Navigations plus précises

tous ces mini reportages mis en page par les bienheureux qui naviguent de part le monde, au, point de vue touristique, c'est pas mal, mais la partie terrienne prend souvent le dessus sur la partir maritime (récits de nav, approches, bons mouillage et coins pourris), car avant d'aller à terre, il faut rejoindre le mouillage et là, souvent c'est zéro pointé, a croire que les approches et autre se font toutes seules. Avant d'aller trop loin, pourquoi ne pas faire part de ses approches, passages et mouillages par mailles de 30 ou 40 miles, je pense que je ne serais pas le seul intéréssé. L'autre jour, on parlait de Sicié et il semble que pas mal de monde était intervenu, pouquoi ne pas continuer, car l'apéro avec Pierre , Paul et Jacques, c'est très bien, mais bon,............

L'équipage
11 juin 2013
11 juin 2013

Tu as assez raison, il faudrait faire un double récit, l'un technique pour les navigateurs, et un autre pour ceux qui veulent se divertir en regardant des photos commentées des lieux visités.
Par exemple un mise en page avec deux colonnes, ou une police différente selon le type de récit permettrait au lecteur de faire son choix.

11 juin 2013

sans aller si loin, juste faire un petit topo avec le type de bateau, tiran d'eau et raconter brièvement les 10 mn précédent le mouillage. par exemple en Corse , au nord des Sanguiaires, il y a l'anse de Fica et si tu serre un peu a droite tu y laisse du plomb, et les cartes sont imprécises. de jour ça va si tu es prudent, mais de nuit ?

12 juin 2013

de nuit si je suis dans un état normal, je passe au large, ou j'attends qu' il fasse jour............

11 juin 2013

la demande d'assistanat me laisse toujours aussi pantois ! :tesur:

11 juin 2013

personnellement écrire des pages et des pages sur l'état de la mer la direction du vent l'orage qui menace et le nombre de miles parcourus n'est pas d'un grand intérêt pour le rédacteur et le lecteur.
Moitessier a écrit la longue route et c'est très bien..

un blog ou un site doit être plus vivant et le fait de raconter les situations que l'on vit, la rencontre avec les gens des pays visités doit procurer au lecteur la curiosité nécessaire pour lui donner envie de prendre la mer, car si on prend la mer c'est quand même pour çà, aller voir ailleurs!sinon les régates sont faites pour
alors c'est vrai il faut de tout, un peu de technique, évoquer ses mouillages ou ses arrivées de ports mais de là à dire qu'il faut jeter la pioche à 50 m du mole où la mouette se cure le bec c'est prendre le lecteur pour un niais.
La pratique s'acquière en naviguant et encore, la sagesse est de se dire que chaque mile parcouru, chaque mouillage ou départ est une nouvelle aventure qui forgent sans répit sa propre expérience, une expérience qui ne se partage pas toujours
mais je reconnais que de raconter à longueur de page les apéros dinatoires et le bonnes bouffes entre voileux de rencontre est moins enrichissant qu'un bon reportage photo sur un coin du bout du monde

12 juin 2013

l'idée n'est pas mauvaise, mais je crois que le format forum (texte) ne s'y prête guère

par contre l'utilité de décrire les mouillage par quelques croquis est AMHA très bonne

le meilleur exemple qui me vient à l'esprit est l'excellent livre de Jacques Patuelli sur les Antilles

un must pour la nav dans l'arc antillais à l’époque avec aussi les conseils avisés du loueur de bateau:
"a la Dominique, tu prends Macaroni ou Spaghetti" cette phrase m'avait un peu interloqué, j'ai vite compris à l'arrivée, mais c'est une autre histoire ...

12 juin 2013

à ce niveau d'information, les guides sont en général de bon conseil

12 juin 2013

En ce qui me concerne, je trouve les blogs et récits qui racontent la navigation par le menu assez ennuyeux et répétitifs. Sauf ceux qui détaillent une arrivée particulière dans un endroit mal cartographié. Je pense par exemple à l'accès à St Louis du Sénégal, que je cherche depuis des mois, mais personne n'y va ou presque (et donc le jour où nous irons, je pense que nous en ferons une description détaillée) ou bien aux navigations et mouillages en Patagonie, qui , en effet me font à la fois rèver et engranger des connaissances.

Sinon, je préfère les réflexions avec un peu de recul sur la partie nav et sur la partie terre.

Par ailleurs, les recommandations spécifiques d'entrées et mouillages exotiques de par le monde, se trouvent dans des guides nautiques, qui ont l'avantage de rassembler tout ce qui a été fait dans une zone géographique donnée, alors que l'auteur d'un blog ou d'un récit personnel ne décrirait que ce qu'il a lui-même vécu.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (189)

Les caprices du ciel

mars 2021