Pourquoi plus de jeune en voilier??

Suite a un fil d'un couple de 'jeune' qui recherche d'autre jeune aux Canaries pour se préparer et se rencontrer, et ce n'est pas la première que je vois des 'jeunes' qui se plaignent qu'il n'y ai que des vieux en voilier. Ma question, pourquoi la jeunesse se désintéressent de la voile de voyage.

L'équipage
22 juil. 2014
22 juil. 2014

Pourquoi ?
A mon avis parce que en 2014 la majorité des " jeunes " n'est pas pret a se passer du confort et de la technologie et donc du budget qui va avec
A 23 ans j'ai commencé avec un Muscadet sans confort mis a part 50litres d'eau avec une pompe a pied
un sondeur a eclats et une radio gonio et je trouvais ca genial
Aujourd'hui mon fils de 19 ans trouve le bateau de 10 metres trop petit ne peut pas imaginer des vacances sans tv et internet
et dire que c'est l'avenir .... Lol

24 juil. 2014

Pour le côté confort je n'en suis pas certains c'est plus une question d'éducation que de jeunesse chez nous on navigue toujours à l'ancienne sur notre arpège le minimum de moteur le maximum de voile pas de frigo ou autre machine à expresso. En revanche le wifi pour chopper la météo et la tablette avec un traceur ça serait con de s'en priver (même si mon frère de 23 ans s'amuse à faire le point au sextant ^^)

22 juil. 2014

Les jeunes ont certainement beaucoup plus de soucis pour leur vie quotidienne et le bateau passe largement au dessus de leur préoccupation. Il faut que cela aille vite maintenant, les jeunes tu les retrouves dans les régates ou sur de petits bateaux rapides (de préférence à moteur) la voile c'est fini et seuls les vieux mourront avec. D'un autre côté lorsqu'on voit un peu autour de nous (Palestine, Ukraine etc.) le monde de la voile s'écarte de plus en plus de la réalité .... mais ce n'est pas ici qu'il faut en parler.
Gilles

25 juil. 2014

Gilles, du malheur y en a toujours eu, et peut être plus dans le passé qu'aujourd'hui... Ça n'a jamais empêché personne de prendre du bonheur où il peut.

les jeunes ont tout simplement autre chose a faire,preparer leur avenir par exemple et ça ne passe pas forcement par le bateau ,perso quand j'etais jeune j'avais choisi le bateau parce que ça me permettait de vivre sans trop travailler mais je crois que maintenant c'est une voie sans grand avenir !je pense qu'il vaut mieux faire de la politique ;-)

22 juil. 2014

je vois que toi aussi tu es anar :alavotre:

25 juil. 2014

Pour faire de la politique, il faut apprendre à naviguer. On tourne en rond.

22 juil. 2014

Pas d'accord, il y a de plus en plus de jeune a la rue et fauché.

22 juil. 2014

Les jeunes font du kite : Moins cher, rapide à plier, simple en logistique, cout raisonnable. On le met dans l'avion ou la bagnole.
.
ET SURTOUT Ca ne se traine pas lamentablement à 5 ou 8 nds !
.
:heu:

22 juil. 2014

OK, mais pour habiter dessus, ton kite, c'est un peu lège, sauf en couverture!!!

22 juil. 201422 juil. 2014

il n'y a pas que des fauchés , et de toute facon moi j'ai toujours ete fauché...j'ai tout mis dans le bateau en 1993 apres avoir travaillé 12 ans rien que pour ca et apres avoir fait un (trop long) apprentissage en ecole et en loc de presque 20 ans..
je vois mal le gens d'aujourd'hui jeune ou vieux avoir ce genre de demarche...beaucoup de nouveaux venus achetent directe le 35' tout neuf et ne comme,ce certainement pas en muscadet comme jbl17 ( et votre serviteur =en mousquetaire).
.
si on est fauché on doit donc efectivement renoncer au confort au activitées internet de geek(pour les intello) à face de bouc( pour les nigauds).
naviguer dans l'humidité, la crasse, le mal de mer, la nav aleatoire, avec comme seul bonheur le coucher de soleil c'est tres out of date.
.
a titre de comparaison j'ai ete il y 2 semaines a un concert de ZZtop, groupe energique presque hard dans les derniers disques, et bien = que des vieux, les jeunes prefer les melodie ordinaire faicile et sirupeuse ou encore le rap tristounet et molasson du top 50.
Idem avec l'escalade et l'alpinisme ( encore mes vices)
il prefereront de loin le smartphone 4G a la regle cras
les parcs d'attraction minable et la teloche a un bon coup de vent.la teuf du samedi soir au quart de nuit
.
les activités qui demandent de l'adaptation de l'apprentissage un peu de soufrance, et qui donne a la sortie un peu d'extase ont ete cataloguées comme antisacial par le dirigeant qui formate la jeunesse a une nouvelle forme d'esclavage. Asservir les masse a la technologie et aux petits ( tres petits ) plaisirs immediats et pas chers
.
et voila motutunga et son discours anar. comme d'hab j'en conclu ressortons la guillotine
philippe

22 juil. 2014

Kite =
- Budget raisonnable
- Avion , hotel "all include" kite toute la journée , nav entre 20 et 30nds plus les sauts, si vent( sinon plongée, plage).
.
Madame pas embettée par la gite et le mal de mer. Retour au boulot comme prévu le jour j.
.
Pour la même durée de vacance : En voilier tu es encore en train d'attendre que la Tramontane ou le marin faiblisse qu'il faut dejà retourner au boulot.
.
CONCLUSION : Le bateau c'est bon pour les vieux qui n'ont pas de contraintes de temps, d'argen, et plus assez de jus pour les sensations de vitesse : J'en suis là :-(

22 juil. 2014

oui ne pas oublier madame
voir le fil: " ma femme n'aime pas quand le bateau gite"!!!!

23 juil. 2014

Jusque quel age on est jeune ?

23 juil. 2014

je te rassure, Alex, toi t'es vieux; comme moi ;-)

23 juil. 2014

Je parle de voyage en voilier, pas de we ou petite vacance, de jeunes, couple ou pas qui partent en voyage sans date de retour ni plan com ou fric, curieux du monde. A une époque ou le chômage sévit et ou les routs sont en camionnette!!!

23 juil. 201423 juil. 2014

je vais me permettre de répondre pour "les jeunes" puisque j'en suis un, 23 bougies.

j'ai le regret de vous dire que vous êtes globalement à côté de la plaque, surtout sur un point, qui est l'aspect technologies/smartphone etc ! personnellement j'aime la nouvelle technologie, pour autant, c'est tout sauf ça qui m'empêcherait de faire une transat', de plus, vous semblez sous estimer le nombre de jeune n'ayant strictement rien à faire d'avoir un smartphone ou autre...

ensuite, concernant votre seconde idée reçue, l'aspect "la voile ça se traine", pas du tout, la plupart ont même des appréhensions avant un week end de voile...

quand je regarde autour de moi, les jeunes sont globalement complètement fauchés jusqu'à 25ans, ensuite, ils sortent la tête de l'eau et décide de quitter leur studio, jeter leur zx pour acheter une modeste 307 de 140kkm, deux exemples que l'on peut concevoir comme relativement prioritaire par rapport à l'achat d'un voilier.

ceux qui naviguent le font sur le bateau des clubs ou de leurs parents par exemple... cela implique de se limiter aux regates ou sortie à la journée....

autre point, quand bien même, le jeune à suffisamment d'argent (ce qui est rare), il n'a pas de place de port (vu les délais d'attente, il aurait fallu qu'il fasse sa demande à ses 12ans ?)

je me permet de répondre à la place des nombreux amis/connaissances qui aimerait passeder un voilier mais qui par manque de moyen, sont écartés de ce milieu...

je suis personnellement totalement conscient d'avoir pu bénéficié de beaucoup de chance pour avoir une place de port et gagner suffisamment d'argent pour posseder mon petit first 211 !

on synthétise, soit on travaille mais on ne peut partir faute de temps, soit on peine à se créer une vie professionnelle et dans ce cas, on a pas un €€€...
Charles,

23 juil. 2014

Yes il y a un autre jeune sur ce forum!!!
J'ai aussi 23 ans :-)
Pour les places de port, ça dépend de ta région, quand j'en ai cherchée une pour mon bateau, j'ai eu 6 réponses positives sur 6 demandes pour un 9m.
L'aspect financier varie énormément en fonction de la région, de l'individu, de sa volonté de travailler, de son "dévouement pour la voile". Les couts ne seront pas pareil donc il est très difficile de généraliser.

23 juil. 2014

je suis en accord total avec toi ! j'ai 18 ans et propriétaire d'un etap 20 mais sans place de port.. mais avec la REMORQUE..mais pas de voiture x)
je suis fan de technologie..mais ça me gêne pas de m'en séparer une ou deux semaines faut juste faire le test et que les parents proposent déjà des activités "nature" ça aide a apprendre (seul de ma famille a pratiquer la voile).
Peut être que nous recevons une éducation un peu trop stricte et qui nous cantonne alors que vous les choix peu de parents s'en impliquer réellement (théorie de mon pere).
si on a envie un petit bateau on peut en acheter un assez tôt trouver un club de voile avec l'amarre pour moins de 200 euros je trouve que c'est pas réellement un problème financier si on veut on peut.
MAIS la question est-ce-que les vieux voileux nous entraînent a rentrer dans le monde de la voile je n'y crois guère..
La plus part sont des jeunes qui font un truc en boat sont des enfants de la mer..des personnes comme moi y'en a très peu j'ai eu la chance que le pere de mon meilleur ami soit un ancien moniteur des glenan et m'invite a plusieurs reprises découvrir et aimer la voile.
Que des concours de coïncidence la voile ne vient pas a vous comme d'autres sport/activités il faut avoir la chance d'être invité dans ce monde

23 juil. 2014

pas besoin de place de port, on parle du grand voyage ( enfin je crois)

23 juil. 2014

En fait il n'y a plus de jeune parce qu'il y trop de vieux. Ils prennent toute les places de port.

Et des qu'un plus jeune sur un forum parle de naviguer sans règle de cras ni de sonde a éclat ou de sextant il se fait bâcher, parce que le jeune il a pas connu le temps d'avant se naissance.

23 juil. 2014

Bien vu Charles.
Sympa de lire ça. Et vrai.

23 juil. 2014

et oui bande de matérialiste, vous ne voyez à tort que l'aspect matériel qui vous fait vous b.... comme bcp ;o))

en fait il faudrait penser à l'aspect philosophique, partir en bateau chemin de la liberté...là je n'ai pas la réponse (pourquoi cette image est-elle ternie?)

il y a aussi l'image, sur les bateaux ce n'est que des vieux du coup les jeunes fuient MDR

23 juil. 2014

Charles, merci de ta réponse, mais je ne suis pas d'accord, pour voyager pas besoin de liste d'attente dans un port et pour le prix du loyer et de ta 3O7, tu as un voilier habitable. Pour le coté gadget smarphone, tu as le choix entre un gps a 35 euros ou la dernière technologie, mais pas a 3O euros.
Quand a la notion de vitesse, elle est toute relative.
Ce que je constate, c'est que les jeunes ne 'larguent' plus les amarres.
Et les jeunes que l'on trouve, exception de ce qui partent d'Europe, ce sont les enfants de ce qui sont partis et ils sont en Polynésie!!!

23 juil. 2014

notre génération avait envie de liberté après la guerre
des gens comme :le toumelin ,moitessier et tabarly ,les premières grandes courses à la voile bien médiatisées ont
fait réver deux générations ,à l'époque on ne se déplaçait pas comme maintenant en avion pour partir en vaccances .
le monde était plus sûr .la population mondiale a pris 30%
la jeunesse vit actuellement ,dans l'insécurité du lendemain
,pour elle les voyages à la voile ils y pensent ,mais pour aller ou ? encore faut 'il en avoir les moyens .,il y a tellement de voiliers qui tournent que c'est devenu un marché ,au début on ne savait pas ce que c'était que de payer dans un port en escale .si on voulait une place iol n'y avait qu'a demander .
les temps ont changé ,les loisirs aussi ,il est apparu sur le marche la planche a voile suivie par le surf et le kite ,le kayak de mer ,la plongée qui c'est vulgarisée .
sans parler des semi-rigides que l'on met dans le jardin de la belle mère en hiver (places de port )
en voila des raisons pour démotiver la jeunesse
alain

Juste un détail : la population mondiale n'a, malheureusement, pas augmenté de 30%.

Depuis 1970, époque de la Longue Route, la population mondiale a [size=12]doublé[/size]... :-( :litjournal:

Le monde plus sûr: là j'ai un doute.. j'ai juste passé le demi siècle et lors de mon service militaire (obligatoire) une des alternatives était d'aller garder des silos à missiles en Allemagne... Sting n'a pas écrit "The Russians" parce qu'il se sentait particulièrement heureux et confortable ;+)... Nous avons eu le premier choc pétrolier (vers 1970), le deuxième choc pétrolier (fin des années 70), qui nous ont apportés de belles crises économiques, en plus de plein de conflits armés (révolution en Iran etc..) et on s'éloignait donc du plein emploi depuis pas mal de temps... il y a juste eu un mieux fin des années 80 jusqu'au début des années 2000 ou l'explosion de la bulle internet nous a remis dans le jus... donc ... monde moins sûr politiquement ou économiquement aujourd'hui ? j'en doute..

Certes nous avons eu la "chance" que des régimes issus de philosophies "collectivistes" (on va éviter de fâcher inutilement) aient réussi à mettre le couvercle sur environ 1,5- 1,8 milliard d'êtres humains (URSS et Chine), contribuant à nous faire croire que nous étions les maîtres du monde... Maintenant ces gens se réveillent et demandent leur dû, et cela rend la vie un peu plus "pointue" pour nous et les nouvelles générations...

Les "jeunes" pas ouverts à l'aventure ? J'en doute également, mais comme bien d'autres l'ont dit: avion + trekking, c'est bien moins cher qu'un bateau même pourri..

Moins de jeunes en voile ? en habitable et en course croisière.. sans doute encore que cela dépende des dynamiques locales... à Nieuwpoort, il y a un vrai "nid" de jeunes qui font mieux que "retaper" des Half.. les ingrédients ? Un chantier naval abordable, passionné et ouvert, un cercle d'amis et hop c'est parti... Après on a des "jeunes" trentenaires qui naviguent sur du JOD35 et même du JPK.. comment font ils ? et bien ils sont passionnés, et en ont parfois fait leur métier (incentive d'entreprises)... cela demande de se prendre en charge

Je suis sûr qu'il y a plein d'endroits où de telles dynamiques ont lieu (j'ai lu des articles sur un hangar à "muscadet" par exemple) .. mais l'espoir est plus que permis

23 juil. 201423 juil. 2014

au tout début des années 80 (je suis né en 60 et ma femme aussi) et avec un peu de diplômes (Bac +2)
nous avons eu la possibilité en 1983:
* de nous marier (les parents ont pu payer la noce car ils avaient encore un boulot)
* de trouver chacun un boulot (en RP)
* d'acheter une voiture (occasion)
* d'acheter un logement (a crédit mais les banques prêtaient a cette époque)
* de faire notre premier Bébé

aujourd'hui les jeunes sont sur-diplomés et tournent de stages en stages, de contrat précaire en contrat précaire...
il n'y a pas une banque qui leur prête un sou
et ils rêvent tous de ne plus habiter chez les parents

alors, le bateau ... comme qui dirait un rêve un peu inaccessible ... et pas forcement la priorité du moment

pour naviguer, à part faire l’école de pêche ou s'engager dans la Royale (-:

23 juil. 2014

Rien n'a changé.

Vous en connaissiez tant que ça des jeunes de 25 ans avec un bateau à l'époque? Combien d'entre eux partaient en voyage?

Je pense même qu'ils sont plus nombreux aujourd'hui.

23 juil. 2014

Absolument d'accord.

23 juil. 201423 juil. 2014

j'ai vecu sur mon premier bateau a 20 ans :-)
ps:j'en ai 60 depuis 1 mois

hum ,je prefere naviguer ou m'occuper des animaux :-)

23 juil. 2014

les sirènes, les hyenes, les serpents venineux, les paresseux, les mantes religieuses, les requins, les taureaux ( enfin le plus connu)...

23 juil. 2014

Put, 60 balais, mais t'est mûr pour faire de la politique.

Amicalement

CaptainRV

23 juil. 2014

ben justement! dans le monde politique, tu manquerais pas d'occupation! entre les vautours, les maquereaux, les morues, les chacals.. et j'ai pas fait le tour du bestiaire! :acheval:

24 juil. 2014

j'ai commencé à voyager à 16 ans (Turquie) et dans la foulée j'ai commencé le bateau sur plusieurs jours ...
J'en ai 62 maintenant. En 70/72 j'ai connu plusieurs "félés" qui se sont mis à construire du ferro et on rêvait tous avec Moitessier, Tabarly et les autres.
Maintenant il y a beaucoup de coureurs sensas mais je ne suis pas sur que cela fait rêver ...
Gilles

23 juil. 2014

j'ai eu mon premier habitable en 68 un noroit j'avais 25ans
avant j'ai eu un 420 et avant un vaurien ,payé avec mon travail comme saisonnier ..
alors
alain

23 juil. 2014

le post initial parle de voile de voyage ...
moi j'ai eu mon fireball a 15 ans... je l'ai eu gratuitement en échange d'un an de weekend de boulot sur un gin fizz en bois moulé (construction amateur)

23 juil. 2014

un exemple particulier ne saurait faire démonstration

23 juil. 2014

Suite à la question, pourquoi la jeunesse se désintéressent de la voile de voyage , je me suis demandé si l'on était plus nombreux lorsque j'étais jeune ne serait-ce qu'à pratiquer la voile et je n'ai pas cette impression .
Aujourd'hui beaucoup plus d'écoles , centres aérés , club de loisir proposent une activité voile aux enfants , sans compter qu'il y a plus de clubs de voile pour ceux qui veulent continuer donc il me semble que plus personnes peuvent découvrir et par la suite pratiquer la voile mais de la à larguer les amarres ....
Depuis l'age de mes 15 / 16 ans je fais modestement du surf et la voile , c'était comme aujourd'hui un sport mais ce qui nous attirait le plus c'était une certaine image , une philosophie de la vie que nous renvoyaient ces sports , des films comme "unless summer " ou des lectures comme " Kurum autour du monde "nous faisaient rêver ( sans être peace and love non plus ) mais ce n'est pas le cas pour nos enfants , il faut voir aussi que ce n'est plus aussi simple , avant on pouvait trouver un petit boulot de 3/4 h par jour , payé au black , trouver à se laver voir manger sans payer , dormir sur la plage , camper n'importe ou même en van , mouiller et vivre sur un bateau dans beaucoup d'endroits sans se faire sortir , remplir ses réservoirs d'eau et tout cela sans bourse délier , bref "l'aventure" était plus accessible financièrement et les contraintes moindres , ceux de mes copains qui ont traversé l'atlantique à 20 ans l'on fait sur des bateaux de 7/8 M et aujourd'hui on lit sur les forums que si tu envisages la chose sur un moins de 12 M sans radar , 2 VHF , un traceur etc etc , t'es inconscient !
Bon c'est peut-etre à l'époque que l'on était inconscients mais tout cela fait que l'on ne peut plus partir sans un capital et que pour l'avoir il faut travailler , donc le temps passe , certains se marient , ont des enfants , ce qui ne fait que retarder l'age de départ et que souvent les candidats au grand départ sont plus proche des 40 ans que des 20 , enfin c'est ma petite analyse à 2 balles .

23 juil. 201423 juil. 2014

Mon avis de plus vraiment jeune, trentenaire encore, je pense que bien sur une majorité de jeunes sont happés par les "nouvelles technologies" , le fastfood, le consommable rapide et la facilité, et donc pas toujours attirés par les "plaisirs simples" de la nature,de la mer, la lenteur, l'autonomie, ; ce n'est plus toujours facile à "retrouver" ou pouvant donner envie;
Les billets d'avion low cost et autres transports, et internet comme "fenetre sur le monde", finit aussi d'envoyer à l'eau pas mal de projets de voile ou de voyages "bohèmes";
Si une chose peut inverser la tendance, et que je constate parfois chez les plus jeunes : le ras le bol de cette société artificielle et moutonnière, le besoin de se démarquer des tendances générales, et la crise écologique peut inciter de plus en plus de monde à rebrousser chemin ou prendre des alternatives, aller vers une forme de décroissance, y compris dans son mode de vie (succès de la vie en yourte, ou en chalets bois, augmentation des adeptes de la randonnée autonomie, des périples à vélo, et qui sait si la tendance ne va pas aussi vers la voile moins "bling bling", mais plus simple et proche de ces choix de vie);
La crise pétrolière et économique, la raréfaction du pétrole, ses nuances et pollutions, et son cout (pour les véhicules moteurs entre autre), et la précarité grandissante des gens, jeunes ou moins jeunes, peut aussi provoquer l'effet inverse à la longue; et si le pétrole disparait peu à peu comme cela arrivera, le retour à la voile peut être une option interessante pour certains

23 juil. 2014

Ce serait pas plutot les vieux qui ont envahi les ports? Un fil parfait pour que ce dechainent les anciens combatants.

Ce serait pas plutôt les jeunes d'avant qui sont devenus vieux et les jeunes de maintenant qui le sont déjà?

Je sais pas pour vous, mais quand je vois les gamins de maintenant, ils sont tellement sages et raisonnables qu'on dirait voir nos grands parents. :-(

23 juil. 2014

Clarivoile, tu crois ? J'ai pas souvenir, a l'époque de me plaindre qu'ils n'y aient que des vieux.
Quand j'ai commencé a naviguer, a la Corogne, le club venait nous chercher en barque a rame, aujourd'hui, tu es au mouillage on te vire pour te mettre dans la nouvelle marina. L'offre de la pratique de la voile est surement bcp plus étoffé, mais je parle de voyage en voilier, de découverte de l'ailleurs, de bricoler son bateau. Quand j'étais jeune, je réparer un pneu crever, aujourd'hui mes enfants ne savent pas le faire, ils ne savent jouer que d'un pouce ou de l'indexe. Qui c'est bricoler aujourd'hui dans la jeunesse des jeux sur console??
le travail manuel est décrié, la seul pub d'un type en bleu de travail, c'était un singe !!! (pub pour de la lessive(.

23 juil. 2014

Si tes gamins ne savent pas réparer un pneu crevé,c'est parce que tu n'as pris le temps de leur faire faire... dans ta jeunesse tu étais sans doute plus motivé car c'était ton moyen de locomotion . :mdr: :jelaferme:

09 oct. 2014

+1, je fais figure de bizarre quand je répares mes motos (toutes anciennes) ou ma bagnole avec 340 000 km ou ma baraque où je fais tout: chauffage, plomberie, ciment, toiture; maintenant les gens ne veulent plus faire ça

23 juil. 201423 juil. 2014

sans réfléchir me viennent à l'esprit 3 équipages de"jeunes" en grand voyage:
-"Oukiva" après en plus une superbe finition amateur de leur bateau.
-"Ty Punch", un first 30 autour du monde
-"Vlaotchoz",un tour de l'Atlantique en Feeling 920.
Tous des équipages autour de 30 ans....
Et je constate que les jeunes de mon Club Nautique sont sur l'eau dès qu'ils le peuvent. Et ce même l'hiver à l'entrainement de godille pour les "Championnats du Monde" de la spécialité, après avoir taillé eux même leurs avirons dans un bout de bois.
Et puis quand on y fait attention, il y a tout plein de jeunots sur des vieux bateaux sans âge qui participent aux régates de club. Sur des Sangrias, des Arpèges, First de tous poils et autres Kelt 8m.
Non, non, à mon avis il n'y a pas MOINS de jeunes qui naviguent ou rêvent de le faire, mais bel et bien PLUS d'anciens (vieux c'est dans la tête...) ce qui perturbe le jugement.
Et puis comme dit aussi plus haut, c'est pas facile aujourd'hui pour un jeune de 20/30 ans de s'insérer dans la société. Autant dans les années 80 tu trouvais du boulot même sans diplôme, autant au jour d'aujourd'hui, même avec un bac plus beaucoup d'années le résultat est plus qu'aléatoire et moralement bien plombant. Comment fait on pour se payer un bateau avec un "salaire" de 700€ par mois à temps partiel officiel ??
Ben on fait pas.................

23 juil. 2014

heol, pour 7OO euros tu te payes un bateau habitable vite amortis par l'économie des loyers, ce qui n'était pas le cas avant. Par contre la liste du matos 'indispensable' pour naviguer a exploser.

23 juil. 2014

j'ai l'impression d'avoir été élevé dans une famille totalement en décalage de l'époque que vous semblez avoir vécu !

une famille bien plus stricte et fermé dans sa façon de penser !
j'ai déjà évoqué mon envie d'évasion/de transat etc avec ma mère de 63ans, elle me dit que c'était le genre de projet absolument inenvisageable/mal vu à son époque ...

je ne parle pas de mes projets avec le restant de ma famille car je connais leurs visions de ce genre de chose qui se résumera à "c'est bien jolie d'aller glander à l'autre bout de l'atlantique, mais c'est pas avec ça que tu vas te payer un baraque et réussir professionnellement..."

une philosophie inverse de ce que vous me citez là !

23 juil. 2014

reussir profesionellement ce n'est pas possible aujourd'hui sans appui, finances piston, cette vision est celle des 30 glorieuses quand le fric la croissance et le boulot coulaient a flot....
et glander au bout du monde c'est tres enrichissant , on apprend la meteo l'oceanocraphie la botanique le monde animal la medecine la peinture l'elctricité la plomberie la mecanique la soudure la cuisine la photo les langues etrangeres.
a la sortie on est raide, comme on l'aurait ete dans sa petit maison de banlieue sauf qu'y avait pas la tele

25 juil. 2014

Mais on me disait la même chose quand j'avais 20 ans !

23 juil. 2014

Bah tu sais Charli, on a tous entendu: "Passes ton bac d'abord !!"
:mdr: :mdr: :mdr:

23 juil. 2014

à Charli, possible que l'époque "hippie" 68 ait donné un coup de pouce à une part de cette génération pour aller vers leurs rêves et dire "fuck" à la société autoritariste et moutonnière; mais chaque époque à ses avantages et inconvénients, et les rêves sont indépendant du contexte social ou environnement;
et à mon avis, beaucoup des ex soixantehuitards rebelles et libertaires sont parmi les rangés dans la société capitaliste, avec barraques, métro, boulot, bonne femme (ou mauvaise ), gamins, belle-mère et maitresse pour compenser leur perte de panache
La seule certitude dans ce monde, c'est que la vie est éphémère, et que quoique tu fasses, suivre "le troupeau bien pensant" ou la vie que font la majorité, ou écouter tes rêves les plus fous (ou plus sages qui sait que le système ;)), tout le monde finit 6 pieds sous terre, ou 1000 lieues sous les mers au final
Donc si j'ai un conseil : "que tes rêves dévorent ta vie, afin que la vie ne dévore tes rêves"

23 juil. 2014

vu le moral de la population française ces dernier temps, je pense que bon nombre devraient suivre tes conseils creek ... !

23 juil. 2014

Dans les années 70, il y avait 10/20/50 dériveurs sur la digue, ou la cale de la moindre "station balnéaire" bretonne.... Au moins 60 à Piegu au Val André et 30 à Dahouet (école de voile comprise)... Combien aujourd'hui ?

23 juil. 201423 juil. 2014

La réussite sociale, qui en soit ne veux rien dire, est-elle liée au réseau, pognon etc!!!! j'en doute. Un cap plomberie en poche, tu peux très bien, au bout de quelques années avoir 'réussi' en montant ta boite et avoir 2/3 employés.
Concrètement sur les voiliers de voyage, rare son les familles avec enfants jeune, et sinon que des 'vieux' = jeune/retraité et par si par là un jeune, voir un couple ayant la trentaine. C'est comme la taille des bateaux, rare voir inexistant en dessous de 1O m.

23 juil. 201423 juil. 2014

en même temps, quasiment tous les livres ou forums traitant de grande croisière conseillent du 11/12m minimum, partant de ça, le jeune qui souhaite partir en sangria voit son rêve remis en question...

24 juil. 2014

Je pense qu'il y a tout et son contraire dans les choix de chacun (et tous les intermédiaires possibles);
Si tu écoutes les avis ou "conseils" de tout le monde, tu ne décides jamais rien de toi même au final, ou ne pars pas;
Il y a à ma connaissance beaucoup de "petits bateaux" qui sont partis loin et longtemps, certains en dessous des 10 ou 9 mètres même; Souvent des anglosaxons aussi (chez eux la question du matériau se pose moins par exemple, souvent du polyester pour beaucoup);
Parfois des couples qui ont vagabondé des années autour du globe, sur des bateaux presque opposés au coffre fort du 12 mètres joshua de moitessier; Si tu tapes Tim et pauline carr, ou lin et larry pardey,pour ne citer qu'eux, sur des voiliers en bois classique de 24 à 30 pieds à peine;
Tout depend ce qu'on veut tenter, ce qu'on aime, ce qui nous corresponds, et nos possibilités (personnelles et financières aussi !)

24 juil. 2014

Un élément déjà evoqué mais peu détaillé c'est notre (j'ai 25 piges) incertitude face à l'avenir.
Contrairement à nos parents on fini nos études à plus de 20ans voir 23ans (si ce n'est plus) et on aura à minima 42ans a cotiser ce qui nous amène à la retraite à 65ans :( donc ça incite à se magner pour trouver vite fait un taff et le conserver plutôt que de partir vadrouiller (même si on en crève d'envie).
De plus le taux de chômage chez les jeunes est bien plus élevé donc dès qu'on a un boulot on a un peu de mal (et surtout peur) de le lâcher.
Enfin vu le nombre de retraités actif qu'il y a en France pas étonnant qu'on voit pleins de "vieux" sur les pontons ;)

24 juil. 2014

Peut être que la différence fondamentale est là:

Les générations précédentes contrairement à ce qu'on pense souvent ne parlait pas d'incertitude de leur avenir, ne parlait pas de leur doute sur leur retraite à venir, 40 ans plus tard ou plus...

Pour ces générations, l'important était de vivre au présent de s'éclater, de trouver un emploi où il pourrait à peu près, ou totalement, s'épanouir, se battre contre soi même pour aller au bout de soi, non pas se battre contre tout et tous pour aller au bout d'un système déjà dépassé.

Peut être que ces conforts acquis, que certains nomment "droits", ont pollué l'horizon rendant l'essentiel moins visible voire invisible.

Ce n'est pas dans la société et ses changements qu'il faut chercher la déviation mais en chacun d'entre nous :heu: les jeunes, comme les moins jeunes qui sans le savoir souvent, guident leur cadets.

25 juil. 2014

Désolé pour toutes les fautes..... :oups:

24 juil. 2014

Bonjour,

je me permets d'intervenir sur ce post car je suis actuellement en croisière longue durée (2 ans)en méditerranée avec ma famille (ma femme et mes deux enfants de 6 et 7 ans) sur un voilier de 12 mètres (beneteau first 38). Nous avons tous les deux 42 ans.
Ce qui est frappant et que nous constatons tous les jours, c'est qu'il n'y a pratiquement pas de famille avec des jeunes enfants ou des jeunes sur les bateaux que nous croisons.
Il n'y a que des seniors. Peut être y en a t'il plus aux Antilles, je ne le sais pas, notre choix de croisière s'est porté sur la méditerranée.
En tout cas pour pouvoir nous "acheter" (nous permettre) notre croisière de 2 ans, il a fallu vendre la maison, les voitures et renoncer à tout le confort que l'on avait acquis au fil des ans en travaillant. Donc forcément cela ne tente pas forcément tout le monde.
Nous nous sommes acheté deux ans de vie hors de la société et de ce monde où tout est réglé et ne laisse pas de liberté ni de temps pour vivre et réfléchir ou simplement découvrir les autres et la nature.
Donc pour des jeunes encore plus jeunes que nous (allez je me dis que l'on est encore un peu jeunes!) je pense que cela n'est pas simple du tout car les jeunes de nos jours sont surdiplomés mais ne trouvent pas de travail. En effet, une partie des seniors ne veulent pas quitter leur place à moins d'être sur de partir avec un pactole (je le sais j'ai eu des gens comme cela dans mon travail lorsque j'ai négocié mon départ) donc les places vacantes se font rares.
De plus les entreprises veulent des gens très pointus mais avec des prétentions salariales très faibles ce qui est contradictoire.
Comme dit plus haut, je pense que la plaisance est un cercle restreint à ceux qui sont tombés dedans petits ou qui connaissent des gens (parents, amis) qui ont ou font du bateau.
Pour ma part, nous sommes tombés dedans par hasard et cela ne fait que 4 ans que nous naviguons. Mais la passion est là! Au point que pour le voyage (au moins et peut être plus), le voilier est notre maison (et l'unique).

Julien

24 juil. 2014

les baby boomer des années 50 partent en retraite, çà va faire de la place pour les Djeun's

24 juil. 2014

"Ce qui est frappant et que nous constatons tous les jours, c'est qu'il n'y a pratiquement pas de famille avec des jeunes enfants ou des jeunes sur les bateaux que nous croisons"

Ah ben oui, c'est surprenant en effet.
C'est qd même tellement plus facile pour des trentenaires de décider de plaquer le boulot, de vendre maison et voiture et de partir avec des enfants. alors que pour les retraités, c'est 'achement plus compliqué....

24 juil. 2014

alors autant je me vois partir en croisière d'!ci peu de temps, mais partir avec un/des enfants, ça ne m'attire pas du tout :D

24 juil. 201416 juin 2020

ya pas une semaine il était sur ma barque en pleins travaux avant grand départ dans 15 jours!

non, non, ce n est pas mon petit fils! :mdr:

24 juil. 2014

Des couples avec enfants il me semble que cela a toujours été marginal , d'ailleurs le problème de trouver des bateaux amis avec enfants est souvent évoqué sur les blogs et livres écrits par les familles .
Il est possible aussi que les moins de 25 ans qui partent aujourd'hui pour un TDM ou tout au moins une traversée de l'Atlantique dans un premier temps soient moins repérables ainsi que leurs bateaux , je veux dire que je me souviens du look de ceux qui partaient il y a 30 ans ainsi que de l'aspect de leur bateaux et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils étaient repèrables et connus dans les ports ou ils préparaient leur bateaux et donc quand ils larguaient les amarres tout le monde étaient au courant alors qu'aujourd'hui le " look " du skipper et du bateau est peut-etre plus " passe partout " et de ce fait partent plus anomymement .
Nous sommes majoritèrement des quinquas et + sur le forum , combien d'entre nous fréquentent des jeunes de 18 à 25 ans mis à part nos enfants et leurs amis alors comment savoir combien partent .
Je pense que les membres du forum qui sont aux antilles/caraïbes ou au Brésil doivent avoir une meilleure idée car ils sont en première ligne pour voir l'age des nouveaux arrivants .

25 juil. 2014

Je ne suis pas sûr qu'il y en ait plus, ni moins de jeunes qui font la voile que quand j'ai commencé en 1962. Bien au contraire :reflechi:

La voile n'a jamais été un vrai sport de jeune car la elle n'a jamais été un sport démocratique, accessible financièrement ou physiquement.

La voile coûte cher et elle a toujours couté cher.

A 16 ans en 1971 j'avais un Hobie Cat 16 sur plateforme flottante devant la maison de mes parents, à côté de leur Ketch de 28 pieds.

La plupart des jeunes aux alentours se contentaient d'un vélo, une planche à roulettes et peut être d'une planche de surf. Les jeunes qui naviguaient le faisaient car leurs parents le faisaient. Je pense que c'est la même chose aujourd'hui.

J'ai transmis ma passion à mes deux garçons qui ont maintenant 23 et 25 ans. Ils ont partagé la voile avec leurs amis et tous, sans exception, trouvent ça super.

Mais aucun de ces jeunes n'y aurait eu accès si je n'avais pas reçu ma passion par mon père.

25 juil. 2014

Donc un sport de riche, mais vu le prix des voiliers et les soucis de logement ce serait une opportunité au minimum pour y habiter, or même la peu de 'jeune'.
Vu l'offre d' apprentissage de la voile on pourrait penser a voir du monde sur l'eau et non des retraités.

25 juil. 2014

S'il y a autant de jeunes voileux (en % de la population de jeunes) que dans le passé, il y a par contre beaucoup plus de vieux sur l'eau (numériquement parlant). C'est dû a l'allongement de l'espérance de vie en bonne forme. Par ailleurs les bateaux ont la bonne idée de vivre aussi longtemps que leurs propriétaires.

26 juil. 2014

Je suis toujours un peu agacé par le discours classique du soixante-huitard et son air condescendant envers les "jeunes" d'aujourd'hui, les clichés sur la fainéantise du jeune et son obsession des jeux vidéo et de la télé... " a l'époque, on savait ce que c'était que la vie, petit..." Des généralités évidemment un peu bébêtes qui oublient un peu vite que "LES jeunes" ne sont pas une entité en soi. (Scoop : il y a tous pleins de jeunes aux aspirations diverses et variées... un peu comme en 68 j'imagine...) Ce qui est probable, c'est que le monde d'aujourd'hui, qui nous a été laissé en héritage par cette génération, est plus complexe, plus anxiogène, que ne l'était la leur. Toutes les places sont chères (Etudes, boulot, logement, port...) et donc plus difficiles sans doute à larguer... Il y aussi des avantages à notre époque.. Toute une génération de bons bateaux à acquérir pour presque rien + un peu d'huile de coude, des moyens de navigation et de communication moderne qui peuvent rendre aussi l'aventure plus accessible.
Je note tout de même à travers quelques articles de VV que beaucoup de jeunes partent, entre copains, en famille, en solitaire... Les projets sont souvent intéressants de par la diversité de leurs objectifs. beaucoup de voyageurs modernes ne se contentent plus du voyage et du farniente comme unique but, mais cherchent à donner un sens à leur aventure (social, environnemental, scientifique, communication, associatif divers, sportif...etc)
Chacun écrit donc sa propre histoire en fonction de ses aspirations et du contexte de sa vie.

ok avec toi les etudiants de 68 sont les patrons de maintenant et ils ne sont pas tendres ! :-)

26 juil. 2014

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais un Muscadet à votre époque coûtait comparativement beaucoup moins cher que son équivalent d'aujourd'hui... Et je pense qu'on peut dire la même chose de la plaisance en général...
S'acheter un bateau neuf à 23 ans aujourd'hui... Pfouh!

26 juil. 2014

Oui mais d'un autre côté on s'acheter un bon voilier d'occase pour bien moins chère qu'une golf :)

27 juil. 2014

Il n y a pas de jeunes qui viennent sur votre bateau?
Moi oui, et les moins de 30 ans sont majoritaires. La voile les interesse , mais a leur age comme moi 15 ans auparavant et bien ils ont d autres priorites et pas nos moyens. Aux quadra, quinqua sexa septua octo et plus de les accueillir pour faire partager notre passion commune et participer a son developpement quelque soit la forme pratiquee.

27 juil. 2014

fifty, on parle pas des jeunes qui viennent a bord, je parle des jeunes qui ne naviguent plus au long cours.

27 juil. 2014

Bah oui, mais comment veux-tu qu'on navigue au long cours aujourd'hui? Soit on est dans les études et on a pas de vacances (j'ai 5 semaines, et je doute pouvoir prendre les 5 à la suite), soit on bosse et (en dehors du problème sus-mentionné des vacances) on tente désespérément de s'accrocher à notre boulot... Je demande pas mieux que de naviguer pendant un mois entier, mais j'ai beau tourner le problème dans tous les sens, je vois pas...

27 juil. 2014

un 9 m et bosser en cour de route aux endroits ou il y a du travail , Guyane , un peu en martinique , Nouvelle Calédonie .

27 juil. 201427 juil. 2014

Salut. Je crois que la voile n'est plus adaptee au voyage de nos jours et c'est surtout une question de vitesse, autant que de cout. Mon fils de 26 ans pourrait, vu son "environnement" (prof d'Art Martial et diplome de charpentier de marine comme moi, son pere, passionne de bateaux ayant vecu cinq ans a bord ...) partir autour du monde sur son bateau mais il prefere l'avion. Il est en ce moment en ballade, trekking sac au dos (poids et encombrement maxi d'un bagage de cabine!!!...)
en Thailande, Inde enfin par la-bas!!! et va d'aventure en aventure... Il a passe tous ses diplomes PADI pour le dixieme du prix que cela lui aurait coute en GB, rencontre des dizaines de gens differents tous les jours vu qu'il fait aussi beaucoup de train de nuit et se retrouve en quelques heures dans un environnement different. Et ils sont nombreux dans son cas!!!... pour preuve, il a rencontre il y a quelques semaines deux copines de l'University d'East Anglia lors d'une "retraite silencieuse" de sept jours dans un monastere boudhiste Thai!!!.... Il y aurait plus de trois millions et demi de jeunes anglais en "Gap Year" comme lui autour du monde, vivant en depensant chaque jour, hors cout des billets d'avion six a sept fois moins d'argent que ce qu'ils auraient a depenser a la maison... Le choix est vite fait pour eux... (et je viens de me rendre compte en ecrivant ces lignes que finalement, ce n'est pas etonnant que le chomage des jeunes en GB aie baisse ces derniers temps... ils sont tous en ballade a l'etranger!!!...)

04 août 2014

J'ai aussi rencontré beaucoup de jeunes adeptes du voyage sans confort, en Patagonie notamment.

Il ne faut pas oublier qu'en 1968 le transport aérien n'était pas soumis à la concurrence et que la voile apparaissait alors comme le seul moyen de partir en voyage pour les peu fortunés.

27 juil. 2014

à "Shrubat, assez d'accord avec ton point de vue, pour les "jeunes ou moins jeunes" qui veulent "voir du pays", assez vite et direct, ponctuellement ou plus, sans trop se poser de question, se déplacer et "voir des lieux touristiques";
Par contre, je pense que le choix d'un voilier pour voyager et vivre, est une autre approche qui dépend aussi du caractère et des gouts de chacun; et pour choisir ce moyen, il faut à mon sens aimer plus que les voyages en eux-même, mais un certain mode de vie ou philo de la vie, et surtout aimer la mer autant que voyager au moins;
Les points plus négatifs des voyages en backpacker, qui ne conviennent pas à tout le mode (j'en ai fait quelques uns et j'y vois aussi des inconvénients ) : être très vite tributaire des autres, des transports sur place, du prix des billets, du pétrole.., il faut aussi savoir aimer "la promiscuité" souvent présente (en guesthouses, ou hôtels souvent pas donnés, trains etc) et supporter les foules et routes surpeuplées parfois; Au final pas sur que le cout finale revienne toujours plus cher chez les voileux, s'ils vivent simplement, y compris dans le choix du bateau
Je pense donc que c'est plus adapté aux gens assez sociables; alors que la voile est surement plus adapté aux "solitaires" ou ceux qui aiment avoir plus d'autonomie, de tranquilité, et éviter les "autoroutes" toutes tracées

27 juil. 201427 juil. 2014

Dans le cas de mon fils, il n'y a pas photo quant au cout du voyage... Sa soeur est agent de voyage et lui depote des billets d'avion a des prix defiant toute concurence!!! (a mon grand dam vu que j'ai une petite experience de l'aviation et des fois je me pose des questions en ce qui concerne sa securite mais bon...) style des routes assurees par Aeroflot pour l'intercontinental et des petites Compagnies locales inconnues du grand public pour les autres... Il a un hamac leger, un sac de couchage et une bache qui pesent moins de deux kilos et il ne s'en sert pratiquement jamais, couchant la plupart du temps chez l'habitant. Il evite les chemins battus et a le don de se faire des copains et surtout des copines au bout de cinq minutes de partout ou il va!!!. Il a fait l'effort d'apprendre le Japonais de base il y a quelques annees et meme s'il ne le parle pas vraiment couramment il se debrouille. Il est completement bilingue francais - anglais et a les deux nationalites, ca aide pas mal suivant ou il est... Ces derniers temps, il n'a pas ete une seule fois a l'hotel, quelques fois en auberge de jeunesse et il s'en porte bien. Les trains en Thailand, Cambodia etc... sont vraiment pas chers et assez efficaces et il s'eclate vraiment au contact des gens du cru. Je crois qu'a son retour il aura vecu quelque chose d'enrichissant, chose qu'il n'aurait pas pu faire sur cette meme duree de temps en bateau car perso, meme si je suis un peu "je m'en foutiste" et pas materialiste pour un sou, je n'ai jamais ete a 100% relax de laisser ma maitresse au mouillage ou au port hors de ma vue pour plus de deux ou trois jours d'affillee.... Voyager comme il le fait a ses avantages. Dans son cas, l'emphase est surtout sur les gens, la faune et la flore, dans cet ordre, plutot que le tourisme classique.

28 juil. 2014

le fait d'avoir une sœur agent de voyage n'est pas généralité. Mais on peu se retrouver avec une population qui ne sait plus bricoler, juste jouer du pouce et sur Facebook et plus curieux de 'l'ailleurs', sauf type fils de shrubat-chup's, on prends un billet on passe 15 js chez l'habitant, on fait des photos et on revient, je parle pas du bilan carbone, tt le monde s'en fout.

28 juil. 2014

On peut aller sur fb ET savoir bricoler, de plus, c'est pas car on aime la technologie que le n'a pas envie de découvrir le monde, arrêtons les préjuger !!

28 juil. 2014

Euh... Question "bilan carbone", je suis pas certain que les anciens s'en préoccupaient beaucoup plus que les générations actuelles...

29 juil. 2014

Le bilan carbone est, dans le cas de mon fils largement compense par le fait qu'une fois sur place, a part la location occasionnelle d'une 125cc pour une semaine (£20 et c'est surtout l'assurance qui coute!!!) il n'utilise que les transports en commun ou achete un velo (£5) dont il fait cadeau a la dernier personne a qui il pense que ca fait plaisir avant de continuer sa route... (Sa voiture est au garage, je la demarre une fois par mois histoire de chauffer l'huile et de derouiller les freins...) Son ticket d'avion AR London/Moscow/Bangkok avec Aeroflot (sur Airbus...) moins de £500!!! Les visas coutent aussi plus cher que le sejour!! Il fait beaucoup de volontariat dans le style "Sanctuaires a Tigre ou Elephants", ou, apres un peu de nettoyage de cages ou de reparations/entretien de charpentes ou batiments il a gite et couvert gratuit... Il s'entraine, donne et prend des cours de Kuk Sool dans tous les endroits ou il y a une ecole et est souvent heberge par les profs (Il lui reste quatre ans d'etudes avant d'ouvrir sa propre ecole en France et voir comment ses collegues travaillent en Indonesie lui est beneficiaire et utile) Bref, il vit une aventure en depensant le dixieme de ce qu'il aurait a debourser ici en GB et si on considere ce que cela lui couterait si sa Gap Year etait a bord du voilier, ce n'est meme pas envisageable question cout... ne serait ce que le fait qu'il lui faudrait un an de nav rien que pour y aller et revenir.... Naviguer a la voile est bien evidemment le meilleur moyen a mon avis, je pratique depuis bientot quarante ans et mon voilier a ete ma maison pendant cinq ans!!! mais surement pas adapte a le vie trepidente d'un jeune qui a des moyens limites et si, comme dans le cas de mon fils il n'est pas seulement question d'aller quelque part, prendre des photos et revenir a la maison, le meilleur moyen reste l'avion. La voile est un luxe, tout comme la Lenteur et peu de nous peuvent se le permettre. Speed rules. AMHA.

29 juil. 2014

branloudesmers, tu sembles tellement pétri de certitudes en ce qui concerne les jeunes (que tu connais à l'évidence parfaitement et dans son ensemble) que je me demande finalement pourquoi tu poses la question dont tu sembles avoir déjà la réponse... Mais il parait que les certitudes bien ancrées sont courantes chez les personnes dépassant un certain âge ;-) Je taquine...
Amicalement

29 juil. 2014

Le dernier que j'ai embarqué a halluciné grave quand il a vu que le wiffi ne passait pas en traversée, et qu'au mouillage il ne pouvait pas etre sur Facebook suivant l'orientation du bateau.....bref, il passait son temps a twitter au moindre bout tiré quand il daignait se rendre disponible. Tout le mythe de l'enfant roi avec une grande difficulté a s'adapter aux contraintes de la vie a bord ( et encore nous n'avons touché a aucun moment du gros temps).....ceci étant c 'était plutôt une exception, les jeunes avec qui j ai pu naviguer était sympa, responsable et souvent d une étonnante maturité en particulier une jeune mono fils de navigateur et déjà propriétaire de voilier.....
Les jeunes en France sont souvent les enfants de la crise, élevés dans la peur de perdre leur emploi, du coup l'idée d'une vie d'aventure faite d'alléas n est pas conforme a leur état d'esprit.
J espère juste former ma fille a la navigation, mais comme elle a 20 ans, ce sera a elle de décider

29 juil. 2014

en 76 je suis parti à 18 ans avec un pote en Corsaire, en Croatie, Grèce et Turquie. Pas vu ni vieux ni jeunes, que des pécheurs (on n'allaient jamais dans les ports). J'ai arrêté, fait six enfants, les ai élevé. Mon pote n'en n'a fait que quatre, mais en Nouvelle Calédonie, et n'a jamais arrêté de naviguer. Il m'a invité un mois il y a six ans, je me suis dit "c'est trop con d'attendre la retraite, je m'y remets maintenant" et depuis je retape et navigue sur un vieux bateau acier, pas bien cher. bilan: deux jeunes de moins à la voile, et deux vieux qui naviguent... mais aucun de nos dix enfants respectifs n'ont de projet bateau. Je crois que la société impose un modèle encore plus fort que l'exemple des parents, faut se faire le plus vite possible une situation, le risque est trop grand de se marginaliser. C'est vrai. On pouvait dans les années 70-80 se permettre des gros trous dans un CV, c'est plus hasardeux aujourd'hui. Mais moi j'aurais pas de retraite, et si ça foire trop, je pourrais p't'etre habiter dans mon canot?

30 juil. 2014

pourquoi tu n auras pas de retraite ??

30 juil. 2014

Les gros trous dans son CV peut-être?

30 juil. 2014

oui, les gros trous. me manqueront une bonne vingtaine d'années. Mais c'est un autre sujet. Disons que ces éventualités semblaient moins inquiétantes à une autre époque où jouaient d'autres solidarités, et où le système D fonctionnait bien. Je crois que cela participe à l'inquiétude des jeunes et à la difficulté de larguer toutes sortes d'amarres.

30 juil. 2014

no comment !
:heu:

30 juil. 201430 juil. 2014

@remiours N'aie pas de regrets en ce qui concerne ta retraite... tu as en fait, comme moi je suppose, fait pendant ces vingt annees de "trou dans les cotisations" vecu ce que la plupart des gens comptent vivre pendant leur retraite.... sachant que, soit le manque d'energie, soit la sante, soit la faillite de leur fond de pension font que les chances de realiser tous ces projets tombent bien souvent "a l'eau" pour beaucoup de retraites... tu as fait le bon choix... Ces experiences t'auront certainement "arme" pour te debrouiller sans l'aide des autres.... Cheers. Al (dont le pere est mort d'un cancer, plus probablement d'exhaustion vu sa vie professionnelle de dingue au detriment "affectif" de sa famille, mais riche, a 60 ans, six mois apres avoir pris sa retraite....... what's the point???)

30 juil. 2014

Jeannot, je regarde autour de moi, mais pas en France.
Un autre soucis, c'est que les 'vieux' partis n'aiment pas trop la Fr!!! Mais garde passeport et pavillon Fr, va comprendre.

04 août 2014

moi je suis un vieux .... 48 mats... c est vieux disent les jeunes :)

moi je trouve les jeunes MOUS , ils n ont plus d envie, ca c est le pire.
Nous a 14 ans on avait une vieille M, pour les jeunes c est une vieille mobylette pourrave, mais on etait content on la bricolat et on mettait les voiles si je peux dire.....
a 18 ans avec nos premieres bagnoles pourrave , on enlevait le fameux " 90" et on oncait, de nos jours ceux qui roulent vite, parfois trop, ce sont les vieux comme moi
et des exemples comem cela y en a des tonnes

on faisait des conenries, c est cetain...
mais de nos jours, je les trouve mous

chez moi, il y a un de ces trucs mous, il parrait qu on appelle cela un ado :) c est le fils d ema compagne, je pourrais le tuer tellement c est moi ,...et sans envie, ses potes pareils

je ne crosi pas au soucis d argent, j ai la chance d'en avoir un peu, et le fameux ado il pourrait faire du bateau avec moi, ou de la moto, ou du cbrio, ou, ou,.... mais non, rien... face de bouk , chaque mois un autre tel ( je lui paye pas vu qu il fait rien :) ), etc....

on vie dans un monde sans vie, voila le soucis ....

quand les retraités actuels seront morts, le reste d el economie mourra, et on aurra nous des places d eports pas cher vu qu il n y aurra plus d eplaisancier, c est le bon coté des choses :)

04 août 2014

C'est sûr qu'avoir un beau-père qui pense (?) comme ça ne donne pas envie de le suivre.

04 août 2014

Je sais pas si les jeunes se désintéressent de la voile, mais en tous cas, moi je suis jeune (51 ans aujourd'hui, sic!) et le gars qui m'a acheté mon bateau précédent à 20 ans et quelques, il vie à bord, été, comme hiver, et ce n'est pas devenu un bateau ventouse, il sort régulièrement (plus souvent qu'a son tour, je crois qu'il en est à une 30 aine de sortie depuis 6 mois), pas encore loin vu qu'il apprend la voile, mais bon, le bateau bouge! Et c'est un brave Biloup de 30ans, pas un bateau neuf et cher...

Alors ne soyez pas pessimistes, moi, je crois en notre jeunesse, j'ai pleins d'exemples de jeunes dynamiques et voyageurs autour de moi et qui n'ont pas les deux pieds dans le même sabot. Prendre de l'age n'excuse pas de devenir grincheux, allez hop secouez vous un peu au lieux de râler ... :heu: :langue2: ;-) :mdr:

04 août 2014

En attendant, je connais deux jeunes qui veulent partir pendant un an sur la planète, ils voudraient bien commencer par traverser l'Atlantique en bateau (ils n'ont pas d'expérience), ils répondent à des annonces de recherche d'équipiers et ils attendent toujours un retour.

bon anniversaire harry ! moi aussi je suis entouré de jeunes qui font plein de choses ,il n'y a que les vieux cons pour critiquer les jeunes ,et si ils sont souvent sur internet c'est tout simplement qu'on est en 2014 ,si internet avait existé en 1970 j'aurais eté dessus aussi (pierre 60ans le mois dernier ) :-)

04 août 2014

ils font quoi ??

par exemple je connais un petit couple qui retape un bateau de 6m70 et qui navigue ,mais bon il n'y a pas que la navigation dans la vie ,on peut faire plein de choses ce qui compte c'est d'etre heureux :-)

04 août 2014

ça c est vrai , mais le sujet était les jeunes en bateaux et en voyage

04 août 2014

bon anniversaire harry.
Ben ouais, moi aussi je suis un jeune de 37 ans qui retape sa barque pour faire de grands ronds dans l'eau d'ici quelques années.
Quand on est jeune et pas riche, on achete un bateau sur lequel on va bricoler pour le remettre en bon état mais comme on est jeune, il faut bosser, s'occuper de la petite famille, voir les potes et tout et tout.
Donc forcément les travaux prennent un peu de temps et on ne peut pas toujours naviguer autant qu'on le voudrait.
Et comme on est jeune, on doit apprendre un peu tout, ce qui prend aussi du temps.
Mais de mon côté je vois pas mal de jeunes de mon age et même des plus jeunes qui prennent la même voie avec une philosophie un peu différente de celle des plus anciens.
Une grosse solidarité existe entre les jeunes et non, la voile n'est pas morte, elle vie mais à un rythme différent pour chacun.

04 août 2014

Dans mes amis proches:
une jeune fille de 25 ans qui vit sur son Muscadet,
trois jeunes de 22 à 25 ans qui retape un Folie Douce pour une virée atlantique.
Je ne connais pas leurs copains qui sont sans doute du même (bon) genre.
Non les jeunes ne sont pas bloqués sur leur ordi ou tablette, en tous cas pas plus que moi devant la télé à leur âge.
Par contre, il y a sans doute plus de problèmes de sous maintenant et plus d'angoisse quant à l'avenir.
Malgré tout, je préférerais avoir 20 ans que 55.
Bonnes navs à tous.
Marc.

04 août 2014

Mais si il y en a des jeunes ! 25 ans, avec un pote on a acheté une coque et des que l'occaz se présente on file sur l'eau, on apprend, on découvre, on se marre...
Mais quand on a décidé que "les" jeunes étaient mous, fainéants, et indécrottables de leurs écrans, ben ça va plus vite d'économiser sa matière grise et de dire que y'en a plus !

04 août 2014

Prof, c'est juste un constat.

05 août 2014

Oui branloudesmers, un constat aussi partagé. Le deuxième paragraphe s'adresse à certaines réactions un peu à l'emporte-pièce lues dans le fil ;-)

05 août 201405 août 2014

Il y a des jeunes cons, et des vieux contentieux !
Des geeks, des pantouflards, des routards sous les cieux
Il y a des voyageurs de 20 à 60 ans
Et quelques uns qui tournent après 101 printemps
Il y a des esprits las après 19 bougies
Et de 80 aoûts neufs comme un vent qui vit
Des coques sorties de l'oeuf, aux voiles déchirées
Des esquifs d'outre tombe voguant dans l'alizé

05 août 2014

beaucoup de jeunes qui m'entourent, voudraient bien posséder un bateau et naviguer. Quand ils montent à bord, je vois bien qu'ils désireraient avoir un canot. Ils aiment et rêvent...tout comme nous à leur age. Je pense surtout qu'il faut les initier, les informer puis les avertir. Nous les "vieux" nous devons leur faire partager notre passion. Ils sont preneurs ! Aussi je pense sérieusement, a l'avenir, leur laisser mon bateau, d'abord passer quelques jours au port et ensuite, avec l'expérience, les laisser faire leur premiers ronds dans l'eau. Voilà comment je vois les choses... j'ai 60 piges...

05 août 2014

Pourtant plus facile pour ceux qui ont un boulot d avoir un bateau , beaucoup moins cher qu avant .

06 août 2014

ce fil est tres long , j'en ai perdu le fil, j'ai la flemme de tout lire
quelqu'un nous ferait il un resumé :oups:

06 août 2014

Mon résumé à moi est le suivant:
Les jeunes ne sont plus ce qu'ils étaient et c'est bien dommage.
;-)

06 août 2014

Mon résumé à moi est le suivant:

Les plaisanciers vieillissent et deviennent bougons, ils râlent après les jeunes, car ils ont la nostalgie de quand ils l'étaient ... mais en regardant bien autour de soit, objectivement, il y a des jeunes très dynamiques et d'autres moins ... comme avant, mais avec d'autres moyens et des usages qui évoluent.

;-)

06 août 2014

Pas mieux.
Les vieux schnocks du genre "c'était mieux avant", c'est vraiment insupportable.
Les vieux, faudrait les tuer à la naissance.

07 août 201407 août 2014

remarques quand j'avais 17 ans j'etais deja bougon, casse cou brutal et je gueulais apres certains autres ( plus vieux) : trop lents trop vieux trop petochard trop mollassons ..parfois paresseux
aujourd'hui rien n'a changé je fais toujours dans l'exces mais de fait on en deduit que je gueule apres les djeuns , certainement pas...si t'es vieux prudent lent 't y auras droit aussi :whaou:
ce n'etait pas mieux avant, mais comme dans toute science ou activité on doit apprendre par le debut dans le sens de l'hsitoire et du progres , et non pas commencer par la fin
.
pour ceux qui ne comprennent pas tout : ici on n'en pas en mer , on blablate seulement pour se distraire; sauf sur quelques sujets techniques pointus :topla:

07 août 2014

VIVE LA JEUNESSE !

08 août 2014

et si tout simplement la mode serait pasée........

Le nombre de réponse à ce fil correspond sans doute au pourcentage jeune (très faible) et matures en nombre.

Combien de jeunes ont lus les bouquins d'évasion qui nous ont fait rêver,alors qu'ils naviguent vite loin et confortablement sur le net et les médias audiovisuels;

Beaucoup ont peut être déja voyagé beaucoup plus loin que nous par avion ou avec les activités scolaires.

Les écoles de voiles se vident d'une part parce qu'elles répondent à un budget en augmentation suite aux obligations d'encadrement.

Les constructeurs de dériveurs sont de plus en plus rares,pourtant l'initiation et l'envie commence par cette pratique .

Comment également expliquer que le permis et le desir de posseder sa voiture soit en régression . Chacun de nous les matures voulait son indépendance et rêvait de pouvoir se déplacer sans contrainte . Aujourd'hui le départ du foyer familial se fait tardivement les transports en communs sont faciles d'accès sauf dans les coins un peu retirés.

Les mariages se font plus tard ou jamais etc.....

Les modes de vie et motivations n'auraient il pas tout simplement changé .

Je ne pense que les vieux soient bougons au point de ne pas vouloir former des jeunes .D'ailleurs dans les générations qui nous ont précédés il n'y avait sans doute pas plus d'ouverture d'esprit et de tolérance .......

L'avenir appartient aux jeunes et moins jeunes espérant qu'ils sachent en tirer profit pour être heureux ouverts et regarder vers les autres .........

08 août 2014

@Motu
En résumer. Rien a changé. Tu étais déjà chiant petit.
PS. Dommage pour septembre. Je t'aurais bien accompagné mais pas possible.
:langue2:

09 août 2014

Salut,

Je ne réponds que sur ma petite expérience de croisière côtière cet été de 2 semaines entre Diélette et Ouessant.

Ce n'est donc pas du "voyage" mais du bateau quand même et justement j'ai été plutôt surpris par les autres équipages rencontrés deci delà.

Bien sûr, beaucoup de papys/mamies comme d'hab, mais aussi pas mal de jeunes sur des bateaux de loc, et beaucoup de familles avec enfants mais sur des bateaux étrangers (Anglais, Belges, Allemands, Néérlandais, Suédois, etc...).

Mais pas forcément que des bateaux de 50 pieds, beaucoup de bateaux "normaux", donc pas tous des milliardaires en pounds.

Évidement à St Hélier ou St Peter c'est tout le temps un peu comme ça mais à Roscoff aussi, Lézardrieux, Perros, etc...

Y-aurait-il une spécificité franco-française ?

Toujours est-il que ce sont plutôt les papys/mamies qui ont souvent un mot gentil sur notre bateau (mumu), et qui n'hésitent pas à venir discuter au ponton, pour évoquer leurs souvenirs à bord ou nous féliciter pour la rénovation, ce qui fait toujours plaisir.

Si un jour y a bien eu une mère de famille "jeune ou assimilée" au ponton mais elle nous a demandé comment on faisait pour tenir à 2 adultes + 2 enfants de 8 ans dans un si petit bateau...

Ben on a fait et c'était très chouette.

Enfin nous (ma femme et moi) ne sommes plus vraiment jeunes à 36 ans mais pas encore périmés.

Mais je crois que la génération X a beaucoup plus de choses en commun avec celle des papy-boomers qu'avec la Y et la Z.

Donc on est des jeunes vieux haha.
Bonne nav à tous de 8 à 88 ans

10 août 2014

Nous avons tendance à laisser les jeunes...s'ils sont seuls, ils utilisent leurs outils modernes qui les occupent (trop...). Et on laisse...car ainsi ils nous foutent la paix. on leur apporte rien. Les trop rares exceptions que je vois autour de moi, confirme largement, que lorsqu'ils naviguent avec un aîné, ils aiment ! J'ai encore pu le voir, pas plus tard qu'hier. Un papa marin, juste retraité, et sa fille d'environ 16 ans, sur un magnifique "cap corse", caboter tout le littoral ici. La jeune fille etait visiblement heureuse et tres interressée. A premiére vue, ce n'est pas sa première année de navigation. Elle avais deja beaucoup d'histoires à raconter !
Ils sont ainsi encadrés, formés et guidés. Et nous, on fait notre boulot d'adulte. Mais quand faut bosser...pour d'autres...
J'ai dit déjà, plus haut, ils ont besoin de nous. C'est tout.

10 août 201410 août 2014

La question de la pratique de la voile de croisière par les différentes générations ne se traite pas en se renvoyant des culpabilités d'une génération à l'autre. La voile de plaisance est apparue à la cour du roi d'Angleterre. Louis XIV a acheté deux yachts anglais qu'il a démonté et remonté sur le grand canal de Versailles. Après les aristocrates, il y a eu l'ère des richissimes industriels et des yachts démesurés (classe J), puis la plaisance s'est démocratisée, notamment après la guerre avec l'école des glénans et l'architecte Herbulot. Elle a été médiatisée (Tabarly et pour le grand voyage Moitessier) et a connu une expansion populaire. D'artisanale, la production est devenue industrielle et l'accès à des couches plus larges de la population a été permis. L'accès à la croisière est moins une affaire de génération que de moyens financiers. Or il est de moins en moins onéreux de se procurer un bateau.
Demain, la pratique de la croisière sera encore plus largement répandue, plus facilement accessible sans gros moyens, moins exigeante et moins risquée grâce aux technologies de positionnement et de prévisions météo et au nouvel accastillage qui facilite les manœuvres. Les bateaux seront mieux partagés grâce à la location et aux sites de co-navigation. Les propriétaires seront des gens qui disposent de temps ou qui ont choisi d'en prendre en faisant des arbitrages sur d'autres objectifs (professionnels ou familiaux).
Quant au déclin, je n'y crois pas, il faudrait plutôt parler de transformation. C'est un processus historique et pour la plaisance il n'est pas difficile d'imaginer la suite.

10 août 2014

Ba.... Le bateau c'est un truc de vieux, c'est seulement pour ça que je m'y suis mis.
Ceux qui ont fait du bateau avant 60 ans , étaient seulement vieux shnocks dans leur tête avant l'age. Sans blague 8nds à fond au portant....S'eclater à.... 15kmh...... C'est bien triste !
.
Vive les jeunes ! Les vrais ! Ceux qui ne font pas de bateau mais de la planche, du kite , du scoot de mer à 200cv et plein gaz !
.
Cordialement : Un vieux triste d'en etre réduit au bateau........Le bateau c'est le déhanbulateur de la mer.......................Snif je suis foutu !

12 août 2014

ceci est la reponse la plus vraisemblable d'apres moi

14 août 2014

Le bateau c'est le déhanbulateur de la mer :pouce: :pouce:

11 août 201411 août 2014

Déjà dit,mais pour moi la voile c'est une "autre vision et style de vie", que le "fast food speed déplacements carburant, technologies etc";
Bien sur si on achète un bateau pour "faire des ronds dans l'eau l'été ou vacances", je rejoins l'avis que c'est un loisir assez "lent et passé de mode" pour ceux qui préfèrent le pret a consommer et les sensations "fun speed" qu'on retrouve dans le kite, surf, jetski (mais hyper polluants et bruyants); et coté économique, ça revient logiquement beaucoup plus cher d'investir dans un voilier pour ce genre de choses;

Par contre, le voilier abordé dans un but de voyage et de choix de vie itinérant, c'est autre chose pour moi; et ça depends des gouts : s'entasser dans des transports en communs, être dependant des hebergements, avions, trains etc, participer a cramer du pétrole et kerosene pour "s'envoyer en l'air" d'un coup à l'autre bout du monde, et aller en troupeaux d'aeroports surpeuplées en routes et villes bétonnées, c'est plus "la tendance actuelle";
Certains préfèrent surement encore "y aller tranquillement au grès des vents et de façon autonome en eviter les sentiers battus;
Et quand il ne restera plus de petrole a cramer dans l'armosphère suffocante et sans énergie efficace de remplacement, les bagnoles, jetskis brailleurs, et avions resteront au sol,immobilisés; pendant que les derniers " vagabonds survivants", continueront à flaner grace au vent de la nature, avec leurs pieds, sur un pedalier ou à cheval par exemple ! Tous moyens plus "humbles" , "renouvelables" en mouvement perpétuel et surement moins nuisibles à la planète, que cette société consumériste qui consume le monde comme elle risque elle-même de partir en fumée, et ce ne sera qu'un prêté pour un rendu ;)

11 août 2014

ha..... Combien de barils de petrole pour faire un polyester de 4 tonnes ?
Retour des voiles en coton ? et des mats en bois ? et toute la feraille à bord combien de petrole ?.
soyons serieux.....

12 août 2014

Il n' y a pas que le pétrole et polyester pour faire un bateau, il y a aussi le bambou, la toile de jute, y en a meme en bois ou en métal ;)
Et quand bien meme on continuerait à "utiliser" les bateaux polyester (qui durent longtemps...), le pétrole employé dans leur fabrication est un matériau "inerte" ou en quantité stable, il n'a plus besoin d'etre renouvellé (sauf quelques réparations), alors que le pétrole utilisé pour les moteurs divers et variés, est un consommable perpétuel, qui en redemande sans fin; et reste donc beaucoup plus tributaire des industrieux friqués du pétrole, de total et autres gros pollueurs de la planète

12 août 2014

c'est mon espoir de vieux grognon:
plus de petrol plus de GPS, mais il faudra aussi plus de fonctionnaires casse couille.
on se fara des chantiers amateurs qui tourneront a l'eolien at aux panneaux solaires...

14 août 2014

Mouais.....
- Pour l'instant un panneau solaire, dans toute sa vie fournie toujours moins d'energie qu'il a fallu en fournir pour le construire.
- L'eolien je ne connais pas le bilan global mais ça doit pas etre terrible non plus.
.
Le pb n'est pas ecolo mais independance energétique.
.
Vivement l'America cup : Jauge coque bambou et toile de jute..ha ha
:-D

14 août 2014

Je cite :


Pour l'instant un panneau solaire, dans toute sa vie fournie toujours moins d'energie qu'il a fallu en fournir pour le construire.

Et bien je vois que les légendes urbaines on la dent dure... :heu:

14 août 2014

Wouah ! Quel enthousiasme ! J'crois que les jeunes ont tout intérêt à se dem..der...sans nous.
j'suis allé voir mes petits gamins à l'école de voile ce matin. Force 4 ! Ça file comme des avions ! Apparemment, ils n'étaient pas assis sur des trucs de vieux...Entendre ces cris, rires et voir les sourires de ces loupiots accompagnés de leurs jeunes monos, ben moi, ça m'a donné plutôt la pêche !
Qu'ils continuent surtout ainsi !!!

06 oct. 2014

Etre jeune sur un ponton ça a deux côté.
1- beaucoup de monde pour t'aider et t'apporter des conseils
2- c'est ecrit sur nos geules en enorme "j'ai pas de tunes!"

J'ai 24 ans et je suis l'heureux propriétaire d'un p'tit ketch de 32 pieds que je remets en état integralement pour pouvoir voir du pays sans payer de péages.
Le problème du jour c'est le même que partout, la stabilité d'un emploi n'existe plus pour nous, alors adieu les rêves pour beaucoup et vive la routine dans l'angoisse de tout perdre. Moi ça m'a pas fait réver de vivre dans le regret.

Moniteur de voile l'été, je me suis lancé dans l'aventure après avoir regarder "partir" sur thalassa avec manu de 24 ans qui traçait en amérique du sud sur un 8m60 sans pilote ni lecteur de carte.

Le milieu du nautisme est un milieu fermé et peu connu qui a la reputation d'être un milieu complexe avec un vocabulaire trés selectif qui peut faire peur.
De plus ce milieu est, il faut le dire, très chère si on veut passer par les ship. Si il y a une chose que j'ai appris depuis mon achat et que je dédis a ceux qui hésite a se lancer dans l'aventure, c'est que dans tous ce qu'on croit de la voile et du port on oublie beaucoup la solidarité du ponton et qu'en cherchant on trouve toujours de trés trés bon plans sur le matos entre le bouche à oreilles, leboncoin, les forums, les vides greniers au bord de mer...bref jetez vous parce que c'est vrai que ca manque sur les pontons et c'est une excellente école de la vie.

07 oct. 2014

peut etre le jeune est il hors de la realite, par education, par politique, par la tele, par l'ecole, et que naviguer c'est l'amour du reel: ton moteur demarrre pas, la meteo n'est pas celle prevue, et le safran est coince, il y a une fuite dans la cale...

09 oct. 2014

Je désapprouve complètement... pour la première partie de ton commentaire.
"Hors de la réalité", ce qu'il faut pas entendre parfois ma pauv' dame!

07 oct. 2014

si seulement Apple sortait un I-Boat apresl' I-phone 6.

07 oct. 2014

Je n'ai pas plu tous les messages précédents mais je crois que tout a été dit au fond.

  • posséder son bateau coute cher à l'achat mais aussi à l'entretien...encore plus lorsqu'on navigue et donc qu'on use son matos

  • faire les travaux soi même devient une solution, encore faut il avoir le temps et les connaissances (qui s'acquièrent avec le temps, donc difficilement à20 ans)

  • naviguer lors de grands voyages suppose d'avoir le temps, de prendre le temps, dans un contexte économique où retrouver du travail n'est pas forcément simple

  • pour beaucoup, la voile est un plaisir, une passion, mais qui passe après le logement, la famille

  • il est possible de voyager à l'autre bout du monde autrement et pour moins cher grâce à l'avion

Bref, mis bout à bout, ça fait de nombreuses raisons pour se contenter de louer des bateaux confortables, qui permettent de visiter des bassins de navigations divers, sans la prise de tête tout au long de l'année de l'entretien et ensuite d'investir dans sa propre embarcation le jour où la stabilité de vie est assurée, la situation financière plus permissive).

Ce qui n'empêche pas, vous le dite vous même, des jeunes de partir sur des barques traverser les océans en pêchant leurs poissons au sextant.

08 oct. 2014

Il y a bien sur toujours des jeunes qui partent, en vélo, en avion, a pied ou en vélo...

Mais moins qu'avant, les bourses dédiées aux jeunes voyageurs ont moins de postulants.

Pour les voyageurs en voilier, il suffit de voir la baisse du nombre de jeunes dans les clubs de voile pour comprendre qu'il y aura mécaniquement moins de voyageurs a la voile...

L'offre de loisirs (numérique et autres sports plus à la mode etc) est tellement énorme aujourd'hui...

10 oct. 201410 oct. 2014

Qui sait... vu le vieillissement de la population et le nombre de bateaux à vendre dans les prochaines années, peut-être que la voile redeviendra "in" comme dans les années 70? La mode est un éternel recommencement.
Le marketing ferait bien de s'y pencher. La voile est un excellent moyen de lutte contre la cyber-dépendance (du moins au large des réseaux GSM), l'obésité (en tout cas la régate) et un outil formidable pour sensibiliser aux problèmes de pollutions côtières et marines et aux changements climatiques.

PS: un mono au Havre me confiait un jour que la voile est un moyen très efficace pour calmer les "racailles des cités". "ils font moins les malins sur l'eau à la barre d'un 420!". ça enseigne une certaine discipline et ouvre la porte à pas mal de travaux manuels ou de services (architecture, services portuaires...). Mais là n'est pas le sujet...

15 oct. 2014

Seeman, mois j'ai souvenir d'un mono qui disait l'inverse avec un plan, les jeunes qui refusent de tout faire et à toi de te démerder.

10 oct. 2014

Il faut dire qu'il y a de moins en moins de pays accessible.

13 oct. 2014

bjr,
à force de lire vos posts j'ai cru que c'était la grève de la faim en navigation .
mais pas du tout c'était une question d'âge .
moi je m'en fout j'ai arrété de compter après 15
mon voilier vieillit c'est pour ça que j'en change mais pas le patron
alain

13 oct. 2014

Pour moi,il y a plein d'explications:
-Pas de place de port chez nous en tous cas)
-Moins fun que la planche ou le kite;ou même le surf
La planche de fun que j'ai énormément pratiqué plus jeune (encore de temps en temps);c'est vrai qu'on s'éclate car sensations géniales,etc....mais c'est du sport pur et dur.Pas besoin de connaitre grand chose en voile pour pratiquer.
Tout juste connaitre la priorité Tribord (et encore)et c'est parti.
-Beaucoup de gens ne veulent pas des contraintes de bricolage,préparation du bateau,etc...
C'est aussi pour cela que tant de gens vont vers les semi rigides.
-moins cher même si comme dit plus haut,on trouve des petits boats d'occase à bas prix.

14 oct. 2014

parce que c' est cher et qu'il n'y a pas de place de port du moins en méditerranée j' ai l' impression qu' il y a plus de jeunes avec des petits budgets et des petits bateaux en atlantique qui est le vrai pays de la voile.

" en atlantique qui est le vrai pays de la voile." :-D

14 oct. 2014

Mais siiii des jeunes y'en a ! :heu: Nous avons 27 et 32 ans, en couple et à bord depuis 5 ans déjà, avec un peu plus de 2 ans de voyage derrière nous ! Et détrompez vous, y'a pas que des vieux sur l'eau, nous avons croisés bon nombre de jeunes en voyage, qui partent souvent pour une année sabbatique ou un tout petit peu plus...
Par contre, c'est clair que dans les ports français, c'est plutôt le troisième âge avec les mini-escabeaux + les porte-amarres à poste sur le catway ! :-p
Je précise au cas où quand même, que je n'ai rien contre les cheveux blancs... qui d'ailleurs nous ont apporté beaucoup tant au niveau expérience, que conseils, anecdotes, et tout le reste...

14 oct. 2014

Sans passer obligatoirement par le stéréotype cliché : "les jeunes sont des grosses limaces constamment devant les écrans à s'abrutir devant des conneries et qui veulent tout tout de suite..." :non:

La voile avec son propre bateau, c'est tout de même une activité très chère (vivant à bord, on rentabilise), dépendante de la contrainte météo, qui demande de l'apprentissage et de l'expérience (vocabulaire spécifique et maitrise de la technique...), qui est rarement proposée dans les écoles (encore que) donc peu démocratisée, et qui fait surement moins rêver la plupart des nanas que les bateaux à moteurs ou jets ski par exemple ?...

15 oct. 2014

Et oui chryo

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

Souvenir d'été

  • 4.5 (172)

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

novembre 2021