Notion d'abri...

Bonjour,
de retour des calanques, petite escale à Port Gardian histoire de laisser passer un gros coup de vent prévu pour la nuit. Ben oui, avant, dans les coups de Tramontane on naviguait de nuit parce que le vent faiblissait, maintenant ce n’est plus ça, c’est la nuit qu’il force. Bon, faut faire avec.
Le temps de peaufiner l’amarrage sur pendille à l’avant, cul au ponton, un voilier vient se mettre à côté.
Le bateau a l’aspect d’un qui aurait pas mal bourlingué, ainsi que son skipper, pas de première jeunesse, bonne tête, sympa.
Il navigue avec ses deux filles et sa petite-fille, une gamine de six/sept ans pas timide pour deux sous.
Pendant que je règle mes pare-battages, la petite me dit : « une grosse vague est rentrée dans ma chambre, tout est mouillé, je ne sais pas où je vais dormir ce soir. «

En effet, je vois qu’à côté, ils sortent les matelas sur le pont avec les sacs à viande et quelques autres choses bien trempées. Je suis un peu étonné, car si la houle atteignait au large un bon mètre cinquante, rien de bien méchant, pas de déferlantes, en tous cas rien qui puisse justifier d’embarquer de l’eau.
Je les laisse finir de bosser et je propose des bières, avec un sirop pour la petite. Là, le monsieur me raconte : en fait, venant de Port Camargue avec l’intention de passer la nuit à port Gardian, l’équipage se plaignant de la chaleur, il est allé mouiller en plage du côté du Grand radeau pour prendre un bain. Pas plutôt mouillé, un gros rouleau a déferlé, le bateau bridé par son mouillage a enfourné et la vague s’est invitée à bord par le capot avant ouvert. En même temps, le bateau a talonné dans le creux suivant.
Départ en catastrophe, vérification des fonds, pas de dégâts.
Mais cela aurait pu se finir plus mal.
Comme quoi, la notion d’abri telle que définie dans les derniers textes est très subjective… Et que ce que l’on sait depuis que l’on navigue dans le secteur est toujours d’actualité: la côte de Camargue, vaut mieux éviter de trop s’en approcher, car même par beau temps, les conditions peuvent changer très vite et piéger l’imprudent.

L'équipage
09 sept. 2017
09 sept. 2017

en fait tu decris une imprudence ....

09 sept. 2017

Cette vague ne serait pas un sillage de vedette ou gros bateau, même éloigné ? Il y en a souvent qui s'invitent dans les mouillages.
Une mésaventure similaire m'est arrivé en naviguant au moteur, par pétole et mer plate, un panneau ouvert vu la chaleur, un puissant motor-yacht est passé à 10m, soulevant une vague scélérate qui a inondé ma cabine. En effet on n'est pas à l'abri, dans les abris... :non:

09 sept. 2017

Je suis sûr que tu as proposé ton bateau pour la nuit . :oups:

09 sept. 2017

Sauf incompréhension de ma part sur le lieu exact, une plage n'est pas un abri. En tout cas pas pour un quillard... :heu:

Il y a bien incompréhension de ta part :
Désormais, la notion d'abri ne comporte plus de notion de débarquement.

Par conséquent, si le mouillage est sûr et si le navire est en mesure de le quitter sans aide extérieure, il peut être un abri pour un quillard.
:litjournal:

09 sept. 2017

De port Camargue à port Gardian, c'est plage de sable à perte de vue... très peu de pente sur plusieurs dizaines de mètres...les bancs de sable bougent en permanence avec les courants, on peut approcher en DL, surtout pas en quillard...
Il vaut mieux passer au large. Vu les faibles profondeurs, la houle monte loin sur la plage. Faut connaître... :heu:

10 sept. 2017

C'est bien ce qui me semblait... Considérer ce genre de plage comme abri et amha une erreur. Rien à voir avec une crique bien abritée.

10 sept. 2017

C'est le contraire! Endroit particulièrement piégeant...à cause surtout des bancs de sable qui se déplacent au gré des courants....
Bonne navigation!

10 sept. 2017

L ideal comme abris est la petite crique ( mais pas trop il faut pouvoir se degager) avec fond sableux quelques cailloux 4 metres de fond une colline devant qui coupe le vent et une batre d immeuble ....en cas de mauvais c est ideal et ouverte ni aux vents ni a la houle....sinon en mer nous faisons attention aux grosses vagues que certains skippeurs s amusent a creer avec leurs bassines sur dimentionnees...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (20)

novembre 2021