Pourquoi la littérature technique est majoritairement anglo- saxonne?

Bonjour
La question est dans le titre. Quand on cherche a approfondir un sujet technique, a lire des sujets plus pointus inévitablement on doit se tourner sur des livres en anglais.
La littérature technique anglo- saxonne est beaucoup plus riche sur chaque sujet ( navigation,meteo,diesel, electricite....). Des dizaines de livres sur chaque sujet.

Alors qu il y a en France largement autant de pratiquants je trouve qu il y a peu de choix ( je parle pas de la qualité) mais du nombre.

Qu'en pensez vous ?

L'équipage
26 avr. 2020
26 avr. 202026 avr. 2020

Bonjour,
Autant de pratiquants francophones qu'anglophones... j'en doute !
Il n'y a pas que le Royaume Uni, faut pas oublier les USA, les Australiens et les Néo-Z qui pratiquent énormément aussi.

Je pense que c'est vrai dans toutes les disciplines, l'anglais est le principal véhicule de diffusion de la connaissance. C'est un fait.

26 avr. 2020

Me suis posé la question aussi.Je pense que ça tient a deux choses:

1 une population moindre.Quand tu compare la population francaise a la population USA plus Grande Bretagne, c’est logique que la litterature technique soit moindre.J’ai trouvé aussi pas mal de papiers techniques provenant d’Inde (pas sur sujets bateaux) et un peu d’Allemagne, donc tout ça en anglais.

2 une tradition plus « étatique » en France.Les recherches sont plus faites par l’Etat en France et restent moins grand public (pas sur internet ni sous forme de livre) voire secret.

Il y a par exemple un forum de bateau anglo saxon (boatdesign.net) assez technique dont je n’ai pas trouvé l’exact equivalent en France.

Mais bon en cherchant bien on trouve quand meme des choses sur des sujets grand public simples (diesel, meteo...).Le minimum est de s’abonner a Scribd, on y trouve tout ce qui est trouvable.

26 avr. 2020

Pas mal de navigateurs aussi en Europe du Nord (Danemark, Suède, Finlande, Norvège) qui parlent tous "a little bit english" comme ils disent

26 avr. 2020

Et le winch de mon yacht is not français. MM

27 avr. 2020

Et le cabestan n'est pas english

26 avr. 2020

ça tient surtout que nous n'avons plus de technique en France donc moins de publication ,ça va de paire

26 avr. 2020

Il y a énormément de livres GB je ne parle meme pas des USA australie Nlle zelande
Quand je vais sur le site Bookharbour et il y en a surement d'autres je suis impressionné par le choix. Pas d'équivalent a ma connaissance ( mais j'aimerais etre contredit) en francais. Nos éditeurs ne semblent pas interesses surement pas suffisamment de marché

26 avr. 202026 avr. 2020

La réponse se trouve en partie dans ce tableau de wikipedia :

1,132 milliard de locuteurs anglais contre 315 millions de locuteurs français. L'anglais serait donc quasi quatre fois plus parlé et lu que le français.

26 avr. 2020

Il y a beaucoup plus de pratiquants au Royaume Uni qu'en France.

26 avr. 2020

@Ventura R36 time to open your mind and learn a new language!! Oui, maintenant l'anglais est en effet la langue mondiale "universelle".

Courage!!!

26 avr. 202026 avr. 2020

hello,

ça n'a rien à voir avec le niveau technique. Calypso tu devrais arrêter de fantasmer sur les supposés faiblesses de ton pays et arrêter le French bashing (et oui encore un terme english)

Je peux t'assurer qu'il y a plein de domaines de haute technicité ou les Francophones et bien sur les Français excellent et sont même la référence.

La langue internationale pour le business et la technique est l'anglais. C'est un fait.

Je ne sais pas exactement les détails, mais à une époque il y a eu une bataille entre francophones et anglophones pour établir la langue internationale. Le Français était bien placé car il y avait autant sinon plus de Francophones que d'anglophones. Pour des raisons que j'ignore, c'est l'anglais qui à été retenu. Et depuis, on parle et écrit tous anglais dans beaucoup de milieux professionnels.

Si un historien passe par la, il pourrais nous en dire plus sur les circonstances qui ont fait que l'anglais à pris le dessus sur le Français?

26 avr. 2020

Oui, la France n’a rien a envier aux autres en technique, au contraire.Le Rafale par exemple est le meilleur avion multi-role du monde, si on se penche un peu sur la technique et qu’on ecoute pas une certaine propagande.

Il y a une culture plus liberale aux USA qui permet peut etre a plus de particuliers d’etre inventifs, et donc d’ecrire des livres.Par exemple, aux USA des particuliers modifient des voitures essence en electrique sans autre forme de proces.N’importe quelle voiture qu’ils ont la lubie de transformer ils le font, et d’une facon tres sophistiquée.En France c’est tout juste si il y eu un type qui a mis un moteur electrique dans une 2cv, une fois.Et sans pouvoir rouler avec.J’exagere un peu mais c’est l’idée.Par contre Renault fait de bonnes voitures electriques, mais ils n’ecrivent pas de bouquin dessus eux.

Enfin c’est juste l’idée que j’en ai...

26 avr. 2020

sauf que depuis le 3 avril 20 il est passé au J.O. l autorisation de transformer les véhicules anciens en électrique je crois cg collection obligatoire, a vérifier.

26 avr. 2020

Oui j’avais vu car le sujet m’interesse, ça m’avait agréablement choqué.Bon ce n’est que par des societés agrées il m’avait semblé voir.A confirmer.Mais les prix piquent un peu les yeux, j’ai eu l’impression que c’etait plus destiné aux tres riches, qui voulaient transformer leur Porshe 911 ou leur Jaguar Type E.Ca aurait été mieux qu’ils autorisent les particuliers a le faire, il faut liberer les energies.

27 avr. 2020

Et le cabestan n'est pas english

26 avr. 2020

Je ne suis pas historien, mais le français a été une langue hégémonique en Europe jusqu'à la fin du 18è siècle, la France étant le pays d'Europe de loin le plus peuplé par rapport à de nombreuses nations morcelées (Italie, Allemagne). Le siècle des Lumières a exporté Voltaire et Diderot partout en inspirant les "despotes éclairés". Frédéric II de Prusse aurait déclaré parler en français à ses courtisans, en anglais à ses banquiers et en allemand à ses chevaux ! (citation à corriger par plus érudit que moi...!)
Cela a commencé à changer au 19è siècle, notamment après le congrès de Vienne, mais la langue diplomatique internationale est restée le français jusqu'à la Société des Nations créée après la 1ère guerre mondiale. Après la seconde, la prééminence de l'anglais est devenue définitive de par la domination américaine dans tous les domaines : les USA vainqueurs de la guerre, avec une avance énorme en matière financière, technologique et industrielle alors que l'Europe entière était exsangue. La création de l'ONU et le plan Marshall ont fait le reste, et tout ce qui est scientifique a suivi : l'anglais a pris le rôle tenu pendant des siècles par le latin comme langue de la connaissance universelle.
Cela a aussi été facilité par la diffusion de l'anglais dans le monde, qu'aucune autre langue ne peut égaler : l'Amérique du nord et l'immense ex-empire colonial britannique, presque la moitié au moins de chaque continent de la planète.
Dans le domaine médical, celui que je connais le mieux, aucune publication scientifique ne peut espérer avoir une audience internationale si elle n'est pas publiée en anglais, même dans les revues francophones qui éditent systématiquement au moins un abstract (résumé) en anglais pour pouvoir être repris dans les banques de données mondiales. Les congrès médicaux organisés en France par les Français pour les Français, malgré la loi Toubon, sont obligés de donner une partie des conférences en anglais s'ils veulent avoir une audience au-delà des frontières.
Cela prévaut pour toutes les matières techniques et scientifiques et n'est pas près de finir au profit du chinois (du mandarin pour être précis) qui n'aura jamais la diffusion planétaire que l'anglais s'est assurée pour longtemps. Donc soyons heureux : l'anglais est plus facile à apprendre pour nous que les idéogrammes !

26 avr. 2020

je voudrais bien fantasmer sur les faiblesses technique de notre pays oh que oui ...mais essayez de construire un simple bateau en achetant uniquement Français vous allez voir ... j'ai travaillé dans la naval 80% voir plus des achats se trouvent hors de France ( ce chiffre de 80% avait été mesurer au service achat) ..et non pas de c'était forcement moins cher mais simplement parce que l'on ne trouvait pas ...

par ailleurs il ne faut pas confondre engenerie (la on est assez bon ) et fabrication ..le Rafale est un bon avion :mais ou fabrique -t-on les moteurs? et les toles? etc pas en France ..

en un mot ,c'était celui du PDG lorsque nous fabriquons nous sommes des assembleurs de pieces fabriqué ailleurs que chez nous ...

mais celà dit ok pour la langue ,on trouve l'historique sur internet ...l'anglais est la troisieme langue parlée derriere le mandarin et l'espagnol

26 avr. 2020

J’ai un doute sur le fait que le moteur du Rafale ne soit pas produit en France?Tu es sur de ça?

Mais c’est sur que les composants de bases, toles etc...sont peut etre fait en Chine ou ailleurs.C’est le cas des avions americains aussi et sans doute des bateaux, comme ce que tu decris pour la France.L’important est quand meme l’assemblage et la conception d’ensemble.Et là ce n’est pas en Chine ou ailleurs.La France est quand meme l’un des 3 seuls pays dans le monde (avec USA et Russie) a etre capable de concevoir un avion militaire de A a Z.Aucun autre pays aujourd’hui ne le peut.Ceux qui le pouvaient avant ont abandonné leur souveraineté aux USA.Par contre, il y a une vraie maladie depuis quelques dizaines d’années c’est de vouloir s’associer avec d’autres pays pour concevoir et fabriquer des objets complexes sous pretexte que c’est moins cher et qu’un pays seul ne peut plus se le permettre.On a vu ce que ça a donné (par exemple le fiasco de l’Eurofighter) mais on persiste en se disant que le prochain ce sera mieux.Ce n’est pas seulement en France.Les Americains aussi.On a a vu ce que ça a donné avec le 787.Eux en plus ont la maladie de l’avion multi-service.Ils ont vu le fiasco que c’etait avec le F111 mais non, ils ont recidivé à la puissance 10 avec le F-35 et là ce n’est plus un fiasco mais un désastre.

26 avr. 2020

Le Rafale comme je crois bien tous les avions militaires français est motorisé français SNECMA.

26 avr. 2020

Ben oui...

fr.wikipedia.org[...]cma_M88

Verras tu des excuses ? Un "désolé" ? ahah !

27 avr. 2020

Et en plus, le Rafale n'est pas en tôle, mais majoritairement en fibres de carbone, fabriquée et tissée en France, avec de la résine française...

On sait construire des rafales mais pas fabriquer des masques ...

27 avr. 2020

les moteurs du rafale sont bien surs Français,tout comme l'étaient ceux de mirages, jaguars etc.

27 avr. 2020

Faut le dire à calypso, mais il a fui ce fil... Plus simple de se barrer que de reconnaitre ses NOMBREUSES erreurs...

27 avr. 2020

les moteurs du rafale sont fabriqué en France mais l'entreprise internationale est Safran qui est a capitaux americain ... il ne reste plus de grand groupe industriel en France ..tout a été soit liquidé soit repris par des groupes etrangers ..

restons dans la navale ...la Ciota , Dunkerque, les ACH au Havre , La Palice pret de la Rochelle , Dubigeon à Nantes, les Chantiers de la loire , les chantiers de Normandie pret de Rouen ..etc 150 000 postes supprimés . Reste les Chantiers de L'Atlantique ,qui sont en passe de devenir Italien apres etre Coreen et l'effectif est passé de 15000 à 3900 aujourd'hui ... et j'en ai surement oublié

On peut dire qu'il reste le secteur industriel lié a la defense nationale : les avions, les chars,la navale ..encore que tous ces secteurs construisent mais en allant faire leur marché à l'étranger .

si ça continue vous allez finir par me dire que la France s'est industrialisé depuis 50 ans ...

26 avr. 2020

@borvaprops. C'est pas un soucis pour moi je lis tres bien l'anglais et je constatait que dans ma bibliothèque maritime au moins 90 % de mes livres étaient en anglais !

Et je trouve la plupart de leurs livres dans l'ensemble plus pragmatiques que certains livres français qui se noient dans la théorie toujours en cherchant a démontrer plus qu a expliquer .

Mais c'est un avis très personnel Disons que leurs livres correspondent bien a ma façon d'appréhender les sujets

26 avr. 2020

Pareil.Le livre français « l’helice marine », je n’ai rien compris.L’equivalent americain « propeller handbook » j’ai tout compris...

26 avr. 2020

Bonjour,

D'accord avec ventura R36. Le problème c'est le pragmatisme, il suffit de consulter le magazine Practical Boat Owner pour s'en rendre compte. Ce genre de magazine n'a pas d’équivalent francophone. Et ce n'est pas par manque de lecteurs potentiels, V&V se vends mais c'est principalement une somme de belles photos et de pubs.

Olivier

26 avr. 2020

Je relis actuellement Modern Marine Weather. David Burch. Il n y a aucun équivalent en francais. Il a une capacité a faire comprendre simplement des concepts assez complexes.
Les livres de Bernot sont pour moi soit trop complexes soit trop axé performance compétition...Mais je n'y trouve pas mon compte.

26 avr. 202026 avr. 2020

Moderne, enfin de 2008. Le Modern Marine Weather (Anglais)
Pour 60€ on a de quoi s'occuper, en toutrs à chaque ligne on comprends, car c'est très progressif. Tout est expliqué au fur et à mesure .
Cela peut aussi se consulter rapidement en cas d'urgence, car tout est bien rangé, organisé.
Bref un bon bouquin de référence, mais pas un roman.

La 3ème édition est moins chère, 42b €) et disponible en Kindle, du 30 mars 2018
Modern Marine Weather: From Time-honored Traditional Knowledge to the Latest Technology (English Edition)
Par david et tobias Burch. Les dessins sont plus clair et précis que dans la première édition.

26 avr. 2020

zat is ze question !

26 avr. 202026 avr. 2020

Le monde de l'édition est très différent aussi: en France (ou Italie) personne ne daigne repondre à une proposition, même pas avec un carton preimprimé, dans les Pays anglosaxons tout le monde répond.
J'avais un projet de livre sur la météo en Méditerranée, j'ai envoyé des propositions aux éditeurs français et italiens (en me disant peut-être ils auront des lecteurs): aucune reponse.
J'ai envoyé des propositions aux éditeurs UK et américains: tous les américains ont repondu (ok négativement: "ce n'est pas notre bassin de lecteurs, mais avec des lettres motivées, loin du carton-reponse, etc etc), tous les Britanniques ont repondu aussi, deux en disant non merci, un autre "cela nous intéresse, peut-on en reparler dans deux mois", un troisième "ok on le prend, voilà le contrat, dites-nous ce que vous en pensez". Entre autre c'était Imray, dans l' nautisme un peu l'équivalent de se faire publier par Gallimard en étant romancier français. J'ai écrit le livre en anglais, ils est sorti en anglais, puis édition italienne (éditeur parmi ceux qui n'avaient pas repondu), puis version allemande, en France j'attends encore la reponse (ok c'était Loisirs Nautiques en eaux troubles à l'époque, mais bon toujours pas de signe de vie).
Sûr, des nouveaux projets j'ai ma petite idée à qui les proposer ou en quelle langue les écrire :)

26 avr. 2020

Par exemple :Pas un seul livre a ma connaissance sur l utilisation du radar en francais ( je parle pas de livres pour la formation des opérateurs radar marine marchande) mais pour le plaisancier. Il doit y en avoir au moins 5 ou 6 récents en anglais.
Pourtant beaucoup de bateaux ont un radar ( voiliers et moteurs) c'est un sujet passionnant pas si simple loin d'être intuitif ( suffit pas d'appuyer sur le bouton on )Et utile a approfondir.
C'est pas quand on se retrouve dans un banc de brume, qu on a jamais ouvert un bouquin sur le radar qu'on a une chance de bien l'exploiter.
Je pense qu'un bon bouquin trouverait son public en français sur le sujet.
Alors qui s'y attelle ?

26 avr. 202026 avr. 2020

Pour Calypso, le concepteur, fabricant des moteurs de Rafale c'était la Snecma, entreprise Française, en tous cas à l'époque de la conception du Rafale et qui s’appelle maintenant Safran, groupe international.

J'ai travaillé dans l’aéronautique, civile et militaire dans ma jeunesse chez un équipementier 100% Français.
A propos du Rafale je peux te dire que beaucoup d'entreprises étrangères bavaient devant cet avion et venaient se former chez nous.

Effectivement aujourd'hui il est impossible de construire un équipement industriel avec des composants 100% Français, et les grosses entreprises sont pour la plupart internationales, mais ça ne change pas le fait que les Français excellent dans bien des domaines, même si évidement c'est pas partout et même si évidement la délocalisation à fait beaucoup de dégâts.

C'est vraiment navrant de voir toujours les Français cracher sur leur pays et de répéter des poncifs sans savoir...

27 avr. 2020

Amusant, moi aussi dans une autre vie, j'ai travaillé dans l'aéronautique, mais avant toi probablement, années 60-70 !

;-)

27 avr. 2020

Moi, c'était début des 90 ;-)

J'ai bossé dans pas mal d'industries pour des "trucs qui bougent" (entre autre).
Aérospatiale, Aéronautique, Automobile, maintenant Bateaux plus ça va, plus c'est pour des trucs qui vont moins vite. L'age peut être? 🤣

A chaque fois dans des boites Françaises à la base et reconnues internationalement il me fait bien rire Calypso avec son french bashing bien franchouillard. Ce sont les Français qui descendent le plus leur pays ... et souvent les vieux (mais pas toujours).

27 avr. 2020

Surtout qu'il n'a même pas le courage de venir un petit mea culpa ensuite... Il poste là sur d'autres fils mais ne vient pas rectifier les 2 grosses conneries qu'il a sorties ici !!!

Mais il est spécial, je me souviens qu'il râlait contre les gars qui naviguaient avec l'émetteur AIS en marche... Il voulait que eux le coupent car cela faisait retentir Son alarme !!! Ah ah...

26 avr. 2020

AH calipso est un habitué du genre, arc-bouté sur des principes d'il y a 50 ans... et évidement faux...

27 avr. 2020

ça ne sert a rien de nier la realité ..m^me notre president reconnait que nous avons perdu notre independance industriel ..nous avons en 15 ans perdu 500 000 postes de travail dans l'industrie ..et nos fleuron sont passé a l'etranger ,voir Alstom, les Chantiers de l'Atlantique en passe de devenir Italien ..etc

Desolé mais la technique n'interesse pas grand monde chez nous ,le nié ne sert a rien .. donc on ne publie peu dans cette matiere ..par contre on a pléthore de publication en gastronomie
Tenez ,aller voir la nouvelle reforme des Lycées et regardez les matieres retenues pour le tronc commun en seconde !!! pas une matiere scientifique ,pas une ..c'est assez significatif et ça m'attriste

27 avr. 202016 juin 2020

Et encore une énorme connerie de la part de calypso !!!

Mais c'est incroyable ! Tu affirmes un truc et tu y crois ? Comment fais-tu ?

Les moteurs rafale fabriqués à l'étranger ? Tu as un lien au-dessus qui dit le contraire !!!

Pas d'enseignement scientifique en seconde ???
Tiens, va voir là-bas !

www.education.gouv.fr[...]e-41651

EDUCATION.GOUV.FR , ça parait assez sérieux non ?

Et au cas où ton cerveau te joue des tours, je te mets une recopie d'écran ave de jolis encadrés rouges. Vraiment, aucune discipline scientifique ???????

Tu te fous de la gueule du monde sans arrêt, à affirmer des conneries... Tu n'aurais pas des cheveux oranges, par hasard ? Ah ah !!!

27 avr. 2020

oui effectivement pour l'enseignement du tronc commun en seconde je me suis planté ...finalement tant mieux ça me rassure ...

27 avr. 2020

Et pour les moteurs de rafale ?

27 avr. 2020

lis plus haut tu auras la reponse ..

27 avr. 2020

Je te cite : "le Rafale est un bon avion :mais ou fabrique -t-on les moteurs?" sous-entendu dans ton discours : plus en France. Or c'est faux !

"les moteurs du rafale sont fabriqué en France mais l'entreprise internationale est Safran qui est a capitaux americain"

et ça c'est une rectification ou plutôt un essai de se barrer en douce ?

C'est assez petit... Genre le gamin avec la bouche toute entourée de chocolat, non, c'est pas moi... Mais on a l'habitude ;-)

27 avr. 2020

Et au fait "Safran qui est a capitaux americain"" ??? Tu as une source ? Autre que ton doigt mouillé ???

Parce que cela m'étonnerait que l'état français, le consortium Safran laisse comme ça un autre état souverain prendre possession de son industrie de guerre !

Allez, fais nous plaisir, sors nous une source ! Pour une fois...

27 avr. 2020

Laisse tomber, ça fait partie des fantasmes de Calypso...

Safran est une société de droit Français. Toutes les infos sont publiques, il suffit de savoir lire.

Je ne comprends pas ce besoin de dénigrer comme ça et de balancer des fakes de comptoir?

Evidemment qu'il y a un problème d'industrie en Françe comme dans beaucoup de pays mais bon, le tout fout le camps, c'est très réducteur et surtout quand on ne donne que des exemples totalement faux.

bref ...

27 avr. 2020

Ce n’est clairement pas proportionnel. C’est un effet de la loi de Holzgraffe ;-)
Dans mon domaine, nous cherchons, lisons, publions en Anglais. Nous ne cherchons même plus à le faire en Français.
Et pour le reste (navigation...) je ne cherche plus non plus: 100% anglais..
Il me semble indispensable aujourd’hui pour nous français de maîtriser suffisamment l’anglais pour lire un livre dans notre domaine.
On peut le regretter mais c’est comme ça.

Ceci dit, pour la météo, j’ai encore le merveilleux Mayençon en Français.

27 avr. 2020

Il y a peut-être une approche culturelle différente dans l'esprit français et dans l'esprit anglo saxon sur le besoin et la manière de communiquer son savoir. Je lis moi aussi énormément de documents techniques anglo saxons glanés sur le net et on trouve de tout et à tous les niveaux de complexité.
Je ne veux pas faire une généralisation mais j'ai l'impression que le français ne sais pas ou mal simplifier, vulgariser et se mettre à la portée de son lecteur. Même dans la vie courante, il est fréquent que la personne qui connaît son sujet et t'explique ne se rende pas compte que si tu as besoin de son explication c'est que toi, justement ne connais pas le sujet.
Dans les bouquins c'est pareil, c'est soit un article de journal où il n'y a aucune information utile, soit un pavé de 300 pages qui a la prétention de te faire devenir un expert.

27 avr. 2020

Tout à fait d'accord avec Rodrigue.
On a soit de l'hyper vulgarisation soit du très pointu peu adapté et applicable, plus théorique, matheux et démonstratif.
Par exemple en navigation astronomique la plupart des livres anglo saxons passent rapidement sur la partie théorique et s'attardent plus sur comment on fait. Les bouquins en français ça tourne pour la pluspart a la demonstration mathématique. Ca doit etre notre fameux esprit cartésien et notre amour de la démonstration.
la méthode HO249 a été conçue pour les aviateurs qui n'avaient pas pour la plupart le niveau mathématique pour les autres méthodes et devaient apprendre vite

27 avr. 202027 avr. 2020

Perso, je déplore le faible niveau d'anglais que nous avons en France justement pour des raisons d'indépendance stratégique. En maîtrisant le Français et l'anglais, (comme Espagnol + anglais) c'est une bonne carte à jouer pour exister dans un business mondial (et non pas qu'avec les anglo-US).
Certains pays de part leurs histoires l'ont très bien compris et ont trouvé la bonne méthode pour pratiquer leur langue et l'anglais sans aucun désordre psychologique ni problème de perte de culture et d'identité (Je pense à l'Europe du Nord).
Maintenant, culturellement parlant, il n'y a pas d'opposition a faire entre la façon Française et Anglo-saxonne, il faut tout simplement tout prendre. Les Français ont des points fort en théorisation (quelques loupés quand même dans l'enseignement scientifique durant les années 70), mais surtout en synthèse et analyse critique. C'est très bien et si en complément du pragmatisme anglosaxon vient compléter nos connaissances , et bien c'est encore mieux.
Si la littérature Anglo est plus abondante, on trouvera aussi des livres à bon prix.
Pour moi, en voile j'ai plus trouvé mon compte et les bonnes réponses au RYA qu'avec la structure historique (surtout sur la partie pratique), mais j'ai suivi les deux voies et j'en ai pris des deux cotés.

18 mai 2020

Un humoriste à un sketch sur les traductions en Français des manuels d'utilisation.
Difficile d'envisager une carrière dans l'informatique, marine / Offshore etc. En ne pratiquant pas l'anglais. Et par extension une espèce de mode qui veut que l'on place des anglicismes partout.
Maintenant, pas besoin d'avoir 5/5 pour apprécier les publications anglaises et américaines. Idem pour écrire ses rapports, patrons et clients apprécient mieux le style "télégraphique" que les grandes phrases.
Je pense aussi que nos jeunes qui vont se diriger vers ces carrières auront un meilleur niveau de départ que notre génération.

19 mai 2020

Si je peux me permettre un point de vue d’ici...

L’anglais est une langue qui s’impose d’elle même, le français est une langue que nous devons imposer fièrement.

Quand j’étais enfants, dans les ateliers de mécanique, on parlait de tire, clutch, engin, spark plug, tank... C’était comme ça dans plusieurs domaines. Aujourd’hui tout se fait en français.

On s’est battu pour notre langue mais il faut rester vigilant.

Malgré le développement technologique, nous nous efforçons de créer de nouveaux mots. Par exemple, ici tout le monde reçoit des courriels tandis que chez vous on communique par mail.

19 mai 2020

Bravo Tournesol !
Oui, l'utilisation de l'anglais est souvent causé par la flemme de trouver les bons termes en français, termes souvent plus longs et moins "causants", et puis ça fait "chic" de sortir un mot anglais dans une conversation en français, n'est-ce pas ?
Quand je lis le mot "voltage", ça me hérisse le poil, c'est un exemple.

L'exemple le plus courant est donné par les journalistes dits de vulgarisation qui n'hésitent pas à massacrer le français en utilisant des néologismes douteux.
D'accord, certains mots anglais sont bien plus pratiques et concis que le français, mais comme tu le soulignes si bien, l'anglais s'impose de lui même.
Je vois rarement des anglo-saxons, anglais, ricains s'essayer à apprendre ou parler l'anglais, ils attendent qu'on parle l'anglais, chose naturelle pour eux, tout en étant admiratifs devant ces européens qui arrivent à parler (plus ou moins bien) deux langues étrangères alors qu'eux-même ont du mal avec leur langue maternelle.

19 mai 2020

La différence avec nous c'est que vous n'avez pas l'impression que votre langue est menacée.

Je ne dis pas que nous parlons mieux le français, bien au contraire. Nous employons souvent des mots français avec une syntaxe totalement anglaise. Ceci dit, la sauvegarde de notre langue est pour nous une préoccupation constante.

Par exemple, à la radio de Radio-Canada, à tous les jours il y a une chronique sur la langue. Le chroniqueur (l'ayatollah de la langue) nous indique une faute répandue et propose l'expression (ou le mot) juste.

Ça mène parfois à des situation qui pourraient vous paraître un peu tordues. Il y a plusieurs années, sur les panneaux d'arrêt, il était écrit "arrêt - stop". Nous avons eu droit à un débat de société à ce sujet, certains préconisaient "arrêt" d'autres "stop" et certains ont proposé un pictogramme pour mettre fin au débat. L'Office de la langue française a finalement tranché la question en prétendant que "stop" était bien français puisque utilisé en France.

Ceci dit, ici personne ne parle de prendre "ferry", nous prenons tous le "traversier" et lorsqu'il fait froid nous portons un "chandail", jamais un "pull".

19 mai 202016 juin 2020

Il y a une vingtaine d'années, je naviguais par chez toi (dans le St Laurent) et en discutant avec un québecois (ou un acadien, je ne suis plus sûr), il me dit bon, par exemple : on est 4 francophones en train de discuter (en français donc) et il arrive 1 anglophone et... automatiquement tout le monde passe à l'anglais !

(Lorsque j'étais enfant, je mettais un chandail, maintenant j'enfile une polaire...)

20 mai 2020

Il y a 20 ans c’était probablement en Acadie mais c’était aussi le cas au Québec d’avant 1976 (élection du parti Québécois).

Les choses ont beaucoup changé depuis, les francophobes ont quitté pour Toronto et parmi les anglos qui sont restés plusieurs ont appris le français et certains sont même francophiles. Ils ont compris qu’ici, c’est en français que ça se passe.

Dans le ROC (Rest of Canada) c’est comme aux USA, très peu sont bilingues.

Perso, je parle assez bien l’anglais et l’espagnol amis mon accent me joue parfois des tours. Lors d’un voyage en Inde, j’ai expliqué à un Australien que les bouses de vaches séchées servaient à chauffer mais... Avec mon accent, il a compris « eat » plutôt que « heat ».

20 mai 2020

Oui mais ça c'est parce qu'on passe à langue commune pour n'exclure personne. Evidemment l'anglais est le plus souvent la langue commune. Mais tu peux imaginer 4 francophones en train de pratiquer leur anglais entre eux, quand arrive un 5e francophone qui ne parle pas anglais, tout le monde va passer au français.

Artificiel? Pas tant que ça: ma femme n'est pas française et nous nous exprimons entre nous en Anglais le plus souvent, bien qu'elle ait appris le Français suffisamment bien pour tenir une conversation. Quand mes parents (qui ne parlent pas Anglais) arrivent, elle passe au Français sans même réfléchir (et moi aussi évidemment).

20 mai 202020 mai 2020

J'avais un couple de clients britanniques à qui j'enseignais le ski en anglais évidemment; au détour d'une conversation je découvre que Mr travaillait chez Rolls Royce moteurs d'avions et qu'en fait ils vivaient à Toulouse depuis plus de 10 ans, et que lui parlait couramment le français... elle pas un mot, même pas "bonjour"; en 10 ans à Toulouse elle était restée uniquement au sein d'un microcosme d'épouses britanniques...

(bon, c'est vrai, to lose, ça veut dire "perdre")

20 mai 2020

Dans mon petit pays trilingue, les questions linguistiques sont très sensibles.
De plus, depuis les dernières décennies, le choix de la seconde langue s'oriente nettement plus vers l'anglais que vers une des deux autres langues nationales.
Résultat, il m'arrive régulièrement d'avoir des réunions entre nationaux qui se tiennent en anglais histoire de 1. ne froisser personne et 2. que tout le monde se comprenne.
Lors de mes échanges professionnels avec les P-B ou l'Allemagne, on correspond toujours en anglais.

Par contre, au sein de ma profession, il est d'usage que les échanges écrits entre belges se fassent dans la langue de l'expéditeur. Cet usage a pour but d'être certain de la maîtrise de l'expression de l'auteur-expéditeur.
ET, comme beaucoup, Deepl ou Google Translate sont devenus nos amis pour traduire à la volée les correspondances reçues (mais il faut toujours avoir une compréhension critique car parfois, ça déraille sérieusement ; surtout avec des tournures de phrases complexes).

23 mai 2020

@brufan
Dans mon ancienne vie, avant la retraite, j'ai eu l'occasion de travailler avec la filiale belge du groupe anglais auquel j'appartenais. Le siège belge se trouvait à Diegem, en zone néerlandophone, avec du personnel réparti sensiblement par moitié entre francophones et néerlandophones. Compte tenu de la localisation, seul le flamand aurait du être utilisé mais la communication "collective" telle que les notes de service se faisaient en anglais

20 mai 2020

Une fois n'est pas coutume, à ma grande surprise j'ai vécu une fois l'italien comme langue commune, si si avant l'anglais.
Barbecue sur una plage près d'un mouillage, participants:
.nous, moitié français et moitié italiens, on va dire "modernes"
.un équipage belge, un fils d'immigrés italiens travailleurs des mines
.un équipage argentin, en gros un argentin sur deux est d'origine italienne
.des australiens (à Perth et Fremantle les noms de rues sont souvent aussi en italien et grec, on m'a dit (?)))
.un équipage suisse
.des brésiliens, Curitiba, ou Belo Horizonte énorme usine Fiat, etc italien deuxième langue
.des sudafricains, à ma grande surprise il y a une très grosse communauté italienne de première génération.
Très rigolo, une langue loin d'être un phare de rayonnement de civilisation mais plutôt réflet de migrations créées par le besoin :)

20 mai 202020 mai 2020

👍👍👍 ça fait plaisir !

21 mai 2020

bonjour
parce qu'un américain ou un anglais qui fait son bateau n'est pas emm...é comme nous par une administration technocratique qui n'est souvent là que pour faire des lois , des textes ne servant qu'à
justifier son existence.
j'ai dessiné et construit mon bateau et jamais je ne donnerais les plans car si une autre personne le construit et fait naufrage ..................... et pourtant je n"ai rien à cacher , rien de secret , le truc basique qui marche.
C'est dommage mais c'est la France et son cortège d'immobilisme , d'inutiles bref d'emmerd..rs.
ils en vivent c'est humain , ils ne vont pas cracher dans leur soupe.
en anglettere , aux usa on peut construire sa voiture et ici ? même pas officiellement le droit de changer ses roues . voir au CT si on est pas copain avec le contrôleur.
c'était mon coup de g... du soir . désolé
JF

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Arc-en-ciel Viveiro

Après la pluie...

  • 4.5 (18)

Arc-en-ciel Viveiro

mars 2021