Nav cotière ou semi-hauturière ?

Bonjour,

Je projette une descente de Morgat vers Marans avec mon Aloa 27.
Je me rend compte qu'il est difficile de faire apparaître la limite des 6 milles d'un abri sur OpenCPN, c'est un peu fouillis...
Pour ce voyage, quelle est la meilleure option sachant que ma survie côtière est périmée et que je subodore que la révision coûtera plus qu'une survie neuve ou presque avec les aléas de la révision et le temps à la réviser.

Soit faire du "rase caillou" dans la bande des 6 milles avec les dangers des casiers, bateaux et autres OFNI, mais dans ce cas, armement de base inférieur à 6 milles.

Soit tracer plus large mais obligation d'un armement semi-hauturier, donc d'une survie, le reste de l'armement obligatoire, je l'ai ou il manque peu pour le reconstituer.

Merci de votre avis.
Navigation de nuit quasi certaine.

L'équipage
06 mai 2017
06 mai 2017

louer ou se faire preter le materiel, puis au large, le danger est à terre... la route la plus courte est souvent aussi au large en dehors du passage de quelques caps..

06 mai 2017

pour la route, perso j'aime bien le côtier...surtout avec un bateau de cette taille passer dans les embouchures de rivières, à l'intérieur des iles, il y a plein de choses à voir en bordure de côte,

Pour l'armement, c'est vous qui voyez... 6 milles, c'est 11 kms, ça fait déjà loin...

La nouvelle règlementation souhaite responsabiliser le navigateur et un armement supérieur à la navigation effectuée n'est pas un facteur de sécurité déterminant.

06 mai 2017

Bonjour phil , pourrais tu matérialiser par une carte ce tracé pour un qui ne connait pas cette route ?
Si c'est un peu long ,rester en deça des 6 nm me parait plus une contrainte a soucis qu'autre chose .

06 mai 2017

Bon j'ai vu , cela fait un trajet pointe de Bretagne vers La Rochelle .
Si je devais faire cela la zone des 6 milles serait vite oubliée .

La zone de 6 milles c'esT un reglement ,a toi de voir si tu peux vivre sans reglements ,perso je passerai outre mais avec une bonne annexe ,on sait jamais

06 mai 2017

6 milles d'un abri, cela permet des traversées de 12 nautiques.
Le champ des possibles s'élargit donc.

06 mai 2017

ca ne fait pas 12 milles d e la cote ... !

06 mai 2017

Attention, le règlement parle de 6 milles d'un abri, ce ne veut pas dire 6 milles de la côte.

06 mai 2017

Toutafé :
Citation du gouvernement, division 240-1.02 paragraphe III- Divers, définition d'un abri :

Abri : Endroit de la côte où tout engin, embarcation ou navire et son équipage peuvent se mettre en sécurité en mouillant, atterrissant ou accostant et en repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météorologiques du moment ainsi que des caractéristiques de l’engin, de l’embarcation ou du navire.

06 mai 2017

Bonjour,
Si il y' a plus de 12 milles entrés 2 abris sûre, c'est pas bon, même en longeant la côte.
Par exemple:Une descente de falaise n'est pas considéré comme un abri.

06 mai 2017

Si tu as 15 jours pour faire les 280 à 300 milles, c'est totalement différent de traverser non stop en 72 heures

Dans le premier cas tu fait du côtier et visite (20 à 30 milles par jour)

Dans le second cas tu tâtes un peu le large de Belle-Ile entre Pemmarch et Yeu... une bonne météo,une bonne heure de départ, de bons coefficients de marée pour profiter des courants et vogue la galère...

attention aux chalutiers , au traffic de l'embouchure de la Loire ...

06 mai 2017

Bon, je vais voir entre acheter une survie ou me la faire prêter / louer avec, dans ce cas, l'obligation de la ramener à son proprio après le retour.
Le semi-hauturier est, amha, moins dangereux et moins fréquenté par les péchous et les "amiraux" à casquette bleu-délavée dans leur yacht qui confondent le RIPAM avec le fait d'avoir un bateau plus gros que celui qu'il croisent...

06 mai 2017

Le danger maximum c'est la côte. Au large il n'y a pratiquement personne, en dehors du danger potentiel permanent des pécheurs pour lesquels il faut absolument passer au large tant ils sont imprévisibles. Pour les cargos et autres par principe on les laisse passer.
Même pour un 27 pieds, la sécurité est au large quand il est trop tard pour rejoindre un abri. Le bateau et l'équipage doivent donc être toujours prêts à cette éventualité.
La navigation de nuit au grand large est agréable et permet de faire de la distance.
Pour Marans il n'y a qu'un passage d'écluse par jour.
Respecter impérativement le balisage. Monter vers la fin du flux et être plus d'une 1/2h avant l'ouverture du pont.
Pont et écluse sont synchronisés et le temps de passage est court (15mn). Pour ne pas se faire piéger à Marans, bien se renseigner avant sur les possibilités d'utilisation car des travaux sont envisagés régulièrement.

06 mai 2017

Ce n'est pas qu'une obligation règlementaire... C'est au départ, (petit rappel), un souci de sécurité...

Si tu te sens capable sans souci de planquer ton bateau dans les anses, criques, (voir la division 240 pour la définition d'un abri) et ce, tous les 12 milles de navigation, pas de souci pour partir sans BIB.

J'ai personnellement un homologué insubmersible, pour les petites nav que je fais (enfin, 240 milles au plus long !), je n'embarque pas de bib. Le risque (le plus important !) d'incendie est tout de même assez circonscrit... J'envisage (doucement) d'aller à Madère et là, je sais que là j'embarquerai un BIB !!!

Une autre idée, c'est de penser que tu ne fais que de courtes étapes (la météo Atlantique est assez fiable) ou tu imagines des fois rester "coincer" qq part... Mais c'est tout à fait respectable, les visites touristiques sont un gros plus !

06 mai 2017

bof , la météo est fiable de ce cote ci .
tu attends un 3 d'ouest et t'y vas direct , une annexe gonflable sur le roof et c'est fait .
deja pour passer le Raz, en théorie c'est du semi hauturier

06 mai 2017

Pour Marans, merci Outremer de me rappeler les contraintes de l'écluse du Brault, je connais bien le coin et me suis déjà frotté plusieurs fois à la vase amoureuse du chenal, parfois pour déjeuner, ostensiblement, parfois parce que j'étais limite marée...
En créant ce fil, j'avais déjà ma petite idée et préférais le large pour des raisons de sécurité même si en fin mai ou juin les oups de vents sont moins présents qu'en novembre.

06 mai 2017

Entre Morgat et Marans, il y a plusieurs étapes qui font plus de 12 milles.
Tout est possible par beau temps, mais règlementairement ça ne le fait pas.

07 mai 2017

Je fais tous les ans Arcachon/San Vicente de la Barquera ou plus loin armé en côtier... En ligne directe, cela ferait une cinquantaine de milles "hors la loi", mais comme l'on doit tirer des bords, cela se passe par petits bouts, je n'ai jamais été contrôlé au milieu du golfe de Gascogne...

07 mai 2017

Qui serait habilité pour te contrôler au delà des 12 nautiques des eaux territoriales.
La zone à risque és en fait entre 6 et 12 milles.

07 mai 201707 mai 2017

@Polmar Tous les navires de la puissance publique française (Marine Nationale, Douanes, AffMar, Gendarmerie Maritime,) ont le pouvoir de contrôler, dérouter, arraisonner un navire battant pavillon français en haute mer (au delà des 12 M de la mer territoriale).
Par exemple, les Douanes ou les Aff.Mar. pourraient, à bon droit, contrôler l'équipement de sécurité d'un voilier francisé navigant dans les eaux internationales.

14 mai 2017

@Ebraball : idem Arcachon-Gijon l'an dernier, Bretagne avant etc... Au large il n'y a personne...

07 mai 201707 mai 2017

Voilà bien pourquoi il faut des règlements... Philippe nous pose une question d'armement, et la discution tourne vers le risque d'amendes ou de contrôle. Sans plus parler du risque de nav.

De manière responsable, et comme l'ont mentionné quelques-uns, cette nav n'est pas vraiment possible en côtier. Il faut envisager du semi-hauturier.

Donc il est bon d'avoir un bib puisque le reste de l'armement de sécurité il l'a déjà.

07 mai 2017

Mais en semi hauturier, le BIB n'est pas obligatoire, une annexe suffit ! Non ?

07 mai 2017

c’était avant ...

07 mai 2017

la legislation devient telement tordu, que bientôt il va falloir un bib....dans le bib.

07 mai 2017

Je trouve au contraire qu'elle s'est bien assouplie.

07 mai 2017

Je précise ce que j'ai dit plus haut : mon vieux bateau est homologué et armé en 2e catégorie (200 m des côtes) sauf le bib qui est "côtier"... Mais à l'époque de l'achat du bib, c'était réglementairement accepable si moins de 24 h au delà des 60 m. Je n'incite personne à partir sans matériel de sécurité !

07 mai 2017

J'étais également dans ce cas, mais lors du renouvellement du radeau j'ai acheté un radeau hauturier.

07 mai 2017

Anecdote perso, ca fait 25 ans que je navigue, et pour la première fois le mois dernier, je me suis fait contrôler en mer. Et sur le trajet que je fais souvent, pile poil dans la courte portion qui est à + de 6 miles de mon port de départ, + de 6 miles du port d'arrivée, et + de 6 miles du port qui est à la côte par le travers.
J'en déduit (sur cet échantillon absolument pas représentatif) que c'est rarissime ....... mais possible.

07 mai 2017

On a fait la Roche Bernard, les Pertuis, il y a 15 jours environ, en kelt 6'20 , en couple + gamine de 4'5 ans. Étape de 25 milles, je me suis moins posé de question que toi.
Sinon de Morgat, en 27 p et solo, raz de Sein/Yeu/Pertuis Breton, c'est plié en 3 JS, en côtier c'est 12 jours.

07 mai 2017

fais-toi prêter ou loue un bip, tu auras l'esprit plus tranquille,
et profite de la côte, avec une belle nav entre deux, par ex Belle-Il -Yeu si le vent va bien ...

11 mai 2017

Oui, Bil, c'est ce que je vais faire plutôt que d'en acheter un pour un seul voyage semi-hauturier.
Question à tous, quel est le prix moyen de location par jour, semaine, mois pour une survie neuve ?
On m'en propose une, mais difficile d'avoir le prix de location et - sachant que ce "loueur" particulier a des oursins dans les poches - difficile de connaître le prix, il attendra le dernier moment que j'ai le couteau sous la gorge...
Merci pour toutes vos réponses ci-dessus.

13 mai 2017

Bonjour Philippe,

Vu dans un autre post: Microsailing loue des bib...à l'entrée du Faou quand tu arrives de la presqu'ile.

11 mai 2017

Tu auras aussi le soucis des ramener le bib, 50 a 75€?

11 mai 2017

oui, c'est à peu près ça par semaine, certains ships en louent aussi ...

à quelle époque ta nav ?

14 mai 2017

Bonjour,

J'ai négocié à 80€ pour environ dix jours maxi un radeau côtier 4 personnes.
Il faudra - si jeune m'abuse et pour être en règle avec nos cerbères - ajouter un grab bag pour la zone 6-60 miles, si je l'achète, je tousse...
Et effectivement, le ramener / expédier.
Époque de navigation, fin mai, début juin.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (89)

Coque de bateau

novembre 2021