préparer son voilier et être prêt pour survivre à une catastrophe majeure. Etes vous prêt ???

Bon allez, je me lance … j'ai hésité à lancer ce sujet, mais je me lance.
Carpe Diem comme on dit ...
Pas facile mais ma philosophie est toujours d'essayer. TAMATA ! comme dirait Bernard...

Bonjour à tous,

Depuis que j'ai eu mon premier voilier, c'est à dire plus de 25 ans, j'ai toujours eu à l'esprit d'avoir le bateau toujours opérationnel, toujours prêt à partir dans la minute et avec les pleins à bord, au moins le minimum...

Pourquoi cela ? car les temps sont incertains ! Ben oui, c'est comme en 2009 à Nouméa avec les chars d’assauts dans la ville, les émeutes, le couvre-feu, ... j'étais prêt à partir dans la minute, c'est du vécu.

Donc voilà, si on a un bateau il faut penser à cette alternative : s'extraire de sa zone avec ce que l'on a.
Mais bon, un minimum de réflexion s'impose et surtout un minimum de préparation, juste pour augmenter ses chances ...

Ce sujet est sérieux,
Ce sujet mérite réflexion,
Ce sujet n'est pas de la fiction,
Ce sujet est d'actualité …
Ce sujet traite de survivalisme.
Merci de le traiter avec respect ! Merci de ne pas pourrir ce fil et merci de réfléchir avant d'écrire.

Survivre est donc le sujet mais survivre c'est quoi ?
Survivre à une catastrophe majeure c'est survivre à une petite fin du monde, c'est à dire à un événement assez important qui nous laisse en vie mais sans contact avec nos repères quotidiens. Cela peut être un cyclone, un tremblement de terre, une attaque terroriste, un accident industriel, et bien plus encore ...
Les autres possibilités de fin du monde ne m’intéresse pas, survivre enfermé dans un trou ou à moitié humain ne sont pas le sujet.

Je vais vous donner un exemple simple : la dépression Katrina en Louisiane en 2005.
pendant plus d'une semaine la population a été livrée à elle même, plus de nourriture, plus d’électricité, plus d'eau et plus de contact avec l'extérieur. Les secours ont mis du temps à réagir, une semaine, 10 jours ! et pour certains : 1 mois après...
à partir de cet exemple on peut en tirer un enseignement basique : avoir un minimum de préparation.

Que se passerait il en cas d'un événement majeur ? Encore une fois je ne parle pas de fin du monde ou de l'arrivé d'extraterrestres exterminateurs, non je parle d'une catastrophe majeure assez importante pour paralyser tout un pays, voir plus. Et vous savez que cela est possible ! Et vous savez que l'on est pas passé loin. Et vous savez que cela arrivera un jour… potentiellement oui ... cela peut être climatique, politique, atomique … mais cela arrivera. Les exemples sont si nombreux ...

Il faut le savoir : en cas de catastrophe majeure, le stock de nourriture dans les supermarchés est de (en moyenne) … 3 jours ! Et oui 3 jours, si le supermarché n'est plus approvisionné c'est 3 jours, après il n'y a plus rien, enfin il restera des trucs du genre lave-vitre de voiture, four micro-ondes ou éponges grattantes ...
Que va t'il se passer au quatrième jour ? L'être humain va redevenir le primate qu'il a toujours était, il va se battre pour sa survie et il va être capable du pire comme il l'a déjà prouvé dans le passé. Le manque de nourriture va nous conduire au kaos et même si l'armée arrive à reprendre le contrôle, ce qui sera probablement le cas, tout ce temps écoulé sera le pire moment de notre histoire.

Alors la question est : êtes vous prêt ???
Et c'est la seule question : êtes vous prêt ? Êtes vous réellement prêt ???
Avez vous vous un minimum de vivre dans votre bateau ? êtes vous prêt à larguer les amarres dans l'heure ? Êtes vous prêt à tout quitter ? Êtes vous préparé à survivre ?
Et savez vous comment survivre ? Savez vous au moins comment tuer et dépecer un animal ? Savez vous pécher ? Savez vous conserver les aliments ? Connaissez vous les graines germés ? Savez vous vous soigner ?
Savez vous vous défendre ? Avez vous des armes à bord ? Savez vous les utilisez ?
Savez vous naviguer à l'ancienne ? Savez vous vous repérer sans électronique, savez vous utiliser un sextant ?
Etc, etc, etc ...

Et pourtant ce n'est pas compliqué !
Avoir 10 jours de nourriture à bord c'est facile et cela ne coûte quasiment rien, c'est juste du stock tournant.
Avoir le minimum à bord pour réparer c'est facile, on est tous des Mc Gyver en herbe !
Avoir le minimum à bord pour pécher et chasser c'est facile, et on apprend tous les jours ...
Avoir le minimum à bord pour vivre et se soigner c'est facile, c'est inscrit dans nos gènes mais il faut avoir les bases et aussi une pharmacie de base !
Avoir le minimum à bord pour se défendre c'est facile, pas besoin de passer à l'armurerie !
Savoir naviguer sans GPS cela s'apprend, se passer d'électronique c'est possible ! Il faut juste lever sa tête de l'écran et réfléchir ! Essayez : éteignez les instruments du bord et observez, vous verrez c'est très ludique, très intéressant et surtout : ce n'est pas compliqué.
Savoir survivre c'est inscrit dans notre cerveau reptilien mais avec nos vies on oublie nos réflexes de survie.
Alors il faut ré-apprendre le B.A.B.A et c'est facile, c'est accessible, ce n'est pas onéreux et cela peut toujours servir même dans une vie 'normale', même si il ne se passe rien ! OUI, même dans nos vies de tous les jours !

Mais tout ça il faut l'avoir à bord, il faut le savoir, il faut l'avoir préparé à l'avance et savoir s'en servir.
Encore une fois ce n'est pas un gros investissement, c'est juste de la préparation et un minimum de savoir.
Tout ça c'est du bon sens, et ce savoir est facile à acquérir et à utiliser.
Tout ça, même si vous n'y croyez pas, vous ne pouvez pas l'exclure, vous êtes forcément conscient que cela peut arriver alors autant réfléchir à un minimum de préparation.

Cela s'appelle de l'anticipation, oui de l'anticipation ... et ce mot est important.

Et à tout ceux qui pense que tout cela n'est que pure fiction, que tout cela n'arrivera jamais alors je vous demande de réfléchir, de méditer à simplement ce que l'homme est capable de faire et surtout de ce qu'il a déjà fait ! Les exemples sont si nombreux …

Le survivalisme c'est comme un art, c'est du savoir vivre, un savoir que l'on a tous en nous, comme un implant dans notre cerveau reptilien, un savoir oublié, caché, mais qui ne demande qu'à être utilisé. Un savoir qui avec un minimum de préparation peut nous sauver la vie, peut nous préparer à notre survie, un savoir intéressant, enrichissant et surtout passionnant à développer...

Et il ne tient qu'à vous de l'utiliser...

Bonne méditation à tous,

Florent

L'équipage

MooteaMootea04 juil. 2018 09:03

MooteaPHIL [WINNIE II]04 juil. 2018 09:3804 juil. 2018 09:41

Je ne sais pas si ce sujet est sérieux... (nous vivons quand même dans des contrées régies par des lois, possédant en cas de souci majeur des services de police, de défense, et de secours d’aide aux populations...etc...)

Je crois pouvoir exprimer que ce fil est anxiogène...

Enfin, je ne m’exprimerai pas sur l’attitude, en cas de catastrophe, qui consiste à laisser en plan tout ce qu’on possède (à moins de ne rien posséder d’autre qu’un voilier ?), abandonner à leur triste sort toutes les personnes qui nous entourent (proches ou inconnues...) plutôt que de rester sur place pour essayer de leur porter assistance à l’aulne de nos capacités et compétences...
Partir dans le seul but de « sauver sa peau »... ??

PHIL

Mooteaskywalk05 juil. 2018 06:0005 juil. 2018 06:05

Je trouve ce fil intéressant (bien que rédigé sur un mode post apocalyptique... :mdr:)

"nous vivons quand même dans des contrées régies par des lois, possédant en cas de souci majeur des services de police, de défense, et de secours d’aide aux populations...etc.."

Tout le monde n'est pas dans ce cas....
Il ya des gens qui vivent dans des zones à forte instabilité géopolitique, ou à haut risque tectonique, ou les conditions économiques peuvent se dégrader rapidement très fortement (ou cumule ces raisons, voire d'autres) ...bref...de multiples raisons qui peuvent faire que l'on ait besoin de dégager rapidement...

C'est une des raisons qui m'ont poussé à acheter un bateau à voile et d'habiter à quelques minutes (à pied) de la marina.

Le bateau est prévu pour embarquer ma famille ici (cinq personnes). Et oui, il est constamment avitaillé avec le nécessaire en bouffe, flotte et fuel pour rejoindre une zone plus stable. (entre 24h et une semaine) Donc pour ce qui est "d'aider les autres", je serais bien content si je parviens déjà à préserver mes proches et pas emmerder les services de secours ou l'ambassade avec mes soucis...

Sans parler des accidents de la vie plus courants (crue, incendie, vol, etc...) qui font que tu seras bien content d'avoir un mini studio instantanèment disponible et opérationnel en cas de problème.

MooteaMootea04 juil. 2018 09:48

Oui c'est intéressant ce que tu dis : rester sur place pour aider ses proches.
En fait tout est une question de choix.

Le problème c'est le choix, bien évaluer les circonstances et prendre sa décision.

Mais si la situation est critique, tu préfères aider tes amis ou sauver ta famille ?

Le choix, tout est là ... et je n'ai pas la réponse à ta question car elle est personnelle.

Mooteamarge04 juil. 2018 10:1804 juil. 2018 10:21

un peu dépriment comme sujet !
il faut quand même préciser quel evenement cataclysmique ?
de plus mes yaourts préférés au super marché ! à tsunami dans la vallée du mont blanc ?
le sujet est trop vaste !
et puis partir ou ?
se sujet me fait pensé aux usa dans les années 50 il fabriquaient des abris anti nucléaire et encore maintenant ...

MooteaPapytee04 juil. 2018 10:23

quand on vit sur son bateau à l'année depuis de nombreuses années, les choix philosophiques sont déjà faits.
Ressortir ses ultimes interrogations ou certitudes personnelles et les faire partager par une majorité qui vit à l'opposé de cette conception de vie me semble être de l'exhibitionnisme

MooteaAdrien_P04 juil. 2018 10:58

Ce qui est dit ressemble à un scenario de film catastrophe et me fait penser plus particulièrement à Fear The Walking Dead quand au début de la série ils se tirent sur un bateau alors que le continent est infesté de morts vivants! :-D

Je ne sais pas si en cas de coup dur extrême, se barrer au large tout seul ou en tout petit groupe est la meilleur solution.

J'envisagerai plutôt de rester sur la terre ferme et de s'unir pour trouver des solutions avant de s'entretuer, sauf si le continent est infesté de zombis évidement.... :heu:

Cette alternative serait plus indiquée dans le cas d'une invasion extraterrestre exterminateurs justement, mais tu ne veux pas en parler alors........ :langue2:

MooteaChemistrebor05 juil. 2018 21:45

Ça me fait aussi penser au bon bouquin de Cormac Maccarty
"La route", une histoire assez sombre d'un père et de son fils qui doivent survivre dans une Californie complètement dévastée..
Cela donne des bons romans, mais ca reste du roman..
goo.gl[...]/CW6syA

MooteaMisurarca04 juil. 2018 11:18

Tout ça me fait bien rire !
:mdr:
Déja, il n'y a pas 1/10 de plaisanciers qui navigue avec une carte papier à bord, alors panne de GPS généralisée, tout le monde restera au port !
:mdr:
Quand (rarement) je m'emm... je vais faire un tour sur des sites de "survivalistes" (concept typiquement nord-américain tout comme le nom dont ils s'affublent) pour rigoler un coup, le pire c'est qu'ils y croient et se prennent au sérieux !
:oups:
En fait c'est du scoutisme aux normes US + paranoïa + égoisme exacerbé
:lavache:

MooteaMootea04 juil. 2018 18:26

moi aussi ça me fait bien rire !!!

MooteaLud'eau05 juil. 2018 22:49

C'est pas un peu autonome, les satellites ? Je pense en tout cas que ce n'est pas un évènement localisé à l'échelle d'une région voire d'un pays qui rendra le GPS non opérationnel. Et en temps de guerre le signal est juste moins précis.

Pour ma part je ne suis pas du genre flippé de nature, mais avoir des fonds de placards avec quelques semaines d'avance de riz/pâtes/pommes de terre et autres boites de conserve (le confit :-D ) c'est un principe de nos grands-parents auquel j'adhère sans pour autant parler de survivalisme.

En tout cas je ne pense pas que je serais plus en sécurité sur mon voilier en mer que dans ma campagne à terre ;-)

Mooteavannina05 juil. 2018 23:59

les satellites?
""On pourrait observer des arcs électriques susceptibles d'endommager les panneaux solaires, énumérait Guillaume Aulanier. Le satellite pourrait interpréter des messages électriques comme de fausses commandes. Et dans le pire des cas, on peut imaginer qu'un proton à haute énergie vienne frapper une microsoudure sur un composant électrique, et l'abîme, mettant ainsi le satellite hors service", détaille l'astrophysicien."
www.sciencesetavenir.fr[...]e_34541

l'électronique du bord serait vraisemblablement fortement touchée aussi.

MooteaYves (.)04 juil. 2018 11:26

Sur un point, Mootea nous dit : "le stock de nourriture dans les supermarchés est de (en moyenne) … 3 jours ! Que va t'il se passer au quatrième jour ?"

Puis, il préconise : "Avoir 10 jours de nourriture à bord."

Question : que va-t-il se passer au 11ème jour ?

MooteaMootea04 juil. 2018 18:24

Au 11ème jour tu te démerdes !
c'est de la survie, tu trouves des solutions (pêche par exemple)

MooteaTribal [Pursuit]04 juil. 2018 23:27

Je pense que le monsieur est étanche aux traits d humour.
Enfin, je suis content de savoir que 3 jours de stock ou 11 jours, ça change pas le problème.
Yves, faudra bien que tu te demerdes si tu veux survivre !

(Purée, on a des bons sur hisse et oh en ce moment. J apprécie de plus en plus mes soirées de lecture!)

Mooteacreek04 juil. 2018 11:38

Encore un fan de waterworld !

Mooteafritz the cat04 juil. 2018 11:40

non c'est le septième jour que l'on se repose
et le 8eme on remet ça ,
mais pas lui il avait tout fini
sauf l'homme qui se pose toujours des questions métaphysiques ..
alain :lavache: :mdr:

Mooteavannina04 juil. 2018 11:44

"car les temps sont incertains ! Ben oui, c'est comme en 2009 à Nouméa avec les chars d’assauts dans la ville, les émeutes, le couvre-feu"

on a des chars d'assaut en NC? diable! je ne savais pas.
j'essaie depuis que j'ai lu ce morceau de me souvenir d'émeutes et de chars d'assaut en 2009 mais franchement je ne vois pas...

(en revanche si on parle de véhicules blindés légers entre Nouméa et le Mont-dore du côté de saint-louis, c'est un classique intemporel avec tirs de fusil de grande chasse sur les pandores ou sur les véhicules civils, voitures brûlées, etc. )

MooteaMootea04 juil. 2018 18:25

Ce sont les chars de la gendarmerie mais sans le canon !

MooteaFlora :)04 juil. 2018 11:44

Moi qui n'ai plus de bateau... j'ai plus qu'à aller me réfugier à Bugarach, c'est pas loin de chez moi. On en a beaucoup parlé lors de la dernière "fin du monde" annoncée...
:jelaferme:

Mootea(Loupeis)04 juil. 2018 14:29

Flora ,salut l abbé sauniéres de ma part stp,si tu as le temps de faire un crochet. :-)

Mootea(ahunuivoile )04 juil. 2018 17:32

nous sommes voisin alors ...

ceci étant,
bien que l'on soit dans le romanesque (heureusement)et dans un certain égoîsme , (j avoue y avoir déja pensé)
moi je trouve que le sujet de mootéa n'est pas con, le voilier(d'une taille minimum) étant le seul moyen autonome( si autoproduction eau et electricité ) de pouvoir se barrer loin , longtemps et discrètement en cas de coup dur !

cdlt

MooteaTribal [Pursuit]04 juil. 2018 14:2304 juil. 2018 14:24

Vous pouvez bien rire! Pour ce qui me concerne, J étudie les plans d un ferro-ciment genre abri anti-atomique. Avec le tirant d eau d un iceberg. Bientôt vous pourrez tout faire péter, je vous em..., je vous survivrai tous! Sauf si je meurs avant... :-p

Mootea(Loupeis)04 juil. 2018 14:26

C est une histoire de survivoiliste en quelques sorte.

MooteaNumawan04 juil. 2018 15:12

Là je suis sur mon bateau à Lanzarote. C’est une île volcanique qui a été dévastée par une série d’éruptions de 1730 à 1736.

Suis-je prêt à m’enfuir si ça se reproduit? Ben non. Le bateau est démâté et complètement dégréé (because travaux divers au mât). La nouvelle GV est encore à Bruxelles. Il n’y a quasiment pas de bouffe à bord sauf quelques restes des transats de 2017. Les réservoirs d’eau sont presque vides.

Est-ce que ça me stresse? Absolument pas! Ce n’est pas un endroit particulièrement stressant non plus.
:heu:

Mooteafritz the cat05 juil. 2018 08:42

il y a pire comme endroit ,le petit vin blanc qui pique un peut et les petites pommes de terre poussées dans la lave ,rien que pour ça on y reste .
pour moi c'est la plus belle îles des canaries ,peut être aussi hierro ..
et graciosa n'est qu'a 1/4 d'heure de navette .
alain

Mootea(Gradlon)04 juil. 2018 17:33

Plutôt que de gagner quelques jours/mois/années (peut-être), il vaut mieux carrément viser l'éternité. Je suggère : confesse tous les matins suivi d'un acte de contrition. On peut aller jusqu'à l'autoflagellation. Puis trois Ave et deux Pater à l'heure de l'apéro. Quelques posts en Taverne dans l'aprés-midi pour honorer avec humilité l'intelligence qui s'y déploie. Enfin le soir vous égrenerez quelques chapelets en dents de cachalot à la mémoire des marins disparus parce que leur cambuse était vide.

Mooteapierre 2 the minimalist04 juil. 2018 17:51

Point besoin d'ecole pour apprendre a survivre :il suffit d'etre tres pauvre ;-)

Mooteadjango210 juil. 2018 06:25

J aurais voulu te mettre un bouquet d étoiles Pierre
Il n est pas politiquement correct d être pauvre
Surtout en bateau de nos jours

Mootearoberto04 juil. 2018 17:54

Nous étions en bateau loin de tout qua d il y a eu Fukushima, nous l'avons appris bien bien après, effectivement on s'est dit: et si c'était passé en France, avec moitié du Pays éventré et devenu inhabitable?
On est restés au stade de question.

MooteaOuzio04 juil. 2018 18:42

C est vrai...

Il y a bien eu par le passé des gens qui sont sortis de France ou d Algérie en urgence par la mer.

De même que de nos jours certains tentent encore leur chance sur l eau dans des conditions malheureusement pas très ¨survivaliste¨.

Pour moi la survie commence dès que je largue les amarres et je reconnais que vivre tranquillement sur le qui vive en permanence ca représente une grosse perte d énergie.

Mais je suis fin prêt (et mon futur bateau le sera aussi).
:langue2:

Mooteaoutremer04 juil. 2018 19:03

Quand il n'y avait plus rien d'autre à faire que d'attendre la mort glacée un des cuisiniers du Titanic c'est enivré à mort et curieusement a été récupéré vivant. Donc il faut au moins à bord un litre de calva....
Dans l'inoubliable film "Dernier rivage", sur les suites d'un conflit nucléaire mondial, les autorités restantes font distribuer du poison pour que toute la population mondiale restante et condamnée puisse mourir de façon digne au lieu des 8 jours d'atroce agonie par irradiation....
Donc n'oubliez pas un poison rapide (à commander en Suisse ou en Belgique).
Survivre seul, dernier des Mohicans, au milieu du néant n'a aucun sens.

MooteaW de l 'Horn04 juil. 2018 19:05

On a connu le POWER FLOWER , c'était bien mais ça a foiré.
Le dernier truc à la mode c'est le survivalisme, ça va foirer aussi.
Moi je fais confiance en mon bulletin de vote tous les 5 ans , ainsi que dans la sagesse des grands dirigeants de ce monde .
Ils sauront bien réagir en cas de grosse Katastrophe mondiale, j'en suis sur . . .
Dites, j'ai raison les mecs, dites moi oui . . . . :oups:

MooteaNumawan04 juil. 2018 19:16
Mooteahi 07 juil. 2018 09:51

Pas certain qu'ils soient si igrares que ça. Ingrats peut-être, ignares sûrement certains, mais igrares, je peux pas le crétoire.

MooteaGoj10 juil. 2018 02:16

Tu as oublié menteurs et voleurs. Sinon je voterais encore. Pour le moins con et le moins ignare, car on est tous un peu fainéants.

Mooteamayko07 juil. 2018 09:29

forcement non, ils sont cons igrares et faineants aucun espoir de ce coté la

MooteaPHIL [WINNIE II]05 juil. 2018 05:51
MooteaLud'eau05 juil. 2018 23:01

Pour la confiance dans le bulletin de vote... vu le nombre de mes concitoyens qui ne "pensent" qu'au travers de BFM et croient aux discours des politiques "la main sur le coeur"... elle est très relative !
Mais pour considérer que les dirigeants sauront réagir en cas de grosse catastrophe, ça c'est sûr, ils en sont les acteurs et ont tous les scénarios en main !

Mais leur "réaction" sera-t-elle celle souhaitée par le peuple ?..

MooteaBabar7404 juil. 2018 19:30

Ma barque est prête et pour le prochain tsunami, je me fais la malle avec les moules et les limaces:
www.francetvinfo.fr[...]56.html

MooteaLECELTE05 juil. 2018 18:08

Toutes les centrales nucléaires sont actuellement entrain de construire des super blochkaus pour abriter des générateurs ultimes secours type fukujima … capable de résister a une vaque de 40M , un séisme etc.… si l'on dépense des centaines de millions pour ça sur des centrales en fin de cycle …. c'est qu'il y a une petite probabilité que ça arrive…… et moi je me verrai bien dans ce cas partir avec mon bateau et ma famille …...

Mooteahi 04 juil. 2018 19:50

C'était quand, la dernière fois qu'un cataclysme mondial a contraint quelques gugusses à "survivaler" ?

Ah oui. C'était ce type qui a embarqué de quoi refaire le monde avec sa femme, à qui il disait "l'arche lège".

Mooteapierre 2 the minimalist04 juil. 2018 21:27

L'ideal c'est d'avoir peu de besoin ,un sac de riz,des oignons , des sardines,des piments ,.. quand on est habitué a peu on survi avec peu ,le probleme se poserai pour mes innombrables chats ;-)

MooteaLECELTE05 juil. 2018 18:11

j'avais un patron qui parlais comme ça…. de gauche anar etc.… et finalement il fumait des cigares a 100 francs a l'époque… et cachait sa carte américan express…….il disait léguer sa société a ses salariés
finalement il a vendu tres cher a un grand groupe …..

Mooteapierre 2 the minimalist05 juil. 2018 21:02

Je n'ai
eté patron que de moi meme et je ne suis pas de gauche,quand on generalise on dit toujours des conneries ;-)

MooteaLud'eau05 juil. 2018 23:04

...et avoir une poule à bord ! Guirec Soudée pourrait faire fortune à animer des conférences de survivalistes :-D

MooteaSkol04 juil. 2018 23:03

Je ne souscris pas aux théories cataclysmiques.
Seule une gamme particulière de cataclysmes laisserait mon bateau en état d'utilisation. (notamment Katrina est un mauvais exemple à mon avis) .
Cela dit, après quelques saisons passées dans les canaux de patagonie, j'ai pris l'habitude d'avoir trois mois de stock à bord et ça m'a fait réfléchir sur notre dépendance aux circuits d'approvisionnement.

MooteaMootea05 juil. 2018 07:20

Bon allez, c'est une blague ...

Je préfère le dire maintenant avant que ce fil tourne mal.
Et je ne sais même pas dépecer un animal ou me servir d'un sextant ! (mais j'aimerai bien apprendre)

Mais avouez que ce sujet vous a interpellé !

C'est en visitant ce blog que l'idée m'est venu :
lesurvivaliste.blogspot.com[...]valisme
Ce type est pas mal car il donne des idées et des infos intéressantes.
Après on adhère ou pas, je ne suis pas un survivaliste mais j'aime bien l'idée de me démerder tout seul et de savoir comment faire.

Salutations Océanes à tous

Florent

Mooteavannina05 juil. 2018 08:08

ceci étant, en souhaitant que cela n'arrive pas, en cas d'éruption solaire très forte, le matos électronique peut gravement souffrir (et les satellites aussi). donc retour au sextant et au fil à plomb, cartes en papier etc.

MooteaMootea05 juil. 2018 08:29

Et oui !
et ce n'est pas de la science fiction !

Donc toujours connaitre le basique, c'est de la logique ...

Mooteacreek05 juil. 2018 09:28

Il y a aussi le survivalisme en société . Comment survivre dans une société capitaliste corrompue ,basée sur le fric le salariat , l'abus de pouvoir et le travail à la chaîne . Pas si facile que ça dans cette jungle urbaine .
Parfois la survie dans la nature ou sur la mer peut être moins difficile pour certains ;)
Sven yrvind est peut etre de cet avis !

Mooteapenjo luno05 juil. 2018 09:44

Certains se gaussent ,libre a eux.Pour avoir vécu un scénario" catastrophe " dans une moindre mesure je suis originaire de Toulouse lors de l'explosion d'AZF il n'a pas été possible de fuir le centre ville, je n'ai même pas fait 3 km le trafic routier a été paralysé !!! comme quoi les situations les plus anodines peuvent vite devenir cochemardesques ..

MooteaTribal [Pursuit]05 juil. 2018 13:28

Un vrai coche-marre

Mootealune de miel05 juil. 2018 11:2505 juil. 2018 21:07

j ai commencé par regarder l heure à laquelle ça a ete ecrit pour me poser ensuite la question de ce que tu avais dans le nez.ou le pif, j ai lu en travers et ai pensé tres fort à une diarrhée verbale flippee...

Mooteapenjo luno05 juil. 2018 13:08

À qui destine tu ce billet doux :-D

Mooteapenjo luno05 juil. 2018 13:33

Tu aurais mieux fait de me reprendre sur ma faute de français " cauchemar"cauchemardesque...

MooteaCatatitude05 juil. 2018 15:59

On serait donc obligés de remanger du gluten sans pouvoir regarder Top Chef ! Alors laissez moi mourir (dans mon bateau)...

MooteaLaTortue05 juil. 2018 18:55

en Californie, en particulier dans la baie de San Francisco, tout le monde est prêt pour un gros tremblement de terre (le big one), il y a des instructions sur ce qu'il faut avoir à la maison et faire diffusées régulièrement (eau, nourriture, piles, lampes...), ça ne m'a pas trop servi (à part les consignes à respecter lors de la secousse) lors du 7.2 en octobre 89. Si ça arrivait un France ce serait une énorme catastrophe rien n'est prévu.

MooteaPHIL [WINNIE II]05 juil. 2018 20:06

Et allez.... « Encore une couche » sur l’inconscience crasse des gaulois...

Ok... on n’habite pas sur une grosse faille sismique ... :acheval: :heu:

PHIL

Mooteapierre 2 the minimalist05 juil. 2018 21:44

Faux ,chez nous on constuit toutes les maisons avec des piliers et des ceintures armees ,c'est censé etre antisismique :-)

Mootea(Le-relou-raleur)05 juil. 2018 20:16

Je pensais que tout les voileux étaient des survivalistes, du moin jusqu'au prochain port...

Mooteamars05 juil. 2018 22:36

pour savoir si l on peut survivre aux catas strophe lus plus haut
essaye deja 2 jours sans telephone-sans tablette- sans tele-sans ordi-et avec votre belle mer. e
apres vous pourrez vous positionner sur l echelle de beaufort ain et vous dire yes i can be un survivant

MooteaMisurarca10 juil. 2018 12:35

Hé bien c'est ce qui est le plus agréable !
Sans aucune connexion, sans écran et sans belle-mère, le pied d'acier !!!!

Mootealune de miel05 juil. 2018 22:50

et c'est quoi l'interet de survivre à un monde post apocalyptique ?
serions nous donc si important ?

Mootea(Loupeis)05 juil. 2018 23:09

Le fil est intéressant. En partant d'un" fake fil" , pas trollien car réponse sympa de son initiateur dans son déroulement et l' intelligence d' expliquer sa démarche ; ces hitoires cataclymiques interpellent . Pour habiter dans le sud de notre pays le sujet qui m' interpelle en ce sens par rapport à la nature est la faille africaine juste qu nord de l algérie qui pourrait en un un claquement nous faire parvenir un tsunami bien comme il faut.

MooteaMootea06 juil. 2018 06:46

Bonjour à tous,

Je reviens sur l'idée de base de ce sujet, le site du survivalisme,
Mon article est peut être une blague mais tout est vrai dans ce que j'ai dis et j'ai pris les informations sur le site 'le survivalisme'

Je vous invite à regarder ce site car il analyse et explique un événement en particulier, il n'est pas là pour vous dire que la fin du monde va arriver, il est là pour vous expliquer comment gérer un événement particulier.

La gestion de Katrina :
lesurvivaliste.blogspot.com[...]eu.html

se défendre :
lesurvivaliste.blogspot.com[...]/search

il y a aussi une vidéo bien faite sur le retranchement en cas d'intrusion, il explique comment faire pour sécuriser sa maison et surtout comment gérer l'intrusion, à lire !
lesurvivaliste.blogspot.com[...]/search

Très instructif …

Florent

MooteaMisurarca10 juil. 2018 12:39

@ Motéa;
ces liens, donnant sur des sites en français, sont justement des traductions de sites "paranoîaque" nord-américains.
Les termes en sont significatifs.

MooteaMootea10 juil. 2018 18:35

Le site 'LE SURVIVALISME', c'est un français installé aux USA depuis longtemps.
Et c'est un des rares sites qui ne t'incite pas à construire un abri anti-atomique !
Exemple de la vidéo qui te donne des conseils pour gérer une intrusion dans ton domicile : appeler la police tout de suite ! et rester en vie !

Mootea100non06 juil. 2018 09:0306 juil. 2018 09:14

Bjr.
Oui le survivalisme est a la mode et pas que chez les us.
Pourquoi? A cause de la fragilisation de nos soci?t?s.
Quand vous vivez les 1(0 millions) sure les autres dans des villes comme londres, nyc, dubai, jakarta, conakry, bon courage si le moindre element affecte l approvisionnement en eau, electricite, nourriture, petrole.

Et nos economies modernes sont beaucoup plus fragiles et interdependantes de la mondialisation pour fonctionner. Pour peu qu une crise financiere ou defaut de fuel (la france a quoi, 2 mois de resefves?) ou tsunami ou invasion extra terrestre -:) empeche les poulets de bretagne envoyes en roumanie ou les tomates d espagne, ou le soja vietnamien qui nourrit les veaux,de revenir en france, en 3 jours y a plus rien a manger dans les frigos.

Bref, pour ma part, ca me semble pas debile d avoir un minimum de reserves pour tenir le temps que les choses rentrent dans l ordre si besoin. Pas besoin de paranoia ou de s armer jusqu aux dents. Le ministre de la defense suisse (!!!) a tres serieusement sugger? a la population exactement ca. Apres si ca semble anxiogene a certains, bienvenue dans la vraie vie ou "ignorance is a bless".

Un bateau est un moyen parmjs d autres d avoir une relative autonomie, encore que pas forcement le meilleur. Selon moi, plus de possibilites a terre. Par contre, tres utile sans doute pour fuir avec plus de chances que juste un baluchon. Un peu mieux loti que les 70 millions de personnes dans le monde qui ont du fuir de chez elles pour cause de conflit ou catastrophe naturelle.

Bon vent

MooteaMisurarca10 juil. 2018 12:41

nos sociétés plus fragiles qu'avant ???
Compares avec les années 1970 et tu verras qu'aujourd'hui, en Europe, les services de secours, les administrations sont à la fois plus organisées et et réactives que jamais !

MooteaCatatitude06 juil. 2018 09:32

Instructif ? Peut-être... Mais surtout flippant ! Les gars font des quantités de provisions et emmagasinent des techniques de défense, de survie, ils analysent les catastrophes passées, etc. Ca ne sent quand même pas trop l'optimisme !
Les survivalistes sont aux catastrophes ce que les hypocondriaques sont à la médecine !
Alors qu'un simple accident de voiture, de vélo, ou une petite grippe qui dégénère et.... fiiiouuuuutttt ! The End !
Alors est-ce bien la peine de se faire peur en pensant continuellement au pire au risque de tomber en dépression sans qu'il n'y ait la moindre catastrophe ? ;-)

MooteaGoj10 juil. 2018 02:30

Pardon, je suis désolé de répondre, mais on peut très bien penser au pire sans pour autant sombrer dans la dépression. OU alors tous ceux qui souscrivent à une assurance Tous Risques sont de dépressifs au bord du suicide après demain. Et pour que vous compariez un accident de vélo avec un dérèglement du système, engendrant paralysie du réseau, pillages et émeutes... en fait on ne parle pas de la même chose.

MooteaMisurarca10 juil. 2018 12:42

@Catatitude;
"Les survivalistes sont aux catastrophes ce que les hypocondriaques sont à la médecine ! "
Voilà un super résumé de cette "mode" !!!
:mdr:

Mooteahi 06 juil. 2018 09:52

Depuis que l'humanité a poussé son premier vagissement sa principale activité a été d'imaginer, de théoriser et d'organiser l'apocalypse... Alors moi, ça me fait marrer ces angoisses qu'on se crée pour combler le vide de nos espérances... Crevons en riant, ce sera toujours plus sympa que de se mettre la rate au court bouillon toute sa vie en se convaincant que le pire, c'est pour tout de suite, et c'est pour ma pomme !

MooteaLaTortue06 juil. 2018 10:4406 juil. 2018 10:47

savoir qu'un séisme peut tout détruire peut aussi donner aux habitants d'une région une certaine insouciance, un style de vie ou on profite du jour et on ne pense pas au lendemain, j'ai eu ce sentiment dans la bay area (qui est entourée de trois failles, dans cette zone il ne se passe pas un mois sans qu'on ressente une secousse, après le 7.2 il y en a eu 3000 enregistrées sur un mois, dont une trentaine ressenties), ceux qui avaient perdus leur maison lors du 7.2 l'ont reconstruite, en se disant que le suivant de forte amplitude pourrait n'avoir lieu que 50 ans plus tard et qu'ils ne seraient plus là! (en général les assurances ne couvrent pas ce risque sauf à tarif prohibitif)

je vous donne les deux principales règles à suivre en cas de séisme:
- on se met sous une table solide pour éviter de se prendre des objets qui tombent et des éclats de verre, ou dans l'encadrement d'une porte en se tenant à celui-ci (quand une maison s'écroule souvent il reste les encadrements de portes), quand c'est arrivé nous étions à Stanford en réunion, nous nous sommes tous retrouvés sous la grande table en chêne, sauf un qui tenait le bâtiment dans l'encadrement de la porte ;-)
- si on est dehors, on reste à distance des arbres et des bâtiments (à genou car on tient pas debout lors d'un séisme de plus de 7 de magnitude d'après un ami qui se trouvait à l'extérieur)

Mootea(seamer)19 juil. 2018 01:43

Tu le croiras si tu veux ou pas:Il y a quelques années j'ai été la victime d'un séisme à la Rochelle.
C'était un matin de bonheur,j'étais au toilettes sous l'escalier,quand tout c'est mis à trembler!!Cela n'a pas duré longtemps. Et bien quand j'ai voulu sortir des wc, le bati de porte s'était déformé!. J'étais enfermé. Il a fallu une aide extérieur pour ouvrir la porte!! :tesur:

MooteaAdrien_P06 juil. 2018 15:48

Ça cause de catastrophes naturels mais toujours personne pour parler des extraterrestres exterminateurs !!

Y peuvent venir, moi j'ai un bateau !

Mootealune de miel07 juil. 2018 00:31

il me semble qu à ce jeu, les suisses sont tres equipés en abris souterrains avec de quoi tenir des annees dans son trou....en attendant d y finir

Mooteamatelot@1900107 juil. 2018 00:58

C'est un peu le même dilemne que celui du port du gilet gonflable lors de traversées en solitaire : vaut-il mieux en finir tout de suite ou attendre un peu ? :reflechi: :jelaferme:

Mootearoberto07 juil. 2018 21:52

+1
perso je ne le porte pas en haute mer, je suis assez rigoureux en le mettre à 20-30-40milles des côtes, mais au large tomber hors bord c'est dire le mot final amha

Mootea(Chtit Luma)07 juil. 2018 11:32

Ouais ben défions nous d'imiter ce genre d'état d'esprit. Les ricains imaginent le survivalisme comme des cowboys, ce qui représente la limite supérieure de la pensée de masse chez eux. Le premier qui s'approche, je le flingue pour pas partager avec. Et ils sont assez bons pour répandre ce genre d'attitude. Pas étonnant qu'ils ont ce président.

Mooteapierre 2 the minimalist07 juil. 2018 14:52

Il y a aux etats unis des gens tres biens aussi ,dont beaucoup sont en avance sur nous sur le plan des idees ,quand a nous pour le choix de nos presidents je pense qu'on a de leçon a donner a personne ;-)

Mootea(Chtit Luma)07 juil. 2018 21:21

Pierre, je suis d'accord avec toi. Je connais très bien les EU et ma meilleure amie est américaine et je connais un paquet d'américains sympas et je ne compte plus le temps que j'y ai passé. Mais puisqu'il faut tout expliquer, je parlais sur un niveau général des américains, tout comme on dit à l'étranger des français qu'ils bouffent de l'ail et sont toujours en grève. Tout comme la question originale avait une portée générale et n'impliquait pas d'individu en particulier.

Mooteapierre 2 the minimalist08 juil. 2018 00:13

Pour la greve c'est vrai ! ;-)

MooteaPat4508 juil. 2018 00:07

ouais, et en plus, pas besoin de radars automatiques la bas...tout le monde respecte les limitations de vitesse, que ce soit sur autoroute ou en agglomération!Jamais de queue de poisson, ou de distance de sécurité non respectée...
Je ne parle pas des feux rouges, on s'arrête quand ça passe à l'orange...et le piétons attendent le signal pour traverser..;dans les clous!
Quand on voit la jungle qu'est devenue la circulation en région parisienne, on se demande ou sont les "boeufs"... :doc:

Mootea(Gradlon)07 juil. 2018 21:11

Eschyle fut le premier survivaliste. On lui avait prédit qu'il mourait écrasé par le toit d'une maison. En bon survivaliste, il ne vivait donc qu'en plein air. Pas de bol, un aigle transportant une tortue dans ses griffes la lâcha sur sa tête de chauve qu'il avait prise pour un rocher. Notre survivaliste n'y a pas survécu !

Mootea(ahunuivoile )07 juil. 2018 21:26

la tortue d'Eschyle et autres morts stupides de l'histoire ,
de entre autre
bruno léandri , phillipe charlier bruno fuligni..
edition les arenes

un excellent bouquin a lire pendant les calmes en attendant le retour du vent ,ou sur les longs bords de portant
:pouce:

Mootea(menfin74)08 juil. 2018 07:34

Bonjour à tous,
Moi, ce qui me fait peur, c'est le comportement des autorités vis à vis de notre parc nucléaire.
19 centrales divisées en 52 réacteurs qui étaient prévus pour durer 30 ans et qui maintenant en ont plus de 40!
Maintenance externalisée, on ne sait plus qui fait quoi et surtout comment !
Les villes ce sont construites autour, et mistral aidant, s'il y a un accident, je ne donne pas cher de la peau des sudistes !
Impossibilité pour moi de rejoindre mon bateau, il est sous le vent de ces dernières !
Mais j'habite juste à côté de la Suisse, et on sait bien qu'ils sont à l'abri de tout...
Bonne journée quand même,
M'enfin!

MooteaGoj10 juil. 2018 02:08

De toute façon les moins nombreux ont toujours tords.
Et c'est une discussion qu'il n'est pas possible de tenir en des temps normaux.
Les paranos d'aujourd'hui seront les visionnaires de demain.
Mootea, à l'heure qu'il est, votre sort est d'être un parano anxiogène.

Personnellement j'ai le sentiment que le monde est de plus en plus instable, et que le système est fragile. Plus qu'il n'y parait. Encore qu'avec les printemps arabe, Il parait bien moins solide qu'avant. Si on arrive à péter la gueule à 3 dictatures en 3 semaines, alors parlez moi donc d'une démocratie.

Mais je n'ai pas beaucoup de recul. Je n'ai que 33 ans. J'ai seulement le recul d'avoir vu le monde sans Internet jusque mes 15 ans.

Donc je demande à mon père, des fois. Tu ne trouve pas que le monde est plus chaud et plus tendu aujourd'hui que quand t'avais 30 ans. Il me répond que si, sans hésiter. Bon... C'est son avis.

N’empêche que ce poste a fait ressurgir un souvenir que j'avais complètement enfoui. Il y a 10 ou 15 ans, alors que je ne m'étais encore JAMAIS intéressé à la voile, je disais à mes potes : le jour où ça part en cacahuètes, je rush vers le littoral, je pique un bateau, et je me barre.

J'ai 33 ans et je fais partie de ceux qui pense qu'avant leurs morts il va se passer des trucs. Et pas très cool. ET j'espère me tromper et que vous ayez le droit de me traiter de parano toute ma vie.

Bonne nav ... pour le moment :)

MooteaGoj10 juil. 2018 02:58

Pardon Mootea. J'ai tout lu à présent, et c'était un fake de votre part. Pardon.

Je maintiens ce que j'ai dis. Avec ou sans catastrophe, j'ai envie de savoir faire le plus de choses possibles au cours de mon existence.
Pêcher en fait partie.
Poser des collets en fait partie.
Dépecer un animal en fait partie.
Réparer quelque chose seul en fait partie.

D'une manière générale, me dire que je réussi à me débrouiller seul donne beaucoup de sens à ma vie.
Et pousser mon caddie entre les rayons me déprime profondément. C'est pas ça la vie.

J'ai l'impression que ma génération sait faire 1000 fois moins de choses de ses dix doigts que la précédente. Qu'il y a un trou énorme de connaissances qui se créé et qu'il est unique, que cela n'existait pas entre les générations précédentes. OK mon grand-père dégommait un cochon avec son copain le boucher du coin dans son garage, et mon père n'a pas fait ça. Mais à part ça, dans le temps, tout le monde savait construire un mur, élever des lapins, cimenter une dale, bécher un jardin, réparer une auto, carreler sa salle de bain, faire les choses soi même quoi !

Aujourd’hui, quand je raconte à mes collègues (et même à mes potes! parce qu'on ne choisi pas ses collègues mais on choisi ses potes) que j'ai changé mes plaquettes de freins, changer un alternateur ou ouvert une portière pour comprendre pourquoi ma vitre ne se baisse plus, on me regarde bizarrement et on me dit "t'as qu'à ça à faire ? T'es radin toi. T'es bien payé pourquoi tu donnes pas les clés au garage d'à coté?"

Non mais sérieux ?

Ce n'est donc pas pour rien qu’aujourd’hui je prépare mon tour du monde. Avec ou sans catastrophe. Égoïstement, et là j'assume carrément, je me dis qu'aujourd'hui, à mon âge et avec mes capacités, j'ai plus à gagner à garder mes compétences pour moi, qu'à les offrir à la société en échanges de ce qu'elle a à m'offrir actuellement. Si je tombe malade ou que je vieilli, je vais vite faire le raisonnement inverse, n'ayez crainte.

MooteaAdrien_P10 juil. 2018 09:00

Je suis assez d'accord, cette attitude je la déplore aussi.

Je ne suis pas beaucoup plus vieux que toi (35 ans) et de par mon père j'ai toujours bricolé, beaucoup bricolé.

Ce que tu dis est assez vrai, ou plutôt j'ai le même ressenti.
J'ai l'impression que beaucoup de gens ne cherchent plus par eux même et se servir de ses mains devient presque "has been". Moi je pense que beaucoup de gens se complaisent dans la facilité. Aujourd’hui tout peut s'acheter, on peut même acheter de l'argent (contre des dettes à vie) alors pourquoi se fatiguer ?

Je sais que c'est pas bien de généraliser mais je le dis, une nouvelle société se met en place, une société de feignasse mesdames zé messieurs...

Mooteahi 10 juil. 2018 09:33

Ouais... C'est ce qu'on disait quand j'avais 20 ans. On le confirmait quand j'en avais 30. On le réaffirmait quand j'en avais 40. Et je vois qu'on continue à le penser. Ce qui m'inquiète, c'est qu'avant c'étaient les vieux croutons de mon âge qui le disaient, maintenant ce sont les jeunes mies de pain de 30 balais qui le croient.

Je crois que tout ça, ce sont des impressions plus ou moins justifiées en fonction de sa propre expérience. Perso, mon grand-père ne savait rien faire de ses dix doigts (à part son métier, qui ne nécessitait que les trois doigts servant à tenir le stylo plume), mais mon père était très bricoleur, et je le suis un peu moins que lui...

Quand au danger supposé des différentes époques, il a toujours existé, puis disparu, puis revenu, etc... Guerres napoléoniennes, puis révolution industrielle et la prospérité qui allait avec, 1ere guerre mondiale, puis les années folles qui ont suivi, puis seconde guerre mondiale, puis les 30 glorieuses (avec quand même l'angoisse de la guerre nucléaire à laquelle on s'habituait tous les premiers mercredi du mois à midi pile)... Aujourd'hui, menace et paix sont plus diffuses, plus intimement mêlées : dans la même minute, on peut expérimenter l'intense félicité d'une qualification en 1/2 finales, puis dans la foulée l'angoisse du terrorisme...

Fondamentalement, je pense que les choses n'ont pas beaucoup changé. C'est notre perception qui change, à la vitesse de l'électron...

MooteaMisurarca10 juil. 2018 12:53

@ Goj;
"J'ai l'impression que ma génération sait faire 1000 fois moins de choses de ses dix doigts que la précédente. Qu'il y a un trou énorme de connaissances qui se créé et qu'il est unique, que cela n'existait pas entre les générations précédentes."

J'ai la même impression.
Que les jeunes d'aujourd'hui se sente "consommateurs" et non "acteurs" de leur vie.
Ils achètent un service.
S'ils n'ont pas les moyens, ils esquivent ou jalousent.

Mais ne veulent pas (plus) faire eux mêmes, comme si c'était dégradant de faire soi même, de trimer manuellement, de réfléchir et de créer une pièce à partie de rien.
Je réfléchis beaucoup (trop pour si peu) et fais peu, mais lorsque la pièce est créée je suis bien content (quelque temps) puis je passe à autre chose et j'oublie.
Mais c'est fait, réglé, sans avoir à passer par les complications d'une entreprise et sa facture...

MooteaMootea10 juil. 2018 06:39

Oui Julien c'était un fake, mais un fake intéressant (AMHA)
Je viens d'attaquer la série 'the walking dead', ben là je préfère mourir tout de suite que de survivre !

Plus sérieusement, savoir se débrouiller c'est indispensable.

Moi, le poisson que je pêche il est 1000 fois meilleur que celui que j'achète
Le régime de banane que j'ai cueillit loin dans la foret, qui m'a pourri mes vêtements, c'est de loin le meilleur !
Et la réparation que je viens de faire dans mon bateau, tout seul sans l'aide d'un artisan, elle est pas belle ?

Et comme toi j'ai envi d'apprendre, toujours et encore.

Mooteawhite hunter10 juil. 2018 09:29

Compliqué ... Mon voilier mesure 6 mètres, mon océan cinq kilomètres. Bon, je peux y mettre une canne à pêche et un fusil, car je sais chasser et "presque" pêcher. Une caisse à outils j'ai, et je saurais même fabriquer une lame avec un couteau suisse et un marteau ...
Pour les dix premiers jour, j'ai 200 g de biltong et une boutanche de rosé. Comment le garder frais ?

Mooteapierre 2 the minimalist10 juil. 2018 09:39

C'est marrant ça de redecouvrir que l'on peut tout faire soi meme ,dans ma generation quand on avait pas trop de fric on apprenait a tout faire ,c'est mon cas ,sauf depecer les animaux car je prefere les soigner ! :-)

Mooteaskywalk10 juil. 2018 09:56

Un bateau prêt à partir est un bateau bien entretenu. Le reste, c'est de la littérature.

MooteaYves (.)10 juil. 2018 10:06

@Pierre2
"quand on avait pas trop de fric on apprenait a tout faire"

Tu étais un hippy, Pierrot, un vrai !
Tombé dans la marmite bienveillante du Flower Power :))

@W de l 'Horn
"On a connu le POWER FLOWER , c'était bien mais ça a foiré."

C’est une erreur de penser ça.
La Silicon Valley et la création des réseaux sociaux sont la suite logique du Flower Power.

Le FP, c’était mettre l’individu en harmonie avec la nature, se libérer du modèle économique dominant, en utilisant les outils que ce modèle avait mis à leur disposition.

C’est ainsi que s’est créé le plus vaste mouvement communautaire des US à la fin des années 60.

Des dizaines de milliers d’individus sont retournés à la terre pour bâtir, en partageant un même état d’esprit, un même idéal, une même conscience.

Et pour que chaque expérience individuelle puisse servir l’ensemble de la communauté éparpillée en Californie et dans les états voisins, le mouvement a créé le Whole Earth Catalog qui s'est copieusement épaissi au fil des années.

Pour rappel, c’est sur ce modèle que s’est créé la Fédération Internationale de l’Unité Amateur dont un des objectifs "était de rassembler des passionnés désireux d'échanger des informations et d'agir ensemble.
L'entraide bénévole étant la base du fonctionnement de l'Unité Amateur.".

Internet n’existait pas. On ne pouvait pas chercher une information sur Google.

Ce catalogue était une carte des communautés des années 60, de leur organisation, de leurs projets, comment elles étaient habillées, les outils qu’elles utilisaient, les modes de culture, où elles vivaient.

Tous les aspects de cette contre-culture y étaient consignés numéro après numéro.
C’était un catalogue d’idées qui rapprochait les gens et permettait à chacun d’entrer en contact avec d’autres communautés, d’autres individus où qu’ils étaient.

Ca a été le premier réseau social version papier.
Et ça a été la bible et le modèle de gurus en devenir tel que Steve Jobs ou Bill Gates.

Bien sûr, le WEC n’existe plus mais on a retrouvé plus tard la même recherche d’idéal avec la création de Facebook.
La vocation première de FB était de connecter tous les individus de la planète, un outil universel pour se présenter au monde tel qu’on est.
Etre à la fois isolé et être connecté à l'ensemble de l'humanité.

Mais, évidemment, ça ne s’est pas fait sans travers, voire sans effets pervers, notamment avec la remise en cause des institutions en leur tournant le dos et en construisant des petites communautés de même sensibilité en espérant changer le monde.

Cette perspective, cette prospective même, est directement héritée de la communauté hippy des années 60.

Ce n’est pas rassurant puisqu’à l’époque ces tentatives sont rester vaines et ont toutes été des échecs.
On peut parler d'échec mais ne pas dire "que ça a foiré".

Quoi qu’on en pense, FB mais aussi Twitter, essaient jour après jour de changer les règles du jeu politique.
Avec un certain succès.

Il s’agit de réunir en communautés virtuelles des individus isolés partageant les mêmes opinions, de les rapprocher, de créer des groupes pour régler les problèmes que les pouvoirs politiques n’arrivent pas à résoudre.
C’est, en tout cas, le but avoué sans complexe de Mark Zuckerberg.

Vu la capitalisation boursière qui est une des toutes premières dans le monde, on pourrait penser qu’il atteint son but peu à peu.

Or, ce succès n’est pas dû au projet lui-même, à cette forme d’idéologie, mais simplement parce qu’investir dans FB, spéculer sur le coût de l’action, permet à des individus de devenir riches et donc de perpétuer le système que FB voudrait précisément bouleverser.

Donc, si FB veut changer le monde, ça ne pourra se faire que dans la mesure où ce changement contribuera à son enrichissement.

Utopie ? Effet pervers ? Echec ?

FB et les réseaux sociaux dans leur ensemble seront toujours soumis au néo-libéralisme et à leurs actionnaires plus intéressés à leur valeur en bourse qu’à leur projet humaniste.

Les réseaux sociaux auront toujours pour but premier et incontournable celui de satisfaire d’abord ceux qui y ont investi au détriment de l'idéalisme communautaire.

Les investisseurs mettent leur pognon dans des start up qu’ils espèrent lucratives.
L’humanisme, l’altruisme, …. ce sont des détails bien secondaires.

Ces quelques mots :)) pour dire que quand tu penses Steve Jobs, Bill Gates, Cupertino, Silicon Valley, Twitter, Google et Internet en général, dis-toi que tout ce petit monde est directement issu du Flower Power.

Alors, dire que le mouvement hippy et le Flower Power ont foiré ? ...
Ils sont à l’origine d’une révolution semblable à celle de l’imprimerie.

Mootea(Gradlon)11 juil. 2018 19:1711 juil. 2018 20:06

Cette manière de raconter l'origine des réseaux sociaux est jolie, romantique même, mais historiquement erronée. Le premier réseau social est né de la volonté des états européens en créant le CERN à Genève. Les scientifiques de cette prestigieuse institution ont très vite éprouvé le besoin de communiquer entre eux au plan mondial. En inventant le web et le langage HTML, ils ont créé la matrice des futurs réseaux sociaux sur internet. Le premier réseau social fut donc scientifique. Rien à voir avec les hippies de la silicon valley.
Cette vision de l'histoire américaine du web résulte pour moi d'une admiration sans recul critique de la culture dominante. J'ajoute que le mercantilisme américain en oeuvre avec les GAFA, a incontestablement une supériorité, celle de nous préparer "le meilleur des mondes"!

Mootea(Gradlon)12 juil. 2018 07:22

Non, j'ai lu tous les degrés. Mon préféré c'est le troisième quand il évoque l'épopée de Bahamontès dans le Tourmalet. :pecheur:

Mooteahi 11 juil. 2018 20:55

Tu as dû lire au premier degré ;-p

Mootea(Gradlon)11 juil. 2018 19:1711 juil. 2018 19:23

.doublon

MooteaYves (.)10 juil. 2018 10:11

Le premier réseau social.
La première version de Google ! :)

MooteaW de l 'Horn11 juil. 2018 16:0311 juil. 2018 16:05

Salut Yves et merci pour cette leçon d'histoire qui me replonge dans une époque bénie des Dieux ( pour moi, évidemment)
Il faut prendre mon intervention comme une boutade, et je crois que la fin de mon post est clair à ce sujet.
Il n'en demeure pas moins que perso, mon Power Flower est complètement parti en sucette.
Oh pas pour moi, je ne me plains pas de ma vie, mais pour la bande de filles et garçons que nous étions à l'époque.
C'était bien les communautés ou le pot commun permettait de remplir son ventre ( et ses veines . . .) et ou, dans la bande, pour les besoins de tendresse il y avait toujours une " dépanneuse " .
Mais . . .
Peu demeurent ou du moins dans un état " convenable ".
Entre ceux qui ont banni la société à tous jamais, et se retrouvent à un âge ou on pense fin de carrière, avec les même sandales qu'il y a 50 ans pour tout héritage.
Ou ceux qui sont partis à tous jamais, victime d'un bad tripp trop acidulé ou de paradis trop artificiels ou trop lointains.
Et les restants n'ont pas compris qu'on ne peut pas faire circuler une seringue comme on fait tourner un joint !
Toucher les étoiles de la main, c'est bien, mais il faut redescendre avant de se brûler.
Certains, que tu cites, ont réussi, mais reste à savoir si le VRAI but était de faire du lien communautaire ou de l'argent ?
Et que reste t'il de l' U.A. dont je dévorais les petites annonces dans Loisirs Nautiques ?
Aucunement pessimiste, juste un poil nostalgique, c'est pour ça que je redis que ça a foiré .
Ceci étant mon avis à moi tout seul, mais j'ai toujours eu cette fâcheuse habitude d'être d'accord avec moi même :topla: :topla:
:alavotre:

MooteaGoj12 juil. 2018 09:55

Oui et à force de ne plus être dans les clous les gens vont finir par faire une croix dessus...

Mooteapierre 2 the minimalist11 juil. 2018 20:47

Et ceux qui se piquousaient pas et qui fumaient pas de joints ont reussis leurs vies ! dans chaque mouvement il faut prendre le bon ! ;-)

MooteaW de l 'Horn12 juil. 2018 09:29

Finalement je crois que l'authentique créateur des réseaux sociaux n'est autre que Jésus de Nazareth .
Il y a mis du temps, ce ne fut pas sans mal mais il a maintenant des abonnés par millions sur la planète entière et son siège social à Rome ne croule pas sous la misère :heu:
Bon, il devrait sans doute recruter un directeur de marketing, car sa communication est un poil vieillissante maintenant :coucou:

Mootea(Long-cours62)11 juil. 2018 12:55

Moitessier, à la lecture de certains commentaires, devait être un "survivaliste paranoïaque" lui qui préconisait d'avoir toujours une année de nourriture de base à bord et qui a écrit qu'il hésitait à retourner en Méditerranée car Gibraltar pouvait être "bouclé" en une journée :-)
Ceci dit ne sommes nous pas tous (les marins) des "Survivalistes qui s'ignorent", comme nous l'avions déjà écrit ici :
www.long-cours62.com[...]d-sur.h

MooteaKaj11 juil. 2018 16:54

moi je me prépare très sérieusement en me mettant tout plein de dieux de mon côté, celui des chrétiens, des musulmans, des indhous, neptune aussi que je trouve sympa bref ! du sérieux quoi !

Mootea(Long-cours62)11 juil. 2018 20:04

Tu devrais plutôt te mettre dans les petits papier de "l'original Grec" Poséidon, étant pus vieux il doit avoir plus d’expérience et en plus c'est aussi "l'ébranleur du sol" :-)

Mooteacsb12 juil. 2018 08:49

et le dieu des chevaux

MooteaYves (.)12 juil. 2018 12:4312 juil. 2018 12:46

@Gradlon

Cette lecture scientiste helvéto-compatible me bouleverse.

Tu fais cette confusion très commune de mettre dans le même sac réseau social, WEB et internet.
Un peu comme si tu mettais la création de la Bibliothèque Rose à l’origine de l’imprimerie faisant fi de l’invention de la première rotative précédée quelques siècles plus tôt de celle des premiers caractères en plomb.

Le WEB (et HTML) a bien été inventé par le CERN mais tu sembles oublier ARPANET et, surtout, la création du protocle TCP/IP sur lesquels s’est appuyé le CERN et sans lequel on aurait pataugé sur la toile encore longtemps.
Le CERN n’a fait qu’inventer le langage universel compréhensible par tous les ordinateurs.
C’est déjà beaucoup, j’en conviens, mais ça n’a été qu’une étape, une mise en forme, un packaging.

Je ne parle ni du WEB ni d’internet.
Mais des réseaux sociaux, notamment Facebook, le plus emblématique de tous de par sa puissance mais aussi de Google.
.
Eric Schmidt, ancien patron de Google, est persuadé que l’émergence de l’individu connecté, grâce notamment au smartphone, est en train de vivre une ère totalement révolutionnaire parce que, selon lui, l’appareil va permettre l’alphabétisation, l’émancipation, l’autonomie, de résoudre les problèmes économiques des plus pauvres, les problèmes de santé et de répondre à tous les besoins.
Non, non ... Tu ne rêves pas. Le bonheur est tout proche !

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est l’ancien patron d’une des plus fortes puissances financières privées au monde, une des plus connues et sans doute aussi la plus utilisée.

Ca a toujours été un vieux délire aux US de vouloir remplacer les systèmes politiques jugés inefficaces voire nuisibles par une gestion scientifique et technique des affaires humaines.

Que tu le veuilles ou non, ce délire était bien au cœur du FP (Flower Power).
Même s'il était bordé de naïveté.

Même s’il n’a pas connu cette génération, Zuckerberg, quant à lui, se répand toujours un peu partout en déclarant que ce qui définit le mieux sa génération c’est d’être citoyenne du monde : « That’s the big deal !».

Faire le bien, créer des communautés ouvertes sur le monde, créer des solutions virtuelles pour échapper à tous les maux de l’humanité.

Steve Jobs lui-même, qui contrairement à Zuckerberg a vécu le FP, faisait référence au Last Whole Earth Catalog, catalogue idéaliste, plein d’outils géniaux, plein de super idées !
en.wikipedia.org[...]Catalog

Pour le reste, je ne sais pas comment tu en est arrivé à détecter chez moi cette "admiration sans recul critique de la culture dominante" (chapeau l’artiste !) parce que vu l’ampleur que prennent les réseaux sociaux, la question sous-jacente est précisément de savoir si ce projet qui semblait complètement utopique il y a quelques dizaines d’années à travers le FP mais qui est en train de prendre forme aujourd’hui bien malgré nous, qui se retrouve entre les griffes acérées de mains d’intérêts privés colossaux toujours plus avides de pognon, d’individus à ce point allumées par leur propre destin, qui rêvent de remplacer les pouvoirs publics, qui veulent toujours tout optimiser sans cesse, qui veulent faire du monde une machine rutilante magnifiquement huilée en remplaçant les systèmes politiques jugés inefficaces et dépassés par une gestion scientifique et rigoureuse des affaires humaines, ….
Quelles règles peut-on encore imposer pour contrer ce colonialisme virtuel de notre quotidien mais pourtant bien réel ?

Colonialisme parce que c’est une utopie qui tourne au cauchemar.
Qui trompe qui ? Qui observe qui ? Qui espionne qui ? Qui apprend quoi ? Auprès de qui ? De quelle source ?

Google et Facebook, pour citer les plus dominants, ont transformé leurs "clients" en marchandises monétisables.

Snowden a tout risqué pour dénoncer la vulnérabilité de ces données.
Même si tu ne fais rien, tu es enregistré et surveillé à tout instant et, grâce à ces données, il n’y a rien de plus facile que de remonter le temps.

Le coût de ce stockage est faramineux. Ne viens pas me faire croire que ça ne sert à rien, que c’est juste un défi technologique !

La réussite des grandes entreprises repose de plus en plus sur la surveillance de leurs clients. Je vois donc bien mal comment elles résisteraient à la tentation de devenir Big Brother surtout si elles perçoivent ça comme une nécessité.
C’est leur nouveau gagne-pain.

Je me souviens d’une interview de David Petraeus, ancien patron de la CIA, qui reconnaissait que cette noble institution (c’est de l’humour, hein Gradlon !) avait crée un fonds de capital-risque à but non lucratif (oui, ça existe !) In-Q-Tel, chargée d’écumer la Silicon Valley pour trouver une solution aux problèmes de la CIA et de la NSA quant au déchiffrage des données ainsi stockées.

Ils sont arrivés à un résultat peu probant malgré des efforts colossaux.

La NSA enregistre mais ne sait pas comment extraire la bonne information au bon moment.

Depuis, d’autres se sont penchés très sérieusement sur la question avec beaucoup plus de succès.

Allez donc voir du côté de Palantir .
www.marianne.net[...]la-dgsi

Pour le patron de Palantir, ce que fait la NSA c'est du "grand guignol" !
Ca promet .....

Face à une telle puissance entre les mains d'intérêts privés, quelles règles un pouvoir politique peut-il encore imposer ?
Où est la frontière entre la responsabilité de l'état et celle de l'entreprise ?
A cette question, j'avais lu une réponse du fameux Eric Schmidt, ancien patron de Google cité plus haut.

Une réponse qui m'avait glacé le sang :
"Il n'y a pas vraiment de raisons de s'inquiéter puisque notre existence dépend uniquement de la confiance que vous nous accordez !".

Ouf ! On respire.

(En relisant, je trouve tout ça un peu décousu mais tant pis.
Ca m'apprendra à faire 3 choses en même temps.
Prochain coup je me contenterais de faire mon sac !
Vite, sur l'eau ...)

MooteaNemo Dictateur consensuel12 juil. 2018 13:07

Moi, j'ai trouvé ça pas mal et clair :pouce:

Bonne nav'.

MooteaNemo Dictateur consensuel12 juil. 2018 18:16

Ce que tu appelles un cocktail de lieus communs, c'est un peu une bouillabaisse, non? :tesur:

Mootea(Gradlon)12 juil. 2018 18:05

Moi, j'ai trouvé que c'est un cocktail de lieux commun.

De l'eau

Mootea(Gradlon)12 juil. 2018 18:39

Bizarre, j'ai déjeuné d'un lieu jaune à la ouessantaise à midi. Un poisson très commun. Une sorte de prémonition de ce qui allait m'être servi sur le forum

Mootea(Gradlon)12 juil. 2018 18:07

Moi, j'ai trouvé que c'est un cocktail de lieux commun.

De l'eau
:goodbye:

MooteaLa Contrie12 juil. 2018 16:47

Moi aussi, je trouve ça très clair.
En revanche, je crois que l'esprit FP proclamé est un paravent, et que les applications de cette révolution leur sont venues très tôt, voire qu'elles avaient déjà germé dans l'esprit de ceux qui leur ont donné les moyens de développer leur système.
Et je ne crois pas que l'alphabétisation du monde ait jamais été au cœur de leurs préoccupations, bien au contraire; un bon consommateur est un consommateur prévisible.
Que certains cherchent à substituer aux états, aux nations, aux corps intermédiaires, une force transnationale libérée des contrepoids démocratiques, ça ne fait aucun doute.
Eloigner le citoyen du décideur est dans l'air du temps (cela transparait même en France, à moindre échelle, à travers la réforme territoriale).
Maintenant, allons au bout du raisonnement; quel est le rempart face aux appétits dévorants de ces grands prédateurs nomades?

Mooteacsb13 juil. 2018 04:18

Vous parlez de Google ou de Facebook mais cela n'est rien comparé à ce que prépare la Chine avec l'aide de Tencent. BigBrother est largement dépassé. Il y a actuellement 200 M de cameras en Chine. En 2020 il y en aura 600M et, avec la reconnaissance faciale, le citoyen pourra être suivi absolument en permance. allez faire un tout sur fr.wikipedia.org[...]_social

Cela prendra du temps mais ce genre de cauchemar finira par arriver chez nous

Mooteaskywalk13 juil. 2018 06:52

Va falloir en aligner des fonctionnaires derrière pour trier, analyser toute cette info...c'est pas gagné....

Mooteaskywalk13 juil. 2018 14:44

Il se trouve que j'ai eu affaire à ce qui se fait de mieux dans le genre "data mining"....
vous pouvez dormir tranquille...big brother est encore trèèèèèèèès loin.

MooteaLa Contrie13 juil. 2018 10:02

Pas du tout, de puissants logiciels feront très bien l’affaire, et les informations seront traitées, analysées, recoupées, stockées, exploitées au moment opportun.
« Person of interest » s’approche à grands pas.
Super série, par ailleurs.

Mooteacsb13 juil. 2018 20:44

Je ne sais pas qui est "ce qui se fait de mieux". Moi je travaille avec Alibaba et j'affirme qu'ils sont capables de traiter en temps réel ce genre d'info

Mooteaskywalk14 juil. 2018 06:0714 juil. 2018 06:08

Ben, renseigne toi sur qui est équipé de super calculateurs sur cette planète, et tu verras ce qui se fait de mieux. Malgré ça, faut toujours des bonhommes derrière, et de plus en plus.

Mooteaskywalk14 juil. 2018 19:50

on parle pas de la même chose...avoir une puissance de stockage ou de calcul qui te permet de trier des données, ça ne te permettra pas d'analyser les dites données...en clair de voir si ces mêmes données ont de l'intérêt... Quand tu as une pyramide de décideurs, les données qui intéressent la tête ne sont pas les mêmes que celles qui intéressent la base...dans le premier cas l'information recueillie sera trop vague, dans le deuxième on revient à la case de départ avec de la micro info par milliers de giga...inexploitable même par des millions de chinois...Si à ça tu ajoutes que les systèmes de protection se développent avec les mêmes technologies/capacités...bon courage, big brother.
Au bout du compte et dans mon quotidien, Alexa et Siri sont toujours cons comme des balais.... Alors c'est pas demain qu'ils vont deviner mes opinions politiques, mes convictions religieuses, mes haines ou amours secrets, sans parler de mes centres d'intérêt changeants...Le reste je m'en fous, d'ailleurs le fisc le sait déjà.

MooteaLa Contrie14 juil. 2018 21:34

Bien sur, mais ils peuvent être très pertinents.

Mootea(Le-relou-raleur)14 juil. 2018 16:00

la/les blockchains permet déjà de surpasser les supercalculateurs et les bonhommes derrières c'est le monde entier

MooteaLa Contrie14 juil. 2018 21:12

Mouais...
Rien que sur Linkdin, j’ai été très étonné des relations entre personnes établies par la machine, et ce dès la première connexion, avant même d’avoir contacté qui que ce soit via cette plateforme.
En gros, sur la base de ce que tu as fait, et pas seulement sur le plan professionnel, on a une idée (pas forcément juste) de qui tu fréquentes, voire de qui tu es et de ce que tu penses.
Et cette idée, encore une fois pas forcément juste, devient publique.

Mootea(Le-relou-raleur)14 juil. 2018 21:29

c'est le job des algorythme.. pas d'une personne en chair et en os

Mootea(Le-relou-raleur)15 juil. 2018 16:4715 juil. 2018 16:56

Et ils le seront de plus en plus au fur et à mesure que l'IOT (lire: internet of things) les objets connectés se développerons, imzginez votre montre connectée indique un palpitant qui semballe votre tshirt rfid2.0 indique un taux dhumidite élevé = hop ! Un SMS pour un spa, un deo, des baskets. Le bon côté c'est pour le frigo : je prédéfinie un frigo plein et tout aliment manquant et ajoute à la liste et disponible en livraison au pas de la porte. Ça arrive, c'est 2025.
il faut aussi comprendre que nous n'avons pas à être esclaves de ces algorithmes, il existera très bientot grace à la blockchain la possibilités de répertorier sois même ces infos perso et les vendre à qui les veut nous même ( rappelons que Google réalise sur chaque personne un bénéfice de lordre de 1500e/an grâce à ces données).

On peut aussi se prémunir de tout ça par divers navigateurs. Les cookies sont vos ennemies.

Mootea(Gradlon)14 juil. 2018 22:0214 juil. 2018 22:04

Si j'ai bien compris, ces puissants ordinateurs et leurs immenses quantités de données passent à côté de ce qui fait l'essence des personnes, leur singularité. Moi qui n'y connait pas grand chose, il me vient l'idée que nous pourrions les nourrir nous mêmes de données aléatoires nous concernant. J'imagine par exemple qu'une appli consulterait Google à ma place en obéissant aux lois du hasard, ou bien encore en me profilant comme la reine d'angleterre, qu'elle me positionnerait tantôt au pôle nord, tantôt au pôle sud, qu'elle mettrait dans mon carnet de contacts tous les patrons du CAC 40 etc.
Ainsi ces monstrueuses bases de données seraient contentes parce que nourries et nous nous rigolerions de l'immense pétaudière que nous provoquerions dans leur tentative de contrôle social.

Mootea(Le-relou-raleur)15 juil. 2018 16:3715 juil. 2018 16:42

C'est une démarche artistique qui a déjà était réalisé à plus petite échelle par un Anglais avec un restaurant inexistant sur Tripadvisor.
Pour ce qui est de la singularité non pris en compte par les ordinateurs elle ne lest non plus dans notre société puisque les cases predefnie ont étaient créé en amont, puis de toute manière c'est la masse qui rapporte non pas l'individu dans ce type de programme.

MooteaLa Contrie15 juil. 2018 17:09

Mais il se trouve que ces machines se nourrissent d’une manière très intelligente (ou très bien programmée si on veut), et que les comportements humains sont très prévisibles, qu’il s’agisse d?élans collectifs ou d’initiatives individuelles.
Les professionnels de la communication, de la publicité, ou même du management ont très bien compris cela.

MooteaLa Contrie15 juil. 2018 18:07

Oui, c’est un coût, c’est du temps, des compétences aussi, et ça conduit à avoir un mode de vie de paranoïaque.
Pour le coup, j’assume pleinement ma paresse.

Mootea(Le-relou-raleur)15 juil. 2018 17:3015 juil. 2018 17:33

dans ce cas il ne reste plus qu'a prendre le contrôle d'absolument toute vos données et utiliser des moteur de recherche tel que duckduckgo, un vpn, perso hébergé sur un serveur VPS payé en "coin" non tracable dans un pays ou la législation est sympa et vous devriez être tranquille.
Pensez à crypter vos mails avec des solutions comme protonmail ou bien mieux.. votre propre serveur mail... pas un disque dur sans cryptage, etc, etc...
Bref appliquer des principes de "décroissance" à la technologie actuelle est faisable mais demande des connaissances et a un certain coût.

MooteaPietje Scramouille17 juil. 2018 01:28

préparer son voilier et être prêt pour survivre à une catastrophe majeure. Etes vous prêt ???

pour rappel c'est le sujet de ce fil ... :oups:

MooteaDomde19 juil. 2018 08:3819 juil. 2018 08:39

Le chavirage n'est il pas une catastrophe majeure pour le plaisancier lambda ?, bien sur faut éviter de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment mais les catastrophes ne sont pas annoncées à l'avance mais celle là est plus probable que la troisième guerre mondiale, suffit d'une vague scélérate prise de travers dans une mer formée au large pour faire la culbute : vos planchers sont il vissés, vos batteries sanglées, réservoirs d'eau idem et le reste, balise, survie.. ?

MooteaFab1620 juil. 2018 19:10

Bonjour
Interressant ce fil mais malheureusement un peu utopiste de mon point de vue .

" une catastrophe majeur "

Prenons la plus probable qui serait certainement d origine virale :
L armée mettrait immédiatement en place des zones de quarantaine
et je doute fort qu ils oublient de fermer les voies maritimes !
En admettant que l on puisse s échaper du port et prendre la mer ,
heu pour aller ou ? Dites vous bien que quelle que soit la destination personne ne vous
laissera accoster et que quoi qu il arrive il faudra toucher terre a un
moment ou a un autre et la ce sera la surprise car impossible de savoir
si le virus a voyagé lui aussi ...
La destination la plus sur serait le pole nord car les virus n aiment pas
le froid et donc dans ce cas la il faut avoir un canot en ferraille ou alu
équipé grand nord , perso aller vivre avec les pingouins trés peu pour moi
en plus c est un coup a finir sur un batonnet ou 6 pied sous la glace a tenir
compagnie a un mamouth ou ségoléne ( le cauchemard ) .

Le cas d une catastrophe naturelle :
Comme tout bon gaulois on toujours eu peur que le ciel nous tombe sur la téte ,
mais que l on se prenne un caillou ( comme les dinausores ) ou tout autre merde
je ne suis pas sur que l ocean soit l endroit le plus sur pour survivre , c est déja
pas simple en temps normal mais alors en plus avec une météo boum badaboum ben ce sera sans moi !
A moins d avoir un sous marin équipé d un grément pourquoi pas ...

Le cas d un conflit :
La il faut étre clair , il n y aura plus de conflits majeur de grande envergures .
Les Alexandre le grand , Napoléon ou tonton Adolf apartiennent au passé , vous ne verrez
plus 5000 pelos courir comme des dératés un flingue a la main sous des tirs de chars ou de
mitrailleuse , les conflits il y en aura mais plutot sous forme économique , et sur
le terrain ce sera des frappes ciblée .
A moins d avoir l idée trés originale d aller passer ses vacances en Afghanistan ou en irak ou
tout autre pays de barbu ben la oui , pourquoi pas avoir un bateau prét a partir .

Le cas du nucléaire :
Ben la radioactivitée elle se ballade au gré des vents donc il vaut mieux avoir le
Bunker 6 pied sous terre a 100 000 balles au fond du jardin si l on veut survivre .

Donc en résumer si l on veut survivre il faut :
- 1 super compte en banque
- 1 bateau en ferraille brise glaçon
- 1 Sous marin voilier
- 1 Abri anti atomique
- 1 boule de cristalle et madame Irma pour te filer les dates

A l heure actuelle l ocean offre une possibiltée de fuite mais qui sera
de courte durée , le réchauffement climatique va certainement agrandir de façon
considérable le terrain de jeux de nos canots mais il y a longtemps que les os
nous ferons plus mal le jour ou ça arrivera ...

MooteaMatthi14 mar. 2020 19:55

Avec l'arrivée de coco le virus, étonnant que ce fil ne soit pas remonté! :-)

Une petite traversée de 1 ou 2 mois, c'est le moment !

Mooteamoana29s15 mar. 2020 10:16

Le Cédric83 est prêt, il a 50 kilos de manilles à fond de cale!

MooteaLarent le Hareng15 mar. 2020 10:47

il a stocké des manilles Barilla ? ou Panzani ?

MooteaCédric 198316 mar. 2020 06:36

Boulet que tu es!
Je soupçonne un brin de jalousie. Au fait tu tousses pas? Zut...

Y’a quand même des boulets costauds ici!
Je suis à bord et tout va bien

Bricole toute la journée, madame se lance dans les vernis, les fonds sont tous impeccables, bref moi je ne me languis pas de ne pas être sur mon bateau. En plus la météo est formidable, une vrai chance pour le coup!
A voir le JT c’est une galère pour tous le monde... mais vraiment pas pour moi! Que l’on nous confine jusqu’à fin mai... je suis partant!
Et puis si il manque un truc y’a un drive à un km... un coup de voiture et j’aurais tout! La capitainerie m’a réceptionné deux livraisons SVB, donc nickel, et le ship que je connais bien est ok pour me livrer au cul du bateau du matériel si besoin, règlement par virement. Il le fait d’ailleurs pour tous les plaisanciers qui sont comme moi à bricoler. Seul contrainte, il ne peux pas commander à sa centrale, donc c’est uniquement son stock physique qui est dispo.

Moana29s comment se passe ton confinement!? M’est d’avis que cela semble te « tendre » légèrement... on va arriver à 60% de la population infecté d’ici l’été, donc statistiquement tu as plus de chance d’en faire partie que d’y échapper... et il faudrait pas être trop tendu pour pas contrarier ton système immunitaire.

Peace and love et grosse pensée pour le personnel soignant, en première ligne.

Le Cédric83, comme je te l'ai déjà dit dans un autre fil, aucun soucis pour moi, nous sommes centenaires de père en fils, et je te remercie de bien contribuer à ma retraite pour encore longtemps si je veux acheter un bateau encore plus grand et confortable ! 😎
Et en plus je suis à bord.... Le paradis ⛵ sans virus, ni taxes ni impôts dont tu es friand... pour les autres 🙄😁
Ah au fait, tu ne t'es pas encore cassé une dent sur une de tes manilles dans tes 30 kilos de nouilles ? 😁

Mooteajuliusse15 mar. 2020 10:21

Le meilleur moyen d'être prêt à quoi que se soit n'est pas de stocker un maximum, c'est d'apprendre à se passer du dit maximum, et savoir faire avec le minimum.

MooteaMorbleu15 mar. 2020 11:17

Juliusse, très bonne formule. Merci.

voyage au long cours
cela me rappelle le conseil de pur bon sens concernant la préparation d'un départ au long cours.
un bateau est à partir non pas lorsque l'on ne peut plus rien ajouter mais lorsque l'on ne peut plus rien enlever.

Mooteahi 6j

mais lorsque l'on ne peut plus rien enlever.

Arrête ! Tu es fou ! Tu vas te faire incendier ! Quand Armel Le Cleac'h avait expliqué qu'il coupait le manche de sa brosse à dents ça avait soulevé une vague d'indignation sur le forum 😱

Salut, ses ce que fait le gamin boudhistes!!! Il bois pas, mange pas, chie pas( économie de PQ) fume pas, dort pas , rigole pas , pleure pas ...... il a tous compris mais il ne vie pas..... nous avons pas connus la guerre donc nous savons pas ce que sais d avoir faim ( la fin justifie les moyens ) moi j ai toujours ce qui faut!!

MooteaJames 15 mar. 2020 11:04

Et le meilleur moyen de mettre la panique et de mettre les approvisionnements pour l'alimentation en péril, c'est justement de se précipiter au supermarché pour remplir le plus de caddies possible !!

Mooteamatelot@1929215 mar. 2020 11:47

Surtout ne pas oublier une centaine de rouleaux de papier Q nécessaire à la survie de l'espèce!!

Mootealune de miel15 mar. 2020 11:45

l intelligence a des limites
la connerie n en a pas....

j ai quasi rien lu
c est sans interet mais le sujet me fait hurler...

il a ete traité de maniere assez pertinente et surtout tres drole dans le film PROBLEMOS d Eric Tudor

allez, je vous laisse vous faire du vent sous ce que vous savez, bon flip ou flop...

@lune de miel+1

MooteaJames 15 mar. 2020 16:0215 mar. 2020 16:03

Dieu a parlé...
Un bel exemple de modestie !

MooteaFrame15 mar. 2020 23:40

On imagine souvent les catastrophes qui nous arrangent, en particulier celles qui previliegient une «  fuite en bateau «  , j’ai un copain dont le voilier était fin prêt en tout point; sauf que le jour où il a souhaité sortir un autre avait eu la même idée que lui.
En général les problèmes utilisent la tactique du gendarme, d’être la quand on ne s’y attend pas.
Imaginer est toujours difficile toutefois l’épidémie qui nous occupe pose un certains nombres des questions auxquelles il serai bête de ne pas réfléchir ni essayer d’y répondre car tant que l’on n’aura pas inventé les surfs sidéraux et les sloops intergalactiques on reste coincé ici.

voyage au long cours
cela me rappelle le conseil de pur bon sens concernant la préparation d'un départ au long cours.
un bateau est prêt à partir non pas lorsque l'on ne peut plus rien ajouter mais lorsque l'on ne peut plus rien enlever.

Certains ont des bateaux pour vivre plus longtemps que les autres, mais ils ne sont pas assez rebelles pour franchir en douce la limite des 12 nautiques.
Peut-être parce qu'ils n'auront plus accès aux médias anxiogènes; ce qui devrait les rendre anxieux.
C'est bête? ;-)

Ben moi je suis bien content d'etre a la campagne plutot que sur le bateau ,car a quai je me serais emmerdé alors que la j'ecoute les oiseaux et j'observe la copulation des crapauds !

@pierre, nous, on est sur une rivière, donc tous les jours, c'est spectacle, grèbes, colverts, poules d'eau, cormorans, hérons, ça te plairait je crois...

Ah oui les rivieres et les fleuves j'adore alors que les ports ......

Port sur un fleuve...

J'en reviens sur les évènements à Nouméa en 1984... Beaucoup de plaisanciers (dont mon père) avait préparé leur bateau. Je lis beaucoup de choses marrantes sur ce fil mais quand on est au pied du mur on rigole beaucoup moins. Le résumé de ces évènements est qu'il ne fallait absolument pas compter sur les CRS pour la protection individuelle (sauf si tu es haut commissaire) et que tout peut basculer en quelques heures.

L'objectif était de préparer le bateau pour partir en Australie ou éventuellement au Vanuatu.

Je trouve ce sujet très pertinent.

si tout le monde se barre, qui va rester pour applaudir tous les soir ?

je sais bien qu'on peut mettre un dictaphone à la fenêtre, mais la durée de la pile est limitée.
on peut mettre des posters de gens qui applaudissent, avec écrit dessus :
on vous soutient, on est de tous cœur avec vous. Courage, on va gagner. Oui, on peut le faire

si vous avez un poster de pom-pom girl, mettez le aussi, ce sera un petit plus bien apprécié. Les boys vous en seront reconnaissant plus tard.

note : s'il vous manque une pelle pour dégager les décombres, j'en ai une dans la cabane du fond. Vous pouvez la prendre, c'est cadeau

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer