quel a été votre meilleur voilier ?

évidemment pour le programme que vous vous étiez fixés
à par l'ovni 35 je n'ai été déçu par aucun ,ils ont tous correspondu à ce que je voulais faire .
l'exceptionnel c'est le hood38mk2 avec lequel j'ai fait une transat ,
alain

L'équipage
24 déc. 2021
24 déc. 2021

L'Edel V....première croisière côtière en 1976
Le Love-Love....première croisière semi-hauturière en 1978
Le Gib Sea 106 S, depuis 1986 qui me convient toujours très bien.
Les Trident 80 et Neptune 94....bof...bof.

24 déc. 2021

Bonjour, J'ai eu 4 bateaux dont le dernier, commandé en 1976 et réceptionné début 1977. Je continue à naviguer avec lui après plus de 70000 nm.
Il est toujours (presque) comme neuf alors que je lui en ai fait voir...
Mon GLADIATEUR est ma perle depuis plus de la moitié de ma vie....

25 déc. 2021

c'est beau bravo !

24 déc. 2021

Mon Apocalypse , plan Lerouge .... 4 transats du pur bonheur a la voile ...

24 déc. 2021

Le plus fin et doux à la barre, le plus rapide aussi, mon Tumlaren.
Le plus mauvais et désagréable le Farr 727
Entre les deux, j'ai adoré le Fireball et l'Otarie MT.
Une grande confiance dans l'Amphitrite (qui doit être le meilleur bateau que j'ai jamais connu toutes catégories confondues)
Les autres...ouais des voiliers standards ni bons ni mauvais...

24 déc. 2021

La "Jeanne-Charlotte", cotre en bois d'arbre de 9m construit au Maroc dans les années 1930.

Pourri à coeur, pissant l'eau par toutes les coutures et surtout le rouf, avec un Evinrude 4cv sans marche arrière ni embrayage pour les manoeuvres de port.

Mon premier vrai croiseur à moi ...

24 déc. 202124 déc. 2021

43 ans de Sagitta 35 et je ne m’en lasse pas, un bateau marin, rapide et élégant (entre autres qualités)
jakez.bzh[...]
jakez.bzh[...]pg.html

24 déc. 2021

un coco 6.50 !

24 déc. 202124 déc. 2021

L'optimist de mes débuts !

25 déc. 202125 déc. 2021

Un petit tri de 6m70, le multi 23.

Facile et rapide a mettre en route pour des ronds dans l'eau, et suffisamment marin et rapide pour se faire de belles distances sur 2/3heures de navs.
Vitesse max 19nds seulement, car je ne suis pas un bon et couillu barreur qui osait tirer dessus.
Mais les 18nds etaient atteints dans un fauteuil, allongé meme sur le trampo, avec la barre et le chariot dans la main, suffisants pour un parfait controle de la bestiole.
Et solent auto vireur pour les navs en solo.
Du plaisir a l'état pur.
Seulement tris interdits dans ma zone de mouillage préférée, donc du me resoudre a le revendre. Je le regrette encore tous les jours.

25 déc. 2021

C'est déjà exceptionnel d'en posséder un, alors forcément c'est le meilleur !

25 déc. 2021

Tous conformes à mon programme.

25 déc. 2021

Mon kelt 707 ! <3

25 déc. 2021

J'ai aimé les trois miens pour des raisons différentes.

Le Flirt pour son côté transportable.
Le Dufour 2008 pour sa qualité de construction et mes premières traversées.
Mon Sunshine actuel pour tout ce qu'il nous offre chaque année comme bons moments...

25 déc. 202125 déc. 2021

Je vais me répéter ..
J'ai beaucoup aimé Excalibur notre Requin transformé avec lequel nous avons fait Morlaix Tanger Calvi à la voile pure

Je me suis beaucoup amusé 3 ans à San Francisco avec le Santana 22, régates du weekend et petites sorties

En ce qui concerne LW notre First 30 depuis 1998, je manque de superlatifs
Tres bien construit, zéro faiblesse technique ou structurelle, élégant, racé, confort à la mer exceptionnel, performances , supporte une tonne de charge sans broncher, idéal solo tout sous la main. A récemment gagné des régates contre des bateaux plus modernes et ayant de meilleures voiles

25 déc. 2021

Mon premier, mon deuxième et,maintenant, mon actuel.
Mon premier m'a permis de me débarrasser de ma deuxième main gauche, mon deuxième m'a emmené aux Caraïbes et mon troisième me retrouve coincé en NZ... En attendant de nouveaux horizons à l'ouest.

25 déc. 2021

Mon 470 de ma jeunesse. Une légère brise et il filait bon train quand les autres voiliers restaient sur place. Avec d'autres copains casse-cous, en 420 et 470, on faisait la course Ajaccio Bonifacio et retour... Autant dire qu'aujourd'hui je ne referais plus, mais à 15 ans ca me tentait même de faire la traversée Ajaccio Nice avec ce bateau ;)

25 déc. 2021

J'ai bien aimé mon premier le 420 n°4982 je crois
J'ai bien crapahuté entre Groix et la Vilaine avec ma petite famille sur mon mousquetaire club "Clepsydre"
celui sur lequel , à la retraite , j'ai passé avec mon épouse le plus de temps entre la pointe de Penmarc'h et Rhodes, via le canal et les différents détroits et iles de Méditerrannée

il y a aussi le bateau des autres, du Vaurien le 81, au Romanée de Chimère Yachting à travers l'Atlantique en passant par l'Alpa 15 de Bretagne à Toulon par Gibraltar, l'armagnac, la tequila, le cognac , le sangria, le She 31, le centurion etc
Merci à tous ceux qui m'ont embarqué ou qui m'ont confié leur navigation de régate ou de croisière...

Et Joyeux Noel à Tous ceux qui me liront et aux autres bien sûr.

25 déc. 2021

Mon fruit de mer, Galopin, tout juste rénové, qui nous a deja emmené aux Antilles et qui nous y emmènera a nouveau dans trois ans normalement. Confort, robustesse, facilité de manœuvre, notre bateau ideal pour le voyage.

Mais s'il fallait parler de navigation côtière, j'avais adoré notre first 30, Gwalarn. Tout a fait d'accord avec little wing ! C'est même le bateau avec lequel nous avons fait notre première grosse balade hauturiere, Lorient-les Acores.

25 déc. 2021

ah ! est ce vous qui avez pris un coup de vent phénoménal au retour; à l'asso on m'a parlé de F 10 ?
retour hivernal; en février je crois ?

25 déc. 2021

En effet c'est nous. Pas d'anemo, mais en effet des amis qui suivaient notre retour nous ont dit qu'on s'etait payé une queue de cyclone, donc f10 bien sonné. C'etait fin aout. Mais cela confirme l'impressionnante solidite du first30 👍

25 déc. 202125 déc. 2021

Je n'en ai possédé que deux donc mon échantillon est restreint, pour ce qui est des autres sur lesquels j'ai navigué je dirais que je n'ai pas de bonnes expériences de barre sur des bateaux qui sont "aux normes" des exigences de confort moderne (large cul, grand volumes et haut sur l'eau, faible rapport de lest).
Donc pour moi un bon bateau au port est un bateau moderne (il y a de la place) et un bon bateau de mer est un bateau de conception généralement + ancienne, c-à-dire au volume plus restreint et rapport de lest important (car passe en douceur dans la vague, est plus agréable à barrer et l'ergonomie générale correspond mieux à une utilisation en mer).

25 déc. 2021

Moi aussi 2 unîtes ,un super Cha bon j’ai caboté sur la Côte d’Azur sans en avoir exploité le potentiel,puis à présent le Sun fizz qui m’a amené aux Antilles qui me semble être un super bateau bien meilleur que moi…
Bon Noël.

25 déc. 2021

bon noël à tous,
j'ai édité ce fil pour des novices qui ne savent pas trop quoi acheter comme voilier ,
en regardant le profil des intervenants ça peut leur donner des idées
alain

26 déc. 2021

Alain ça peut aussi enlever des idées... Chaque fois que je pars sur un modèle, il y a toujours quelqu'un pour t'expliquer que ce n'est pas le bon choix...

25 déc. 2021

Après avoir navigué beaucoup sur différents voiliers de croisière de grande série dont le très bon dufour 34, j'ai découvert le pogo 8.50 de Pierre Rolland.
Il apporte pour moi un vrai renouveau dans le concept des croiseurs.
Rapide, solide, marin, simple, très habitable et surtout un plaisir incomparable à la barre.
Dommage qu'il soit si cher en occasion, je me suis rabattu sur le django similaire en plus abordable mais moins habitable...

25 déc. 202125 déc. 2021

Corsaire 5,50, quelques escapades dans le golf de Gascogne. 4,20 puis 4’70 en compétition. Un sacré toucher de barre et des sensations que je n’ai jamais retrouvées. Nostalgie… Depuis de nombreuses locations du 24 au 50 pieds beaucoup de Tupperware familiaux et quelques unités performantes et exigeantes puis l’achat d’un GinFizz. Plaisant à barrer pour un « camion » et sécurisant dans la piaule. Parfait pour le 3ème âge en couple. Un souvenir marquant une remontée en requin contre le mistral Porquerolles Sanary dans les années 70 le plus souvent sous l’eau en tirant des bords de près serré

25 déc. 2021

mon premier challenger scout a bouchins de 7 m et mon belize 43 😍

25 déc. 2021

Le meilleur voilier, c'est celui avec lequel on navigue 😇

Le premier, un Muscadet, parce que je l'ai fabriqué avec mes petites mains.
Le deuxième, un Kelt 8,50 DI. J'ai adoré ce bateau !
Le troisième, un Feeling 345 qui nous a emmené jusqu'aux Scilly.
Et le quatrième (et actuel), un Corsair F27. Pas très confort, mais tellement vivant...

25 déc. 2021

Ah, j'ai eu un feeling 30, et maintenant un corsair 24, comme day boat ou pour un weekend... J'adore les deux :)

25 déc. 2021

Ah, ça c'est pas vrai ...🤣, le meilleur ce n'est pas celui qu'on a sinon on en changerait pas...
Souvent été très critique vis-à-vis de bateaux que je possédais et maudissais 😂🙄

25 déc. 202125 déc. 2021

Hello,
Bah...tout débutant, j'ai apprécié la solidité et la polyvalence de mon petit cata.
Il a surtout eu le mérite de me pardonner pas mal de conneries(cartons sur différents pontons, collision en pleine mer, échouages, entre autre...), et de m'emmener vaillamment aux Antilles via le Brésil.
Je ne m'étendrai pas sur l'expérience Neel, mais bon, elle aura eu surtout comme mérite de me décourager d'acheter un bateau neuf, si un jour j'en avais les moyens.
Les 7 mois passés à bord du Tayana m'ont permis de me familiariser avec la vie à bord d'un monocoque et de découvrir les joies(...)de la nav et des mouillages en Méditerranée.
Mon dernier achat semble être un bon compromis entre confort de nav, perfs sous voiles, agrément au mouillage, tout ça pour un budget restreint
Affaire à suivre et à valider très bientôt au cours des prochaines navs...

25 déc. 202125 déc. 2021

Je me souviens de la période ou mon père avait un HR 36 qu'il avait acheté neuf et tout le tracas qu'il se faisait à propos de son bateau qui représentait une somme substancielle de $$$. Par exemple il ne le laissait pas volontiers au mouillage sans surveillance. Même une demi journée pour faire une visite à terre.
Un peu consterné par cette expérience, le cahier de charge de mon premier bateau était un peu du genre, si souci, je prends mon portefeuille, les clefs de ma voiture et je me casse. Le dommage à gérer étant d'ordre écologique mais pas significament financier. Pour cela je me suis trouvé un vieil Etap 28 de 1979 avec un moteur quasi naze. C'était un bouchon sur l'eau (trop de volume pour passer dans la mer agréablement) mais je garderai toujours une nostalgie de l'enjeu financier minimal en ce qui concerne le bateau en lui-même. Un bon bateau c'est aussi un peu ça. Beaucoup de facettes dans cette question.
C'est un peu comme une vieille voiture. J'ai gardé ma précédente voiture 10 ans et 330'000 km.
Je roulais sur autoroute trés souvent 10-15km/h au-dessus de la limite permise s(par temps sec, pas de permis à points en Belgique). Je me prenais en moyenne 3/4 PV pas ans mais c'était compris dans le budget annuel, je roulais assez largement en dessous de mes moyens, j'aurais pris 10 PV par an c'était OK aussi.

25 déc. 2021

@ pierre3:
« il ne laissait pas volontiers son bateau au mouillage,meme une demi journée.. »
je dois dire,que ca m’arrive plus d’une fois quand on va visiter une ile des caraïbes,et que m’éloignant sur le petit chemin qui monte sur les hauteurs ,je me retourne et regarde mon frele esquif dans la petite anse envoyant avec un message subliminal:
-t’inquiete ,on ne part pas longtemps ,on revient.. ( faut etre con quand meme..!)

26 déc. 2021

Après avoir lu Soudain seuls d'Isabelle Autissier on voit pas le truc pareil ...!!!!
Si c'est à Houat d'accord c'est pas très grave ...

29 déc. 2021

Des amis m'ont montré leur mouillage à Pitcairn , un lac...
Ils y sont resté plusieurs jours.
Quand on connait le coin , c'est irréel tellement c'est rare !!
Leurs chaloupes sont de plus de 12 m. Sont montées au sec chaque soir. C'est dire...
Un voilier tout seul., ça peut faire des bêtises si météo ou voisins se met de la partie.

25 déc. 202125 déc. 2021

Le meilleur voilier pour chacun est avant tout le bateau qui répond le plus à sa recherche, à son gout et programme, donc à certaines caractéristiques plus ou moins précises suivant nos préférences . Pour un même voilier donné, il pourra être le bateau idéal pour quelqu'un, si par exemple ce bateau est très performant et que la personne souhaite avant tout régater ou remonter au près facilement, ou alors ce sera plutôt un bateau à oublier pour passer à un autre , si c'est quelqu'un qui cherche plutôt un bateau tranquille, qui peut s'echouer pourquoi pas (deriveur, biquille etc),même si les performances ne sont pas top niveau.
Pour ma part mon premier voilier de 30 pieds était bon pour l'habitabilité , le confort, mais apres 1 an de sa possession, je suis finalement revenu à 26 pieds parce que je recherche avant tout la simplicité et la navigation solo ou en duo maximum , pour le minimum d ennuis et de frais. Donc en principe , pour la taille, ce deuxième bateau devrait être déjà plus proche de ma recherche initiale, mais mon expérience du 30 pieds est intéressante pour un premier essai . Le 2eme n'a pas toutes les caractéristiques que je voudrais, parce que je navigue pour l'instant au Japon où il y a moins de choix de bateaux, donc peut-être que le "meilleur bateau" sera un peu après...! Mais en attendant si on veut tracer sa propre route, mieux vaut quand même un bateau, même imparfait, que pas de bateau du tout!

25 déc. 2021

j'ai beaucoup aimé mon premier cata de régate, un class 510 française qui n'(cette classe n'existe plus). Puis j'ai beaucoup aimé ensuite un cata class B mais je zyeutais vers les habitables alors on m'a donné un Bélouga bois d'après guerre que j'ai trouvé formidable avec son tout petit tirant d'eau ce qui ne l'empêchait pas de marcher fort en régate.
Ensuite j'ai réussi à m'acheter un Dufour T7, "tyran" d'eau 33 cm; que j'ai gardé 20 ans et qui nous (ma femme mes gosses et moi ) a permis d'explorer la Bretagne du nord au sud, plus la Vendée, la Gironde et beaucoup de rivières et de canaux et qui nous a permis l'aller retour Nantes >> la Corse jusqu'à Bonifacio deux fois.
Pour finir l'année de la retraite ma femme à décidé de vendre la maison pour acheter un bateau et partir pour on ne savait où ni combien de temps. Conseillé par un copain (Francis ! mort il y a deux ans) on a pris un Espace 1000 DL et nous avons ainsi en quelques années et en vivant à bord pu explorer la méditerranée jusqu' à la mer noire. Bien que ma femme soit hélas morte je continue à vivre à bord et j'en suis vraiment enchanté, solide, confortable, pratique, et même à ma grande surprise assez rapide il n'a qu'un gros défaut ! Il a 40 ans

26 déc. 2021

C'est quoi un classe 510? Un catamaran comme l'exocet en faisait partie?

26 déc. 2021

c'était une jauge à restriction française dans laquelle on trouvait l'exocet, le sherwater, le condor et autres catas de 5,10m de long (que j'ai oublié). La surface du mât pouvait compter dans la surface de voile s'il était grand ou gros. L'avantage était qu'on pouvait les remorquer sur la route sans les replier. C'est loin tout ça !

25 déc. 2021

Il s'agit presque d'une question du bac ! « Quel a été votre meilleur voilier ? » demande à préciser à soi-même ce qu'on entend par « meilleur ». S'il s'agit de meilleure performance, je peux dire que mon Morning 34 de Sparkman&Stephens a été , de loin, mon meilleur bateau de près. Il était époustouflant... mais devenait une brute rouleuse et laboureuse au portant. Par ailleurs, son intérieur était exigu et sa cuisine ne pouvait guère contenter que des Anglais se nourrissant de toasts et de porridge. Si on parle d'élégance, mon Shaerenkreutzer suédois de 41 pieds est une reine de beauté, mais son franc-bord minimaliste le rend déjà très humide, même par les brises du lac. Pour le voyage réalisé, mon Vulcain IV m'a mené d'Europe jusqu'en Alaska en passant par la Polynésie et ce fut une des plus belles parties de ma vie. C'était un tank en acier, bien logeable certes mais, honnêtement... un sabot ! Cette réflexion m’amène alors à réaliser que mon Sunshine 38 optimisé pour le nord m'a permis de passer de Med au nord de l'Ecosse via les Açores et l'Irlande avec un comportement très satisfaisant, un près honorable, un portant docile et vivant tout en gardant une barre d'une douceur remarquable : moins bon au près que mon Stephens, plus logeable et moins humide que ma fusée suédoise mais moins solide que mon Vulcain. En tout cas, un bon compromis qui m'a rendu nautiquement heureux pendant plus de vingt ans. Ses cabines arrières étaient davantage des cabines 1.5 que des cabines doubles, de sorte qu'à deux, il y fallait parfois négocier le moment de se retourner. L'âge augmentant, nous avons cherché davantage de confort et nous découvrons depuis deux ans un des rares Moody conçu pour assurer de bonnes performances sans renoncer au confort. Pour le moment, il tient tout à fait ses promesses, marche bien pour un croiseur cossu, a des échantillonnages impressionnants et offre un niveau de confort qui nous paraît Byzance. Un peu tôt pour dire que c'est notre mouton à 5 pattes mais j'ai ma petite idée quand-même.
La question posée me fait réaliser que pour moi, un bon bateau est un bateau qui m'apporte du bonheur. J'ai eu de la chance, tous ceux que j'ai possédés m'ont rendu heureux...
Pas pour rien que celui en qui j'ai mis désormais ma confiance s'appelle « Gratitude »...

25 déc. 2021

j ai bien aime mais 3 premiers , un mousse , un elizabetan 31 ,un gib sea 105s et actuellement oceanis411 , mais le 4 eme un sun legend 41 version propriétaire était le meilleur a mes yeux , peut être simplement par ce qu il est arrivé dans ma vie a un moment particulièrement compliqué d un point de vue santé , a chaque bateau son histoire souvent liée a l histoire de son équipage

26 déc. 2021

Ah le Mousse, je l'avais oublié. J'en ai eu un (et même deux pour ne pas naviguer seul) pendant les 4 premières années de mes vingt ans lors de mon séjour de Coopération au Dahomey, à Porto Novo .

La dérive était un véritable lame de rasoir pour couper les herbes en navigation sur les lagunes au milieu des pirogues, avec quelques lamantins ou croco!.

Et visiter le village lacustre de Ganvié au louvoyage était tout une aventure ....et posait question : " le Yovo est un peu sorcier... sur nos pirogues utiliser le vent n'est possible le vent que lorsqu'il nous pousse de l'arrière".

26 déc. 2021

1 Ponant ert ensuite avec l'arrivée d'un 2nd enfant 1 cap Corse sur la lagune Ebrié à Abidjan, de petits crocos oui j'en ai vu mais des lamentins jamais, village lacustre également et HB neccessaire pour accéder par le canal à Jackville et Grand Lahou . Mais nav en mer archi nulle .

26 déc. 2021

"Reskebil", mon Club86,acheté d'occas'en 2001 et revendu avec regret en 2004 . Léger, maniable, rapide, technique et donc rigolo, confortable à la mer...Et suffisamment confortable en croisière côtière pour ma petite famille de l'époque ! Quand j'en vois un, mon palpitant fait toujours un hoquet.

26 déc. 2021

Oceanis 311
Facile en solo,
Confortable pour la famille
Hauteur interieure
Prix abordable
Zéro défaut pour un 9,50m
En plus grand il y a L'Oceanis 361, mais je ne sais pas si il est facile en solo

26 déc. 2021

Start 6. Ou Bahia de Jeanneau
En transportable, autonomie complète en solo: mise à l'eau et matage méthode henri

26 déc. 2021

Mon PUMA 27

26 déc. 2021

Pour se poser partout, des abers à La Meule, notre petit westerly centaur. Pour les régates, TdeF et Spi O.F., le JOD 35 (qu'on a monté à 21 kn sous spi), pour les balades en Irlande en équipage en Novembre, le bon First 42, qui remontait tous les vents, et pour vivre loin en autonomie, mon vieux CN48 stable robuste et pouvant être chargé de toutes nos affaires.
Pour chaque projet, il y a un bateau idéal. Le problème, c'est de se tromper de projet (genre coffre fort acier au cockpit étriqué pour vivre sous les tropiques)

26 déc. 2021

Je ne partage pas ton point de vue sur ta manière de segmenter l’usage d’un bateau. De mon point de vue, un bateau de voyage doit avant tout correspondre à son propriétaire plus qu’à un programme, tout en gardant un minimum de polyvalence, donc être non seulement apte à emmener son équipage dans de bonnes conditions de sécurité avec un minimum de confort, mais aussi d’apporter du plaisir vélique au même équipage lorsqu’il utilise le bateau en navigation côtière et navigation à la journée, car après une traversée on pratique très souvent une navigation que l’on pourrait qualifier de vacancière. Et puis nous n’avons pas tous les mêmes exigences en matière de confort et de capacité de charge. Si je prends mon cas personnel, et je ne suis pas le seul à raisonner de la sorte, je n’aurais pas du tout envie de partir voyager avec un bateau comme le tien, même sur le très long terme (je ne porte bien sûr aucun jugement sur les qualités de ton navire), parce que je n’éprouverais aucun plaisir à son bord , même si son équipement comprend des verres à pied, alors que je le ferais volontiers sur certains bateaux que tu cites comme n’étant pas adaptés à ce type de projet.
Je mettrais juste un bémol pour certains programmes spécifiques comme des navigations dans les glaces.
Cela dit, je ne refuserai pas une invitation à ton bord à déguster un excellent bordeaux dans un des tes verres à pied, ou à la limite une petite bière bien fraiche sortant de ton frigo, ustensile qui n’a jamais été présent dans aucun de mes bateaux, y compris sous les tropiques.

26 déc. 202126 déc. 2021

T'es le bienvenu😀🥂; Mais tu confirmes un peu mes dires. Un bateau est aussi lié à un projet. Je ne me sentirai pas de traverser les océan en JOD et pourtant j'ai apprécié ce bateau en régate. Tout comme la barre fine du First 42 me plaisait quand on se remontait du 35 kn à 7,5 kn à 35°du vent en mer d'Irlande. Et me dire que monter en Alaska dans le confort de mon bateau actuel m'est aussi plaisant, Mais je ne régaterai pas avec le C&N, n'irai pas en Alaska en F42 ou ne traverserai pas l"Atlantique (en famille) en JOD.
Et l'apéro dans notre cockpit protégé, c'est pas mal.

27 déc. 2021

First 42 :"35 kn à 7,5 kn à 35°du vent"
Il y a au moins deux chiffres qui sont erronés...

27 déc. 202127 déc. 2021

Bon, je galèje quelquefois, mais le F42, plan Frers avec ses 2.20m de TE était une bête au près fort. Ingérable au portant au delà de 8 kn, il remontait tous les vents. 20 ans d'école de croisière vers l'Irlande ou l'Espagne, 9 mois sur 12, on n'a été qu'une seule fois en retard à la fin de la croisière.

30 déc. 2021

Bonjour viking35, c'est vrai que le first 42 (1981) est un bateau qui remonte formidablement au près au très près, sa carène de course est formidable pour cette allure un confort, un plaisir de douceur de barre, au delà de 120 du vent c'est pas son truc.C'à fait 40 ans que j'ai le numéro 66 celui du diable.👹🤣

30 déc. 202130 déc. 2021

Ligérien: J'ai régaté une saison sur un First 42 S. Je considère aussi que c'est un excellent voilier au prés. Mais 7,5 kn à 35°du vent est impossible pour un voilier de croisière de 40 pieds.

Je sais que cela va en surprendre beaucoup mais, dans cette catégorie de 40 pieds, le meilleur voilier au près est le Sun Odyssey 40 qui possède un meilleur cap/vitesse que des X 445, X 43, XP 38, X 44, First 40.7, J 122, J 120, Gib Sea 414, Dufour 40, Sun Magic, etc... et cela, à équipage égal. Je suis certain que A.Le Cléach s'en souvient encore.

Au près, notre vitesse cible à 18/20 nds de vent réel est de 7nds, mais plus généralement de 6.8 nds. On est loin de 7.5 nds.

karibario.blogspot.com[...]is.html

30 déc. 2021

Viking35, tu a certainement raison, moi je dis simplement qu'il remonte très très bien au près, sans donner de chiffre, je ne pratique pas la course, mais prends du plaisir à barrer ce bateau, mon épouse idem, c'est pour cela que je le garde, une image.😁

bonjour,
j'ai appris à naviguer sur un First 42 comme le tien.
excellent bateau mais très physique. après, ces générations de carène n'étaient pas fait pour le vent arrière.
défaut de ce bateau: tirant de cadène mal conçu. un démâtage dans le Gascogne à la clé.
à surveiller de près.
bonne journée,
patrice

26 déc. 2021

Mon meilleur bateau ? Le prochain !
En attendant, l’actuel est parfait car il a deux qualités essentielles à mes yeux : il est à moi et il est payé.

26 déc. 202126 déc. 2021

Je suis assez d'accord avec ED850 pour avoir navigué sur pas mal de bateaux différents, il n'y a pas vraiment de bateau adapté pour toutes les navigations.
Par exemple pour la Bretagne nord le mien n'est pas adapté avec son lest fixe de 2m. Il ne serait pas non plus à mon avis adapté pour de longues navigations dans les alizés ou ses qualités "de bon bateau de près qui continue imperturbable et rapide peu importe ce qu'il prend dans la figure" ne seraient pas vraiment utile. C'est par contre un excellent bateau de Manche, plutôt côté anglais ou les fonds sont plus profonds et les marées moins prononcées. C'est aussi un excellent bateau pour le plaisir de naviguer pure ce qui n'est pas nécessairement une qualité qu"on demande à une maison sur l'eau pour les grands voyages. Donc voila, bon pour la Manche, l'Irlande, Ecosse Suède etc. mais mauvais pour la Bretagne nord et pour servir comme maison sur l'eau dans les alizés. Autre chose, comme peu ici il semble je mets l'esthétique d'un bateau trés haut sur ma liste de ce qui est important pour moi et je trouve par exemple le Nicholson 48 de ED esthétiquement satisfaisant. C'est important car qu'il pleuve, qu'il vente, peu importe la situation l'esthétique d'un bateau est toujours la, jours après jours, un plaisir de chaque minute en fait, presque. On a beaucoup beaucoup perdu le sens du beau dans notre société moderne et je trouve cela assez triste. Si on regarde l'histoire humaine, pendant 99,9% de cette histoire et avec souvent trés peu de moyens on n'arrivait tout simplement pas à créer du moche. Depuis 50 ans et avec une richesse de moyens jamais connue auparavant on est devenu des champions. Comme quoi avec de l'acharnement... il faut parfois attendre 2 millions d'années mais tout vient à point à qui sait attendre..;-)

27 déc. 2021

@« On a beaucoup beaucoup perdu le sens du beau dans notre société moderne et je trouve cela assez triste. »
Hum, il me semble que toi Pierre3,tu n’as pas perdu le sens du beau et c’est tant mieux…mais n’aurais-tu pas le monopole du bon goût ?

29 déc. 2021

en 30 ans, après un Dart 18, un Corneel 26 un Dragonfly 920 touring gardé 14 ans, depuis 2020 un Dragonfly 35 touring qui synthétise parfaitement mon programme européen de navigation !

29 déc. 2021

Intéressant, ça doit avoir un potentiel certains pour aggrandir son bassin de croisière vu les moyennes de vitesse. Ai lu ta bio, c'est trés sympa d'y avoir tout raconté et finalement assez rare sur HEO.

29 déc. 2021

Merci Pierre, ma femme ne supportant la gite, c'est par le multi et le Dragonfly que j'ai réussi à la faire naviguer avec moi !

03 jan. 2022

Etant son fils, et ayant navigué sur tous ces bateaux, je confirme les dires, le 35 est vraiment abouti !

29 déc. 2021

Difficile de répondre à cette question. J'ai aimé tous mes bateaux, plus ou moins dans l'ordre (et en fonction de mon age ascendant, c'est inévitable ...): optimist, kid, 420, moth Europe, 470, fireball, Flush Poker, Neptune 550, B-jet, et maintenant RM900.
Souvenirs émus de l'optimist sur lequel j'ai fais mes armes, du moth europe pour ses bord de planning interminables au grand largue en évitant que la bôme ne touche l'eau, du Fireball également pour sa capacité à planer aux allures portantes, du Neptune 550 en particulier en solitaire qui se maniait comme un dériveur, et maintenant du RM900 qui me permet d'agrandir mon rayon de navigation en toute sécurité.
Mais comme le chat l'indique, ça dépend de ses objectifs. Beaucoup de régates par le passé d'où des bateaux adaptés, bien que je n'exclue pas de mettre le RM900 dans le circuit de la régate ;-)

30 déc. 2021

Mon premier bateau, un Maraudeur, pour aller tirer des bords sur la lac d'Hourtin (à la maison quoi) au dernier moment, même pour 1 ou 2h, vif, agréable, parfait dans cette configuration, aller tirer des bords avec un copain quand on est jeune et sans enfants.
Je ne l'ai pas gardé longtemps mais c'est lui qui m'aura permis de mettre le doigt dans la propriété de bateaux et de me remettre en selle après des années sans naviguer.
Arrivée de ma fille, achat d'un Etap 22, un bon bateau mais mal adapté au programme que je m'était fixé, il n'aura finalement navigué que sur le lac alors que je pensais bouger avec.
Il m'aura permis de mieux regarder et respecter mon cahier des charges et a éviter le mètre de trop...
Très marin mais lourd, qui vieilli mal avec ses horribles accastillages en aluminiums qui souffrent du temps, de l'oxydation et compliqués a remplacer.
Notre First 18, notre petite perle, un bateau qui nous aura fait découvrir la croisière, pas uniquement les sorties à la journée ou au we. Nos premières traversées (Yeu, Aix, Oléron, Houat, Hoedic, Belle-ile, Les Glénan etc...), les journées de navigations avec la vie à bord, flâner sur l'atlantique et découvrir la Bretagne Sud, c'est lui qui aura posé bien des bases avec une envie de rester sur des bateaux économiques voir minimalistes et préférer garder de l'argent pour l'équipement et l'entretien que pour le mètre de plus. Il sera aussi à l'origine de mon amour des QR qui ne sont pas des compromis mais le moyen de conserver un bateau performant sans se couper de certains accès.
Et puis il y a notre Puffin, First 28QR, On y retrouve bien des choses que l'on aime tant dans notre First 18, le confort en plus, au mouillage comme en navigation.
Un bateau qui reste un petit bateau, simple, efficace, rapide et facile, un bon bateau d'apprentissage.
Un bateau qui nous ouvre d'autres horizons et projets, passer de 3 semaines en First 18 à 2 mois, partir plus loin, moins se soucier de la météo ou de la distance, partir au petit matin de La Roche Bernard pour arriver aux Glénan, commencer les navigations de nuit, permettre à ma compagne de moins appréhender la houle et la gite, faire de bons petits plats en navigation plutôt que de "grignoter" ce qui avait été préparé en amont, faire des quarts et surtout se projeter sur des distances et des projets plus lointains tels que l'Angleterre, l'Irlande, la Norvège, l'Espagne, les Canaries ou les Açores. Ou des passages compliqués tels que le Raz de Sein, le passage du Four etc...
Un bateau que l'on équipe car on ne compte pas s'en séparer pour le moment (et pourtant, l'arrivée d'un petit équipier supplémentaire fait se poser des questions...) Nous espérons le garder jusqu'au jour d'un départ lointain, pour un temps long ou un bateau de 10/12m nous permettrait de vivre et naviguer avec plus de confort, de capacités de chargement et de sécurité. Mais si nous n'étions qu'en couple, pour un tour d'atlantique, il est plus que probable que nous resterions avec notre First 28 qui a pour nous, bien des qualités du mouton à 5 pattes avec sa jupe, son hélice bec de canard, ses belles voiles et sa quille relevable (1.15/2.10) et son carré hyper spacieux à l'image de son cockpit vaste et confortable sans parler de la polyvalence de ce bateau.
Il est donc clairement notre bateau préféré au regard de notre programme actuel tel qu'à pu l'être notre First 18 avant lui.

bonjour,
pour moi, le meilleur bateau est celui que j'ai pu m'offrir au moment de l'achat.
mes différents bateaux (Cap Horn, Chaumois, Daïmio, Comet 850, First 345 et maintenant Océanis 473) m'ont tous apporté du bonheur et m'ont permis de naviguer sur des unités à la mesure de mes possibilités nautiques du moment.
appréhender la mer avec humilité a toujours été mon crédo.
partir sur mon bateau actuel sans expérience est dangereux. on apprivoise pas une bestiole de 15 m et 16 tonnes sans quelques miles derrière soi.
mais on a toujours le droit de rêver. le mien serait un Boréal 47. mais ça, se sera dans une autre vie...
bonne journée à tous,
patrice

30 déc. 2021

Le Boreal 47, celui que j'aurais si j'en avais les moyens.

un très beau rêve, construit par un homme qui a du savoir faire
patrice

31 déc. 2021

oui, on sent bien que c'est un bateau qui a été conçu pour un projet personnel en réfléchissant bien les contraintes.
J'ai eu l'occasion d'en visiter 2, tellement proche de ce qui me semble important dans un voilier de voyage...

30 déc. 2021

Le meilleur bateau c’est probablement celui que je n’aurai jamais, mais quand même, parmi les 9 bateaux que j’ai possédé, c’est mon avant dernier bateau, un Pogo1, qui m’a laissé le souvenir le plus marquant, c’est aussi celui avec lequel j’ai le plus appris, celui que j’ai le plus aimé mais aussi le plus détesté, celui avec lequel j’ai connu des moments euphoriques mais aussi des moments de souffrance, c’est aussi le seul bateau neuf que j’ai eu et celui que j’ai gardé le plus longtemps (10 ans), c'était aussi le plus joli, mais ça c'est très subjectif.
Les autres bateaux (de 5.50m à 9m) m’ont laissé des souvenirs plus mitigés, et puis parmi les bateaux avec lesquels j’ai navigué (10 à 18m) mais qui ne m’appartenaient pas il y a un avec lequel j’ai éprouvé beaucoup de plaisir, c’est le Sun-Kiss.

30 déc. 2021

Mais alors c'est quoi ton dernier bateau et dans quel sens il te marque moins que ton avant dernier (le Pogo) ? Peut-être est-ce un bateau plus polyvalent ?

31 déc. 202131 déc. 2021

Non, mon bateau actuel, un pogo2 est plutôt moins polyvalent, c'est pour ça que je ne l'ai pas cité comme étant le meilleur voilier que j'ai eu, c'est malgré tout un merveilleux voilier qui m'apporte énormément de plaisir, et si je devais établir un classement je le mettrais en deuxième position.
Ces deux bateaux (Pogo 1 et 2) sont avant tout des voiliers de courses avec des performances proches, mais le N°1 du nom était mieux adapté à une utilisation mixte course et/ou croisière. Entre les deux j'ai aussi possédé un First30 pendant environ 4 ans, mais c'était un bateau qui ne me correspondait pas et que je n'ai apprécié que moyennement, malgré ses qualités incontestables, c'est pour ça que je suis revenu à mes premières amours.

30 déc. 2021

Pour moi, c'est celui que j'ai constuit sur plan Pierre Rolland :constuction en flat pannel à bouchain pour la coque, et le roof en striplanking... 9.60 m de long pour un maitre bau de 3.60 poid lège de 2.8 T...
Il navigue encore très bien (deux traversées de l'atlantique en 2020).
Bonne fin d'année à tous.

30 déc. 2021

Maintenant j'ai aquis un Ne Quid Nimis grace à Alain (frizt the cat) qui me l'a fait découvrir et je suis super heureux car c'est un voilier formidable... Merci Alain.

30 déc. 2021

tu sais bien que si je n'avais pas eu mon cat boat ,je l'aurais acheté pour moi .hier nous sortis 3h dans la rade avec des claques à 35nds sous deux ris avec un régatier qui a un 345 ,il a été étonné
par le confort et la vitesse de mon baquet .

alain

31 déc. 2021

il faudrait ajouter une autre rubrique... Quel a été votre plus mauvais voilier ? pour ma part c'était un petit voilier d' environ 5 mètres en bois latté donné au petit club de Saint Sebastien sur Loire dans les années 60 environ, rien à faire ! il abattait toujours, très désagréable et dangereux, il a fini par disparaître en Loire emporté par le courant. Ce n'était pas un bateau de série heureusement !

31 déc. 2021

@ kaj
les mauvais souvenirs s'envolent ,les meilleurs restent .
bonne année à tous
alain

03 jan. 2022

Vas-y, fais le post "votre plus mauvais voilier" ! Ca risque d'être marrant, va y avoir de la bagarre !

31 déc. 2021

Merci Alain! pas sûr ! je trouve que c'est souvent le contraire mais vaut mieux etre optimiste

31 déc. 202131 déc. 2021

N’ayant été propriétaire peu de temps que d’un seul voilier, il m’est bien difficile d’effectuer une sélection parmi les 280 voiliers sur lesquels j’ai navigué.

Les bons voiliers sont plus nombreux que les mauvais. Et tout dépend des critères que l’on préfère.

J’en ai donc éliminé arbitrairementdes dizaines. Mais ceux-là sont, à coup sûr, de bons voiliers.

  • Tequila
  • She 27
  • Flush Poker
  • Armagnac
  • Brise 31
    -First 30 S
    -First 305

  • Sunshine 38 régate

  • Swan 38

  • Sun Odyssey 40

  • Amphitrite MS 45

  • Swan 55 : Alpha Centaury

  • Swan 65 : Talina

  • Pen Duick III

-Multicoques :
- Cité d’Aleth
- Hélios 38
-Tri : Gauloises IV

karibario.blogspot.com[...]ai.html

02 jan. 2022

dans la vie il faut savoir faire des choix ,ce n'est pas la liste que j'ai demandé mais le meilleur choisi pour un programme donné .
des listes il y en a plein les annonces .
de par mon métier j'ai navigué sur pas mal d'unités jusqu'à plus de 20m ,mais bien que celui que j'ai actuellement soit la synthèse de 60ans de navigations ,le meilleur que j'ai possédé c'est le hood 38 mk2 .
c'est ce que j'ai voulu dire par mon premier post .
le plus mauvais qui pourtant ravi pas mal de navigateurs c'est l'ovni 35 sonate .
alain

02 jan. 2022

Et ton shark 45 ???

03 jan. 2022

ce n'était pas le meilleur loin de là
rapide mais bruyant ,exigeant dans les réglages pour être seulement confortable
mon copro m'a racheté mes part et vit au guatemala avec
alain

02 jan. 2022

Jolie liste....
Alpha centauri est délaissé au Marin.

31 déc. 2021

Liste assurément incomplète et j'en sais quelque chose... :-)))

08 jan. 2022

Tous mes voiliers ont été les meilleurs à mes yeux !
l'Aloa 17 pour m'avoir fait découvrir en 1 seule saison le monde de la voile, avec tous ses plaisirs et ses emmerdes...
le Téquila qui m'a autorisé mes premières nuits non terrestres.
Le Folie Douce accueillant volontiers la p'tite famille au complet (premiers enfants), avec un budget de smicard.
Le First 35 pour ses performances conjuguées au volume.
Et enfin le Dufour 40, probablement mon dernier bateau et l'aboutissement de tous mes rêves....
Que du bonheur en somme !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (109)

novembre 2021