Phares et balises. L’utilité du balisage en mer remise à plat.

Ouest-France du 03/11/2014 :

"Les Phares et balises veulent réduire le nombre de bouées à leur charge et diminuer les effectifs. La CGT s’en inquiète.
La note sur les plans triennaux de signalisation maritime de Régine Bréhier, directrice des Affaires maritimes, est tombée le 1 août. Elle s’inscrit « dans une logique d’optimisation des moyens adaptée aux cadres budgétaires et aux scénarios d’évolution des effectifs. » En clair, il faut faire des économies à tous les étages.
Requalifier l’utilité des bouées, à commencer par le système de balisage. La note demande de requalifier l’utilité de chaque bouée : celles indispensables à la sécurité maritime, celles rebaptisées « aides à la navigation de complément nécessaire aux besoins connexes du littoral » et enfin celles de « confort ».

Dans quel but ? « Les premières resteraient à la charge de l’État, les secondes seraient confiées aux ports ou communes pour qu’elles assurent le financement de leur entretien, et les troisièmes seraient supprimées », résume la CGT. Parallèlement, la Direction des Affaires maritimes demande de plancher sur deux hypothèses de réduction des effectifs allant de 2 à 3 % par an et sur cinq ans. Le plan doit être bouclé pour la mi-janvier.

Ces projets inquiètent l’union fédérale CGT de la Dirm Namo (Direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche) qui a décidé de s’associer au mouvement de grève des transports aujourd’hui. « La réforme de 2010, en rapprochant les directions de Bretagne et des Pays de la Loire, a déjà élargi notre champ d’intervention des Sables d’Olonnes à Saint-Malo. Or, en trente ans, notre effectif ouvriers des parcs et ateliers a été réduit de 36 à 18 », souligne Claude Huis, délégué syndical à Saint-Nazaire."

www.entreprises.ouest-france.fr[...]-168113

Ça ne laisse rien présager de bon, surtout pour celles qui seront dans la catégorie "aides à la navigation de complément", car les communes et ports n'auront pas d'autres choix que d'augmenter les tarifs pour en assurer le financement. :-(
Quant à celles de "confort"... :lavache: je ne savais même pas qu'il en existait...
:litjournal:

L'équipage
06 nov. 2014
06 nov. 2014

ça continue ...
et ils nous mettront des bouées virtuelles AIS :oups:

08 nov. 2014

C'est déja fait pour la bouée CH1 au large de Cherbourg depuis fin 2012 :
www.google.fr[...]/url

09 nov. 201409 nov. 2014

Oui mais CH1 est (était) une marque "d'eaux saines", soit une bouée d'atterrage qui sert de point de départ à la procédure d'entrée dans le port pour tous les cargos, RoRo, et autres militaires de fort tonnage ...
On ne peux pas vraiment parler d'une balise servant a parer un danger, nécessaire pour une nav "manuelle".
Que ce type de balise devienne virtuelle, c'est plutôt une bonne chose. Les autres latérales, cardinales, dangers isolés, marques spéciales et autres amers terrestres, voir les grands phares, ce n'est plus vraiment pareil...

06 nov. 201406 nov. 2014

Privatisons les bouées, il suffira via son smartphone et en payant de l'initialiser en virtuel bien sur, faudrait pas non plus exagéré et prendre les plaisanciers pour des marins..ou l'inverse
bil on a eu la même idée

06 nov. 2014

Les mêmes impôts, voir plus, mais un service moindre. Cherchez l'erreur.

CLK, ne mélange pas tout, avec les gps et les aides à la nav hyper sophistiqués et les économies à faire, par exemple le phare de l'entrée de la Gironde à la Coubre, la berge mange le sol, il va s'écrouler, il sera remplacer par un tout petit feu.

06 nov. 2014

Bien sur que les moyens de naviguer ont progressé depuis le XVIIème siècle et que l'existence des feux et amers classiques est à reconsidérer à la baisse; mais alors baissons les impôts à due proportion...

07 nov. 2014

Le secteur privé pourrait très bien s'occuper des bouées !
Ainsi que d'autre domaines de travaux maritimes.
Quand je vois le bâtiment des phares et balises à La Rochelle je me demande ce qui font de leurs journées dedans, le bouées ca ne doit pas tomber en panne tous les jours.
Mais en France c'est vrai, c'est toujours les autres qui doivent faire des économies.

07 nov. 2014

Excellente idée ! vite, un appel d'offre européen qui sera gagné par une entreprise roumaine (dont les capitaux proviennent du recyclage d'argent sale par la mafia russe). Equipage de droit local à 400 € par mois. Nous, il nous restera à payer les milliers de chômeurs et à pleurer sur les destructions d'emploi. Si tu as de la chance, tu seras invité à une partouze par le pdg sur son yacht à Monaco...

En tout cas c'est Galfione qui aurait été content!!
ET St Lys radio ça vous manque ? Et le morse ?

16 nov. 2014
07 nov. 2014

Je ne comprends pas pourquoi on n'utilise pas la solution habituelle: yaka faire une nouvelle taxe....

07 nov. 2014

y'a pas 36 solutions:
- soit on veut garder la même qualité et densité de signalisation, et il en faut pour payer, que ce soit l'état ou les collectivités ou le privé (à la fin nos impôts)
- soit on diminue la qualité du service public pour faire des économies (solution proposée pour pas dire imposée par l'ocde depuis plus de 20 ans dans tous les domaines !...)

07 nov. 2014

j'ai la vague impression que les economies faite par les service public vont nous couté tres cher ...fini l'état providence ...

si l'on passe aux bouées AIS il va falloir s'équipé si l'on veut naviguer en securité , combien ça coute ? entre l'équipement électrique , un ecran, un AIS.... à la louche 1000€ ...

il y a un autre fils sur la SNSM si les departements ne subventionnent plus il va bien falloir trouver de l'argent ailleurs ou faire appel au privé pour un simple remorquage ,boujour la facture ...

07 nov. 2014

doit on le dire (et le redire!!).....
les états"industriels-occidentaux_modernes"(en gros europe+Usa+australie+NZ+....qqes autres) sont en difficultés "financières" non pas à cause d'excès de leurs dépenses publiques,mais par suite d'un effondrement de leurs recettes.
ainsi,pour la France,la part des dépenses publiques par rapport au PIB n'a pas augmenté.....
le tout récent scandale(révélé hier) des arrangements(légaux!!)entre le Luxembourg et un bon paquet de multinationales...prive la France de quelques 17 à 20 milliards de recettes!
bref...au nom d'une doctrine économique( qui fait la preuve de son échec)mais que( pour encore combien de temps?)les "gouvernants" ne veulent pas abandonner....nous stagnons?nous reculons,(absolument ou relativement)....
le service phare et balises,les retraites,les services publics,les remboursements sécu....ect...
les responsables pourront installer des bouéés virtuelles....mais jamais du travail et des revenus virtuels! pour une vie réélle!

12 nov. 2014

Exact en partie.
L'évasion et la fraude fiscale forment à elles deux le plus grand hold-up de tous les temps qui porte la responsabilité de l’éclatement de la dette publique en occident.
On parle de 2 000 milliards de $ dans le monde.
C'est sans doute une vision basse.
Après des décennies d’aveuglement, les états prennent enfin la mesure du danger.
Les choses sont en train de changer. On passe peu à peu de l’ombre à la lumière.
Les pénalités que les US infligent aux banques qui ne veulent pas coopérer (dénonciation des évadés fiscaux) deviennent redoutables.
Mais plus encore, les menaces de leur interdire l'accès aux marchés en $ en cas de refus d'obtempérer ne manquera pas de les persuader d'obtempérer.
L'Europe multi-têtes est forcément un peu plus lente à réagir mais ça commence.
Actuellement, il suffit de suivre l'affaire UBS en France pour comprendre que les choses changent peu à peu.

07 nov. 2014

Si je comprends bien c'est bientôt:
GPS OBLIGATOIRE même en côtier? :lavache:

07 nov. 2014

Souvent, ce n'est que lorsqu'on est confronté à des contraintes financières que l'on commence à réfléchir...
"Requalifier l'utilité de chaque bouée" me semble être plutôt vertueux. Et cela semble avoir déjà été réalisé dans le passé. C'est ainsi, par exemple, que les bouées La Souris et le Rat ont été supprimées en Baie de Quiberon il y a une dizaine d'années. Elles signalaient des hauts fonds ne pouvant concerner que des navires de haute mer à grand tirant d'eau, totalement absents de cette zone de navigation.
On pourrait très bien imaginer que les plaisanciers, principaux bénéficiaires du balisage côtier, les pêcheurs et la Marchande soient associés à une telle évaluation et aux décisions de modifications éventuelles. Nous connaissons tous des bouées dont la justification est pour le moins discutable !
Envisager que le balisage d'un port départemental puisse relever du budget du département ne me semblerait pas incongru...

07 nov. 2014

c'est vrai mais passé au service departemental veut dire dans les faits faire appel aux privés et là on va voir la note !..exemple

jusqu'a il y a quelques années les fosses scepique étaient du resort du departement (DASS) le service pour de raison d'économie a été supprimé , il a été retrocédé aux communes ou agglo ... donc maintenant c'est le privé qui s'en occupe ... ce privé est passé chez moi: 20nm de controle cout 258€ payable en 4 ans ..ça fait cher de l'heure ....et dans 4 ans on recommence ...

07 nov. 2014

Sortons du monde des bisounours. Ce qui est en cause, c'est le transfert des bouées aux régions/départements (s'ils existent toujours). Comme elles n'ont pas les moyens matériels de les entretenir, elles devront payer les Phares et Balises pour le faire: transfert de charges de l'état vers les collectivités locales, sans compensation of course (sauf nos impôts locaux). Nous n'y gagnerons rien, au contraire...

07 nov. 2014

Bonjour, pourquoi ne pas supprimer les panneaux sur les routes. Voilà une belle économie. En mer on fait comme pour les cyclones, tu achètes la bouée et elle porte ton prénom. :jelaferme: :jelaferme:
Jacques

07 nov. 2014

Des panneaux sur les routes, y en a à supprimer... j'en connais un sur une petite départementale, en plein champs, qui signale "zone non éclairée" à l'entrée d'une zone équipée de lampadaires... jamais allumés pour cause d'économies, certainement...

10 nov. 2014

Ben, les anglais nous ont devancé, depuis longtemps, dans ce domaine.

Dans le Solent, de nombreuse bouées portent le nom de l'hôtel ou de la structure commerciale qui les finance.

A quand le sponsoring des bouées!!!
Le problème de la départementalisation, tu risques d'avoir des bouées en surnombre (pour info 250 000 emplois en plus/info Canard Enchainé).
Le système marche très bien pour l'instant, après on finira comme le reste du monde avec des: feu en panne, bouées non localisés, allumage aléatoire, etc.. il suffit de lire n'importe quel IN d'un pays tiers.

07 nov. 201407 nov. 2014

Je vous aime ! :mdr:

Quand une entreprise maritime (SNCM) se retrouve sur le flan, vous exultez, vous hurlez à la mort en accusant, sans aucune mesure, les syndicats (dont un en particulier !) d'être à l'origine de la cata mais quand le même syndicat s'agite sur une disparition possible de bouées alors vous emboîtez le pas soudainement en prenant pour argent comptant l'ensemble de ses dénonciations.
Vous vous engouffrez dans le bazar avec une fébrilité qui ferait pâlir une école maternelle à l'heure de la récré.
Faudrait savoir.

Comme d'habitude, aucune prudence, aucune mesure et vous partez au quart de tour.
Vous seriez même prêts à cotiser.

Vous êtes formidables ! :langue2:

07 nov. 201407 nov. 2014

Je t'ai connu meilleur, Yves...
Depuis quand un syndicat est-il monolithique ?
Sont-ce les mêmes héossiens qui ont tapé sur les responsables "syndicaux" de la SNCM (avec quelques bonnes raisons AMHA, même si l'on peut déplorer un drame social à venir) et ceux qui s'indignent d'une destruction d'un service public ?

07 nov. 2014

Je dois avoir un coup de mou.
Je n'en sais rien, je n'ai pas pointé ....

La première réaction en lisant ce papier de la CGT Dim Namo c'est de constater qu'elle sort brusquement du bois.
Reste à savoir pourquoi.
En dehors de ce papier relayé par Ouest-France, je ne vois rien d'autre de très sérieux ni sur le net, ni dans la presse papier consacrée au maritime.
Pourquoi cette agitation soudaine ?
Quel est l'enjeu pour la direction interrégionale de cette fédération ?

Ce sont, à mon avis, les premières questions à se poser avant de crier au loup même si on sait très bien que dans ce domaine comme dans d'autres l'heure est aux économies.

On connaît les stratégies habituelles de la CGT en matière de communication.

On connaît aussi son pouvoir d'amplification.

Au-delà de ses alertes motivées par des questions que se posent les Aff Mar, qu'est-ce-qui se cache derrière ce papier ?
Ces interrogations de l'administration datent d'août.
Pourquoi cette réaction maintenant ?

07 nov. 2014

Et je rappelle que déjà, en 2012, le problème des balises virtuelles avaient été soulevé par la CGT et la CFDT qui n'en voulaient pas.
Que je sache, les bouées nordet et suroît qui marquent le DST d'Ouessant sont toujours là.

07 nov. 201407 nov. 2014

Enfin, et bien que ce ne soit pas le fil dédié, mon opinion est que ce ne sont pas les syndicats qui sont responsables de la situation de la SNCM mais bien les pouvoirs publics nationaux et locaux qui, depuis plus de 20 ans, ont toujours regardé leurs pompes dès que "SNCM" était prononcé.
Ce n'était pourtant pas faute d'alertes redontantes, insistantes, lancées de manière souvent tapageuses (j'en conviens) par les syndicats.

Tu vois 'on' cartonne au 'start-pilote'...

07 nov. 2014

Ben voilà @travailleur-des-mers / Yves! plutôt que de donner 10€ à M. Bourgnon... :jelaferme:

07 nov. 2014

remplacer les bouées par des piquets avec des clignotants à led's alimentés par panneaux solaires et tout ça recouvert de pub ,ça ferait rentrer des roros

et supprimer ces cordons de flotteurs divers qui barrent les entrées des abris naturels ,
et surtout finir de taxer et d'emm... les marins comme il y a 50 ANS ou l'avitaillement était free tax .
et j'en passe .
on va revenir à la gonio et au arcs capables sortez vos compas de relèvements de leur boite poussiéreuse
alain

07 nov. 2014

Ceintures et bretelles ........
On ne peut vouloir tout garder.
L'innovation du GPS entraînera la disparition des Phares et Balises, c'est absolument évident; regardez ce qui s'est passé pour les avions ? Les aides à la navigation au sol ont disparues !
Et pourtant j'adore les phares, j'ai souvent, lors de mes nav' fait des détours pour admirer les phares en mer.
Souvenir, en 2008, j'avais lancé un fil sur ce sujet que j'avais transformé en article sur mon blog HeO.

farfa_ii.heoblog.com[...]dex.php

Mais franchement, leurs sorts est scellé.......

07 nov. 2014

faudrait savoir: on investi des milliards dans galliléo et faudrait garder tous les balisages? expliquer moi. Si c'est pas de la schizophrénie.

08 nov. 2014

D'ici que Galileo soit utilisable, il fera très chaud !

Ce programme est une gabegie.

Venez naviguer en Hollande. C'est mieux balisé que les autoroutes, partout, absolument partout.
dans les rivières, il y a un balisage du chenal principal, puis une rangée de pieux ou petits marqueurs pour la ligne des 1m50. Egalement le long des accès maritimes, des "pistes cyclables" sur les côtés pour les yachts...
(je suis sur qu'il y a plus d'abordages avec des bouées qu'entre bateaux dans ce pays.)
:alavotre:

J'aimais bien les gardiens de phare, j'aime croisé une cardinale, quand y aura plus tout cela on fera comme avant et le jour ou le GPS tombe en panne on rigolera bien!!!

On rigolera a peu près autant que le jour où il y a de la brume ou celui où la cardinale s'est décrochée... :litjournal:

08 nov. 2014

@ hua hin et fanchino
Galileo?il se terminera et sera opérationnel bien avant le réchauffement annoncé(si au niveau mondial il n'y a pas une nette inflexion des contenus de la "croissance")
sur ce coup(et ce cout!) l'Europe aurait pu mieux faire!
le dernier avatar étant la défaillance d'un lanceur Russe...
mais surtout
ne croyez pas que Galileo a été lancé essentiellement pour la nav....voir sur le net ses applications.....ect....

Le réchauffement est déjà parti que ce soit dans le 17 (les iles construisent des murets) ou dans le Pacifique(dans les atoll, les indigènes remontent les maisons du bord de mer).

08 nov. 2014

donc plus de phares ni de balisage ,de toute façon la mer monte donc tout serait à refaire ,la population augmente et la terre diminue ,qu'allons nous devenir waterworld c'est pour bientôt ??????
on va tous devenir des corentin avec deux poules et le jardin dans la cale .
alain

08 nov. 2014

chouette alors !! on va pouvoir naviguer les yeux rivés sur les écrans sans avoir à mettre le nez dehors et risquer de se mouiller. :jelaferme:

08 nov. 2014

bonjour; tout le monde s'attriste des problemes de la snsm! combien cotise??pour les phares et balises c'est aussi souvent un patrimoine! dans les pays scandinaves et au canada ils sont entretenu avec amour et s'ils ne sont plus vraiment utile dans certains cas vendu à des particuliers qui les transforment en habitations et leur gardent leur aspect d'origine! en françe une des seules choses qui marche encore à fond est le tourisme! preservons nos paysages marins! armen, les pierres noires , la jument, la vierge ça a quand meme plus de gueule que ces p..... s d'eoliennes qui fleurissent partout en mer mais c'est parait il pour le bien public.....! moi j'aime bien l'entrèe de st malo et toutes ces bouèes ou amers mais sans doute suis je passeiste et plus dans le coup!

08 nov. 2014

Où est-ce que tu as lu qu'on allait enlever les balises ?

wattman, tu crois pas que les phares, pour les bretons pilleurs d'épave ça a été un coup d'arrêt à leur business!!

09 nov. 201409 nov. 2014

Je ne crois pas que "pilleur d'épave" soit une profession répertoriée chez Pôle Emploi. Celle de marin l'est par contre.
C'est sur qu'avec la modernisation des moyens de positionnement actuels mis à notre disposition, le balisage devient un peu obsolète. Mais, car il y a toujours un "mais", la panne est toujours possible, et dans ce cas, que fait on ? Il faudra doubler, voire, tripler les GPS. Et si c'est une panne d'émission ?.........
Moi, je m'en fout, je n'ai plus de bateau (pour le moment)

Qui n'a pas 2 voir 3 GPS?

09 nov. 2014

Le balisage, on le paye avec des impôts.

Quand la carto électronique sera... la carte forcée, le SHOM se gavera sur les mises à jour.

Et les impôts ne diminueront pas pour autant.

09 nov. 2014

Bonsoir,
j'ai juste un GPS portable (qui était dans le bateau quand je l'ai acheté) et je l'allume très rarement.
J'utilise toujours les cartes papier, la règle Cras, le compas de relèvement et le sextant en hauturier.
Je prends vraiment du plaisir à faire ma nav et n'ai pas du tout envie que l'on m'impose des tonnes d'électronique pour pouvoir continuer à naviguer!
De grâce, laissez-moi la LIBERTE de naviguer comme je le veux!!!
Gorlann

Et de nuit dans la brume, tu fais comment?
Comme l'utilisateur de GPS en panne sauf que tu n'as qu'une seule paire de zieux et que des GPS tu en as pléthore à bord, comme des satellites.

Les deux méthodes ont leurs limites mais celle des GPS est plus éloignée. :litjournal:

09 nov. 201409 nov. 2014

Et de nuit dans la brume, tu fais comment?

réflexion de p-e--e navigateur.
Tout d'abords, du moment qu'il y a de la brume, que ce soit de jour comme de nuit, c'est elle qui bouche la vue, donc les méthodes restent les mêmes que celles diurne.
Cela ne change donc rien entre diurne/nocturne.
Ensuite, on a pas attendu que les GPS existent pour naviguer dans la brume et j'en ai vu plus d'un complètement perdu malgré leur GPS. Ne plus avoir de repères c'est une chose, mais continuer de ses les approprier (de manière différente) par temps de brume en est une autre, que les utilisateurs de GPS dans le coton ne font plus du tout. Et donc ils se perdent quand même (ce qui est un comble)
On glisse du débat "l'utilité du balisage", mais celle-là, je ne pouvais pas la laisser passer (tu m'excuseras, je suis prévisible).
Nuuuuuuuuut .......... Nuuuuuuuuut ................. (corne de brume d'un phare, qui est aussi voué à disparaitre?)

"Ne plus avoir de repères c'est une chose, mais continuer de ses les approprier (de manière différente) par temps de brume en est une autre, que les utilisateurs de GPS dans le coton ne font plus du tout".

Quel bel a-priori :pouce:

Dans les conditions qui ne permettent plus le recours aux méthodes "normales" (qu'il s'agisse de naviguer aux étoiles, aux amers, au spath d'Islande ou au GPS) il est effectivement nécessaire de faire autrement.

Ce n'est rien d'autre que ce que je dis : nous sommes donc d'accord.

Contrairement à ce que tu imagines, la même personne peut recours à un GPS, savoir lire une carte papier, utiliser un sextan etc...
Ce n'est pas incompatible.

J'ai bien compris que c'était tabou.
Désolé.
:mdr:

10 nov. 2014

Oliv 44 d'accord sur le fond

mais entre la brume et la nav diurne il y a une sacré difference car les feux en diurne ça aide bien , un beau phare avec ses secteurs ou deux feux directionnel pour suivre un alligement pour rentré dans les ports ça aide pas mal ,mieux que tout autre choses d'ailleurs ...

non le probleme que l'on rencontre et qui est bien plus fraquent que l'on ne pense ,c'est que bien des plaisanciers sont incapable de repporter leur points GPS sur une carte et encore moins relevé un cap . ils sont les instruments et ça les rassure .

10 nov. 2014

@Calypso:
euh... j'ai du mal m'exprimer: je disais, kif-kif entre nav dans la brume de jour et la nav dans la brume de nuit...
La nav de jour et celle de nuit, si toutes les deux ont une bonne visi, sont effectivement très différentes, mais si la brume tombe, qu'il fasse jour ou nuit, c'est elle (la brume) qui prends le dessus et impose ses techniques spécifiques (sonde, transport de sonde, transport de lieu, zone d'incertitude -grandissante- etc...) et la démarche d'aller chercher la côte (en fait les fonds exploitables) plutôt que de s'en éloigner...
C'est ce que je voulais dire (désolé pour la digression, la brume n'est pas le sujet du post)

10 nov. 2014

j'étais aussi quelque peu etonné

10 nov. 2014

comment savoir avec une fiabilité correcte quel pourcentage de plaisanciers est incapable de reporter sur carte un point GPS?.....cette opération est pourtant à la portéé de tous(à condition de se "pencher" sur la question...disons 1/2 heure un soir d'hiver...!en outre,de plus en plus de cartes,sortiront en WGS 84 ,il y aura donc de moins en moins de corrections à faire(indiquéés sur les cartes en ED 50 ou autres...)
les méthodes "sans gps"(suivre ligne de sondes/intercalaires de sondes/choix d'attero sur zone aux lignes de sonde très caractéristiques...) c'est mieux de les maitriser....
2 GPS (par ex.un fixe +un portable ET un stock de piles)nous mettent quasiment à l'abri de toute panne.....excépté une improbable et soudaine guerre "mondiale" assortie d'un brouillage généralisé....
bref...en combinant /"croisant/critiquant/....toutes ces "techniques" le GPS apporte un plus,

10 nov. 2014

Bonjour,
c'est indéniable que le GPS apporte un plus mais je trouve inconscient de ne pas savoir s'en passer (il n'y a pas que une guerre mondiale qui peut affecter la précision du GPS)
Gorlann

10 nov. 201410 nov. 2014

Ce qui m'étonne dans beaucoup de posts de ce fil, c'est que la pérennité du service des phares et balises parait évidente ...

Hier le port de Pontrieux était géré par le service public. Maintenant, si je ne me trompe, c'est Véolia et on appelle pudiquement cela "Délégation de service public".
Dans ce port, les prix des places doivent augmenter de 60 ou 70% en deux ans si ma mémoire est bonne.

A mon avis, d'ici relativement peu de temps, il y aura aussi "Délégation de service public" pour l'entretien des phares et balises.
Et même qu'on nous expliquera que c'est sur réquisition de Bruxelle que cela se fera !

Pour faire bonne mesure, on découpera la côte en tranche, histoire de faire croire que cela permet de rentrer plus d'argent.
... Par exemple la Med à la société des autoroutes du Sud de la France. L'Atlantique à Effage et la Manche .... pourquoi pas la Lufthansa !

10 nov. 201410 nov. 2014

caricature encore et toujours, mais il y a bien des services qui sont entièrement privés et qui sont concurrentiels et rentable. Des exemples et contre exemples il y en a à la pelle. Le problème c'est qu'en France on se croit toujours les meilleurs. Seulement la dette arrive à 100% du PIB. merci a nos enfants qui épongerons nos conneries d'une manière ou d'une autre. Merci a ceux qui payent pleins d’impôts et de taxes aussi ils se reconnaitrons. apparemment on en a pas assez pour certains.

10 nov. 2014

@hua hin
mais non mais non...."nos" enfants n'épongeront pas nos conneries...
il y en a (fils de créanciers)qui PROFITERONT des remboursements des "prets" de leur parents à l'état
grosse fatigue:renseigne toi plus précisémment sur le pourquoi et le comment de "la dette"...des soi disants bébés qui naissent avec 27000 à rembourser...de ce qu'est une dette en partie "illégitime"....

Alors n'allez jamais navigué en Polynésie et souvent hors d'Europe, car la nuit en dehors des villes(rare et souvent le groupe s'arrêtent vers 23 h) il y fait comment dire......noir, avec une cartographie et des mentions du style sondes non connus, partiellement topographiés,etc..

10 nov. 2014

et alors sont ils plus malheureux dans leur vie pour ça? on fait avec c'est tout.

10 nov. 201410 nov. 2014

@travailleur-des-mers:
Et alors? quel rapport avec la disparition du balisage? les bouées lumineuses ne sont pas reliées au groupe électrogène.
Et si c'est pour les phares, je rappellerais également qu'aux Antilles, les navigations nocturnes sont interdites si tu loue un bateau (quel qu'il soit) et que certains locaux ont eu des problèmes a faire valoir leur assurance en cas de sinistre, justement parce qu'il naviguait de nuit (en bateau à moteur) et que cela à été considéré (par son assureur) comme un comportement dangereux...
Si c'est pour en arriver là...

12 nov. 201412 nov. 2014

OK, on croit rêver !:lavache:
Naviguer c'est dangereux.
Vivre, c'est finalement pour mourir.
Les endroits où on meure le plus c'est son lit et aussi hôpital, donc les assurances devrait aussi interdire ces lieux pour garder une cohérence !

Je n'ai vraiment pas envie de laisser gouverner ma vie par les assureurs :jelaferme:

Oliv44, le rapport c'est qu'il y a plein d'endroit dans le monde, y compris en 'France', ou il n'y a rien et même pas d'éclairage de cote via les villages(extinction du village en même temps que l'arrêt du groupe), et on navigue aussi dans ces endroits, juste qu'on s'adapte.

12 nov. 2014

ce qui m'énerve c'est que les décideurs qui nous imposent le matériel de sécurité et son renouvellement/entretien veulent supprimer pour motif d'économie du matériel de sécurité qu'ils devraient entretenir et renouveler.
Alors il faudrait qu'ils sachent ce qu'ils veulent ! Notre sécurité ou leur porte feuille ?
De plus vous devinez certainement la suite logique, toujours dans le sens donnez-moi du fric ou je vous colle une prune.... Obligation du GPS et de l'AIS donc obligation d'une cartographie électronique agréée donc payante et renouvelable.

Payez, payez mes frères c'est pour votre bien

12 nov. 2014

Utiliser le GPS et l'AIS n'oblige pas à avoir une cartographie électronique.
J'utilise depuis quelques décades maintenant le GPS avec mes cartes papier.
Quant à l'AIS, le récepteur fournit les informations utiles sans être nécessairement connecté à une cartographie électronique, si j'ai tout bien compris.

12 nov. 201416 juin 2020

Bon, tout va bien.
Vous continuez à vous énerver et à remuer vos p'tits bras sans rien savoir de plus à ce sujet et malgré les précautions à prendre en matière de communication de la part de la CGT.
Bon, je vous mets sur une piste .....

Tu sais Yves(:::), on c'est quand même dans quel sens cela va, regarde le phare de la Coubre, entrée N d'un estuaire au trafic important, avec l'érosion il va s'écrouler(c'est une question de temps), il ne sera pas remplacer, et de mémoire c'est le 2 éme ou 3 ème à cet endroit..

12 nov. 2014

Ce ne sera pas le premier à s'écrouler à cet endroit.
Tu sais ce que coûterait le combat (vain) contre l'érosion dans le secteur ?
Mais s'égosiller à hurler à la mort parce que les pouvoirs publics (qui, bien sûr, ne seraient jamais monter à bord d'un bateau !) se foutent de la sécurité en mer et ne pense qu'à mettre leurs mains aux poches des pauvres plaisanciers, ....
Ce discours, ce hurlement perpétuel des persécutés de l'amer, me sidère.

12 nov. 2014

On se ressemble sûrement pour avoir tous les deux ce que tu appelles des "pensées politiques".
Encore faudrait-il préciser l'intitulé (on n'est pas sortis de l'auberge !).

Mais je suis sûr qu'on se distingue sur la vision de l'"action publique".

12 nov. 2014

Moi je suis tout à fait d'accord pour hurler à la mort avec les copains et avec ce qu'ils pensent ce que je pense aussi et je trouve même que ton discours est orienté dans un sens qui frise à peine les 12% de ce que pensent les gens. Aurais-tu des pensées politiques ?

12 nov. 2014

une bonne nouvelle :
le soleil va encore être entretenu pour quelques milliards d'année
donc la droite de hauteur reste encore possible pour les nostalgiques
pour les autres GPS et AIS ....

12 nov. 2014

Quand y'aura plus de balises ni de piquets chez vous, vous viendrez voir comment on fait sans chez nous :heu:
On mouille avec un bout de ficelle et une pierre, n'importe quel truc qui flotte (bouteille, bidon, etc) au dessus du cailloux qui gène.
Pour les chenaux, une branche plantée dans la vase ou dans un trou de corail fait l'affaire.
La nuit, on navigue pas, on dort.
Et si vraiment ça craint, on prie... au cas où :mdr:

12 nov. 2014

C'est aussi ce qu'on faisait par chez nous mais depuis le moyen âge on a vu mieux. Dans ce temps là les vaisseaux avaient le droit à 3 jours gratuits dans les ports.
Ca a peut-être un peu changé ? Non ?

12 nov. 2014

Le moyen âge ?
Ce serait un vrai progrès chez nous !

15 nov. 201416 juin 2020

La fin des balises ??? ...
Attendons encore un peu.

Voici le nouveau baliseur Atlantique actuellement en chantier chez Piriou à Cc.
C'est le thonier-senneur Saint Antoine Marie II qui a été transformé.
Il remplace le Roi Gradlon.
Aliguen et Papy-Boom le verront bientôt à poste à Port Haliguen.

15 nov. 2014

et le vieux Gradlon, il devient quoi ?

15 nov. 2014

Pas de nouvelles pour l'instant.
Vraisemblablement vendu à des amoureux de ce navire de légende.
J'espère qu'il ne toucheront à rien.
Le cas échéant, il y a quelques mois, le service des P et B et le ministère de la Culture cherchait à lui donner une seconde vie dans un musée vivant.

Baliseur dans le tiers monde!!!
Yves, ils vont garder les principales, style chenaux commerciaux.

15 nov. 201416 juin 2020

Ah! Le Roi Gradlon...Quelle ligne! On le croirait dessiné par Hergé !

16 nov. 201416 nov. 2014

@Travailleur des mers "Baliseur dans le tiers monde!!!"

La sinistrose ambiante sur ce forum est impressionnante.

Tu dis que les P&B ne vont garder que les balises installées aux abords des chenaux commerciaux.
Tu te fies à cette communication reproduite en entrée de fil émise par la CGT.

Or, comme je le dis plus haut, la CGT et la CFDT annonçaient déjà en 2012 la fin du balisage dans les DST : les bouées nordet et suroît qui marquent le DST d'Ouessant, par exemple, sont toujours là et ne sont pas prêtes de bouger.
En Manche et Mer du Nord, même constat.

Si je fais la somme algébrique de ce que tu avances (balisage uniquement dans les DST) et ce qu'annoncent les syndicats (plus de balises côtières, plus de balisage dans les DST), on se retrouve avec un nombre de balises négatif !
A quoi servira alors le renouvellement de la flotte dédiée au balisage qui subit un programme de renouvellement très ambitieux depuis la fin des années 90 ? 1998 précisément.

Petit rappel : jusqu'à la fin des années 90, le balisage français souffrait d'une véritable misère budgétaire.

En 2000, la moyenne d'âge des baliseurs français était de 45 ans avec plusieurs grosses unités qui étaient simultanément immobilisées pour des opérations de maintenance.
L'accident de l'Erika a changé la donne.

Depuis, on a vu l'arrivée de deux baliseurs océaniques et de trois baliseurs côtiers.
Des navires modernes qui s'inspirent du "Provence" sorti en 1990 : pont de travail situé à l'arrière, manutention des bouées et des corps-morts qui s'effectuent à l'aide d'un portique basculant ou de grues articulées comme on le voit à bord des ravitailleurs offshore poseurs d'ancres ou de certains navires océanographiques.
C'est une conception "tout arrière" parfaitement adaptée qui s'oppose au pont de travail avant qu'on voyait sur les anciens baliseurs.
De plus, pour faciliter les évolutions et la tenue en station, ces nouveaux navires disposent d'une propulsion de type Diesel-électrique (certes, les baliseurs ont toujours été les pionniers de ce type de propu !) mais ils sont maintenant équipés de propulseurs de type Voith-Schneider (voir Google pour ceux qui ne connaissent pas).
Ce sont des navires lourds, marins et très manoeuvrants parfaitement adaptés à ce type d'opération en haute mer.

Quant aux navires dédiés à ces opérations en environnement côtier, ils sont maintenant construits en aluminium (ce qui peut paraître surprenant pour ce type d'activité) car les bouées métalliques très lourdes sont remplacées peu à peu par du matériel en matière synthétique beaucoup moins lourd. (Ca ne t'aura pas échappé, j'espère !)

Certes, Le Roi Gradlon (10 noeuds) basé dans le Morbihan et le Charles Babin (11,8 noeuds) basé à St Nazaire sont sortis de flotte et ne seront remplacés que par un seul navire : l'Atlantique.
Mais lui, il file à 18 noeuds.

Petit inventaire de la flotte des P&B fait à partir du "Catalogue des navires de commerce français", édition 2013 :

  • Les sisters ships Armorique (Brest) et Hauts de France (Dunkerque), 10m de long, construits en 2002 et 2003.

  • Gascogne, (Le Verdon), ancien ravitailleur offshore construit en 1983 et racheté par les P&B en 2004, 52 mètres.

  • Atlantique (bientôt livré), ancien thonier senneur construit en 2004, racheté par les P&B en 2012, 43 mètres.

  • Provence, (Marseille), 1990, 38 mètres.

  • Iles Sanguinaires II, thonier construit en 2003, racheté en 2010 par les P&B, 36 mètres.

  • Iles Sanguinaires (Ajaccio), 1977, 25 mètres, sera prochainement remplacé par Iles Sanguinaires II.

  • Chef de Caux (Le Havre), aluminium, construit en 2002, 30 mètres.

  • Kahouane (Pointe à Pitre), 2001, aluminium, 27 mètres.

  • Louis Hénin, (Nouméa), 2002, aluminium, 28 mètres.

Parallèlement au renouvellement de la flotte, on assiste depuis plusieurs années au remplacement des vieilles balises métalliques par du matériel en matière synthétique, balisage à leds, systèmes de commande et de contrôle (suivi en temps réel de leur fonctionnement), aides radioélectriques et équipement AIS d'aide à la navigation, développé par le CETMEF pour les états côtiers en application des directives de l'OMI mais aussi dans le cadre du programme français de surveillance Spationav qui se vend dans le monde entier (Malacca, Panama, ...).
Je pourrais également te parler de la société finistérienne Kannad qui a décroché en 2011 ou 2012 un fabuleux contrat pour équiper 400 feux et balises français et britanniques de systèmes de transmission de données en milieu sévère pour des applications civiles et militaires ou dans des zones connues pour subir des conditions météo particulières (comme l'estuaire de la Gironde). Le tout va considérablement accroître la couverture AIS des eaux françaises qu'on appelle AIS de balisage (le système sera plus étoffé en France qu'en GB ou en Irlande).
Sache encore que la France n'est pas un simple figurant au sein de l'AISM (ou IALA ==> International Association of Lighthouse ans Aids to navigation) mais qu'elle est dûment représentée par des experts des P&B, ceux-là même qui répondent régulièrement aux sollicitations de l'OMI.

Je ne cherche pas à te convaincre, tu as peut-être de bonnes raisons de balayer tout ça vite fait bien fait, mais pose-toi simplement la question de savoir à quoi servent ces investissements lourds depuis 15 ans.

Non seulement la suppression n'est pas du tout à l'ordre du jour mais le balisage est au contraire dans une phase très importante de modernisation.

Peut-être qu'il y aura quelques balises dites de confort qui seront posées sur le bitume (je demande à voir) mais il est hors de question de toucher à la sécurité qui est plus que jamais à l'ordre du jour.

Quant au Roi Gradlon, il nous a bien fait rêver.
Vive Roi Gradlon et merci pour toutes ces belles années de service ! :pouce:
(Toutes mes excuses pour la longueur du post).

16 nov. 201416 nov. 2014

On me demande des liens !

A propos du CETMEF :
www.cetmef.developpement-durable.gouv.fr[...]/
Et celui-là en particulier :
www.cetmef.developpement-durable.gouv.fr[...]10.html

IALA/AISM :
www.iala-aism.org[...]/

A propos de la participation du CETMEF aux conférences IALA/AISM:
www.cetmef.developpement-durable.gouv.fr[...]10.html

A propos d'Envisia :
www.cetmef.developpement-durable.gouv.fr[...]117.pdf

Spationav :
www.defense.gouv.fr[...]onav-v2

Spationav et la société Signalis (émergence du groupe EADS et Atlas Elektronic)
www.signalis.com[...]a133ac/

Kannad
www.kannad.com[...]ex.html

16 nov. 201416 juin 2020

Pas de sinistrose, mais du réalisme. Comment croire qu'en période de disette budgétaire les P & B vont continuer à s'occuper de la densité phénoménale de bouées et balises dans des zones qui ne concernent que la plaisance
Voir image jointe

16 nov. 2014

"j'imagine mal qu'on tire dans le tas au hasard." Non, bien sûr. On en conserve quelques uns... et le reste à la charge financière des collectivités locales qui en profitent (avec FORTE incitation réglementaire à sous-traiter l'entretien ... aux P & B !). Donc instauration d'une taxe payée par les plaisanciers, les assocs qui gèrent les mouillages...
Un transfert de charge classique, non compensé par l'état, qui permet de baisser le budget de l'état, mais avec d'autre part interdiction (de fait) à ces collectivités de modifier le montant des impôts, redevances, taxes car cela fait désordre pour les autorités financières européennes... C'est sans espoir...

16 nov. 201416 nov. 2014

Bien sûr, il s'agit de baisser le budget global, donc les impôts directs de ceux qui payent, dont les riches...Il n'y a qu'à écouter les propositions des politiques, et des nantis....Malheur aux pauvres... La survie du capitalisme est à ce prix...
Oui, le train est en marche...Donc cette sinistrose est justifiée: les choses vont aller de plus en plus mal pour les 99%...
Un exemple simpliste
Un hiver doux ? Il faut augmenter les tarifs de l'énergie de chauffage pour "sauver les entreprises (en fait les actionnaires)". Un hiver rude ? Ils se frottent les mains et se distribuent les bénéfices... Face, ils gagnent, pile, nous perdons...

16 nov. 2014

Je ne comprends pas bien comment on peut dire que :

"En matière de sécurité maritime, il n'y a pas de distinction entre le commerce, la pêche et la plaisance."

Puis :

"- les ANC (aide à la navigation de complément), nécessaires aux besoins locaux du littoral.
Le fait de qualifier un élément en ANC veut dire qu'il a une utilité qui n'est pas indispensable à la sécurité.
Sa création et/ou son exploitation devra être assurée par l'entité qui porte ce besoin."

Si c'est inutile à la sécurité du commerce, de la pêche et de la plaisance, c'est quoi, un ANC ?

Va falloir aider ces braves gens, ouvrir un fil pour recenser le balisage inutile.

16 nov. 201416 nov. 2014

La Zélande ?
Ca ne rigole pas là-bas !

En France, en fluvial, tout le balisage est en cours de rénovation.
Ca devient enfin sérieux.
Il était temps !

16 nov. 2014

A l'est de Middleburg. :coucou:

16 nov. 2014

J'ai choisi un exemple pour la plaisance !!!...Pour les grandes voies de navigation au commerce, il y aura toujours de l'argent (taxes de port, de circulation, que sais-je), taxes qui au final seront répercutées sur le consommateur... pas de problèmes...

16 nov. 201416 nov. 2014

@Pytheas54
Tu ne voudrais quand même pas que je te réponde balise par balise pour ce qui concerne le Golfe du Morbihan ? :reflechi:

Sur la disette budgétaire : le budget alloué aux P&B était de 24 millions de francs en 1997 (très mauvais année pour les P&B).
Aujourd'hui, il tournerait autour de 26 millions d'euros.
Ce sont des indications car il est bien difficile d'avoir des chiffres précis d'ensemble ou poste par poste.
C'est presque le même chiffre sauf qu'il faut appliquer le facteur 6,6 pour passer du franc à l'euro et réciproquement.
J'espère que ton salaire a été multiplié par 6 en 17 ans !

En matière de sécurité maritime, il n'y a pas de distinction entre le commerce, la pêche et la plaisance.

En revanche, les autorités (Ministère éco patin couffin, direction générale des infrastructures, des transport et de la mer, AFF MAR, Phares et Balises) veulent qualifier les éléments de balisage en 2 types :
- les ESM (établissement de signalisation maritime), éléments indispensables à la sécurité de la navigation,
- les ANC (aide à la navigation de complément), nécessaires aux besoins locaux du littoral.
Le fait de qualifier un élément en ANC veut dire qu'il a une utilité qui n'est pas indispensable à la sécurité.
Sa création et/ou son exploitation devra être assurée par l'entité qui porte ce besoin. Si cette entité (port, collectivité locale voire association ...) n'estime plus le besoin de l'avoir à charge il sera alors considéré comme élément de confort et sa suppression pourra être envisagée.
3 situations possibles :
- élément de balisage déjà financé par un tiers
- élément de balisage d'utilité réduite qui justifie la suppression,
- tout élément de balisage en fonction de l'opportunité locale.

Concernant le Golfe du Morbihan, vu le trafic en été (plaisance mais aussi transport passagers) j'imagine mal qu'on tire dans le tas au hasard.

16 nov. 2014

Je comprends ta crainte.
Mais est-il normal que l'état ait à charge un balisage local dit de confort ?
La sécurité maritime (et la sûreté) est un sujet qui est devenu très important pour tous les états, notamment depuis 2001.
Dans les années 90, j'étais entré en voiture dans le port de commerce du Havre pour le montrer à mes enfants.
Certes, j'avais déjà dû ruser pour y pénétrer.
C'était un dimanche avec ma femme et mes deux enfants.
Puis j'avais décidé, après 3 ou 4 heures de "balade" tranquille d'en sortir par la grande porte pour voir la réaction des autorités.
Ils m'avaient arrêté puis demandé d'où je venais.
Je leur explique tout, ils me sourient un peu amusés, félicitent mon fils aîné pour l'intérêt qu'il portait à la chose puis me laisse repartir sans me demander les papiers.
Ca a duré 3 minutes en tout.
Une désinvolture qui m'avait même surpris à l'époque.

Essaie aujourd'hui de faire la même chose.
Essaie de traîner sur les docks d'Anvers, de Rotterdam ou de Hambourg.

A Rotterdam où tout est automatisé, où il n'y a plus un seul piéton sur les quais de déchargement des conteneurs, si tu descends d'un navire en opération sans autorisation des autorités portuaires, tu es cerné par 2 ou 3 bagnoles de la sécu en moins de 5 minutes.

On a changé d'époque. L'heure n'est plus au bricolage ou aux petits arrangements locaux ou aux tapes sur l'épaule de l'uniforme.
La surveillance maritime (sécurité et sûreté) est un sujet devenu majeur pour tous les états.
Plus de 20 000 navires sont suivis à la trace où qu'ils soient dans le monde soit près de la moitié de la flotte mondiale de navires marchands.

Ne crois pas qu'il s'agisse "de baisser le budget de l'état".
En dehors des petites négociations habituelles (+ ou - 1%, comme pour tout dans tous les ministères), ce budget n'ira pas en baissant.
Il a beaucoup augmenté en 20 ans, reste à savoir s'il a atteint son volume de croisière.

Mais on est passé aux choses très sérieuses et il n'y aura jamais plus de retour arrière possible.

Je suis navré pour la balise qui te permettait d'arriver tranquillement sur la petite plage de tes rêves et qui n'avait que ça à faire.
Mais le train est en marche.

16 nov. 2014

C'est bon.
Je laisse tomber. :heu:

16 nov. 2014

Ceci dit, rien n'empêche les collectivités de refuser le racket, c.à.d. de payer.

Une posture "Arrache les bouées si tu l'oses" est chaudement recommandée.

Pytheas, c'est faux les impôts locaux augmente de façon déguisé/caché, si tu veux des exemples lit le Canard de cette semaine.

16 nov. 201416 juin 2020

Franchement, c'est du pipi de chat comme densité de balises.
;-)

16 nov. 201416 juin 2020

Oui, Escaut Oriental (Oosterschelde) :langue2:

Et une du Veerse Meer:

Yves, reprenons ce sujet dans 5 ans. Et merci de tes participations.

16 nov. 201416 nov. 2014

Reste que le trafic mondial s'est écroulé depuis 2008 (plus de 10 000 points sur le Baltic Dry au plus haut 2008, autour de 2000 aujourd'hui - mettre le graphique sur "10 ans" /et sur "semaine")
www.zonebourse.com[...]343408/
Que la pêche est moribonde, tout comme la plaisance... et le trafic de passager (qui de toute façon fonctionne sur des routines de rotation)
Et que les politiques ont toujours un coups de retard sur la société et l'economie...
Il ne serait pas idiot de penser qu'a termes, ils ne vont pas entretenir un réseau qui sert de moins en moins...

16 nov. 201416 nov. 2014

Que je sache, le Baltic Dry Index est un indice de prix du transport maritime. Et donc ce n'est pas un indicateur du volume du traffic maritime.

Au niveau mondial, le transport maritime ne cesse de progresser.

16 nov. 2014

" le trafic de passager (qui de toute façon fonctionne sur des routines de rotation)"

Tu as raison. Quelques rotations routinières, rien de plus. :mdr:

1,8 milliard passagers transportés dans le monde.
A comparer avec le trafic aérien qui doit tourner à 2,5.
Tout dépend comment on compte, mais le rapport est correct.

16 nov. 201416 juin 2020

Trafic maritime mondial de 1975 à 2013 (courbe verte)

16 nov. 2014

@Phytéas54:
Tes courbes sont une vision mondiale de la chose.
Sur un plan local (Europe) c'est moins rose... seul le Crude Oil sauve un peu les choses. Mais sur les matières sèches, c'est en baisse (tout comme le Baltic Dry -indice des prix de transfert des matières sèches- qui en est considéré comme un reflet par de nombreux observateurs économiques).
source:
unctad.org[...]_en.pdf
(A partir de la page 20)
Par contre, il est vrai que le volume des navire marchand, lui, continue de grimper avec la construction de nouveaux navires. Mais là aussi, certains tirent une sonnette d'alarme car si les bateaux augmentent, le transport lui n'augmente pas dans les mêmes proportions (et encore une fois sur un plan strictement mondial)
www.lantenne.com[...]28.html

16 nov. 201416 juin 2020

@Oliv44
Si tu n'as pas une vision mondiale du transport maritime, alors on part dans tous les sens.

Le années 2007-2008 ont été des années insolentes qui ont entraîné les armateurs dans une euphorie complètement irrationnelle.
L'aiguille du compas est devenu folle !

Du coup ils ont passé commande auprès des chantiers qui ont très vite été saturés, les prix à la construction ont considérablement augmenté, le demande était forte, les taux de fret se sont envolés et ....
Paf ! La crise qui leur tombe sur le coin de la gueule et qui plombe tout le monde en chaîne : les armateurs annulent leurs commandes (pénalités) ou renégocient des dates de livraison, les chantiers traditionnels sentant le vent mauvais baisse leurs prix, d'autres chantiers qui ont été créés à la hâte doivent fermer les portes avant d'avoir construit un seul bateau, ils ne peuvent pas respecter leurs engagements financiers ...
Et puis, moins de demande de transport et des taux de fret qui s'effondrent.
Sans oublier une variation incontrôlable des taux de change dollar versus monnaies asiatiques.
Un vrai chaos.

Le secteur maritime est cyclique par nature, mais les années qui ont suivi ont été ensuite plombées par les banquiers qui ont eu à gérer d'autres priorités.
A commencer par leur survie ! :heu:

Le transport maritime ... du poker menteur qui se joue à 4.
Chargeurs, armateurs, chantiers et banquiers.

De l'art de renier la parole donnée ....
A moindre coût ! :langue2:

L'avantage de ces années noires aura été un rajeunissement de la flotte mondiale : c'est toujours bon pour la sécurité.
Aujourd'hui, la construction navale remonte.

16 nov. 2014

@ Yves:
Faut remettre dans le contexte du fil: La pérénité du balisage sur NOS côtes. Ces dans ce cadre qu'il faut prendre mes dires comme:
- le routinier du transport de passagers: je connais quelques officiers sur la ligne LHavre ou Cherbourg ou St Malo => Portsmouth: plus besoin de balisage pour eux: en pleine brume les yeux fermés, ils repassent exactement au centimètre près que la dernière fois qu'ils y sont passé (j'exagère). C'est en cela que c'est routinier pour eux, comme rotation.
.
- Pareil pour la vision mondiale du fret. Si on parle du balisage de nos côtes, on n'a rien à faire du fret entre Singapour et Rio. Seul les fameuses bouées de rail sont pour le fret mondial et dépendent de notre administration. C'est ce que je voulais dire.

16 nov. 2014

Alors faut être plus clair dans tes posts.

Quand tu écris "Que la pêche est moribonde, tout comme la plaisance... et le trafic de passager (qui de toute façon fonctionne sur des routines de rotation)" moi je comprends que le trafic passagers est aussi moribond, l'aspect routinier accentuant cet aspect.

Pas grave, tous les fils sortent du tracé pour prendre des sentiers de bordure.

Pour reprendre le sujet, et en guise de conclusion (pour ce qui me concerne), l'automatisation sophistiquée en matière de navigation va de paire avec la modernisation du balisage (AIS de balisage), tous types de bateaux confondus : commerce, pêche et plaisance.

Même s'il y a une attention toute particulière concernant le commerce à cause des risques qui sont sans commune mesure avec ceux inhérents à la pêche ou à la plaisance.

L'Erika et compagnie, c'est bon, on a donné.

16 nov. 2014

@ oliv 44 comme le routinier d'ouessant .....

16 nov. 2014

... ou le Bretagne rapportant à St Malo une roche de plusieurs tonnes encastrée dans son étrave. C sûr qu'il n'avait pas besoin de balisage, puisqu'il défonce les rochers qui osent lui barrer la route. Jusque ....

17 nov. 201416 juin 2020

Et puisque l'on parle de bouées prises en charge par le privé, à quand des bouées comme celle-ci? (arrivée route du Rhum 2010)

17 nov. 2014

je vois pas bien c'est une tribord ou une bâbord ?? à moins que ce soit un danger particulier...

17 nov. 2014

J'imagine bien la remontée de la Garonne ou toutes les bâbord seraient sponsorisées par un cru local

17 nov. 2014

T'es nul.
C'est une balise de chenal préféré.

17 nov. 2014

Je ne pense pas que le "volume de trafic" soit une raison suffisante à l'abandon d'un service quand on parle de sécurité.
Pour info, malgré l'arrêt de la moitié de la production nucléaire (en panne!) et un risque de blackout cet hiver, les autoroutes belges continueront d'être éclairées...
:heu:

17 nov. 2014

Les autoroutes belges ne sont plus éclairées depuis 2-3 ans. Malheureusement.

17 nov. 2014

euh... on habite le même pays? Je fais 120km par jour et je te garantie qu'elles sont encore éclairées! En tous cas par chez moi.

M'enfin, on s'écarte du sujet...
désolé pour la digression.

17 nov. 201417 nov. 2014

J'habite en Allemagne mais je fais régulièrement la navette avec Bruxelles et la côte, en général tard le soir.
www.levif.be[...]67.html

17 nov. 2014

Ah ok... oui. C'est éteint tard la nuit, seulement en Flandres. ça explique qu'on ne voit pas la même chose ;-)

Seeman, alors ça sert à quoi les phares!!!

17 nov. 2014

Ca tombe à pic !

Si vous êtes dans le Var début décembre,
profitez-en pour interroger les autorités concernées.
Elles y seront forcément représentées (Ministère, Aff Mar, Phares et Balises, ....).
Tout le monde sera là.
Une belle occasion d'en découdre.

www.meretmarine.com[...]aritime

Merci Yves().

22 nov. 2014

Les Anglais se posent aussi des questions sur l'intérêt du maintien en service du balisage actuel face à l'avènement de nouveaux moyens (AIS etc....)
La réduction de portée lumineuse des phares est une première mesure.
Lire l'avis aux navigateurs.
www.trinityhouse.co.uk[...]14.html

22 nov. 2014

Oui, ils ont surtout l'air d'être en pleine consultation des usagers.

22 nov. 2014

Oui, mais n'oublions pas que les signaux GPS sont trés faibles et que des brouilleurs sont en vente libre (mais interdits d'utilisation ...).
J'ai lu qqpart qu'un émetteur de brouillage de 1,5 W seulement pouvait perturber dans rayon de 15 NM en mer.
Que se passera-t-il quand qqun s'amusera à faire joujou avec un de ces machins si on n'a pas un autre système de localisation ?

23 nov. 2014

Que se passera-t-il quand qqun s'amusera à faire joujou avec un de ces machins si on n'a pas un autre système de localisation ?

Ou même l'Etat. Après l'épisode (encore en cours) du (des) rigolo(s) qui s'amuse(nt) à survoler les centrales nucléaires avec un drone radiocommandé, et au vu de la démocratisation de ces pratiques et/ou engins, on pourrait bien imaginer des brouilleurs aux abords de la Hague, d'Antifer, de l'ile Longue ou du fort de Brégançon...

23 nov. 201423 nov. 2014

Pas de balisage en Corse, sauf Lavezzi, ( et encore incomplete, pas tres pratique avec les anomalies magnétiques) un bon entrainement pour la Sardaigne ( nord est balisé et pas après) rien en Tunisie.....comment on fait ? on jongle avec les filets, 3 GPS a bord, navigation uniquement de jour en côtier ( les nav de nuit uniquement pour la traversée) pas d'entree de port de nuit, plus de contraintes on s 'adapte tout simplement....les yeux rivés sur les lignes de sonde souvent.....n est ce pas le propre du marin de s'adapter sans cesse

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (103)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021