Pourquoi doit-on s'emm...er avec un moteur

Sur ce forum, nous sommes une majorité de voileux.
Nous devons être d'autant plus masochistes car, sur base d'un petit échantillon du jour, on constate que la majeure partie de nos soucis vient du moteur.

Au cours des dernières 24 h, c'est environ 14 fils qui se rapportent à ces machins pétaradants .
Qu'est-ce qu'on serait tranquilles sans ces paquets de ferrailles graisseux !

L'équipage
26 sept. 2017
26 sept. 201716 juin 2020

Je suis bien d'accord avec toi. Et, en plus, on serait bien plus musclés. :mdr: :lavache:

26 sept. 201726 sept. 2017

On est pas tous logés à la même enseigne. Sur corps-mort, au moment de la manœuvre, je mets le moteur en route juste par sécurité et pour le faire tourner un peu.
Ensuite, c est une philosophie. Lors de la dernière sortie, 5 nds dans les risées, on a fait nos 25 nautiques a 3 nds de moyenne , sous voiles, dans le calme.

m.youtube.com[...]/watch

26 sept. 2017

ah oui alors !! comment peut-on avoir un bateau à moteur !!!

26 sept. 2017

arrêtez le cinéma, c'est un ancien voileux qui vous le dit: depuis ma descente de la Corogne, je n'ai quasiment pas vu un voilier qui ne s'appuyait pas au moteur quand la GV ne restait pas ferlée dans le lazy bag!!!!

27 sept. 2017

non je n'ai pas abandonné la voile mais en "grande" croisière et voyage et vie à bord "au long cours", je pratique maintenant différemment.

26 sept. 2017

Je te dis ma,façon de naviguer, c est tout. Ss doute pas la même que la tienne puisque tu as abandonné la voile....

28 sept. 2017

Qu'importe ce que font les autres!

Ce n'est pas parce que certains ou beaucoup font ainsi que c'est La façon de faire!

26 sept. 201716 juin 2020

C'est vrai. Un voilier, c'est infiniment plus simple :lavache:

26 sept. 2017

pour faire de la voile , faut un bon moteur

28 sept. 2017

Absolument!
Simplicité et économie de moyens sont les Maîtres-mots

26 sept. 2017

C'est vrai! Faut un moteur!Moi je suis admiratif! Comment faisaient nos anciens! J'ai eu le plus grand mal a rentrer à Mopelia au moteur, alors que d'autres des années avant y sont entré sous voile ...voir Le Toumelin par exemple!Je suis de l'avis de Catana 40 : pour faire de la voile , faut un bon moteur ! Hélas.

28 sept. 2017

Tssst, tssst... Y en a d'autres qui sont rentrés à la voile dans la passe de Mopélia, bien après Le Toumelin, je te jure que c'est vrai, j'en connais, mais y a pas de quoi être admiratif pour autant, les conditions du jour s'y prêtaient, tout simplement... :heu: ;-)

Moi je prefererai ramer , mais la il faut vraiment un petit bateau,peut etre bientot avec le developement des moteurs electriques ?

26 sept. 2017

le toumelin rentrait le Kurun 13 m, près de 9 tonnes la godille.... et ce n'était pas le seul. les 4 vents étaient plus léger....
et rentrer le dimanche soir à la godille à l'étale en travaillant le lendemain....
et je ne parle entre les pontons, ce n'est pas fait pour manoeuvrer sans moteur et de moins en moins sans propulseur d'étrave.

26 sept. 2017

Bonsoir,
j' ai acheté mon bateau au Havre avec le moteur bloqué.Ramené à la voile(et godille) dans le Finistère sud, çà m' a rappelé les bons souvenir de quand j' encadrais des stages de voile sur des bateaux non motorisés.
Gorlann

26 sept. 2017

Je ne pense pas qu'un voilier sans moteur soit vraiment réaliste de nos jours, ça sert quand même. Surtout à partir d'une certaine taille de bateaux et notamment pour les manoeuvres un peu rock'n roll!
En revanche (mais on en parle moins) pour les annexes, perso je n'irai pas m'emmerder avec ce genre d'engin à bord: manutentions, poids, fumées, odeurs, coût et entretien supplémentaire, risque de vol, nuisances pour le calme des mouillages, suppression d'un peu d'exercice physique...beaucoup trop de désagréments à mes yeux.Vives les pagaies !

26 sept. 2017

Bonsoir, de nos jours, quand on a pas de moteur, il y a quand-même des solutions sur nos voiliers: on évite les parkings à bateaux(marinas) ou alors on se met en bout de ponton.
Si il y a du vent, on a des voiles et si pas de vent, un voilier jusqu'à 10m peut se godiller, et si il y a un vilain courant qui nous pousse vers des dangers, on a des mouillages qui servent à çà.
C'est sûr que c' est infiniment plus facile avec un moteur, mais on peut toujours faire sans.
Mouiller ou prendre un corp-mort sans moteur devrait à mon sens être à la portée de n'importe quel plaisancier.
Gorlann

Je te benis capt'ain eric! je me sens moins seul pour les annexes ;-)

26 sept. 2017

Un moteur, ca peut aussi permettre d'éviter de se faire drosser à la cote... d'etre manoeuvrant quand ca devient indispensable... C'est la sécurité....

28 sept. 2017

Y'a ptêt moyen de mouiller AVANT d'être drosser à la côte, ou alors c'est grave!!!!
Gorlann

28 sept. 201728 sept. 2017

Bonsoir oceanix, je v ais t'expliquer :
Si t' as plus de moteur(panne par ex) et que tu te retrouve au vent de cailloux: t' es sur un voilier donc t' as des voiles(si tu ne sais pas t'en servir c' est un problème) donc t'es pas dans la merde.
Si pas de vent et courant qui te porte sur les cailloux: ou t' es pas trop con et tu mouilles AVANT de te retrouver dans les rouleaux, ou alors t'es riche et tu appelles les secours, assurance etc...
Choisis ton camp camarade, mais il y a toujours des solutions.
Maintenant, je sais que de nos jours, l' assistance est devenue la "norme", que ce soit en mer, sur la route ou en montagne.
Personnellement, je ne dis pas que je ne ferais jamais appel à une assistance, mais j'essaie en permanence de me démerder par moi-même et j' assume.
Un moteur, je trouve çà très bien à condition de savoir s' en passer!
Gorlann

29 sept. 2017

Ptimousse, de nos jours, la plupart des plaisanciers préfèrent avoir un bon moteur qu' un bon jeu de voiles!
C' est devenu la norme, pourquoi pas!
Mais tu ne m' empêcheras JAMAIS de préférer mettre mes économies dans mon jeu de voiles plutôt que dans mon moteur(Qui a 44 ans et ne fait QUE 11 cvx).
Etant moi-même mécanicien, je peux te garantir qu' un bon jeu de voiles est plus fiable qu'un bon moteur(infiniment moins de risque de panne).
Gorlann

28 sept. 2017

vaut mieux mettre le moteur et se casser plutôt que d' attendre sur ancre au milieu des rouleaux

28 sept. 2017

Quand on mouille à marée haute dans une zone où il n'y a pas de rouleaux, ça peut déferler à marée basse. Un matelot bien connu de ce site s'est fait retourner avec son bateau dans ces conditions.

28 sept. 2017

@goriann: si tu es au vent de cailloux et que tu tires des bords carrés, tu finis dans les cailloux. Avec un moteur, tu as moins de chance...
Crois tu que tous ceux qui se font drosser à la cote sont des incompétents? Ca arrive aux meilleurs...
En géneral, un accident se produit par un concours de circonstances malheureuses et avoir un moteur est une sécurité supplémentaire qui permet de se donner une certaine marge de maneouvre avant que la situation ne devienne catastrophique....

26 sept. 2017

Et la tendance des nouveaux voiliers qui sortent est bien de faire la part belle au moteur.

26 sept. 2017

Bonjour
Depuis que j'ai été contaminé par le virus de la voile et du vent, je me fais un point d'honneur à couper le moteur le plus tôt possible et à le rallumer le plus tard possible. Ceci dit, je ne me vois pas pouvoir m'en passer pour 2 raisons très simples: 1) je ne me sens pas capable de culer mon bateau à la voile ( en med je n'ai jamais vu godiller) 2) de toutes façons c'est interdit dans le port (dixit la capitainerie).
@ Pierre2: Bonjour Pierre. Le développement des moteurs électriques serait une réponse écologique incontournable mais n'irait pas dans le sens "philosophique" de la question d'origine du post.
JPh

26 sept. 2017

Bonsoir,
C'est bien le paradoxe en voilier: le moteur ne tourne pas assez d'ou les pannes...

26 sept. 2017

Et aussi trop souvent par absence d'entretien et hivernage négligé!

26 sept. 2017

Dans la série "Pourquoi doit-on s'emm...er avec ...", j'ajouterais un WC.
Quoi d'autre ?

26 sept. 2017

un capteur d'angle de vent apparent
un anémomètre
ces deux appareils tombés en panne que je n'ai pas remplacé et qui ne me manquent pas...
et le loch toujours bloqué 8 jours après le carénage

26 sept. 2017

J ai pas même pas de girouette. Des penons, dont ceux des voiles , et basta

26 sept. 2017

Souvenir d'une école de voile avec voiliers sans moteur : une soirée sans vent, à godiller pendant des heures au large de l'Odet pour arriver exténués vers minuit. Non merci, plus jamais!!! Vive le retour au port au moteur pour ne pas rater l'heure de l'apéro... :alavotre:

26 sept. 2017

Le prendre à bord, tout simplement

26 sept. 2017

Une bonne coque ,un bon mat, des bonnes voiles.(multiples ) ,un bon moteur .Et roule . Quand il y a du vent du vent les voiles,et si ça pinaille du moteur. Cela ne me gêne pas, tant qu'on fait route. Passé quelques temps sans moteur en vivant a bord, tout à poste .On en revient toujours au programme, des baladeurs et voyageurs, mais un bon moteur sur un voilier peut te sauver la mise,et te faire gagner du temps(du point A au point B) .Pour ce qui est de tout savoir faire a la voile cela reste la base .

26 sept. 2017

Bien, à ceux qui veulent se separer d'un petit moteur: ma poubelle est grande ouverte.
Ceci dit, le temps passé à entretenir, réparer, voire bichonner un moteur, peut se trouver récupéré lors de manoeuvres"rock & roll" je ne me vois pas sortir d'un mouillage encombré juste à la voile. Il me faut remonter l'ancre, progressivement, de façon à être sur la bonne panne lorsqu'elle va décrocher; et là le bateau commence à prendre de la vitesse, en travers. S'il n'y a rien derrière, parfait, on gère. Par contre le mouillage peinard en queue de mouillage se transforme en cauchemard si un où plusieurs bateaux ont l'excellente idée de mouiller derrière moi. Où encore, lorsque l'on est en train de mouiller dans un abri lors du dernier coup de vent, et qu'un plaisancier(que vous prévenez fort poliment d'ailleurs) vient se positionner pile poil à l'endroit où vous alliez poser la pioche. Naturellement tout ceci avec des patés tout autour et un bateau qui a besoin d'erre et de beaucoup de place pour virer. Alors évidemment, on peut porter une ancre à l'arrière, et si le vent est dans le bon sens partir vent arr!ère( j'ai laissé une CQR et 40m de chaine à récife dans ces conditions, moteur en panne, après avoir coupé le bout).
Mais soyons réalistes, les bateaux d'aujourd'hui ne sont pas taillés (pour leur majorité) pour arriver et partir à la voile. J'imagine arriver dans un mouillage sous voile, bout au vent, monter sur le bimini pour pousser la bôme face au vent, et me retrouver suspendu à 3m au dessus de l'eau. Et si je dois repartir, loi de Murphy, l'ancre ne croche pas, bon, je sais que mon assureur va augmenter la prime pour me dissuader de rester chez lui, etc.
Alors si vous avez, ici en Martinique un moteur qui vous encombre(il me faut un hors bord, je suis difficile, je sais) disons 20 cv.... :non:

27 sept. 2017

Nous hissons regulierement la gv au mouillage et relevons l ancre apres...nous privilegions toujours la voile sur le moteur...sauf qu en Med c est petole ou baston....dans la petole sans moteur inutile de sortir dans la baston le moteur equilibre le voilier....en theorie nous adorerions nous en passer mais la voile c est tout sauf de la theorie

27 sept. 2017

Je n'ai jamais pensé à utiliser le moteur dans la baston et je ne vois pas comment.
Peux tu développer un peu dans quelles conditions le faire ?

27 sept. 2017

Difficile de s'en passer si on veut naviguer le week-end quand on doit rentrer avant le départ du dernier train ! Personne n'a été surpris par une pétole non annoncée ?

27 sept. 2017

Je n'ai pas écrit qu'on pourrait s'en passer.
Perso, vu que dans mon coin on a toujours un pont ou une écluse devant lequel il faut attendre puis manœuvrer, j'en suis à 95 h de moteur /an pour une moyenne de 850 miles.
Mais ce que je voulais exprimer, c'est que proportionnellement, on est bien plus emmerdé par le moteur que par tout les autres équipements réunis d'un voilier.

27 sept. 2017

Entièrement d'accord avec toi Brufan !
Et comme je le suggérais un peu plus haut, si on veut naviguer tranquille pendant la saison, il ne faut pas être avare sur les heures de maintenance préventive (et souvent aussi curative), c'est le prix à payer.
Depuis 35 ans que je navigue, j'ai toujours consacré mes heures de "mécanique" durant l'hiver, ce qui me dispense souvent de mettre les mains dans le cambouis pendant la saison...Je préfère faire ainsi.

27 sept. 2017

Margotte...regarde l ouvrage navigation dans le gros temps la technique est clairement expliquee...

27 sept. 2017

Désolé, je ne l'ai pas :oups:

30 sept. 2017

Un must comme on dit, pour à peine le prix du plein d'un hors-bord........

27 sept. 2017

Une bonne habitude c'est de faire les départs et arrivées de mouillage à la voile,si c'est faisable évidemment , mais avec le moteur allumé au ralenti, comme ça si on se loupe on peut rectifier
Culer le bateau avec la Gv, il vaut mieux pas trop de vent
Ou on peut utiliser un palan de retenue de bôme qui maintient la Gv à l'envers avec la barre dans l'axe bloquée, ça peut se faire en solo mais plan d'eau dégagé et il faut être très rapide pour mouiller, c'est un peu chaud si une rafale coquine arrive
Si le bout du palan arrive sur la baille à mouillage, un coup sec et ça enlève la poussée
Je faisais ça sur un Dufour 4800 qui était une vraie mobylette, mais sur le nouveau canote avec une gv presque du double je ne crois pas que çà soit possible au delà d'une certaine force minuscule de vent...
Il faut s'entraîner à la voile avec la sécurité du moteur derrière si risque, le jour où il ne démarre pas ça sert forcément.
Idem pour les prises de bouée
C'est joli à voir et puis si on se loupe tout le monde rigole !
De quoi se faire inviter à l'apero par les voisins si on ne leur a pas rentré dedans !

27 sept. 2017

Bonjour, pour moi, le moteur est comme l'électronique, il rend évidement la navigation bien plus facile mais son éventuelle absence ne m'empêchera pas de naviguer.
J' ai pendant des décennies utilisé le moteur au moins 50% du temps pour recharger les batteries (et çà me gonflait!). J' ai désormais un panneau solaire, un hydrogénérateur et une éolienne, ce qui fait que mon moteur ne me sert quasi que pour rentrer-sortir de la rivière où se situe mon port d' attache.
Gorlann

27 sept. 2017

A la limite je me demande a quoi bon des voiles, en naviguant et observant beaucoup d'autres !

27 sept. 201716 juin 2020

été 76 sans moteur
Morlaix Calvi par Lisbonne Tanger palma Ciudadella

on voit bien le yamaha 4 chevaux qui nous poussait à 7 noeuds sauf que la veille du départ la chaise est tombée dans le l'ecluse de morlaix, on l'avait attaché chez pas comment derriere parce qu'on avait pas de place à l’intérieur
on l'a mis sur l'annexe pour jouer au mouillage de temsp en temps

27 sept. 201727 sept. 2017

J’ai appris à naviguer sans moteur, et j’ai eu quatre bateaux sans moteur (maxi 8 mètres je précise), je pense donc savoir un petit peu ce que signifie la nav sans moteur, et en fait ce qui m’a le plus gêné, ce n’est pas tant les manœuvres de port (quoique quelquefois, bonjour le stress quant il y peu de place et du vent dans un port inconnu), mais plus d’être scotcher au large avec peu de vent. Et le pire de tout, c’était après une belle nav rapide , de rester scotché à quelques milles de l’escale sans vent et avec du clapot, alors là ça me faisait carrément ch..r , et je rêvais alors d’un moteur ! Situation vécu plusieurs fois avec des arrivées en milieu de nuit, alors qu’en fin d’après midi, à proximité de l’escale, on rêve d’un bon repas à bord d’un bateau qui ne bouge plus suivi d’un bonne nuit réparatrice, grrr !..
Et je confesse qu’aujourd’hui, quand je suis en dessous de 3.5 nœuds, c’est la risée moteur, et sans complexe aucun. A contrario j’éprouve toujours un une espèce de plaisir trouble à prendre un mouillage à la voile, je trouve ça jouissif, et là je rejoins Gorlann (une fois n’est pas coutume…)quand il écrit que tout le monde devrait savoir effectuer ce genre de manœuvre, et perso je pense que tous les débutants devraient apprendre à naviguer à la voile pure.
;-)

27 sept. 2017

Rentré en Martinique au chantier naval grand , au font.pour faire demi tour, on a godillé avec le safran, barre franche,et accosté un gros boat en réfection.
Justement pour faire réparer un moteur.
C était l ancien temps.

28 sept. 2017

j ' ai appris et pratiqué la voile à bord de bateaux sans moteur . J ' arrivais à sortir d' entre les pannes du vieux port à la gaffe puis à tirer des bords contre le vent pour sortir du port . Parfois c' était chaud . On revait d' un moteur mais on n ' en n'avait pas les sous . Alors la conclusion est :
- pour les manoeuvres de port : c' est indispensable et indiscutable
- pour la route : si on a rien à foutre qu ' à se balader sans but , alors oui , on ne sert pas du moteur.
Mais si on veut faire de la route , si on veut abattre des milles , c' est indispensable . Peu de voiliers de croisières sont de fins voiliers , on a plutôt des bateaux lourds , peu toilés, lent en descendant le vent et incapable de faire mieux que 3 ou 3,5 noeuds de VMG contre le vent .
Dans ces conditions soit l ' appui du moteur ( comme chez nos amis anglais) soit carrément route contre le vent au moteur avec ou sans GV est indispensable. En bref ,si on veut faire défiler les milles il faut un bon diesel .

30 sept. 2017

Dans tous ces ports où, justement parce que le moteur y est devenu obligatoire par règlement, on fait tenir de plus en plus de bateaux, l'appontage sans moteur devient une loterie de plus en plus risquée. À moins qu'à force de les entasser on en vienne à pouvoir le faire rien qu'en gaffant d'un bastingage à l'autre :mdr:

28 sept. 2017

j'ai le souvenir nostalgique du temps où l'on entrait ou sortait du ponton à la voile en Mousquetaire. Un plaisir

à propos, aux Glénan, ils ont des moteurs

28 sept. 2017

par sécurité j'ai un moteur sur mon voilier mais pour la performance j'ai enlevé l'hélice !!

28 sept. 2017

Tu as eu tort. De nombreuses études démontrent qu'avec une hélice, le moteur d'un bateau s'avère beaucoup plus performant.

28 sept. 2017

Bah moi je sais à quoi ça sert un moteur : pour recharger les batteries afin d'alimenter... L'AIS ! :mdr: :mdr: :mdr:

28 sept. 2017

Le moteur sert à alimenter la batterie quand le vent ne fait plus tourner l'éolienne, ce qui tombe à pic puisque c'est également lui qui le fait avancer, la boucle est bouclée :-p

29 sept. 2017

Je n'échangerais pas mon voilier contre un bateau moteur, mais j'adore mon moteur et la mécanique, je le bichonne, je l'entretien , soigneusement comme tous les éléments de mon bateau (j'y passe beaucoup de temps) et j'adore le mettre en route quand j'en ait besoin. Quand on navigue en manche dans les anglos en particulier et que vous vous retrouvez avec le courant et le vent dans le nez parce que le vent a faibli ou n'est pas dans la direction prévue et que vous n'avez pas pu respecter les horaires pour avoir le courant avec vous, je vous garanti que vous adorez votre moteur.
Aucune honte à le démarrer pour ne pas rater les portes du port ou gagner un peu au près serré.
Mais comme tout le monde je fait "ouf" quand je peu l'éteindre et écouter la mer et le vent.

29 sept. 2017

Hello
Encore un détail en plus que m'a appris un vieux de la vieille... toujours complimenter à voix haute le moteur quand il marche bien, ça lui fait plaisir et ça ne mange pas de pain
On peut aussi le caresser pour qu'il ronronne encore et toujours, mais je n'ai jamais essayé cette technique...

29 sept. 2017

Je considère mon bateau comme un camarade et je lui parle ca paraît con mais bon

30 sept. 2017

Il y en a bien qui parlent à leur Popaul :-p

30 sept. 2017

Moi aussi je lui parle ,des allez mon poulet ,des hé bhé on s'énerve ? des allez minot des 'Qu'est ce tu fais là ? Et le pire c'est qu’après je parle tout seul . Bon une fois arrivé normalement ça s'arrête ;-)

30 sept. 2017

ben, tout le monde parle à son rafiot, non ?

il m'arrive même de lui flatter la croupe en lui disant "c'est bien pépère, on s'en est encore sorti grâce à toi", mais je le fait discrètement, quand les mômes et ma douce me voient pas, histoire de pas passer pour un fou ^^

30 sept. 2017

Oui je crois que beaucoup le font mais faut être pas trop psycho rigide quand même :-/ Comme je suis tout le temps seul j'ai pas honte .Au contraire .

30 sept. 2017

Sur un bateau de loc j'ai perdu l'helice. Ils n'ont pa été capable de m'en mettre une. Donc j'ai continué sans, de Noirmoutier a La Rochelle pendant une semaine. C'etait un Dufour 1800, un vélo ! Nous avons même remonté le chenal d'Ars deux fois. Au Sables d'Olonne on a tendu un bout qu'un autre bateau a gentiement saisi. L'entrée aux Minimes n'a posé aucun problème.

30 sept. 2017

manoeuvre à refaire avec un bateau de 12 tonnes, juste pour voir .

30 sept. 2017

Mardi dernier on devait d'urgence revenir de Sauzon à Arzal because santé chancelante en famille.... Ben sans le moteur on n'aurait pas été là ! Ca ne veut pas dire qu'on aime ça mais c'est bien pratique quand ça veut bien marcher...

30 sept. 2017

bonjour, avec la législation actuel, il est difficile de ne pas avoir un moteur, quand on veut naviguer loin des cotes, c'est tous de suite la foire aux gadgets.
Alors entres les trucs obligatoire qui bouffent du jus,
ceux qui sont "obligatoire" pour le confort...qui bouffent du jus
et le must, l'instalation geek, gestion complete de la centrale ,de liaison transdirectionelle alternative à refroidissement au xénôm, géré par le transducteur satélitaire, relié en wifi à la girouette et au 9 modems sur les 2 pc du bord, 6 tablettes, , FORCEMENT, la consomation élèctrique a fortement évoluer.
Pour recharger les parcs de 3/4..... batteries, le moteur est imperatif...
Bon courage pour revenir en arriere !!!!!!!!!

30 sept. 2017

En Méditerranée sans moteur il reste la godille quand le vent vous fait du boudin, et il en fait chaque jour et de plus en plus. Si vous avez tout le temps, détestez le moteur (ce que je comprends), rappelez-vous tout de même que Moitessier ou les Glénans étaient plutôt présents sur les océans au départ. Si vous vous passez complètement de moteur mieux vaut être très compétent à la voile, y compris en ce qui concerne les réparations à faire d'urgence. Sinon mieux vaut ne pas se contenter de cohabiter avec si vous voulez qu'il vous ennuie le moins possible : faites-le tourner régulièrement, réviser et réparer avant qu'il ne vous lâche ou ne transforme votre carré en cloaque puant le mazout.........

30 sept. 2017

C'est simple, il y a moins de 100 ans, il n'y avait pratiquement pas de moteur dans les canotes.
Il suffit de se balader en Bretagne le long de la mer et là vous découvrirez moultes chapelles qui rappellent le tribu payé à la mer par les pêcheurs qui n'en avaient pas à l'époque.....
Le moteur est certainement l'élément de sécurité le plus important sur un bateau lorsque l'on fait du cotier, mais ça n'empêche pas de penser que l'on peut s'en passer ...à l'occasion :heu: quand on est un Grand grand Marin, ce qui n'est pas mon cas, d'ailleurs, j'en ai deux..... :mdr:
C'est bien tout de même de trouver encore de grands Marins de nos jours ... :cheri: :-p
:acheval: Pascal :alavotre:

30 sept. 2017

Marcel Bardiaux grand marin s'il en est un avait un moteur sur son bateau et n'hésitait pas au besoin a l'utiliser

01 oct. 2017

j'ai tenté de naviguer à l'ancienne dans les années 1980, ben j'ai fait 3 ou 4 fois Palais Sauzon à la godille, même avec le courant favorable c'est pas très reposant.
Une autre fois on a fait Groix Sauzon à la godille en grande partie cause manque de vent, ben on est arrivé à côté (Deuborch' ) de nuit sans pouvoir franchir la pointe cardinale because courant contraire
Une autre fois on est rentré dans la rivière d'Etel à la godille aussi pour cause d'absence de vent, et bien après le pont Leroi c'est presque du suicide, le courant entraîne à la roche.
Finalement un moteur c'est cher, c'est chiant mais c'est utile bien que toujours en panne au mauvais moment.

01 oct. 2017

il ai vrais que nos mazoute sont un peut capricieux j y suis moi aussi confronté avec mon ys
de nos jour ! pour un voilier de taille inferieur a 8m en sachant que plus de 80/100 de c est bateau sorte que pour de petite ballade côtière les moteurs électriques ne serait pas plus adapté ? les batteries augmenterai le leste . plus de fumé moins d entretient et on aurait le silence ce que beaucoup d entre nous recherche avec la voile . dans mon cas ! rentrer et sortir du port fais que j utilise le moteur en moyenne 1 a 2h par sortis même si cette été j était bien contant d avoir mon moteur ! oui une balade de 3j et vraiment pas un dixième de nœud de vent pour près de 20h de moteur bon ok j ai rien dit :acheval:

02 oct. 2017

MOPELIA, pas possible de ne pas mêler mon grain de sel !!!!
pour y avoir passé un mois, l'atoll était déserté cause cyclone l'année précédente, je ne peux que me marrer en entendant parler de voileux qui dénigrent les moteurs, zont pas du aller bien loin!!!!
cette passe est l'une des plus étroite que nous ayons
pratiqué, (un bon jus en +) sans moteur, mission impossible, quand à attendre le vent favorable, ya de quoi se bidonner! le Maramu,(alizé SE) c'est 2 ou3 semaines avec 30n mini non stop!
chapeau bas à ceux qui sont entrés à la voile pure (sans aide extérieure, pécheurs..;)
je précise que durant le mois que nous avons passés, au sud du lagon, en solitaire, chaque jour 1 ou plusieurs voiliers venaient tournicoter à l'entrée de la passe sans oser s'y risquer (et cela avec un moteur)!!!!!!!! et reprenaient leur route vers les Cook ou plus loin!

04 oct. 2017

bonjour,
en septembre j'ai dû faire entre 350 et 400mn ,en gros 20h de moteur
la plupart du temps pour rentrer ou sortir du port ou pour alimenter le guindeau .
généralement je mouille à la voile ,quand je suis pressé je prend l'avion ,donc ça ne me dérange pas d'attendre le vent quand il n'y en a pas .et cette année ,on a eu la première quinzaine force 9 à 10
et après des brises de fond de culotte .
même en annexe je me déplace à la godille si le vent n'est pas trop fort .
mais avec les marinas un moteur est indispensable ne serais-ce que pour tourner sur place entre les pannes ...
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

Après la pluie...

  • 4.5 (27)

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

mars 2021