On est pas passé loin... du permis à voile...

Source :

L'équipage
10 jan. 2020

Bonsoir,
Quand on voit l’été, le nombre de plaisanciers louer des voiliers pour être dispensés de permis, ça fait froid dans le dos.
Les règles de navigation sont méconnues ou bafouées.
J'évite de naviguer dans les zones « faciles » pour éviter de les rencontrer mais ce n’est pas toujours simples.
Le nombre de fois où je vire de bord, même dans mon droit, car je ne sais pas si l’autre le sais, je ne les comptes plus.
Les atterrissages dans les ports sont souvent folkloriques. Et je ne parle pas de l’amarrage.
Je ne serai pas contre un permis. Cela recadrerait peut être les choses.
Sachant que rien n’est efficace à 100%.
Bonne soirée,
Patrice

10 jan. 2020

La grande majorité des conducteurs sur la route ont le permis. Pourtant cela n'empêche ni infractions, ni mise en danger des autres et de soi-même par une conduite inappropriée. Je ne crois donc pas à la nécessité du permis bateau pour éradiquer les comportements dangereux.

En plus le permis bateau est une grande mascarade, je sais je l'ai, et pourtant je suis tellement moins compétente que mon homme qui ne l'a pas.

Et mes compétences sont liées à mes heures sur l'eau, et avec des bons, à mes lectures, discussions pour compléter l'apprentissage et non aux quelques heures nécessaires pour apprendre le code, et encore moins à la pratique qui était totalement dérisoire. Je n'aurais pas eu d'expérience à côté, je ne me serais jamais lancée dans une nav' avec aussi peu de cartes en poche.

Pire, le permis peut faire croire que l'on sait alors que la formation est dérisoire. Quand j'ai passé le permis j'avais déjà plusieurs années de régate derrière moi, et je savais que je ne savais pas, mais ceux qui n'ont pas d'expérience et de culture maritime ?

Enfin, concernant les manœuvres de port, ce n'est pas les quelques manœuvres réalisées qui m'aident à rentrer un voilier de 12 mètres les doigts dans le nez. Et la technique est encore différente quand je rentre juste à la voile sur les bateaux plus petits. (Les puristes de "on a pas le droit", ne hurlez pas, sur les bateaux qui n'ont pas de moteur.. pas le choix 😄).

Après, que des branlous fassent n'importe quoi sur l'eau, oui, ça arrive. Et puis des fois même des expérimentés peuvent se manquer un peu....ou en avoir rien à foutre des autres. Un permis sert à rapporter du pognon, pas à rendre les humains responsables, reflechis et bienveillants... malheureusement 😕 et pour la compétence c'est des années de formation qu'il faudrait si on veut que le prétendant soit apte à toute navigation, sur tout bassin et tout voilier...y a du boulot ! 😁😁

11 jan. 2020

Bonjour Ar-men,
Je ne sais pas ou tu navigues, personnellement je navigue depuis 40 Ans (sur pas mal de mers du globe)_ et franchement je n'ai pas rencontré beaucoup de situations, que tu cites ... il y a quelques skippers un peu tête en l'air ou débutants, mais dans l'ensemble les erreurs sont assez rares (et puis tout le monde en fait), il faut bien se lancer un jour.

Les GPS actuels ont rendu les navigations fiables et précises (il y en a parfois plusieurs à bord) _et ont donnés confiance aux jeunes débutants _(c'est d'ailleurs pour ça qu'il y a tant de bateaux). Les plus dangereux sont souvent les bateaux à moteurs (semi-rigide et scooter) _et pourtant ils ont le permis !!!
La seule fois ou j'ai viré rapidement pour éviter d'être coupé en deux, c'est devant un chalutier lancé à pleine vitesse sans personne à la barre, le Patron était seul et nettoyait le poisson à l'arrière ?...
Le bateau _(à voile)
est le seul espace de liberté qui n'a vraiment pas besoin de permis.
C'est la pratique et pas le permis qui apprends à naviguer ...
Bon vent.
ALAIN

10 jan. 2020

C'est comme quand on fait du ski : on est plus en sécurité sur une piste rouge, voire noire....

10 jan. 2020

"Un décret de 2007 précise tout de même que la délivrance du permis plaisance est nécessaire lorsque la puissance motrice dépasse les 4,5kW soit 6 chevaux. Ainsi, si un moteur de voilier dépasse cette puissance motrice, le permis sera obligatoire pour le naviguer."

Quand je lis ca en introduction de l'article, ca m'invite déjà à la plus grande prudence quant à la véracité de la suite...

10 jan. 2020

Bonsoir,

Mis à part que cet article de "Actu Maritime" a déjà presque un an, un "permis", par définition, n'est jamais qu'une "permission" de pratiquer certaines activités, chasse, pêche, séjour, construire, conduire, visite, etc...
Cette "permission" n'étant pas un "savoir faire".

Le plus intéressant étant de constater que nos "élus(es)" ont bien du temps à perdre en demandant pourquoi il ne faut pas de permis pour un voilier (voir la question de Mme Annaïg Le Meur) et feraient mieux de le consacrer (le temps) à se renseigner avant de la poser (la question).
Ce qui éviterait à d'autres de le perdre (le temps) à leur répondre.

Bonne année ! 😉

11 jan. 2020

quand on voit les manœuvres de certains bateaux à moteur avec force propulseur d'étrave, on se dit que le permis n'est pas une assurance tous risques.....

11 jan. 2020

Ben je te rassure, il n'y a pas que les moteurs. A Port Camargue, on a un voilier de 14m qui a oublié qu'il avait une barre. Dans le chenal, ses changements de cap se font au prop.
Et tous les voiliers en dessus de 9m te cassent les oreilles avec leur prop pour rentrer et sortir alors qu'on a très largement la place de manoeuvrer peinards au moteur.
Mais bon, quand tu as payé un prop, ben, faut bien que les voisins le sachent...

11 jan. 2020

Les permis, c'est de la m...de en boîte, j'en sais quelque chose, j'ai les permis français et espagnols (y compris voile), et c'est pas ça qui m'a appris à naviguer, ni à faire des manœuvres, ni à être responsable. D'ailleurs, en Espagne, tous les chefs de bord de voiliers ont le permis, avec une qualif voile, ça n'empêche pas les conneries, accostages approximatifs, refus de privilèges, et appels aux secours pour pannes moteur. CQFD.

11 jan. 2020

Et les permis requises pour les bateaux à moteur, ça fait qu’il n’y a pas d’infractions, “d’atterrissages folkloriques”, heurts et sombrements ou chavirages avec eux? BS13 a raison: un permis c’est pour rapporter des Euros, pas pour enseigner ceux qui naviguent.

11 jan. 2020

Pas de permis voile, bien entendu car aux Antilles, fini les locations de cata de 45' à des tocquards qui ne savent même pas mouiller correctement, et le business qui va avec !!!!

11 jan. 2020

Pas si sur.

Il faut bien un permis pour la navigation fluviale. Mais on peut louer une pénichette SANS permis, car le loueur est sensé assurer une "formation".

Résultat : Vous achètez un bateau fluvial : il vous faut le permis fluvial. Vous louez exactement le même bateau : pas besoin du permis. Ce n'est pas un gag...

11 jan. 2020

C'est pour ça que des loueurs louent des bateaux réformés en longue durée avec la location payée d'avance qui correspond aux prix du bateau.
JC

11 jan. 2020

Je me suis loué une pénichette sans permis. C’est chouette. La formation consistait d’avoir tous les “skippers” - Allemands, Itlaiens, Anglais... sortir ensemble sur un des bateaux pour faire qqs ronds dans l’eau pendant quinze minutes. Je pense que j’étais peut-être le seul à parler le français, en dehors du mécanicien chef qui nous montrait comment ça marchait, en français, et à la fin, demandait s’il y avait des questions. Aucune. Il semble que tout le monde a bien appris. Je ne voudrais pas m’en acheter une, cependant.

12 jan. 2020

Oué !!! ici on parle de vrais marins, pas de gars qui vont à la peche aux gardons ...

11 jan. 2020

Moi je suis pour, surtout quand je lis tant d'absurdités, je me demande même si l'on devrait pas commencer à introduire un permis à la connerie, ça devrait certainement réussir à faire réfléchir certain....

11 jan. 2020

sur que tu l'aurais du 1er coup !

12 jan. 2020

C'est pas que je l'aurais, je l'ai eu du 1er coup, en même temps faut pas avoir fait science Pô.
Par contre je me suis mal exprimé, je suis pour qu'on n'établisse pas cette connerie, c'est l'expérience qui nous apprend l'essentiel, le permis n'est que de la théorie qu'on oublie 2 mois plus-tart, enfin, ce fut mon cas. D'ailleurs, en Belgique ils sont moins idiot que nous, le permis voiture se passe à 90% par le père ou la mère et ça coute une centaine de roros pour le faire approuver, comme quoi, pas besoins de se faire racketter pour faire du bateau. Me concernant, j'ai plus de 100000mn sous la quille et je n'ai jamais croisé un feu rouge ou un stop et à aucun moment mon permis m'a servi à quelque chose, mais tout le monde n'a pas ma classe, je comprend que certain aient besoin qu'on leur tienne la main.
En même temps, je sais que c'est cette minorité qui va nous obliger à le passer, c'est comme ça en France maintenant...

Bonjour,
J’entends bien ce que vous dites tous...
Petite question: lâcheriez-vous votre enfant sur la route sans son permis de conduire???
Aucun parent digne de ce nom ne le ferai.
Avoir les bases semble un minimum et interdit de dire: je ne savais pas.
Après la bêtise humaine est insondable et n’empêche pas de faire n’importe quoi.
Pour ça, je suis bien d’accord.
Bonne journée,
Patrice

13 jan. 2020

Mon enfant, comme tous les enfants en général, vont sur la route tous les jours de semaine pour aller et revenir de l'école, et ce sans permis, alors que les risques quotidiens en ville avec tous ces véhicules divers (circulant dans tous les sens, de la trottinette au camion) sont bien plus importants que ceux qu'un plaisancier "ordinaire" peut rencontrer !

11 jan. 2020

"Petite question: lâcheriez-vous votre enfant sur la route sans son permis de conduire???"
C'est ce qui se fait en Belgique, où un majeur, après avoir passé le code, peut conduire une voiture le temps de passer la conduite.

Pour revenir au sujet du permis voile, j'invite qui le souhaite (proposition sérieuse) en Espagne, là où il y a 4 permis différents plus leurs qualifs voiles, pour rencontrer les acteurs de la filière (formateurs, inspecteurs, autorités, sauveteurs). Ils vous expliqueront que la méthode est foireuse, et que selon eux, le modèle français est plus efficace. Du fait de la culture de la voile et que celle ci est relativement démocratique, les gens y sont globalement mieux formés. C'est sur que l'on se souvient plus facilement des blaireaux, mais dans l'ensemble, les voileux français sont compétents. Je te garantis que pour un prix équivalent, une semaine en école de voile est bien plus efficace que 2h de pratique pour le permis moteur.

11 jan. 2020

Petite question: lâcheriez-vous votre enfant sur la route sans son permis de conduire???"
Ben personnellement, c'est ce que j'ai fais et bien sur sans demander quoi que ce soit à mes parents....à 12 ans sur les Solex et autres mobylettes, vers 16 ans en voiture et en moto, et ce jusqu'à passer mon permis voiture , et la moto occasionnellement jusqu'à très tard.
C'est comme les armes à feu, la baise sans capote, la cigarette et le pinard.....c'est une prise de risque intentionnelle.
Pour les permis bateau, j'ai pratiquer le voilier pendant 25 ans ,tout en autoformation, et j'ai bien sur passé ces fameux permis (Hauturier et fluvial) pour être en règle avec la loi maintenant, le plus utile a été le code fluvial.

11 jan. 2020

Le qualificatif pour ces pratiques est: délinquant. Et tu t'en vantes???

11 jan. 2020

Oui, je suis un ex délinquant.
Sincèrement , j'ai même envie d'y retourner, non pas pour le confort, mais pour tous le reste, et je suis même près à signer de nouveau pour les pleurs et les douleurs.
Mais comme il y a toujours un mais, un jour j'ai eu un enfant, et ce jour là il a bien fallu faire un choix....depuis elles volent de leurs propres ailes alors ???

11 jan. 2020

C’est une question qui revient régulièrement, et plus souvent en automne ou en hiver.
Ceux qui l’ont n’en parlent pas trop et ceux qui ne l’ont pas expliquent qu’ils savent mieux que les autres sans avoir jamais passé le permis.
.
Je viens de mettre un euro dans la fente...pour assister au spectacle...
.
.
.
Mon voisin m’avait encouragé à le passer. J’ai donc passé le hauturier et ctr vhf..avant d’embarquer des amis ou de naviguer seul.
Être titulaire d’un titre qui atteste d’un niveau de compétence me paraît être incontournable. Évidement c’est ensuite en accumulant les sorties en mer, année après année qu’on s’améliore.
Au départ il y a des règles à apprendre. Si on est pas fichu de répondre à un qcm, de récupérer une mannequin tombé à l’eau, de faire un calcul de hauteur d’eau, de lire et de tracer un route sur une carte...il vaut mieux rester passager et continuer à regarder les paysages et apprendre.

11 jan. 2020

Et si tu es fichu de répondre à un qcm, de récupérer une mannequin tombé à l’eau, de faire un calcul de hauteur d’eau, de lire et de tracer un route sur une carte mais que tu n'as pas de permis, c'est grave ?

11 jan. 2020

Je me souviens il y a quelques années (années 90) les loueurs anglais, grecs imposaient au skipper locataire un permis hauturier pour pouvoir louer les grandes unités de 50 pieds + un CV sur son expérience à la voile et exigeait aussi un autre CV + permis pour un autre membre de l'équipage. Par ailleurs certains skippers ayant eu un sinistre étaient black listés. Je me souviens aussi que l'on m'avait demandé de faire un départ et un retour à la marina à deux avant de valider le départ sans skipper pro. Je ne sais pas si c'est toujours le cas, cela était peut être lié à la validation des assurances et représentait en tout cas un gage de sérieux pour ne pas confier une grosses unité à un guignol.

11 jan. 2020

En 2019, aux Seychelles, il m'a été demandé exactement la même chose pour louer un cata de 40 pieds :
- Mon permis bateau
- Le permis de mon "second à bord"
- CV nautique pour moi et mon "second"

11 jan. 2020

C'est pas très pertinent de comparer le permis bateau et le permis voiture. La formation voiture est bien plus riche que celle pour le bateau, pour une pratique quand même largement moins complexe que la navigation en mer. Une formation sanctionnant un permis de navigation ne devrait être dispensée qu'au cours de stages en écoles de voile d'au moins 15 jours pleins, pour acquérir le minimum de pratique correspondant à celle qu'on reçoit lors du permis voiture. Et encore...

11 jan. 2020

Niveau 4 FFV (autonomie) , c'est mini 120 heures de navigation.
Niveau 5 FFV (Maitrise), c'est mini 240 heures.

www.voiles-de-seine.org[...]dex.php

11 jan. 202011 jan. 2020

J'étais pratiquant et bénévole (matos) à l'école de voile des glénans, j'y ai beaucoup appris de la part de certains moniteurs..... (à d'autres je ne leur confierai pas mon croiseur, mais c'est un autre débat).
Déjà les stages sont sanctionnés par l'obtention d'un license FFV, où sont mentionnés les lacunes et les progrès à faire. Le temps me manque pour l'instant, mais dés que ma petite Inès sera en âge d'y aller, ce sera avec plaisir que j'y retournerai avec. Il faut responsabilisé les pratiquants, il y a le carnet de bord ok... mais quiconque est à même de de prendre une feuille est d'écrire dessus ce qu'il a bien ou mal fait lors d'une sortie. Et pour commencer j'ai fait un feuillet aide mémoire (je suis presque sûr que beaucoup d'entre nous l'on déjà) rien que pour :

  • Mise à l'eau et sortie de l'eau
  • Départ et retour du ponton (ou autre)
  • Vérification avant de quitter le croiseur
  • Point technique à améliorer et petites bricoles en prévision

Ok cela peut paraitre simpliste, mais je n'oublierai jamais la maxime de mon père qui me répétait que l'on n'oubli que ce que l'on a appris.

Comme je dis souvent lors des formations que je donne aux professionnels, l'important c'est surtout de savoir ce qu'il ne faut pas faire pour éviter les erreurs. Le reste des connaissances s'acquiert avec la pratique et le partage...
Et h&o est là pour ça aussi.

11 jan. 2020

Il te servira a quoi ton permis
Si tu pratiques pas !!!
De toute manière même si on devait
avoir un permis cela n empêchera pas les conneries se faire !!
Et franchement faut arrêter de dire qu il y a autant d accident faut pas non plus noircir le tableau !!
Et justement donner des conseils
Et un peu pédagogie au novice !!
C est ce que je fais pour certains qui on jamais passer le barrage
D Arzal et qui sont inquiets !!!
Moi je sais pas !! Gardons un peu d espace de liberté !!

11 jan. 2020

Ce que je vois bien arriver un jour ce n'est pas forcément le permis voile mais la necessité d'avoir au moins le permis cotier,pour tous les propriétaires de voiliers.
C'est une voie intermédiaire,plus facile à mettre en place.

11 jan. 2020

Je me demande bien quel est le problème que l'état cherche à adresser ?
Je me permets de proposer à l'état de s'occuper des infrastructures routières accidentogènes et pour en revenir à la mer de faire en sorte que tous les enfants (voire adultes) sachent nager au moins 50m en mer ou en lac.

11 jan. 2020

Aprés 40 années de navigations ( 1/2 Tdm 20 ans de régates ) j'ai passé mon permis bateau l'été dernier . Il en résulte que mon expèrience passée est plus importante que ce que j'ai appris pendant la session du permis . La prudence , l'anticipation , le respect d'autrui et des règles , cela ne se décrète pas ni s'achète pas . Durant l'examen , j'ai vu des spécimens de futurs navigateurs ou jet skieurs qui m'ont fait plus peur que rassuré quand à leur capacité à partager la mer .
Cette pauvre Anaïs Le Meur mérite de ne pas être réélue pour la bétise de sa proposition , mais il est bien entendu que nous avons trop de députés qui s'ennuient et qui pondent des lois sous la pression aimable de gens mal intentionné , ce qui fait que notre pays marche sur la tête .

11 jan. 2020

Les quimperloises et quimperlois apprécieront le moment venu la demande (et le travail) de Madame La Députée :

Anais Le Meur
Activité professionnelle : masseur-kinésithérapeute
En circonscription
Permanence parlementaire
5 Bis Venelle de Kergos
29000 Quimper

Téléphone : 02 29 20 29 50

Bonne journée à chacun.

11 jan. 2020

les QUIMPEROIS évidemment pour ceux qui veulent faire de l'humour et de de la délation ( brune)

11 jan. 2020

Donner les coordonnées personnelles de cette dame poursuit quelle objectif? vous n'êtes pas sans savoir que sur internet il y a pleins de tordus?.... je dirais que la tournure de votre message est douteux au regard de loi... pas certain que diffuser celà soit une bonne idée ( cf RGPD )...

11 jan. 2020

il s'agit des coordonnées de sa permanence
dispo sur internet puisque pignon sur rue

11 jan. 2020

Lamentable délation.

11 jan. 2020

Non pas de délation , la madame est une personne publique , qui plus est , élue du peuple . Elle assume donc ses opinions publiquement du moment que tout cela est transcrit dans les écrits du parlement .
Il serait temps que les élus (es) assument leurs actes .
J'ai était très heureux de constater que le député Miard , suite à ses sorties médiatiques se soit pris une bâche . Les députés sont élus mais aussi à plus forte raison responsables de leurs actes et dires .

12 jan. 2020

Oui, mais à quoi peut bien servir la diffusion de coordonnées personnelles, si ce n'est la volonté de donner une cible à la meute ?

12 jan. 2020

Hi ce ne sont pas des coordonnées personnelles mais publiques.
Voir site assemblée nationale.
Si tu veux un telephone portable pas de problème, c est aussi public

12 jan. 2020

Merci pour le vote négatif qui prouve bien que dire la vérité ne plaît pas à tous.

12 jan. 202012 jan. 2020

Je serais d'accord avec toi si c'était ses coordonnées personnelles mais lebrisac vient de dire que ce sont les coordonnées de sa permanence. Il n'y a donc rien de choquant, elles sont publiques, et il est normal d'interpeller nos élus pour donner une opinion sur les sujets qui vous concernent et auxquels on a réfléchi. Être élu ne signifie pas avoir carte blanche! Les députés sont les représentants du peuple, normal que le même peuple leur transmette leur opinion. Ils ne sont pas censés représenter un ou de quelconques lobbys mais nous...

Oups...j'ai répondu en même temps que lebrisac mais moins vite, du coup doublon..

12 jan. 2020

Il suffit de lire les comptes rendu de l assemblee. On y trouve ses interventions. Comme les interventions de tous les députés, y compris toutes les railleries, interpellations.... et tout ce qui est situationnnel est en italique.
C est ainsi depuis l existence, ou presque de l assemblée. C est même un des enjeux de la République et de la démocratie. Que le citoyen sache ce qui est dit. Et que chaque élu soit en face Des citoyens qu il représente.
Pouf rappelle un député représente le peuple et pas un canton, même si c est le canton qui vote pour lui.

12 jan. 2020

lebrisac ...si c'était un canton ça se saurait , peut être faut il revisiter ta culture électorale ...

12 jan. 2020

Merci Meilmor, quelle erreur de ma part… j'écrivais circo et non canton. Mes doigts ont fourché. C'est certainement pour être déjà sur le pont des départementales de 2021.

12 jan. 2020

lebrisac ...si c'était un canton ça se saurait , peut être faut il revisiter ta culture électorale ...

12 jan. 2020

Finalement la meute est plutôt "LeBrisac" je trouve pour le moment ou alors ce serait les Héonotes qui lisent ce post qui seraient pré à casser la baraque .... lol ....

12 jan. 2020

Je ne m'étais pas associé à la meute, n'étant pas un chien, ou autre mammifère à 4 pattes et tout seul, ça me parait difficile. :mdr:

11 jan. 2020

avoir un permis c'est bien ,une bonne formation c'est mieux
la qualité de la formation pour passer le permis n'est peut etre pas suffisante et ne remplacera jamais si on n'est novice l'experience de navigation avec un vrai chef de bord

11 jan. 2020

Seule une formation type capitaine 200 voile, peut être simplifiée, permettrait de garantir un minimum de compétences...
- de 10m
10 a 15m
Plus de 15m
Et deux distances:- de 6mn et plus de 6mn...

Mais dire cela sur heo, c’est se confronter à des défenseurs d’une pseudo liberté qui les arranges bien.

11 jan. 2020

Au Cédric,bah tant que tu rajoutes pas le minimum de taxes qui va avec et qui te sont coutumières, tu as le bénéfice du doute 🙄

12 jan. 2020

Le C200 est inapplicable en l’état pour un plaisancier, personne ne pourra suivre 6 mois de cours sur ses congés payés.. La solution est à inventer, mais ça pourrait être un Yachtmaster à la Française, probablement comme un ICC, en fait le contenu essentiel est assez simple à définir. Là ou ça commencerait à se compliquer c'est qui serait habiliter à dispenser la formation ? Comment faire une équivalence par validation des acquis de l'expérience des plaisanciers déjà aguerris ? Comment mettre en place cette certification de manière incitative mais non obligatoire ?
Car au finish, cette disposition n'aurait de sens que si cela a un effet visible sur la sécurité des plaisancier en voile, si le taux d'accidents, blessés et mortels, reste inchangé autant dépenser les ressources sur des projets plus utiles comme la question des ports, déconstruction des anciens bateaux, gestion du littoral et implantation de zone de naissance pour les espèces, etc....

11 jan. 2020

Le capitaine 200 n'est pas AMHA avis , une formation ou l'on apprend les règles de comportement sur l'eau . J'ai embarqué pendant 4 Giraglia , des jeunes qui étaient en formation capitaine 200 ( tous ont eu leur diplôme ) , et en tant que skipper de voilier habitable c'était plutôt léger . Avec tes règles - ou + de 6 miles , + ou - de 10 m , on met le doigt dans un engrenage ou des lois ( parce qu'une règle qui est écrite devient une loi ( assurance , responsabilité etc .....) , bref une sacrée entaille dans la responsabilité .
A noter un point majeur , le monde de la mer est de fait international et régit par la convention de Montego , les pays signataires ont des obligations règlementaires mais pas d'obligation en terme de permis , et les USA par ex. N'ont pas d'obligation à avoir un permis , et beaucoup d'autre pays aussi , ce qui ne nous oblige à rien . A quoi cela sert d'être toujours à la pointe des règlementations si elles ne sont pas applicables ?

Bonjour,
Je vois que mon intervention a bien déliée les langues...
Je reste persuadé que le permis (côtier) permet au néophyte de connaître le B-A-BA des règles de navigation: savoir lire une carte, faire un point, tracer une route. Connaître les balises, les bouées de chenal, etc...
Il est bien évident que cela n’apprend pas a naviguer, mais aide à parler la même langue que le copain expérimenté qui lui apprendra à se servir et utiliser un bateau à bon escient. Avec toute la finesse que cela demande au fil des sorties.
On peut ne pas être d’accord avec moi, mais personne ne m’enlèvera ça de la tête.
Bonne journée.
Patrice

11 jan. 202011 jan. 2020

Il y a dans la réponse du ministre une info dont je n'avais pas connaissance :
"La création en 2018 d’un observatoire de l’accidentologie des loisirs nautiques (SNOSAN) va permettre de disposer de données et de chiffres plus précis sur le nombre d’interventions et leur cause."
Cela pourra peut être aider à apprécier la situation de façon plus objective, si cet organisme est bien dirigé.
Pour le reste de la réponse, il y a toujours le dilemme que nous connaissons tous :
"En effet, à la différence du motonautisme, l’aptitude à piloter un navire à voile exige un apprentissage long et technique. Le néophyte en voile doit de par la spécificité de la pratique s’engager de lui-même dans une voie de formation. Cette dernière est dispensée par les écoles de voile au nombre d’un millier. Le nombre de « passeports voile » a dépassé les 300 000 en 2018."
Il est bien clair pour les autorités que l'apprentissage de la voile est long et technique, mais il ne repose que sur le nuage flou des associations et écoles diverses. Or tous ceux qui y sont passés, savent que c'est vraiment la loterie avec les bons formateurs comme les plus mauvais, et cela même (ou surtout ?) dans les assoces réputées type Glénans ..
Dommage que le gouvernement n'aide pas à donner une possibilitée plus sérieuse comme la filière anglaise RYA pour les plaisanciers qui sont demandeurs. Une validation obligatoire (type permis) n'aménera rien de vraiment sérieux, même si c'est un module théorique, car ce sera fait dans un mauvais état d'esprit.
Pour la voile, le meilleur moyen d'apprendre c'est :
1/ que les marins soient motivés et,
2/ que les formateurs soient réellement compétents

11 jan. 2020

Une formation adaptée pour la pratique de la voile, avec des formateurs diplômés.
Un suivi du parcours, un pointage des compétences.
Le permis pourrait céder la place à une attestation en fin de formation délivrée par le formateur.
Il y a aussi de gens compétents pour participer à l’élaboration de ce dispositif.

11 jan. 2020

Tu as bien raison d'insister sur le suivi de parcours et le pointage des compétences. Ce que tu décris est assez proche de ce que les Anglais ont fait avec la filière loisir qui mène au Coastal Skipper et la filière pro qui mène au Yachtmaster. La différence avec la France, c'est la qualité des formateurs, les instructeurs yachtmaster sont des vieux loups de mer qui maîtrisent autant la théorie physique et aerodynamique qu'ils sont super bons en pratique.
En France, ben coté moniteurs, on a vu des sacrées "taches", qui te font des topos merdiques et qui n'ont rien compris à la décomposition vectorielle. C'est bien dommage parce que pour améliorer la sécurité générale de l'activité de plaisance, ça aurait mérité un peu de toilettage, je suis d'accord que les compétences existent chez nous, mais la gestion par les associations rencontrant un succès mérité au départ, à fait que ça a dérivé sur du commerce de fun et de loisir..

11 jan. 2020

c'est sidérant de lire un certain nombre de c......s
"De toute manière même si on devait avoir un permis cela n empêchera pas les conneries se faire"
de cette façon, on justifie tout et le contraire ...
alors pourquoi un permis pour conduire, pour voler, etc puisque cela n empêchera pas les conneries se faire ?
la mauvaise foi évidente, les grossières approximations, le mensonges éhontés,
tiens, ça rappelle pas mal de débats depuis un an dans notre bon pays
(binette: je-ferme-ma-gueule)

./.

11 jan. 202011 jan. 2020

Bonjour,
je n'arrive pas à comprendre pourquoi un permis voile suscite autant d'oppositions.
Puisque sur ce forum, tous les intervenants sont des voileux expérimentés et responsables, je ne vois pas le problème. Le permis, on le passe sur un pied. Et ne me parlez pas de coût, il y a un tas de choses dont on pourrait se passer qui coûtent la peau des fesses et qu'on n'hésite pas à acquérir alors que l'on sait que le ship qui nous les vend se gave grave.
En revanche, année après année, je remarque un certain laisser-aller sur l'eau qui laisse à penser que les personnes qui achètent un voilier ( de plus en plus long ) ne se préoccupent plus de s'informer sur le minimum avant d'appareiller, c'est à dire que les règles de barre se résument à penser que le bateau privilégié est celui qui force le passage. Ce sont les mêmes que l'on retrouve échoués quand ils passent au Sud de la cardinale Nord.
Mais ceux là ne doivent pas connaître Hisse et Ho, sinon, ils seraient irréprochables.
Mon assureur justifie ses augmentations arbitraires par le fait que les voiliers sont de plus en plus impliqués dans les sinistres.
Alors moi, je suis pour la mise en place d'un permis voile, qui ne me posera personnellement aucun problème.
Je suis titulaire d'un permis hauturier, ce qui m'a permis en le bûchant de bien compléter mes connaissances en matière de navigation alors que je pensais n'avoir pas grand chose à apprendre après 20 ans de pratique de la voile...

11 jan. 202011 jan. 2020

"je n'arrive pas à comprendre pourquoi un permis voile suscite autant d'oppositions."
Amha, par histoire et tradition, installer une nouvelle procédure payante et obligatoire fera naître un sentiment de privation de liberté. De plus les marins sont assez réputés par nature pour être libre d'aller naviguer partout en permanence.
Je ne sais pas si les anciens d'HEO ont aussi remarqué un "laisser aller" dans les comportement de plaisanciers, Vicking, Feelgood, Littlewing ?..
La position des assureurs pourrait faire bouger les lignes, car nous avons eu l'info que pour les course au large, ils imposent un Yachtmaster dans les équipages. Donc pour la plaisance, une meilleure offre tarifaire pour ceux qui peuvent justifier de miles nautiques sans soucis(*) et/ou de stages homologués ce serait logique.

(*)cette pratique a l'avantage d'être une validation gratuite car il suffit de faire tamponner son livre de bord par les Capitaineries, c'est ainsi que les yachtmaster font le miles building. Pour les anciens skippers Français avec grosse expérience (4000-5000 MN), ce type de validation devrait aussi suffire pour accéder au brevet de navigation à voile alors que actellement c'est limité seulement aux BE voiles.

11 jan. 202016 juin 2020

Personnellement, après plus de 40 années de navigations dans tout l'Atlantique nord et plus de 70 000 milles la plupart en solitaire, je ne me vois absolument pas passer devant un examinateur !
Je n'ai pas passé d'examen depuis l'age de 20 ans, j'en ai 64 et pas du tout envie de me remettre dans la peau d'un "petit garçon" face à l'examinateur, ce qui à coup sûr serait le sentiment qui m'envahirait en ce cas et je serais même capable de louper sur un sujet que je maitrise quelque peu !

11 jan. 2020

Vu ton profil, c'est parfaitement compréhensible et justifié. Et en regardant les plaisanciers de loisirs, quel est ton sentiment ? Il y a-t-il des gros manques, une dégradation ?.

11 jan. 2020

Aucune idée, perso j'essaye juste de faire le moins de conneries possible, en navigant ainsi que dans la vie de tous les jours.
Pour ce qui est de ce que font les autres, je suis plutôt un solitaire et je ne regarde pas trop ce qu'ils font.... bien ou mal.

11 jan. 2020

si votre permis pause un problème... d'égalité d'accès a ces espaces... car instaurer ce bout de papier qui ne changera rien a l'affaire ne fera qu'exclure ceux comme moi qui ont appris seuls pas à pas et qui n'ont pas les moyens de se payer un stage et autres arnaques pour friqués... après si votre objectif c'est de rester entre vous ....

11 jan. 202011 jan. 2020

Mon permis hauturier passé en candidat libre m'a coûté à l'époque 300 Francs. ( 45€ )
La formation, ce sont les néophytes qui en auront besoin, et c'est justement le but de l'instauration d'un permis voile...
Si tu as, comme tu le dis, une expérience suffisante, il te suffira de contrôler tes connaissances théoriques et de te présenter en candidat libre pour éviter les arnaqueurs qui, d'accord avec toi, ne manqueront pas d'essayer d'exploiter l'aubaine...

11 jan. 2020

C'est pas tout à fait vrai. Pour pouvoir passer un permis en candidat libre, il faut avoir validé la pratique auprès d'un organisme agréé. En d'autres termes d'un bateau école. Il faut donc s'acquitter d'environ 400€ de permis (une centaine d'euros de timbres fiscaux, et 300 de formation, à quelques dizaines près) cotier ou fluvial histoire de valider la pratique, et les autres permis (cotier ou fluvial, suivant lequel on a validé en premier, hauturier et grande plaisance fluviale) ne couteront que les timbres fiscaux liés à l'examen, soit 45€, si on les passe en candidat libre.

11 jan. 202011 jan. 2020

Tu as raison, j'avais déjà le permis A, j'ai zappé.

11 jan. 2020

Il ne s'agit en rien de "données personnelles". Les informations concernant Madame La Députée sont publiées sur le site de l'Assemblée Nationale :

www2.assemblee-nationale.fr[...]A719388 .

.

Bonne fin de journée.

11 jan. 2020

je le sait bien...c'est la finalité qui me gène.. mais passons ...

11 jan. 2020

Madame La Députée en février 2019 ....

www.hisse-et-oh.com[...]a-voile

Cordialement.

11 jan. 2020

Madame La Députée et Monsieur le Député :

www.nosdeputes.fr[...]custres

Cordialement.

11 jan. 2020

On se prépare un beau monde de liberté.

11 jan. 2020

Pour les pro-permis : faut il faire un permis a point ?

11 jan. 2020

On passe bien le CRR sans rechigner au moins pour ceux qui ont une VHF 25w à bord. Cela n'empêche pas un certain nombre de plaisantins de ne pas l'utiliser correctement. Pendant une période de ma vie professionnelle je n'avais pas le temps de m'occuper d'un bateau, donc je louais au moins 15 jours par an et de fait j'ai été obligé de passer le permis hauturier à la demande des loueurs. J'ai trouvé cela normal. J'ai rien appris que je ne savais déjà mais cela rafraichit les connaissances. Et puis on peut de temps en temps naviguer sur un bateau à moteur si on en a envie. Je suis pour la liberté de le passer cela fait partie de la responsabilité de chacun. C'est un petit minimum en terme de connaissances mais c'est utile pour des débutants reste la pratique.

Dans l'ordre des priorités plutôt que d'imposer un permis à tous les voileux, en premier il faudrait mieux apprendre à nager à la population et à respecter des règles de sécurité lors des baignades. Il y a 1800 morts de noyades par an en France (2018) chiffre considérable. Ce chiffre est en augmentation car beaucoup d'enfants ne savent pas nager. Et apprendre quand on est adulte c'est pas très simple.

11 jan. 2020

J'avais pas fait attention que c'était une question de Février 2019, donc ce n'est pas un sujet remis sur le tapis... Ça me semblait bizarre surtout qu'il n'y a pas eu ces derniers mois , dans les médias d'informations de gros focus sur le sujet des accidents de plaisance ...

11 jan. 2020

@safioran, Madame La Députée qui a battu Monsieur Jacques Myard, Maire de Maisons-Laffitte, 71 ans à la recherche d'un sixième mandat ... de maire :

www2.assemblee-nationale.fr[...]A721908

Cordialement.

11 jan. 2020

les bruns ont toujours été cordiaux .

12 jan. 202012 jan. 2020

Un permis stipulant que nous connaissons les règles de navigations "obligatoire" oui mais pour tous le monde...voile et moteur , après tout il n'y a que notre mode de propulsion qui change pas l'endrois ou nous naviguons

Bonjour,
Retranscrire d’une croix dans une case une situation apprise «pas à pas » par certaine d’entre nous, je ne vois pas en quoi ce peut être un problème.
Cela permettrait d’eviter à certains de passer au sud d’une cardinale nord pour les néophytes. Pour moi, ce permis est une évidence.
Mais je reste bien sûr persuadé que le permis n’est pas l’apprentissage.
Ce n’est quand navigant encore et encore que la formation se fait.
Personnellement, j’ai appris la pratique sur un First 42 d’un ami qui ne m’a pas fait de cadeau. En parallèle, le cours des Glénan a été mon livre de chevet 3 ans, assidûment. Les paragraphes compliqués m’étaient expliqués par mon ami avec souvent cours pratiques à bord.
C'était la méthode courante pratiquée à l’époque.
Ce qui ne m’a pas empêché d’avoir le trouillomètre à zéro le jour où je me suis lancé tout seul la première fois à la barre de mon petit 16´.
Aujourd’hui, on voit des fils: je suis néophyte et je veux acheter un 35/40´!!!
Je suis atterré car ce sont des unités déjà conséquentes qui exigent une bonne maîtrise qu’ils n’ont pas...cela se finit souvent par intervention de la SNSM.
C’est sûr, ça en jette de rentrer dans un port derrière une énorme barre à roue qui leur arrive au menton.
Être humble face à la mer, aucun code ne leur apprend...
Bonne journée,
Patrice

13 jan. 202013 jan. 2020

au port d’arcachon,pour avoir une place au port en tant que residant ( oui apres 40 ans d’attente) eh bien il te demande ton permis mer,meme pour un voilier,sinon woualou pas de place.
ca vient d’arriver a mon pere,inscrit en 1981 et qui vient d’obtenir sa place,sauf qu’il n’a pas de permis mer ....

je navigue en mer mais aussi en l’air.
quand tu as une licence de pilote privé,tu dois chaque année passer un vol de control avec un instructeur pour qu’il constate que tu n’es pas dangereux et pilote correctement,connait les procedures de l’avion et de naviguation,ce n’est pas un examen,juste un control a l’issue du vol il te tamponne ( la licence hein....pas toi !!)pour un an de validité.
je pense que ca nous pend au nez pour le permis ouature tot ou tard a partir d’un certain age.( et peut être même une bonne chose)

petite anecdote:
j’ai croisé un type avec qui je fais la parlotte ,au marin.
il n’est pas voileux pratiquant a la base.
il a passé son capt’ain 200 et fini son cota de milles nautique qu’il a passé pour la majorité du temps comme matelot sur une navette.

a l’issue ,il pourra postuler ( ou a deja postulé) comme skipper pour une boite de charter.
il m’a avoué:
- pu..in ,je ne connais pas les catamarans,pas les iles...je flippe grave.!surtout dans le port..comment ca se pilote un cata au port.
et le mouillage qu’est ce que tu me conseilles...

voila,no comment.

question:
pourquoi un gars qui aurait son bateau perso et naviguerait depuis,disont depuis 10 ans,a traversé l’atlantique en tant que skipper,n’aurait il pas son captain 200 d’office..?

c’est pas un bon examen ça,de se faire la méditerranée ou golf de Gascogne et toute ce qu’implique la preparation,les connaissances, les ports en espagnol en anglais (en francespaglais pour certains) ,les galeres etc..traverser l’atlantique et,en allant faire sa clearence arrivee se voir décerner son captain 2542 ( oui ,c’est le nouveau) par un representant maritime..avec collier de fleur et ti punch de bienvenue...ca aurait de la gueule,non?!

15 jan. 2020

Moi je navigue comme les anciens... A la dure! On me fais des crasses en mer ( ex, refus de privelege a la voile) je reviens au port et je lui pète sa geuele !!!!!
Permis ou pas permis ;)

15 jan. 2020

Putaing!!!! Enfin un mec, un vrai, un qui en a dans le slibard ! Pour la boite crânienne, on va attendre l'autopsie !

15 jan. 2020

on va mettre des sens giratoir a l"entrée des marina et peut etre des stop

18 jan. 2020

Peut-être que si ce permis voit le jour, le législateur prévoira une reconnaissance de compétence pour ceux qui ont des années/milles de navigation derrière eux, et peuvent le prouver (livre de bord....)

18 jan. 2020

Vous les gardez, vous les livres de bord ? ? ?

18 jan. 2020

Bien sûr. Ils restent de bons souvenirs.

18 jan. 202018 jan. 2020

En ce qui me concerne les souvenirs je les gardent dans la tête, éventuellement quelques albums photo, je n'ai jamais ré-ouvert un livre de bord une fois refermé.
Pour moi c'est vraiment un document de navigation, et pour l'administration en cas de nécessité, pour le reste je ne note jamais rien, je fais confiance à ma mémoire, et si j'oublie c'est que ça ne valait pas la peine de s'en souvenir. . .

18 jan. 2020

C'est un point de vue.
En ce qui me concerne, c'est exactement le contraire.
Mon livre de bord, est un simple cahier d'écoliers, sur lequel je note, tout ce qui concerne la marche du bateau: heure, route, loch, vent, mer, baro, moteur, position, ainsi que les événements (prise de ris...) etc.
Ce livre est toujours à bord, ce qui me permet de m'y reporter lors de navigations similaires; et à la maison hors saison, ce qui facilite l'exploitation des photos.
Il me semble que dans un autre fil, Flora disait faire la même chose.
Avec plus de 40 ans de croisières, je commence à avoir un bon nombre des dits livres (cahiers), mais je les garde quand même, comme mes vieilles revues "Bateaux" ou V&V.

18 jan. 2020

Et quand on loue depuis x années, les livres de bord sont restés sur les bateaux....

18 jan. 202018 jan. 2020

Perso, quand je loue, je viens avec mon propre livre de bord. Même sur ce genre de détail, la formation RYA est pleine de bon-sens puisqu’elle conseille bien de garder ses LDB afin de justifier ses miles nautiques pour le Yachtmaster. Ensuite l'examinateur les consulte et discute parfois des endroits qu'il a aussi pratiqué, comme c'est souvent des navigateurs bien confirmé, ils sont déjà allés un peu partout..
Mais cela ne joue en rien sur le reste de l'examen, s'ils ne se sentent pas en confiance, miles ou pas, ça ne passera pas. Par ailleurs les quotas de MN (800 MN pour le coastal et 2500 pour le off shore), sont une indication minimum, mais selon les profils et contexte, il vaut mieux parfois prévoir plus large...
Pour le Yachtmaster, le système est assez bien foutu, et amha, la seule disposition "intelligente" serait d'avoir une déclinaison à la française de ce cursus pour les plaisanciers de loisir, mais facultative pour ceux qui sont demandeurs. Point barre.
Pour le reste, du permis obligatoire, on se lancerai dans une usine à gaz que :
- aucun organisme ni personne en Françe ne pourrait gérer sérieusement, il suffit de voir le manque de sérieux des stages de voile, et il faudrait redemander aux mêmes de valider des compétences qu'eux même ne maîtrisent pas vraiment.

- le surcoût serait surtout dur pour les petits plaisanciers qui ont déjà pas mal "morfler"

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (90)

mars 2021