Naviguer ….Ou comment couper un cheveu en quatre

Naviguer ….Ou comment couper un cheveu en quatre
Bonjour a tous.
Tout le monde à de petites manies, ou des trucs que l’on collectionne. Moi pendant mes navigations je me suis amusé à me faire couper les cheveux dans des endroits originaux dans le plus possible de pays. Tout a commencé lors d’un séjour de plongée à Hurghada en Égypte. Avec un ami ont avaient trouvés ça drôle de se faire couper les cheveux dans un pays étranger. Cela m’avait paru une bonne idée car nous étions une curiosité et les gens venaient nous voir et discuter avec nous.
Donc quand je me suis mis a naviguer j’ai continuer a me faire couper les cheveux au grés des escales dans les petits salons ,tous plus cabane que salon d’ailleurs et j’ai toujours retrouvé cette ambiance et surtout de voir l’étonnement des patrons , des clients quand la porte s’ouvre pour voir entrer …un blanc qui leur demande de se faire couper les cheveux .Un salon de coiffure est un endroit ou les gens parlent beaucoup ,ou les potins du quartier et du pays animent les conversations .Un bon endroit pour connaitre les gens
La première foi en navigation ce fut en Dominique, puis il en a eu bien d’autres.
Le plus long et le plus méticuleux ce fut au Venezuela .L’employé a bien passé une bonne heure sur ma tête coupant presque un par un les malheureux poils qui dépassaient, passant et repassant peigne et brosse pour scalper les récalcitrants

Le plus rapide et le plus court ce fut a Panama
Là j’étais a peine assis, que la tondeuse m’avait déjà fait une belle tranchée dans le milieu de la tête ne me laissant qu’un léger duvet sur le crane. Je voulais justement lui dire de pas me faire une coupe comme le gus d’à coté qui lui avait la tête presque rasée. Danièle était morte de rire car il a bien fallu mettre le tout à égalité
Le moins cher ce fut aux Galápagos.
Toujours dans ces petits salons un peu misérables. Et la Danièle en a profité elle aussi pour se faire couper et coiffer avant la traversée. Nous sommes bien resté une bonne heures dans le salon, car se fut plus long pour Danièle et quand il a fallu payer, la jeune femme nous a demandé trois dollars, cela nous a parus tellement ridicule de payer trois dollars pour plus d’une heure de travail, mais ce fut la même chose au restaurant, nous avons mangés pour un dollar et demi.
Le plus cocasse se passe au Japon .
Un soir en se promenant avec Danièle pour trouver un restaurant on passe devant un petit salon de coiffure pour homme, je dis a Danièle que c’est une bonne occasion de rajouter un pays a ma collection de coiffeurs.
Il ni a personne dans le salon, que le patron et sa femme. Quand nous sommes entrés on a vu tout de suite a leurs têtes qu’il y avait pour eux comme un malentendu, comme une gêne
Mais comme nous ne parlons pas le japonais et eux pas le français, je leur fais comprendre par signe que je veux me faire couper les cheveux. Les mains jointes et les courbettes se mettent à pleuvoir entre deux phrases incompréhensibles. Je ne reviendrais jamais au Japon alors j’insiste et eux la même chose, ne pas perdre la face

Comme aucune courbette et palabre ne donne de résultat, ils finissent par me désigner le siège et m’invite à m’assoir.
Danièle s’assoie sur une banquette dans un coin du salon et me regarde me préparé. On me met une serviette autour du coup et une espèce de cape en nylon pour protéger mes vêtements des cheveux coupés.
J’ai d’abord droit à un shampoing puis un très bon massage de la tête pendant un bon quart d’heure. Quand c’est fini, mon coiffeur sort ses outils pour me coupé les cheveux. Et comme Danièle n’a rien à faire elle prend une revue, là… il y a eu une petite phrase échangée entre l’homme et la femme. Puis Danièle croyant s’être trompé a cherché une autre revue, puis une autre encore une autre et comme personne ne nous comprends elle me dit que toutes les revues sont des revues porno remplies a pleines pages de sexes de femmes et de femmes a poiles. Notre conversation même brève n’a pas échappé à l’homme et la femme.
Lui se tient fermement le dos tourné a Danièle pendant que la femme fait de grandes courbettes a Danièle qui ne sait plus quoi faire de ses dix doigts .Si les Japonais ne sont Nikon , les japonaise sont Nikonne (pas pire),c’est elle qui sauve la face ,elle disparait dans la pièce voisin pour revenir deux minutes plus tard avec une tasse de thé qu’elle donne a Danièle . Tout est redevenu normal, notre figaro aux yeux bridés peu de nouveau tourner autour de moi et finir sa coupe. Me refaire un petit massage de la tête, du cou et des épaules .Ha le bougre il doit avoir a se faire pardonner.
Nous quittons le salon accompagnés jusque sur le trottoir par nos deux compères qui se confondent en courbettes à ne plus finir, mains jointes sur le bout du nez et d’un visage impassible sans le moindre sourire, seulement les mêmes piaillements incompréhensibles
Quand nous somme hors de vu nous éclatons de rire en pansant au moment affreux que nous leurs avons fait subir, pire peu être un outrage à en perdre la face ou la tête
Bons vent a tous

Danièle et Raymond sur Coyote

L'équipage
09 sept. 2014
09 sept. 2014

Bonjour,
Beau récit.
Au moins ce coiffeur japonais n'a pas besoin d'ailerons de requins et autre poudre de corne de rhinocéros pour aider la libido de ses contemporains.
Beaucoup moins exotique mais quand même une belle escale, j'en profite pour recommander "Gino" à Castro Urdales ( Espagne ) : coupe + shampoing + brushing ( dans l'ordre, apparemment couper des cheveux pleins de sel ne le gêne pas ), le tout pour 8 euros en 2013, et en prime les compliments de la Capitaine. Bien penser à accompagner le mouvement quand il vous tourne la tête, il a la poigne énergique.

10 sept. 2014

Je connais ce salon, il faut dire que la dame fait des gateries aux clients et effectivement la présence d'une dame a poser un vrai problème. Heureusement personne n'a perdu la face.
:litjournal: :non:
:aurevoirdame: :goodbye:

12 sept. 2014

:bravo: :pouce:

11 sept. 2014

Lors d'une gâterie tu risque rarement de perdre la face mais bien autre chose :acheval:

09 sept. 2014

beau récit comme d'hab! Merci Raymond!
Encore encore!

09 sept. 2014

Très beau récit empreint de poésie,
:pouce: :bravo:
mais une question me tarabuste: te reste-t-il encore des cheveux? :mdr: :langue2:

09 sept. 2014

:pouce: :bravo: :whaou:

09 sept. 2014

Il faut alors couper les cheveux en quatre, mais dans le sens de la longueur... ça en fait plus...

09 sept. 2014

Impossible n'est pas adepte d'arts martiaux!

09 sept. 2014

Marrant : j'adore aussi le coiffeur en vacance!
C'est seulement en vacance que je peux me délasser suffisamment pour subir cette corvée!

J'ai pas des expériences internationales mais des bons moments quand même.

A port st louis : un salon "ou l'on cause". Ca cause même un max, tout le monde se connait et l'accent est ravissant.
Une petite de 4/5 ans raconte qu'elle connait le N° de carte bancaire de son papa.... rigolade

A cassis je tourne un lundi pour trouver un salon ouvert.
Le seul est placardé "meilleur ouvrier de France" un peu trop pour ma coupe "croisière" à la tondeuse.
Je rentre quand même et lui explique que je veux qq chose de simple. Il me propose "au moins une couleur..."
Puis me rassure "je ne suis que le remplaçant.."

A marseille, le premier shampoing/massage cote à cote avec skipette ça m'a vraiment "herissé le poil".

A Sete, j'y ai maintenant ma coiffeuse que je vais voir quand je descend au bateau!..

ah,c'est pas votre femme qui vous coupe les cheveux ? :-)

09 sept. 2014

ma femme va chez le coiffeur pour faire couper les siens…
et j'ai viré tout les ciseaux de la maison et banni à vie la tondeuse que nous possédions pour protéger les miens…

10 sept. 2014

comme toi sauf que j'ai viré ma femme...et épousé la coiffeuse

10 sept. 2014

Et en Turquie personne n'a tenté ? Moi oui et même la barbe au "coupe chou" !!! Pas vraiment rassuré ... puis massage à la poudre de riz ???
C'était en 1989, en plein air sur une petite île dans le golfe de Fetye, un fauteuil hors d'age à même les aiguilles de pin (la montée/descente fonctionnait toujours), un glace suspendue à une branche et le gars qui vous offre un verre de thé.
En discutant tant bien que mal nous avons compris qu'il faisait aussi table d’hôte et ce soir là nous avons divinement bien dîné ...

10 sept. 2014

Comme déjà dit chez nos cousins..

Pour moi le meileur fut un coiffeur rasta à Mindelo, seul blanc entouré de rasta avec du reggae à fond dans le salon et il y avait des personne qui rentraient discutaient et ressortaient ..... ambiance super cooollll

ça a duré un sacré moment avec au final une égalisation des cheveux, pratiquement cheveux par cheveux, avec à chaque fois un recul d'un mètre de l'artiste pour bien juger du resultat

Je ne me souviens plus du temps passé , mais je dirai au moins 2 bonnes heures........

Ah quel bon moment ce fut !

Michel

12 sept. 2014

Salut Coyotte et bienvenu ici pour tes histoires...(pas chez les cousins ;-) )

Inutile d'aller si loin... Au retour d'une navigation, je fais escale chez une cousine à Montreuil. J'ai mes rares cheveux beaucoup trop long sur la nuque et les oreilles pour une réunion de famille. J'avise un coiffeur kabyle dans la rue principale de Montreuil. Il me pousse dans un fauteuil et avant que j'ai eu le temps de dire quelque chose, me voici tondu comme un jeune para le jour de son engagement...10 euros....Inutile de raconter les quolibets familiaux qui ont suivi...

12 sept. 201416 juin 2020

Merci d'avoir remarqué mon absence ;-)
Non,ni anastasie ou crabe, j'ai fait un tour en solitaire dans un beau pays où l'on voit ça...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (114)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021