[Projet] Prendre un ris automatiquement

Bonjour

Je suis actuellement en Terminale STI2D, et pour la fin de l'année nous devons faire un projet. J'ai eux une idée qui serrait de créer un système pour prendre un ris automatiquement en cas de forte houle.
Pensez vous que c'est utile et surtout innovant ?

Merci
Psyy

L'équipage
05 sept. 2015
05 sept. 2015

Bonne idée, mais ça existe déjà : voir SELDEN Masts
Et pour ton projet : on prend un ris en cas de vent fort, la houle n'a rien à voir, même si elle est la généralement la conséquence d'un vent fort.

05 sept. 2015

Le riz est effectivement difficile à cuire en cas de forte houle, par contre ce n'est pas à cause de la houle qu'il faut en prendre.

05 sept. 2015

@Papy-Boom : Ah dommage...Mais j'ai cherché partout sur SELDEN Masts j'ai rien vu...
@hi : Hahah Erreur...Effectivement je voulais dire le vent et non la houle ^^

07 sept. 2015

Bah pour des Riz du dessus il fallait bien s’en repaitre !

Le français n'est pas ma première langue, donc je vois moins rapidement que beaucoup d’entre vous, les errances de traduction
Et pour une fois ce n’est pas moi !
:whaou: :-D

07 sept. 2015

Merci pour le lien, et le sourire qu'il a occasionné :

"Tout ce que vous avez à faire est de choquer la drisse au repaire"

Euh, le repaire de pirates ? Là, où on a mis un repère sur la carte ??

:litjournal: :lavache: :heu: :mdr:

05 sept. 201505 sept. 2015

Avec une bôme ou un mât à enrouleur motorisé, ça semble assez facile à réaliser. Mais où serait l'intérêt de la voile s'il n'y avait pas quelques manoeuvres à décider et à exécuter de temps en temps ?
Peut-être utile sur un cata de grande croisière ...?

05 sept. 2015

@lulu2 : En faites mon "projet" est de créer un mécanisme pour prendre un ris automatiquement (jusque là rien d'anormale). Mais là le mécanisme mesurera la force du vent et jugera si oui ou non il y a besoin de prendre un ris. Comme plus besoin de faire cette manœuvre on peut prendre son temps. Après ou serrait l’intérêt si il y a pas quelques manœuvre a exécuter ? Je suis d'accord il faut bien un peu de liberté mais maintenant tout ou presque est automatisé (Le pilote automatique par exemple). Après je suis long d’être un expert mais lors des grande courses (Route du Rhum, Vendée Globe...) les Skippers on plein d'ordinateurs a bords et contrôle presque plus rien. Après c'est un "projet" donc rien n'est fait (il ne va même pas etre commercialisé, je voulais juste avoir un avis sur le projet si il était utile et innovant. Et puis il peut s'appliquer qu'au bateau de compétition (Trimaran, Kata...).

Merci

05 sept. 2015

ca vaut le coup d'essayer je trouve.

05 sept. 2015

Je ne sais pas si il y a matière pour un projet de fin d'année sur ton idée de prise de ris automatique mais l'intention est excellente.

Tu devrais demander au forum de te proposer quelques idées et retenir celle qui te semble en phase avec tes études et qui a une application concrète.

05 sept. 2015

@Zhuhai : Ça marche je vais demander au forum si ils ont pas d'autres idée au cas ou celle si n'ai pas réalisable ou ne plait pas au personnes de mon groupe ou au professeur

05 sept. 2015

Projet sympa pour faire marcher les neurones mais sans doute difficile à concrétiser. L'aspect "consommation d'énergie" du futur machin doit être considéré. Sauf voiliers d'émirs l'énergie électrique est comptée à bord d'un voilier normal.

05 sept. 2015

il me semble qu'il ont mis sur certains gros bateaux de croisière (mais alors très gros) des mâts avec voiles sur enrouleur qui sont gérées par un ordinateur

05 sept. 2015

Bonjour,

L'idée me semble être effectivement intéressante et doit pouvoir être un super projet d'étude. :bravo:

Par contre, il me semble que la "cible" n'est pas la bonne. AMHA, ce n'est pas du côté de la course, même en solitaire, qu'une telle solution trouverai preneur. Je pense qu'elle aurai plus de succès auprès des navigateurs dont la forme physique diminue avec l'âge et qui trouveraient dans cette solution un gage de sécurité leur permettant d'allonger un peu plus leur plaisir de naviguer avant de mettre définitivement sac à terre.

Bon courage et tenez nous informés de la suite ;-)

Jean

05 sept. 2015

Très bien ! Et en plus tu viens présenter ton idée par ici, bravo !

Tu peux mettre un contrôleur de gite aussi. Car 20 noeuds au largue ou au près, c'est pas pareil...

Coupler les deux me semble proche de la prise de décision que l'on a à gérer à bord.

Bon courage ! :bravo:

05 sept. 2015

… à lire quelques interventions, ici et là, le rythme cardiaque de l'Amirauté doit également être pris en compte ! ;-)

05 sept. 201505 sept. 2015

Merci a tous pour vos réponses et encouragement !!!

@Penduvalo : Le projet serait en effet plus intéressant pour les personnes âgées qui font encore de la voile, pour faire durer leur plaisir. Je garde ça dans un coin de ma tête.

@Bosco17 : Un contrôleur de gite ? Je sais pas, a voir si c'est faisable. L'idée est bien en soit mais je sais pas si c'est réalisable.

@Freychou : Que veux tu dire par " le rythme cardiaque de l'Amirauté doit également être pris en compte !" ?

Je vous tiens au courant de l'avancer du projet (On commence que fin Décembre). Mais je vais voir si mon groupe est ok pour le projet, et commencer a faire quelques petit truc de mon coté ;)

Merci

05 sept. 2015

"le rythme cardiaque de l'Amirauté" ;-) J'y pensais aussi.

Il est tellement vrai que certaines de nos compagnes ont le plaisir d'être avec nous sur l'eau gâché tant elles craignent pour nous (et leurs enfants) les dangers inhérents à la prise de ris dans des conditions scabreuses. Quand on se rappelle, en plus que la peur est l'un des 3 "F" déclenchant le mal de mer...

05 sept. 2015

Tu pourrais plancher sur l'automatisation de la fermeture des capots de pont quand il commence à pleuvoir, sous les tropiques ça aurait du succès.
Et la réouverture dès que la pluie cesse, of course !
:star2:

05 sept. 2015

vérin motorisé, capteur de pluie piqué dans l'automobile pour les essuies-glaces… ça doit pouvoir se faire…
parc batterie de combien… ?
"ah ben moi monsieur, sur mon 10M, j'ai 2400Ah, c'est un minimum pour que tout fonctionne…"
:acheval: :acheval: :acheval:

05 sept. 201505 sept. 2015

La fermeture automatique, Moitessier l'avait déjà résolue : il coinçait avec un cachet d'aspirine la béquille qui tient le capot ouvert. La pluie faisant fondre le cachet, le capot se fermait.
Keep it simple ...

05 sept. 201505 sept. 2015

J'avais retenu que c'était un morceau de sucre, mais bon...
:-p

Mais pour le réouvrir ?

05 sept. 2015

salut , je pense que ça existe déjà pour les serres

05 sept. 2015

il existe des automatismes pour les stores , à partir d'une certaine force de vent , ça enroule.
suffit de l'adapter en vertical , et pondre un programme qui ferait enrouler au fur et à mesure que le vent monte .
:bravo:

05 sept. 2015

Bonsoir

Pourquoi parlez-vous de stores ? j'ai pas trop suivis ?
Gros problème pour mon projet !
Il va falloir présenter le prototype devant le jury or comment je peux faire sachant que je ne vais remmener un mat de 7m en cours ?
J'avais pensé a un bateau miniature, mais du coup le prototypes serait a taille réduite ^^
Sinon tout simplement montrer le projet sous forme de vidéos ?

Merci

05 sept. 201505 sept. 2015

il parle de store, parce que si le matos et le soft existe pour gérer à l'horizontale, ça doit pouvoir t'aider pour l'adapter à la verticale (bien que je doute fortement que les fabricants de ce genre de trucs fassent dans l'open-source)
Une miniature, ça va t'obliger à vraiment produire le proto et le soft qui va gérer ton idée, en image de synthèse, ça montre sans le fabriquer, j'espère pour toi que ton PC est puissant, Blender et autres softs d'images de synthèse, ça demande de la ressource.

En tout cas, ton idée est sympa, creuse là… elle n'intéressera certainement pas les régatiers, sera trop cher et trop gourmande en ressources énergétiques pour les petits monocoques, mais pour les catas et gros monocoques de voyages, ça devrait pouvoir plaire, vu que la tendance est au presse-bouton. [edit] j'ai rien contre le presse-bouton hein, c'est juste mon porte-feuille qui suit pas ;-) [/edit]

05 sept. 201505 sept. 2015

Bonsoir,

Effectivement des systèmes de réduction de voilure existent dans le domaine des stores mais il s'agit d'enrouleur et non de prise de ris comme l'idée de départ.

En restant sur l'idée de départ, la prise de ris, et en automatisant les systèmes actuellement dits "automatique" tels qu'évoqué avec le renvoi chez Selden par Papy-Boom il y a un truc à faire et du coup, pour le proto, le mât peut être réduit puisse que c’est également au niveau de la bôme qu'il y a des trucs en mouvement à mettre au point ou adapter..

Le gros du boulot au niveau du soft ce sera sans doute l'économie d'énergie de l'ensemble du système et la gestion du vent moyen sur un certain laps de temps pour éviter d'être sans arrêt en fonctionnement réduction/renvoi de la toile....

Jean

P.S. : un truc à éviter -> parler de "problème" -> en gestion de projet c'est un terme qu'il faut oublier ;-) Il vaut mieux parler de difficulté

06 sept. 201506 sept. 2015

"prendre un ris automatiquement"
Tu souhaites présenter un projet de mécanique - j'appuie sur un bouton et ça réduit tout seul, ou d'informatique - à quel moment le système doit "décider" qu'il faut réduire sur quels critères, ou les deux ?!

Pense au cout et au temps à passer, même pour une maquette, en mécanique ça va monter très vite... en informatique un anémo, une girouette, un ventilateur pour faire du vent et zou et ça, ça se fait "en chambre" !

Il n'y a pas que les prises de ris ou les enrouleurs, il y a aussi les voiles de jonque sur mat libre et les voiles épaisses avec gréement à balestron, Beneteau a travaillé (travaille toujours ?) sur un proto naviguant, une revue avait même fait un essai du bateau l'année dernière, et quelques amateurs ont aussi fait des choses, google est ton ami...
A ma connaissance ça fonctionne uniquement en manuel, reste à l'automatiser justement pour nous les "vieux" qui veulent naviguer tranquilles (!!!), l'un des intérêts de ce type de voilure est d'être plus simple pour les manœuvres...

Bon courage, beau projet !

06 sept. 2015

@toualenver : Merci pour ton éclaircissement au niveau des stores. Concernant l'image de synthèse, faut oublier, parce que en effet le jury ne verra pas le fonctionnement. Et puis les ordinateurs ne seront pas assez puissants ^^
Et le projet ne sera pas commercialisés mais ça n’empêche on pourra leur dire : "Ce projet n'ai pas destinée au petit monocoques mais plus au cata et aux gros mono"
Ils verront qu'on est vraiment intéresser et qu'on a vraiment creusé sur la réalité du projet si il était commercialisé.

@Penduvalo : Je vois on peut s'inspirer des produits déjà existant (ex : Produit de chez Selden) pour créer quelques chose d'innovant.
Pour l'économie d'énergie et la gestion du vent, on va voir se qu'on peut faire.

Merci pour le conseil (Pas de problème mais des difficultés)

@bepay : Ce serrait un projet en informatique (Algorithme, Langage, etc..), il y aurait un anémomètre relié au boitier et si le vent dépasse une certaine mesure (pardonner moi du terme mal choisis) la voile prend un Ris ;)
Après il y a le problème de ne pas tomber a l’arrêt ^^

Merci a tous je vous tiens au courant !!!

06 sept. 201506 sept. 2015

Bonjour,

Quelques points d'attention :

  • prendre un ris, c'est bien, mais il faut aussi prévoir de renvoyer la toile quand les conditions le permettent.

  • comme déjà indiqué plus haut par un autre intervenant, le vent ne fait pas tout dans la décision que nous prenons. Les conditions de mer, d'allure, sont aussi importantes.

  • il n'est pas impossible que le truc ai déjà été étudié*, voir mis en œuvre. Je vous conseille de vous intéresser de près à la société EPnaval et au projet de son fondateur, Eric Prang, le 40' "Amer X" qui sera présent au Grand Pavois à La Rochelle. Selon le journal Le Télégramme de ce matin ce canot en escale à l'Aber Wrach à une domotique embarquée destinée à faciliter les manœuvres...

Bon courage pour la suite.

Jean

  • : ce qui d'ailleurs démontrerai, si encore besoin, la pertinence de votre idée :pouce:
06 sept. 2015

Salut
Perso je dirais que sur un voilier il a beaucoup de sujets d'etude qui seraient bien plus pertinents :
- Generation et stockage de l'energie electrique sur un voilier.
- Remonter bout au vent avec eolienne entrainant helice
- calcul du creux de la voile f (vent et allure.... )
- Calcul de la puissance generée par 1m2 de voile f (vent, %creux, position creux....)
- Manoeuvres de port automatiques
- Antifooling automatique
- Declenchement antifooling par mesure des pertes.
- Calcul de la VMG mais au moteur f (conso carburant /pas d'helice, vitesse optimale)
- Calcul des pertes fonction de l'assiette h et V
- Calcul fardage d'un bimini , X,Y , Z
- Maintenance conditionnelle du grement par analyse vibratoire ou ultrasons ou controle des raideurs.
- FJ'en passe et de meilleures.............

07 sept. 2015

bonjour psyy
.
pour ton projet tu pourrais d'abord uniquement te concentrer sur la partie intelligente du projet : quand prendre un ris ou le lâcher
avec un microcontrôleur il te faut recueillir diverses informations :
a/ le vent en lisant le bus NMEA avec la girouette : sa valeur absolue mais aussi sa direction, on ne prend pas un ris aussi vite au près ou au largue
b/ la vitesse du bateau avec un GPS par exemple qui te donnera également la route du bateau à croiser avec la direction du vent
c/ l'inclinaison et les accélérations en roulis et en tangage avec un petit accéléromètre trois axes
d/ les coups de barre du pilote : pour moi la première indication à prendre un ris est quand le pilote ne tient plus le cap
.
ensuite il te faut imaginer un système de capteurs qui t'informe sur la prise (ou le largage) du ris : on peu imaginer près des bosses de ris sur la voile un aimant néodyme et des capteurs sur la bôme
.
ensuite il te faut installer cette électronique sur différents bateaux avec différents skippers et voir ce qui les fait réagir ...
.
pour un beau projet scolaire si tu commences à traiter deux des points précédents et à les relier entre eux tu auras déjà du mérite !
.
l'intérêt de ce projet est que les bribes que tu vas sortir sont réutilisables pour toutes sortes d'autre projets embarqués si tu veux bien les partager

07 sept. 2015

Avant d'envisager un système de prise de ris automatisé, ne commencerais-tu pas pas faire gérer des enrouleurs électriques (ou hydraulique). Il faut aussi combiner le système avec la barre car si tu n'est pas bout au vent, n'importe quel système aura du mal.

07 sept. 201507 sept. 2015

Sur le catamaran TAG 60, ils ont installé un calculateur de pression et d'angle de gite, qui choque automatiquement les voiles lorsqu'on dépasse un certain degré de gite (degré que l'on programme selon son souhait) pour éviter que le catamaran ne se retrouve sur le toit en cas de survente. Peut-être une idée de départ ?!

07 sept. 2015

Salut psyy:

le coup de la prise de ris automatique est une très bonne idée mais je me demande si elle ne va pas être très compliquée à mettre en œuvre et facile à présenter devant ton jury.

Pour avoir fait pas mal de projets et avoir été dans un jury, je ne peux que te conseiller de choisir un mécanisme simple qui soit accessible à tous (il faut que ça puisse intéresser les membres du jury) et qui soit facile à présenter.

Si, en plus, tu arrives à trouver une composante "sécuritaire" à ton projet, je te promets une bonne note...car la sécurité, ça marque les interlocuteurs.

L'idée d'un calculateur qui choque les écoutes est un bon exemple: ça peut servir à tous les bateaux, ça apporte de la sécurité etc..

mon idée est la suivante:
Développe un taquet qui libère l'écoute de GV en cas de survente et de départ au lofe des monocoques de plaisance. Tu as un capteur de vent et d'angle de vent (girouette), tu mets un capteur de gîte et en fonction de plusieurs paramètres ça choque l'écoute de GV dans les survente pour éviter le départ au lof. C'est pas hyper compliqué et ça parle à tout le monde.

Le jour ou tu présente ton projet, tu apportes le mécanisme sur un petit banc d'essai et, encore mieux, tu leur présentes une vidéo prise en navigation.

je te promets la note de 18/20 minimum!!

09 sept. 2015

il me semble me souvenir!
que l inscrit No1 du site a développer un tel Taquet !
voila , un exercice de recherche pour l équipage !
:whaou: :heu: :pecheur:

08 sept. 2015

Sur H&o On peut passer direct ses examens ?
Super !! : Tu as même la note avant de commencer :-D :-D

08 sept. 2015

Just my 2 cents...

Si on veut extrapoler à tous les types de bateaux de plaisance, c'est vraiment pas facile. La prise de ris "traditionnelle" implique plusieurs manœuvres qu'il faut dérouler dans un ordre précis (hâle bas, balancine, réduction, étarquer, reprendre l'amure, par exemple). La coordination de ces différentes étapes, par vent établi, pose bien évidemment problème, et je crains que tu ne finisses avec une usine à gaz impossible à expliquer simplement et efficacement à un jury.
.
La solution énoncée par gregoired me semble intéressante, mais elle ne concerne que les surventes, pas la réduction en elle-même. Néanmoins, elle comporte une approche sécuritaire qui m'intéresse.
.
Si je devais envisager une prise de ris automatique, je continuerais à prendre en compte l'avis du skipper. Je m'explique. Comme cela a été mentionné plus haut, ce n'est pas seulement le vent, c'est une appréciation plus globale, comportant les conditions de vent, de mer, etc...
.
Il pourrait être intéressant de mettre en place une procédure de prise de ris automatique, mais initiée par le skipper. Il s'affranchit ainsi des manœuvres parfois difficiles, mais c'est lui qui décide quand il faut le faire.
.
En revanche, pour prendre en compte l'ensemble des paramètres, c'est plus dur... Qu'est-ce qui fait la différence entre une survente et un vent établi ? A partir de quel moment décide-t-on que le bateau est vraiment surtoilé ? Qu'est-ce qui est déterminant pour la prise de décision ?
.
Choquer la GV en cas de survente, sur des paramètres assez simples à calculer, ça me semble une bonne approche pour ton projet. Cherche à faire simple et efficace, c'est comme ça qu'on fait sur nos canots :-)
.
Bon courage pour ton projet !

09 sept. 2015

D’autant plus vrai que l’on prend le (ou les) ris avant le coup de tabac pas pendant !

bon, je suis étranger, donc STI2D, c'est du chinois.
La présentation du projet est liée au type d'études que tu fais, ce qui pour moi n'est pas clair.
J'ai récemment assisté au commissionnement d'un système de gestion des stabilisateurs sur un modèle construit en Fischer Technics. Ce qui compte est que les senseurs reçoivent un signal, et que des télémoteurs et autres gadgets soient activés. Cela valide le logiciel.
Après, si ta spécialité est la mécanique pure, seuls les éléments actifs doivent être présentés, les senseurs pouvant être simulés.
Tout en étant conscient qu'il n'y a probablement pas de débouchés commerciaux, le projet est surement intéressant d'un point de vue académique.
Cela dit, certains grands yachts ont déca une gestion totalement informatisée de la voilure, le plus bel exemple étant Maltese Falcon.

13 sept. 2015

Bonjour a tous

Désolé pour l'inactivité sur le forum mais je suis un peu pris en ce moment.
Donc je pense que nous allons partir sur le projet énoncé par Gregoired, qui parait plus simple a réaliser.
Le projet a été validé par mes collègues et par la prof.
Maintenant reste plus qu'a trouver du boulot pour chacun et on est partie.

Merci
Psyy

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (104)

mars 2021