/ circuit fermé :
Comment t'expliquer simplement, José.
Prenons l'exemple du
système de refroidissement d'une automobile:
- l'eau est en circuit fermé. Elle tourne en rond dans ton moteur et ne change jamais. Si tu as un virus dans ton eau, il y restera .
- l'air, lui, est en circuit ouvert. Il rentre par l'avant et ressort en arrière du moteur. Il est constamment en mouvement, ce n'est jamais le même air qui passe sur le radiateur. Si tu croises un virus, il passe mais ne reste pas.

Bon, ben c'est pareil avec une ventilation double flux.
L'air frais rentre d'un côté de la maison, au Nord et ressort vicié de l'autre côté , au Sud.
Exactement comme quand tu fais un courant d'air entre ta fenêtre Nord et Sud.
Sauf que dans le cas de la ventilation double flux, le courant d'air est constant ( pas d'air qui stagne quand tu as les fenêtres fermées dans un système classique ), et ce courant d'air ne fais presque pas perdre de calories.
Donc , en gros, les fenêtres constamment ouvertes avec une petite brise, un beau jour de printemps. 😁 .
Ça paraît idyllique, mais c'est exactement ça.
( Ce scénario est un cauchemar pour les virus qui veulent s'installer ! )

10 déc. 2020

La démonstration absolue a été apportée il y a peu de temps sur notre porte-avions nucléaire où on a atteint un record de contaminations en très peu de temps. Heureusement il n'y a eu qu'un "vieux" de la cinquantaine hospitalisé sur tout l'équipage. Il y a eu par contre sur le "Princess..." quelques dizaines
de mort de touristes âgés; curieusement ces résultats très démonstratifs ne sont pas pris en compte au niveau des pays de même que la fiabilité vraie des tests de dépistage alors que des études vraiment rigoureuses et remarquables publiées il y a peu devraient vraiment interpeler tout un chacun.

10 déc. 2020

Oui, promiscuité ( restaurant, cinéma, partage des banettes comme dans les sous-marins ?, etc...) ventilation en circuit fermé,etc...
Bref, aucune similitude avec les comportements qu'ont puisse avoir spécifiquement dans une maison équipé de double flux.
Donc bon, " arguments non-recevables" , comme dirait l'autre 🤓

10 déc. 2020

Et même simple flux, c'est moins performant; mais on reste en tout air neuf.

10 déc. 2020

En double flux également, l'air est "tout neuf". Mais performant, pour le coup.

10 déc. 2020

J'ai un jeune ami qui est pilote sur le CdG et il n'a pas été le seul à être hospitalisé. Sacrément touché, d'ailleurs, alors qu'il est jeune et sans problème de santé, une forme physique plus que correcte.

10 déc. 2020

S'il n'y en a eu qu'un, c'est une de mes connaissances.
Et les militaires savent soigner: la médecine tropicale a du bon! :-)

10 déc. 2020

Bien sur La fusion c Iter, pas seulement les chinois, mais les ecolos assimillent la fusion a la fission
www.iter.org[...]ewlines

10 déc. 2020

j'ai arrété ma VMC depuis des années et l'air circule bien suffisamment avec l'ouverture des portes 100 fois dans la journée . Et dans les chambres c'est zero chauffage et fenetre entreouverte toute l'année hiver comme été . Isolation fait le reste.

10 déc. 2020

Tu as raison, José, la VMC ne sert à rien dans ton cas, autant la debrancher, effectivement.
En tout cas,je te trouve bien charitable avec les moineaux de ton quartier, ils doivent être content d'être au chaud comme ça ! 🤗

10 déc. 2020

je leur donne m^me à manger ..je ne chauffe que tres peu , car pour moi le meilleur chauffage c'est l'isolation ... 2 radiateurs pour 180m2 me suffisent et il faut souvent trop chaud (20/21°) mais bon je suis en Bretagne climat doux

10 déc. 2020

EOLIEN en BAIE DE St BRIEUC

« Depuis maintenant 8 ans le projet de parc éolien le plus cher et le plus fou du monde est orchestré par des investisseurs espagnols aidés par des élus, des administrations, des articles de presse, dans un déni de réalité ahurissant voulant transformer les contradicteurs en gens du passé

.

Etudes d’impact bâclées, études archéologiques sommaires, tour de passe-passe à l’appel d’offres, prix de l’électricité au moins quatre fois le prix du marché, en plein cœur du premier gisement européen de coquilles Saint-Jacques, en face d’un des plus beaux sites de la Bretagne Nord, le Cap Fréhel, cerné de zones Natura 2000, en pleine zone de pêche artisanale, sur la route des oiseaux migrateurs et des dauphins… un inventaire à la Prévert de tout ce qu’il ne faut pas faire.

Les pêcheurs savent que pendant la période de tests géologiques leur activité a chuté mais ce n’est rien à côté des quelques 200 forages qui devront être réalisés dans le granite dans des conditions difficiles d’ancrage.

Enfin, contrairement au clairon politique ce parc éolien servira tout juste 216 000 et encore en prenant les hypothèses tout à fait improbables des promoteurs, un facteur de charge de 42% alors que dans ces endroits il atteindra au mieux 30 %, c’est-à-dire que la production sera très inférieure à la puissance installée.

Cela veut dire qu’il faudra un « back-up » non intermittent, et donc du gaz, et ceci est prévu à Landivisiau. On sort juste de terre, mais par contre le Gouvernement vient de publier un nouveau règlement interdisant dès 2022 l’installation de chaudières à gaz dans les logements neufs » Le Floch-Prigent

10 déc. 2020

L'article complet sur le parc éolien de St Brieuc :

www.atlantico.fr[...]riel-et ...

10 déc. 2020

Rien en sortie de tuyau ici, Viking 🥴

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (153)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021