Partir en courant (problème de routage)

Chères et chers héonautes,
Pour dégourdir les neurones nautiques qui hibernent tranquillement pendant les frimas (je sais, certains se dorent la pilule sous les tropiques) je voulais vous proposer un petit exercice pratique.

Voilà, nous devons traverser la Manche en partant de Cherbourg pour aller sur Beaulieu River dans le Solent le samedi 27 avril 2013.
Bien, cela ne pose pas de problème particulier ci ce n'est que les coefficients de marée sont de 106 et 105. Donc du courant qu'il faut prendre en compte, et la nécessité d'arriver à marée haute pour rentrer dans la Biouli River.

Alors à quelle heure devons nous quitter le port de Chantereyne et quels caps devons nous suivre pour que notre route nous mène à bon port à la bonne heure – quel ETA ?.
Faut-il passer par l'est ou par l'ouest de l'île de Wight.
Le bateau sera un OVNI 455 et nous serons à bord dès le vendredi soir. Nous comptons sur une vitesse surface de 6 nœuds.

L'utilisation d'OpenCPN avec l'affichage des courants (merci Merak56 et aux développeurs d'OpenCPN) m'a bien aidé à préparer la route en m'amusant (illustrations ci dessous).
Quelles seront vos solutions ??.

La météo disposera de la suite et de la mise en application de la théorie.

Guillaume
PS les héonautes du Levant, bien qu'ils n'aient chez eux ni courant ni marée, peuvent aussi proposer leurs solutions...

L'équipage
09 jan. 2013
09 jan. 2013

En principe une douzaine d'heures, donc deux marées, donc je m'occupe pas du courant car il s'annule ! Départ le plus tôt possible, juste un peu avant le lever du soleil pour pas arriver à la nuit.Par contre pour l'ile de Wight se présenter du coté du courant à l'heure d'arrivée prévue.
Voila, je suis un fainéant n'est-il pas ?

09 jan. 201309 jan. 2013

@ Lady JANE

Fainéant des neurones et plus actif à la manœuvre si je comprends bien. :scie:

Généralement ça marche comme ça, cap au nord ! mais avec des coefficients de 106 et 105 ça dépale sérieusement et le bilan n'est pas nul :reflechi: ... et la nécessité d'arriver à la marée haute met une contrainte !

10 jan. 2013

justement plus ça depale en Manche puis il faut se laisser porté par la marée car plus le chemin sur l'eau sera court

sur ce coup a fort coeff en se laissant porté tu vas gagné plus d'une heure sur la traversé

09 jan. 201309 jan. 2013

C'est un coup de 3 heures du matin pour le départ, cette histoire......
Un waypoint au Nord et on corrige constamment le cap pour limiter l'écart est aussi une solution pour rester sur la route directe. Mais le but du fil était de faire travailler les studieux héaunautes alors je me sauve... :acheval:

surtout pas ! tu vas perdre un temps fou à lutter contre le courant.

Pour avoir la solution : se donner une heure d'arrivée : ici il serait bon d'arriver assez nettement après la pleine mer en passant par le Nab (on n'est pas obligé d'étre à PM à Beaulieu, la mi-marée cela va très bien.
Cela fait un départ une douzaine d'heures avant. Cap direct Nab.
mettre bout à bout tous les vecteurs de courant et voir de combien il faudra compenser sur la fin.
Mais ne surtout pas chercher à compenser le courant traversier sachant que le déport d'un côté sera compensé plus ou moins par le déport de l'autre.
Cela serait nécessaire pour une traversée en six heures et encore on pourrait profiter de 3 heures de lot et trois heures de jusant.

Hubert, de Cherbourg

10 jan. 2013

moi je ferais comme LJ et pour ce qui est de la marée , j attends que ce soit la bonne heure à Yarmouth !

sans rire quand je montais en partant de Ouistreham , je faisais du 330 et je me recadrais a la gonio sur le radio phare de sainte catherine a 15mn de l arrivée pour choisir le coté par lequel j allais rentrer en fonction du courant de marée , pas dificile !

10 jan. 201310 jan. 2013

Perso je ferais comme LJ, on compte 2 marées pour une traversée, donc en théorie c'est la cap direct, ensuite au milieu il faut ajuster si retard ou bien avance. Une route aussi "aléatoire" ne peut pas se définir complètement au départ. Et surtout ne pas compenser heur par heure, car là avec des coefs supérieur à 100, tu te fais beaucoup de route en plus ! ! !

10 jan. 2013

Très difficile ton routage sans cartouche des courants et la connaissance des vents.

10 jan. 2013

J'ai jamais fait la manche (j'en suis pas à ce point là !)

mais de mémoire mon vieux Cours des Glénans édition 1972
disait que pour se faire, on allait en ligne droite, les courants de flot et de jusant s'annulant en définitive.

Tout ceci doit rester théorique, en fonction du vent rencontré, I suppose..

bonne nav' :goodbye:

10 jan. 201310 jan. 2013

Il n'est pas nécessaire d'arriver à PM pour rentrer dans la "biouli river"
de mémoire, on ne doit pas pouvoir rentrer de BM-2 à +2 ..................à calculer

je suppose que tu comptes aller ici : www.beaulieu.co.uk[...]tjumble

Il y a un bus gratuit qui t'emmène et te ramène à la marina de bucklers hard.Si tu as le temps, visite le musée automobile c'est géant.

Si tu veux te la jouer cool, pars le vendredi soir, fais éventuellement escale à Yarmouth, il y a des bouées de libres en rade à cette époque, et ensuite tu rentres dans la Beaulieu quand tu es prêt..

Bien sut tout ça dépend de la météo...

10 jan. 201310 jan. 2013

Perspicace Nostria....

La marina de Bucklers Hard est effectivement notre but.
Et le banc de sable à l'entrée de Beaulieu River côte à moins d'un mètre, ensuite le chenal n'est pas large et bien vaseux.

Le musée de l'automobile est sympa, je l'ai visité il y a 3 ans.

Un départ de nuit s'imposera...

10 jan. 201316 juin 2020

Bonjour
Mettre un WP sur l'entrée ouest du Solent et le viser pour une route fond de 60 miles, au cap 0° ferait effectivement faire une route surface beaucoup plus longue car il faudrait compenser la dérive due au jusant puis celle due au flot (puisqu'il faut arriver à pleine mer, on termine par le flot).
Prendre un cap compas au 0° et se laisser dépaler par le jusant puis par le flot rallonge la route fond mais moins la route surface, si l'influence des deux courants se compense.
Mais se compensent ils exactement ou reste t-il un décalage ? Là est la question !

Bien sur qu'il faudra réajuster selon les conditions météo du jour et ça vaudra une relance du fil dans la semaine précédent le départ...

Les cartouches de courants pour la Manche en capture d'écran. Ceux pour le Solent sont au premier post.

Guillaume
PS C'est vraiment chouette OpenCPN pour préparer sa nav à la maison.

10 jan. 2013

Ils ne se compensent surement pas exactement, ce sera à toi d'ajuster en fonction de ta vitesse réelle, ou plus exactement de ta position réelle au bout de 6 heures par exemple en tenant compte de ce qu'il te reste à parcourir, des courants, du vent, etc .., prévus pour la suite, sachant que si tu tires des bords en manche c'est aussi complètement différent................ et à cette époque de l'année les vents de Nord peuvent exister ! ! ! !
La navigation n'est pas une science exacte, il y a beaucoup trop de paramètres.....
Tu ne peux faire qu'une estimation.

10 jan. 201310 jan. 2013

Oups, Je pensais qu'ils s'agissait des coéfs de marée, je n'ai pas agrandi less images ! Ne connaisant pas OpenCPN...
J'aurais du lire le fil jusqu'au bout :non:

10 jan. 2013

salutatous
5nds de courant en milieu de manche ?
vous êtes sûr de ce chiffre ?
je le trouve très fort, même pour du 106 de coeff.
je dirai plutôt 3,6
mais peut être me gourje ?
quand au comportement vis à vis du courant, je vous conseille de rester au plus proche de votre route fond, voire chouilla un peu au vent de la route fond, tout simplement pour seulement avoir à finir en ouvrant les voiles et pas l'inverse
le principe de l'annulation des courants sur 2 marées est vrai, en théorie, sauf que vous oubliez que c'est le vent qui vous fait avancer et que c'est sa direction par rapport au courant qui est primordiale; les bords ne sont donc pas équivalents ou peuvent l'être mais ce dernier cas de figure est rare (la loi de murphy s'appliquant principalement pour les voiliers)
de même, les entrées est et ouest du solent ne sont pas équivalentes : les needles, c'est un trou de souris, pas protégé de l'w d'où viennent les vents et la houle dominants
conclusion: faut attendre la météo de départ pour se décider
cordialités maritimes
larent le hareng

10 jan. 2013

re
c'est vrai que si l'on prend les valeurs de courant plus au sud et plus proche de cherbourg, elles sont plus fortes et dépassent 4 noeuds
mea culpa
cordialités maritimes
larent le hareng

10 jan. 2013

ça brasse pas mal dans les parages.....
Personnellement pour les transmanches, je trace une route sur l'ipad non connecté au pilote, je surveille le vecteur de trace réglé à l'infini, et je corrige le cap régulièrement. il m'est arrivé d'avoir des routes fond bien rectiligne malgré les courants. Mais c'est la météo qui décide....

10 jan. 2013

"je corrige le cap régulièrement " et obtenir "des routes fonds bien rectilignes " est une erreur pour des raisons que plusieurs posts exposent auparavant...

10 jan. 2013

et ainsi tu met une à 2 h de plus..

11 jan. 2013

voila ce qu'il ne faut pas faire !!

10 jan. 2013

Bien qu'ayant été vérifié les courants, il est possible qu'il reste des erreurs de programmation donc ne pas hésiter à comparer avec :

www.previmer.org[...]29/7312

N'hésitez pas à me signifier vos remarques éventuelles en mp pour apporter les correctifs

10 jan. 2013

Désolé . Désolé : Correction
Mauvaise adresse précédente il s'agit des vagues

Les courants c'est :

www.previmer.org[...]anchef1

10 jan. 2013

viking35, je ne comprends pas ta remarque, tu peux développer ton raisonnement stp ?
cordialités maritimes
larent le hareng

10 jan. 2013

supposant de devoir rejoindre un point situé exactement au nord avec un courant alternatif de 2 noeuds Est sur moitié parcours puis 2 noeuds W sur la deuxième moitié, si on corrige le cap initial pour avoir une route-fond exactement Nord la vitesse d'approche sera reduite par la composition des vecteurs

si par contre on suit un cap Nord le bateau va faire un grand S sur le fond mais sa vitesse d'approche sera celle du bateau, donc il arrive avant

bien sûr pourvu qu'en faisant le S sur le fond il ne rencontre pas de caillloux.. :doc:

10 jan. 201310 jan. 2013

Une route fond bien rectiligne quand la surface de l'eau se décale latéralement ça rallonge la route surface...
Pour faire sa route il faut appliquer l'adage : "courant connu porte au début" et donc il faut déporter son point de départ du vecteur courant considéré.
Le piège du GPS de vouloir coller à la route fond et classique.
C'est un peu le but de ce fil que de faire calculer la différence.

11 jan. 2013

Enfin une réponse intelligente. Chaque cas est particulier car le courant peut rallonger ou raccourcir la route Surface. Il peut augmenter la vitesse du bateau ou bien la réduire.Au début du post il est question de vitesse constante et de traversée de la Manche, les courant seront pratiquement perpandiculaires à la route avec une route surface à peine plus longue que la route fond. Un quart d'heure d'écart à une demi--heure, d'accord. Deux heures non !
Parc contre contre quand on navigue avec un courant arrière, il faut bien surveiller sa navigation; j'en connais qui ont loupé Aurigny avec impossibilité de revenir par fort clef.
La vraie vie est plus compliquée que de simples additions vectorielles, en plus du courant, il y a aussi le vent, et là c'est une autre histoire : Un simple changement de bord et la vitesse peut dégringoler ou augmenter de façon significative.

11 jan. 201311 jan. 2013

Tout a fait d'accord si on ne prends pas pas comme critères d'arriver avec un courant favorable. c'est d'ailleurs pour ça que ceux qui partent un peu au hasard ont souvent des écarts de plus de deux heures, pas forcemment en respectant une route fond et en partant aux bonnes heures.

11 jan. 2013

"La vraie vie est plus compliquée que de simples additions vectorielles,"

noooooon, c'est vrai ? je ne peux pas y croire, ça alors..

11 jan. 201311 jan. 2013

oh que si duex heures d'écart c'est possible ! il suffit dévoir à finir contre le vent et le courant car on a mal compensé la dérive sur la fin ...
Se retrouver un peu trop à l'Est en plein flot et vent de WSW pour rentrer à Cherbourg va faire une sacrée différence avec celui qui arrive du côté de CH1

Hubert, de Cherbourg

10 jan. 201310 jan. 2013

supposant au début qu'on puisse suivre n'importe quel cap, proceder à rebours:
1. Determiner la plage horaire requise à l'arrivéé (genre entre X et X+3 heures)
2. En allant à rebours heure par heure, déterminer les vecteurs-courant horaires (heure par heure) sur la base de la vitesse prévue
3. Additionner tous les vecteurs pour obtenir un seul vecteur résultant, l'influence globale du courant pendant la traversée
4. déterminer son cap à partir de ce vecteur resultant.
Le bateau va faire un grand S sur le fond bien sûr.
Quelques heures avant l'arrivée prévue, recalculer la dérive et ajuster le cap pour être sûrs de ne pas arriver sous-courant, comment dit-on? bref ne pas avoir à devoir remonter un courant contraire dans les dernières milles

Puis on peut peaufiner pour des vecteurs courant non-homogènes, etc

Finalement on soumet à Eole... :alavotre:

10 jan. 201310 jan. 2013

merci à tous pour vos explications, mais je ne comprends toujours pas
je comprends vite ... mais il faut m'expliquer longtemps
je prends les données de base pour faire cherbourg - les needles :
route fond Rf = 0° pile poil
distance sur la route fond = 60M
donc, à partir de là, vous faites comment ?
cordialités maritimes
larent le hareng

10 jan. 2013

cap au compas 0 ou 3° pour tenir compte de la declinaison
et on ne bouge pas ... le bateau va se depalé d'un coté donc il va s'eloigné de la route fond , puis à la renverse il va de depaler de l'autre coté et en gros apres les 12h de traversé le bateau se retrouvera sur la ligne droite .

evidement on ne parle pas du vent car si lui est aussi au Nord il y aura un probleme.

et a la fin la traversé on refait le point on rectifié on peaufine pour l'arrivée

et ainsi on pas lutter contre le courant et dont on a gagné parfois pret de 2h.

11 jan. 2013

Salut larent,

relis le gours des glenans il est tres clair sur le sujet

10 jan. 201310 jan. 2013

Schéma tiré du Stanford's Tidal Atlas

10 jan. 2013

Pour info, a condition d'avoir les polaires du bateau, c'est possible de faire tourner un routage qtVlm "vent+courants". Ca tombe bien il existe des gribs "courants" gratuits pour la Manche...

10 jan. 2013

super ton schéma nostria, il présente parfaitement les 2 visions mathématiques du problème
on remarque que les hypothèses sont simplifiées avec une durée de trajet égale à 12h00 (donc pile poil 2 marées) et que la vitesse surface est constante et égale à 6nds (peut être est ce un exemple pour un bateau à moteur ?)
en tout cas, en terme de navigation et surtout de philosophie de navigation (donc là on s'éloigne de l'objectif et on rentre dans le subjectif) la méthode A permet de maîtriser sa route fond parfaitement, alors que la B laisse le bateau subir sa route fond
et tout cela pour 40 min d'écart sur un nav de 12h00, ce qui pour moi est peu
et bien, je préfère maîtriser ma route fond que de me laisser dériver
cette vision mathématique oublie que, autant les caractéristiques du courant sont gravées dans le marbre jusqu'à la fin des temps, autant les paramètres liés au vent sont fluctuants, par nature
de plus, je me suis fait avoir 2 fois, en me laissant porter par les éléments subis, dont une qui a fait qu'à 2M de guernesey vent évanouie et moteur à fond, je faisais 0.5 nds sur le fond; au lieu d'arriver à 20h00, je suis arrivé à minuit, alors que je voyais parfaitement, presque à les toucher, les feux du port, pas glop
cordialités maritimes
larent le hareng

11 jan. 2013

attention, larent, la plupart du temps il est plus prudent de prendre une vitesse moyenne de 5 kts pour le bateau.
De plus les courants seront beaucoup plus elevés. La différence sera donc de plusieurs heures.

11 jan. 2013

C'est tout le plaisir de la navigation dans les anglos-normandes.

Effectuer Cherbourg Guernesey la nuit et découvrir à l'arrivée que notre modeste Rush arrive avec les meilleurs 38 pieds... qui croyaient avoir bien marchés... Dans 10 ans, on en parleras encore au club...

Et les différences entre une bonne et une mauvaise navigation sur une traversée de la Manche se comptent en marée. (soit 6 à 8h)

10 jan. 2013

Voilà, on voit la différence entre un croiseur tranquille qui n'est pas à quelques heures près, quelques miles près, quelques dixièmes de nœuds près et un croiseur qui recherchera toujours la route la plus courte, le temps le plus court, la vitesse la meilleure....
Je sais maintenant où je me situe...
:mdr:

10 jan. 2013

après la haute mer.
ou un peu avant, de façon à arriver juste à la renversse dans le Raz Blanchard, courrant portant le long du Cotentin. puis, surtout ne pas naviguer au GPS, et rentrer par est solen (tour de Nab) bien que plus court mais plus "technique " par les Needles.

10 jan. 201310 jan. 2013

hmmm... sauf que:

à route-fond directe, pour compenser 3-4 noeuds de courant avec 6 noeuds de vitesse bateau cela signifie devoir modifier son cap de 30-40 dégrés sur un bord, puis 30-40 dégrés de l'autre coté après la renverse, le cap suivi donc oscille en gros de 60-70-80 et plus dégrés pendant la traversée, la variation de direction du vent apparent est très importante, si on a de la chance on risque de devoir faire pendant six heures du près très serré, pour après faire six heures de travers... ou pire de ne pas pouvoir corriger du tout si par exemple on a du vent NE quand le courant porte à l'ouest on doit corriger son cap sur 30-40° et là on ne peut pas le tenir..

si on garde le cap constant en faisant le S sur le fond, la modification du vent apparent sera seulement dûe aux 6-7 noeuds de différence de "vent-courant", donc on peut tout faire par exemple au près bon plein

puis chacun navigue comme il préfère.. :alavotre:

10 jan. 2013

Dans l'option entrer par les Needles (côté ouest), à partir de 12h30 le courant sera directement opposé à la marche du bateau. à 13h : 1 nœud, à 14h : 2,5 nœuds, à 15h : 4 nœuds, et à 16h : 5 nœuds. La marée étant haute à 14h.
La distance entre les Needles et l'entrée de Beaulieu River : 12 M
Solution : viser une arrivée vers 13 h...

10 jan. 201310 jan. 2013

Les fois où je vais dans le secteur, je ne m'occupe pas de savoir de quel côé je vais passer, je vise au milieux de white et je choisi le côté qui me sera le plus favorable en cours de route en fonction des renverses et de ma progression .( j'ai toujours préparé un tableau avec les heures et sens du courant et je traverse en S).
Mais pour toi, j'aurais tendance à choisir le côté OUEST en visant une arrivée probable aux needles pour la renverse du montant ça te laisse une marge. Ce qui a priori te laisserait 6 heures pour atteindre ton but même avec un vent d'EST, la remontée au près est faisable .

JJ

10 jan. 2013

Juste pour le plaisir...

Petite complication si le vent vient pile d'où on veut aller (Nord, dans ce cas)

Il faut donc tirer des bords de près... et là le choix du bord sur lequel partir est, à mon humble avis, dépendant du courant.
Dans ce cas je navigue sur le bord qui me fera dériver (dérive normale du bateau au près) en opposition du sens du courant.

Vous suivez ?

oui, le courant te remonte au vent et améliore le vent apparent.
Si tu vires au bon moment tu verras l'angle entre les deux traces nettement inférieur à ce qu'il aurait été sans courant

Hubert, de Cherbourg

10 jan. 2013

Très bien dit ! une *

10 jan. 2013

roberto, parfaitement d'accord avec toi, le vent courant aura une grande importance et modifiera très sensiblement le vent apparent
cela fait donc tellement de paramètres qui bougent soit indépendemment les uns des autres soient de manière dépendantes, qu'il est impossible de trouver l'équation qui résoud tous les cas de figure
sauf à faire tourner, comme le propose maitai, un logiciel de routage qui intègre vent réel et courant, et qui, par méthode graphique (tracé des isochrones) est capable de déterminer la meilleure route

woolfie, c'est difficile de répondre comme cela, sans fixer des valeurs à chaque paramètres,

coler au mieux à la route fond, rester au vent de la route fond, rester au courant de la route fond, et partir très en avance ... vaut mieux être trop contre courant au début et finir pleine balle que l'inverse; surtout si tu veux enquiller le solent par les needles avec un risque de courant contraire un jour de coef 106

cordialités maritimes
larent le hareng

10 jan. 2013

je pense aussi que la chose relativement plus importante soit de tout faire pour être au vent mais surtout au courant de la destination, donc décision plutôt tactique à court terme quand on est sur l'eau, bien essayer de prévoir ce qui se passe pendant les dernières heures pour bien se positionner

Question de terminologie marine: peut on dire "être au courant de la destination" avec la même acception que dans "être au vent de la destination" ?

(Sûr qu'il vaut mieux être au courant d'où l'on va :oups: )

10 jan. 2013

Tout à fait Roberto
et je dirais même plus que quand on prévoie sa destination dans une zone où les courants sont puissants comme dans le Solent par une marée de 106, il vaut mieux prévoir sa route... d'où ce fil !

J'ai mis 3 options à l'étude

1) un départ vers minuit pour être à la sortie ouest de la rade de Cherbourg à 1h00 (début du calcul) - on arrive à l'entrée des Needles à 11h et à Beaulieu à 13h (juste après la renverse courant)

2) un départ de Cherbourg à 2h00 pour être à la sortie ouest de la rade à 3h - ça fait arriver à 13 h à l'entrée des Needles où on commence à prendre le courant dans le pif, les 12 derniers miles seront difficiles à parcourir, le courant montant progressivement jusqu'à 5 nœuds. L'ETA passe à 17h30 ! Bien tard pour entrer dans Beaulieu River.

3) Même départ à 2h00 mais en visant l'est de l'île de Wight donc sortie par la passe est de la rade à 3h00. L'arrivé à l'entrée du Solent vers 14h, le jusant nous prends là et l'ETA est à 16h !

L'option 1 parait donc être la meilleure.

Une quatrième option : quitte à partir à minuit, qu'est-ce que ça donne de partir à 21h - juste après le dîner et la préparation du bateau. Je vais calculer ça pour voir s'il y a un avantage notable, ou pas.

10 jan. 2013

Un petit problème qui peut bien te perturber, c'est le manque de vent la nuit.
JJ

11 jan. 2013

Pour jehenne.
J'ai suivi les différents schéma pour la nav en question.
Je ne connais pas la zone , je navigue plus au sud.
Pour moi j'aime bien l' option N° 1 je dirais même partir vers 23 h
le vendredi soit a PM.Naturellement tout dépend du sens et de la force du vent.Par principe j'aime bien partir avec une marée descendante pour arrivée avec la montante.
Le retour d’expérience sera très intéressante de mettre en ligne au retour.

Sur l'option N° 1 le cap vise le phare au sud de l'ile et sur l’option N° 2 le phare côté W de l'ile pourquoi ces deux option ????.

10 jan. 201316 juin 2020

Les 3 options en image
Les vecteurs courant sont terminés par un cercle, les vecteurs routes par un diamant. La route fond correspond donc à la ligne reliant ces diamants.
Les caps pendant la traversée sont constants, sauf à l'arrivée.

10 jan. 2013

C'est quoi comme bateau? Si tu as les polaires je veux bien faire un routage vent+courants sur qtVlm pour voir ce que ca donne, ca me servira de test ;)

10 jan. 2013

maitai

est-ce que ton programme permet de faire un routage avec des grib "symboliques", genre "vent EST 10 noeuds partout pendant trois jours"

cela pourrait être une option intéressante (si elle n'existe pas déjà :oups: ), en phase de planification en en essayant quelques uns comme direction et vitesse on aurait déjà une bonne idée des situations les plus antipathiques

10 jan. 201310 jan. 2013

Oui on peut forcer le vent en force et direction... Mais pas les courants qui viennent forcement d'un grib.

10 jan. 2013

Bonsoir.
C'est un OVNI 455 !
Je n'ai pas les polaires et je ne sais pas comment fonctionne qtVlm.
Je veux bien apprendre.

10 jan. 201310 jan. 2013

Hmm c'est deja la belle bete ;)

Dans mes cartons j'ai pas ca... mais j'ai cigale14 du meme chantier alubat (14m), sinon j'ai sunmagic44 ou qque part aussi un ovni35 (si je le retrouve). Laquelle je prends? A mon humble avis summagic44 c'est comparable a peu pres...

10 jan. 2013

jehenne, super tes simulations

j'ai la dernière version d'open cpn (3.0.2 je crois) mais je n'ai pas le module courant
on fait comment pour l'avoir ? je n'ai rien vu sur le site d'open cpn

tu vois, typiquement, sur un cas comme ça, je partirai à 21h00; pour ne pas me faire surprendre dans les needles contre courant; mais bon, je suis peut être trop ceinture+bretelles+parachutes

le courant dans le solent a l'air de monter jusqu'à 3/4 noeuds quand même et paraît décaller par rapport au courant général de la manche;

cordialités maritimes
larent le hareng

10 jan. 2013

Salut larent
tu trouveras tout ce qu'il faut savoir sur OpenCpn sur le forum.
ou directement sur opencpn.shoreline.fr[...]/
Pour les courants c'est la solution de Merak56 !

10 jan. 201310 jan. 2013

aussi, comme dit Gribou, mieux peut-être essayer quelques simulations avec 5 noeuds de vitesse, histoire de voir ce qui peut se passer si le bateau est obligé d'aller en moyenne moins vite (moins de vent, petite manoeuvre qui tourne mal, déviation pour passer derrière un navire, etc) , en gros 2 heures de différence qui peuvent vouloir dire beaucoup du pdv courant d'entrée

après, ralentir on peut toujours ralentir -:)

en tout cas, une belle nav que j'aimerais bien faire, c'est très intéressant essayer de tout cadrer le plus possible en mer

10 jan. 2013

pour repondre à la question .

a la pointe de Needle le courant porte vers l'Est marée montant il serait bon d'y etre à BM soit à 17h 30 plutot apres qu'avant 18 h 18h 30 ça serait parfait

il y a 60 mille de traversé à 6nd ,10h

donc depart 2h apres la BM de 5h 11 donc vers 7h 30

la marée portera 4h vers l'W (equivalant à 8 milles) puis 6h vers l'E (equivalent à 14 milles)

ce qui donne un Cv de 353°
donc pendant les 4 premiere heure on part vers l'W puis durant les 6 derniere on revient vers l'E

j'ai fait une petite simulation , si tu corrige ton cap pour garder une route fond direct lorsque tu auras 2 nd de courant tu auras une vitesse fond de 5.6nd et de 4.4nd avec 4 nd de courant .

le courant va monté jusqu'à plus de 4,5 nd à la 7eme heure .

donc pour moi soit que tu fait du 353° sans corrigé et alors tu part vers 7h 30 ou tu corrige et il faut alors partir 2h plus tôt ...

10 jan. 2013

j'ai oublié je ne tiens pas compte de la direction du vent car j'ignore comme il sera le 27 Avril , desolé ...

11 jan. 2013

j'ai bossé

deux cas de figure
- je me laisse porté par le courant et fait un CV à 353°

H Ct Vf
1 1 6.2
2 2 6.5
3 3 7
4 2 6.5
5 -1 6
6 -2 6.1
7 -3.5 6.5
8 -4 6.8
9 -3 6.3
10 -2 6

à la 10eme heure en faisant 6nd surface j'arrive pile poile à Needles j'ai parcouru 64 mille fond

- je reste sur la route fond CV =0°

H Ct Vf Cv
1 1 5.9 80
2 2 5.6 71
3 3 5.2 60
4 2 5.6 71
5 -1 5.9 100
6 -2 5.6 109
7 -3.5 4.8 126
8 -4 4.5 132
9 -3 5.1 120
10 -2 5.6 109

à la 10eme heure je suis à 5.8mille au sud de Needles il me faut dont encore 1h de nav

je precise que la force des courants n'est pas tres exacte car j'ai qu'un document grossier ...

11 jan. 201311 jan. 2013

Pour continuer

entre le cap unique au 353 et les autres variant entre 60 et 130 la direction du vent sera l'arbitre ..

s'il est N vaudra mieux prendre une route fond s'il est E un cap unique sera preferable

11 jan. 2013

je me suis gourré a partir de la 5eme heure le cap n'est pas à 100 mais à 280

puis 289 etc il faut ajouté 180°

11 jan. 2013

jehenne, merci pour le lien

11 jan. 2013

AU PRES CONTRE LE COURANT:

Pour occuper nos journées tristounettes d'hiver, ce cas pratique est intéressant.

Mais je suis surpris que personne n'aborde le problème du louvoyage.
Or, pour traverser la Manche par beau temps, le louvoyage est fréquent (vent de nord est) et surtout au retour, vent de sud ouest à ouest.

L'ANTICIPATION de la rotation des vents et des courants est CAPITAL.
1 - Anticiper la rotation des vents
2- Tenir compte des effets de brise lors de l'arrivée;
3- Privilégier le bord face au courant quand il est contraire et, par conséquent, éviter de naviguer avec le courant par le travers.
4 - Quand on a le courant presque dans le nez, "piper" au maximum afin d'essayer de se faire épauler par le courant. D'où l'intérêt des voiliers performants au prés!

Même d'excellents navigateurs peu habitués aux forts courants se font piégés.

Voici ce qui s'est passé lors de l'étape Molène / Camaret du tour du Finistère 2012 sur l'A40 "Karibario":
"5 des 6 voiliers Granvillais étaient parmi les 20 sur 95 qui ont choisi la bonne option. Ce n'est pas un hasard.

A la sortie du chenal du Four, nous passons 4ièmes, à la « Fourmi », 2ième bouée située en plein courant contraire ( 3.5 nœuds !).

Il y a alors deux possibilités, lofer au près serré dans le courant avec 2 milles à effectuer avant d’arriver dans une zone où le courant décroît très vite ou, virer de bord pour retourner rapidement vers des hauts fonds avec moins de courant, mais le petit bord courant traversier pour y aller coûte cher.

Toutes les "pointures" ( F.Escoffier, le Gloahec, D.Andrieux) partent vers l'ouest, travers au courant. Le navigateur que je suis est perplexe. Il n'est pas facile d'avoir raison contre tout le monde! Finalement, je reste sur ma première idée et somme suivi par nos collègues granvillais...Cela me rassure.

Nous sommes seulement 20 sur les 95 bateaux qui font ce parcours à choisir la 1ère option et les 70 autres partent à droite (dont des « pas mauvais" tels que :« Ame Haslé», « Les 4 vents », « Jivaro »,…..), ils ne nous reverront pas.

Moins d’une heure après, nous les apercevons loin sous notre vent dans le nord ouest, du coté de Béniguet. Nous terminons loin en tête devant le J 122 de .Chabaud « Made in love » et « Urukai », un First 40.7 qui n’est pas allé à fond à droite, et à distance, le J 133 « Jivaro » revenu de nulle part ainsi que l’X 40 « Exception » qui a tiré les mêmes bords que nous."

11 jan. 2013

ce sujet est interessant , il y a beaucoup d'intervention d'ordre general , il serait bien que certains repondent precidement à la question posée .

Celà permetterait de confronter les avis ...

11 jan. 2013

Calypso:
Bien sur, mais il faut être devin pour connaitre la météo du 27 avril. Donc, les réponses ne peuvent être que générales...et les tiennes, en particulier, sont tout à fait pertinentes. Pourquoi en rajouter?

11 jan. 2013

Pour la météo on ne peut que resté dans des conjonctures ça c'est sûre .Mais pour le cap , l'heure de depart , les distances etc il aurait été bon que d'autre s'y attelle pour confronter nos resultats .

ça prends une bonne 1/2h mais quand m^me ..

11 jan. 2013

salutatous
vos travaux à tous sont très intéressants mais vous êtes parti avec l'hypothèse somme toute louable que vous maîtrisez complètement votre route surface et votre vitesse surface, donc vous avez un bateau à moteur, non ?
on sait tous qu'en voilier le plus difficile est de maîtriser Rs et Vs
donc comment faites vous pour vous adapter petit à petit tout au long du trajet ? vous embarquez un calculateur avec vous ?
vous faites une vraie estime sur la durée du trajet restant ?

ou vous vous rattachez à la route fond ... :-D

codialités maritimes
larent le hareng

11 jan. 2013

Les hypothèses sont effectivement basées sure une route directe avec un vent régulier, au largue avec 15 noeuds de vent.

Dans notre cas, en course, nous naviguons au ° près. Le cap que j'indique est de 359° et non Nord par exemple. Et le barreur le suit...

En convoyage, nous sommes moins stricts, mais je m'amuse souvent à naviguer à l'estime en faisant un point toutes les demi-heures...Juste pour le fun.

11 jan. 2013

presentement je reponds aux question posées

mais dans la pratique quelque jours avant ou la veille je regarde les prevision météo et là je peux determiné une vitesse surface estimé .

ensuite en route toutes les heures je controle et corrige

J'ai fait dejà ce parcours mais à rebours sans GPS seulement à l'estime je suis tombé sur la bouée à Cherbourg que j'avais visé au 1/4h pret dans une brume a couper au couteau vers 23h

CH1 restera toujours CH1 ! même virtuelle !

Hubert, de Cherbourg

11 jan. 2013

Dans le brouillard, arriver exactement là où on l'espérait est un grand plaisir dont on se souvient longtemps... et que les "jeunes" navigateurs ne peuvent pas connaitre...

Pour ma part, j'ai effectué La Corogne / Belle Ile à l'estime au vent arrière dans une brise de sud Ouest. J'avais sous-estimé notre vitesse. L'erreur était de 20 milles, par contre pile sur le cap.

Cela dit, CH1 n'est plus mouillée depuis longtemps...

11 jan. 2013

"ou vous vous rattachez à la route fond .."

on se rattache à la route fond au point d'arrivée :-)

11 jan. 201316 juin 2020

OK pour le fun :

Avec un vent de NO virant SO fin de journée
Départ Cherbourg à la renverse de Basse mer (4 H 30)
Durée du Voyage 12 heures
Arrivée sur la rivière fin d'après-midi (16 H 30)
La meilleure solution avec le routage Weather 4D et un fichier de courants de coef 106 est de partir sur l'Est et de remonter le Solent avec le courant

11 jan. 2013

attention a tes horaires de marées .....4h 30 c'est heure d'hiver il faut ajouté 1h

par contre à 16h30 soit PM+5 en zone O à l'entré du chenal la renverse est faite (PM+4)et tu as un courant au 115° de 0.5nd puis il grandi ....tu passes la nuit sur place

11 jan. 2013

c'est juste à titre indicatif que j'ai indiqué les horaires, l'important c'est "renverse de basse mer Cherbourg" pour le départ ce qui permet 12 heures plus tard de se retrouver avec un "bon" courant". Faire un routage pour le mois d'avril,c'est vraiment pas sérieux; c'est juste pour occuper les longues soirées d'hiver. ( mais ça permet au pinailleurs de s'en donner a coeur joie!)

11 jan. 2013

Lady Jane, super ta simulation
par contre, vous n'avez pas les mêmes concavités avec jehenne
tu n'as pas pris les mêmes hypothèses ?
sachant que la nav déduite est presque équivalente en temps

11 jan. 2013

J'ai tenu compte d'un fichier vent existant classique à cette période, peu de vent le matin forcissant dans la journée et tournant au nord à l'approche de l'Angleterre.
Si je trouve un peu de temps je vais rechercher un fichier avec du vent d'Est, la route sera probablement avec une entrée par l'est donc un départ plus tôt pour ne pas être contre le courantà l'arrivée. Rien de plus désespérant que d'être au bout d'un voyage qui n'en finit pas !

11 jan. 201316 juin 2020

Bonjour et merci à tous les intervenant sur le fil :bravo:

Quelques constructions vectorielles (à la souris) me permettent de constater que entre la passe ouest de la rade de Cherbourg et l'entrée des Needles la distance fond est de 59 M cap 0° (route en vert).

Si nous partons à 22h (sortie de rade) et que nous tenons ce cap vrai à la vitesse surface de 6 nd, 10 heures plus tard nous arriverons 8M trop à l'ouest du point d'entrée.

En partant à 1h du matin (heure de la renverse courant près de Cherbourg) cette route théorique nous enverrai dans les terres près d'Anvil point au bout de 9h de navigation, à quelques 17 miles à l'ouest de la route fond.

Ceci étant calculé avec des vecteurs de courant qui sont ... approximatifs en fonction des documents utilisés et les réserves de Merak56

11 jan. 2013

12 heures après la pleine mer de Cherbourg les courants sont favorables à l'entrée Ouest du Solent.
12 heures aprés la renverse de basse mer à Cherbourg les courants sont favorables à l'entrée Est du Solent.
La veille du jour fatidique on regardera d'ou vient le vent !

;-)

12 jan. 2013

Problème intéressant, un vrai cas d'école, encore que faire des prévisions plusieurs mois à l'avance me semble assez risqué!
Nous ne pouvons faire que des hypothèses. Quant à moi, je travaille sans engins électroniques, d'une manière plutôt empirique, mais j'arrive quand même à destination.
Tout d'abord, pour le départ, j'ai lu plusieurs fois une sortie par la passe de l'ouest de Cherbourg. Pour aller en face, la passe de l'est s'impose à mon avis, on sort alors beaucoup plus vite, une vingtaine de minutes me semble-t-il.
Ensuite, il faut espérer faire le trajet sur un seul bord. Si on est obligé de tirer des bords, à moins de vouloir à tout prix aller dans le Solent avec des équipiers motivés et prêts à le faire, mieux vaut peut être changer de destination. Si le vent est de secteur nord par exemple, une escapade vers la Cornouaille via Aurigny n'est tout de même pas mal.
Finalement, je prendrai le problème à l'inverse de bien des intervenants, il faut bien se distinguer d'une manière ou d'une autre.
La question principale est l'entrée dans le Solent. Si les conditions de vent le permettent, il faut à l'évidence entrer par le Needles, Beaulieu étant relativement proche de cette entrée. En vives eaux, on peut estimer 4N de courant dans le détroit et il est hors de question d'entrer par vent contre courant, à moins d'être un adepte des déferlantes désordonnées et dangereuses. Le coin a mauvaise réputation! Il faut surtout éviter le banc Shingles et laisser largement à bâbord la bouée du même nom. Il n'y a pas d'eau ou du moins très peu d'eau sur le banc Shingles à marée basse.
Il s'impose donc d'arriver devant l'entrée juste avant la renverse de BM qui a lieu 6h après la PM de Boulogne.
Dans l'hypothèse d'une vitesse de 6N, la traversée se fera en un peu moins de 12 heures, soit pratiquement une marée complète.
L'heure de départ idéale de Cherbourg serait donc à peu près à l'heure de la PM précédente à Boulogne. On peut décider de prendre plus ou moins de temps de sécurité autour de cette heure idéale.
La dérive due au courant s'annulera sur la durée du trajet et on devra donc faire un CAP COMPAS constant, quelque 360° (je n'ai pas les cartes sous la main). Il ne faut surtout pas viser un WP et corriger en permanence, ni même à mi route car dans ces conditions, c'est 3 heures de route en plus! ON fera ainsi une route droite sur l'eau et une belle sinusoïde sur le fond, c'est la route la plus rapide et la plus courte. On corrige éventuellement en fin de parcours.
Pour l'entrée dans la rivière Beaulieu, elle est parfaitement claire à condition de bien laisser à bâbord le duc d'Albe "Dolphin" et résister à la tentation de couper le banc de sable. On peut remonter la rivière sans problème jusqu'à Buckler's Hard, sauf une cote 1,20m quelques encâblures avant Bucler's Hard. Seul problème : une arrivée de nuit car il n'y a pas de bouées lumineuses, donc à éviter. L'heure dela PM en vives eaux se situe à PM Boulogne -0h30 avec le phénomène de la tenue du plein. Le courant de flot pour remonter la rivière commence à BM de Douvres (idem Boulogne) + 2 heures et dure environ 4h. L'entrée de Beaulieu est à éviter par fort vent de secteur sud.

Si le vent est orienté NNW et ne permet pas de faire route au 360 à partir de Cherbourg, on a alors le choix entre tirer des bords ou entrer dans le Solent par l'est selon les mêmes principes, en sachant que le courant s'établit dans le sens de l'entrée à partir de PM Boulogne (ou Douvres idem) - 2 heures. Par l'est, on entre dans le Solent par tous les temps.

12 jan. 2013

oui mais pour rentré dans le chenal à partir de Needles il faut arrivé marée dejà montante 1 à 2h pour que le sens du courant soit bien établi (renverse 1h de retard /BM) et ne pas arrivé trop tot non plus à l'entré de Beaulieu pour avoir de l'eau surtout en VE

12 jan. 2013

salutatous
d'ailleurs, on doit arrêter de dire que les courants s'annulent sur 2 marées, c'est faux (grosso-merdo, à la grosse c'est vrai sauf que dans le détail précis d'une nav c'est faux)
c'est vrai pour un point fixe mais pas pour un bateau traversant la manche
sinon cela voudrait dire qu'à une heure donnée, le courant est le même en direction, sens et intensité en tous points de la route, ce qui n'est pas le cas
jehenne a publié plus haut une simulation colorée des valeurs de courant qui le prouve
de plus, la durée d'une traversée trans-manche est très rarement de pile-poil 2 marées
un autre point, c'est la différence de marnage entre la côte sud de la manche et sa côte nord qui prouve la même chose
cordialités maritimes
larent le hareng

12 jan. 2013

il ne s'agit pas de dire que ça s'annule ou pas pile poile mais de faire les deux simulation avec une vitesse estimée

si on pense mettre 10h et bien on fait une addition vectoriel avec les 10h qui te donne le cap estimé à prendre des le depart .

j'ai fait les deux situations heure par heure dans un cas on met 10H à 6nd dans l'autre il manque 5.8mille ça c'est imparable ce sont des mathematiques .

Maintenant a partir de là en fonction de la direction du vent on choisi la meilleur option .

Le probleme c'est que "l'on pense que " on supute ...non il faut prendre les courants ,prendre l'annuaire des marées et TRACER faire d'abord la methode globale qui donne un cap puis verifier heure par heure pour etre s^re de son tracer ...

c'est tout de m^me pas bien compliqué ...

ensuite en navigation on recontrole l'estime heure par heure et on compare avec "l'estimé" du depart et on corrige si necessaire.

J'ai traversé dans cet endroit à l'estime ,en plein brouillard ,d'ailleurs on n'a pas vu la digue exterieur et on est arrivé pile poile à l'heure et à l'endroit voulu .. ce sont des mathematique donc pas de probleme ,c'est pas de la philo.

12 jan. 2013

et je rajouterai qu'apres le courant il faut aussi prendre en compte suivant la direction du vent la DERIVE puis traduire celà au compas en tenant compte de la declinaison et de la deviation ..

ça c'est formidable , c'est une vrai passion , de la vraie navigation et quelle joie , quelle satisfaction , m^me un peu de fierté de dire "tu voie cherie regarde dans 5nm tu vas voir la bouée là devant toi" et miracle la bouée apparait !!!

c'est autre chose que de la nav aux WP ..affreux

12 jan. 2013

je partage ton enthousisame calypso2 :bravo: :-D

22 mar. 201316 juin 2020

Dans le Solent par rapport à PM Cherbourg :
De +3 h à + 6 h et -6 h à –5 h le courant porte à l'W
De -4 h à + 1 h le courant porte à l'E
Mais il faut arriver aux alentours de PM à East Lepe.
27 avril 2013 - Portsmouth - Coeff : 106
D'après SHOM TU+2
PM 01:45 – 4.86m -- BM 07:14 – 0.48m
PM 14:07 – 4.79m -- BM 19:35 – 0.58m
Pour arriver vers 15 h, en comptant 12 heures il faudrait partir de CH vers 3 h et prendre par la Tour Nab (cap 20) afin d'avoir le courant avec nous dans le Solent.
Je contrôle moyennement la dérive du courant et corrige à l'approche de la Tour Nab.

ET tout ça "ça dépend du vent" !
A bientôt


22 mar. 2013

Bonjour Matelot@16101
Bien ta carte... les flèches de courant ont l'air plus détaillés que celles dont je dispose.
C'est effectivement une solution que de passer par l'est de l'île de Whight. Et ça donne une heure d'arrivée vers 15h, encore temps de rentrer dans Beaulieu River.
L'option de passer par l'ouest, par the needles, demande un départ plus tôt mais est plus courte, tant en route directe (théorique) qu'en route surface. En intégrant les dérives successives dans les deux cas.
La météo conditionnera la route et le capitaine (c'est pas moi) nous dira son choix.

22 avr. 2013

:tesur: :oups: :lavache:
ça va pas être simple si ces prévisions se confirment...

22 avr. 201316 juin 2020

avec la capture d'écran Zygrib....

22 avr. 2013

Pas si simple !
Suivant les modèles météo pour samedi 27, c'est soit pétole, soit vent de NE jusqu'à 25 nds. Il va falloir surveiller l'anti-cyclone qui semble faire de la résistance.
on va attendre Vendredi......

22 avr. 2013

tout à fait... l'évolution des prévisions depuis hier soir est déjà conséquente. Au fur et à mesure que l'on s'approche de la date ça se précisera...

26 avr. 201326 avr. 2013

Hé bien nous voilà presque au pied du mur...
Météofrance et Zygrib nous annonce du vent de Nord-Ouest à 4 à 5 B en début de nuit, remontant progressivement NNO en mollissant un peu en deuxième partie de nuit et passant NNE samedi matin.

Il va donc falloir tirer des bords... je pense un départ (vers 22h) bâbord amure en essayant de tenir un près qui avance et qui permette de remonter le plus nord possible, et ensuite deux options à choisir... soit virer de bord quand le vent aura fait sa rotation et viser l'entrée Ouest du Solent, soit continuer vers l'entrée Est et aller se mettre au mouillage vers Bembridge ou Hayling bay à côté de Chichester pour attendre la renverse de courant qui doit se faire vers midi ... On verra ça selon la progression de la nuit.

Ce qui est sur c'est qu'il va falloir bien se couvrir... brrr ! 28° C à Rennes hier, 10-12 °C maxi prévus samedi... c'est fou.

26 avr. 201316 juin 2020

Bonjour
Deux suggestions : soit partir tôt avant 6 H comme je l'indiquais plus haut et passer par l'Est avec un courant favorable, ou bien attendre 10 H pour partir et passer par l'Ouest. dans le deux cas 11 heures de nav. Perso je partirais de bon matin pour éviter d'arriver à la nuit. Par contre on peut éviter de trop louvoyer en prenant le bord vent-courant le plus favorable. Autant profiter de ce gros coef.
PJ : les deux options visualisées par WD4D PRO

26 avr. 2013

Merci Lady Jane
Nous opterons pour une navigation de nuit pour arriver de jour...
Une de nos équipière arrive à la gare de Cherbourg à 20h16.
Le temps de dîner (c'est prêt, il n'y a plus qu'à réchauffer et déguster) nous devrions quitter le ponton vers 21h30 et sortir de la rade vers 22h. Il fait encore bien clair avec la pleine lune.
22h, plus 11 heures de navigation, ça donne une heure d'arrivée vers 9h... donc de jour.
L'option de passer par l'est limite aussi les virements... le courant est moins fort dans le bras est que devant Yarmouth. Et ce tronçon devrait se faire au travers.
Je raconterais...

26 avr. 201316 juin 2020

Le petit dernier pour la route, comme c'est un gros coef, vers 4 heures du mat trés fort courant vers l'Ouest. W4D indique un passage par l'ouest plus rapide et une arrivée avec le flot.
Bonne nav, qu'elle que soit la route choisie.

27 avr. 2013

Pour Lady , quel logiciel pour avoir les courants , et calculer sa route sur W 4D , que j'ai déjà ?

Merci , des conseils à un béotien informatique ? Bernard

29 avr. 2013

Bien vu... nous n'avons pas pu partir avant minuit... le chef a dit "au dodo" il faut récupérer un peu avant de naviguer.
Nous avons quitté le ponton à 4h15... parti bâbord amure GV haute et appui moteur pour tenir un cap correct. Virement de bord quand le courant nous a mis trop d'est dans le cap. Le choix de viser l'entrée par les Needles s'est précisé vers midi et nous avons pu terminer sous GV à 2 ris + Génois... avec quelques grains qui adonnaient ou refusaient, donc quelques manoeuvres pour se réchauffer les muscles.
Nous sommes arrivé au Needles vers 18h30, la renverse ayant lieu à 19h...
Une petite pause à Yarmouth, puis entrée dans Beaulieu vers 21h15... ça passait juste, la remontée de la rivière au crépuscule... de toute beauté.

Guillaume, Bucklers Hard marina, lundi matin...

27 avr. 2013

C'est dans la version PRO, avec désormais les grids Ocean Tides en accès gratuit.

14 mai 201316 juin 2020

Pour conclure cette sympathique balade... voici une capture d'écran des traces enregistrées sous OpenCPN et exportées dans GE...

A noter qu'au retour nous avons enregistré jusqu'à 10.65 nœuds de vitesse fond en passant les Needles, alors que nous poussions au moteur sans forcer...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Inishmore island

Après la pluie...

  • 4.5 (93)

Inishmore island

mars 2021