Pas de réserves de flottabilité....

15 août 2018
15 août 2018

J ai du mal à comprendre qu on laisse le bateau sans surveillance alors qu il est mis à l eau en prévision de faire de l eau!

15 août 201815 août 2018

c'est dingue ,on en voie des choses!!!

15 août 2018

J'ai un ami qui avait un requin à Dakar. A chaque remise à l'eau, on immergeait entièrement le bateau jusqu'à ce que le bois ait gonflé puis on le sortait en le vidant au fur et à mesure avec une pompe. Un jour, il semble que la pompe n'ait pas fait son travail, le bateau était rempli à rabord: il a explosé.

15 août 2018

Quand on met à l'eau un bateau en bois après une longue période à sec, on le laisse généralement dans les sangles au moins une nuit. De toute façon on met des pompes (qu'on a testées au préalable).

15 août 2018

sur sangles a conditions que cela soit bien fait ,pas comme je voie souvent faire soulever des bateaux sans mettre un palonnier ...ainsi le bateau est de par son poids bien écrasé et ensuite on trouve drole d'avoir des fuites au niveau des hublots ...

perso pas question de sangles mais plutôt un chariot sur une cale

15 août 2018

sur sangle ou l on prévoit des motopompes

15 août 2018

il y a deux ans mon bateau avait passé 5 mois au sec dans un hangar . lorsqu'il a été mis à l'eau on voyait le jour entre certain bordé ,je n'étais pas fier ...

il a été placé sur un chariot ,on l'a descendu sur la cale a marée basse ...ainsi les bordés ont trempé un par un avec la marée montante ...dans un premier temps l'eau rentrait à flot ,les deux pompes électrique n'étalaient pas ,on a donc remonté un peu le bateau sur la cale ... puis ça c'est calmé ,les pompes étalaient ...puis une a suffit ...

cela a durée bien 3 ou 4h

par précaution je me suis mi au ponton et branché un chargeur pour les batteries ... si j'avais eu le moindre doute j'aurais dormi à bord ... le lendemain matin tout était sec

15 août 2018

Perso, il m'est arrivé plusieurs fois de dormir à bord sur le plancher dans de telles circonstances.

15 août 2018

Il y en a un qui a du se poser des questions.:heu:
vannes.maville.com[...]ctu.Htm

15 août 2018

Sans palonnier le sanglage ! Pôv canot' :oups:
et c'est des pros kon fait ça ! :lavache:

15 août 2018

et oui regardez bien :aucun palonnier et en plus il doit y avoir 5 ou 6t d'eau dans le bateau

pauvre bateau !!!

15 août 2018

Extrait de l'article du Ouest Torch'... :
Mis à l’eau dans la matinée pour faire gonfler ses bordures en bois et assurer son étanchéité, l’opération n’a pas eu le résultat escompté et finalement, l’eau a pénétré à l’intérieur du navire.

Ils ont dû mettre le correspondant "Marché au cadran" à écrire l'article, le correspondant "Maritime" étant en vacances...
:oups:

15 août 2018

la version du Télégramme ( www.letelegramme.fr[...]/ ) :

Mardi, en début d’après-midi, le Korrigan a vécu une aventure désagréable.
Le voilier en bois, long de 10 m, a coulé, alors qu’il était amarré au ponton de La Recouvrance.
Le Korrigan, après avoir passé une période à sec, avait été remis à l’eau afin de regonfler les bordés. Une opération qui ne s’est pas déroulée comme prévu. En effet, l’eau a envahi le bateau, l’entraînant par le fond.
À l’heure de la marée basse, seule la partie haute du mât en aluminium dépassait du niveau de la mer.
Quelques irisations sont apparues en surface mais n’ont pas nécessité
l’intervention de la cellule antipollution présente sur place, ainsi qu’Éric Roelllinger, commandant du port de commerce, et Alain Provost, lieutenant. Deux plongeurs des sapeurs-pompiers de Brest ont procédé à une inspection de la coque.
Bien qu’amarré provisoirement face au chantier du Guip, le voiler n’était absolument pas en relation avec le chantier, ainsi que nous l’a confirmé Yann Mauffret, son responsable.

15 août 2018

halte là...normal de le couler, c'est fait exprès pour le calfatage, faut pas s'affoler.
C'est juste qu'avant on prenait des précautions pour ce faire avec des sangles et un chariot et que maintenant, on le met a l'eau comme ça...et je n'irai pas plus loin dans ce que je pense sur ce qui s'est réellement passé...
Quant au calfatage que l'on pratiquait dans le temps avec l’échouage sur la grève et calfatage bitumeux entre deux marées.
Le bateau reposait bien sur tout son corps, en l’occurrence.

15 août 2018

Pourquoi ça flotte pas, un bateau en bois?
:tesur:

15 août 2018

C'est vrai que dans le temps des bateaux en bois, les gens de mer avaient une autre façon de procéder: le bateau était construit puis l'on passait au calfatage a sec mais un peu, pas plus.
L'on mettait a l'eau sur chariot et sur cale bien sur et on mouillait a fond, pas deux jours mais bien deux semaines puis l'on remontait et reprenait le calfatage que l'on connaissait puis on remouillait deux semaines.
Après quelques opérations, le bateau était mouillé définitivement et enfin baptisé puis s'en allait en mer.
Lors de fuites excessives, on abattait en carène sur la grève pour étancher les quelques fuites et le bateau reprenait la mer au bout de deux ou trois marées et ne sortait plus jamais de l'eau.
les problèmes d'aujourd'hui, c'est que l'on travaille a sec au chantier, le bateau sort de l'eau un an, sèche a craquer et après, les gens crient a l’encan parce qu'il coule...

15 août 2018

Une solution est de garnir les coutures de suif. Au fur et à mesure que le bois regonfle, le suif est chassé. Les mulets se chargent de ce qui dépasse de la coque.

15 août 2018

autre solution :bordé jointif sans rien entre les bordés mais ça ce n'est plus de la construction navale mais de l'art :pouce:

17 août 201816 juin 2020

Selon des échanges sur FB, il s'agirait d'un Maïca à voûte (superbe bateau !) nommé Korrigan 2. Aprés avoir été renfloué, il serait maintenant à Camaret pour réparation.

18 août 2018

Exact il est à Camaret bien amoché. Ça fait mal au coeur... Je suis surpris car il a une dérive arrière sous la voûte. Ce dispositif était courant autrefois pour augmenter la stabilité de route sous spi, mais je ne savais pas que les Maicas en étaient équipés.
Pour ce qui est de la remise a l'eau d'un bateau en bois, tout dépend de la qualité de construction. Mon Jezequel ne faisait quasiment pas d'eau même après 6 ,mois au sec.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

Souvenir d'été

  • 4.5 (126)

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

novembre 2021