Projet de stratégie nationale pour la mer et le littoral

Bonjour,
je fais ici le relais d'une information que ma transmis l'UNAN (Union Nationale des Associations de Navigateurs)

" La stratégie nationale pour la mer et le littoral (SNML) présentée par la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, est instituée par les articles L219-1 et suivants du code de l’environnement.

Son projet est mis à la disposition du public pour une durée de deux mois à compter du 2 août 2016 jusqu’au 2 octobre 2016. Les observations du public sont recueillies sur le site du ministère.

Le document est également soumis à consultation des Conseils maritimes de façade dans lesquels l'UNAN est partie prenante."

Consultez le document ici:
www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr[...]ral.pdf

L'équipage
30 août 2016

J'espère pour le rédacteur qu'il est payé au mot et pas à la densité du contenu... :litjournal:

30 août 2016

Un long fleuve de mots où pas un ne dépasse. Probablement pondu par un stagiaire de l'ENA.
Je cite un morceau choisi:
"la France s’engage dans une démarche exemplaire d’approche écosystémique et concertée. Elle privilégie la collaboration entre les acteurs autant que possible par rapport à la résolution d’antagonismes, recherche le continuum entre les écosystèmes terrestres et marins, la valorisation de sa dimension ultramarine, la coopération transfrontalière – demandée par l’Europe – et la coopération Nord-Sud"
Si on ne lui avait pas dit d'arrêter, il y serait encore!
Enfin, merci au rédacteur d'avoir épargné la plaisance qui ne représente que 5 lignes dans les 41 pages.

30 août 2016

"La France [...] recherche le continuum entre les écosystèmes terrestres et marins"
ouais, je ne sais pas ce qu'elle cherche "la France" mais elle ne trouve pas...

30 août 201630 août 2016

Si je dois retenir quelque chose de ce rapport plus en forme de constat du type ‘’que tu travail bien mon gentil chef ‘’qu’un véritable projet c’est :

5 milliards d’euros de chiffre d’affaires par ans pour le secteur de la plaisance ! Pour combiens d'investissement ces 15 dernières années ?  

Un déficit de combien de place de port ? 160000 places pour 600000 bateaux immatriculés j’enlève 10% pour les visiteurs ! 15 % pour les places à terre ! 4 % pour les trucs immatriculer genre scooter, 6 % pour les poubelles qui devrait être à la benne mais que je ne retrouve pas le proprio (qui paye la mise en décharge ?) donc en gros 35 % je vous fais le tous à 40 % pour arrondir !
Il manque encore beaucoup de place de port pour une nation qui se voudrait Maritime et où on voit que l’investissement local ne peut ou ne veut investir ! Et pourtant l’argent le vrai sonnant et trébuchant les emplois de premier de second œuvres et de service se trouve là !
 

Un exemple d’action : Sortir les CCI de la gestion des ports de plaisance (ça ne les intéresse pas !)

 

Y m'a énervé le stagiaire !

30 août 2016

Bonjour, c'est rigolo ce document non signé,
pas de rédacteur !
pas d'organisme officiel pour le valider !

je n'ai donc pas perdu mon temps à le lire.
Jac

30 août 201630 août 2016

Bonjour,
pour en savoir plus sur ce document et s'exprimer, car c'est une consultation publique, voici le lien.

www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr[...]61.html

IL y a déjà 31 commentaires, n'hésitez pas à vous y exprimer.

Il est certain que nous ne vivons pas dans le même monde que le(s) rédacteur(s). Peut être des hauts fonctionnaires, à grosses indemnités.

Comme ce document n'est pas signé, il est sous la responsabilité du Ministre, soit actuellement Ségolène Royal.
Voici sa présentation de cette mission:

www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr[...]yal.pdf

Sa dernière phrase est un signe d'ouverture. Rédigez vos commentaires d'une façon documentée si possible.

"....Grâce à vos retours dont je prendrai connaissance, fidèle à ma méthode, déjà mise en place pour réussir la transition énergétique, vous continuerez à co-construire la Stratégie nationale pour la mer et le littoral, qui deviendra ainsi l’affaire de tous..."

Si c'est 'Golène et qu'elle "reste fidèle à sa méthode", on peut être rassuré... :heu:

Si la Royale s'y met, on est sauvé !

30 août 2016

Bof, laissons faire. Le temps que ces papotages se terminent et la démocratie participative sur les grands flots bleus aura fait long feu.

31 août 2016

aïe aïe aïe ! encore un truc pondu par un super fonctionnaire qui va immanquablement nous apporter son lot d'interdictions, d'obligations, de taxes, de redevances et autres cochonneries même si rien n'est dit mais on peut deviner la suite hélas ! Courage ! fuyons !

31 août 201616 juin 2020

Pauvre France !

31 août 2016

C'est un texte de cadrage général comme il en existe des centaines dans les administrations et qui sera decliné ultérieurement en propositions concrètes.
Il faut le prendre comme tel.
L'important est qu'il n'oublie rien.

31 août 2016

Quelques réactions sur notre forum, mais pas grand chose sur le site du ministère:
"Du 02/08/2016 au 02/10/2016

Nombre de commentaires pour cette consultation : 34 "

Soyez sincères, dites ce que vous souhaitez sur le site, expliquez concrètement, demandez des ajouts etc ...Dans votre langue de tous les jours ou dans cette des ministères.

Si on ne demande rien, on aura rien de ce qu'on rêve. Si on laisse faire sans participer, on pourra toujours continuez à râler.

31 août 2016

Fait, il y a 35 coms, j'y ai mis ma petite contrib..

31 août 2016

Pour être tout à fait sincère je crois que cette consultation est une sorte de "Mickey" Personne au sommet de l'état ne pense qu'il puisse en sortir des choses utiles. Plutôt que d'employer des stagiaires à pisser des lignes qui coulent comme un robinet d'eau tiède il suffirait de se mettre au boulot (je veux dire au boulot vraiment et pas pour amuser la galerie) et faire des analyses de contenu de forums tel que le nôtre pour comprendre nos préoccupations. Ils s'apercevraient qu'il y a une très grande méfiance vis à vis des initiatives étatiques qui visent à réduire nos libertés et à nous taxer.
Je ne fais pas de démagogie facile mais l'histoire récente de la taxe mouillage est la preuve de leur incapacité à comprendre la plaisance.

31 août 2016

Bonne remarque, la taxe de mouillage a bien montrer l'incapacité des administratifs "parisiens" à comprendre notre monde.
N'hésite pas à mettre cela sur le site du ministre.

02 sept. 2016

quel rigolade ici ??,

prenons la taxe de mouillage pour permettre de financer les zones sensible ? la taxe n'a pas été mi en place ,bien est-ce que pour autant que les zones ne sont plus financé ? non ... donc concluez vous m^me ... on paie mais sous une autre forme tout simplement ...

31 août 2016

L'inénarrable Paul Giacobbi doit se souvenir de mes mails sur son site de parlementaire. Je vais lui demander de les transférer à Ségolène.

Le temps que cette enquête soit faite, qu'elle soit comprise et synthétisée par les différent services concernés, validée par les chefaillons et autres ralentisseurs de décisions, puis qu'elle remonte juste qu'au bureau du ministre... on aura changé de gouvernement !
Et on est même pas sûr que le prochain veuille faire la même chose, de la même manière.
En plus, ce n'est qu'un projet (pour occuper le temps jusqu'aux élections ?!?)...
Donc...
:goodbye: :jelaferme:

31 août 2016

Je pense que la mer et le littoral sont a dissocier. Croire ou prétendre lancer un plan pour s'occuper des deux ,y compris de l’océan ,comme cela est signifié me parait présomptueux et source de dispersion.
Commencer par nettoyer le bord de nos routes serait déja pas mal ,et rien ne se passe ,alors que tout fini a la mer .Mais c'est moins reluisant c'est sur .

En plus je suis sur que celui qui a pondu ce texte de merde inconpreenssible en dehors des elites a du etre grassement payé ;-)

01 sept. 2016

Pas sûr qu'il ait été payé, si c'est un stagiaire... et ce serait tout aussi dégueulasse.

01 sept. 2016

L'état fait de la démocratie collaborative comme Navionics fait ses cartes marines. Le problème c'est que la politique comme le fond de la mer sont pleins d'écueils. ;-)

01 sept. 201601 sept. 2016

En dépit du style de rédaction qui peut dérouter certains, mais qui est assez habituel pour ce genre de texte, c'est le contenu qui doit être regardé.
Je pense qu'il s'agit d'un texte important, car s'il est adopté, il servira durablement de référence à de nombreuses actions en la matière, qu'on le veuille ou non.

01 sept. 2016

Je veux bien l'admettre mais peux tu citer quelques points concrets qui peuvent étre des références pour notre activité.

01 sept. 201601 sept. 2016

Dans ce texte, la plaisance (Voile, moteur, pêche) n'est citée que dans 5 pages où la syntaxe est plus facile à lire qu'au début du texte. A nous d'avoir de bonnes idées pour répondre à ces préoccupation, et/ou en ajouter.

[b]Page 9:[/b]
La plaisance et les loisirs nautiques
Avec près de 500 ports de plaisance en métropole pour une capacité d’accueil de plus de 160 000 places, la plaisance est un secteur majeur de l’économie maritime.

En effet, près de 4 millions de plaisanciers réguliers et une flotte immatriculée en activité de près de 600 000 unités constituent un vecteur de croissance et d’emploi incontournable pour les zones littorales et leurs économies.
Le secteur des loisirs nautiques, notamment du fait de l’émergence d’activités dites collaboratives, connaît une transformation marquée depuis plusieurs années. Cette évolution durable, qui doit être accompagnée par l’État, est une source émergente de développement et de dynamisation du secteur.

[b]Page 13[/b]
Les rejets des navires de plaisance sont un autre vecteur de pollution, non négligeable dans les zones de mouillage, mais aussi dans les ports où la sédentarisation des plaisanciers se développe et où les installations sanitaires sont insuffisantes.

[b]Page 25[/b]
Recherche navale (navire de pêche et de commerce du futur ; écoconception des navires de plaisance, de commerce et de services)

[b]Page 36[/b]
La filière de la plaisance s’inscrit également dans une démarche de transition écologique : la construction nautique s’engage dans l’application de normes de construction écoresponsables et la mise en place d’une filière de recyclage des navires de plaisance (responsabilité élargie du producteur) ; les ports de plaisance réduisent leur empreinte en dynamisant la gestion des emplacements et des services, en s’efforçant de passer d’une logique quantitative à une logique de qualité environnementale ; il est nécessaire, notamment, de poursuivre l’accompagnement effectué dans le cadre de l’appel
projet « ports de plaisance exemplaires ». Ces efforts doivent être renforcés et poursuivis et doivent être accompagnés d’une sensibilisation des pratiquants des loisirs nautiques

01 sept. 201601 sept. 2016

Oui, pour ce qui concerne directement la plaisance, je note aussi :
"Les initiatives en matière ... d’événements maritimes, de concours, de compétitions nautiques, etc.[qui] participent d’une culture maritime vivante et [qui] méritent un encouragement et un soutien."
Ainsi que :
"développement de la dimension culturelle et sociale du littoral et de la mer, au travers notamment des valeurs patrimoniales associées aux milieux et aux activités qui s’y déroulent et des traditions vivantes qui leur sont attachées."

Je relève aussi :
- la planification littorale qui impacte clairement la création et l'extension de ports de plaisance ;
- la réduction de l'empreinte environnementale des ports de plaisance ;
- l'instauration de redevances pour services rendus (à rapprocher des aires marines protégées ; ça ne vous rappelle rien ?).

Mais la plaisance n'est qu'une infime partie du sujet traité et en tant que citoyen, on peut être sensible à beaucoup d'autres aspects.

Une dimension qui est étonnamment absente du texte est celle de la préservation et de la valorisation du patrimoine maritime : patrimoine bâti (phares, digues, moulins, ports, etc.), patrimoine navigant, patrimoine immatériel (métiers, savoir-faire, chants, traditions, etc.), musées.

01 sept. 2016

Pour les digues le problème est réglé non? C'est la GEMAPI, donc à la charge des communes à partir de 2018. Ici ils sont un peu nerveux, 48 km d'ouvrages pour 23 000 ha sur la communauté.

01 sept. 2016

Merci Lulu2, je pense qu'on a tout maintenant sur la plaisance en provenance de ce texte.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (71)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021