Naufrage d'un voilier en Tunisie, accident bete et stupide mais quand même

Ce soir, je suis sous le choc, un superbe voilier a coulé juste sous nos yeux. Heureusement, il n'y a pas eut de victimes et pas de blessé a déplorer mais quand même.
Sucession d'erreur et d'incompréhension. Il a eté renfloué et mis au sec.
Il a perdu sa quille, ses varangues, son électronique ses batterie et l'intérieur est totalement défoncé.

En fait il est arrivé de nuit dans le port ou nous sommes stationné. il faut savoir que dans ce port d'entrée en Tunisie, les voiliers se mettent a couple. Il est allé se mettre sur la zone interdite militaire, qui lui a demandé de partir. le capitaine qui naviguait en solo parle mal anglais, il a cru qu'il devait quitter le port. La vedette des officiels qui assure la gestion et la sécurité de nuit était sur le chantier. Le capitaine n'a pas compris qu'il etait bienvenu a amarrer a couple avec nous. Il arrive parfois que des voiliers arrivent très tard dans la nuit se mettent a couple avec nous et .....on s'habille à la va vite pour sortir les aider. Bon, nous n'avions pas la vhf de brancher ( au port, on tache un peu de dormir) du coup il a quitté le port de nuit.
La fatigue avait troublé son esprit, il arrivait en direct des Canaries, sans escales. La Météo n'est pas bonne et il a touché du mauvais temps.
Il ressort du port et plante la pioche.
Manque de bol, il y a des marées et beaucoup de courant sur la zone, son ancre ripe, il n'est plus maneuvrant au moteur ( hélice entortillé par des filets) et il va s'échouer sur des rochers. La série noire continue, la quille est coincée dans une infractuosité du rocher, impossible de faire quoi que ce soit.
Les pécheurs viennent a son secours, les gardes cotes, les secours tout le monde s'organise. Nous ne pouvons rien faire, la ou il est, si nous intervenons nous échouons notre propre bateau. Nous voyons avec horreur le voilier basculer dans l'eau et couler. c'est une vision d'horreur. les hommes sont pris en charge par les vedettes. Le voilier sera remorqué au port ou sera hissé plusieurs heures après car cela n'a pas été une mince affaire. Nous sommes dans un port de pèche sans beaucoup d'infrastructures plaisances. Les Tunisiens ont été supers, ils ont beaucoup aidé.

Chacun a fait ce qu'il a pu pour aider. Il avait perdu la quille, plus de varangues, intérieur défoncé,
Mon coeur a très mal pour ce capitaine ce soir

On est 3 voileux sur le secteur on va voir comment l'aider

Au fait le voilier est un Oceanis 50 flambant neuf!

L'équipage
21 fév. 2015
21 fév. 201521 fév. 2015

Empathie et bon courage au malchanceux skipper de ma part. Et BRAVO a ceux qui sont intervenus, plaisanciers et Tunisiens du cru... Cheers, Al.

21 fév. 2015

gloups... :jelaferme:

21 fév. 2015
21 fév. 2015

grmpff :'(

21 fév. 2015

Vraiment desole pour ce bateau et son skipper. Tres triste.

21 fév. 2015

:-( ça fait mal au ventre, faut pas longtemps pour que tout bascule ...

22 fév. 201522 fév. 2015

Comme plaisanciers nous n'avons pas pu intervenir, a mon très grand regret. Notre voilier était au port , le sortir aurait gène la manœuvre des bateaux de pèche et vedette et surtout il n'y avait pas le tirant d'eau.
Ce qui m'a stupéfié c'est justement la vitesse ou ca bascule, bil 56. Voir en direct un voilier chavirer , etre sur la berge ne rien pouvoir faire c'est une vision d' horreur. Nous allons voir demain comment l'aider pour les formalités et s'il a besoin de quelque chose.pour l'après.....

22 fév. 2015

des marées, du courant... c'était à Jerba ? Kélibia ? Pas de pot ! mais c'est vrai que le drame arrive parfois brutalement ! Combien de fois n'avons nous pas évité un drame semblable ! parfois simplement en passant sans le savoir à quelques mètres du caillou ou en se réveillant juste au bon moment !

22 fév. 2015

Hé bé....

22 fév. 2015

Ça ressemble bien à Kélibia.

22 fév. 2015

une impressionnante entrée au port qui se termine bien mais quand même!

www.voilesetvoiliers.com[...]zumaia/

22 fév. 2015

Désolé pour le skipper et son voilier...
:-(

22 fév. 2015

Tout ça a cause d'un filet de M..... a deux balles qui était fichue n'importe ou. Je pense au vu de la coque qu'en fait c'est d'avoir été pris dans un filet dérivant qui est la cause de l'accident, quand il est ressortit du port.
Nous avons toujours un grappin a bord, prêt a plonger "au cas ou" c est une technique anglaise et ...ça peu sauver la mise au cas ou l'on est plus manœuvrant ( son enrouleur de génois était coincé, les deux écoutes avaient été sectionné) et le vent était de face, donc même a la voile, il lui était difficile de s'en sortir.....

22 fév. 2015

Bonjour,

je rebondis sur l'histoire de ton" grappin à bord , prêt à plonger", que veux-tu dire, c'est peut être une manœuvre à savoir!. Merci.

Cordialement.

22 fév. 2015

Bonjour à tous
C'est vrai que c'est vraiment triste....
Comme quoi des fois, un bon coup orin et le destin aurait pu peut être être tout autre!
Pascal

22 fév. 2015

la plus grande imprudence est d'être venu seul à bord de son voilier.
La seconde est de ne pas avoir une ancre à mouiller à la moindre défaillance du moteur si la voile n'est pas possible.

22 fév. 2015

Bonsoir
C'est absurde comme remarque !
Déjà il a essayé de mouiller mais il a ripé comme pour bien des marins et on est pas forcement obligé d'être deux à bord.
Moi je suis resté seul 7 mois au Antilles et je suis rentré seul comme beaucoup de monde je pense et ce n'est pas ça qui me rend imprudent, il y a toujours le facteur malchance qui intervient bien souvent malheureusement...
Pascal :non:

25 fév. 2015

Comme d'hab Olivier, tes réponses sont vraiment déplacées et bêtes... Tu ne t'améliores pas. Pathétique.

22 fév. 2015

Dur
Il reste peut-être des trucs à comprendre dans cette fortune de mer ; plus tard.
Pour le moment, le gars il est dans la misère je suppose. Si ceux qui sont proche de lui nous disent qu'il a besoin de qqchose (genre des sous?? ou autres), on pourra peut-être faire une action pour lui?
@+
JM

23 fév. 201523 fév. 2015

La technique du grapin est simple et facile a mettre en oeuvre. On dira que c'est une méthode plus usitée par les équipage anglais. Nous avions appris cette technique dans une école de voile.
Tu prends un grapin , le petit grapin a 15 euros, celui qui ne coûte rien. tu y mets en fixe un solide bout ( nous on a 15 mètres) et tu gardes le dispositif TOUJOURS ACCESSIBLE a coté du navigateur, même si c'est dans un coffre, tu dois le trouver très rapidement.
Tu te prends un filet, tu n'es plus manœuvrant, tu te rapproches trop des cotes , tu es dans l'urgence, le bout au taqué et tu balances. Nous avons testé cela avec un bateau aluminium de 13 metres , Naoned du Club nautique de Nantes.....honnêtement, je n'y croyais pas., et ben oui ca marche
Après, cet accident est une conjonction d'incidents qui prit les uns après les autres conduit a l'accident. Il a aussi pris un énorme filet et, à regarder de plus pret, le filet etait équipé de très nombreux flotteurs, donc il n'a pas coulé. En ce moment, les conditions météo ne sont pas bonnes, du coup cela "peche dans le port" de nuit ( filet mis en douce et retiré quelques heures après) et juste a l'entree du port .
Vu la gueule du filet avec ses flotteurs je ne suis pas sure d'un coupe Orin non plus
En fait, si l'on regarde la carte le mouillage semble bon mais a lire les instructions nautiques la tenue est mauvaise. Et si on applique les "regles habituelles de longueur de chaine dans la zone" cela ne suffit pas. Comme il n'y a pas de fond, la houle se déverse en très gros rouleau.

Je ne pense pas que ce soit le fait qu'il nevigue en solitaire qui soit la cause de cette fortune de mer.
Il y a là un vrai historique de causes et aussi de la malchance
Il faut un peu de chance aussi pour faire un bon marin

Comme nous avons un peu navigué "au milieu des filets" et quand y a pétole on est au moteur j'utilise une technique qui marche pas trop mal:
Nous avons toujours la gv, dés l'annonce d'un filet nous guettons pour trouver les deux bout, en général Mr se met a la veille ( meilleurs yeux) et moi a la barre...et la c'est très intuitif.... soit on peu eviter ( l'ideal) soit on est obligée pour x raisons de passer dessus, dans ce cas je vise le milieu , la je coupe les gaz, point mort et j'avance que sur l'erre du voilier....je reprend les marche avant des qu'on est passé.....je dois avoir un bon feeling et "touche du bois" ca le fait

23 fév. 2015

Intéressant ta technique du grapin j'en conviens, mais il était déjà à l'ancre. Et en train de riper. Qu'aurait pu faire un grapin en plus?
Si tu l'as fait sur un bateau de 13 m, c'est que ça marche, mais en premier jet j'aurais dit que ton taquet ou ton grapin allait dire m. même avec une toute petite vitesse de déplacement.
Mais bon, c'est mieux que d'attendre de se vacher sur les cailloux c'est sur.

23 fév. 2015

En Tunisie il est très fréquent de trouver des filets devant les ports et même dans le chenal d'accès, il se disait à une époque pas si lointaine que c'était pour se faire offrir du matériel neuf. je crois surtout que c'est par pauvreté, ils ont souvent des petits canots presque des épaves, un moteur parfois mais pas souvent et qui date d'après guerre ou même avant et sinon une paire d'avirons pas très solides ce qui les force à ne pas aller trop loin.

23 fév. 2015

Essayons de positiver, c'est un accident très choquant mais il n'y a pas eu de pertes de vies humaines ni de blessures comme dans le cata qui était aussi entré de nuit dans un port inconnu.
Le bateau est récent surement bien assuré.
Ayant failli perdre mon bateau la semaine dernière à cause d'une chaine de corps mort (et négligence coupable) j'ai des frayeurs rétrospectives.
courage bien sur pour le malheureux skipper.

27 fév. 201527 fév. 2015

Tu as tout à fait raison, Kaj, c’est par nécessité et par pauvreté qu’ils posent leurs filets à des endroits qui ne nous arrangent pas, nous, les plaisanciers.
Une fois, je me suis pris un filet en quittant un mouillage de nuit sous le Cap Farina. Les pêcheurs sont venus m’aider gentiment et gracieusement à dégager mon hélice.
En fait, en Tunisie, il vaut mieux éviter de quitter les ports et les mouillage de nuit.

24 fév. 201524 fév. 2015

Il faut très peu de chose pour qu'une situation délicate vire au drame. C'est un risque permanent dès lors que l'on navigue surtout la nuit.
Il faut toujours être extrêmement vigilent et ne pas sous-estimer la dangerosité de certains accès au port, notamment la présence d'apparaux de pêche.
Je trouve que c'est presque criminel de poser des filets ou casiers dans les chenaux d'accès, ou trop près. On peut trouver aussi ce genre de pratique chez nous (pour les casiers et certaines lignes).

24 fév. 2015

J ai vu en Sardaigne des types mettre des filets DANS le port! En Tunisie c'est pareil y a parfois des barques a la rame qui viennent poser le filet a coté de nous ( alors même qu'on est en zone amarrage) surtout quand la mer est mauvaise et qu'ils ne peuvent pas sortir. l'hivers a été très difficile, beaucoup de mauvaises mer et les gens ont faim. Nous avons vu des types poser des filets, se faire copieusement engueulé par les gardes cotes et...continuer. En effet, il n'y a pas eut de mort et c est là le principal. C est aussi a cause de cela que nous avons interrompu le périple, journee trop courte pour les étapes. La sécurité a parfois un gros cout, mais

24 fév. 2015

C'est l'éternel problème du local qui se bat pour vivre et qui voit débarquer des étrangers qu'il estime blindés à mort. Sa gamelle, c'est plus important que ton hélice.

24 fév. 201524 fév. 2015

toujours avoir un bloc de plongée pret ca servira aussi pour d'autres cordages recalcitrants; dans mon TDM j'ai plongé 3 fois en catastrophe dans un port ou un mouillage..en plus ca montre aux loco qu'on n'est pas si blindé que ca et qu'on est pret a les aider en s'aidant nous meme

24 fév. 2015

:pouce: pour le bloc de plongée.

24 fév. 2015

Je retiendrais une chose de cette mésaventure.
Une chose que je me suis promis de ne jamais oublier après une grosse galère où j'ai failli perdre mon bateau.
SAVOIR DIRE NON.
Non! Je ne ressort pas.
Non! C'est trop dangereux.
Non! On peux faire peut être autrement.

24 fév. 2015

çà se joue à pas grand chose. On a tous des histoires un peu similaires à raconter où on passe pas loin de la catastrophe... moi c'était au capvert, ile de Boavista où l'ancre pète au mouillage... par chance mon cousin dormait dans le bateau (il devait aller surfer) et par chance il a été réveillé par l'alarme GPS d'ancrage... (que l'on ne met pas toujours). Bref j'ai failli perdre mon feeling 1090 sur une merde...

24 fév. 2015

"Bref j'ai failli perdre mon feeling 1090 sur une merde... "
en effet ça glisse très vite sur ce genre de fond! :mdr:

25 fév. 2015

c'était quoi comme ancre ? à toutes fins utiles :reflechi:

28 fév. 2015

hello
mauvais skipper point final
il est plethore de bonnes escales sur cette route sans aller se perdre dans un pays ou les possibilites pour la plaisance sont les moins bonnes les eaux cotieres des depots de filets, bouts de bout et poubelles diverses et les capacites de secours en mer nulles
combien ont deja perdu des armements et parfois la vie sur la cote nord africaine
ensuite il se laisse virer d un quai ..........
tant pis pour le joli bateau

28 fév. 2015

Salut
Et bin dis moi, t'as les idées bien arrêtées toi, vaudrait mieux pas se trouver en face de toi dans un sens interdit tu ne pourrais pas comprendre qu'on peut faire des erreurs sans le vouloir jusqu'au jour ouuuuuuu ça t'arrive....
Bon vent, Pascal

28 fév. 2015

Pourquoi, tu te sens concerné ?
J'écris Chinois peut être !
Bonne journée...

28 fév. 2015

C'est pour qui ton message? Pas pour moi j'espère.

28 fév. 2015

Non, mais "bon vent, Pascal" j'ai cru que...Quiproco c'est tout.
Bon vent Pascal
Pascal

28 fév. 2015

Et bing ! Candidat suivant merci !

28 fév. 2015

hello
le monde de la mer n est pas fait pour les mauvais.........
deja seul sur un 50 faire ce trip en une escale c est moyen voire limite . plus classique c est sardaigne ou sud sicile ou de bonnes escales existent, et au besoin le lega navale vous assiste pour rentrer le bateau
le dernier qui m a vire d un quai sans me proposer une autre place doit etre mort
mais bon c est juste mon point de vue
loulou

28 fév. 2015

T'es au top de ta forme là ! :pouce:
C'est vrai qu'on a toujours le choix! Je te souhaite de ne pas être contraint de ne pas l'avoir, tu pourrais avoir de droles de surprises mon Loulou :alavotre:
:goodbye:

28 fév. 2015

et toi t'as choisi d'être con et méchant,

chacun ses choix ...:jelaferme: :litjournal:

28 fév. 2015

on a toujours le choix, c est dans la nature humaine
salut mandrake

28 fév. 2015

salut christophe
si vous melangez le realisme , le sens critique et l analyse de donnees avec de la C etc

au moins restez courtois et n attaquez pas des opinions par l insulte
je ne vous salue donc pas

28 fév. 2015

Tabarly c'était un mauvais. Cola c'était un mauvais. Caradec, Moussy, Vatine, tous des mauvais.
La preuve, ils sont morts d'avoir été mauvais.

28 fév. 2015

fo pas pousser pascal
eric disait que le jour ou il ne tiendrai plus a bord etc
alain ( colas pas le soda)
Carradec ( pas le chanteur avec un r )
ne pas tout melanger restons chez les amateurs
la lecture initiale m amene a cette reflexion
c est tout

Au risque d'encourir tes fureurs, tu te fous le manche dans la mirette.

Loïc n'a qu'un seul "r" comme le chanteur.

L'information importante, finalement, le scoop, c'est sans doute que tu a mené une réflexion.

Dommage, juste, que ce n'ait pas été quelques posts plus tôt :non: :litjournal:

28 fév. 2015

salut @nemo
mea culpa pour Loic
aucune fureur en ce qui me concerne, parfois un rien agace mais sans plus
je defends mon droit a avoir un point de vue et ne cherche a rallier personne a celui ci
j ai aussi coutume de dire que cela n engage que moi
loulou :jelaferme:

28 fév. 2015

Je ne sais plus quoi dire. Je me raccroche à cette maxime qu'on a dans l'aéro: "il n'y a pas de bon pilotes, il n'y a que des vieux pilotes".
Les bons marins meurent, les moins bons durent parce qu'ils le savent.

28 fév. 2015

Maxime un peu stupide à mon sens car celui qui ne risque rien risque en effet de vieillir mais n'aura peut être jamais été bon, ou n'aura jamais rien vraiment réalisé.

Cette maxime se disait à l'époque de la guerre je suppose, où revenir était un premier exploit parfois.

Ce qui est stupide, c'est peut être d'analyser un événement à la seule lumière d'une maxime ou, pire, d'un postulat.

Un naufrage peut survenir aux meilleurs comme aux moins bons.
Il peut être le résultat de la seule malchance malgré toutes les précautions prises, qu'il s'agisse des meilleurs comme des moins bons.
Il peut être le résultat d'une bêtise sans nom qu'il s'agisse des meilleurs ou des moins bons.

En résumé, je ne pense pas qu'il y ait un quelconque rapport entre la survenue un événement et la qualité de sa victime.

Pour qu'un tel rapport puisse être établi, il faudrait en savoir plus sur l'événement, surs ses causes, ses antécédents etc.

Le jugement de valeur de leloup est déplacé parce qu'il n'est qu'un jugement de valeur et qu'il n'est fondé sur rien comme l'est aussi l'appréciation fondée sur une maxime qui n'est rien d'autre qu'une jolie phrase recouverte d'un badigeon de vernis couleur bon sens.

On ne peut que constater le fait qui est ici relaté, le déplorer, s'en réjouir ou s'en foutre selon l'empathie que l'on ressent avec le skipper, toute autre remarque, nécessairement dénuée d'un quelconque fondement puisque dépourvue d'information, n'a que la valeur du ragot de poivrot le coude sur le comptoir.

:litjournal:

28 fév. 2015

Ce qui est stupide en définitive, c'est surtout de considérer que tout ce qui ne sort pas de ta bouche est stupide. Je trouve que le point de vue de Leloup est un poil exagéré pour rester correct, mais il y a aussi une réflexion qui se dégage derrière les mots.
Enfin, si je peux me permettre...

Je ne pense pas que tu puisse te permettre d'émettre le moindre point de vue tant que tu ne sais pas pour quoi cet homme était seul à bord de son grand navire, pourquoi il est arrivé, à cette heure là pourquoi il a emprunté ce parcours là, comment il s'est fait virer du quai sur lequel il avait accosté, pourquoi, pourquoi...

Reste qu'une maxime n'est qu'une jolie phrase et que "mauvais skipper point final" n'est qu'un jugement à l'emporte pièce indigne de l'humilité nécessaire pour être un bon marin.

Si, pour conclure, tu trouves plus stupide de ne pas prendre de position sans savoir que de manier l'arbitraire, c'est ton droit. :litjournal:

01 mar. 2015

salut pascal
pour ma part , se referer a ce qui est inscrit a babord des bateaux gris
sinon globalement ton expose tiens
loulou

01 mar. 2015

Je crois que tu ne m'as compris, car je crois que tu lis dans le désordre. Cette maxime était une réponse à Leloup quand il disait que la mer n'était pas faite pour les "mauvais".
Le terme "mauvais" est difficile à apprécier. Il reste que le fait d'être "bon" l'est tout autant. En conclusion rapide, il est donc impossible de définir les qualités d'un "bon", qu'il soit marin, etc... Il serait dans ce cas très prétentieux et illusoire de se définir comme tel. Tout juste peut on dire que jusque là on s'en est sorti, parce qu'on a fait preuve de certaines qualités pour éviter autant que faire ce peut l'accident.
Qu'est ce qui fait qu'on en réchappe? Tellement plein de choses que personne ne peut donner la liste. C'est pour ça que cette "pensée" est bien adaptée au monde de l'aéro, et je crois au monde de la mer. Nul ne peut prétendre être bon, tout juste peut il se "vanter" d'avoir vécu jusque là, et se glorifier d'être devenu un "vieux" dans son métier avant de raccrocher le casque.
Mais je t'en donne une autre que j'aime: "profite des erreurs des autres, tu ne vivras jamais assez longtemps pour les faire toutes toi même".
Ce qui signifie que personne (sauf l'assureur) ne peut juger quelqu'un même après coup. Parce que personne n'est absolument "bon".
M'as tu compris?
Si oui, super
Si non, je développe en MP.

01 mar. 2015

Je suppose qu'il n'y a pas de raison qu'on voie un jour un BEA Mer ?
Pas de perte humaine, tant mieux !

01 mar. 201501 mar. 2015

Sa destination était Hammamet. Il s'est arrête en route car il était épuisé et le passage du cap Bon avait été redoutable. Nous avons très peu échanger avec le malheureux skipper. Il était en état de choc et après s 'est déchargé totalement sur son assurance pour les formalités . Pour revenir sur ce naufrage, il s'est fait virer du quai militaire qui est bien précisé sur les cartes "zone interdite" et il est venu a coté de nous, mais visiblement n'a pas voulu se mettre a couple et il est repartit pioché a la sortie du port de Kélibia a droite. Le temps n'était pas bon, personne a la vhf, ( a 3 heures du mat dans un port, tout le monde dort) la vedette qui est normalement de garde était au chantier, bref tout un tas d'impondérables qui me font dire que si tout cela ne s'était pas cumulé, l'accident ne serait pas survenu. Il y a aussi une grosse part de malchance. Bref, il ressort du port, se tope un filet, et la je crois qu'il n'a pas eut le temps de piocher ( au fait son ancre c'est une delta) ou s'il a piocher, cela n'a pas tenu. Très forte houle, beaucoup de courant il se retrouve sur le rocher et quand les sauveteurs interviennent le bateau est copieusement ensablé, voie d'eau et il a perdu sa quille.
Au moment ou le voilier a été tracté, la quille s'est arrachée, et le voilier a sombré.
Le skipper, est loin d'être un mauvais. Il arrivait des Canaries, en solitaire sur un 50 Pieds, de mon points de vue c'est le contraire d'un mauvais, c'est même un excellent marin. Ce que j'ai compris est q u'il avait touché du très mauvais temps et qu'il était a bout de force. Et dans ces conditions la fatigue le stress la peur aussi ca peu amener a faire de sacrés bourdes.
. Je sais que les moyens mis en œuvres pour sauver son voilier étaient dérisoires et inadaptés . Mais je sais aussi que lorsqu'ils veulent sauver un bateau de pécheur qui a talonné, ils y arrivent parfaitement.
Après la mer en Tunisie n'est pas propre, nombreux débris, beaucoup de courants, énormément de filets, des fonds mal hydrographies ( a cause des bans de sables) une météo totalement imprévisibles et après le cap Bon, le régime des marées.
Le Cap Bon est une zone terriblement accidentogène et il l'a passé dans des conditions très médiocres. Il a , je pense, sous estimé la dangerosité du site, qui n'est pas assez signalé sur les guide nautiques.
Les marées quand on vient de Bretagne, c'est pas grave, mais ça plus le reste ça fait beaucoup. J'oserai dire que ce n'est pas une zone facile et que pour ma part, je ne vais pas poursuivre la descente.
Je suis trauma d'avoir vu ce voilier chavirer et d'avoir assister a cela parfaitement impuissante.
J ai parlé de cet accident car il y a toujours un enseignement a tiré, derrière un naufrage.
Depuis l'accident du Cata en Algérie, j'ai gardé en mémoire les recommandations de certains membres du forum. et j'applique strictement ce principe "pas d'entrée de nuit au port si je ne connait pas" quitte a foutre le moteur en route si a l'estime on va pas assez vite.

01 mar. 2015

in memoriam bernard et son equipage sur le love love

01 mar. 201501 mar. 2015

Leloup@ C'était un mauvais skipper aussi??

DT...

01 mar. 2015

bonne question
j avais connu bernard aux antilles et c etait un chef de bord competent
mais les circonstances ne sont pas comparables

02 mar. 2015

Les garçons, je n'ai pas souhaité ouvrir une polémique. Je pense que la grande différence est que l'un a repris l'avion avec un chèque d'assurance , une perte d'argent c'est certain, une sacrée trouille un gros coup d’orgueil un rêve en moins mais il peu se reconstruire. C est ce que je lui souhaite. Dans le cas du Love Love, là c est plusieurs morts et la peine des familles.
C est autre chose. Cela m'amène quand même a la réflexion que tous nos matos de sécu ne servent pas a grand chose, ou qu'ils sont inadaptés.
Quant on voit le nombres de personnes qui se sont déja pris un filet, qui ont frôlé la "correctionnelle", les limites du "coupe Orin", je suis quand même surprise qu'il n'y ait pas une technique, une technologie, un programme informatique, mis au point comme aide a la navigation.
Ca serait quand même plus utile qu'un miroir ...
En plus, coup classique il s'est brulé la main avec la fusée de détresse !!!!

02 mar. 2015

Merci pour ton fil !
Une étoile pour le premier paragraphe...
Pour la sécurité, amha, pas sûr que les merveilles de la technologie soient la panacée !
Comme tu l'as heureusement compris, la méditerranée ne fait pas de cadeaux, en hiver.

11 mar. 2015

Perso dans la boite à fusées j'y range mes gants de soudure !
Oui cela fait un peu bordelique jusqu'au jour ou ...

11 mar. 2015

Bonjour

On m'indique que vous hivernez en Tunisie, est-ce exacte ?

Albatros

11 mar. 2015

Merci ;)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (116)

novembre 2021