Petit coup de tonnerre chez les Ultims

Le groupe Macif recentre son engagement dans la course au large sur les circuits IMOCA et Figaro Bénéteau et se retire du circuit Ultim, en accord avec son skipper François Gabart.

www.macifcourseaularge.com[...]-ultim/

L'équipage
10 juin 2020
10 juin 2020

François ne baisse pas les bras pour autant, semble-t-il :

"Je comprends et respecte le choix de la Macif. Une page se tourne et une autre s’ouvre. J’ai la chance avec MerConcept, d’avoir une équipe formidable à mes côtés. Nous allons mettre toute notre expérience et notre énergie pour construire ce nouveau bateau volant et rester acteurs de l’évolution du monde maritime de demain. Ma passion reste intacte et je vais tout faire pour trouver des acteurs prêts à m’accompagner dans l’aventure extraordinaire d’un Tour du Monde en équipage."

A-t-il raison ou bien tort ???

10 juin 2020

A ce stade c'est de la "com".
Nous ne savons rien de sa recherche de nouveau parrain..
Et il y a peut-être un lien avec sa décision de laisser la barre à Pascal Bidégorry pour la transat.

10 juin 2020

Là ce serait de la basse politique... ;-)
J'en sais rien du tout !

10 juin 202010 juin 2020

Attendons, pour savoir si les "Ultims" auront le même parcours que les "MOD70".

IDEC , apparemment ne veut pas..

Esmeralda à un pied dedans quand ça l'arrange ..

S'il n'y a que SODEBO, BANQUE POP et le futur ex MACIF ....

10 juin 2020

De bien beaux discours pour masquer la vérité d'un divorce !

J'espère que F. gabard saura rebondir avec le talent qu'il a toujours eu !

10 juin 2020

Les banques et assurances réduisent la voilure et les dépenses , le talent de F Gabard n'est pas en jeu .
AMHA la course au gigantisme va marquer une pause et trouver un sponsor en France va être très difficile , déjà qu´ils ne courent pas les rues

10 juin 2020

Oui il vont peut-être se recentrer sur des (humm) "petits" budgets à fort impact mediatico-émotionnel.
Le Vendée Globe (et donc les IMOCA) semble bien relancé.

10 juin 2020

La crise

10 juin 2020

"la crise" ???
Il n'y a pas de crise pour les assureurs !

... Ainsi que pour d'autres entreprises qui ont bien profité de la "crise du virus" !

11 juin 2020

Limite la crise et le confinement ayant sérieusement réduit les activités humaines, il y a eu moins d'accidents alors que peu d'assureurs n'ont consentis à des remises et réductions de primes.

Je pense en effet que c'est plus le peu de retombées médiatiques des Ultims qui posent problème par rapport aux investissements nécessaire.

25 juil. 2020

Mais cher ami, pour eux dés que sa baisse seulement dans les prévisions, c'est la crise, et cours de chaises musicales dans les burlingues.

25 août 2020

Les assureurs sont directement impactés par la situation économique de leurs clients entreprises en faillite et particuliers au chômage. To big to fail comme disent les anglo-saxons mais ils vont pas bien comme les autres secteurs économiques. En 2008 un des plus gros assureur français mutualiste a frôlé la faillite avec des dizaines de milliers d’emplois en question.

10 juin 2020

C'est tous ces trucs hors du communs et trop chers qui sont voués à la disparition dès qu'une crise se pointe. Le meilleur retour sur investissement en voile c'est le Vendée Globe et il y a un certain temps la Whitbread, des courses d'envergure internationale.
À l'heure où le VG s'internationalise enfin il est logique que Macif préfère y rester d'autant que son poulain pourrait bien la gagner...
La Cup c'est pareil, impossible d'y rentrer comme outsider même pour aller voir, beaucoup trop cher depuis la 33ème...
Reste pas grand chose, Multi50 et Class40 manquent d'interet pour le public, le Figaro c'est pour les fanatiques...

Dommage, reste les records, une fois tous les 2ans si tout va bien... Les courses en Ultime ça a jamais passionné grand monde à cause du plateau trop maigre, peu de public à part ma pomme et qques d'entre vous...

10 juin 2020

L'ex "Whitbread", maintenant sur IMOCA adaptés a encore un discours positif , mais il n'y a peut-être plus de "poid lourd" derrière, aura-t-elle lieu ?

10 juin 2020

Perso , sociétaire de la MACIF , j'avais fait la remarque au salon nautique sur le stand MACIF que je préférais une cotisation plus faible et de meilleurs remboursements que tout ce déballage indécent et cher d'evenements et d'un bateau qui n'avait rien d'un bateau ,même s'il gagnait .
Ils ont simplement rejoint la ligne de gestion en bon père de famille .

10 juin 2020

Je pense que les retombées médiatiques étaient loin d'être à la hauteur des attentes (et des investissements), et qu'ils ont froidement décidé de retirer leurs billes. Logique.

10 juin 2020

C'est étonnant comment ces articles (sur la page mentionnée plus haut) sont de la comm pure, et sont absolument insipides.
Ils sont rédigés par un service de comm, et tellement convenus et interchangeables, que l'on n'y crois pas 1/2 seconde.

10 juin 2020

Les années précédentes, les chantiers travaillaient à plein pour les bateaux de course : les Multiplast, CDK et les autres plus petits.
Impossible d'y faire fabriquer une pièce. (j'ai du voir ailleurs)
J'espère sincèrement que pour eux que le balancier ne partira pas dans l'autre sens.

10 juin 2020

Pour le moment, leurs planning sont chargés. Certains se sont diversifiés.

10 juin 2020

Dommage pour Gabart.Je préfère perso les monos Imoca et Figaro,moins chers et avec une compétition plus importante.

10 juin 2020

effectivement, l'ultim est cher et peu de concurrents, donc les retombées médiatiques sont peut-être plus faibles.

10 juin 2020

Le principal intérêt des ultimes à mon sens, c'est la R&D. Une partie significatives des innovations dans le domaine de la voile en sont issues.

10 juin 2020

Deja évoqué, je me répète donc mais n'ont ils pas mis la barre trop haute? Pas en voulant faire volée des bateaux, ça marche très bien mais devoir voler 40 jours durant semble pour l'instant relevé d'un jeu de roulettes russes que les sponsors ne sont peut être pas à même d'assumer, pas que financièrement...
Rappelez vous le fiasco sur leur dernière confrontation dans l'Atlantique. Depuis rien à changé

10 juin 2020

Deux "Ultims" sur le marché en même temps, la cote va baisser !
www.ouest-france.fr[...]6864246

11 juin 2020

Le pauvre,il angoisse pas mal,même s'il ne le dit pas ça se voit dans ses yeux...
Son entreprise est liée à ce bateau pas fini on espère que quelqu'un voudra l'acheter,ou plusieurs boites ?
Quand on est plus gros c'est difficile de survivre au choc sans pertes...
Pareil chez les pechous,un couple artisan pêcheurs travaillait super bien et un gros avec bateau alu et 4/5 personnes environ roulait à perte ...mais c'était une tonne de poiscaille d'invendus de son côté...un reportage récent vu chais plus où
J'aime pas la compète mais lui et Alex Thompson sont mes préférés dans les " jeunes ",par leur côté humain et leur sourire

11 juin 2020

"même s'il ne le dit pas" ? Il n'arrête pas de le dire, j'ai même cru à une boucle dans la vidéo.

Ce qui a l'air de l'angoisser, c'est de se séparer de certains collaborateurs apparemment (car pour l(instant on est sur de la comm').

Merci pour le lien de la vidéo, plutôt touchante et sans acrimonie envers Macif...

11 juin 2020

Clairement une réduction de voilure côté investissement sponsoring de Macif.
On peut toujours communiquer avec un large sourire,et dire que tout va bien (on est habitué a ça, plus les gens sont dans la m..plus ils sourient devant les cameras et semblent heureux).
Ils se sont pris un plomb. On ne commence pas un tel projet, pour le lacher en route subitement pour aucune une autre raison.
Ne signifie pas qu'ils sont forcément en grande difficulté, mais qu'il faut faire des coupes sombres, au moins préventives.
Ça doit laisser un drole de gout amer à notre blondinet, à qui je souhaite le meilleur pour son entreprise et la réalisation finalisation du projet.
Ça va pas etre une partie de plaisir, sa position n'est pas confortable, et comme partout quand ça va mal, il y aura surement en plus quelques requins à l'affut.

11 juin 202011 juin 2020

@Scotland
Pas mieux !
Mais si lui ne trouve pas de nouveau sponsor... on se demande qui va en trouver à l'avenir ?

11 juin 2020

Il le dit : il va devoir "réorganiser", en clair licencier du personnel qu'il a du débaucher ailleurs, des personnes avec qui il doit avoir des liens affectifs. Le plus difficile pour un chef d'entreprise.
C'est un peu comme perdre un équipier en mer.
je lui souhaite de tout cœur de réussir à rebondir malgré tout.

11 juin 2020

Ce n est vraiment qu’un petit coup de tonnerre....

11 juin 2020

Ok, c'est de la comm, mais il ne cache rien, il parle bien d'un gros coup dur.

Je le trouve assez réaliste et sans langue de bois.
Et ça doit être dur à gérer, son entreprise n'est pas une multi-nationale ou les employés sont anonymes, il va falloir faire des choix difficiles.

Sauf si il trouve un sponsor rapidement, ce que je lui souhaite !

11 juin 2020

Lors des Assises du Nautisme 2019, le boss du sponsoring de la Macif disait que le rapport d'1€ engagé correspondait à presque 8€ de pub. Donc ils ne lâcheront pas le sponsoring. Sauf que les Ultims ont du plomb dans l'aile depuis le retrait du groupe de Rotschild.

Quant à F.Gabart, j'ai eu la chance de le rencontrer plusieurs fois et ce mec est totalement sur une autre planète. Très accessible, comme Thomas Coville (contrairement à d'autres, je ne donnerai pas de noms), il ne vit que pour sa passion. C'est un grand malade, il ne pense qu'à naviguer. Si on lui propose de naviguer sur un 4.20 il le fera. Du moment qu'il est sur l'eau.

Sauf que maintenant il est chef d'entreprise. Ça doit changer la donne.

11 juin 2020

Et qu'il a compris que la vie, c'était aussi autre chose que juste la voile... Encore une fois papa, il avait décidé de se poser.

J'adore l'évolution de ce bonhomme ! Et sa détresse à se séparer d'une partie de ses collaborateurs fait peine à voir. Un crowd-funding ? 🤔🤣

11 juin 2020

Alors chez Macif, ceux qui ont promis à Gabart, un des plus grand marin de l'histoire, de s'engager sur la conception realisation financement, et budget de fonctionnement, de son futur trimaran, cashmachine aussi pour eux, car on tient compte de ce paramètre, se retireraient, en prétextant que le parapluie d'un investisseur en tête de gondole de la classe a coulé. Drone de buisness plan et .
Drole de buisnessmen.
Que le vent tourne, et que les retombées ne soient pas à la hauteur, se comprendrait.
Mais pas de salades ni de tout va bien je vais bien.
Autant j'apprecie la capacité de ses grands à investir, autant quand tu te vautres lamentablement, tu essayes au moins de ne pas trahir une parole en édulcorant. Tu laisses un chéque (ce qui a du être fait) et tu t'en vas. On est pas débiles. On sait qu'on ne tire pas les mêmes bords en mer qu'à la bourse.
Ceux qui ont pris la décision de continuer à voler et qui se barrent comme ça, n'ont qu'à gicler, surtout ceux du dessus des fusibles potentiels.Et laisser les salades de bon sentiments hors du jeu, alors que tu plantes la ton partenaire et sa structure. Cov ou pas. Mais à mon avis ça s'est joué avant. Bref soutient à notre marin. Et chef d'entreprise. Comme ça fonctionne en sinusoïdale ça pourrait remonter.

11 juin 2020

il est clairement pris de court avec un ou mêmes des projets et une grosse structure pas adaptés à la nouvelle donne économique, small is beautiful. Les performances d'IDEC et Joyon sont d'autant plus remarquables.

11 juin 2020

C’est plutôt un gros coup de tonnerre dans le petit monde des ultimes.
Si les principaux acteurs se retirent, la formule est en péril. J’espère que la Macif respectera ses engagements auprès de Gabart vu le chantier en cours.☹️

12 juin 2020

Ces 'ULTIMS' c'est de la démesure, ça n'apporte rien à la voile. Ça fait rêver les terriens en manque d'aventure c'est tout!
Je suis assuré à la Macif et suis tres content qu'ils arrêtent cette folie.

12 juin 2020

D'autres détails et une bonne analyse de Tip&Shaft

mailchi.mp[...]-utiles

13 juin 2020

Macif étant un acteur majeur du sponsoring et de la présence dans la voile, on imagine quand même que cette décision et tout ce qu'elle implique n'a pas du être facile à prendre.
www.macif.fr[...]-la-mer
Intéressante la decouverte de cette expo à Paris sur la mer.
www.macif.fr[...]n-ocean

13 juin 2020

la classe Ultim peu de bateaux et course franco/française
il y avait déjà eu un fils sur hisse-et-oh concernant l’intérêt pour la Macif de soutenir de tels projets
les avis étaient partagés et ils le sont apparemment toujours

13 juin 2020

Encore une belle interview de FG dans le télégramme. Il donne l'impression reparler clair et pas langue de bois...

www.letelegramme.fr[...]555.php

13 juin 2020

En effet... ce que j'en retiens :

"Avec MerConcept, on est en train de travailler sur l’entreprise à mission. C’est un nouveau statut juridique et social qui nous permet d’être une entreprise qui fait du business classique mais en fixant des engagements sociaux et environnementaux pour avoir un impact positif sur la société. Ça m’intéresse beaucoup, c’est un modèle qui a de l’avenir."

13 juin 2020

ce n'est pas certain que l'avenir soit au gigantisme et au toujours plus ... ce "concept" est depassé aujourd'hui ..je crains qu'il ne soit resté schocher sur les années du commencement de sa carrière

14 juin 2020

Oui, il se pose la question lui aussi...

"Est-ce pertinent d’essayer d’aller toujours plus vite ? Cette quête de vitesse répond à un besoin de l’humanité qui est de se déplacer sur la planète. Si on est capable de se déplacer sur la planète en n’utilisant que le vent, c’est important pour la société et pas uniquement pour les passionnés de voile et les skippers. Aujourd’hui, plus de 90 % de ce que nous consommons transite par la mer. Cela nous impacte tous. Tout ce que nous développons dans la course au large peut être utile dans le transport maritime. Le vent, on a un peu oublié de s’en servir. Le vol au-dessus de l’eau permet aussi de s’affranchir de certains frottements et d’aller plus vite. Donc l’idée est de consommer moins d’énergie pour aller à la même vitesse. À la course au large d’opérer des transferts technologiques vers le monde maritime."

???

14 juin 2020

Ce qui me chagrine(ait)sur ces géants, c’est le fait qu’ils embarquent toujours un groupe à mazout pour l’énergie.
La bonne question à se poser serait est-ce qu’on peut perdre qques nds et avancer uniquement à l’énergie du vent.
Vu les vitesses atteintes ça devrait être possible.
Certains vont dans ce sens avec des panneaux et hydro générateurs.
C’est peut-être en ne se posant pas cette question dès le départ qu’ils se sont mis un peu sur la touche et que l’exercice de style était moins convaincant.

14 juin 2020

Je partage cet avis. Dans un film sur un des exploits de Gabart (un tour du monde je crois), on le voit d'un coup tout affolé, les larmes aux yeux, la mort dans l'âme : parce que sa génératrice ne démarrait plus..
Je trouve que c'est limite incohérent, ça m'avait surpris. L'énergie nécessaire à faire tourner les appareils de navigation (la communication, etc.) contribue de fait à faire avancer le bateau vers la ligne d'arrivée. Certes, ce n'est pas de l'énergie motrice à proprement parler, mais alors pourquoi pas des winch électriques ? Je trouverais ça plus cohérent qu'il n'y ait aucun recours à un apport d'énergie embarqué avant le départ (énergie fossile ou batterie). Ce qui n'empêcherait pas d'embarquer une génératrice par sécurité.

14 juin 2020

En effet, le journaliste aurait dû lui poser la question... ça m'avait interpelée aussi.

14 juin 202014 juin 2020

Je crois qu'en plus de l'electronique embarquée assez vitale sur des engins gigantesques qu'ils aménent dans des contrées extremes parfois en solitaire, il est surtout hors de question d'envisager de se passer de pilotes. H 24 ça consomme, et sans pilote on le sait en solo point de salut. Surtout en multi à haute vitesse, c'est même vital.
Cela (le groupe et le carburant) pourrait il se remplacer par des piles à combustibles, ou autres batteries et immense système photovoltaïque, hydrogénératrice ce n'est pas impossible pour le futur. Conrad Colman sur le dernier Vendée avait un système propre. sur son imoca.
Pour ce qui est du gigantisme, je pense que dans 20 ans les ultimes mesureront 70m et voleront à 100 noeuds.
Dans les années 80 les maxi multi mesuraient 26 m, après trop de drames, on est arrivé aux Orma, encore plus dangeureux, et il a fallu que Bruno Peyron et quelques autres insistent sur ce qy'ils préconidaient pour faire naitre les géants. Je ne vois pas pourquoi cela s'arrêtait, sinon faute de financement. Mais surement aussi faute de ne continuer a n'en faire que des bêtes de vitesses et de records. Comme FG semble le dire.
Il faut surement repenser les objectifs, en terme social, économiques, et humains. Juste un avis.

14 juin 2020

Oui cet épisode m’avait frappé. Si c’était si dramatique de ne plus avoir de génératrice, est-ce qu’on était encore sur un bateau à voile ?
Je ne critique pas l’ensemble mais la démarche n’a pas été poussée au bout.
La performance ce n’est pas seulement la vitesse mais comment on l’obtient.
là où je prends le plus de plaisir sur mon bateau, c’est quand je coupe le pilote et que ça avance tout seul sans toucher à rien.

14 juin 2020

F. Gabart va nous pondre un porte-container à foils et on va tous voir flou :D

14 juin 2020

Qui sait ? :-D

25 juil. 2020

@ Flora, BJR, je crois que les populasses occidentales commence a se guerir de la fièvre chino-acheteuse. Une impression, enfin Amazon pendant la confi se les ai bien faites en or!

13 juin 2020

Je suis bien d'accord Ca rappelle la Coupe de l'America la réduction de taille a paradoxalement permis d'avantage d'innovation, tout le budget n'est pas consommé par des tonnes de carbone dans les dimensions des coques et du mat

13 juin 2020

le prix d'une pièce carbone est au kg, et l'outillage au m2

14 juin 2020

quelqu'un peut-il me dire en dehors du métal quel est le pourcentage de matière non issue du pétrole dans un tel navire ?

14 juin 2020

Les sponsors veulent d'abord un bon retour sur investissement, en termes de pub et d'image. Or ce qui fait rêver et intéresse le grand public – et ce à quoi une entreprise peut s'identifier, c'est d'abord l'aventure humaine, pas les "courses d'ingénieurs" avec recherche de performances dingues sur des voiliers de plus en plus grands et techniquement sophistiqués. D'où le succès du Vendée Globe et le flop médiatique des Ultim. Je pense moi aussi que la course au gigantisme va se calmer.

14 juin 2020

je pense que c'est pas un hasard si ça reste franco français, alors on peu faire les franchouillards et dire c'est parce qu'on a les meilleurs marins et les meilleurs ingénieurs et s'auto convaincre mais le fait qu'il y ait pas de gros investisseurs étrangers qui se lancent dans cette aventure montre que les retombées sont peut etre pas si importantes que veulent bien le dire les protagonistes

14 juin 2020

On en saura un peu plus s'il y a des acquéreurs pour les deux tri volants maintenant à vendre ?
Je suis un peu pessimiste... mais j'aime bien F Gabart et j'espère qu'il va s'en sortir au mieux, pas seulement pour lui et son parcours sportif, mais aussi pour ses capacités de chef d'entreprise et son équipe.

25 juil. 2020

Quand tu vois le niveau des autres occidentaux ne serait-ce pour comprendre ce qui se passe ? alors pour leur pomper le fric de leurs zinzins (institutionnels) ou milliardaires ? Mécénats ?

Souhaiter que FG Soit aussi bon patron de boite que patron à bord , du moins je lui souhaite.

14 juin 2020

pareil...

16 juin 2020

F. Gabart en interview chez Moscato show sur RMC dans 10 mn .

23 juil. 2020

"L’Ultime de François Gabart bientôt aux mains de Marc Thiercelin ?"
www.voileetmoteur.com[...]n/96516

23 juil. 2020

Annonce surprenante.

23 juil. 2020

pourquoi surprenante? cet ancien bateau est en vente depuis un moment et le nouveau en construction.

24 juil. 2020

Bonjour, je suis surpris du retour de Thiercelin sur un projet Ultim. Il n'a jamais disputé de grandes saisons en multicoques océaniques, n'était plus sur aucun circuit depuis un moment, a presque la soixantaine, bref autant d'éléments qui me surprennent en rapport avec le bateau extême choisi.
Il a été un acteur important de la course au large et mérite tout le respect. Je ne m'attendais pas à cela voila tout.

24 juil. 2020

Je me suis fait la même réflexion... il doit aussi y avoir un pb de (gros) sous ?

24 juil. 2020

Il a toujours été doué afin de dégoter des budgets
Menant une vie mi marin du large engagé, mi Parisien avec un trés large réseau. La deuxième partie du mi ayant quelque peu pris le dessus sur la premiére à un moment, il avait décidé lucidement de lever le pied. Ça nous raméne aux trés grandes heures du Vendée globe.

27 juil. 2020
25 août 2020

Bonjour
Finalement ce sera Actual / Le Blévec.

www.adonnante.com[...]if-100/

25 août 2020

Du coup Thiercelin pourrait racheter Actual, qu'il convoitait avant qu' il ne soit vendu par Coville.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (122)

Coque de bateau

novembre 2021