mouillage obligatoire sur bouees

la proliferaion des bouées de mouillage n'a d'autre but que de taxer le plaisanciers au benefice de municipalités ,
la reponse que je propose : ne plus depenser 1 € dans la commune qui nous taxe , plus de restos , ni d'avitaillement
privilegions les communes qui n'appliquent pas ce racket .

L'équipage
08 jan. 2013
08 jan. 2013

D'accord, mais la liste des "free communes" est une vraie peau de chagrin :langue2:

08 jan. 2013

moi je navigue en guadeloupe je pense plus particulierement aux saintes il y avait a peine 30 bateaux ce we , si on arrete completement les restos ,et qu'on le fait savoir en expliquant pourquoi , les commerçants ne vont pas tarder a reagir

08 jan. 2013

Le mouillage forain aux Saintes est payant maintenant ???...

08 jan. 2013

oui depuis 1 an a peu pres , et depuis le 1° là ou il n'y a pas de bouées il est interdit
ce we j'a vu deux bateaux achevant une transat dans la nuit se faire interpeller avec vehemence a 7 h par le comite local
je navigue depuis 30 ans aux antilles , dans les annees 80 et 90 a la periode de noel plus ou moins une centaine de voiliers mouillaient dans la baie , maintenant 32 dimanche dernier
en attendant la suite nous preferons Marie galante

c'est ce que je fais depuis longtemps ,je ne vais jamais sur les bouées payantes

08 jan. 2013

Ce qui est inadmissible, c'est la zone de mouillage TOTALE et OBLIGATOIRE pour tous bateaux.

Une zone de mouillage sur ancre, pour ceux qui le désirent, devrait être mise à disponibilité, et gratuitement.

  • une prise de corps-mort payante est compréhensible : le bateau est plus en sécurité, on peut quitter le bord sans appréhension, et la vérification des coffres, chaînes et chaîne-mère annuelle a un coût.

  • pour un mouillage forain sur ancre, la surveillance par le plaisancier est plus intense, les risques (dérapage éventuel) plus important, mais surtout le bateau mouille sur ses propres apparaux, et donc ne coûte strictement rien.

Alors prise de coffre pour ceux qui le désirent, oui, mais LIBERTE, latitude de mouiller sur ancre pour ceux qui préfèrent, avec bien évidemment GRATUITE afférente.

08 jan. 2013

mis une étoile c'est ce que je soutiens contre vent et marées depuis des années sur HEO et j'en ai pris plein la g.....
qu'il y ait la liberté de mouiller bien sur pour ceux qui le souhaitent et la liberté de dormir peinard sans abrutis qui chassent ou mouillent trop proches et gâchent l'apéro tous les soirs ... et ensuite la nuit ! pareil quand on part randonner 4 ou 5 heures ça apaise l’âme de le savoir sur sa bouée
cela dit cet été j'ai mouillé 4 nuits sur 5 mais quel bonheur pour les autres nuits

09 jan. 201309 jan. 2013

Plus en sécurité , je ne suis pas sur, en effet sur beaucoup de mouillage sur bouées il y est écrit qu'elles ne sont valables et garanties que pour des vent maxi 18nd!!
Ex:en corse à Calvi, aux Baléares toute les bouées qui protègent les posidinies ex Pollença
Dans la baie de Maccinagio devant le port à l'ancre on tient 50nd !

09 jan. 2013

Emma visiblement tu n'as pas les yeux ouverts , les bouées sont en générales de COULEURS différentes suivant la grandeur du bateau donc de son poids, à Pollença j'ai vue les bouées il y a 5 ans être poser système avec un grande vis comme à Calvi (payée par l'Europe) cette année elles étaient encore gratuites mais je pense que cela ne va pas tarder à devenir payant , "petit rigolot"

09 jan. 2013

Sauf dans les Dom Tom et les zones à soutenir, ces zones bénéficient d'autres types de financement (Régions ultrapériphériques (RUP)), en l'occurrence les factures sont payées d'avance par l'europe, à charge pour les collectivités de faire tourner les structures.

09 jan. 201309 jan. 2013

L'avantage, avec ces corps-morts limites a 18 noeuds de vent, c'est que tu peux les deplacer au moteur, du coup...
Des fois qu'un voisin te cache le coucher du soleil, ou bien pour avoir moins a ramer avec l'annexe, etc...

Pratique !!!

:jelaferme:

10 jan. 201310 jan. 2013

Je viens de racheter un lot d'ammarres aux domaines en moyenne en 32mm ....ou je vous les depose les vis ? :heu: :oups:

09 jan. 201309 jan. 2013

c'est une particularité de calvi, en ce qui concerne la corse
dans les autres des bateaux passent parfois toute la saison (j'ai fait)

09 jan. 2013

bizarre, car ça ne veut rien dire ! Pour quelle sorte de bateau ?

entre un mono de 8 m et un cata de 13, ou pire un Ketch de 15, il y aura une sacrée différence !!

les gus qui ont écrit ça sont des petits rigolos.

PS à Pollensa (mais maintenant est-ce encore possible?) on trouvait entre la ville et la base d'hydravions des corps-mort (gratos et balèzes) datant de la guerre civile. Il fallait chercher un peu par mer calme, mais on en trouvait.. ;-)

09 jan. 2013

si, j'ai les yeux grands ouverts. Seulement les zones dont tu parles je n'y ai pas trempé les quilles depuis pas mal de temps, et n'ai donc pas vu les couleurs différentes.

Ici en Atlantique j'ai l'impression qu'on est encore préservés.

Il est vrai qu'on n'a pas le prétexte des fameuses "posidonies" !

:blabla:

09 jan. 2013

faux archi faux (payée par l'europe)

il faut tordre le cou à cette idée que tout est financé par l' europe
que ceux qui l'écrivent en amènent les preuves à chaque fois ils gagneront en crédibilité

le financement européen est un long parcours: l'objet de l'investissement doit entrer dans un programme d'investissement

acté par le parlement. les projets peuvent être présentés par toute personne morale, des états aux associations en passant par les collectivités locales. une fois accepté le projet est inscrit dans les crédits européens dans une programmation pluriannuelle d'investissement ( cycles glissant d'environ 5ans)

mais tout projet doit avoir au minimum3 financeurs pour que l'europe participe: obligatoirement l'initiateur du projet pour au moins 30%, puis en fonction des projets, l'état, les collectivités locales et un ou plusieurs financeurs privés comme les banques ou les mécenes ( c'est au promoteur de solliciter l'association de ces partenaires
mais il est rare que les fonds européens soient supérieurs à 40% du projet

bon peut être que je rase avec toutes ces précisions administratives, mais tant pis si je rase, je n'aime pas que l'on dise n'importe quoi quant on n'est pas sur ou que l'on ne sait pas

09 jan. 2013

:reflechi: 18 nds P... ! c'est encore pire que ce que je pensais !
Rapporté à notre fardage (en supposant que nous restions bien sagement dans le lit du vent ) 18 m2 avec un coeff de 0,7 (ben oui on n'est pas elegant mais nous ne sommes pas , que , des surfaces planes) cela veut dire qu'au dela d'une traction de 70 kgs (même pas le poids de mon ancre) les fournisseurs de ces bouées bottent en touche ...
Et le pire c'est que toutes les zones repondant peu ou prou à la definition (pour nous ) d'un mouillage abrités sont colonisées.
Seule solution naviguer hors saisons .... ou loin , tres au nord ou tres au sud .
:acheval: :acheval: :aurevoirdame: :goodbye:

10 jan. 201310 jan. 2013

Non pour la plus part et particulièrement ceux qui ne sont pas très ancien pas de lest mais un genre "Vis sans fin" si tu as un très bon moteur tu arriveras à peut être les casser ou l'amarre lâchera

08 jan. 2013

les mairies ne reviendront pas sur cette taxe , ce que je propose c'est de faire "la greve des restos et avitaillement"quand on est OBLIGE de prendre un mouillage payant , les commerçants devraient reagir

08 jan. 2013

L'important est de le faire savoir.
Un mail à l'office du tourisme local est assez efficace.

08 jan. 2013

bon ben !!! prochaine croisière je mouille gratuit dans l avant port de Gruissan ( 11 ) :acheval: :acheval: :acheval: :acheval:

08 jan. 2013

bjr,
lors du dernier visu au frioul (le tarif portuaire a doublé depuis l'année dernière)j'ai eté prendre la veille un verre chez un restaurateur , et je lui ai demandé benoitement quel prix il pourrait nous consentir pour une trentaine de repas en soirée pour le lendemain en lui espliquant que nous faisions cela tous les ans dans un port different ,mais que je n'etais pas l'organisateur et que vu l'augmentation du port il n'y avait rien de sur ,evidement le lendemain nous avons fait la fete sur le quai pendant deux jours sous un barnum et sous leur nez .
je pense que le port à dû en avoir des echos ....
alain

08 jan. 201308 jan. 2013

Bonjour,

L’hostilité vis-à-vis des mouillages payants tient surtout au fait que ces projets dissimulent mal leurs intentions mercantiles.
Or il y a des conditions pour lesquelles des mouillages organisés payants sont d’une réelle utilité pour le développement de la plaisance. J’en cite quelques unes :
- accroitre de manière saisonnière la capacité d’accueil d’un port ou d’une marina. Cela permet d’éviter des infrastructures lourdes et peu utilisées
- Augmenter la capacité d’un mouillage forain régulièrement saturé (Et oui il faut savoir partager)
- Protéger les fonds marins (à condition que cela ne soit pas une fausse barbe pour déguiser des taxes)
- Apporter un réel service (aide à l’amarrage, navette, services à terre)
- Avoir un prix compatible avec le service rendu et connu d’avance (autrement dit le canotier de service qui avec le sourire, au moment de l’apéro vient percevoir sa dîme que vous n’avez pas d’autres solutions que d’accepter la rage au cœur, c’est fini. On doit prendre un corps mort en connaissance de cause.
- Comporter un engagement de responsabilité de l’exploitant en cas de touche-touche à l’évitage ou rupture du mouillage.
- Dans la mesure du possible, comporter une zone de mouillage sur ancre à proximité car le chef de bord seul responsable de la sécurité des biens et des personnes doit pouvoir choisir l'option qui lui parait être la plus sûre

Et peut-être d’autres points auxquels je n’ai pas pensé

Alors oui, à ses conditions, on peut commencer à discuter.

08 jan. 2013

et il y a aussi un autre avantage d'etre sur bouée celui de pouvoir tous quitter le bateau car lorsque l'on est sur ancre une personne doit toujours etre à bord...

09 jan. 201309 jan. 2013

c'est la regle 5

" tout navire doit en PERMANANCE assurer une veille visuelle

c'est a dire que le solo est interdit et que tout bateau sur ancre (sur ancre et non sur bouée de mouillage) doit avoir une personne à bord et en cas d'accident on est en tord..

09 jan. 201309 jan. 2013

1166
Tiens !
toi tu ne connais pas les règlements !!!

09 jan. 201309 jan. 2013

Jamais entendu ça
En solo c'est super comme idée :bravo: :jelaferme: :acheval:

08 jan. 201308 jan. 2013

aie je vais me faire haïr! un peu de droit: sur le domaine maritime public de collectivités ( communes) la réglementation de police s'applique comme sur la terre ferme notamment en ce qui concerne le stationnement.
A terre, lorsque le stationnement est réglementé on doit le respecter ( emplacements désignés ) sur lesquels peut être appliqué un droit de stationnement gratuit ( disque ) ou payant ( horodateur) Evidemment lorsque la réglementation n'est pas respectée cela peut se traduire par le versement d'une amende dite de police
Il en est de même pour la mer ; les bouées sont les aires de stationnement délimitées, avec gratuité ou paiement d'une taxe de stationnement et à défaut paiement d'une contravention
il faut donc hélas accepter sur la mer ce que l'on accepte sur la voie publique
normalement la décision de d'implanter des bouées relève d'une bonne intention, celle de protéger les fonds dans les zones les pus fréquentées surtout l'été et de permettre aux plaisanciers de trouver un mouillage sur par rapport aux conditions climatiques et par rapport aux tiers ( dérapages, accrochages)
l' acquisition, la mise en place des bouées coûte et parfois cher, mais à qui? réponse:aux contribuables de la commune, eh oui ( pas seulement aux commerçants)
donc il est normal de faire participer celui qui utilise le service ( c'est comme pour l'entrée de la piscine: le contribuable paye le fonctionnement de la piscine, le nageur y participe)
pour une collectivité, normalement, le remboursement d'un tel investissement est calculé sur 5 ans donc le coût d'usage doit être calculé sur cette durée ,
mais bien souvent les maires pensent faire d'abord rentrer des recettes dans les caisses de la commune.
Alors refuser de payer n'est pas un acte citoyen ( mettez vous à la place du contribuable qui n'a pas à supporter la part des autres) mais manifester par tous moyens contre les tarifs exhorbitants est une démarche démocratique.conclusion : adresser une lettre de protestation énergique au maire à chaque occasion, (plus il y aura de lettres plus cela sera efficace) pour sensibiliser les élus à cette trop lourde taxation . Autre moyen qui marche la lettre ouverte dans les médias locaux.
enfin, certains mouillages sont concédés à des personnes morales privées. l'action auprès du conseil municipal qui a concédé n'est pas à négliger car normalement le concédant ( la colllectivité) peut fixer les tarifs d'usage de l'objet concédé ( exemple le tarif des repas dans les cantines scolaires)
bonnes nav

08 jan. 2013

Le probléme c'est que même sur leur fameux corps mort c'est toujours toi le responsable , alors que tu ne sais pas l'etat de lensemble ni ce qui ce trouve au bout de la chaine ....

08 jan. 2013

C'est facile de se faire du fric en rendant obligatoire la prise de bouée et en interdisant le mouillage sauvage. Tous les prétextes sont bons et j'en ai lu quelques-uns ici.
Il n'existe pas beaucoup de parades, cependaant:
Vous pouvez vous renseigner sur le domaine qui a été choisi et vous mouiller juste à côté si ça n'est pas interdit (car c'est facile d'interdire). Vous pouvez aussi demander les papiers du gars qui vient pour vous faire payer, car qui dit qu'il en a bien le droit et que c'est bien lui ? Vous pouvez par la même occasion lui demander ses papiers d'accréditation venant de la mairie. En général ils n'aiment pas ça du tout, pourtant c'est la loi!

Il reste aussi les formes agressives illégales comme de couper les chaînes ou de couler les bouées mais c'est très très vilain, on a le droit de vous tirer comme des pigeons mais vous n'avez pas le droit de vous défendre. Il paraît aussi que dans certaines communes, les bateaux servant à la tire-lire ont été coulés.
C'est vraiment très très vilain... C'est certainement interdit !

08 jan. 201308 jan. 2013

Il est vrai que si certains coupaient les chaines, ce qui, bien évidemment, est une mauvaise idée, le problème serait simplifié, pour un temps. Le racket peut amener a des réactions extrêmes, et répétées...
Mais je vote pour Kaj, qui sait nous indiquer le bon chemin, merci à toi...
:goodbye:

08 jan. 2013

Faut pas rêver. il y aura toujours des gogos pour que les bouées soient rentables. Vous croyez que la bande de 6 copains qui a loué un bateau 2.000 € la semaine, lit Héo pour suivre des mots d'ordres révolutionnaires ?

Vous croyez qu'ils vont perdre 1/2 heure à chercher une zone pour mouiller loin de tout histoire de punir les vilains profiteurs, au risque de perdre le bateau (et leur caution) ?

Qu'ils vont punir les restaurateurs et cafetiers en se privant d'un demi bien frais à 2 € ?

Et si les commerçants ferment boutique, qui sera en mesure de dire, et surtout prouver, que c'est de la faute aux bouées ? Personne. Vous aurez toujours un technocrate pour vous dire que ça n'a rien à voir.

Et en dernier ressort, ou vous dira que c'est une décision de Bruxelles.

le pire c'est que je vois que tout le monde est content de se faire racketer !!!!!on se demande pourquoi des huluberlus retrogrades essayent encore de se battre pour nos dernieres libertés :non:bravo a ceux qui se battent pour les mouillages gratuits dans la rade de villefranche ou ailleurs :pouce:

08 jan. 2013

ok pour tous ces mouvements d'indignation et de révolte car en france on n'admet jamais de payer un service.
Bien sur il y a des exagérations mais que dire dès que l'on passe les frontières!!! qu'en pense donc les plaisanciers vraiment raketés au mouillage en croatie avec ou sans bouée.

09 jan. 201309 jan. 2013

Quel service ? faut pas se foutre du monde ! Le service est compris dans leurs poches à ces voleurs. Si le mouillage payant vous lâche ou que vous frottez sur le voisin vous croyez que l'assurance va marcher ? Vous croyez qu'ils sont assurés ? Oui... pour eux mais pas pour vous.

09 jan. 2013

faut pas confondre service et serviteur
le service à la population est générique dans mes propos

quant aux questions d'assurance le loueur des bouées quelque soit son titre propriètaire, concessionnaire de la dsp ou autre doit être assuré au tiers
reste toujours à la victime de prouver le préjudice ce qui n'est pas normal en droit français mais on y est toujours obligé en procédure judiciaire

08 jan. 2013

On a la même chose dans les rivières du Sud de l'Angleterre, ou que vous soyez arrivent tôt ou tard un petit canot qui vient réclamer sa dîme ......

De mon côté, je serais prêt à payer pour une bouée, mais juste un tarif de principe (5euros par exemple), qui éviterai de mouiller et permettrai de laisser le bateau peut être plus facilement. Mais comme je le soulignai au sujet d'un autre fil, on n'est pas parti dans cette optique bien au contraire..... Tout le temps que l'on considèrera le plaisancier comme une pompe à fric, ces problèmes existeront

08 jan. 2013

vous vous trompez une nouvelle fois, sauf peut être à calvi aucun mouillage n'amortit les frais, au mieux ils étalent c'est un service supplémentaire que bcp de grincheux refusent d'admettre
par ailleurs 5 mouillages organisés pour 1000 kms de cote en corse ?
on se calme
:lavache: :lavache:

08 jan. 2013

Lorsque la concession à Calvi n'avait pas été renouvelée (me rappelle plus, 2011 ?) je n'ai vraiment pas trouvé le mouillage plus désagréable. C'était juste un peu le b....l avec les touche-touches quand pas de vent et les dérapages quand un peu trop de vent ;-) mais finalement faut être honnête, j'aime bien les bouées après la traversée pour se reposer un peu ...

09 jan. 2013

Le concessionnaire de Calvi n'est plus le même depuis 2012

08 jan. 201308 jan. 2013

le mouillage de calvi est une concession de service public en place depuis plus de 20 ans.
Le concessionnaire est une association de plongée locale qui fait vivre à l'année une petite dizaine de personnes plus des saisonniers donc une entreprise avec ses charges et ses bénéfices. sa durée est de 15 ans renouvelable avec d'un maximum de 250 bouées fixées par vis géantes enfoncées dans le sable sur une profondeur d'environ 2.50m à la main par deux plongeurs et un géomètre.
Ce travail demande plus d'un mois au printemps et autant à la fin de la saison pour l'enlèvement
mais il est vrai que les tarifs ont explosé ces dernières années je n'i pas pu vérifié
toujours est il que ce mouillage permet d'absorber le trop plein de plaisanciers qui souhaitent trouver une place dans le ort qui est vite saturé malgré les 170 places de passage.

09 jan. 201309 jan. 2013

certainement cela change le probleme en fonction du contenu de la dsp

08 jan. 2013

je voulais dire "vache à lait" et non "pompe à fric", mon esprit fonctionne à l'envers en ce moment ! ! , .....

09 jan. 2013

t'aurais pu mettre "vache de fric" :langue2:

08 jan. 2013

La beauté naturel des paysages doit resté libre d accès. Organisé, pourquoi pas mais libre d accès. Sinon dans 10, 15 ans seul les riches pourront jouir de ces lieux. Qu'un commerce soit organise autour du lieux d'exception, encore une fois, pourquoi pas, mais libre d'accès. Aujourd'hui, si vous n'avez pas d'argent, vou ne pouvez plus voir la dune du pilas, le pont du gare...... Certain cirque de la corse. Alors que ce sont ces lieux qui font vivre le tourisme environnant. Je sais je m'énerve mais cela me met hors de moi. Nous devons avoir le choix de pouvoir voir et apprécier les beautés naturel sans payer. C'est à mon humble avis, fondamental. Mais que fait la police...

08 jan. 2013

Y faut quoi comme cisaille......

09 jan. 2013

Une disqueuse, et du 220V. On trouve des disqueuse à moins de 1000watts à pas très cher, un convertisseur de 1000 w pour moins de 200 roros, les mouillages sont amortis en 10 ou 15 coups de disque.
Mais attention au 220v et à l'eau de mer, ça risque d'être définitif; Après la concession est au cimetière.

09 jan. 2013

en montagne, les amoureux de l'escalade « verte » (je l'ai dit ) :mdr: démontent les sécurités fixées à demeure dans les voies.

C'est peut-être une idée à piocher.

Quand aux tarifs de certains lieux, quand je me fais prendre une fois, c'est terminé. Comme par exemple à Lanildut, il y a des filières. Je constate à terre que le tarif à l'année est de 50 €. Moi on me fais payer 14 €, un peu cher, mais je me dis que je suis de passage, c'est un forfait pour touriste, les pauvres gens, ils n'ont pas beaucoup de passage, c'est normal, c'est pour la bonne cause, pour ceux qui font vivre à l'année ce coin perdu, pour que subsiste une présence humaine dans ce coin inhospitalier de fin de terre.

Contraint d'y rester une deuxième nuit, le lendemain je vois passer au loin le gars en barque. Tout content de mon rôle de généreux donateur de la veille à cette bonne ville de Lanildut, je sors du carré pour dire bonjour au gars.

Bon je l'avoue, je sors plutôt pour me faire mousser, du genre « hé, c'est moi. Vous me reconnaissez ? C'est moi qui vous ai donné 14 € hier. Vous avez de la chance. Alors, heureux ?

Dans mon film, j'imaginais le gars me dire « putain, qu'est-ce qu'on est content, merci pour hier ».

Le gus fait demi-tour et revient me ponctionner de 14 € !

TERMINÉ. Vous ne reverrez plus ma gueule !

09 jan. 201309 jan. 2013

J'ai une question, est ce que le prix payé amortit le salaire du gars qui vient prélever ou réduit juste le déficit ?

09 jan. 2013

exact ,le tarif (normal) pratiqué sur les bouées n'amortie m^me pas le salaire et les charges et les congés et le transport du gars qui vient relever la taxe.

les bouées sont là pour rendre service ,pour encourager le plaisancier a venir car tous ne sont pas forcement des marins avertie et les bouées evitent bien des drames autrement plus grave que les 13€ .

perso je prefere payer ma taxe dormir tranquille et eviter de me retrouvé sur les rochers ou que mon voisin me rentre dedans lors de la renverse de marée

09 jan. 2013

vu ce que je voie et entends ,ceux qui font la collecte sont presque toujours des jobs d'été pour les jeunes qui ne font pratiquement que ça . et c'est tres bien pour eux

09 jan. 2013

c'est exact et ils ne sont même pas payé s pour leur assermentation

09 jan. 2013

c'est bien la le problème. La gestion des communes est tellement tendue qu'à chaque initiative, de développement, de modernisation,
dès que l'on est sur le domaine public il faut faire des recettes et à ce jeux là les élus de base ( ce n'est pas une insulte) ne voient que les dollars rentrer dans les caisses. faire payer le service rendu à son juste prix n'est jamais accepté C'est un débat séculaire dans es communes ( les transports, les loisirs, la culture étant les sujets les plus chauds)

09 jan. 2013

itou, finalement pour une nuit sur les 2 oreilles, est ce si cher ?
Si en plus il y a des toilettes propres et des poubelles ...
Qu'il reste des mouillages libres (et pas qu'à 1 km du bord) me parait indispensable aussi.
Combien de fois ais je été réveillé la nuit par des bateaux qui arrivent de nuit sur un mouillage et veulent se mettre le plus près possible du rivage et donc forcément trop près de moi si le vent vient à tourner.

09 jan. 2013

est-tu sûr José que ceux qui font la collecte, ne font rien d'autre de la journée ?

Dans les petites villes, le capitaine de port met ses ranger et sa tenu de vigile pour relever la taxe du marché, faire les PV au stationnement... Sans compter probablement d'autres occupations moins visibles

09 jan. 2013

merci calypso je me sens moins seul ...

09 jan. 2013

Il y a une vingtaine d'années, j'étais maire-adjoint d'une commune littorale en charge des mouillages.

Le tarif était modique, 40 francs, je crois, mais aucun service n'était offert.

Après une année d'exploitation, j'ai facilement démontré que cela coutait beaucoup plus cher de payer un surveillant de port plus les frais ( bateau de service, moteur...amortissement et entretien du corps-mort)

Le maire, plaisancier lui aussi, était tout à fait de mon avis.

Le conseil municipal n'a rien voulu entendre... Du style, les "étrangers" utilisent nos bouées, il faut qu'ils payent..."

Leur solution était de quintupler le tarif à 200 Francs!

Et cela perdure depuis 25 ans!

09 jan. 2013

",pour encourager le plaisancier a venir car tous ne sont pas forcement des marins avertie "

manquent plus que des poteaux indicateurs posés sur les bouées et balises : " Le Palais....> 8 km", avec une flèche ! :mdr:

09 jan. 2013

Pour ceux qui ne veulent pas mouiller, il y a les ports, non?

09 jan. 2013

autre question : Est-ce que cela ne permet pas au maire de justifier la création d'un emploi pour un de ses copains ?

OK ! Je sors

09 jan. 2013

foraindesmers a découvert la solution miracle!
Chaque maire nomme ses administrés en âge de travailler et sans emploi comme employés de commune! ( Cité balnéaire = corps morts, autre = parking payant)
Avec toutes les cotisations sociales en plus et plus aucun chomeur
il n'y a plus de trou de la sécu, plus de problème de retraite et on peut se partager les fonds du chomage!
( Il me semble qu'il y en a qui ont déjà essayé , mais c'était des cons, ils n'étaient pas Français!)

09 jan. 2013

je préfère payer pour un emploi qui sert la collectivité qu'un emploi d'un gars bien planqué dans un bureau.

09 jan. 201309 jan. 2013

même si c'est pour un copain c'est un travailleur de plus!! et des cotisations sociales en plus qui viennent réduire le trou de la sécu et ceux des retraites
et puis le copain du maire est peut être aussi capable que celui de son opposant politique.

09 jan. 2013

je n'ai pas lu grand chose sur l'environnement,dans quelques endroits les bouées ce justifient,a Agay par ex.

09 jan. 2013

Si pour certains le moteur de la protestation est uniquement l'agression au porte-monnaie, alors vous devez être en colère du matin au soir par les temps actuels...

J'ai surtout le sentiment que réduire la question de la "liberté" (vis-à-vis de laquelle vous manifestez tant d'attachement semble-t-il) au fait de ne pas payer est le symptôme du moment. Un symptôme ou même un syndrome (que du fait de l'actualité on pourrait, au hasard, appeler le syndrome Depardieu...).

Quoi qu'il en soit, dans la hiérarchie des problèmes qui se posent à nous en ce bas-monde, la problématique de quelques bouées ici où là pour réglementer le mouillage doit-elle faire endosser les habits de la posture révolutionnaire ? Il y a malheureusement des injustices plus injustes que les autres et celle-ci a un petit côté "décalé" par rapport à ce qui se passe un peu partout. Non ?

Par ailleurs, à quoi cela rime-t-il d'aller voir des commerçants pour leur dire en substance "si votre commune s'obstine à me faire payer je ne viens plus consommer chez vous" ? A rien d'autre qu'à confirmer que vous êtes dans une posture de consommateurs... Tant qu'on ne nous prive pas de la possibilité d'aller voir ailleurs en hissant les voiles, ou de jeter l'ancre à quelques encablures, je reste dubitatif sur ce genre de vrai/faux combat citoyen, derrière lequel, à tort ou à raison (j'espère à tort), je perçois surtout les odeurs de l'individualisme qui caractérise notre époque contemporaine et qui fait :
- soit que la plainte devient aujourd'hui omniprésente comme forme dégradée de la révolte dont plus personne n'a la force ou le courage.
- soit que les protestations individualisées se portent sur des sujets OBJECTIVEMENT dérisoires par rapport à d'autres.

Puisque je ne veux pas payer de place de parking, je circule maintenant en vélo... Le problème est réglé. Mais j'aurais peut-être dû écrire un courrier à mon maire pour le menacer de mon éventuel déménagement vers d'autres cieux afin qu'il change sa politique en la matière ?

Il faut croire que le défaut des marins c'est de ne pas toujours avoir les pieds sur terre...

09 jan. 2013

et le Maire te répondra : si vous n'êtes pas contents, les élections c'est dans 5 ans. Et des « fois cinq ans », il n'y en pas 36 dans la vie. De plus il a grande chance de repasser. Et s'il ne repasse pas, le nouveau fera pareil .

on connait la chanson.

09 jan. 201309 jan. 2013

Voilà bien le problème, tu as décidé de circuler en vélo parce que le choix était possible.
Aujourd’hui ce choix n’est pas conditionné par l’argent (les routes et les parkings à vélo restent gratuits mais pour combien de temps ?)
Pour notre problème d'amarrage, le choix devient de moins en moins possible sans payer.
Toute l’ambiguïté vient du fait que c’est fait au fur et à mesure, en douceur.
« Tant qu'on ne nous prive pas de la possibilité d'aller voir ailleurs en hissant les voiles » en effet, ce n’est pas interdit si tu as un passeport (que tu payes), une assurance (que tu payes), des éléments de sécurité nécessaire mais obligatoire (que tu payes), une clearance (que tu payes) etc...
J’ai la chance (et beaucoup comme moi ici) que ces contraintes, parfois justifiées, ne soient pas un frein suffisant pour m’arrêter, mais je crains que ce ne soit pas le cas pour tout le monde.
Imagine que pour ton vélo ont te demande un éclairage spécifique, un casque, une assurance, un gilet rétro réfléchissant, un cadenas, des chaussures spécifiques, une taxe pour stationnement, une vignette (pour les couloirs aménagés en ville) etc.. Tous ceci bien évidement pour ta sécurité.
Aujourd’hui bien des endroits idyllique ou naturellement exceptionnel ne sont plus accessibles sans payer. En Amérique, pour l’avoir vécu, tu ne peux pas manger au bord d’un lac sans payer, j’ai même eu une prune parce que j’ai refusé de payer un parking sur une colline perdu au-dessus de salt lake city.
A quand une taxe ou redevance sur la Boué en fonction de la longueur du bateau, le nombre de chevaux, le nombre de personnes à bord, la capacité des réservoirs d’eau, le temps de stationnement, les rejets en mer, la taille de l’ancre, le nombre de fois que tu vas dans l’eau, si tu as une annexe etc….
En effet ces petits problèmes bien vils qui nous concernent ne sont pas trop contraignant, mais jusqu’à quand ?
Par extrapolation, je crains fort que mes enfants (ou les leurs), sous prétexte d’écologie, d’organisation, de surpopulation passe leurs temps (leurs vie) à économiser l’argent pour ce payer une fois (ou deux), suivant leur moyens, l’accès librement, simplement aux beautés naturel.
Bon j’arrête et je sors ..

09 jan. 2013

faux la taxe l'impot sur les fenêtres a été mis en place sous louis XV et aboli après le révolution comme la gabelle ( taxe sur le sel)

09 jan. 2013

S'il y avait la possibilité, je t'aurais bien mis plusieurs étoile d'un coup, Fanygup ! :pouce:

09 jan. 2013

en effet, on ne fait payer que ce qui est rentable. Il y a bien eu une taxe sur le sel, pourtant vital. Une taxe sur les fenêtres (vital aussi). On paye plus de taxe d'habitation si on a une salle de bain.

sinon, c'est le phénomène vieux comme le monde des privilèges. Un privilège est par nature utilisé par peu de monde. Quand la « populace » fini par avoir accès à ce privilège, on le rend payant, on le réglemente (permis) au nom de la sécurité, de la gestion des usagers, des ressources.

09 jan. 2013

"Par extrapolation, je crains fort que mes enfants (ou les leurs), sous prétexte d’écologie, d’organisation, de surpopulation passe leurs temps (leurs vie) à économiser l’argent pour ce payer une fois (ou deux), suivant leur moyens, l’accès librement, simplement aux beautés naturel"

Fanygup, je ne remets pas cet aspect en cause, bien au contraire. Car ce sont justement nos enfants qui paient la contribution la plus lourde à tout ça et qui sont les véritables dindons de cette farce macabre. Pour qu'ils mettent de l'argent de côté, il faudrait déjà, accessoirement, qu'ils aient accès au marché du travail et qu'ils cessent d'être une simple variable d'ajustement structurel... A cet égard, certains sociologues ou économistes parlent d'ailleurs de la plus grande spoliation générationnelle en temps de paix au vu de l'héritage que nous allons leur léguer. Quant à contempler les beautés naturelles... Ils les regarderont sur des cdroms car combien en subsistera-t-il "pour de vrai" à ce rythme de destruction de la planète ?
Je me suis mal fait comprendre si j'ai donné l'impression que la marchandisation généralisée du monde, y compris des espaces naturels, n'était pas un problème à mes yeux. Je suis seulement désabusé lorsque je vois que la protestation contre cette tendance se cristallise de manière quasi exclusive sur la question des mouillages...

09 jan. 2013

A part une nuit cet été pour cause de vent fort, avec ma femme et ma fille on a dormi comme des bébés...à l'ancre.

1 nuit sur bouée (pas de chance gros vent) on a moins bien dormi, mais un peu plus rassuré que si on avait été à l'ancre.

Donc, bouées oui, mais mouillage libre aussi.

Par contre on a toujours laissé le bateau seul comme un grand pendant des heures sans s'inquiéter quand y'avait 5 noeuds de vent et "houle" de 10 cm. Le seul problème aurait pu venir d'un plaisancier qui aurait mal manoeuvré, mais le résultat serait le même sur bouée.

09 jan. 2013

"Donc, bouées oui, mais mouillage libre aussi."

c'est tout ce qu'on demande.

Bouées pour ceux qui en veulent, zone de mouillage forain pour ceux qui le désirent..

Un exemple : anse devant le port de Sauzon (N de Belle-Ile) :

Mouillage rouleur s'il en est, mais abri des vents dominants. (bien remuant la nuit par vent d'est nocturne fréquent en été)

Avant la zone était en mouillage forain gratuite.

Maintenant prise de coffre obligatoire + taxe/

Moralité : on est toujours autant brassés, mais en plus il faut payer !

:non:

09 jan. 2013

Là, j'ai pas vraiment compris. Tu te mets à l'échouage, c'est ce que tu veux dire? C'est une autre question.

09 jan. 2013

absolument pas "C'est Emma" tu fais comme moi tu passes les bouées dans le port tu continue et tu es quelques ha pour mouiller gratuis a l'abri de tous les vents.... et personne à droite ,personne à gauche , penard

09 jan. 2013

t'inquiète, j'ai juste mis ça pour information pour les malheureux quillards ! :tesur:

je m'enfonce aussi dans la ria. Mais en saison c'est également payant, et sur aucre en plus. Mais au moins on est pas brassés.

Vive les DL, DI et multi pour la Bretagne ! :-p

09 jan. 2013

l'environnement sert juste de prétexte, c'est tout à fait secondaire.

09 jan. 2013

ben à isollela que je connais bien depuis 3 ans maintenant, on voit depuis 3 ans les posidonies revenir et il y a un max de poissons, au lieu des centaines d'ancre qui labourent le site pendant 3 mois tu as des bouées très bien foutues avec un flotteur intermédiaire qui évite à la chaine de frotter, en plus ça donne un effet ressort très appréciable.

en ce qui concerne le service pour ma part la disposition de la bouée est un déjà un service, tout le reste est du plus

à porticcio, service de zod très aimable de 7 heures du matin à 8 heures du soir en plein saison

à santa giulia accueil chaleureux, savent pas quoi faire pour être aimable, zod pour aller à terre si on veut, bouée d'eau qui permet d'éviter l'horreur de porto vecchio en été

sur ce débat je ne lâcherai rien, avantage environnemental, création d'emplois, confort

09 jan. 2013

C'est moi, l'étoile.
Si les plaisanciers se mettaient à la plongée, il verrait le contraste entre les zones protégées pleine de vie sous-marine et les zones non protégées.

09 jan. 2013

quand on connait isollela et les centaines de bateaux qui viennent à l'abordage de l'île on est bien content de trouver de bouéees sures pour passer la nuit sans risque de se crocheter dans le rochers au fond

09 jan. 2013

Dans mon coin le mouillage est libre et gratuit, les bouées (en été) sont payantes, et il est souvent difficile d'en trouver une libre,preuve de l'intéret de la chose, de plus, le préposé ne passe pas souvent! La commune a fait les frais de sécuriser un espace de mouillage, il me semble normal d'en récupérer une partie (12€ la nuit)

09 jan. 201309 jan. 2013

et dans le mien, heureusement, il y a une zone avec coffre payant, plus (et heureusement) des endroits où l'on peut mouiller sur ancre gratuitement. :-)

09 jan. 2013

(Kaj
l'environnement sert juste de prétexte, c'est tout à fait secondaire.)
dans certain endroits comme a Calvi je suis d'accord mais pas pour d'autres,des qu'il y a des posidonies ou des rochers les ancres bousillent tout.

09 jan. 2013

Certains pretendent que les concessionaires de ces zones "à bouées" ne rapportent rien ,que c'est un service mis à la disposition du plaisancier (qui ne sait pas se servir de son mouillage !?) il faut donc en conclure que toutes ces entreprises privées qui gérent ces sites le font par pur altruisme en perdant de l'argent .... :alavotre: :jelaferme:

09 jan. 201309 jan. 2013

LONGCOURS , un petit cours d'économie,

ça s’appelle une DSP, une d"élégation de service public", eau potable, transports urbains, bouées, si la société gagne de l'argent c'est parce que la communauté paye (même les contribuables qui n'utilisent jamais les bouées), comme les ruraux qui ne prennent pas le métro payent pour financer la RATP

sinon les bouées, sans subvention, ne sont pas rentables, soit la commune perd directement son fric soit paye une société privée, normalement plus efficace

sans DSP ça couterait plus que 12 € à porto pollo et 20 à santa giulia

il faut remercier ceux qui organisent les mouillages au lieu de les vilipender

et il est toujours possible de mouiller

09 jan. 2013

Oserai-je ajouter que j'ai infiniment plus confiance dans mon ancre et son utilisation qui a oh combien fait ses preuves même dans des conditions plus que scabreuses que dans un corps-mort vérifié on ne sait par qui et avec quelle fréquence et dont le concessionnaire s’exonère tellement souvent de toute garantie et de toute responsabilité pour des forces de vents ridiculement faibles ! :litjournal: :-(

09 jan. 2013

Oui, mais la gestion de ce droit d'occupation temporaire est confiée à son tour par la municipalité à une entreprise ou un organisme de droit privé, dans le cadre d'une délégation de service public. C'est, je crois, ce qu'a voulu dire jenalittlewing.

09 jan. 2013

exact sur le domaine maritime la dsp prend la forme d'une dot mais le principe est le même la finalité la même

09 jan. 2013

Eh bien non c'est la le probleme !! les mouillages dignes de ce nom sont colonisé par des bouées ...donc plus de mouillage ( à moins que nous n'ayons pas la même definition de ce qu'est un mouillage abrité ...ca c'est possible)
Et les endroits que tu cite, eh bien avant il suffisait de savoir utiliser ce truc bizare qui est sur certaines etraves et que l'on appelait : une ancre .
Si cela coute à la societe, à la commune , à la region ou à l'etat , ma question reste la même : pourqupi le faire ? rares sont les marins demandeurs de ce genre de verues....
Et faire payer "la multitudes" pour le loisirs de "privilégiés" n'est ce pas la injuste ?
Le privilégié n'a qu'a s'acheter une ancre digne de ce nom et apprendre à s'en servir . :heu:

09 jan. 2013

Hola jeanlittlewing !! ... un petit cours de droit public ?

La mesure administrative qui permet d'octroyer à des municipalités la gestion d'une partie du domaine maritime aux fins d'organiser un mouillage, n'est pas une "délégation de service public", mais
un DROIT d'OCCUPATION TEMPORAIRE (D.O.T)

Dans le cas du domaine maritime, cette décision est prise sous l'autorité du Préfet maritime de la zone considérée.
Ce D.O.T est limité dans le temps (généralement 3 ans), doivent y être annexés les plans des mouillages prévus ainsi que les dates d'exploitation par le bénéficiaire pendant lesquelles il pourra procéder au recouvrement d'un droit d'usage ou péage.
Chaque renouvellement d'un D.O.T donne lieu (théoriquement) au ré-examen des conditions d'usage de ce droit par la commission ad-hoc de la Préfecture Maritime, et fait l'objet d'un nouvel arrêté de reconduction.

D.O.T ... C.Q.F.D :goodbye:

09 jan. 2013

Dans mon cas, l'exploitation des 6 bouées est géré par la commune (530 habitants l'hiver) et je ne pense pas que cela puisse lui rapporter une fortune

09 jan. 2013

et de toute façon vaut mieux etre pauvre que riche

65% des pauvres sont satisfait de leur sort
et seulement 28% des riches ...alors

09 jan. 2013

Non, les riches sont plus habitués à mentir, c'est en partie pour cela qu'ils sont riches....

vous etes bien naif pour les posidonies,sous le mouillage payant d'agay :aucune posidonie,sous le mouillage gratuit de la baie des canebiers ou les bateaux labourent depuis 40 ans on a du mal a trouver une flaque de sable tellement elles proliferent !l'ecologie c'est bien mais prendre les plaisanciers pour des cons c'est contre productif :-)(pierre :plongeur aussi avec des yeux grand ouvert et pas bouchés par la merde de la pompe a fric mondialisé )

09 jan. 2013

No comment !

09 jan. 2013

Un extrait de mes dernières élucubrations perso :

"Ne pourrait-on se souvenir que le domaine public maritime appartient à tous depuis le 16ème siècle ? Il comportait des abris naturels salutaires pour les navigateurs, qui les utilisaient gratuitement. Les gestionnaires de ports et zones de mouillage réglementées ont confisqué ces abris naturels et, sous prétexte d'infrastructures et de services rançonnent tout un chacun. Celui qui ne voudrait retrouver que le bénéfice de l'ancien abri naturel public ne peut plus le faire et les tarifs ne tiennent pas compte de cette dépossession..."

L'intégralité, si vous voulez vous occuper l'hiver, ici :

clinkemaillie.free.fr[...]cle.htm

09 jan. 201309 jan. 2013

Certes l'appropriation du domaine public à des fins mercantiles est scandaleuse. Mais ce n'est pas toujours le cas. On ne peut quand même pas faire remonter l'analyse jusqu'à l'existence tout aussi scandaleuse des domaines royaux.

09 jan. 201309 jan. 2013

en plus les mouillages payants coutent plus cher qu'ils ne rapportent la plupart du temps !c'est pas grave c'est les impots locaux qui payent ,et si on demandait leur choix aux administrés ?

09 jan. 2013

C'est vrai Pierre… et que dire des ports de plaisance, ces verrues qui défigurent nos côtes et grèvent les impôts de tous pour quelques uns… et j'en passe ;-)

09 jan. 2013

D'accord avec Pierre.Si on demandait le choix des administrés,il n'y aurait pas de bouées et le mouillage serait certainement interdit!
Quand aux Posidonies, elles sont plutot rares en Bretagne Nord, et le domaine public, dans mon cas, n'est pas maritimes car les corps morts des bouées découvrent en grandes marées

09 jan. 2013

il me semble que le domaine public maritime s'arrête au plus haut de la marée haute (soit coeff. 120). Donc même ce qui découvre à marée basse ou qui n'est pas atteint par les marées moyennes reste du domaine public maritime.

10 jan. 2013

Extrait de documents officiels :
"
Le DPM naturel est constitué :

du sol et du sous-sol de la mer, compris entre la limite haute du rivage, c’est-à-dire celles des plus hautes mers en l’absence de perturbations météorologiques exceptionnelles, et la limite, côté large, de la mer territoriale,
"
...

Et bien-sûr qu'il y a des marées en Méditerrannée

Pour le cas de sauvage 22, je maintiens.

Mais pourquoi je perds mon temps ? :-(

10 jan. 2013

c'est bien vrai :-)

09 jan. 2013

en méditerranée il n'y a pas de marées
et nom le domaine public maritime n'est pas défini uniquement par les marées
rappelons que la france est le deuxième pays au monde par sa surface maritime

10 jan. 2013

bien sur il a des marées en méditerranée , je connais pas du tout le phénomène !!!
tu perds vraiement ton temps à pinailler
et moi à répondre mais c'est pas grave

10 jan. 2013

NON NON à chaque fois qu'une zone de mouillage est organisé il y a enquete PUBLIC et chacun peu donné son avis .....mais seulement on prefere ralé dans le bistrot que d'allé voire le commissaire enqueteur ..

09 jan. 2013

C'est vrai. Raz le bol. On part tous en Russie là y a pas de bouées payantes
:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

09 jan. 2013

En fait, on paie des impôts, des taxes de toutes sortes, et on ne pourra bientôt plus profiter de quoique ce soit gratuitement ?!

A qui appartient la France (terres et mers) ?

Aux politiques qui eux vivent avec notre oseille ? :lavache:

09 jan. 2013

je trouve hideux de nombreux ports de plaisance c'est vrai que ça défigure vachement plus que des bouées surtout que 80 % des bateaux ne sortent jamais, que l'eau est polluée et croupissante.
finalement les non plaisanciers ont vraiment sympa de supporter tout ça pour quelques uns dont nous !!

sauf que les ports de plaisance sont rentables et ne coutent rien aux autres citoyens

09 jan. 201309 jan. 2013

Allez, encore un extrait sur ce thème (réponse à kako) :
"Dans tous les cas allait-on mutualiser dans le vaste ensemble national des services publics les coûts de ces infrastructures, comme on le faisait pour les postes, les chemins de fer ou les routes ? Ainsi j’accepte de payer dans mes impôts pour l’entretien de routes dans les Vosges où je ne suis jamais allé et n’irai jamais, sachant que l’habitant des Vosges, conscient d’appartenir à la même nation que moi, acceptera de payer pour le port que j’utilise. C’est sur la base de ce sentiment national, de ce consentement tacite, que se développe un Etat. On peut très simplement le comparer à celui qui, dans un groupe d’amis en voyage constituant une bourse globale, reçoit mandat d’effectuer avec elle les dépenses communes et de faire un appel de fonds lorsqu’elle est vide.

Bien sur ce ne fut pas le cas, car il était apparu au lendemain de la guerre de 1914-1918 une notion et des occurrences de « service public industriel ou commercial » ; elle fit flores sur la fin du siècle. Par l’escroquerie de ce sophisme la puissance publique prétend investir comme une personne privée dans l’intention de se procurer des recettes et des profits. Ce qui n’est pas considéré dans ce raisonnement pataphysique c’est que, à la différence capitale de la personne privée, l’argent investi n’est pas le sien, il lui a précisément été confié par les individus pour leur procurer certains services ou certains biens. C’est un peu comme si le responsable du pot commun dans notre groupe d’amis allait jouer au casino avec, nous assurant que ses gains nous enrichiraient tous…de plus, il faudrait aussi bien considérer que celui qui paye en tant qu’usager est le même que celui qui a déjà payé en tant que contribuable…UBU est le roi !"

clinkemaillie.free.fr[...]cle.htm

09 jan. 2013

petite précision depuis le dernier train de décentralisation 2007- 2008 les nationales ont été données aux départements
seules les autoroutes sont restées dans le domaine de compétence de l'état
cela veut aussi que ton raisonnement est inversé tu ne payes pas pour les routes des vosges mais les vosgiens payent pour que tu puisses rouler sur leur route en toute sécurité et confort
ceci dit après les vosges il y a l"alsace et là on a quoi se remplir le boyau et le gosier

09 jan. 2013

Comme le disait Audiard :
"Le jour est proche où nous n'aurons plus que l'impôt sur les os"...

;)

09 jan. 2013

Nous pratiquons un loisir de RICHE, et on ne mégote pas sur la place de port, le cadeau à son voilier préféré du dernier anémo sonic ou de la voile carbone, ou plus modestement de la veste de quart tout confort !… En quoi la pose de bouées, est-elle une entrave à la navigation pour ce type de loisir hors de prix ?
En quoi l'aménagement du domaine maritime et public serait-il confiscatoire ? Quand un rond point inutile et couteux est installé, voir 2 ou 10 dans la même rue… qui va manifester pour confiscation du domaine routier ?… idem quand une mairie crée un parking spécial camping car, quand la commune est envahie l'été par ces engins dont le comportement civique et sanitaire n'est pas toujours exemplaire… j'imagine les râleries des campingcaristes !… mais comment les justifier ?
Nous pratiquons un loisir de RICHES sur un espace qu'il faut de plus en plus partager… le tourisme de masse est là pour nous rappeler que tout n'est plus possible… sans doute avons nous l'imagination en berne, des rêves trop identiques, sûrement… il y a une grande majorité de coins de cette planète où il n'y a personne ! Il y a un prix à payer au conformisme… et dans notre société d'argent, c'est ce moyen qui fait le tri… parfois cela me choque, car il n'y pas de limite à ce tri… mais comment faire autrement ?
:alavotre: :litjournal:

09 jan. 2013

Un autre couplet sur "le loisir de riches" :

"La navigation de plaisance est un loisir, qui plus est considéré comme luxueux par la plupart des gens. C’est vrai et…faux pour le véritable passionné pour lequel il s’agit d’une forme de vie nécessaire à laquelle il consacre presque tout ce qu’il possède. Et puis il faut être « solidaire », « Il y a tant de misère Mame Machaut… », notion galvaudée s’il en est… Pourtant le consentement à l’impôt a totalement disparu de notre nation après qu’y ait disparu la confiance en son Etat. On y sacrifie parce qu’on n’y peut rien et la vie continue avec dépit. Pour reprendre l’image du groupe d’amis qui fait bourse commune pour un voyage, le gestionnaire désigné n’a plus la confiance des autres, on sait qu’il gaspille en grande partie le bien commun mais on a peur de lui car il s’est entouré de moyens dissuasifs à sa destitution. Et puis la révolution, c’est fatiguant et dangereux ; aujourd’hui on la laisse à d’autres ou on vote avec ses pieds…"

clinkemaillie.free.fr[...]cle.htm

Zigzag
Z
Nous pratiquons un loisir de RICHE

pour moi c'est faux ,je n'ai jamais eté riche et je fais de la voile depuis l'age de 11 ans ,arretons de repandre des idées fausses ,nous pratiquons un loisir de passionés :-)

10 jan. 2013

c'est souvent une question de priorités, certains préfèrent avoir une plus grande maison ou la plus récente Audi, d'autres un bateau, il en faut pour tout le monde? :-)

10 jan. 2013

peut-être existe-t-il maintenant une minorité (les derniers des Mohicans nautiques ?) de voileux purs et durs ? Qui préfèrent mouiller sur ancre et attaquer la boite de paté Henaff, le pâté du mataf ?

C'est possible, et j'en fais partie.

Ce pourquoi nous devons nous battre, c'est pour la LIBERTE de la préservation de l'espèce !

En clair des zones avec corps-morts pour ceux qui (pour X raisons) préfèrent payer et s'amarrer dessus, et également une zone en mouillage forain sur ancre, et évidemment GRATUITE ! :heu:

09 jan. 2013

La richesse est une notion à géométrie variable… et il est bien rare que cet adjectif soit assumé comme tel, vu qu'il y a toujours plus riches que soi, que l'on voit comme seuls dépositaires de l'adjectif en question.
Par contre je suis entièrement d'accord que nous pratiquons ce loisir, quelque soit son adjectif, avec passion :-)

10 jan. 201310 jan. 2013

à pierre 2

"nous pratiquons un loisir de passionés" ce n'est plus vrai depuis de nombreuses années

.Force est de reconnaitre que maintenant vu la taille des bateaux, leurs équipement ,les infrastructure mise à disposition cet activité de loisir est maintenant pratiqué par une population aisée ...

il faut etre lucide biensur on dira oui mais moi .... d'accord mais le "moi " represente quel pourcentage .

tiens observé !! regardé , les équipages le soir prennent l'apéro à bord puis tranquillement descendent et vont au resto...ça leur coutent plus cher qu'une bouée

09 jan. 2013

Sans tomber dans un débat idéologique où le voileux serait un méchant riche à plumer ( d'actualité depuis l'arrivée de Flamby !), il n'en reste pas moins que l'installation de bouées dans certains mouillages apporte à la fois sécurité et préservation des fonds. Par contre, cet objectif est rapidement dénaturé à des fins mercantiles par des municipalités ou exploitants peu scrupuleux.
Je prendrai deux exemples : En Méditerranée, le mouillage de port-Cros a été équipé de bouées. Bonne initiative qui permet de sécuriser le mouillage et de préserver les fonds. Par contre, la gestion de ce mouillage est totalement ridicule : Des"agents" viennent en zodiac réclamer leur dîme et le prix à payer diffère de 50% suivant que vous payez à ces agents ou que vous prenez votre annexe pour aller au bureau du port ! Absurde...

Autre exemple : Aux Saintes , ils viennent de poser des bouées à l'ilet Cabrit et au pied du Pain de Sucre. A ces endroits, les fonds sont essentiellement sablonneux et il y a toute la place nécessaire pour mouiller en toute sécurité. Un garde-chiourne vient vous alpaguer avant même que vous n'ayez commencé votre manoeuvre. Dans ce cas précis, les bouées n'ont qu'une raison d'être : Vous racketter.
Conclusion: Sachons faire la différence de l'utilité des bouées . Et refusons de payer quand l'utilité n'est pas démontrée ou exigez un emplacement libre. Ne faisons pas confiance à des pseudo fonctionnaires de décider de ce qui est bon ou mauvais pour vous ! le gavage des politiques sur nos impôts dure depuis trop longtemps. Je partage tout à fait le post de "forain des mers".
Aux Antilles, il vous reste la possibilité d'aller dans les autres îles que les nôtres. En général, l'accueil est bien meilleur, la propreté sans comparaison et les mouillages aussi beaux ! D'ailleurs, il y a bien longtemps que les touristes terriens ont déserté la Guadeloupe et la Martinique . Et pourquoi ????

09 jan. 2013

Bonjour,
précision sur le petit cours d'économie.
Je ne suis pas d'accord avec toi jeanlittlewing lorsque tu affirmes "ça s'appelle une DSP, une délégation de service public, ...... si la société gagne de l'argent c'est parce que la communauté paye".

Tout d'abord, pour ces zones de mouillage, ce n'est pas toujours une DSP mais cela peut être un arrêté d'autorisation d'occupation temporaire précaire et révocable du domaine public maritime associé à un règlement de police fixant les conditions (durée, obligations, ...).

Cependant, pour les DSP :
Si la société ayant délégation de service public gagne de l'argent c'est parce que l'USAGER paye !! et non pas la COMMUNAUTE .... (il faut tordre le coup à ces croyances qui ont la vie dure !).
C'est la définition même de la notion de délégation de service public, cf loi MURCEF du 11 dec 2001 : La délégation de service public est « un contrat par lequel une personne morale de droit public confie la gestion d’un service public dont elle a la responsabilité à un délégataire public ou privé, dont la rémunération est substantiellement liée au résultat de l’exploitation du service.»

Le mot "substantiellement" est très important et très clair. Cela a été très largement confirmé par la jurisprudence et précisé par arrêté du conseil d'état.

En voyant le terme "délégation de service public" beaucoup ont tendance à croire que c'est l"état qui paye. Et bien non !!

De plus, pour information, il existe des exemples d'arrêté d'autorisation d'occupation du domaine public dans lesquelles l'état se fait payer pour la concession !!!

09 jan. 201309 jan. 2013

où je suis c'est encore plus simple : plus aucune A.O.T n'est délivrée !

Ne reste que la solution du corps-mort sauvage et illégal :policier: :langue2:

09 jan. 2013

Hola Lor'Eole !!

Il ne s'agit pas d'une délégation de service public.
Voir ma réponse à "jeanlittlewing" à son message intitulé "un petit cours d'économie" !
:reflechi:

09 jan. 2013

et a toutes AOT (autorisation d'occupation temporaire) du domaine maritime une taxe est payé au tresor public que cet AOT soit delivré à un particilier (30.03€ le metre ) ou une collectivité ou association ou autre (70€ par bateau)

tarif appliqué dans le Morbihan ailleurs je ne sais si c'est le m^me montant

09 jan. 201309 jan. 2013

@dstpol
Je ne trouve pas choquant les bouées au Saintes, très pratiques et vraiment pas chères… en quoi est-ce un rackett ? Les fonds ont été massacrés dans la baie depuis trop longtemps et le mouillage à certains moments devenait aussi compliqué tellement les chaînes et ancres s'y croisaient, qu'un plat de spagettis… et si c'est le prix à payer pour revoir quelques tortues au mouillage ayant retrouvé leurs herbiers, je dis que ça vaut bien les 11€ la nuit pour un cata de 45 pieds que j'ai payé l'an dernier.
De plus au pied du pain de sucre, point de sable, le fond est caillouteux et j'y ai déjà dérapé à l'ancre.
Quand aux îles voisines, elle se mettent à faire pareil… souvent en plus cher !
J'en ai entendu quand aux Anses d'Arlet ils ont installé les bouées… résultat c'est très pratique, et gratuit, puisque personne ne souhaite se charger de gérer la délégation de service public. Certains se sont même approprié les bouées en mettant le nom de leur bateau dessus ;-)
En Martinique comme en Guadeloupe, il reste de très nombreuses zones où le mouillage est gratuit, et non réglementé… beaucoup plus qu'en France, rien à voir… et vu la désorganisation des municipalités, ça durera encore un bail ! En l'occurrence c'est L'europe qui encourage la pose de bouées et les financent.
Pour la fin de ton propos, je t'engage à éviter de colporter les ragots sans fondements, le monde bouge sans cesse, plus vite en tout cas que nombre d'idées reçues.

09 jan. 2013

J'ai essayé de voter plusieurs fois mais ça n'a pas marché :mdr:

09 jan. 2013

@dstpol

Parlons en des iles non françaises.

La bouée aux Saintes coûte 10 euros la nuit, aux Anses en Martinique, c'est pour l'instant gratuit.

Les bouées dans ttes les autres iles sont entièrement privées, elles n'ont aucune autorisation de quelque administration que ce soit, elles n'apportent aucune garantie, ne sont pas entretenues et elles coûtent bcp plus cher, minimum 50 USD, et le prix est à la tête du client, etc...
Il n'y a de plus absolument aucun service.
Un zozo quelconque va immerger un vieux moteur de bateau, il y attache une méchante chaine jamais vérifiée ni changée et il appelle cela une bouée de mouillage. Puis il sous traite à un pauvre gars payé au lance-pierre le soin des encaissements.

Désertons les amis, désertons, l'herbe comme d'hab, est toujours plus verte chez nos voisins.

Je dirais très brutalement - mais amicalement - qu'il est grand temps d'arrêter de raconter n'importe quoi.

CaptainRV

09 jan. 2013

Ce n'est ni du poujadisme, ni faire preuve de conneries que de montrer son attachement raisonnable à la liberté de jouissance du vent, de la mer … de faire une question de principe d'en défendre la "gratuité" … ou, tout au moins, la possibilité de la gratuité au prix de quelques menues contraintes …
Cela me semble être une noble cause … ;-)

09 jan. 2013

Le qualificatif de "poujadiste" survient souvent lorsqu'on est à court d'arguments pertinents. Un peu comme le "point Godwin"...

fr.wikipedia.org[...]_Godwin

09 jan. 201309 jan. 2013

ah !parce que les gens qui defendent leurs libertés sont des poujadistes ,drole d'argument !

09 jan. 201309 jan. 2013

Le pire c'est que Poujade défendait le petit commerce contre les grandes surfaces. Maintenant que les grandes surfaces ont chassé les petits en cassant les prix, est-ce mieux ? Dans les petites villes de Bretagne, les maisons d'habitation en centre ville (et près du port) avec une fenêtre en RDC de 3 m de large sont légion : ce sont d'anciens commerces. Maintenant le plaisancier doit prendre son vélo pliant pour aller au supermarché en périphérie.

Et quelle alternative au « poujadisme râleur » ? Je crains que ce soit « ferme ta gueule » d'un côté et « cause toujours » de l'autre.

10 jan. 201310 jan. 2013

Pour être clair sur ce que je voulais dire en parlant de poujadisme: en fait je visais une intervention qui ressortait les vielles lunes du poujadisme:je cite :" les politiques qui se gavent avec nos impots" etc. Pour le reste, je n'ai pas d'avis permanent sur les zones de mouillage: certaines sont tout a fait justifiées, utiles ou nécessaires, d'autres répondent à des intérêts locaux moins évident. A une époque, on a beaucoup critiqué les mouillages de la girolata: il faut reconnaitre que cela a amélioré la situation avec une prise en charge des déchets notamment.

09 jan. 2013

ça derape , entre le poujadisme et l'autre qui m'accuse de colporter des ragots , je voulais simplement dire que le seul droit qui nous reste face a l'OBLIGATION des bouées c'est celui de ne pas venir , ou alors ne pas depenser dans l'economie de la commune en question , je ne me promene pas en cata de 45 pieds , je suis un modeste plaisancier sur un voilier de 15 ans , mais je peux dire qu'aux saintes , en dehors des mois de haute saison , les plaisanciers de guadeloupe representaient une grosse partie de la clientele le soir ;

09 jan. 2013

"L'autre", il t'accuse de rien, y t'causais pas, mais à "dstpol", comme indiqué ci-dessus :mdr: (à moins que tu aies plusieurs pseudos)
Et je me promène en cata de 45 pieds qui ne m'appartiens pas, si je veux ! Et je prétend aussi être un très modeste plaisancier heureux comme tout de payer pour aller voir les belles choses qui me plaisent ! Et je prétend que les saintois ont sûrement installé les bouées aussi pour que les guadeloupéens ne viennent pas perturber leur existence hors saison (et ça j'en suis même persuadé, c'est même je crois la première raison intime de l'avoir fait) ! :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

apalachicola :alavotre: :litjournal:

09 jan. 2013

Je rentre -du boulot, mon bateau - et j'ouvre ce fil.

Je suis abasourdi du ton pris par certains intervenants. Du calme et de la retenue, s'il vous plait, on peut peut-être échanger et discuter sans s'envoyer des insultes personnelles, non ?

Allez, un bon coup de rhum partagé pour ceux qui viennent nous rendre visite et nous les accueillons toujours avec un immense plaisir. On reprendra alors cette discussion in situ.

CaptainRV

09 jan. 201316 juin 2020
09 jan. 201309 jan. 2013

@Cest Emma : ça, c'est pas fair play. Tu postes et, le temps que je te répondes, tu supprimes ton post !!!!!

Nos amis anglais, aussi bons républicains que nous, je pense, font payer même quand on plante sa propre pioche. Allez aux Scilly et là-bas, ça fait au moins 50 ans que ce système existe. Idem dans les estuaires de la côte sud de GB.

CaptainRV

09 jan. 201309 jan. 2013

Désolé, mais j'ai décidé de supprimer mon commentaire après relecture.

d'autre part :

"Nos amis anglais, aussi bons républicains que nous, je pense"

Objection, Votre Honneur ! :non:

La seule tentative de république qu'ait connue l'Angleterre remonte au XVII° siècle, avec Olivier Cromwell, et a duré fort peu de temps !!

My God, shocking !! :mdr:

Plus sérieusement : j'ai toujours pensé que c'est une aberration de faire payer un bateau à l'ancre.

Et ce n'est certes pas parce que les Anglais ont cette pratique qu'elle se justifie, et encore moins les imiter ! :tesur:

10 jan. 2013

Anchor or take a mooring ? That is the question.

Shake a pear

10 jan. 2013

Ce sujet pose vraiment question........
Une cinquantaine de messages dans la journée d'hier ! ! !
Bravo "Apalachicola" .......................
:bravo:

c'est au moins le dixieme fil sur ce sujet!mais pour le moment a part les accusation de poujadisme (sic) il reste correct :-D

10 jan. 201316 juin 2020

Apalachiota est déclaré vainqueur de la Bouée d'Or 2012. Le trophée lui sera remis par la Sagemor.

10 jan. 2013

well je note que 2 messages apaisants et apaisés disant oui bien sur à ceux qui veulent mouiller (je mouille aussi à 80 %) et oui au confort et à la sécurité apportée par des bouées sérieuses

18 étoiles pour c'est emma et 4 pour le mien

22 participants ça fait une majorité à mon avis

enfin !

Photo19
4
jeanlittlewing
mis une étoile c'est ce que je soutiens contre vent et marées depuis des années sur HEO et j'en ai pris plein la g.....
qu'il y ait la liberté de mouiller bien sur pour ceux qui le souhaitent et la liberté de dormir peinard sans abrutis qui chassent ou mouillent trop proches et gâchent l'apéro tous les soirs ... et ensuite la nuit ! pareil quand on part randonner 4 ou 5 heures ça apaise l’âme de le savoir sur sa bouée
cela dit cet été j'ai mouillé 4 nuits sur 5 mais quel bonheur pour les autres nuits
1 jour
répondre | alerter | haut de page
hors charte | Supprimer
Le
noirmoutrin_l'aratille
18
c'est Emma
Ce qui est inadmissible, c'est la zone de mouillage TOTALE et OBLIGATOIRE pour tous bateaux.

Une zone de mouillage sur ancre, pour ceux qui le désirent, devrait être mise à disponibilité, et gratuitement.

  • une prise de corps-mort payante est compréhensible : le bateau est plus en sécurité, on peut quitter le bord sans appréhension, et la vérification des coffres, chaînes et chaîne-mère annuelle a un coût.

  • pour un mouillage forain sur ancre, la surveillance par le plaisancier est plus intense, les risques (dérapage éventuel) plus important, mais surtout le bateau mouille sur ses propres apparaux, et donc ne coûte strictement rien.

Alors prise de coffre pour ceux qui le désirent, oui, mais LIBERTE, latitude de mouiller sur ancre pour ceux qui préfèrent, avec bien évidemment GRATUITE afférente.

10 jan. 2013

Enfin Enfin encore une grosse hypocrisie il faut dire les choses comme elles sont et etre sincere

je me mets sur les bouées pour X raison evoquée ...mais je paie ,disons 1 fois sur 3 ... hors saison personne ne vient reclamer la taxe , le soir apres 18/19h il n'y a plus personne et le matin le service commence vers 9h ....

dans le golfe il y a partout des bouées libre pour passer la nuit ,c'est pas celà qui manque ...

alors le racket ...ça me fait sourire

10 jan. 2013

un peu de descence dans ce debat serai la bienvenu

on parle du "riche" comme si celà était une tare .

Alors que le moindre de nos bateau coute au bas mot dans les 50000€ plus en gros 10% d'entretien par an entre le ponton ,l'assurance, l'antifouling, etc ) soit environ 4 à 5000€ soit 4 mois de smic ... et on joue au miserable ou petit pauvre qui ne peut se payé sa bouée ...

et tout ce fric pour faire un petit tour en mer qu'une semaine ou deux maxi ....

il ne faut pas trop deconné tout de m^me sinon vous allé me faire pleurer...

10 jan. 2013

"et on joue au miserable ou petit pauvre qui ne peut se payé sa bouée ..."

il n'est pas question de ça, mais d'un certain état d'esprit.

10 jan. 2013

Exact. A Houat hors saison, je n'ai jamais payé qui que se soit sur les coffres d'avant port. Sauzon dès fin octobre ou novembre quand les coffres sont encore en poste, c'est rare que l'on vienne réclamer quoique soit.

10 jan. 201310 jan. 2013

je ne me bats pas pour moi-même... je ne prêche pas pour mon saint ! :-) mais pour ceux qui, comme moi, réclament une zone gratuite pour mouillage forain sur ancre.

Pour la bonne et simple raison que je ne vais jamais au ponton (sauf urgence, genre pb moteur), ni dans les ports, par choix personnel. Rien ne ressemble plus à une forêt de mâts qu'une autre forêt de mâts !

Je ne vois pas l'intérêt de quitter un Formule 1 où on a payé une nuit pour se retrouver dans un autre quelconque hôtel Première Classe.. :heu:

Un DL, DI ou un multi permettent - dans nos coins en Bretagne tout au moins - d'élargir énormément les possibilités d'escales :-p

10 jan. 2013

Et même sans bouées !

Doit pas être jeune la photo de gauche :heu: :tesur: :mdr:

10 jan. 201310 jan. 2013

Pas la peine de le dire six fois, j'avais compris la question :heu:
:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

Parce que maintenant, même l'hiver, il y a des bouées partout.

Et il y a aussi des bateaux l'hiver sur les bouées vertes.

10 jan. 2013

ah bon, c'est payant aux Glénans ?

10 jan. 201310 jan. 2013

Cet été, dans la chambre, j'ai payé. Je n'ai pas trouvé ça anormal.

Vu le taux d'occupation, sur ancre, ce serait un joyeux bordel. :heu: :tesur:

10 jan. 2013

allons Emma ...paie tu toujours ta place au ponton ou sur bouée? , moi non car dans certain endroit il faut presque se battre pour payer.
Tiens aux Glenans j'ai rarement vu quelqu'un venir me faire payer et comme je ne descends pas ..

non on est loin du racket dont certains parlent en Bretagne il y a partout des coins de mouillages gratuit et bien souvent les plus beau coin m^me

10 jan. 201310 jan. 2013

Je ne savais pas qu'à Houat les bouées d'avant port étaient payantes, je n'ai jamais payé qu'à Sauzon ...

10 jan. 201316 juin 2020

Bah moi, j'aime bien l'ambiance des ports. Les forêts de mât, ça ne me dérange pas. Quelle tristesse de voir les ports vides en hiver ! :-(

10 jan. 201310 jan. 2013

Non, pourquoi?

10 jan. 201310 jan. 2013

Non, les coffres visiteurs sont retirés chaque année. Les bouées vertes également, le temps que les abonnés mettent les bateaux à Pen Prad, chez Josic Le Mer ou dans leur jardin.
Quand le serveur de H&O est lent, je dégaine le clic :mdr:

10 jan. 201316 juin 2020

Sauzon, à la Toussaint. Comme tu peux le voir, il y a du monde ! Personne sur les bouées visiteurs, et les abonnés ont commencé à rentrer les bateaux ! Entre les deux digues, l'A35 Jolly Jumper 2 de la Trinité tout seul (1er en IRC2 au Tour de Belle-île 2009 !

10 jan. 2013

je crois que la plupart d'entre nous, sommes relativement « riches », mais uniquement pour ne pas avoir gaspillé, sinon nous n'aurions pas de bateau. Comme l’a dit Alex dans un autre fil, nous sommes pour beaucoup aux limites de nos capacités financières. D’où probablement cet esprit un peu radin.

Je suis dans un métier où l'on gagne tous la même chose. J'ai des collègues qui fument 2 paquets de cigarettes par jour. En 10 ans, ça fait le prix de nos bateaux. Comme ce sont d’éternels insatisfaits de la société quel que soit le gouvernement (c’est pourquoi ils fument 2 paquets) en sortant du boulot au lieu de rejoindre leur famille, ils traînent au bistro pour préparer le grand soir. Et après ils sont jaloux, je dis bien jaloux car ils font des réflexions, qu’on soit propriétaire et pas eux.

10 jan. 2013

c'est un peu vrai aussi , mais c'est une autre histoire .

Aujourd'hui en Bretagne ailleurs je ne sais pas nous avons la liberté de mouiller soit sur une bouée payante ou sur notre ancre gratuitement il suffit de selectionner les coins et les coin sur ancre ne sont pas forcement les plus mauvais

@ calypso je connais personellement beaucoup de gens sur héo et beaucoup n'ont pas de voilier a 50000 euros alors c'est ton affirmation qui est indecente car elle generalise !

10 jan. 2013

Oui... J'ai cru remarquer d'ailleurs que notre tendance naturelle consiste généralement à dénoncer les inégalités économiques en critiquant le fait qu'il y ait des plus riches que nous ; nous mettons moins d'ardeur semble-t-il à trouver injuste qu'il y ait des plus pauvres...

10 jan. 2013

"Aaah...si c'est pour une oeuvre alors..."

Les tontons flingueurs

si justement !on pense a plus pauvre que nous ,c'est pour ça qu'on se bat pour les mouillages gratuits

10 jan. 2013

Bonjour,

Je me rallie à la position de "c'est Emma" et de "Jeanlittlewing" qui proposent dans un même lieu la mixité de deux types de mouillages forain et sur bouée. Cela me semble faire consensus et c'est raisonnable.

justement il n'y a pas de consensus ,la ou il y a des bouées payantes il est interdit de mouiller gratuit ,ça serai trop façile !continuer d'etre des reveurs les autres(ceux qui font payer) ne revent pas eux :-D

10 jan. 2013

il y a un problème de différences d'évitage entre bateaux sur coffres et sur leur ancre. C'est pour cela qu'une même zone devrait pouvoir offrir les deux possibilités, mais pas au même endroit, évidemment :-p

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (11)

Bien fini ?

mars 2021