Océans de plastique, bientôt plus qu'un mauvais souvenir ?

En 2012, le jeune Boyan Slat présentait son projet pour débarrasser les océans des plastiques.

blog.surf-prevention.com[...]leanup/

Aujourd'hui, il a réuni les 2 milllions de dollars nécessaires au démarrage du projet.

Alors qu'il ne restait que deux jours pour atteindre l'objectif des 2 millions de dollars, la campagne de financement participatif battait de l'aile et stagnait à 1,7 million. Mais cette échéance approchant, la mobilisation des internautes a redoublé : nombreux sont ceux qui ont envoyé de l'argent dans ces derniers moments. En tout, quelque 38 000 personnes ont ensemble apporté les 2 millions de dollars nécessaires au projet de Boyan Slat.

www.rtbf.be[...]bjectif

L'équipage
07 nov. 2014
07 nov. 2014

Et si on faisait de la prévention, en éduquant, et faisant payer les pollueurs?
Plutôt que d'agir à postériori?
En France, et en Europe du Nord, la prise de conscience a déjà commencé.

07 nov. 2014

Merci pour ce lien!

L'idée est séduisante, je ne sais pas si ça peu fonctionner, MAIS, ceci est l'exemple type de réponse que peux donner la jeunesse à tous ceux qui ont baissé les bras et à tous ceux qui ne croient plus en nos jeunes à tous ceux qui ne font rien de concret (ça c'est pour ceux qui dirigent la planète)

Je trouve qu'il prend le problème du bon coté. J'aime bien cette façon pragmatique d'analyser.

1: Constat : "On ne peux plus empêcher les plastiques de finir dans nos océans (même si il faut continuer à limiter au maximum)
2: Action il faut nettoyer les dégâts déjà infligés.

C'est rafraîchissant de voir que certains agissent et son imaginatifs !

:pouce:

07 nov. 201407 nov. 2014

L'autre solution c'est de manger moules et huîtres qui se regorges de plastok. Quand aux politiques ils font très bien leurs travail(il suffit de prendre l'exemple de Junker).

19 déc. 201416 juin 2020

"Et les bretons se levèrent" et inventèrent le plastique biodégrable à base d'algues:
www.entreprises.ouest-france.fr[...]2-33169
Et puisque vous avez été sages vous avez droit à cette belle image qui illustre ce beau et symbolique partenariat :

19 déc. 201419 déc. 2014

il ne faudrait pas que les vendeur d'emballages se croient liberés si la collecte des plastoc est performante, je me demande si ce serait pas mieux de les etouffer avec :mdr:
en tout cas ce pti mec est super et a mon sens un danger pour l'establisment, tant mieux. Il est remarquable de constater que autant sea shepherd avec ses exces , que notre jeune genie ecolo, sans parler de toute les autre initiative grandes ou petites, judicieuses ou non sont privée....aucun gouvernant au monde , que je sache, n'a une demarche constructive semblable, puisque eux se contentent, d'interdire le mouillage deci dela, de faire un petit reserve a la con , de pousser a la conso de GO puis de vouloir l'interdire, etc...
si vous regardez le montant des "ecoparticipation" il y a de quoi se tordre de rire d'autant qu'on ne sait pas ou va l'argent.
.
vive l'ordre nouveau des nouveaux ecolo! je suis un peu vieux et un peu ruiné pour y participer variment, mais a chacun de reflechir quoi faire en ce sens selon ses moyens et ses competences...souhaitons que cet esprit constructif ne soit pas laminé par la force de l'economie de marché et du lobbying

19 déc. 2014

C'est déjà un bon pas en avant...
Mais cela n'absorberait que la partie visible de l'iceberg: cf. mission Tara et les micro-plastiques.
Et que faire de tous ces déchets APRES leur récolte??
Encore du boulot pour tous nos jeunes (et moins jeunes) ingénieurs!

19 déc. 2014

A l'aide ! Quelqu'un pour me rassurer svp ?

Disons que je monte une op de crowdfounding à 2M et que j'arrive à harponner pour 500k de gogos sur ma belle gueule. Qui m'empêche de trouver un sympathique banquier pour me prêter le 1.5M manquant... Et récupérer le grisbi ? Voir, de m'arranger direct avec le site de crowdfounding ? Mon sens de l'éthique ?

Pas trouvé grand chose sur le site (très bien fait) du jeune homme concernant l'utilisation des 2M. Quels frais de personnel ? De marketing ? De laque pour les cheveux ?

Je suis décidément devenu trop vieux pour croire à ces conneries. Et croyez bien que je le regrette ! Cette année encore, mes sous irons chez MSF.

Bonnes fêtes à tous.

19 déc. 2014

quessitarive pourquoi tu rouspetes comme ca

20 déc. 201416 juin 2020

1/ très circonspect sur le crowdfounding. Il manque 300k, et miracle, les 300k apparaissent en 2 jours.

2/ Dubitatif face au projet. Il faut lire les petites lignes. 4.5 € du kg ramassé au milieu de l'atlantique. Selon eux, l'exploitation du projet couterait 300 M€ sur 10 ans pour retirer 42% du plastic de l'atlantique nord. Une goutte d'eau à l'échelle de l'économie mondiale. Sauf que l'opération n'élimine que les déchets qui ont migrés jusqu'au milieu de l'atlantique. Aucun impact sur la quantité de plastique ingéré par les poissons et qui se retrouvent dans la chaine alimentaire. Aucun impact sur l'environnement le long des cotes et des cours d'eau. Et rien sur qui paye.

3/ Enervé par la crédulité de mes contemporains plus enclin à s'intéressé à la forme qu'au fond. De ce point de vue, Ocean cleanup mériterait d'être étudié dans nos écoles de commerce les plus prestigieuses. Un mix parfait entre charity business, ecolo bobo et startup attitude. Du grand art.

Enfin, un petit grahique wikipedia qui manque cruellement au dossier de comm du garçon

19 déc. 2014

Beau projet, mais soyons réaliste: ce n'est pas vraiment cela qui résoudra le problème à long terme.

A ma connaissance, 99% de la pollution des océans provient de la terre: décharges à ciel ouvert le long des côtes, égouts se déversant dans la mer, et que sais-je d'autres.

A mon sens, il faut approcher le problème à la source. Et non pas ramasser le plastique à un endroit où il n'aurait jamais dû arriver.

Tu as raison, il faut prendre le problème à la source :
supprimer la mer, il y aura beaucoup plus de place pour faire des décharges loin.
:pouce:

19 déc. 2014

en attendant de supprimer Le Plastique en général, le simple principe de pouvoir l'enlever le l'eau est déjà un espoir... plongez en Méditerranée et vous verrez (au sens 1er) le problème.....
ce qui est enlever en surface, c'est toujours ça de moins dedans.... bizzzzz :cheri:

22 déc. 2014

au fait le plastic c 'est pas fait avec du pétrole ??? c'est peut-être ça qui faut changer , mais ont en parle , ont en parle , ont en parl........ , ont en fabrique même! alors pourquoi ça marche pas le plastic-bio , ça serais bien des criques avec des algues en plastic bio quand il n'y auras plus rien !!!! le changement c'est pas pour tout de suite, les économistes y sont pas d'accord ! en attendant nous ont est là pour nettoyer , c'est sympas le système !! Remarquez moi je dit ça mais j'ai un bateau en plastic et vous ????

22 déc. 2014

On en parlait à la fin de ce fil:
www.hisse-et-oh.com[...]astique

Plastique fait à partir d'algues: www.algopack.com[...]tes.php

Je me demande juste s'il y a moyen de déployer cette methode à grande ampleur ... Ca m'a l'air un bon produit mais encore très artisanal.

22 déc. 2014

Et bientôt le pétrole renouvelable grâce aux algues aussi.

www.slate.fr[...]velable

22 déc. 2014

Je pense que ce projet n'aura que pour seul intérêt d'en faire naître des réalistes, et de lancer la carrière médiatique de Boyan Slat. Mais dans le cas de cette pollution massive, tout est bon à prendre.

23 déc. 2014

Plastique à base d'algues: il faudrait le faire avec des algues comestibles, et on bouffe l'emballage.
Un peu comme les petites culottes comestibles...
De plus, comme dit ptiplouf:"Selon eux, l'exploitation du projet couterait 300 M€ sur 10 ans pour retirer 42% du plastic de l'atlantique nord. " Mais ça c'est le plastique qui est déjà là.
Autrement dit, dans 10 ans, il y en aura combien de plus?
Mais, comme dit plus haut, c'est déjà un espoir, même si j'ai du mal à croire en son réalisme.

23 déc. 2014

Et comme disait Coluche " il suffirait qu'on l'achète pas pour qu'ils le vendent pas"
:reflechi: :reflechi: :reflechi:

25 juin 2016

Nettoyage des océans : le projet de Boyan Slat se concrétise
La société The Ocean Cleanup de Boyan Slat a déployé en mer du Nord une barrière flottante dont le but est de débarrasser les déchets plastiques des océans.

positivr.fr[...]leanup/

25 juin 2016

Je lance une opération de crowdfunding pour récupérer en mer 100km de barrage en plastique. Qui me soutient ?

25 juin 2016

Le projet est noble et s'il est validé à l'usage pour son efficacité, tant mieux.
Mais je ne sais même pas si ça éponge ce qui est rejeté chaque jour dans le monde voire même seulement en Europe.
Et quid des particules qui passeront à travers les mailles ?

S'il est un sujet pour lequel j'ai perdu toute illusion c'est bien celui-là.

Quand on voit la tronche de certains cabillauds à la sortie des chaluts, on comprend mieux pourquoi ils sont présentés sous forme de filet sur l'étal des poissonniers.

26 juin 2016

Pour commencer à nettoyer nos côtes, morceaux par morceaux, crique par crique, et donc diminuer voir endiguer ce qui va partir au large, il y a ça:
ecoceane.com[...]oducts/
ça peut ramasser toutes sortes de macro déchets et même les hydrocarbures, et ce en grosse quantité même dans des baies restreintes, même par mer agitée, intervenir sur les lieux ou un truc se répand pour prendre le problème à la base...Etc
en plus c'est 100% français...
Ha oui mais comme la législation française est... comment dire? "totalement conne"?
:reflechi:
ben ces bateaux-là se vendent uniquement à l'étranger et nettoient ailleurs...
bon ben on continue a arpenter à pied et à ramasser à la main chez nous alors? et on va financer des solutions pour "nettoyer le monde!" ouééééé!
:jelaferme:

26 juin 2016

"ces bateaux-là se vendent uniquement à l'étranger et nettoient ailleurs... "

Quelques unités vendues en Italie qui en a sacrément besoin dans les ports mais qui se comptent avec les doigts d'une main, pas beaucoup plus ailleurs et des achats planifiés en France.
D'autres rares modèles au look bricolage sur la côte sud britannique.

Si les campagnes de ramassage à la main telles qu'elles existent sur les côtes inaccessibles en bateau se généralisaient ailleurs qu'en France ça ferait du bien aussi : c'est très efficace et comme c'est porté par le volontariat ça ne coûte pas grand chose.
Ca a aussi l'avantage de bien se voir, de mobiliser les presses locales et c'est donc toujours bon pour les prises de conscience.

26 juin 2016

À partir du 1er juillet les sacs plastiques sont interdits dans les magasins.....bonne nouvelle pour nos oceans :pouce: :pouce: :bravo: :bravo:

26 juin 2016

"À partir du 1er juillet les sacs plastiques sont interdits dans les magasins...." il faudrait ajouter "en France" et "sauf ......"
Pour le reste du monde ce sera plus tard car leur pollution est minime :jelaferme:

26 juin 2016

Bonjour
Il me semble que c'est faux, il me semble que cette interdiction ne concerne que les sacs distribués en caisse (pas aux rayons fruits et légumes),
Il me semble que cela ne concerne que les sacs de moins de 50 micons d'épaisseur.
Bref le diable est caché dans les détails

26 juin 201626 juin 2016

Mais pourquoi toute avancée dans le bon sens est-elle systématiquement minorée en arguant, non pas de ce qui est fait, mais de ce qui reste à faire?

C'est particulièrement décourageant sur ce fil!
Et, simple curiosité, que font, de leur coté,pour que ça aille mieux, les critiqueurs systématiques ?

j'admire ceux qui font, pas ceux qui disent " faudrait faire".
Et ce jeune "fait". Alors j'admire.

Thierry, sur Troll

26 juin 2016

Personnellement, je participe à la collecte des déchets sur la plage qu'organise la mairie de mon petit pays, je ne renvoie à la mer quand je navigue au large que les produits de transformation de mon corps et de ceux de mes équipiers. Ce faisant, garder une attitude critique vis à vis des initiatives prises dans ce domaine doit contribuer à encourager les meilleures et décourager celles qui surfent sur la vague médiatique et la sensiblerie écologiste. A titre d'exemple, je ne vois pas en quoi la tronche de certains cabillauds serait modifiée par l'ingestion de particules de plastiques. Au mieux, ces microparticules améliorent leur transit intestinal, au pire elles retournent à la mer.
Par ailleurs la pollution flottante des océans se concentre progressivement dans les gyres océaniques. C'est là qu'il faut aller la "cueillir".

26 juin 2016

La pollution des océans n'est pas faite que de sacs en plastique, le plastique en général ne constitue pas le seul élément de cette pollution globale, ces bateaux ne sont pas conçus que pour récupérer des déchets plastiques, les cabillauds ne font pas le tri des déchets qu'ils absorbent pour préférer le plastique afin d'améliorer leur transit intestinal et, enfin, mon post fait allusion globale à l'état des océans sans me focaliser sur le plastique.

D'ailleurs, à aucun moment dans mon post je n'ai écrit le mot plastique.
En revanche, dans celui-là ....

26 juin 2016

"La pollution des océans n'est pas faite que de sacs en plastique"

Certes, certes, et merci de l'avoir précisé. Rien qu'en Méditerranée nous avons le stock d'armes chimiques de Monsieur Bachar El-Assad déversé par la coalition occidentale. A côté de cela l'initiative de récupération du plastique du jeune Boyan Slat apparaît bien mignonne.

26 juin 2016

Chapeau bas aux gens portant et supportant ce genre d'initiatives, ca vous redonne fois en l'humanité ça et c'est pas toujours facile croyez moi! :pouce: :bravo: :pouce:

26 juin 2016

Vu du coeur l'initiative de Boyan Slat mérite sympathie et soutien. Vu de la raison la question de la pollution des océans par les plastiques n'est probablement qu'anecdotique rapportée à celle de l'élévation de leur taux d'acidité. On a hélas tendance à ne considérer que les problèmes visibles au détriment des problèmes sérieux mais peu visibles et dont la solution ne parait pas évidente.

27 juin 2016

Avant de m'extasier sur cette initiative et d'encenser son concepteur, je me poserais la question : qui contrôle l'usage des fonds ? Personne ? Un collectif des copains du chef ? Ou un aréopage vraiment indépendant, de préférence tiré au sort ?
Mais encore : les administrateurs sont-ils élus ? Par qui ? Pour combien de temps ? Quels sont leurs pouvoirs réels ? Doivent-ils rendre régulièrement des comptes à leurs mandants ?
Aussi : les actions entreprises font-elles l'objet de prévisions budgétaires publiques, puis d'un suivi comptable, les marchés passés le sont-ils de façon transparente, les résultats obtenus sont-ils évaluables par des experts extérieurs à l'organisation ?
Quiconque a un peu parcouru le monde a pu observer que la plupart des organisations autoproclamées au service de l'humanité, désintéressées bien évidemment (!) et peuplées uniquement de "bénévoles", affectent 75 à 80 % de leur budget aux "frais de fonctionnement", comprendre : les salaires somptueux et avantages divers accordés aux plus dévoués à la cause, l'entretien de bureaux de standing, la flotte de limousines, les voyages en jet privé, les palaces et les call girls kivontavek, les pourboires royaux versés aux épigones des média (il y a une image à entretenir !) sans oublier le plus important : les backchichs à destination des politiques afin d'empocher de grasses subventions et éviter le désagrément des contrôles fiscaux, voire de simple police quand les caciques dérapent...
Et à ce propos qui ignore que bien des carrières politiciennes ont commencé dans le bénévolat lucratif ? Horrible oxymore mais réalité connue de tous, sauf des ados boutonneux, des adultes immatures et des vieillards gâteux ! (j'espère que je n'oublie personne ?)

27 juin 201627 juin 2016

"bureaux de standing, la flotte de limousines, les voyages en jet privé, les palaces et les call girls kivontavek, les pourboires royaux versés aux épigones des média (il y a une image à entretenir !) sans oublier le plus important : les backchichs à destination des politiques afin d'empocher de grasses subventions et éviter le désagrément des contrôles fiscaux, voire de simple police quand les caciques dérapent..."
:non: Là tu pousses le bouchon (en plastique). Valable peut-être pour les fondations philanthropes style Bill GaGates ou la "UEFA foundation for children" (bien exposée pendant cet Euro de foot) mais pas pour les ONG qui, elles, sont apolitiques et désintéressées.
Vécu de l'intérieur dans l'une d'elle citée plus haut, oui, il y a quelques dépenses "inutiles" genre fête d'entreprise tous les X mois, cadeaux, etc... Quant aux salaires de certaines ONG, ils sont aussi là pour motiver les troupes. Pourquoi s'occuper de la misère du monde devrait être un travail misérable? On nivelle toujours par le bas malheureusement...

27 juin 2016

ce que tu decris la est une des possibilités, helas, moi je n'ai pas un rond pour participer mais au cas ou tu as tord ce serait un joli coup dans la gueule aux politicards qui eux sont comme tu le decrit et s'en vantent
philippe

27 juin 2016

En effet, Viktor s'est bien gardé de préciser qu'en plus ils s'en vantent.
A croire qu'il magouille avec eux.

27 juin 2016

Pour ceux qui pourraient croire que j'exagère, voici quelques liens (il y en a beaucoup d'autres sur le web !) menant à des enquêtes effectuées chez les parangons du Bien :

rue89.nouvelobs.com[...]-125253

www.enquete-debat.fr[...]e-74737

www.liberation.fr[...]_306629

www.capital.fr[...]nfiance

27 juin 201627 juin 2016

ONG: "quelques brebis galeuses. Elles ne sont cependant pas suffisamment nombreuses pour polluer l’excellente réputation du «charity business»"
eh oui... rien ne se perd, rien ne se crée... Il faut bien attirer le donateur pour profiter de ce retour d'investissement. TOUT est business de nos jours, même (surtout?) la misère du monde. Mais tout n'est pas prétexte à malversation et combine politique.

pas ONG: "Kouchner effectuait ses missions de consulting pour Bongo alors même qu’il dirigeait le groupement d’intérêt public, Esther (Ensemble pour une solidarité thérapeutique hospitalière en réseau)" --> www.esther.fr[...]es-nous "née de la fusion de six [b]opérateurs publics Français[/b]"

27 juin 2016

Dans mon premier post, sans faire de procès d'intention, je posais des questions sur le fonctionnement de cette initiative qui lance un appel public à des versements de fonds... Action très encadrée dans la plupart des pays civilisés lorsqu'il s'agit d'entreprises, mais curieusement laissée libre dès lors qu'on s'autoproclame bienfaiteur de l'humanité.
Quant aux personnalités, le coup du clivage avec l'organisation est souvent un leurre : ces gens-là ont plusieurs casquettes, artistes, journalistes, politiciens, ils soutiennent, aident, participent et ... empochent de mille et une manières, nonobstant leur présence ou non dans l'organigramme.

27 juin 201627 juin 2016

Viktor,
je suis bien en phase avec la première partie de ton message quant à la gouvernance de ces projets financés par crowd-funding. Mais une ONG comme MSF ou les Restos n'est nullement comparable à une entreprise (privée ou publique) à seul but lucratif. Je n'objecte pas le fait que ces organisations réalisent des "profits" en usant d'un marketing plus ou moins agressif, mais l'utilisation des fonds levés est fondamentalement autre que de satisfaire les désirs de leurs patrons ou fondateurs.

27 juin 2016

Le dernier lien (Capital) montre qu'en majorité ces ONG travaillent avec honnêteté et ont des comptes transparents.

Bien loin des clichés que tu énumère dans ton autre intervention au dessus.

Et merci pour les liens !

Concernant greenpeace, c'est plus qu'attristant et écoeurant.
Quant à Kouchner, ça fait longtemps que tout le monde sait qu'il est passé du coté obscur.
Il y en a qui vieillissent mal, ça devait être une mauvaise c(o)uvée !
:mdr:

27 juin 2016

Et bravo à Boyan Slat pour son projet !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (74)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021