Parrainage à la mer.

Bonsoir,
Je rebondis sur le fil de Lodge, et j'ai réfléchi (si si...) car les inquiétudes livrées par les différents posts sont réelles et sincères.
Je me dis que la rencontre des gens de mer et l'aide qui en découle se limitent soit à ce forum ( c'est déjà pas mal, me direz vous), soit à des visus fabuleusement sympathiques et conviviaux, mais que dès rentré au port le marin est à nouveau confronté à sa solitude et aux tracasseries, administratives et financières qui lui incombent.

Si on résume, on a:

1) des marins assez fortunés pour assumer les charges (ce qui ne veut pas dire qu'ils sont exclus de ma proposition).
2)des marins dont la passion est suffisante pour qu'ils y sacrifient le reste de leur vie.(idem que pour les 1ers)
3) des marins dont l'avenir se rétrécit par rapport à leurs finances et à leurs capacités physiques
4) des marins en puissance , plutôt jeunes mais que la charge de posséder un bateau rebutent.(coût, inexpérience, autres priorités etc...)
5)des marins qui ne font que passer par simple curiosité.

Et je me disais comme ça, que c'est quand même idiot qu'une passion, associée à une expérience se termine pour des raisons purement matérielles (oui je sais je suis un idéaliste). Le post de jean pierre (Sortilège devient LDM) est plein de sagesse et a été le détonateur de ma réflexion.

Qu'est ce qui nous empêcherait de trouver un jeune (ou moins jeune) motivé, prêt à apprendre, et à participer aux frais du bateau. Tout le monde s'en trouverait alléger, sans compter la satisfaction de transmettre un savoir, une expérience. Cela n'aurait rien à voir avec une association ou une bourse aux équipiers. Je le verrai plutôt comme une forme de parrainage qui permettrait au filleul de rejoindre un monde passionnant en évitant les errements et les tâtonnements d'une démarche solitaire, et au parrain de persévérer dans sa passion tout en formant un néophyte. Une forme de contrat moral dans une liberté totale. Une 3ème catégorie qui viendrait s'ajouter aux bourses aux équipiers ou à la vente de parts.

Une sorte de société marine initiatique (voila, j'ai fini par le dire le mot). Parce que pour moi, dans hisse & ho, il y a une forme d'initiation, même si elle n'est qu épistolaire.

Jean Philippe

Over!

A vous

L'équipage
27 mai 2018

C'est sympa comme idée !
Question de confiance, donc de temps.
Mais la graine est bonne, pourvu qu'elle murisse.

Nous, à quatre, on a monté une asso, pas les mêmes pouvoirs pour tous au départ, mais ça évolue.
Et on navigue Héo : après le Samouraï de Calou, on est passé au Chassiron de Serge. C'est une micro communauté, une petite famille. J'ai le rôle du parrain !

;-)

Un parrain :lavache:

Autour du marais vostrum, un parrain, c'est bien un type comme Toto Riina et votre p'tite assoc' elle ne s'appelle quelque chose comme Cosa Nostra? :lavache: :tesur:

Et vous transportez quoi dans vos soutes? du sucre en poudre :mdr: :heu:

Je comprends que vous changiez de bateau pour brouiller les pistes :pouce: :bravo:

28 mai 2018

"Notre" Nemo national est bigrement en forme à ce que je vois!
Excellent!!! :bravo: :bravo:
Gorlann

Bienvenue à bord ! La visite est ouverte à tous, même pour les sceptiques, Nemo.
Je me doutais de ce qui viendrait avec l'usage de ce mot : là, ça sent le règlement de compte !
:-p

Marais vostrum , jaimerai un peu plus de respect de la part d'un brillant linguiste, noublie pas que mare nostrum est le berceau de notre civilisation ;-)

Et tu penses, toi, au regard de ce qu'elle est devenue, c'est méritoire d'être le berceau de notre civilisation? :mdr:

C'est sans doute pour cela qu'on voit mieux les cochoncetés qui flottent entre deux eaux...

Dans les vraies mer, on ne voit même pas que c'est transparent parce l'eau est propre et comme il n'y a rien à voir entre deux eaux on ne se rend pas compte de la tranparence :langue2:

Oui je l'aime toujours car chez nous l'eau est transparente :-)

28 mai 2018

J'ai vu une équipe qui travaillait sur un grand monocoque.
Sachant utiliser mes doigts, j'ai osé demander si de l'aide serait bienvenue;
Réponse : Oui
Depuis, je mets mes compétences, à quai et en navigation, au service de ce beau monocoque. :pouce:

Je pense que c'est un moyen simple de mettre un pied dans le milieu.
Habiter dans un port et avoir du temps sont évidemment des plus.

29 mai 2018

J'aime bien cette idée de parrainage

29 mai 2018

Je retiens cette idée d'association. C'est effectivement une forme de collaboration qui peut définir la relation entre parrain et filleul(s). L'échange de compétence peut prendre toute forme d'entraide et pas seulement pécuniaire. Nemo le gris(é), puisque tu parles de civilisation, ma réflexion peut trouver parfaitement sa place dans les carences de notre société individualiste, et remettre au goût du jour un esprit plus communautaire, comme il existait du temps des civilisations traditionnelles. Où la transmission faisait que chaque génération amenait un peu plus loin ce que les anciens avaient construit, à la manière de Darwin qui "montait sur les épaules des géants" et la mémoire de "ceux qui savaient" perdurait. La montée du matérialisme a été le corollaire de la perte de conscience.
Maintenant je t'en prie, essaie de ne pas faire dériver ce fil. Si ta recherche principale est celle de créatures semblables à ton avatar( tu sais ceux qui ont une assiette derrière la tête) et ton action principale de fustiger tes semblables, patiente tu les trouveras un jour que je te souhaite le plus lointain possible. En attendant puisse tu jeter un regard bienveillant sur ceux qui, très loin de l'état de sainteté, et ne possédant ni ta culture ni ton humour sarcastique, cherche simplement à améliorer cette civilisation pervertie.

30 mai 201830 mai 2018

Je dois avouer que, malgré plusieurs relectures successives, je ne comprends pas bien le sujet de ce fil.

Ce que je lis dans le post de lancement m'apparait comme étant ni plus ni moins qu'une proposition de mise en copropriété (avec un petit peu beaucoup de partage de frais, surtout) assaisonnée à la sauce (assoce...) mode de "copartageparticipatif" (il aurait pu y avoir aussi du sauvetage de baleine ou du ramassage de plastiques dérivants, mais bon : il sera toujours temps de le rajouter ensuite à l'assoc' de départ).

Désolé, mais moi, quand je parraine quelqu'un, il ne partage pas les frais. A cet égard, j'aime beaucoup le "pas seulement pécuniaire" qui souligne bien que "pécuniaire" est l'objectif initial.

Ceci étant et pour répondre à ton dernier post, je fais mon possible pour que mon regard soit objectif ce qui est très loin de la bienveillance ou, à l'inverse, de la fustigation. :litjournal:

30 mai 2018

Le partage du savoir... la question serait que sais-tu ? (Je ne te vise pas en particulier - c’est général)
Quand je vois arriver des bateaux estampillés « glenans » et que je vois et entend ce qu’ils transmettent comme savoir, et bien : comment le dire en restant courtois ?
Alors c’est bien gentil et noble de ta part mais une fausse bonne idée ? Non peut être ?

30 mai 2018

@Nemo: Justement non. L'idée que je me fais de la chose n'a rien à voir avec une copropriété qui enferme les protagonistes dans un carcan judiciaire et administratif. Ni une bourse aux équipiers qui vont, qui viennent, qu'on revoit ou pas. Dans l'idée " parrain/filleul(s)" met en avant la transmission du savoir, la responsabilisation, l'aspect relationnel, la pérennité, et peut être aussi l'attachement.

@Az: Moi je ne sais rien, et si je devais mettre en application ce principe, il est certain que le rôle de filleul me serait dévolu, tant j'ai à apprendre. Mais je suis persuadé que bon nombre de navigateurs aurait des choses à transmettre. Les Glénans sont une école structurée. C'est encore différent, et ce que j'entrevois serait plus à l'image du compagnonnage.

@ Calypso2: merci pour le lien. Ça se rapproche un peu de ce que propose ce site.

Ma réflexion est très idéaliste, certainement rétrograde, mais il me plaît de croire que cela peut fonctionner.

30 mai 2018

C'est pas faux.
Malgrè tout, j'ai toujours cru en l'homme.

Ce que tu décris, et que je comprends mieux maintenant, c'est tout simplement de l'affection réciproque , de l'amour, de l'amitié.

C'est une relation spontanée, singulière, intime qui n'a pas besoin d'un cadre institutionnel pour exister et qui, à mon sens, ne peut d'ailleus exister qu'au mépris des cadres institutionnels : un lien d'amour ou d'amitié (c'est pour moi la même chose) peut voir le jour au détour d'une rencontre associative mais il ne s'épanouira que dans l'intimité du privé.

Je pense que, si tu rencontres l'"âme filleul", le parrainage se fera de lui-même sans même qu'il soit besoin de se poser la question mais je crains que toute tentative de mise en place d'un "dispositif" se solde par un grand nombre de déceptions.

Mais peut être que je n'ai trop confiance dans les pulsions méprisables de l'espèce humaine
:-(

C'est peut être l'origine de l'expression à chacun sa croit (non, ce n'est pas une fôte) :litjournal:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

Souvenir d'été

  • 4.5 (71)

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

novembre 2021