Quatre naufragés sauvés après 28 jours de dérive dans le Pacifique

Un pilote d'hélicoptère a découvert par hasard dans le Pacifique deux bateaux de naufragés, dont l'un dérivait depuis 28 jours, rapporte, ce jeudi 23 février, le Marshall Islands Journal.

On peut dire qu'ils ont été chanceux... Le pilote était en train de rechercher des bancs de thon pour le compte d'un chalutier au large des Iles Marshall quand il est tombé par hasard sur deux embarcations la semaine dernière, ce qui a permis de secourir trois pêcheurs et un adolescent.

Le journal rapporte que les deux bateaux se trouvaient à 650 kilomètres des Kiribati, d'où ils étaient partis séparément. Celui qui comptait trois pêcheurs dérivait depuis 28 jours. L'autre, où se trouvait l'adolescent de 14 ans, depuis 11 jours. Les deux bateaux se trouvaient à huit kilomètres l'un de l'autre mais ignoraient tout de la proximité de l'autre.

11 jours sans manger

Le chalutier Kwila888 a récupéré les naufragés et les a déposés le week-end dernier à Majuro, capitale des Iles Marshall. Le capitaine du chalutier, Yuan Tsai Chen, a indiqué que l'adolescent n'avait pas mangé pendant les 11 jours de son calvaire tandis que les trois pêcheurs ont survécu en mangeant du poisson. Hospitalisés, ils ont tous été jugés en bonne santé, à l'exception d'un d'eux souffrant de légère déshydratation.

Les fortunes de mer et survies extraordinaires arrivent épisodiquement dans un océan où des centaines, voire des milliers de kilomètres séparent chaque îlot. En janvier 2014, José Salvador Alvarenga, un pêcheur originaire du Salvador, parti du Mexique, avait été retrouvé dans le Pacifique Sud après avoir passé 13 mois perdu en mer en raison d'une avarie de moteur. Il était réapparu aux Îles Marshall, à 12.500 km de son point de départ, en haillons, amaigri, barbu et les cheveux longs, les genoux éraflés, affirmant aux médias locaux avoir survécu en se nourrissant d'oiseaux, de poissons et en buvant du sang de tortue.

L'équipage
24 fév. 2017
24 fév. 201724 fév. 2017

Si vous ne voulez pas que l'on vous retrouve en haillons, veillez à vous équiper de vêtements en quantité suffisante avant votre départ,
ou
De matériel de survie et de communications pour appeler des secours et de quoi tenir en attendant qu'ils arrivent.
En ce qui me concerne, je préfère la 2eme solution,

24 fév. 2017

Tu n es pas un pauvre / misérable pécheur

24 fév. 2017

C'est vrai, je ne suis pas pauvre, j'ai toit sur la tête, je mange à ma faim, et j'ai de l'eau potable à volonté facilement accessible, ce n'est pas le cas de beauce d'entre nous sur cette planète,

25 fév. 2017

Quelle est l'histoire du jeune naufragé ,comment s'est il hydraté ?As tu plus d'information ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021