Peux t'en dormir en pleine mer?

Bonjour si je ne trouve pas de mouillage en méditerranée est il possible de dormir en pleine mer? Voiles baissées avec des lumières ??? Besoin de conseil!!!

L'équipage
07 août 2016
07 août 2016

RIPAM :
"Tout navire doit en permanence assurer une veille visuelle et auditive appropriée, en utilisant également tous les moyens disponibles qui sont adaptés aux circons- tances et conditions existantes, de manière à permettre une pleine appréciation de la situation et du risque d'abordage."

Au moins une personne doit donc ne pas dormir à bord.

07 août 2016

Ca c'est la règle !
Il est aussi dit que l'on ne doit pas dépasser le 50 en ville ...et tout le monde respecte bien sur !
Il me semble aussi qu'il existe des courses en solitaire. Les pauvres, des semaines et des semaines sans dormir, comment font ils ?

07 août 201607 août 2016

On trouve toujours des exemples pour confirmer la règle mais en même temps si le gars laisse sont bateau sans voile dériver et se fait rentrer dedans c'est que le gars en face ne fait pas de veille non plus....
En 2012 alors que j'avais débarqué mon seul équipier à Casais au Portugal je me suis endormi sans m'en rendre compte après 48h de nav baston pour passer Gibraltar non stop à cause du trafique et au large de grand Canaria, épuisé je me suis écroulé ....
Facile de juger et donner des leçons tant qu'on a pas vécu ça ! :tesur: :tesur: :tesur:
Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:

07 août 2016

Suivant les conditions, ce n'est plus du tout toi qui décide.....
Quand j'ai fait la transat retour, je n'ai eu aucun problème à gérer mon sommeil vu qu'il n'y avait rien à voir jusqu'à 20 mn, donc 30 minutes de sommeil sans soucis, là ce n'était pas le cas, alors tu fais avec, mais comme peut être certain, je ne suis pas un sur-homme :heu: :heu: :tesur: Mais bon, si tu es à l'arrêt ce ne sera pas toi qui éperonneras quelqu'un..... :langue2:
pascal

09 août 2016

@dulcinea
Ben ce serait nouveau si on répondait à la question posée par un fil !...
Un mot est l'occasion d'aller vers un autre..puis de perdre le sujet...en attendant le point Godwin.

Sinon la question est un troll. Ce brave @Bridge97 sait très bien qu'a dormir toutes voiles affalées à un ou deux miles des côtes, il va dériver peut être vers le rivage et/ou se faire embrocher. Ce serait insultant à son égard de penser qu'il se pose réellement la question !

07 août 2016

Primo, ça ne fait jamais de mal de rappeler la règle. Bridge97 ne semble pas la connaître, ou alors il fait l'âne pour avoir du son.
Deuzio, ne pas la respecter est une décision personnelle, mais cela peut mettre la securité d'autres personnes en cause.
Tertio, c'est la seule réponse qu'on peut faire sur un forum public. Imagine que Bridge97 se fasse aborder dans de telles circonstances ... On a plusieurs exemples de solitaires qui ont été abordés en pleine mer.

07 août 2016

Quand on est seul ,dormir relève de la sécurité plus que l'inverse .je pense qu'il est préférable de s’assoupir a intervalle réguliers ,que de vouloir annihiler le sommeil . La seule fois ou j'ai peu dormi ,j'ai failil passer a la baille .
Néanmoins ,la sécurité avant tout et la chacun décidera de ce qui lui semble le plus proche ,des règles édictées qui font référence .amha

07 août 2016

Personnellement je ne me fais aucuns soucis sur ton expérience et ta manière de voir .Il m'est arrive aussi de m’écrouler raid avec encore le spi a poste ,je devais bombarder pou essayer d'entrer a Fornelli avant la nuit , et total le corps a pas suivi , j'ai bien tésté le non sommeil ça m’intéresse ..Cela dépendra de chaque situation .Pour le gars ,il peut affaler et dormir ,mais ce ne sera pas comme une nuit avec nounours et le marchand de sable.Au large ,mis en panne il inquiétera d'autant plus les autres ,a la cote on le prendra pour un pechou amateur . :pecheur: :alavotre:

07 août 2016

Entre le Cap vert et la Martinique j'ai vu UN bateau qui est passé à environ 5 miles. J'en ai vu deux ou trois autres sur l'AIS sans les voir en mer.
La fois précédente nous en avions vu trois. Donc le risque de collision est proche de zéro mais il existe. Un ami au cours de la nuit avec son cata s'est retrouvé à quelques centaines de mètres derrière un monocoque un peu moins rapide qui faisait la même route tous feus éteins.
Sur mon bateau on veille la nuit même si parfois on va faire une petite sieste de 20mn.

09 août 2016

Ben, ton expérience est intéressante mais n'a rien à voir avec la question posée.

Donc au lieu de trouver un mouillage tu affales tes voiles à quelques milles de la côte, tu t'en dors et tu te fais couler.

Ben à quoi ça sert de savoir que l'autre gars était également fautif ?

Franchement !

Et si tes enfants jouent dans la route, tu leur dit "pas de problème, les autres doivent vous éviter" ?

14 août 2016

Eh pascal je ne comprend pas là, de Cascais tu passes par Gibraltar pour aller aux Canaries?

07 août 2016

La solution sera donnée dans le fil : "Le Vendée Globe n'a pas fini de nous étonner (2)" à paraître début septembre.

07 août 2016

quelle idée ! Tu cherches à te faire couper en deux ?

07 août 2016

pense à jeter l'ancre avant de dormir , sinon au matin , tu ne sauras pas ou tu es .

07 août 2016

Oui, et pense à avoir une longueur de chaîne suffisante. En Méditerranée, si tu mouilles au large, il te faut facile entre 3 et 6000 mètres de bonne chaîne.

07 août 2016

La réponse est oui, on peut dormir d'un sommeil éternel ... :-(

07 août 2016

En pleine mer c'est à dire loin des côtes et en dehors des routes maritimes on peut bien évidemment le faire. Statistiquement la probabilité de se faire éperonner est très très faible. Ne pas oublier que le plus grand risque du navigateur c'est le passage du quai au bateau !....
Des navigateurs font parfois une pose quand ils sont épuisés ou qu'un incident vient de se produire par exemple la nuit et qu'il faut attendre le jour pour réparer.
A proximité des côtes la probabilité s'inverse et le risque de se faire bousculer voire de s'échouer est grande. Mieux vaut veiller durant la nuit quitte à faire des micros siestes et puis une nuit blanche c'est pas la mer à boire.

07 août 2016

Dormir , oui mais se réveiller tous les quart d'heure ou vingt minutes pour faire un tour d'horizon, et cela dure la nuit et le jour, car bien sur la récupération est moins bonne.

07 août 2016

un quart d'heure près des côtes c'est trop long, au large on peut s'octroyer plus si on a un radar.
Eviter d'être sur la route des Ngv !

07 août 2016

il a dit en pleine mer s'il ne trouvait pas de mouillage, on peut donc supposer qu'il ne s'éloignerait pas beaucoup de la côte...

07 août 2016

ben, il a dit en pleine mer.....

07 août 2016

Dans ce cas, tu es en navigation. Si en équipage, toujours au moins une personne à la veille. Et évidemment les feux de nav.

Alarme AIS, radar...

Si en solo, on est plus tout-à-fait dans les règles en effet, mais on appréciera le risque. Près des côtes, des rails, des zones de pêche... C'est non.

Ailleurs, bien au large, alarme Ais et ou radar, feux de nav, sous voile, on dort mieux, moins de roulis, et avec des périodes de sommeil coupées par un tour d'horizon visuel, pourquoi pas.

Mais si l'idée est de chercher un mouillage, puis, parce que tu n'en trouves pas à ton goût partir au large pour dormir, tu ne sera jamais assez au large pour dormir sereinement.

07 août 2016

La question de départ est rigolote . Comme solution ,je pencherais pour l'option d'aller au port ,au cas ou les mouillages aient tous été rempli de béton .Sait on jamais .

07 août 2016

Sa des pends ci t un troll où pa...
:acheval: :whaou: :heu:

07 août 2016

Un troll sans mouillage ,un trollérrant .Non je sais pas.

07 août 2016

bjr,
il y a 6ans j'avais un summer twins à balestron ,je suis allé chez clipper voiles prendre livraison de ma gv neuve ,le soir on a fait un casse croute avec un peu de frontignan ,
le lendemain matin vers 5 h je suis parti vers l'est donc: pilote, ais avec un gros buzzer ,j'ai veillé jusqu'au levé du jour et je me suis installé sur la plage avant avec un matelas et un bon bouquin à l'ombre ,et évidement je me suis endormi ,c'est le soleil sur la figure qui m'a réveillé il était passé de l'autre coté de la voile ,j'ai du dormir 5h ,l'ais n'a pas sonné ..je l'aurais entendu .j'étais au sud de la camargue mais je ne voyais plus la terre
donc j'ai viré de bord et le soir je mouillais à carro devant camping paradis .
alain

07 août 2016

Cat, le trampo c'est abusé. en plus matelas mdr .Un dormeur comme moi la dessus serait fort risqué ,déja que je m'endors partout terre ou mer en 2/2, ou alors avec une sirène de paquebot en guise d'alarme tournée vers l'avant pas trop loin de ma tête .

07 août 2016

le summer twins n'a pas de trampo c'est un système à effet de sol
alain

07 août 2016

Ha oui exact ,le pire c'est que le connais trés bien ton ancien bateau .j'avais oublié . Ceci dit effet de sol pour dormir pas mal .rr

08 août 2016

Tout à l'heure, j'ai donné un coup de corne de brume à un voilier qui est passé bien près de moi, je le surveillais, lui non, il se reposait sur le banc du cockpit,pas de veille attentive, je l'ai un peu stressé, c'était en plein jour...

09 août 201609 août 2016

j'ai évité en plein jour aussi un voilier dont le skipper bronzait sur la plage avant; il m'avait bien vue arriver au près tribord amure mais n'avait pas bougé ! C'est sans doute le même à qui un cargo a adressé un coup de sirène plus tard...pas du tout stressé quand je lui ai fait remarquer qu'il n'était pas seul sur l'eau (pertuis d'Antioche en juillet).

09 août 2016

question peut etre idiote :

pourquoi en solo ne mettons pas les marques " bateau non maitre de sa manoeuvre" lorsque l'on dort ça serait une indication pour les autres .

09 août 2016

certains ajoutent "solo sailor" à l'identification du bateau sur l'AIS mais çà ne me suffirait pas pour dormir tranquille

09 août 2016

Bonjour,
en tout cas, notre ami risque fort bien de très mal dormir, car son bateau travers aux vagues et à sec de toile va se mettre à rouler un max et, à moins d' avoir de bonnes toiles anti-roulis, il va vite se faire éjecté de sa couchette et pourra ainsi veiller!
Gorlann

09 août 2016

c'est sûr :il faudrait au moins se mettre à la cap ce qui est tres confortable ..

perso parfois pour prendre l'apero et manger lorsque l'on fait simplement une petite sortie je mets le bateau à la cap et l'on est pénard

09 août 2016

Tout comme Calypso.
C'est bluffant la soudaine tranquillité à la cape alors que quelques secondes avant ça branlait au près.
Je conseille à tous d'essayer pour s'en souvenir le jour où c'est indispensable

09 août 2016

je viens de faire plus de 3000 milles en solo (grece bretagne avec escales ) je pense que faire des siestes de 30 minutes est plus sécurisant que de cumuler la fatigue ou tu finiras tot ou tard par tomber hs

09 août 2016

Mais oui Joel, tous le monde est d'accord avec ça... mais quand tu peux pas faire autrement que veiller pendant X heures ? Tu fais quoi?
Sinon, bien , bravo, tes un gars super. !!!! :pouce: :pouce: :pouce: :pouce:
Des fois il y a des inattendu, des impondérables, même chez les personnes parfaites..... ....Je ne me sens pas concerné, moi je picole, donc aucune excuse :heu: :heu: :heu: mais les autres ? :reflechi: :reflechi: :reflechi:
Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:

16 août 2016

Désolé, elle était tellement éloignée que je n'avais pas compris qu'elle me concernait !
Oui, je me suis mal exprimé, j'aurais du dire lorsque je suis reparti de Casais après avoir débarqué mon seul équipier, je n'ai pas dormi jusqu'à ce que je passe le détroit de Gibraltar, soit plus de 300 mn sans fermer l'oeil à cause du trafic entre les pécheurs et les cargos avec plus de 30 n de vent et j'ai fini par m'endormir sur la table de mon carré sans m'en rendre compte...
Voili voilou .... :heu: :heu: :heu:
.
Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:

16 août 2016

Shazzan, Tu n'as pas répondu à Okilibo et je m'associe à sa question.

09 août 2016

j'ai regardé ce fil tous les jours et je ne le comprends pas : peut on dormir en mer ? si on dort pas on meurt en 4-5jours maxi, alors?????

09 août 2016

On ne meurt pas : on dort sans s'en rendre compte ! C'est ce qui résulte des analyses menées avec des coureurs.

10 août 2016

Mais bien sur que l'on dort, on ne peut pas physiologiquement faire autrement. Pour ceux qui font de longues navigations ce sont des petites siestes tout au long de la journée. Il y a une vieille règle qui dit qu'en moyenne un bateau juste derrière l’horizon met 20 minutes pour être sur toi. C'est faux bien sur, surtout avec les nouveaux cargos qui évoluent à 18/20 nds. Mais c'est quand même statistiquement acceptable. D'autant plus qu'avec l'AIS on les voit arriver. En 20 mn on peut dormir. Moi je le fais sans problème avec une minuterie et autant de fois que nécessaire. Car il faut intégrer aussi le fait qu'avec la fatigue on s'endort très facilement. On finit donc par se reposer. Il est d'ailleurs conseillé de prendre de l'avance pour ne pas être trop fatigué et pouvoir réagir si nécessité. Voir un post plus haut.
Mais certains vont même jusqu’à dormir plusieurs heures mais là c'est risqué. Sur une traversée Cap Vert Antilles la probabilité est extrêmement faible d'avoir une collision. Très proche de zéro. Sur une route maritime c'est autre chose.

10 août 2016

bonjour;radar avec cercle de veille et alarme si un objet penetre dans ce cercle, 5 nautiques c'est pas mal pour reagir si c'est un ferry ou un cargo mais on peut aussi mettre moins , si non reveil toute les 15 minutes mais c'est moins secur!

11 août 201611 août 2016

Bonjour
Jouer avec les probabilités... pour les adeptes de la roulette russe...
J'ai fait 3 rencontres improbables loin des routes maritimes connues. Une au milieu de l'Atlantique, nos routes se sont croisées à un mille. Deux dans le Pacifique de nuit. Une nous faisions route droit sur un bateau arrêté sans aucun feu que nous avons apperçu au dernier moment, nous l'avons longé à 50 mètres, aucune lumière à la passerelle, aucun bruit de moteur ou groupe, un vrai bateau fantome d'environ 100 mètres que nous avons "fuit" en se retournant souvent...! Pour l'autre, un cargo usine (voitures) nous faisions route de collision, nous n'avions même pas mis les feux tellement nous étions loin de tout, entre l'Ile de Pâques et Pitcairn. Nous avons appelé ce bateau en VHF en s'étonnant de sa position, ils nous ont répondu (laconiquemen() qu'ils étaient effectivement très loin de leur route (cap Horn - Australie)
Des copains partis des Galapagos à 3 jours d'intervalle avec des bateaux bien différents ont faillis s'éperonner devant l'archipel des Gambier en "bouchonnant" de nuit par très fort vent pour attendre le lever du jour.
Les chalutiers peuvent aller très loin pêcher et ne sont pas sur des routes maritimes répertoriées, nous en avons croisé un peu partout, loin de tout.
Quand je navigue seul, j'ai un minuteur de cuisine que je mets à côté de ma tête réglé à 15 mn. On peut tenir très longtemps avec ces courtes plages de sommeil à condtion d'en faire le plus souvent possible, jour et nuit pour ne pas accumuler de fatigue. Perso ça ne me pose pas de problème sauf qu'arrivé en escale il me faut deux jours pour retrouver le rythme jour/nuit normal.
Bonne nuit
Cordialement
Yves

11 août 2016

@matelot4x4
La vie n'est qu'une question de statistiques. Ce n'est pas une roulette Russe mais simplement l'évaluation des risques.
Le plus gros risque que tu prends sur un bateau c'est au moment de monter/descendre à quai.
Autre exemple cette fois terrien : les accidents ménagers font trois plus de mort que les accidents auto. Etc etc...
Tu as frôlé un bateau à ...1 mile. Là tu peux oublier ce cas
Sinon tu as épuisé ta dose de probabilité de collision. Donc toi et les autres sont maintenant tranquilles !!!!
Sinon pour te rassurer... la probabilité pour que tu ais une avarie est plus grande qu'une collision sur certaines routes.

11 août 201611 août 2016

cela depend beaucoup de la zone: en manche je ne me rsiquerais meme pas a u reveil tous les quarts d'heure, mais il est vrai qu'en plein ocean loindes routes maritimes il m'est arrivé de ne me reveiller que toutes les 2 ou 3h, et meme une fois pas du tout au sud de l'australie. Idem dans le gros mistral en revenant de sardaigne , vieille toute les 40mn environ sans rien voir( a part les vagues) pendant 48 h mais c'etait aussi hors saison ( octobre)
Oui une question de probalilité mais il faut etre consient du risque, en vieillissant j'en prends de moins en moins quelle tristesse!
.
une remarque "voiles baissées "?? on est soit en route soit a la cape, pas de voile en mer c'est l'inconfort total et n'oublions pas que les voiles se voient de loin ( enfin plus loin que sans voile)

11 août 2016

Sur un rail il ne m'arriverait pas de dormir. J'ai fréquenté un 31 décembre celui au sud du Portugal. Poussé par le vent pour ne pas attérrir au Maroc j'ai du tirer un bord et couper le rail descendant et bien que parfaitement lucide je n'étais pas à l'aise du tout. En plus je doutais de la veille active des cargos tellement je recevais sur ma vhs des "happy new year" ...

11 août 2016

" Oui une question de probalilité mais il faut etre consient du risque, en vieillissant j'en prends de moins en moins quelle tristesse! "

Bonjour Philippe … nous sommes nombreux à en être réduits à cela … mais c'est un bon moyen d'espérer "couler" des jours paisibles avec des cheveux blancs ou plus de cheveux du tout ! ;-)

11 août 2016

Si vraiement on a besoin de se reposer , cela m'est arrivé lors de traversées Seul entre Baléares Sardaigne et GRUISSAN , sonnerie toutes les 30 MN, si visibilité très dégagée jusqu'à mini 20 milles ,si on a vérifié avec les jumelles on peut mettre 40 MN maxî, car le voilier faisant en moyenne 5nd le cargo ou paquebot mini 15nd , si on est en route de collision par ex L'un Diection N l'autre S, en 1 h on est dessus . Il m'est arrivé sur route direction Sardaigne direct de rencontrer un pêcheur qui de jour à l'arrêt tous dormaient le bateau dérivait gentiment... Un conseil, veille attentive ne jamais faire confiance aux autres. Sinon rester le long des côtes Et mouiller. Ne pas oublier que du côté de la Corse de jour il y a les NGV
Qui déboulent très très vite et qui en plus crée une vague très importante, il y a eu de mémoire il y a 3/4 ans un accident à cause de la vague formée.

12 août 2016

transat des alizés 1986 au départ de hyères ,la première nuit un vagabond 52 a démâté l'artimon du ketch en face de lui avec sa delphinière comme il était pile devant l'homme de quart ne l'a même pas vu.

12 août 2016

Oui mais c'était la première nuit donc dans une zone de forte navigation ...

13 août 2016

bonsoir ,
normalement dans les zones à fortes concentrations ,les officiers de quart font une veille attentive visuelle et aux instruments .
ce n'est pas là qu'il y a un risque maximum dans la mesure on nous naviguons en dehors des rails .
je crois que le risque est justement en dehors de ces zones ou la vigilance se relâche
souvent il n'y a à qu'un homme de quart en passerelle .
et quelques fois il va prendre un café ou passe dans la chambre des cartes bien qu'avec les tables traçantes il n'a plus grand chose à faire concernant la navigation .
sur nos voiliers nous ne sommes pas tout le temps pendant notre quart à exercer une forte attention ,je connais quelqu'un qui c'est fait aborder
en arrivant au cap vert par un caboteur qui l'a rattrapé par l'arrière pourtant il était dans le cokpit ,on a toujours tendance a regarder devant et rarement derrière et comme le feu est souvent au ras de l'eau
s'il y a de la mer il n'est pas visible très souvent .donc un tricolore puissant en tête de mat est plus sécurisant .
avoir dans le cokpit un projeteur à main puissant peut vous sauver la mise ..
sur mon radar j'ai monté un gros buzzer que j'active avec la zone gardée quand le radar est en veille .
je préfère me passer de frigo que de radar quand je m'assoupis
pour l'instant que n'ai qu'un ais réception mais je songe sérieusement à monter un E/R .
il ne faut pas forcer la chance ..
il y a une trentaine d'années en allant aux baléares ,j'ai été réveillé dans mon cokpit par le projecteur d'un yatch qui avait ralenti et était a 30m de moi sur une route //
ça surprend ..
alain

16 août 201616 août 2016

Nous avons un ais mais nous avons branché uniquement la réception. Les gros navires ( cargos porte containers) te spotent avec leur radar et certains prennent parfois deux ou trois degrés pour se decaler.Nous aussi en nav nous debranchons parfois le frigo pour que l ais tourne.en plus nous assurons la veille.Toujours un équipier à la veille mais qui n a jamais piquer du nez après plusieurs nuits blanches . Une bonne alarme sur l Ais te réveille pour éviter le drame.Quand je suis à la veille même sous voile c est moi qui m adapte surtout de nuit avec les autres voiliers...j anticipe le fait que l autre puisse dormir...avec les bassines et les gros ce sont des équipages et des pro donc moins de risques...En solo en Med par exemple on trouve assez facilement des routes qui necessitent une seule nuit blanche en mer. Sinon on trouve parfois au large des remontées de fond.Le genre entre 12 et 20 mètres pas très académique mais avec un bon mouillage et du cableau s arrêter quelques heures par mer calme de nuit en se signalant bien pourquoi pas le temps d un petit somme réparateur...sinon c est red bull et on prevoit un jour ratrage sommeil

16 août 2016

Ce ne sont pas les quelques millisecondes par minute de fonctionnement en mode émission qui vont changer grand chose à ta consommation électrique.

16 août 201616 août 2016

Coup double :oups:

17 août 2016

J'ai oublié dans ces témoignages que des amis qui étaient entrain de faire la vidange de leur moteur, tous les deux à quatre pattes dans la cale, en plein jour, voiles hissées mais pendantes because calme plat, à mi chemin des Açores et du Portugal se sont fait abordés par un cargo. Leur bateau (très costaud en acier) a fini par couler. Le cargo s'est arrêté puis est reparti sans prêter assistance, son nom était pipo car une longue enquête n'a jamais permis de le retrouver sur aucun registre maritime.
Bonne veille.
Cordialement
Yves

17 août 2016

On risque en effet de se faire piéger quand on passe plus de temps que prévu à l'intérieur pour cuisiner ou bricoler - j'utilise un minuteur de cuisine dans ce cas.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (103)

novembre 2021