Port à sec sous-marin

L'équipage
01 avr. 2009
01 avr. 2009

Super,

Je kif totalement,

Sauf que...
- Je n'ose imaginer les charges d'exploitation.
- Le truc est réservé à des bateaux à moteurs.

Pour les charges, de toute façon, dans tous les cas on paie. Pour les voiliers, je penses qu'il sera difficile de faire adhérer suffisamment de motoreux (?). Il n'y à qu'a voir Cannes Marina, réservé à des moteurs (c'est trop c.n de mettre une marina juste derrière un pont de 4 m de tirant- d'air), il y a facilement moyen d'y trouver de la place (en vrai achat, comme en location privée), les ports autours sont pourtant encore remplis pour une bonne part de radeaux à moteur.

Ceci dit, rapporté à la date d'aujourd'hui, c'est drôle ce que cela peut sentir le &ltX))))&gt&lt, mais ne nous y trompons pas, il y a vraiment des études en ce sens.

01 avr. 2009

Pour les voiliers

Il suffira d'avoir un mât télescopique qui s'escamote dans la fameuse épontille creuse.

01 avr. 2009

Avec un mât gonflable.

Facile :
Une structure molle pour assurer le volume nécessaire au mât.
De part et d'autre deux volumes spongieux.
Enfin sur l'arrière un canal pour faire communiquer le haut du mât avec le bas (passage de fils, de fluides etc...)
Pour ériger le mât, il suffit de gonfler les deux volumes spongieux avec un liquide sous pression.
Le mât se dresse, s'allonge et devient fonctionnel.
Pour le rétracter, il suffit de laisser tomber la pression du liquide.
En cas de défaillance du système, il peut être fait recours à des "aides" généralement en forme de losange de couleur bleue (comme Hisse et Ho :-) )

Le système est efficace et largement éprouvé, tant sur le plan de son confort et de sa praticité d'usage, pour les uns, que sur celui de son efficacité, par les autres.

Sur les versions courantes, deux sacs latéraux sont prévus. Sans doute pour le rangement de la survie, pour l'un et du grab bag, pour l'autre.

01 avr. 2009

amusant,

j'avais imaginé un tel projet, mais comme poisson d'avril!

02 avr. 2009

Techniquement intéressant, mais

d'un coût et maintenance rédhibitoires ! Quand je pense aux centaines defriches industrielles qui feraient aussi bien l'affaire pour un coût bien moindre. Bon d'accord, dans ce projet les bateaux sont à l'abri des intempéries... Cela a aussi son coût !

02 avr. 2009

Bien d'accord

On a des friches industrielles, portuaires, militaires, etc... qui n'attendent que des projets de valorisation et de réhabilitation.

Si j'ai attiré l'attention sur ce truc, c'était seulement pour montrer que l'imagination de certains n'a pas de limites dès lors qu'il s'agit de faire du fric. Ce machin, ça peut marcher éventuellement aux émirat, mais en France ?!?...

Ce qui m'étonne, c'est qu'ils croient vraiment à leur idée.

Ce qui m'inquiète, c'est si la dalle du fond du port se fissure ou s'il y a une montée des eaux un peu forte ....

02 avr. 2009

Hello ;-)

ça semble pas mal sur le projet, mais en réel ?
Qui va financer tout çà ??
Combien couterai la place ?
Pour le gars qui veux sortir tous les jours ?

Pour l'hivernage, pourquoi pas, ça libererait des places, mais s'il n'y a qu'[b]un seul [/b]truc du genre en France, ceux qui n'ont pas d'anneau devraient emmener le bateau sur place...

ça existe déjà pour les voitures, pourquoi pas pour les bateaux, mais a quel prix ?!!

:-)

02 avr. 2009

à la cave

les moteurs et en surface les plus beaux: les voiliers!!! :jelaferme:

02 avr. 2009

Oui

et j'imagine qu'avec quelques toutes petites adaptations ce doit être transposable en baie du Mont-St-Michel..... :-D :-D :-D

02 avr. 2009

des jeunes qui ont des idées !

alors qu'ils devraient zonner dans les banlieues pourries !

ils ne savent donc pas que le "chemin de fer" fait tourné le lait des vaches en jus de meme pas boudin , .....................

03 avr. 2009

pas mal comme projet

c'est transposer en dessous ce qui existe déjà au dessus aux USA pour les petits bateaux à moteurs.

Question: un bac creux de 100 mètres de diamètre et 20 ou 25 mètres de Haut, étanche, posé dans un milieu plein d'eau, çà doit flotter!

comment faire pour le maintenir en place?

Y_aura t-il des pompes pour assécher en permanence, ou des dispositifs adéquats pour réduire la poussée vers le haut?

Est-ce réalisable dans les mers à marées?

03 avr. 2009

Et bien,

Bonjour,

Il me semblait plutôt que le plan était de creuser un énorme trou dans la terre pour y loger le cylindre. Pas d'en faire une bouée géante flottante (mais l'idée est belle).

Par contre, oui, besoin de pompes pour assécher sérieusement.

A+

03 avr. 2009

pour ceux que ce problème intéresse

visiter à l'occasion le parking souterrain de Libourne, devant l'Hotel de Ville.

Il est construit dans un sol de galet ou équivalent à proximité de la Dordogne qui à cet endroit subit encore l'influence des marées

Il y a des pompes qui fonctionnent en permanence;

et au 3ème niveau,le plus profond, un certain nombre de tubes de forte section remonte de 1.50 mètres pour permettre à l'eau d'innonder le niveau, si les pompes ne suffisent plus ou en cas de problème, et ceci afin d'éviter que le parking ne s'invite sur la place sous la poussée d'archimède.

03 avr. 2009

Oui

Probablement un radier drainant en sous-face et des pompes pour régler la flotabilté du truc en fonction de la marée. Mais faut pas que ça tombe en panne ...

03 avr. 2009

Si besoin de pompe donc

c'est dans l'eau, même si c'est greusé dans la terre

03 avr. 2009

Si, Si

Pir2 à raison.

Sauf s'il est ancré sur un substrat rocheux, le truc va se comporter comme un immense bateau et subir la poussée d'Archimède produite par l'eau contenue dans le sol. Une force énorme aura tendance à le faire remonter. Le poids et l'adhérence des terre ne suffiront pas à y résister.

La solution : pomper l'eau en sous-face au fur et à mesure qu'elle arrive pour éviter la poussée d'Archimède. Ou plutôt la réguler pour stabiliser le truc.

Naturellement, il faut aussi des pompes à l'intérieur pour pallier les défauts d'étanchéité.

Je crois qu'il y a une forme de radoub construite selon ce principe aux Pays-Bas. Plus près de chez nous, il y a la trémie de la RN13 sous le pont-canal de Carentan. Il y a un dispositif de drainage pour rabattre la nappe phréatique et des pompes pour évacuer l'eau de façon à éviter la pression en sous-face. En cas de panne, il est d'ailleurs prévu de "saborder" la trémie, c'est-à-dire de la laisser se remplir d'eau pour compenser la poussée d'Archimède.

Voili, voilou

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (9)

Les caprices du ciel

mars 2021