Pollution de fin d'année en Iroise?

On va peut être repeindre nos côtes, ça faisait longtemps....

france3-regions.francetvinfo.fr[...]83.html

L'équipage
05 jan. 2017
05 jan. 2017

:-( :-(

05 jan. 2017

10 m3...c'est pas grand chose, en plus du léger, ça va sortir au compte goûtes et nourrir les bactéries dont raffolent les larves de crevettes et de crabes.
En revanche, vu l'endroit (sur la plaine du plateau continental) c'est plutôt une bonne nouvelle ! Ces épaves vont constituer des oasis de vie et tout un écosystème sur cette plaine vaseuse et déserte. de plus, ces points de croche vont empêcher les chaluts de fond dans cette zone, encore un plus pour le repeuplement, des poissons comme des crustacés.
Ceux qui, comme moi, on pu pêcher des lieus jaunes, des bars ou des juliennes monstrueux sur les épaves du large du Finistère, comprendront ce que je veux dire...

05 jan. 201705 jan. 2017

J'ai entendu 100 m3 à la radio...

[Edit] : c'est confirmé : meretmarine.com[...]alisees

05 jan. 2017

C'est vrai que les épaves feront récif artificiel et que la pollution par le fuel pourrait être faible, voir inexistante. Le problème serait plutôt que le naufrage ici n'était pas volontaire (pléonasme volontaire...) , quoi que...? Ca a peut être été économique pour Maersk...

05 jan. 2017

Selon le Télégramme (extraits):

Sur
demande de la préfecture maritime
de l’Atlantique, la compagnie
Maersk a affrété le navire de soutien
polyvalent Jif Surveyor pour les localiser.
Chose faite, à respectivement
700 m et 7,4 km de la position estimée
au moment du naufrage.
« Un risque
pour l’environnement »
La préfecture maritime indique
qu’une étude approfondie de la liste
des produits dangereux présents
dans les soutes des deux coques « a
mis en évidence la présence de produits
polluants (une centaine de m³
de résidus d’hydrocarbures en
moyenne par coque) pouvant présenter
à terme un risque pour l’environnement
».
Elle a mis en demeure la compagnie
Maersk de procéder, avant le
1er février, à une investigation approfondie
des deux épaves « afin de
déterminer précisément la nature
des dommages subis et leur état ».
La compagnie devra remettre un rapport
et présenter, le cas échéant, les
actions pour écarter tout danger
potentiel pour l’environnement.

07 jan. 2017

Je ne suis absolument pas connaisseurs des procédures.
Mais je suis étonné de lire que c'est la compagnie qui va effectuer l'investigation puis faire en gros l'état des lieux avec un rapport.
J'aurais trouvé plus logique que ce soit effectué par des gens n'appartenant pas à cette compagnie, "indépendants" ;puis facture des opérations envoyée à la compagnie.

07 jan. 2017

ce n'est pas les gens de la compagnie qui vont plongé ou inspecté les épaves avec des sous marin mais une entreprise specialisée dans ce genre de travail .mais c'est a l'armateur de passer commande et de payer biensur

07 jan. 2017

Ne vous inquierez pas!
Aux dernieres nouvelles Ségolène s en occupe...

Tu penses qu'elle va inventer une vignette a coller sur l'épave pour avertir les poissons de la norme de pollution supportée?

08 jan. 2017

Oui ca parait une bonne idee, a soumettre a mon pote Gilles Boeuf!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (92)

Les enfants de la mer

novembre 2021