Où sont les bateaux français ?

Bonsoir,

en montant au Danemark, nous n'avons pas vu de bateaux français et juste un du côté de Den Helder en redescendant.

Mais plus étonnant : à Dunkerque seul français visiteur (marina du grand large) et ici à Boulogne sur une trentaine de bateaux en escale, nous ne sommes que deux français.
Et si nous sommes une trentaine, c'est parce que le temps n'est pas bon ces jours-ci
Les bateaux restent, sinon il n'y en aurait qu'une petite dizaine.
Et encore...

Les capitaineries confirment et remarquent aussi une baisse notable de visites depuis quelques années (tous pays confondus)

Dans les pays nordiques, la moyenne d'âge semble plus basse que chez nous et il y a plus d'activité, mais chez nous, on dirait bien que la plaisance "de masse" est en train de mourir.

L'équipage
17 août 2017
17 août 2017

À Riga de 5 en 2016 à 1 demain

17 août 2017

Fin Juillet la marina de St Peter était à moitié vide, les pontons extérieurs n'étaient pas saturés non plus.
Je suis d'accord avec toi, le nombre de bateaux de croisières français qui naviguent semble diminuer ces dernières années.
A Cherbourg fin juillet il y avait du monde, mais surtout des étrangers et quand j'ai fait escale à l'Aber Wrach j'ai eu la même impression.

17 août 2017

Il se peiut qu ils soient tous en espagne: facilement le 90% des bateaux visiteurs en galice sont francais (2016 et 2017)

18 août 2017

euh non il y a aussi beaucoup de bretons !

20 août 2017

Euuuuh, non, aussi un Polonais.... :heu:
Arrivé ce matin et c'est vrai, beaucoup de Français et des roosbifs.... mais pas trop sympa je trouve.... :-p
Sinon, c'est vrai que j'ai vu des Bretons et des Basques, mais, "dieu qu'ils sont groooooossss " :lavache: .... :-D :-D
Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:

18 août 2017

c'est froid et pas toujours beau...

18 août 2017

situation redevenue normale : la France s'est remise au travail et les retraités à la belote et à la pétanque :bravo:

18 août 2017

"on dirait bien que la plaisance "de masse" est en train de mourir"
Le reflux de la pratique de la voile de croisière a été anticipé depuis une bonne dizaine d'années. Du côté des professionnels on a fait semblant de croire que le secteur redémarrerait. Les communiqués optimistes à l'issue de salons nautiques dont la fréquentation décroit régulièrement prêtent à sourire. Cette décroissance frappe plus fortement la France que d'autres pays européens.
Cela devient clairement visible dans les ports où l'on ne voit plus guère qu'une majorité de papy grisonnants qui l'âge venant finissent aussi par lâcher prise.
Il y a au phénomène de non renouvellement par une population plus jeune plusieurs causes :
- un changement de goûts vers une voile plus fun offrant moins de contraintes que la propriété et l'entretien d'un bateau.
- un niveau de vie qui a fortement décru, notamment par le poids de l'imposition, dans les classes moyennes supérieures qui achetaient et renouvelaient leur bateau pour le mètre de plus.
- Cet appauvrissement relatif a conduit à des pratiques de bateau partagé le BDA. L'on préfère louer, embarquer grâce à des sites de conavigation, aller sur des bateaux amis (pour certains en considérant que le partage des frais coûte encore trop cher)
- Le bateau de croisière lui-même a changé avec l'émergence du catamaran, véritable caravane flottante, haute sur l'eau, aux qualités marines déprimantes mais aussi confortable qu'à la maison et qui comme elle reste horizontale. C'est le reflet des goûts de 'époque.
- Enfin l'idée absurde et entretenue avec obstination que l'on ne trouvera une place dans les ports qu'aux calendes grecques
Posséder un voilier pour aller régulièrement en mer est donc devenu un bien rare et précieux. Pour ceux qui naviguent encore c'est le moment d'en profiter. A Port Joinville ce dernier 15 août il y avait de la place au ponton pour les visiteurs ! Du jamais vu il y a 10 ans.

18 août 201718 août 2017

Nous venons de passer 7 semaines en Croatie et avons croisé seulement 4 bateaux français et des centaines de bateaux de location, probablement la moitié des bateaux croisés, pas un seul français à bord.
Il faut quand même reconnaître qu'il y a longtemps que les ports sont peuplés de bateaux ventouses.
J'ai pas mal navigué dans les pertuis charentais il y a 25/30 ans, hors saison il ne devait pas y avoir plus d'une centaine de bateaux qui naviguaient le WE (on finissait par croiser toujours les mêmes) alors qu'il y avait plusieurs milliers de bateaux dans le port de La Rochelle/les Minimes.
J'ai en tête des statistiques anciennes qui disaient que la moyenne était de 6 ou 7 jours de navigation par an par bateau.
Je partage les commentaires de Gradlon sur ce qui est venu modifier les comportements.
Ceci dit, il y a quand même des concentrations de bateaux qui deviennent insupportables en juillet août. Avec des centaines de milliers de bateaux dans les ports, même un tout petit pourcentage qui sortent donne un résultat dommageable à ce que nous pourrions chercher sur l'eau : calme, tranquillité, sensation de liberté dans de grands espaces vierges (...lol...), etc...
Je peux comprendre qu'on aille chercher ça ailleurs.
J'ai vendu mon bateau (très très loin de la France) et je vais me balader avec un camion 4x4 dans des vagues de sable, au milieu de déserts. J'ai racheté un petit trimaran pour garder le plaisir de tirer des bords à la voile mais il manque cet "espace" que j'avais trouvé il y a 50 ans sur l'eau. Je ne me plains pas... il y a encore beaucoup de plaisir sur l'eau.
Cordialement
Yves

18 août 201718 août 2017

Il y a aussi, en dehors des lourdes contraintes d'entretien, l'apprentissage d'une activité technique qui demande un long apprentissage, c'est plus simple aujourd’hui avec l’électronique mais quand mème

par exemple combien d'heures sur l'eau avec formation avant de pouvoir faire en sécurité saint malo jersey en V.E ?

En med c'est bien sur beaucoup plus simple mais quand meme, il y a toujours des gens à aller chercher

donc
apprentissage
cout
contraintes liées à la météo, 3 à 5 jours de mistral ça plombe un peu le tour de corse
entretien

sinon pour un 9 mètres une courte recherche m' a confirmé que dans le 06 il y avait des places avec peu de contraintes, laisser libre 15 jours à 2 mois au maximum. je n'ai pas demandé pour plus gros

et pareil, le nombre de bateaux ne sortant jamais et/ou incapables de sortir , ça c'était la spécialité à Ajaccio, spéculation

18 août 2017

Actuellement au sud du Portugal, quasiment pas de Français comme en Galice d'ailleurs, en revanche farci de glaouche à peine aimables (et franchement pas serviables) et d' Irish ( surtout en Galice où la colonisation par les irlandais semble de mise). des allemands, souriants, et comme d'habitude, quelques pavillons belges "mystère"...

18 août 2017

Les activités de loisirs sont les premières à souffrir quand les gens s'appauvrissent et le rapport coût/plaisir n'est pas favorable à notre passion de nos jours. Elle ne survit précisément que parce que c'est une passion. Mais elle se transmet de moins en moins...

18 août 2017

Le monde de plaisance n'est plus ce qu'il a été ....

« Panta rhei » (????? ???) »
« Toutes les choses coulent » (dans le sens de « Tout passe »)

18 août 2017

ce sujet est une pure merveille en Taverne on s'y croirait .. :alavotre:

18 août 2017

Même phénomène aux íles sous le vent : on trouve souvent de la place dans les marinas, des corps morts disponibles, et on voit pas mal de bateaux de loc qui restent scotchés au ponton, une tendance qui s'accroit d'année en année selon les pros.
Quant aux mouillages, j' observe une moyenne de 2 Français sur 10 dont un en cata de loc.
Avec l'émergence d'un nouveau phénomène au moins ici : des gros catas loués comme bungalows et dont il n'est absolument pas prévu qu'ils naviguent !

19 août 2017

Même constat sur les côtes anglaises en juillet, pas vu un seul francais à dartmouth ou à salcombe...

19 août 2017

Bonsoir. Pas d'accord, j'y suis resté 2 jours et demi début juillet à Dartmouth et c'est aussi vrai que j'étais bien le seul.

19 août 2017

Pourquoi déprimer ? Puisque tout le monde vient en france, la conclusion logique est que les côtes françaises sont les plus belles !

Bonnes navs

19 août 2017

Aller naviguer à Dunkerque faut vraiment aimer ! Pas étonnant qu'il n'y ait pas de Français. Ils sont dans les pays chauds.
La hausse de fréquentation des Antilles est très palpable. Marinas pleines, mouillages encombrés. Par exemple trouver un corps mort aux Saintes est un exploit, etc...
Mais généralement il n'y a pas d'intérêt fort de la jeunesse pour la voile hauturière. Trop plan plan, un truc de vieux.
Il suffit effectivement de mesurer le taux d'utilisation des bateaux dans les marinas. Dérisoire ! Dans certaine marina le premier calcul a démontré qu'il était inférieur à une heure par an, du coup ils ont renoncé à publier les calculs...
Enfin pour ceux qui aiment la navigation, la vie a
à bord et la découverte de nouveaux lieux de navigation la location est la meilleure solution.

19 août 2017

En fait , les vieux propriétaires sont presque tous en retraite et préferent les pays chauds.

Quand aux jeunes, ils preferent louer si possible dans les pays chauds.

Benoit (bien content de naviguer en Ecosse)

19 août 2017

Ne venez pas en med ils sont tous là ! :mdr:

20 août 2017

Dans quel coin? :heu:
Pas plus de 10 voiliers au large de Carnon jeudi dernier avec 12 nœuds de Sud!
Un vrai temps de curé....difficile de faire un brin de course..... :mdr:

20 août 2017

Allez en Grèce ils sont tous la

21 août 2017

A mon avis ils ont raison !

20 août 2017

En dehors du mois d'aout je suis surpris par le faible nombre de bateaux dans le pertuis d'antioche, alors que la marina compte 4500 bateaux !
La mode a conduit a l'achat, l'usage a le laisser au port.

20 août 2017

bonjour à tous! meme constat= pas beaucoup de bateaux français en croisiere; parti en solo en juin ,je n'ai rencontrè sur la cote atlantique que tres peu de voiliers français en voyage( sur yeu des anglais des norvegiens,danois,suedois , hollandais,allemand en tres grande proportion,beaucoup plus que les autres annèes) pourtant les prix des marinas à cette periode sont souvent reduit de moitiè! sur juillet en manche/mer du nord le temps excecrable peut expliquer le peu d'engouement! au havre le port etait aussi plein de bateaux etrangers en escale attendant des jours meilleurs,avec mon fils et son melody nous avons fini par traverser vers le solent avec un autre bateau anglais =18 heures par 35/37 noeuds de vent au prè et une mer tres dure ,cassante ,deferlante,courte (le melody dans ces conditions est un formidable voilier et son architecte(A Mauric) dans la lignèe de stephens! mais le bateau anglais un dealer 37 d'une dizaine d'annèes au bout de 15 heures avait disparu à l'horizon bien devant nous......son equipage un couple de plus de 70 ans nous a vraiment bleufè! à titre indicatif pour les plaisançiers entrant à porsmouth (gosport) de jour et surtout de nuit il est imperatif de serrer les bouèes rouge babord et de ne pas tenir sont tribord comme de coutume( voir nouvelle reglementation dans le reads) notre retour fut identique vent 35/40 noeuds mais au travers et mer tres creuse mais moins cassante (le coefficient avait baissè) 10 jours apres notre depart du havre beaucoup de bateaux etrangers etaient toujours en attente de meilleurs conditions mais tres peu de compatriotes,idem en engleterre???????perso je pense que les temps et les moeurs ont bien changès!dabord une croisiere coute de plus en plus chere , la possibilitè de mouillages gratuits se rarrifi , les jeunes sont moins motivès et les voiliers beaucoup trop cheres pour leur budget quand aux gens d'age mur ou retraitès qui peuvent avoir un peu plus de moyen, ils achetent des voiliers de plus en plus gros qu'ils nosent souvent pas sortir des qu'il y a de la brise ou qu'ils maitrisent mal des qu'il faut rentrer dans la marina s'il y a un peu de vent! j'ai aussi remarquè que dans les ports les gens sont de plus en plus courtois(surtout les etrangers) n'hesitant pas à bondir hors de leur bateaux pour aider à l'amarrage un voilier arrivant de nuit par mauvais temps,ça fait toujours plaisir quand on arrive sur les rotules.....

21 août 2017

Vu la meteo ils sont tous au bistrot a refaire le monde,mais je constate la meme chose cette annee

21 août 2017

Je rejoints beaucoup des commentaires ci-dessus.
Il y a un probleme de competence des equipages relatif a la taille des voiliers avec des ports qui deviennent relativement de plus en plus etroits.
Bondir pour aider un voilier a l'ammarage etait une politesse, cela devient une necessite pour eviter les incidents.
Je constate aussi que beaucoup de voiliers ne sont plus concus pour naviguer par plus de 16 noeuds, surtout au pres.
En sus, de nos jours la precision de la meteo permet d'eviter a coup sur de se faire prendre dans un coup de vent.
Du coup les equipages n'ont plus l'experience volontaire ou involontaire du temps moyen que genere nos classiques depressions estivales du Sud-Ouest au Nord-Ouest.
Faite une sortie par 20nds en Baie de Quiberon, il y a 5 voiliers et pourtant il n'y a pas une vague. Faite la meme sortie le lendemain par 10nds il y a 500 voiliers.
En Bretagne sud les successions de petites depressions fin Juillet et debut Aout ont bloques au port nombre de ces voiliers et equipages, empilant sur 4 rangs les voiliers au ponton visiteurs en attendant le retour du (grand) beau temps pour sortir alors que le vent n'a jamais depasse 25-30nds au large.

22 août 2017

En Bretagne sud fin juillet, nous étions sur un 6 mètres 40, deux ris dans la GV durant 2 jours vers port la Forêt:
pas un bateau sur l'eau (que ce soit petits pêcheurs, zodiaques ou voiliers) à part quelques grands voiliers très au large...

21 août 2017

J'ai l'impression(mais peut-être je me trompe) qu'il y a des plus en plus de voiliers qui ne naviguent que par beau temps au moteur . Et qui restent sagement à la marina dès que le vent dépasse 15 noeuds.

23 août 2017

c'est pas une impression, c'est réel.
plusieurs raisons:
vieillissement de la population des propriétaires qui n'a plus envie/plus la possibilité de se faire secouer par 20N de vent,
grande quantité de locations (agences ou entre particuliers) par des gens qui ne savent pas (peu) faire de voile et n'ont pas le permis donc se servent d'un voilier comme d'un bateau à moteur sans permis,
...

21 août 2017

C'est vérifiable !

22 août 2017

Cela dépend où on va. Il y a quelques mois je discutais au Cap Vert avec un couple australo-écossais qui arrivait de Patagonie, et ils me faisaient part de leur étonnement du fait qu'une majorité des bateaux rencontrés là-bas étaient français. Depuis cela m'a été confirmé par d'autres.

22 août 2017

Tu parles des bateaux de grand voyage ou il semble que beaucoup de Français naviguent. Mais les bateaux de navigation côtière ayant un appontement dans une marina eux naviguent peu.

22 août 2017

A Eastbourne en août sur les pontons visiteurs il y avait énormément de Néerlandais, quelques belges et très très peu de voilier Français.

23 août 2017

Bonjour. Il y a peut être une raison à cela, les places/nuitées sont trop chères et les anciens pour ne pas dire vieux comme moi ne peuvent pas assumer de telles dépenses. Résultat, je me retrouve aux Scilly et par ex, j'oublie Guernesey, 25 livres pour une nuit c'est trop pour mon 8 m..
Quant à la taille des bateaux de passage ici(ch) entre les Néerlandais, Belges, Allemands et Anglais, ils ont tous au minimum des bateaux entre 12 et 15 m donc, ne doivent pas être gênés du porte feuille.

24 août 2017

Aux Iles Vierges c'est 30$ la nuit sur corps mort quelque soit la taille du bateau à condition qu'il fasse moins de 60 pieds.

24 août 2017

Viens de payer 5 euros pour avoir posé ma pioche à Aurigny, ça fait cher la chasse d'eau.

23 août 2017

5 semaines en Corse cet été. Quelques voiliers Italiens et sinon que des catas charters et des voiliers de loc, quasiment aucun voilier de moins de 10m. La pluspart naviguent systématiquement au moteur , même avec 15kt travers ! Globalement pas trop de monde au mouillage. Sur la traversée Corse continent, en plein été, les voiliers croisés se comptent sur les doigts d'une main. Au retour à Porquerolles, on decouvre plusieurs centaines de bateaux au mouillage. Conclusion : de plus en plus de loc et de charter sur caravane flottante, et globalement peu de navigations au delà de 10NM. Les voiles sont rarement sorties, et la moyenne d'âge plutôt élevée. La navigation simple, spartiatre, et économique, avec des passionnés sur petit bateau, est une activité qui semble malheureusement en voie d'extinction. Fin d'une époque !

23 août 2017

remonté de fécamps à DK via Boulogne sur un 23 pieds, nous avons quand même vu quelques voiliers entre boulogne et DK (vent portant parfois 4 parfois 5) français, pas français difficile à dire.

C'est sur que sur cette route là à cette période, on voit beaucoup de hollandais...

Cela dit pour ce que j'en sais les voiliers dunkerquois étaient qui en bretagne, qui aux scilly... contrairement à ce que l'on peut entendre ça et là, ça navigue à Dunkerque et peut être plus loin qu'entre Lorient et Groix.

Pour être passé dans l'été de la mer du nord à la med en passant par la manche la bretagne sud (pas forcement en bateau) c'est sur que l'on ne voit pas beaucoup de petits bateaux sur l'eau, dans le sud on voit beaucoup de voiliers moteurs et dans le nord beaucoup de couple sur des 26/40 pieds

23 août 2017

Ils ne sont pas à Aurigny !!!!!!
Parti de Cherbourg à priori seul avec un bon 5 dans le nez, je pensais trouver le troupeau de moutons? passe de l'ouest. Kedal, que 3 voiliers sur le retour au portant.
4h30 plus tard j'arrive dans un Aurigny blindé, plus de boule, obligé de me mettre sur pioche dans l'essoreuse, travers à la houle. A vue de nez 5 à 6 français, pour une bonne cinquantaine ?de bateaux.

23 août 2017

Expliquez moi pourquoi alors lorsque j'ai publié une annonce pour trouver 2 ou 3 équipiers pour une transat j'ai été littéralement submergé de demandes! Obligé de retirer l'annonce!

L'envie de bouger est la. Pour bcp c'est un moyen de rallier un point à un autre d'une manière différente, pour d'autres c'est plus accès rencontres :oups: :jelaferme: :mdr: et pour certains c'est clairement l'attirance du voilier à proprement parlé.

La façon dont on "consomme" la navigation n'est plus du tout la même. J'ai 35 ans, je crains malheureusement être parmi les derniers à prendre la relève. Les contraintes sont trop importantes et la passion du large s'amenuise dans l'esprit des jeunes!
D'une manière générale regardez comment le monde fonctionne! Aujourd’hui on ne fait plus du sport pour prendre du muscle on se gave de protéine, c'est plus facile et rapide pour arriver à un bon résultat pour des selfies ! :langue2: :mdr:
La pratique de la voile ne se survole pas, c'est tout ce qui fait sa noblesse! Je crois simplement, blague à part, que les gens veulent du simple et pratique. Le bateau est tout sauf ça.

24 août 2017

"La pratique de la voile ne se survole pas, c'est tout ce qui fait sa noblesse! Je crois simplement, blague à part, que les gens veulent du simple et pratique. Le bateau est tout sauf ça."
Je crois que tu as tout résumé dans cette phrase. ;-)

24 août 2017

Remercions également la ffv, l'irc and CO pour leur vision démocratique de la voile! Grâce à eux nous avons des Gabart, des LeCleach, ingénieurs hautement diplômés.... j'ai grandi avec des romans d'aventuriers et je ne me reconnais plus avec ces zombies dénués de cette vision humble, admirative face à l'élément! La passion, les vocations ne se nourrissent pas de ce type de personnage... réveiller le respect pour la mer, la sagesse qu'elle nous impose pour la pratiquer, ce sont ces mots la avec lesquels j'ai grandi.

Continuons à vouloir faire des foils, à déplacer des bateaux par avions autour de la planète pour disputer une régate dans un port à des milliers de kilomètres, continuons à médiatiser cette vision...une partie du résultat nous l'avons déjà!

24 août 2017

Lorsque tu auras croisé Gabart ou Le Cléach', tu seras bien obligé de reconnaitre toi même que ce ne sont pas des "zombis hautement diplômés" mais des marins humbles et très humains !
:non:

24 août 2017

Humm..
Il y a beaucoup de cyclistes sur nos routes et chemins le week-end, beaucoup de ta peurs de balles sur les courts, les terrains de rugby et de foot etc.. pourtant il y a le tour de la France depuis plus d'un siècle , la coupe de......
Ce serait uniquement le prix du matos?
Il me semble que c'est plus philosophique. .
Moitessier et ses contemporains se sont ils plus ou moins saignés qu'aujourd'hui ceux qui prennent un "Symphonie", un "Sunfizz" pour un tour d'un an , Canaries, Cap Vert, nord Brasil, Antilles, Açores? Ou Lusitanie, Italie, Grèce?
En bénéficiant de l'année sabbatique?

Tu vas dans une agence, tu achètes (avion+(trekking, bateau, train, autocar..(rayer la mention inutile)), surtout tu ne t'occupes pas de l'organisation, de l'intendance, du financement des moyens, et tu rentres vite bosser.

B.mtv a plus d'audience que, U.....atv !

Il y a 30 ans les visas étaient une formalité vers les pays qui attiraient, maintenant ?
Le monde des voileux d'autrefois se restreint , l'Europe (libre circulation etc..) est une exception positive.

Si à 50 ans t'as pas une R...x t'as raté.

tout à fait !
mais là où un Moitessier représentait un rêve à portée, les coursiers actuels font de beaux spectacles mais sont tout à fait inaccessibles au plaisancier ordinaire tant financièrement que par les capacités que cela demande.

de même, je crois que la planche à voile ordinaire est morte de la concurrence des water starts et autres engins extrêmes.

24 août 201724 août 2017

@funnywave
Autant j'adhère à certaines de tes positions, autant là, ton avis à propos des Gabart, le Cléach et consorts, c'est n'importe quoi!
Donc si je te comprends bien ces gens là n'ont pas l'esprit d'aventure, ne sont pas humbles face à l'élément, ne sont que de froids sportifs de haut niveau sans passion, et ne sont pas à même de nourrir des vocations. demande donc à la plupart des ministes s'ils ne vibrent pas à la lumière de leurs exploits, et s'ils ne rêvent pas de les rejoindres. :langue2:

24 août 2017

Les sportifs dont il est question passent une partie de leurs vacances en croisière en famille, funnywave sait-il que F. Gabart a un RM biquille bisafran de 10m?

je vais faire hurler certains, mais il faut bien reconnaitre que le niveau de vie du français moyen à baissé ces dernières années et cela à un impact sur la petite plaisance .

24 août 201724 août 2017

non les moyens financier n'ont pas baissé ce qui impact l'achat c'est que l'on ne se contente plus d'avoir un bateau simplement ,maintenant il faut aussi le ponton (une fortune) l'indispensable AIS , les WC ..voir l'eau chaude , tout l'electronique etc etc ...liste sans fin d'inutilité à bord mais cher ... et bien sur endessous d'un 10m on perd tout considération de la part de son voisin de ponton et ça c'est terrible ...

juste une reflexion ça fait bien 20 ans que l'on entends la m^me rengaine "la plaisance ce meurt" si cela c'était avéré exact les pontons seraient alors tous dessert et les listes d'attente auraient disparues or l'on constate tout le contraire , les ports ne cessent de s'agrandir

24 août 2017

Aussi à cause d'un nombre croissant dans certains ports de bateaux quasiment à l'état d'épave, et qu'il faudrait déconstruire. Il me semble que c'est un problème qui va être grandissant !

24 août 201724 août 2017

Je ne partage pas complètement cet avis et ai donné mon opinion sur le fil de pierre3 qui reprend la voile après 25ans mais tout dépend de la région de nav.
Pour le reste je me souviens encore de cet empaffé en dufour 40 à Bonifacio qui m'insultait parce que je n'étais pas sorti de ma cabine pour l'aider à amarrer son bateau tout en me disant que le tarentelle c'était de la grosse merde trop vieille... :mdr: en attendant le lendemain j'étais sous voile et dépassais sa daube mal réglée... on est d'accord sur ce point la..

24 août 2017

Là, il y a un petit mystère. Le nombre de propriétaires de bateaux de croisière diminue et les listes d'attente s'allongent ! :reflechi:

24 août 2017

Je viens de passer 3 mois à Saint Martin où il y a beaucoup de bateaux Français, et sur les petites Antilles aussi ce sont pour beaucoup des voiliers de location.
L'année dernière en 7 mois j'ai visité le bassin Ouest méditerranéen, la corse dépassée, on ne voit que très peu de voiliers Français et autres.
Les ports sont pleins de bateaux qui ne sortent pas les 9/10 iemes naviguent de port en port autour de leur port d'attache, c'est comme ça et ça ne date pas d'hier.
J'ai vendu des bateaux des années 1975 à 1987: c'était déjà pareil, nous ne changeons pas.
On pense "plus tard j'aurais le temps"...

Combien de retraités naviguent c'est à dire être sur la mer pas au port?
La taille moyenne des bateaux à fortement augmentée avec le confort inhérent eau chaude, frigo, congé, lave-linge, groupe électrogène,
une cabine séparée pour chacun.

On a enfanté des bateaux géants que le plaisancier de base ne peut plus manoeuvrer malgré les génois et GV enrouleuses, les ris automatiques, guindeaux, électronique plétorique, GPS précis à quelques mètres.
Et d'avoir recréé un appartement sur l'eau avec ce bon confort bourgeois n'incite pas à sortir en mer trop compliqué et fastidieux tous ces cordons ombilicaux qui nous relie au monde terrestre.

Et quelquefois on a honte d'avoir un bateau trop petit et trop vieux!!!

24 août 2017

Nous ne naviguons pas suffisamment en mer (trop loin de nous) mais nous sommes quasiment à chaque fois le plus petit bateau habitable du port ou du mouillage.

A part quelques très rares individus qui nous tournent le dos car ne souhaitant pas dire bonjour à des "gueux" qui se trainent sur un petit voilier, l'accueil des autres plaisanciers est toujours aimable et curieux, se demandent-ils comment on peut "vivre" dans un 6 mètres ?

Un petit voilier habitable pose question et attire plus facilement la sympathie...
Et comme nous sommes ouverts aussi, les discussions s'engagent vite et nous croisons ainsi bien des gens charmants sur l'eau.

J'ai remarqué aussi que dans les ports Bretons les anglais sont majoritairement les plus impolis, contrairement aux autres nationalité (Français compris) qui saluent naturellement sur les pontons ou sanitaires, tout comme de bateau à bateau...

Y a t-il quelque chose que je n'ai pas saisi ?
Ou peut être ne saluent-on pas en Grande Bretagne ?
(Tout comme les motards allemands ne saluent jamais alors qu'en France tous les motards se saluent)

24 août 2017

@misurarca: ne confondons pas grande-bretagne et Angleterre.
En Ecosse,tout le monde se dit bonjour dans les rares marinas ou au mouillage.
Et il y a presque toujours quelqu'un pour prendre tes haussières quand tu arrives.
Même chose dans les petites villes pas trop touristiques: tout le monde se dit bonjour. Ca fait bizarre de voir les dames court-vétues le samedi soir te faire des grands sourires , en tout bien tout honneur.
Et je ne parle même pas de l'Irlande qui ne fait pas partie de la grande-bretagne.

Par contre, j'ai remarqué une chose dans les endroits à forte concentration anglaise (espagne mediteranéenne, portugal, sud de la france , grèce etc).
Le passe temps de beaucoup d'anglais (pas tous) est de critiquer le pays dans lequel ils sont. A se demander pourquoi ils voyagent.

24 août 2017

Et bien moi à la Corogne, rares sont les Espagnoles qui te saluent en passant comme des sauvages et lèvent de belles vagues qui font s'embrasser plus d'un mono.... :heu:
Pascal :alavotre:

24 août 2017

il faut aussi lorsque l'on va dans une region etrangére bien connaître le sus et les coutumes ..En Espagne les regions ont une grande independente par rapport au pouvoir central et les espagnoles sont fière de leur "pays" . Si en plus du pavillon espagnol tu arbores le pavillon de la region alors là ils apprécieront

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (100)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021