Quelle horreur ces éoliennes!

actu.fr[...]tml/amp

Malheureusement c'est donc au large de Saint-Vaast qu'elles vont être installées...

L'équipage
05 déc. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
05 déc. 202005 déc. 2020
13

et vive le nucléaire ! ...
faut pas charrier non plus, elles seront à presque 20M des côtes

05 déc. 2020
7

Oh oui, ça, c'est beau, au moins :

05 déc. 202007 déc. 2020
3

L’est du Cotentin : éolien.

L’ouest du Cotentin : nucléaire.

—————————————————————————————————

Puisqu’on ne peut pas contribuer plus de 3 fois, j’utilise la fonction éditer pour ajouter quatrième grain de sel à la discussion.

Que les éoliennes gâchent le paysage, qu’elles ne soient rentables qu’artificiellement, qu’elles gênent la navigation, la pêche, les oiseaux, etc. , ça me dérange un peu.
Mais ce qui me dérange le plus, c’est ce qui va en rester plus tard : des massifs de 1500 t de béton qu’on enlèvera jamais et des pales en composite qu’on finira par enterrer en morceaux faute de pouvoir les détruire facilement une fois usagées.

05 déc. 2020
4

"choisis ton camp, camarade"

05 déc. 2020
0

En lisant l'article, j'ai essayé de comprendre où elle se situerait. Elle serait à peu près dans le 30 en partant de Tatihou.

05 déc. 2020
0

Et de la Baie de Seine à Calais ... les deux mon neveu ...

05 déc. 2020
11

Mon camp? La bougie! Non sans blague la solution n'est pas de chercher des solutions pour remplacer notre mode production actuelle en continuant à consommer toujours et toujours plus. La seule solution durable est de modifier profondément notre mode de vie et réduire drastiquement nos consommations d'énergie, sous toutes ses formes.

05 déc. 2020
5

et di-ver-si-fier !

05 déc. 2020
0

Vive le bateau bois (mais FSC), la voile coton et la godille !
Ah bas le carbone, l'epoxy et les Mylars !

05 déc. 2020
3

Implanté à 40 kms ....
La vue va falloir de bonne jumelle.
Le bruit .... ça va m'obliger à croire que je suis sourd!
Vivre sans électricité ?excusez moi .pas d'accord....

05 déc. 2020
5

Oui l'électricité on y est tous accrocs. Reste à savoir comment on la produit. Hélas remplacer nos centrales nucléaires par des éoliennes offshore est totalement délirant... Faites le calcul, c'est intéressant ! Reste la solution qui à mon avis s'imposera de toutes manières :économiser l'énergie.

05 déc. 2020
5

Non ce n'est pas de l'électricité que l'on est accroc c'est au confort!
Et perso j'ai du mal à concevoir un retour au poêle à bois et au gros pull en laine.
D'autant que l'envolée des ecolos vont plus à la voiture électrique qu'autre chose.
Et là va en falloir de l'électricité.....

06 déc. 2020
13

Pour produire les 1000 MW annoncés, il faudra implanter environ 170 éoliennes offshore.
Et ça ne représentera même pas la puissance d'une seule tranche P'4 (1300 MW); d'autant plus que les 1000 MW annoncés ne seront atteints que les jours suffisamment ventés et à condition qu'aucune éolienne ne soit en maintenance.

06 déc. 2020
4

Oui, et les jours sans vent, on fait quoi ?

On démarre les centrales à gaz.

06 déc. 2020
3

j aime bien ,je trouve que c est joli , comme nos moulins à vent pour l huile ou le grain et je relis avec plaisirs le moulin de maitre Cornille.

06 déc. 2020
0

Elles commencent à enlaidir l’estuaire de la Loire.
Elles vont débarquer entre Yeu et Noirmoutier (la société gestionnaire participent à hauteur de 500 000 euros au budget du Vendée Globe... ce qui doit faciliter les autorisations).

Certes escroquerie écologique (le bilan carbone d’une éolienne, quand on prend en compte sa fabrication est catastrophique) et économique (tout est importé) va massacrer un des joyaux de ce pays : son littoral.

06 déc. 2020
3

Et a charbon comme actuellement pour compenserla centrale alsacienne
Merci les ecolos

06 déc. 2020
2

non la solution vous est donné à travers la petition qui circule : on interdit les bateaux à moteur , tout le monde à la voile et pas que la plaisance qui n'est qu'une petite goutte dans l'ocean de la pollution .

reflechissez , plus de transporteurs avec les milliers de boites , plus de petroliers , plus de cargo à moteur, plus de pecheur à moteur ..
là on change radicalement de société et on est sauvé et les eoliennes à la casse ... 👍👍

06 déc. 2020
0

@ elkitos

Dommage que l'on ne puisse pas ajouter un commentaire directement sous un post .
Mais si je pouvais t'ajouter une pluie d'étoiles je le ferais, tant je partage tes idées à tout point de vue.

06 déc. 2020
1

Une tranche EPR, 1300 MW, 7 ha
Une éolienne, 6 MW, 16 ha environ.

06 déc. 2020
6

Grace aux ecolos l allemagne est devenue un des pays les plus poluants d europe plus de nucleaire dont pleins de centrales a charbon de l ele tricite il va en falloir beaucoup pour alimentrr les voitures electriques donc des eoliennes partout des terres agricoles abandonnees pour positionner des pannezux solaires ou alors ce qui est bien aussi transformer du mais en carburant

Les ecolos europeen s en foutent il mangent bien donc on peut condanner les OGM quand on a le ventre bien plein

06 déc. 2020
7

"réduire drastiquement nos consommations d'énergie, sous toutes ses formes"

signifie réduire nos loisirs, réduire l'accès aux soins, réduire notre confort, réduire notre mobilité, réduire l'accès au travail, reduire les revenus de tous... une sorte de confinement à vie. Qui vote pour ?

06 déc. 202006 déc. 2020
7

tout le monde veut de l'energie verte mais produite ailleurs que chez soit

dans le village voisin il est question d'implanter une antenne pour internet qui fonctionne tres tres mal ..tout le monde rale de n'avoir pas ou peut de communication et bien tenez vous bien ,on ne veut pas d'antenne sur la commune ,elle serait super bien à coté ,c'est à dire chez moi...on ne le dit pas ouvertement bien sûr ...

pauvre monde

06 déc. 2020
-4

Antennes 5 G / Éoliennes
même combat

06 déc. 2020
2

L'écologie...

06 déc. 2020
4

Réponse à Tatihou, qui raconte de méchantes histoires sur l'Allemagne et son charbon.
Voici la production d'électricité selon le BMWE :

enter image description here

Donc oui, l'Allemagne utilise beaucoup de charbon pour produire son électricité, mais elle en utilise bien moins que par le passé…

Pour en savoir plus :

06 déc. 2020
28

Personnellement je ne trouve pas ça plus moche qu'une foret de mats dans un port bétonné...

06 déc. 2020
7

Bien sûr c'est un choix collectif à faire et il extrêmement difficile. Mais notre mode vie n'est pas viable à long terme avec le nombre d'humains que nous sommes sur la Terre. C'est plus facile de demander aux autres de se sacrifier que de concéder soi-même à des sacrifices. Alors on fait quoi? On continue à épuiser sans relâche les ressources naturelles et à dégrader notre environnement? Après moi le déluge? C'est un peu égoïste. J'ai été pendant longtemps pro nucléaire. Mais ce mode de production est catastrophique. On produit des déchets qui vont rester radioactifs pendant des milliards d'années. La solution? Les enterrer! Génial ! On ne sait pas démanteler les centrales. Si on incorporait le prix du démantèlement dans le coût du kw/h le business model aurait du plomb dans l'aile. Le charbon, le pétrole, l'éolien en mer ou à terre, toutes ces solutions techniques s'inscrivent dans la même logique de fuite en avant et de toujours plus de consommation.
Alors peut-être qu'une piste à étudier serait de produire sur le lieu de consommation, comme sur un bateau. Éolienne, panneau solaire, chauffe eau solaire, batteries sur la maison et réseau en 12, 24 ou 36V. Je me trompe peut-être mais cela éviterait au moins le transport de l'électricité qui représente une part de perte importante et nous éviterait les grosses infrastructures dont personne ne veut à côté de chez soi.
Et pour répondre à ce qui a été dit plus haut, je ne vois pas quel est le problème, ou en quoi ce serait un recul pour l'humanité d'enfiler un pull et de chauffer un peu moins fort nos maisons. Et est-ce vraiment indispensable à notre bonheur et à notre épanouissement de multiplier les piscines, les climatisations, les objets électriques pour se déplacer quand on peut marcher ou faire du vélo...

06 déc. 2020
10

Je pense que la production doit etre collective sinon on ira au chacun pour sa gueule, en clair les riches auront de l'électricité et les pauvres des bougies.
D'ailleurs, si on en revenait à un service publique avec monopole de production?

06 déc. 2020
0

Quelle incidence pour les voiliers qui passeront dans le sillage (aérien) des éoliennes ?

06 déc. 2020
5

« Celle qui me tient particulièrement à cœur est le traitement des déchets radioactifs avec nos techniques lasers.

Je m’explique : prenez un noyau atomique : il est composé de protons et de neutrons, si on met un neutron en plus ou si on enlève un, ça change absolument tout. Ce n’est plus le même atome, ses propriétés vont alors totalement changer.

La durée de vie de ces déchets est changée fondamentalement : on peut la réduire d’un million d’années à 30 minutes !

On est déjà capable d’irradier avec un laser à grand flux beaucoup de matière d’un seul coup, la technique est donc parfaitement applicable et théoriquement rien ne s’oppose à une utilisation à échelle industrielle. C’est le projet que je suis en train de lancer en collaboration avec le CEA.

Nous pensons que d’ici 10 ou 15 ans nous pourrons vous montrer quelque chose.

Professeur émérite de l’École polytechnique, le Français Gérard Mourou a reçu mardi le prix Nobel de physique 2018.

06 déc. 2020
-1

La filière nucléaire a été développée par les militaires pour produire du combustible de "qualité" militaire en bout de cycle. Il existe d'autres cycles de fission beaucoup moins polluants, avec des périodes plus courtes mais qui ne peuvent pas servir à faire des bombes ...

0

En mer du nord et baltique où les champs eoliens comptent jusqu'à 500 eoliennes j'ai souvent longé un tel parc sans effets sur le vent par co tre on ne peut pas couper au millieu bien que les pales passent à plus de 20 m de l'eau et cela oblige â de serieux de tours

06 déc. 2020
-1

le problème de l'électricité c'est que c'est compliqué de la produire dans des pays pauvres en leur promettant la lune et en se gavant sur leur dos comme d'habitude...

06 déc. 2020
6

Devant Copenhague, il y en a plein, entre l’Allemagne et le Danemark aussi , devant les côtes belges également, il y a du tourisme éolien qui va visiter les champs éoliens, les poissons ont compris qu’on ne les pêchait pas là dedans, il y a des îles en baltique autosuffisantes avec une ou deux éoliennes. Plutôt que voir le bout d’horizon devant chez vous , bougez un peu . Quant à la navigation à côté, à part le détour, aucune influence.

06 déc. 2020
1

AdrienG, ton graphique m'interpelle!
Es-tu sûr de ta source?
Comment se fait-il qu'il y ait encore de la production nucléaire en Allemagne en 2020?

06 déc. 202006 déc. 2020
2

Pour moi, tout est dit là

(à partir le la 9' minute notamment)

06 déc. 2020
-1

Elkitos, le démantelement des centrales nucléaires est provisionné dans le budget initial (environ 10%). Un bon trésor de guerre si bien géré.
Pour le démantelement, plus on attend, plus c'est simple puisque la radioactivité diminue au fil du temps; et le bâtiment réacteur est parfaitement adapté pour résister longtemps. Enfin, il faut garder en mémoire que les déchets à vie très longue représentent un faible pourcentage en volume des déchets classés radioactifs.
Pour la petite histoire, j'ai travaillé sur un projet à Narbonne. Comme c'était dans l'enceinte de l'usine Areva, il fallait se soumettre aux règles draconiennes du nucléaire.

Et garder en mémoire:
- Un trajet de moins de 5km en voiture moteur froid c'est une consommation augmentée de 40%.
- Un degré en moins de chauffage, c'est 7% d'énergie consommée en moins. Et en 60 ans la période de chauffage en France s'est allongée de 3 mois et la température de chauffage de 5°C. En oubliant la climatisation maintenant quasiment omniprésente.

Le confort n'est pas vraiment compatible avec les économies d'énergie!

06 déc. 2020
1

Personnellement, naviguer en longeant des champs d’éoliennes, ça ne me fait pas rêver.

C’est moche, monotone et obsédant à la fois. Elles accapare l’attention dès qu’on les aperçoit.

Au nom du modernisme, on a défiguré les abords de nos villes avec les centres commerciaux. Au nom d’un écologisme qui n’ en a que le nom, on s’apprête a faire de même avec notre merveilleux littoral.

06 déc. 202006 déc. 2020
8

Une centrale nucléaire en pleine phase de démantèlement, on a cela au coeur de notre belle Bretagne. Vous pouvez venir voir quand vous le voulez. Ce n'est pas prêt d'être terminé, car cela a commencée en 1985 .

Pourtant elle est ridicule: 70 MWe électrique pour une dépense de 250 mégawatts thermiques. Pendant toute sa courte vie elle a produit un total de 6,32 TWe

Le site nucléaire de Brennilis héberge la centrale des Monts d'Arrée.

Je ne sais pas ce qu'il restera sur le site quand les "officiels" décideront que c'est terminé. Mes petits enfants iront voir comme moi tous les ans, on y fait le pique nique à côté du lac artificiel créé pour l'occasion.

On va avoir bientôt les 2 parcs éoliens de Bretagne sud pour un total de 500 Mwe électrique (sans dépense thermique ni consommation d'eau)

Dans 26 ans, ces 2 parcs seront démantelés, il ne devrait rien rester après 1 an de travaux.

De mon côté personnel, je me chauffe avec un feu moderne au Bois, j'ai des pulls en laine, certains en polaires. J'essaye de diminuer ma consommation d'énergie électrique, ce n'est pas facile.

On va tous y aller vers ces parcs éoliens, on a fait des coneries avant avec le beau Nucléaire, il faut l'assumer.

J'ai navigué soiuvent à côté de parcs éoliens chez nos amis nordiques et aussi beaucoup de navigation à côté des centrales Nucléiare.J'avis mon bateau à St Valérie en Caux, juste à cpoté de la centrale de Paluel, enfocné dans une superbe falaise. Je suis certain de préférer naviguer à côté des éoliennes.

06 déc. 2020
1

Evidemment, c'est dur de voir une éolienne dans son jardin, fut-il marin.

Alors qu'on pourrait simplement redémarrer une sympa centrale à charbon ou à fuel.
Ou pousser un peu plus le nucléaire
Ou créer d'autres barrages électriques qui susciteraient l'enthousiasme.

Il y aurait aussi la relance de la chasse à la baleine pour avoir des bougies à prix abordable.

06 déc. 2020
2

Viking: le laser c’est de la lumière. Même avec des hautes énergies, la lumière ne peut pas modifier la constitution du noyau d’un atome. Pour ajouter un neutron, il faudrait le transporter de quelque part. Et pour l’enlever, il faudrait l’évacuer quelque part (c’est ce que font les bombes à neutrons).

Donc sans référence, cela évoque pour moi plutôt un non-sens.

06 déc. 2020
0

Avec des champs d’éolienne de cette taille, si on y injecte le courant, ça peut produire du vent en cas de pétole ?

2

De quelle énergie aura-t-on besoin pour alimenter ces lasers ? Faudrait-il une usine nucléaire de plus ?

06 déc. 2020
0

JDmuys : Je t'invite à aller expliquer ton raisonnement à Gérard Mourou,e prix Nobel de physique 2018.

La technique qui m’a valu le Nobel

J’ai obtenu le Nobel pour l’invention d’une technique laser appelée chirped pulse amplification (CPA) : une méthode de génération d’impulsions optiques ultra-courtes de haute intensité. Elle permet d’obtenir des puissances considérables, d’aller dans des domaines de la physique qu’on ne pouvait pas atteindre. Les puissances de laser atteintes aujourd’hui sont de l’ordre de 1021 W/cm2. Elles permettent d’obtenir des pressions, températures et champs électriques extrêmement élevés en laboratoire.

Avant le développement de cette technique, on était gêné car on arrivait à un certain seuil de puissance où on ne pouvait plus amplifier. Le champ électrique laser était tellement élevé que l’on endommageait le matériel optique lui-même.

C’est en 1983, avec mon étudiante Donna Strickland avec qui je partage ce Nobel que nous avons imaginé la CPA.

Notre idée était d’étaler dans le temps les composantes de fréquence et allonger les pulsations de quelques femtosecondes (10-15 secondes) à quelques nanosecondes (10-9). Cela diminue leur intensité et permet de les amplifier sans saturation. Un second système de réseaux recomprime ensuite les pulsations amplifiées. Un énorme gain en intensité est réalisé. C’est comme au karaté : on délivre une puissance très importante dans un temps très, très bref.

Lorsque j’ai soumis cette idée à Donna, en lui demandant de la mettre en œuvre, elle m’a répondu que c’était "facile" et que ça "ne constituait même pas un sujet de thèse". Je peux lui dire aujourd’hui, qu’elle avait raison ce n’était pas un sujet de thèse, c’était un sujet de prix Nobel ! " L'Usine nouvelle

06 déc. 2020
3

Les trois centrales nucléaires qui bordent le littoral français impactent beaucoup moins sa beauté que ne le feront les parcs éoliens sur des centaines de kilomètres linéaires.
Longer la cote nous fera passer d'un parc à un autre... Sinistre perspective.

Et cette souillure se fait au nom de la transition énergétique. Alors qu'il suffit de se renseigner un peu et de sortir du discours médiatique pour savoir que le bilan carbone de ces engins est catastrophique.
Au surplus, tout ces machins sont fabriqués hors de France, promus par des opérateurs privés à qui l'on garantit un prix du kw surpayé par la collectivité.

Les éoliennes sont laides, inefficaces à assurer une baisse des émissions de CO2, et accentuent le déficit commercial de la France.

Le nucléaire, via Edf, a permis à la France d'être un peu moins soumise que ces voisins aux énergies fossiles, d'être aujourd'hui encore un des pays industrialisé qui émet le moins de C02 par habitant et d'exporter, pendant des décennies, sa technologie et son électricité.

Dernière remarque : pour favoriser le développement de l'éolien, le gouvernement a fait voter (il y a un quinzaine de jours) une loi faisant relever les litiges concernant l'attribution des concessions d'implantation de la seule compétence du Conseil d'Etat. Exit donc le tribunal administratif et la cour administrative d'appel !

06 déc. 2020
2

MAKEMO Tuamotu

07 déc. 2020
1

Le milliardaire Warren Buffet qui exploite un immense parc d'éoliennes dans l’Iowa avoue sans complexe : « Nous bénéficions d'un crédit d’impôt proportionnel au nombre d'éoliennes qu'on met en service. C’est la seule raison d'en construire.»
En effet, ces moulinettes ont des rendements imprévisibles et même dans des conditions météo optimales, le vent ne produit pas assez d’électricité pour les rendre rentables... Elles ne permettent même pas d'espérer un retour sur investissement, hors subventions et cadeaux fiscaux.

A noter que la fabrication de leurs aimants nécessite de grosses quantités de cobalt, dangereux pour la santé, et extrait en Afrique par des enfants esclaves dont l'espérance de vie ne dépasse guère 20 ans.
Les personnes exposées tout le temps au cobalt développent des affections de longue durée telles que perte de vision, problèmes cardiaques, détérioration de la thyroïde et cancers. Idem avec les terres rares qui proviennent pour 86% de Chine. Indispensables à la fabrication des aimants des éoliennes, elles ajoutent aux ravages du cobalt l'exposition à d'autres radiations mortelles.

Ainsi dans la province du Heilong Jiang, championne de l'extraction du néodyme, du cérium et du lithium, une couche de poussières toxiques recouvre d'immenses régions agricoles, les rendant stériles et contraignant les paysans à l'exil ou à la famine. Ceux qui restent périssent en cachexie.

Ajoutez à ces effets mortifères, une étonnante cécité des écolos : les éoliennes tuent des centaines de milliers d'oiseaux. Et celles en mer tuent de plus en plus de mammifères marins.
Évidemment les baleines et les dauphins ne sautent pas assez haut pour se faire décapiter par les pales des éoliennes... Par contre, les vibrations de ces moulins à vent perturbent leur système d'écholocalisation ainsi que leurs moyens de communication, provoquant de dramatiques échouages.

On peut noter enfin 2 articles révélateurs des pratiques du green business :
Le « Telegraph » du 25 août 2012 révélait que le CCC (Committee for Climate Change), chargé de conseiller le gouvernement britannique sur les dangers des émissions de gaz à effet de serre, était présidé par un certain Lord Deben directeur d'un consortium de firmes largement subventionnées par l'Etat, installant des parcs d'éoliennes.
Dans un autre article du « Daily Mail » on apprenait que la moitié des experts du CCC avaient en décembre 2013 des intérêts financiers dans des sociétés vendeuses d'énergie verte qui profitaient des mesures que le Comité faisait adopter !

Chacun est bien sûr libre de ses choix. De préférence en toute connaissance de cause.
Aussi il m'a semblé utile de développer quelques éléments d'information et de réflexion que les médias main stream semblent ignorer la plupart du temps;
climatorealist.blogspot.com[...]%20Lune

07 déc. 202007 déc. 2020
2

Viking: merci. J’ai eu l’occasion de bavarder avec Gérard Mourou en personne après son prix Nobel. Tu peux imaginer que j’ai une vague notion de ses travaux. Ce que Donna Strickland et lui ont fait est remarquable. Mais je ne vois pas en quoi ils permettraient de transmuter la matière comme tu le suggères. C’est pourquoi j’aimerais une référence.

07 déc. 202007 déc. 2020
4

Viktor, en citant climatorealist.blogspot.com tu invalides tout ton message. Ce blog est connu pour être un ramassis de désinformation.

En revanche je suis intéressé par une référence sur la citation de Warren Buffett. Parce qu’il semble communiquer sur le sujet de manière complètement différente. Voir par exemple:

07 déc. 202007 déc. 2020
1

@Orel56 : Orel56 dit "le bilan carbone de ces engins est catastrophique"

Ca m'a donné l'envie de vérifier. J'ai trouvé ceci :
"...le bilan carbone de leur fabrication, maintenance et de déconstruction... terrestres produisent 12,7 g de CO2 eq / kWh... les éoliennes maritimes produisent 14,8 g CO2 eq / kWh"
versus
"... les centrales à charbon produisent 1000 g de CO2 eq / kWh, le pétrole 840 g de CO2 eq / kWh et le gaz naturel 469 g de CO2 eq / kWh"

Source : villes-environnement.fr[...]ne.html

Concernant le Nucléaire :
"... une centrale nucléaire n’émet pas de CO2 en production. L’analyse de son cycle de vie, de l’extraction de la matière première au stockage des déchets, démontre un bilan carbone de 6g CO2eq/kWh"

Source : reseaudurable.com[...]france/

Mais on ne parle pas du tout de la construction (10 ans) / déconstruction (40 ans) de la dite centrale. Pour le coup, ce serait intéressant à connaitre... pour faire le bilan bilan brut brut de chez brut.

En complément, d'autres études parlent de fourchette de "1,4 à 288 g par KWh"
aie aie aie, c'est une grosse fourchette.

Source : www.rtbf.be[...]cleaire

07 déc. 2020
0

La Terre aura le dernier mot. Enfin, je l'espère.

Mais quand on voit ce que sont devenus les océans (domaine qui concerne un site nautique) en quelques décennies par la faute de l'ère industrielle, j'avoue que ça fait peur.

07 déc. 2020
1

Jdemuys: Je ne suggère rien et suis personnellement incompétent.
Je m'étonne seulement de n'avoir jamais entendu un média d'importance relater ses propos.

07 déc. 2020
1

Jdmuys
A côté de Bordeaux le CEA expérimente la fusion nucléaire déclenchée par 4 lasers forte puissance. Un site expérimental aux US est basé sur le même principe. C'est une technologie, différente de celle des autres expérimentations sur la fusion qui son basées sur un confinement magnétique, et qui semblerait plus intéressante car moins consommatrice d'énergie (donc avec un meilleur rendement).
Oui un laser peut bien provoquer des modifications sur les atomes:la fusion notamment.

07 déc. 2020
1

@ jdmuys Warren Buffet reconnaît publiquement voir dans les éoliennes d'abord une niche fiscale juteuse.
leventtourne.org[...]prises/

Quant au site de "désinformation" (parce qu'il expose des idées différentes des tiennes ?) sache seulement que son principal auteur est un Ph.D œuvrant avec quelques universitaires, et que leur principal regret est de ne pas trouver des gens assez pointus pour leur porter la contradiction.

07 déc. 2020
0

ben moi j'chuis pas un vrai intello mais si les éoliennes me dérangent un peu elles ne me dérangent pas beaucoup, D'ailleurs j'en ai une (petite !) sur le bateau. Sur que c'est pas l'idéal mais au moins elles ne seront pas radioactives dans 100 ans, dans 1000 ans dans 10 000 ans; quand à prédire qu'on pourra supprimer la radio activité un jour c'est comme de dire que l'année prochaine on sera riche... Boaf ! peut-être ! mais je serais très très surpris. Allez les intellos ! à la niche ! coucouche ! dodo ...

07 déc. 2020
1

Moi aussi je préfère avoir dans mon paysage des éoliennes et des fermes solaires plutôt que des centrales nucléaires.
Et quand bien même les ingénieurs maîtriseraient (j'utilise sciemment le conditionnel) les risques avec les déchets, j'ai plus peur du risque d'accident nucléaire (Three Mile Island, Tchernobyl, Fukushima) que de voir un alternateur d'éolienne prendre feu, ou bien qu'elle tombe au milieu d'un champ.

07 déc. 2020
0

Ben quand-même, vous vous inquiétez des danger du nucléaire?
Meuh non, y'a pas de problème, nos «dirigeants» nous disent que c'est sûr... comme le nuage de Tchernobyl!

Gorlann

0

du point de vue navigation cela va être un poil dangeureux car dans cette zone les courants dépassent 4 noeuds et la renverse est brutale.
j'avais eu l'occasion de voir en miliei de Manche une plateforme de forage dans les années 80 qui faisait des sondages test : c'ezst trés impressionnant de se voir dériver pareillement sans repères terrestres.

Je ne serais pas surpris qu'un jour un cargo se plante dessus, des très gros prote conténaires passent par là pour aller au Havre

07 déc. 2020
3

Que de vieilles éoliennes aient par le passé tué de nombreux oiseaux, je veux bien le croire.

Mais aujourd'hui, d'une part les éoliennes ne sont plus implantée dans les passages des oiseaux migrateurs d'une part, et d'autre part elles tournent à un rythme lent ce qui leur permet de les voir et de les éviter.

Ce qui tue le plus les oiseaux, ce sont les chasseurs et les baies vitrées des immeubles et maisons, alors qu'il serait simple d'interdire la chasse aux oiseaux et de mettre des motifs (peints ou collés) sur toutes ces vitres.

Alors utiliser le thème de la protection de la nature pour contrer l'implantation d'éoliennes, ça me fait bien marrer.

Mettre à la déchetterie sa clim', utiliser moins d'eau chaude, chauffer moins, mettre un pull plus épais, c'est à la fois plus économique, plus écologique, et surtout facile à réaliser soi-même sans effort au quotidien.

07 déc. 2020
0

Je vais faire preuve de générosité:

Puisque beaucoup sont contre les éoliennes et les panneaux solaires, accessoires notoirement écolo-bobo, je me charge gratuitement d'en débarrasser vos bateaux.
;-)
Je suis certain de trouver quelques désargentés à qui ce matériel écolo-bobo pourrait servir utilement
;-)

07 déc. 2020
0

Moi aussi je préfère voir un champ d'éoliennes qu'une centrale nucléaire, mais bon, quand on calcule un peu et qu'on s'aperçoie, avec la production au km2 affichée par les parc éoliens de St Nazaire et de St Vaast, que pour remplacer la production des centrales nucléaires il faudrait garnir la totalité de nos côtes d'une jolie barricade d'éoliennes de 4 kms de large, curieusement je trouve ça subitement moins beau.
De plus le coté stockage pour palier à l'intermittence des éoliennes n'est ni très simple, ni très propre.
Je pense qu'il va falloir trouver autre chose comme source d'énergie, ou alors faire de sacrés économies d'énergie; mais comme ça a été dit, c'est loin d'être facile.

07 déc. 2020
4

Mais aujourd'hui, d'une part les éoliennes ne sont plus implantée dans les passages des oiseaux migrateurs d'une part, et d'autre part elles tournent à un rythme lent ce qui leur permet de les voir et de les éviter.

Illusion d'optique du fait de leur taille. Les éoliennes que l'on voit tourner à un rythme lent dépassent largement les 150 km/h en bout de pale.

07 déc. 2020
1

A Viktor
Le point biaisé des arguments de rentabilité c'est justement la référence de la rentabilité.
L'electricité à déjà un marché et déjà un cout qui est issu des choix technologiques antérieurs : centrales thermiques, nicléaire et un peu d'hydro. Toutes ces activités ont de plus couté à la collectivité et aux contribuables par exemple avec la mise en place du réseau de distribution. Alors maintenant on compare une nouvelle source de production d'énergie sur ces mêmes références, sans compter le cout mis en sommeil pour les générations futures, du traitement des dechets nucléaires ainsi que du démantèlement des anciennes centrales.
Ce sont des comparaisons entre des choux et des navets, s'il n'y avait eu que des energies vertes depuis toujours, nous aurions un marché de l'energie à un cout de référence différent et les choix de développement d'activité auraient intégré le fait. Et alors ce cout différent aurait du intégrer le démantèlement des éoliennes, centrale solaires etc... L'intermittence des energies "vertes" aurait aussi entrainé le developpement des technologies de stockage d'energies ainsi que beaucoup de R&D.
Bref, toutes ces données de comparaison, comme on ne les aura jamais, on pourra toujours argumenter dans tous les sens.

07 déc. 2020
1

Effectivement, le nucléaire n'est pas parfait, mais une parade est prévue pour chaque évènement présentant un risque jusqu'à une occurence de 10EE-6 (1 chance sur 1 million).
De plus, même si Fukushima et Tchernobyl ne sont pas des réacteurs REP comme en France (il s'agit de réacteurs à eau bouillante de type RBMK), un grand nombre de modifications a été amené à nos centrales suite au retour d'expérience de ces accidents.
Il faudrait un peu plus de 10.000 éoliennes pour égaler la puissance des tranches nucléaires présentes sur le territoire, à condition que le vent souffle suffisamment pour toutes les faire tourner en même temps.
Sans compter qu'il faudrait des unités de substitution pour remplacer le défaut de production d'énergie pour les jours moins ventés (turbines à gaz, centrales au charbon, groupes diesels, ...).

Je suis d'accord avec elkitos : "Quelle horreur ces éoliennes", pourvu qu'on stoppe leur expension avant de totalement dénaturer le paysage.

07 déc. 2020
2

Pourquoi remplacer tout le parc nucleaire de production par "que" des éoliennes ?
Et pourquoi devoir remplacer les pertes du réseau de distribution d'une grosse centrale ?
Pourquoi devoir remplacer l'electricité produite par les centrale nucleaires qui est revendu à perte aux pays voisins ?

07 déc. 2020
1

faut pas oublier que le tout électrique prôné il y a /depuis des dizaines d'années n'avait pour but que de justifier le nucléaire

07 déc. 2020
0

Il faut savoir ce qu'on veut.
Aujourd'hui l'Europe veut exemple
-Obliger tout le mon de rouler dans des voitures électriques
-à se chauffer 100% électrique avec des PàC (mais ça c'est assez vertueux)
-continuer à avoir de la croissance

Donc il faut de l'électricité. Le nucléaire ne me rassure pas non plus, et je suis bien égoïstement content qu'elles soient loin de chez moi, mais si en France nous n'en avions pas, quelle seraient les différences en termes d'environnement?

Je n'ai pas de solution miracle, au niveau de l'habitation ça passe par une bonne isolation par exemple, mais comment traite-t-on les anciens logements urbains? pas toujours évident.
Je pence qu'il est très utiles d'écouter les conférences de JM Jancovici sur le sujet (que j'ai découvertes ici), ça évite de penser qu'on tient une solution évidente, même si ça n'est pas rassurant.

07 déc. 2020
0

Fait dire que les moulins à vent c'est rentable....
Aujourd'hui : 2 % de la production (= 2 tranches de nucléaaire !) et on doit importer du courant (grisé).

07 déc. 2020
0

Ca prouve rien du tout en terme de rentabilité , c'est juste la résultante des moyens de production actuels ...

07 déc. 2020
2

C'est marrant ces discussions très gauloises.
La Mer du Nord est déjà bien couvertes d'éoliennes et les côtes du nord de l'Europe aussi ; sans même parler des îles britanniques.
Naviguant dans ces eaux, on est rarement vraiment gêné par la présence des parcs. A certaines conditions, on peut même parfois les traverser (aux P-B notamment).
Il existe plusieurs projets d'implantation au large des côtés belges et néerlandaises, pile à côté des chenaux pour rentrer à Anvers, Zeebrugge, Flessingue ou Rotterdam ; sans même parler du projet Doggerbank (3 parcs de 1,2 GW).
Quant au risque de collision, forcément, il plus important que s'il n'y avait rien. Mais, lorsqu'ont voit qu'en Manche (côté UK) et en Mer du Nord qui sont parmi les axes les plus fréquentés au Monde, cela n'a jamais posé de problèmes... A ma connaissance, aucun cargo n'est entré en collision avec les plateformes pétrolière non plus !

Bref, c'est une discussion très passéiste et, vu d'ici, très française !

07 déc. 2020
2

Les détracteurs des éoliennes de ce fil ignorent un élément fondamental dans l'équation : la réduction de la consommation.

Tout le monde est d'accord sur le fait qu'il est impossible (ou non souhaitable) de remplacer la totalité de la production actuelle par des énergies renouvelables, c'est pourquoi tous les scénarios sérieux d'ENR table sur une diminution drastique de la consommation.
Autre fantasme : un « retour à la bougie » n'est pas envisagé : il s'agit de mieux utiliser l'énergie pour fournir un confort raisonnable, sans gaspillage. Par exemple, financer massivement l'isolation des maisons permet de diminuer la consommation de chauffage, en gagnant en confort.

C'est en fin de compte une version moderne du « bon sens » appliqué à l'énergie, c'est le sens de la

Bient sûr, il y a matière à discuter sur certains éléments (par ex. la place du nucléaire, de la voiture électrique, et.), mais nier la démarche dans sa totalité me semble tout à fait rétrograde.

08 déc. 2020
2

J'ai tout lu ! Cela m'a pris du temps, mais j'en ai à revendre, je suis retraité !
Il se dégage de toutes ces interventions que tout le monde a raison et que le monde a tort, moi y compris ! :
Une éolienne ce n'est pas vilain, un champ de centaines de moulins à vent l'est beaucoup plus. Mais, même si ce n'est pas la panacée, elles produisent de l'électricité. Personne n'a dit qu'elles étaient l'avenir et devaient fournir l'intégralité de nos besoins.
Les centrales nucléaires ont leurs avantages et leurs inconvénients : Elles fournissent beaucoup d'électricité, mais leur démantèlement et le problème des déchets posent d'énormes problèmes. Depuis leur implantation, on nous dit que pour le retraitement des déchets, ON allait trouver une solution. Depuis, on attend mais pas grand chose à l'horizon. J'aime à croire que la "solution" émise par @viking soit viable, car, moi non plus je n'ais pas envie de laisser des tonnes de déchets et des centrales à démanteler à mes enfants et petits enfants
Alors, la solution magique, quelle est'elle ? Pour le moment, il n'y en a pas. En attendant, c'est l'avis de beaucoup, il faut diminuer notre consommation. TOUT le monde doit diminuer. Parce que je vois bien les "nantis" continuer à gaspiller comme avant et nous autres, Français moyens, faire des efforts en diminuant notre chauffage de quelques degrés (dans les grandes villes, la T° c'est plus de 20°) en rajoutant un pull. Ces économies ne doivent passer par des aberrations telles que les maisons étanches. On a besoin de respirer et c'est très sain d'ouvrir les fenêtres pour aérer, même et surtout quand il fait froid.
Le discours du député RUFFET doit faire rigoler les pro croissance, mais c'est une évidence que la croissance n'est pas infinie, c'est un mirage. Les opposant brandissent le spectre de la bougie, c'est ce qui risque d'arriver si on continue à ce train. Les opposant rigolent quand on leur parle des petits oiseaux, des coccinelles et des abeilles, mais quand il n'y aura plus d'abeilles ils n'auront plus grand chose à manger. Sans compter que l'absence d'animaux rendra la vie bien sinistre.
Tant que les grandes sociétés telles que TOTAL feront souffler le chaud et le froid, toutes les initiatives pour économiser l'énergie auront du plomb dans l'aile. Il y a des tas de bonnes idées qui sommeillent à droite, à gauche et qui ne verront le jour que lorsqu'il n'y aura plus de carburant pour faire rouler nos voitures. Ce jour là, les consciences vont se réveiller. Alors patientons encore quelques années en espérant qu'il restera encore quelques belles choses à voir et entendre sur notre belle planète.

08 déc. 2020
3

A Abana : tu n'as apparemment pas compris le concept des maisons " etanches". Pour faire bref, elles sont toutes équipées d'un système de ventilation double flux qui assure une ventilation permanente tout en limitant les pertes de calories.
C'est un système très efficace économiquement et ecologiquement , où il n'y a pas besoin " d'ouvrir les fenêtres pour aérer", comme tu dis...

08 déc. 202008 déc. 2020
2

Je trouve l'impact visuel des champs d'éoliennes moins dérangeant que la grande majorité des horreurs construites partout, ce y compris les marinas modernes etc.
Pour ce qui est de l'éfficacité du système, j'aurais tendance à essayer de trouver l'info dans une communauté ou le débat est moins passionné et/ou il n'y pas une industrie du nucléaire aussi importante car si c'est le cas il est difficile de faire la part entre un effort de lobbying et une opinion neutre et bien informée.
L'énergie, c'est un peu comme big pharma, des sommes énormes dont une petite partie est consacrée à un effort de lobbying par tous les médias possibles. Peu d'acteurs sont entièrement neutres. Les deux camps sont un peu "brain washed".

08 déc. 2020
1

La ventilation double flux est bien couteuse et assez compliquée à installer.
Perso, pour ma maison super isolée classée A et chauffée par Géothermie, j'ai installé des minuteries qui coupent les ventilations classiques la nuit. Le matin on ouvre seulement les fenêtres des chambres, pour un grand renouvellement indispensable d'air. Une maison n'est heureusement pas un sous-marin où le recyclage de l'air est très complexe, par la fourniture d'O2 mais aussi par le CO2 émis à impérativement absorber.
A propos de consommation d'énergie, il ne faut pas oublier que la nature bien avant nous a donné un très mauvais exemple écologique puisque tous les êtres vivants un peu évolués ne vivent que parce qu'ils consomment d'énormes quantités d'énergie, la passage de la vie initiale sans O2 sur Terre à celle que nous connaissons avec O2 grâce à la photosynthèse a permis de multiplier par 10 l'apport énergétique en oxydant du Carbone, mais en nous condamnant aussi ainsi à une mort rapide inéluctable (vieillissement accéléré). On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, ce que les écolos qui veulent aussi la crémières, refusent obstinément de comprendre.

08 déc. 202008 déc. 2020
1

Oui, c'est de toute façon plus cher et plus compliqué à installer que de simples grilles dans chaque pièce comme on faisait autrefois.
Nez en moins, ça reste intéressant économiquement et ecologiquement sur le long terme. (Il faut voir plus loin que le bout de son nez...)
On pourrait dire la même chose de la géothermie, si on compare avec le foyer ouvert que Mémé avait dans sa chaumière ...

Ta maison ne rentre pas dans le cadre que je parlais,vu ton système à être obligé d'ouvrir les fenêtres tous les jours.
Quand à la comparaison avec un sous-marin, certaines maisons bien faites n'en sont pas bien loin ( je te parle de cas dont le test d'infiltrometrie est largement inférieur à la norme passive).

08 déc. 2020
2

Note: je n'ai pas l'obligation d'ouvrir les fenêtres mais l'odeur de l'air de la campagne profonde est nettement meilleur que celle des vieux corps qui imprègnent une pièce de vie.
Le foyer de Mémé permettait aussi et surtout de faire la cuisine, chauffer l'eau pour se laver, et réchauffer la cuisinière. Et un poulet cuit au feu de bois avait (testé) un gout sans aucun rapport avec un poulet aux infrarouges électriques. La géothermie est très bien quand elle n'est pas en panne, et alors facture à la hauteur, bouffant tous le bénéfices attendus. L'implantation est également très couteuse (dans mon cas 500m2 de tuyaux enterrés). Et le chauffage par le sol était utilisé par les Romains, qui n'étaient heureusement pas totalement tributaires d'EDF, il y a plus de 2000ans.
Le solaire est aussi décevant, assez long à amortir (8ans), et l'onduleur couteux ne dure pas une éternité. Si l'EDF n'achetait pas encore actuellement l'électricité deux fois plus cher qu'elle le vend,
cela n'aurais aucun intérêt économique. L'éolien est encore économiquement plus mauvais (et mon épouse n'en veut pas), avec une implantation très lourde et à terme une déconstruction très couteuse (cf destruction obligatoire de l'embase en béton). Bref, il faut vivre au quotidien les nouvelles technologies miracles pour en voir et subir tous les biais (même constat en voilier super équipé).

08 déc. 2020
3

Il est sûr que "nez en moins", on voit plus loin que le bout de son nez ;)

08 déc. 202008 déc. 2020
2

Ah mais la ventilation double flux t'apporte le même air que si tu ouvrais les fenêtres, tu sais... Avec les odeurs de vaches incluses. Et évacue de la même façon "celle des vieux corps qui imprègnent une pièce de vie", comme tu dis.
Sauf qu'elle le fait avec une efficacité thermique d'environ 80/100, et en continu, tandis qu'ouvrir les fenêtres n'est qu'episodique et a une efficacité thermique de zéro.

Mon atelier est de la sorte, il reste entre 18 et 22 degrés en continu avec un chauffage épisodique très faible, et évacue en continu les solvants et autres odeurs .
Il est également toujours avec une hygrométrie faible ( point important dans mon cas ), chose qui ne serait pas possible si il fallait ouvrir les fenêtres pour aérer.

Oui, Mémé avait sans doute raison. D'ailleurs, rien n'interdit personne de copier son système (à part à Paris , apparemment).

Maintenant, on est bien d'accord, tout ça est bien joli quand ça fonctionne et que c'est la m.rde quand ça déconne. Comme tout ce qu'on a à la maison : machine à laver, ordi, etc... dont on ne saurait se passer aujourd'hui.

A Monoa : + 1 : c'est bien, je vois qu'y en a qui suivent ! 🤓

08 déc. 202008 déc. 2020
3

Ma maison a 12ans, j'ai une pompe à chaleur réversible DAIKIN avec une ventilation double flux.
C'est vrai que c'est très économique, confortable, on maîtrise bien l'hygrométrie, mais... dès qu'il y a un peu de soleil, j'ouvre quand même mes baies une paire d'heures en fin de matinée parce que je ne me vois pas passer l'hiver enfermé derrière mes doubles vitrages 4/16/4 qui filtrent tellement bien les sons que si je veux savoir ce que gazouillent les oiseaux, je suis obligé de lire sur leur bec...
C'est vrai que j'ai l'avantage d'habiter le Sud.

Ceci dit, il y a quarante ans, au cabanon, nous avions une éolienne qui chargeait quatre batteries 12v, un frigo trimix débarqué du bateau, une télé noir et blanc et un poste radio 12v. Pour cuisiner, une réserve de gabels (sarments) récupérés après la dernière taille, et quand même un camping gaz pour le café du matin.

Faut croire qu'on était écolos sans le savoir...

Ce qui me fait quand même un peu rigoler, c'est que quand on sera passé au tout électrique, électro-ménager, éclairage, chauffage, audio-visuel, informatique, vélos, scooters, motos, autos, camions, et même les paquebots, y a intérêt qu'on trouve aussi comment assurer 365 jour de soleil par an pour les panneaux solaires, et autant de jours de Tramontane pour les éoliennes , mais pas trop faible, sinon, le rendement, c'est pas terrible, et pas trop forte, sinon on met les éoliennes en drapeau pour éviter la casse.
Parce que l'électricité pour faire marcher et recharger tout ça, ben, on ne sait toujours pas la stocker. Et quand on en a un besoin immédiat, ben, s'il n'y a pas de centrale pour en fabriquer, on va se geler les c.. et marcher à pieds.

Et pour en revenir au sujet, on s'est fait défigurer les collines du littoral du Roussillon par les éoliennes. D'où que tu viennes, tu ne vois que ça.

Et essaie de te promener dans la garrigue quand ça tourne, si tu as oublié tes boules Quiès, ben, t'es mal!

08 déc. 2020
3

Concernant les maisons "étanches" avec pompe à chaleur et isolation 30cm aux murs et 40cm en toiture.

J'ai questionné un client; le résultat est sans appel; cette famille de 4 personnes consommait bien moins d'énergie au total (en euros, chauffage cuisine éclairage compris) que chez nous (à deux) en appartement 3 pièces en étage chauffé au gaz + electricité pour la lumière, cuisinière au gaz.
En plus ils avaient une vraie maison, un étage, 5 pièces, baignoire + 2 douches et de grandes baies vitrées pour un séjour-cuisine immense.
Situation; nord-est de la France.

La messe est dite, ces techniques contemporaines complexes à installer sont très efficaces, agréable à vivre (planchers chaleur douce) et très économes en énergie.

08 déc. 2020
2

Certes, j'habite dans ce type de maison quasi parfaite. Mais quand des visiteurs viennent s'informer, je leur fournis les VRAIS chiffres financiers sur ce que coute vraiment ce type d'installation: investissement TRES important à amortir sur une longue période + entretien couteux dès la première panne (et il faut alors tomber sur le BON frigoriste qui puisse venir rapidement, sinon on revient au bois dans la cheminée et des petits radiateurs électriques de secours) + cout de consommation. Le bilan financier est alors au final beaucoup plus discutable.
Il faut aussi avoir le terrain qui va avec (ou une autorisation de forage).
Mon prédécesseur ingénieur dans le BTP, et disposant des prix de gros, qui a reconstruit juste à côté a renoncé à autant investir en géothermie pour sa nouvelle maison.
A noter que ce type de chauffage au sol très agréable interdit toute modification des lieux sans des travaux très importants sauf à avoir une chance incroyable.
Les travaux les plus logiques qui devraient être fortement subventionnés plutôt que des aides douteuses à des soi-disant miracles, seraient d'abord l'isolation massive BIEN FAITES des habitations. Le risque de panne est après très faible et en plus cela remettrait au travail beaucoup de chômeurs, tant le nombre d'habitation à traiter est gigantesque.

08 déc. 2020
1

le gros gros probleme de toutes ces nouvelles technologie c'est de trouver un installateur competent ..je dis bien un installateur pas un commerciale vendeur d'image ou de papier classé ...
perso voici 10 ans que j'ai fait installer une pompe à chaleur aerothermie dans ma vieille maison avec des radiateurs classique ,impeccable en 5ans elle était amortie.Mais il m'en a fallu des devis et des contacts ...il faut voir les conneries que j'ai pu entendre ... vaut mieux connaitre un peu le sujet

08 déc. 2020
0

Dans les futurs cours de navigation, on apprendra à se positionner par rapport à "l'axe du dernier rang d'éoliennes" et de l'autre côté par la vapeur du refroidisseur d'une centrale nucléaire.
On a plus besoin des phares !

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (176)

Le beau temps !

mars 2021