monter au mat... question de poids

bonjour, un mat d'un voilier de 30 pieds (bavaria 30) peut -il supporter un capitaine de 110 kgs tt en haut?? Y-a-t-il une limite??
merci d'avance pour votre aide
alainB

L'équipage
20 mar. 2018
20 mar. 2018

J'espère que oui !
D'autant qu'il ne me semble pas que ce soit un gréement fractionné.
Avec les précautions habituelles : bateau à l'eau, assurance sur 2 drisses.

21 mar. 201821 mar. 2018

Bateau à l'eau ou bien calé à terre.
Je suis déjà monté avec bateau à terre.Je ne vois pas la différence.L’appréhension peut etre plus grande lorsque le bateau est à terre mais c'est psychologique.

25 mar. 2018

Certes, mais tous les ports ne l’autorisent pas; certains l'interdisent explicitement.

25 mar. 2018

Bateau à terre, ça bouge moins

20 mar. 2018

Pour hisser 110 kilos en haut d'un mat ce n'est pas de la tarte. Moi qui en fait que 80 j'ai déja beaucoup de mal à me hisser avec un bloqueur, alors 110 faut avoir la santé...

Ou un bon winch...

Pour reprendre le propos d'AlainFzC et avoir le bonheur de bénéficier de cette immense avancée technologique à bord : un bon winch c'est un winch électrique.

L'avantage c'est que la seul qualité demandée au wincheur est la rigidité digitale nécessaire pour appuyer sur la commande (du fait de mon grand âge, il m'arrive de tricher et d'appuyer avec le genoux, mais chut)

Et oui.
Bateau nord américain.
Winch électrique, cabestan électrique pour hisser la voile, sur 30 pieds. :pouce:

20 mar. 2018

Et aussi un bon wincheur :heu:

07 avr. 2018

des winchs électriques sur un 30" ???
de 27 à 40 ans tous les gréeurs se hissaient seuls avec un palan 3 brins pour aller travailler en tête de mât sans aucune peur et aucun de nous tous n'est tombé avec des poids de 75 kg à 90kg... Nous étions sportifs c'est tout.
Aucun problème de stabilité non plus le couple de rappel d'un bateau de plus de 2T5 suffit...

20 mar. 2018

le problème n'est pas d'envoyer un guss en tête de mat, mais bien la stabilité du bateau avec 110kg en haut du pieu :-)

21 mar. 2018

non, pas un probleme :non:

21 mar. 2018

avec 90kg , j'ai eu du mal à abattre un corsaire en carène !

26 mar. 2018
21 mar. 2018

tu plaisantes ?

20 mar. 2018

le guindeau électrique ,il n'y a que ça de vrai
un renvoi de poulie avec la drisse de gv et on s'assure avec la balancine ou la drisse de secours.
alain

20 mar. 2018

Ça devrait être interdit aux " gros" .... :heu:....
Je ne fais que 90 kg... :mdr:
Pour passer sous un pont peut-être..... :tesur:

20 mar. 2018

Sans problème

20 mar. 2018

bonjour
une méthode simple dont on ne parle jamais et "je ne vois vraiment pas pourquoi ça ne marcherait pas ...":
poids du corps vivant à hisser = 110 kg => hisser un corps mort de 100 kg => le corps vivant devrait pouvoir se hisser avec 2 doigts et devrait pouvoir descendre ... en pensant à se freiner légèrement avec les 2 mêmes doigts.
et cette méthode permet aussi de tester le mat avec un corps mort du même poids que le corps vivant !
PS: ce n'est pas une blague ! si pas de retours négatifs dans la semaine, j'essaie

Mais à mi course il y a 100+110 kg en suspension sur la tête de mat... C'est pas un peu trop ?

21 mar. 2018

que le poids soit en haut ou en bas ça ne change rien du tout , dans la mesure ou ce poids est suspendu en haut du mat et ne touche plus le pont .

21 mar. 201821 mar. 2018

@quizas : c'est pas ma question !!!
Il y a t'il les deux poids suspendus en même temps ? Car dans ce cas l'effort sur le poulie n'est pas le même avec 210 kg en l'air ou seulement 110 kg. Et du reste l'effort de concerne pas que la poulie, est-ce qu'il y a un risque pour le mat s'il ce crée un mouvement de balancier avec 210 kg ?

OK, la c'est plus clair merci.
Pour la poulie tu as effectivement raison, si on veut hisser avec ou sans contre- poids, la somme résultante des 2 forces sera la même, donc logiquement ça devrait être bon pour la poulie. La seule différence pourrait être l'effet de balancier qui sera plus important car sans contre poids, la drisse a un brin tendu directement entre la tête de mat et la poulie de renvoi.
Avec un contre-poids l'effort humain additionnel appliqué sera moindre, mais on aura rien gagné en énergie dépensée dans l'exercice total car il faudra préalablement hisser le contre poids en haut du mat.
Donc la question est est-ce que pour un cas du hissage d'un "skipper costaud" par une équipière plus "menue" cela peut être intéressant ?
C'est possible en décomposant ainsi, le costaud hisse le contre poids en tête de mat, il s'attache ensuite par la drisse, et l'équipière menue peut le hisser avec peu d'effort !
Il faudrait faire un test dans un port mais pas évident de trouver un contre poids de masse = masse du skipper - 10 ou 20 kg..
Ça pourrait le faire avec un 3 ème équipier, mais s'il est lourd lui aussi, ce serait plus simple que ce soit lui qui hisse le le costaud en tête et laisser tranquille l’équipière menue, ou alors ils hissent à deux...
C'est une bonne histoire pour illustrer un cours de physique au lycée.

Joli et bien vu Alain, on utilise gratuitement l’énergie de la pression disponible du
réseau.
Par contre il y a un quand même hic, c'est que cela ne fonctionne que si on a des drisses qui ne rentrent pas dans le mât...
Donc il faut d'abord attacher une poulie à une drisse.
- faire passer une autre drisse de secours assez longue dans la poulie et sur une extrémité la faire passer dans une poulie de renvoi à la base du mat.
- hisser la poulie en tête de mat et bloquer au taquet.
- avec l'autre drisse de poulie, attacher au milieu de la longueur un sac étanche vide dans lequel on fixe à l’intérieur un tuyau souple d'eau
www.orange-marine.com[...]-4.html
- hisser le sac vide en tête (facile)
- ouvrir le robinet d'eau, le sac se remplit jusqu'à débordement, fermer le robinet
- attacher le skipper lourd à l'autre extrémité de la drisse de poulie
- demander à l'équipière menue de wincher le gros skipper, l'effort devrait être le poids du skipper moins le poids du contrepoids donc faisable pour la petite équipière
-Une fois le boulot terminé, descendre le skipper puis redescendre le sac après. En descente peu importe que ce soit lourd ou pas, il est facile de contrôler en freinant à la poupée du winch (avec des gants).

Sur le papier ça se tient..

23 mar. 201823 mar. 2018

Oui Quizas théoriquement c'est possible, en fait ça pourrait même être un concept de développement commercial d'un système de hissage.
Il suffirait de créer une poche 100 L étanche avec une connexion par la base type "fast coupling" pour fixer le tuyau d'eau, des ouvertures de débordement à différentes hauteurs pour le remplir à 40-60-80 et 100 Litres (selon la grosseur du skipper à hisser).
On appellerai ça un "sac d'aide au hissage", ou en anglais pour faire bien, le "Helpful-waterbag" !

Au port on utilise la connexion en eau réseau du ponton, en mer connexion via une pompe manuelle ou électrique qui aspire de l'eau de mer, par un tube plongeant.

Il faut un dessinateur pour nous faire des plans, un mécanicien pour le choix des matériaux, un commercial pour la com et la promo et zou.

J'entend déjà "Mais vous fumez Monsieur !"

:mdr:

09 avr. 2018

si la tête de mât est à 14 15 mètre la pression d'eau sera faible et long le temps de remplissage...
Par contre cela permet de laver efficacement le pont...

09 avr. 2018

le réglage de pression est différencié entre un réseau horizontal et la verticalité d'un immeuble me semble-t-il!

01 mai 2018

Oui c'est pour cette raison qu'il y a des suppresseurs si la pression n'est pas suffisante pour les immeubles de grande hauteur.
La pression de distribution est en générale de 3 à 4 bars. donc possible sur un un mât de 14 m

01 mai 201816 juin 2020

La caisse et les tuiles :reflechi: :mdr:

Ce qu'il faut considérer, c'est le centre de gravité de l'ensemble mobile bonhomme+contrepoids et, dans le montage envisagé, il ne bouge pas et est toujours au milieu du mât.

L'idée me semble excellente.

21 mar. 2018

@trebor : contrepoids ou halage au winch il y a le même effort sur la poulie en tête de mat !!!

21 mar. 201821 mar. 2018

@trebor
question intéressante ! : en théorie pour monter une "charge" de 110kg sur une poulie il faut une force mini de 110kg exercée sur l'autre brin pour hisser la dite "charge" donc un total de 220kg exercé sur l'axe de la poulie, ensuite quand tu es en haut si tu t'attaches en haut il n'y a plus que 110kg exercé sur le haut du mat ... enfin je crois ...
pour la question de savoir si un mat d'un 30' de série supporte une traction dans son haut de 110 + 110 kg sachant que en principe on monte assez prêt du mat dans des conditions calmes les réponses des intervenants sont assez positives : pas de problème
perso je suis monté en tête de quelques mats de 30' de série Dufour Bavaria Contest ou autres en mer un peu agitée avec mes 80kg et je n'ai eu aucune inquiétude, ce qui me permet de confirmer les avis des autres intervenants. le seul point pour lequel j'aurai le plus de doute serait la solidité de la drisse, de la poulie, du winch et de la personne qui hisse les 110kg, donc assurage, réassurage et quelques prières ...
par contre sur un dériveur de 30' dérive lestée relevée avec mes 110kg j'éviterai de faire le guignol en haut du mat :-(

23 mar. 2018

Il est aussi possible de monter en tête de mât un bidon vide de 80 litres muni d'un tuyau d'arrosage et de le remplir alors qu'il est en haut. Autre avantage, on remplit le bidon avec juste ce qu'il faut en fonction du poids du skipper.

23 mar. 2018

excellent, là je crois qu'on tient quelque chose ... qui va faire parler !
qui se lance pour ouvrir un nouveau sujet ? perso je veux bien entamer une période de tests in situ

09 avr. 2018

donc, celui qui habite au 6ième étage d'un immeuble n'a pas de pression au robinet ???

Pour moi 1 bar <->10 m de CE, faudrait au mini 2 à 2.5 bar de pression réseau.
Je ne connais pas la pression habituelle de distribution au ponton, elle semble être de cette grandeur quand je vois les giclées que je me prend avec leurs raccords rapides.
Mais, sinon oui, l'idée c'était pour rire ... Pour monter une fois tous les ans ça n'a aucun intérêt, les contre poids ont du sens pour les installation fixes qui s'utilisent en permanence comme les ascenseurs.

01 mai 2018

je connais une histoire comme ça avec une caisse une poulie et des tuiles dedans ,ça c'est terminé aux urgences après doux ou trois aller retour et croisement avec la caisse et à la fin il la prend sur la tête .
alain :whaou: :mdr:

20 mar. 2018

Pour monter seul, j'utilise ça www.expe.fr[...]up.html
en ce qui concerne la charge... tu peux probablement hisser 500 kg en haut du mat.. !

23 mar. 2018

@ Passager : ça fait aussi descendeur?

24 mar. 2018

Bonjour,
Non Sillage ça c'est la poignée qui permet de faire monter tes boucles de pieds.
Il faut le descendeur en plus qui sera accroché au baudrier.
J'ai aussi ce systeme gri gri depuis longtemps.Super pour monter tout seul.
Mais on monte moins vite que si l'un winch l'autre c'est sur.Enfin dans mon cas.
Certains très entrainés montent très très vite avec ce systeme.

20 mar. 2018

On a des drisses qui tiennent 2T alors ton quintal c'est de la rigolade ;-)
Je suis monté (faux, je me suis fait hisser) en haut du mât de mon Symphonie y'a pas si longtemps et le beau bébé bien portant que je suis n'a rien fait broncher
Cdlt
JM

21 mar. 2018

C'est pas tellement le coup des drisses, c'est plutôt ce qui se passe quand on est en haut, pour peu qu'on parvienne à s'y hisser. Perso, je vois pas mes 95 kg en haut de mon mât de 9m (Fantasia) s'il y a un peu de brise, quelle qu'en soit la provenance. Si en plus je bouge mal, dans le sens de la brise, je sais pas, j'ai la trouille. Mais peut-être que le décalage entre le ressenti en haut du mât et le réel mouvement du bateau me fait-il juste peur. Allez, rassurez-moi, et une bonne bouteille de cru bourgeois à celle ou celui qui m'assure et me hisse ... Et oooooooohhhhh :langue2:

21 mar. 2018

Pas d'inquiétude, c'est juste du ressenti.
JJ

21 mar. 2018

pour monter et descendre en solo un grigri et une poignée quick up
avec un baudrier avec un petit siège attention au serrage sur les cuisses on risque l'embolie .....
alain

21 mar. 201816 juin 2020

Oui, attention au sangles de cuisse. Le syndrome du harnais n'est pas une plaisanterie. Toujours préfèrer une chaise à un harnais.

23 mar. 2018

Tu as raison. Mais ça peut venir assez rapidement quand même. 10 minutes immobile pour bricoler un truc, ça arrive plus vite qu'on pense. Je préviens seulement du risque.
Perso, lorsque lorsque je repeins ou lasure mon mât, je reste justement immobile dans le harnais pendant de longs moments jambes pendantes. Lorsque j'utilisais un harnais, j'ai eu à plusieurs reprises des symptômes précurseurs proches de l'évanouissement. C'est ce qui m'a fait prendre conscience de ce risque.
Il est tout-à-fait possible d'utiliser un harnais et une chaise en même temps, la chaise étant utilisée pendant les arrêts et le harnais pour sécuriser.

23 mar. 2018

Faut pas trop s'inquiéter pour le harnais, ce n'est que lorsque l'on reste immobile un certain temps que cela devient problématique. Il existe aussi des harnais avec sangle sous cutale qui permet de rester assez longtemps assis dans un confort acceptable. Perso j'ai davantage confiance en un harnais.

24 mar. 2018

Oui c'est vrai que le serrage des cuisses est un problème.
Et ça peut faire mal en plus des problèmes dont tu parles.
Avec un baudrier je mets perso un pantalon à chaque fois pour moi car ça cisaille trop les cuisses (j'avais compris apres etre monté en short).

21 mar. 2018

Les réponses sont à côté de la question, vous parlez de winch, grigri et autre ustensile, Alainboubou, dit "le gros" parle de :
"bonjour, un mat d'un voilier de 30 pieds (bavaria 30) peut - il supporter un capitaine de 110 kg tt en haut??".
Moi je dis oui à la question.
Par contre, comme précisé, si c'est en hissant le boubou, l'effort sur le réa de tête de mât sera du poids du hissé plus l'effort fourni sur le pont par le "hisseur" ou le winch. L'axe tiendra? Normalement oui.
J'ai toujours préféré monter avec une échelle de mât, assuré ou pas, ça fait faire du sport et fait monter l’adrénaline mais c'est pas méchant. Le réa ne supporte que le poids de celui qui monte plus son outillage éventuellement.
Et comme je me suis fait l'échelle, ça ne coûte pas cher.
Bon, après 5-6 montées dans la journée, on dort bien le soir, c'est sûr !

21 mar. 201821 mar. 2018

Plutôt qu'une échelle pour monter au mât, ne serait-il pas plus efficace d'envisager une solution alternative et polyvalente?

Pour les mâts traversants, une trappe astucieusement disposée sur les fonds sous le mât et, pour les quillards non bi-quille, une encoche dans la quille permettraient de rétracter le mât sous le navire pour les interventions en tête ce qui, pastèque sur le macaron, offrirait par ailleurs une solution élégante et discrète d'ancrage efficace sur les fonds pour éviter de devoir saligoter son ancre en inox et sa ligne de mouillage en ruban lors des mouillages apéritifs et dinatoires.

Regarde mon bateau... :heu:

23 mar. 2018

Tu ne crois pas si bien dire : j'ai imaginé un voilier avec mât autoportant traversant et qui pourrait coulisser dans la quille pour réduire le fardage et augmenter la stabilité dans le gros temps. Reste que ça implique de ne pas avoir de voile d'avant...

21 mar. 2018

@Nemo, tu peux me donner la marque de ta moquette ?
:pouce: :mdr:

Pas de moquette car l'âge...

22 mar. 2018

un mat telescopique, comme une grande antenne de poste radio

07 avr. 2018

Oui c'est sur Nemo il fume .....attention à l'embolie :doc: :doc: :doc: :doc:

21 mar. 2018

mais oui tu peux monter ,pas d'inquietude à avoir ...

21 mar. 2018

Je ne sais pas combien il pèse (en plus il faudrait faire la conversion des pounds en kg) mais la technique d'Alex Thomson a de la gueule...

Mais, Duduche, point besoin de convertisseur : sous la torture, le britanique est susceptible de peser aussi en kg.

21 mar. 201821 mar. 2018

Je me suis fait la planchette ci-dessous, il suffit de reprendre le mou au winch... ma femme hisse mes 80kg sans problème

et pas besoin d’etre gay ;-)

Sinon ya ca mais il faut une quille speciale:

21 mar. 2018

Gay ou gai, c'est pas sympa, il a le droit de s'exprimer comme il l'entend, mais bon...
Pour la petite histoire, j'avais pas mal de collègues anglais du côté d'Oxford qui s'exprimaient comme lui, et pour ce qui est de l'être ou pas, il étaient plus gai qu'avec un "y".
Pour la 2eme vidéo, j'avais vu le making of, sympa. Il doit traîner sur Youbute.

07 avr. 201816 juin 2020

Ce n'est pas, pour moi,encore le moment d'aller naviguer alors, faut bien s'occuper. :heu:

01 mai 2018

c'est bien joli de faire le singe ,de la à travailler en costume ,il a oublié sa caisse à clous .
à ces vedettes toujours à se faire remarquer alors que le petit peuple travaille dans l'ombre .
alain
:scie:

21 mar. 2018

sinon, aller à mi marée entre les bandes de roulements prévues pour les travellift (dans les port à marée, bien sûr) , attraper le mat au lasso et faire le bricolage bien installé sur du stable

21 mar. 2018

bon, instructif...Merci pr ttes ces infos; le coup de la planchette de Muss parait pas mal.... et @ PhilippeG, non je ne suis pas "gros"...juste un pu enveloppé comme dirait Obélix. En attendant d'autres infos intéressantes, je me mets au régime :-). Merci a tous

22 mar. 2018

Dans mon coin...on est vernis.
Pas besoin de monter au mat. Juste sur le pont...Pont de la lune à PC... on amarre devant le pont et on bosse tranquilles... j'en ai vu deux fois...
Sinon à Carnon..devant la grande passerelle...mais faut passer par les "trous"... :mdr:et il y a du trafic dessous... :heu:

23 mar. 201816 juin 2020

une autre technique

24 mar. 2018

copieur... :mdr:
C'est bon pour les gars du bâtiment çà... :pouce:

07 avr. 2018

Excelent :bravo: :bravo: :bravo:

01 mai 2018

A Carnon ça ne m'a paraît pas indiqué vu le trafic en dessous sans parler du courant à certains moments, et puis je vois mal comment travailler depuis la passerelle... A Port Camargue qu'elle est la hauteur du pont de la lune ? D'après photos c'est peu élevé, et pas évident question ergonomie. Si tu as vu des gens travailler sur leur tête de mat, c'était quel type de bateau ? Je suis personnellement intéressé pour y aller mais pas bien convaincu par les photos que j'ai trouvé sur le web.

01 mai 2018

A PC on se sert du ont de la lune pour lever les mats...pas pour bosser en haut. ou alors, petits bateaux...
A Carnon, c'est impossible à cause du courant.... :heu:
Faut bien rigoler un peu...non? :mdr:

23 mar. 201823 mar. 2018

Une autre idée :

Disposer une bonde de lavabo dans le fond du bateau, légèrement en arrière du niveau du pied de mât.

Faire un trou de 10mm dans le rouf au droit de la bonde.

Assujettir une cordelette sur la bonde et la faire passer à l'extérieur au travers du trou du roof.

Poser la bouée couronne sur le roof en faisant passer la cordelette au centre.

Choisir un endroit dont le fond correspond à la longueur du mât -1m.

S'assoir sur la bouée couronne et tirer la cordelette.

Le bateau va lentement descendre alors que, grâce à la bouée, on rejoint rapidement la tête de mât.

Pour revenir à la normale : remettre la bonde en place et...

Non, docteur, pas la piqure!!

NON..... :doc:

07 avr. 2018

Si il faut vraiment le piquer humour

23 mar. 2018

Chez nous ,vue que l’on a différentes contraintes physique , on met le bateau le long du quai (avec l’accord de la capitainerie )lorsque l’on est en petite marée, on loue un camion avec une nacelle (50 euros la 1/2 journée ) et la on est tranquille pour revoir tous le mât, monter ou descendre autant de fois qu’il faut..

23 mar. 2018

Bien d'accord, une nacelle offre des conditions de travail idéales.

24 mar. 2018

sans vent?

Sauf que c'est toujours en haut :-(

Il faut juste éviter de faire monter deux lourds sur le liston pendant que le troisième est en haut !
Sinon le coup de gîte va être sévère et peut mener au chavirage.

24 mar. 2018

@Hubert le cher bourgeois :mdr:

A terre pas de problème de gite. A quai, si on a un peu peur, on souque bien les amarres. Au mouillage, c'est un peu plus délicat mais il suffit que le ou les équipiers en bas ne se baladent pas trop.
Au mouillage sur un 6.50m, les 2 restés en bas ont fait balancer le bateau et on ne s'est pas retournés. ( 80kg à l'époque)

Comme dit plus haut, essayez un abattage en carène, vous allez voir la difficulté voire l'impossibilité seul.
J'ai essayé avec un 7.20m et 1100kg lège, seul, je n'ai pas réussi et en plus , il faut vraiment libérer les amarres.

24 mar. 2018

un mât équipé d'échelons c'est quand même pas mal...

24 mar. 2018

Oui, j'avais ça sur un rêve d'antilles, c'est nickel, tu grimpe en haut en 30 secondes... par contre sur un bateau plus léger ça ajoute trop de poids dans les hauts. dommage .

24 mar. 2018

25 échelons repliable ça fait le poids d'une drisse de 14mm!

25 mar. 201816 juin 2020

Bonjour Passager,

franchement, j' ai fabriqué mes échelons dans de la tôle d' alu striée de 4 mm, c' est hyper léger et je n' ai vu aucune différence entre avant et après la pose.

Quand à la perte de performances, je dois perdre de l'ordre d' un mile tous les 500M, c' est peanuts!

Par contre, je monte en haut au moins cent fois par ans en toute facilité.

Gorlann

26 mar. 2018

Ca me ferait bien hésiter, c'est un tel confort de monter en 30 seconde.
Il y a quelques années, en sangria, on arrive au port sous spi, ça marche tellement bien qu’on se dit on affalera au dernier moment. Le moment venu, le spi ne descend pas, l’épissure de la drisse s’était coincée dans le réa… il a fallu hisser un équipier en 3 mn. Depuis j’aime les solutions rapides pour grimper là haut. :-p

25 mar. 2018

Bonjour à tous tout les combien faut-il fixer les échelons.merci

25 mar. 2018

Bonsoir le jack,

sur un premier bateau que j' avais équipé, je les avais mis tous les cinquante centimètres, mais à l'usage, je trouvait que c' était trop (je mesure 1m82).

Sur mon bateau actuel, je les ai mis tous les 40cms, et si c' était à refaire, ce serait tous les 35.

Au calme du port, ce n' est pas très gênant, mais j' ai eu à monter deux fois en mer, avec bottes et salopette, et quand çà bouge, on apprécie qu' ils ne soient pas trop espacés.

Gorlann

Et il faut aussi tenir compte des barres de flèches dans le calcul puisqu'elles servent d'échelon.
J'ai un écartement d'un peu moins de 50 cm, c'est un peu trop.

Les échelons étant fixés avec des rivets de 4 je n'ai qu'une confiance modérée et me fait toujours assurer par une drisse

Sur un ancien bateau qui avait été équipé par l'ancien propriétaire, pour démâter à la grue je suis monté sans assurance mais avec prudence ... Clac clac clac ... Un échelon m'est resté dans la main ! Je suis redescendu par les haubans.

26 mar. 2018

Hello gorlann, ta solution pour monter au mât me plaît bien. J ai quelques questions pour me lancer. Tu as acheté de la plaque alu et tu as fait le pliage toi même ou emmener chez un pro? Si tu les as dessinée aurez tu un plan? Enfin pour la pose rivet ou insert? Merci.

27 mar. 2018

Hello coucou17,

j' ai pris de la plaque l' alu striée chez un pro en métallurgie-chaudronnerie (Esvan à Quimperlé) et je leur ai fais couper des bandes de 30mm.

j' ai ensuite fais moi-même la "mise à longueur", le pliage avec un étau.

Pour avoir une bonne surface d' appui entre le mat et les échelons, j' ai meulé les stries en contact avec les joues du mat.

Pour la fixation, j' avais dans un premier temps mis des rivets alu de 4mm (4 par échelon) mais me suis rendu compte au bout de deux ans que certains avaient pris un peu de jeu.

L' idéal aurait été des rivets en Monel de 4, mais bien trop cher pour ma caisse de bord et quand j' ai restauré mon gréement, je suis passé à des rivets alu de 4,8 et plus de problème.

2tant une bille en informatique, je suis bien incapable de poster un dessin, mais pourrais donner des cotes, il faut que je les mesure.

Gorlann

27 mar. 2018

Merci, gorlann pour ton retour :pouce:

26 mar. 201826 mar. 2018

gorlan est sympa et va se faire un plaisir de te faire un plan. :topla:

Et on va pouvoir en profiter. :heu:

27 mar. 2018

j'avais les échelons en alu repliables tous les 42cm, assez confortable à monter.

27 mar. 2018

ici il y a une démo

27 mar. 2018

Bonjour,

le lien résume très bien l' opération.

Pour les positionner précisément, surtout quand on fait çà mât en place, il faut pointer avant de percer avec un pointeau automatique, qui s' utilise d' une seule main et sans marteau.
J' avais dû payer çà une douzaine d' euros sur le site "Otelo".

Gorlann

29 mar. 2018

Perso, je fais 110kg et je ne monte pas au mat.
Nous seulement j'ai les jetons du vide et le mat ne me mets pas en confiance (mat fin type régate avec 2 étages de barres de flèche).

Alors je laisse cette opération à mon oncle (copro du bateau) qui lui pèse autour des 80kg. Moi je préfère tourner la manivelle même si j'ai toujours un peu peur qu'un axe de poulie vienne à casser, que ce soit en tête ou en pied de mât... Ça serait le drame...

A priori c'est quand même costaud et pour avoir déjà testé, ça marche plutôt bien.

perso, sur un mât sans échelon, j'utilise deux drisses : l'une qui me hisse et l'autre qui suit en sécurité.

31 mar. 2018

@Cuby, salut, Bon, avoir peur du vide est une chose, ça se respecte, pas de problème. Ca se soigne mais c'est une autre histoire hors sujet, ma compagne avait ce problème, résolu.
Par contre, ton mat tient, même fin, il est prévu pour encaisser des forces importantes surtout en haut du mât.
Les fixations de winch peuvent aussi lâcher...
Par contre en haut, le réa, l'axe, sa fixation, on ne sait pas comment il est avant de monter et c'est (pour moi) le problème de conscience lorsque je monte sur un mât inconnu...
Là, j'essaie de me rappeler ce que m'avait dit Otto Lilienthal, mais ça ne marche pas trop !
;-)

01 mai 2018

salut phillipe .bien éduquées le équipières généralement n'ont pas trop peur de monter au mat ..
alain :acheval: :jelaferme:

31 mar. 2018

l'ideal est d'utiliser une drisse passant dans le mat (+ 1 drisse d'assurance), sinon 2 drisses sur réa extérieur ça devrait le faire ... reste toujours une part de fatalité qui pimente nos vies : aiiiee boouumm glouglouglou

06 avr. 2018

Boouumm oui mais glouglouglou :non: car tu ne tombes pas à l'eau mais sur le pont.
Tout ce qui est dit sur ce fil est faux.Peu de risque de tomber à l'eau si très lourd mais sur le bateau oui oui ! :oups: :mdr:

06 avr. 2018

Ce que dit Margotte est vrai ! Tous les outils qui sont tombés alors que j'avais (enfin) une position élevée sont tombés sur le pont. Il apprécie, le gelcoat aussi...
Pour que quelque chose tombe à l'eau, il faut vraiment un bateau léger ou DI et un "gros" en haut !

06 avr. 2018

Ben non, si Alex Thomson tombe en montant à son mat, il fait plouf!!!
Gorlann

06 avr. 2018

Philippe a dit:
" Pour que quelque chose tombe à l'eau, il faut vraiment un bateau léger ou DI et un "gros" en haut !"
On va ajouter, il faudrait un 60 pieds du Vendée avec une quille pivotante et sous voiles et la quille inclinée du mauvais côté.
Alainboubou n'a pas dit qu'il pensait le faire sous voiles et la quille de son bavaria est fixe.

06 avr. 2018

A une époque, j’avais fait des mesures au dynamomètre pour savoir quelle effort une drisse pouvait faire subir à un coulisseau d’enrouleur de génois, c’était sur un 40 pieds, au winch en bourrinant un peu, on avait allègrement dépassé la tonne de traction ! alors le poids d'un type...

je dépasse aussi le quintal et je monte seul en haut du mât avec mon ascenseur de mât Swiss-tec, je m'assure sur une deuxième drisse avec une poignée d'escalade ( je fais ça au ponton ), j'espère ne pas avoir besoin de faire le singe en navigation

08 avr. 201808 avr. 2018

bjr a tous
pour répondre a la question d'origine , 110 kgs en tete d'un 30 pied cela ne pose aucun problème ,,meme sous voile au pres .ceci étant
a vous lire et a faire le tour des quais , je suis toujours étonné par la désaffection de plus grand nombre vis a vis des échelons , la grande majorité préférant inventer ou utiliser les systèmes les plus compliqués pour rejoindre la tete de mat !
systèmes qui seront presque tous inconfortables et inutilisable en mer sous voile en solitaire .
pourquoi cette désaffection des échelons ? pour la performance, le fardage , le poids? combien somme nous a posséder des bateau de régate ou de course tres affutés ? d'autant plus que que le marché offre aujourd'hui des échelon repliables d'une grande efficacité, légèreté sécurité (il y a une norme) et qui n'accrochent pas les drisses .
personnellement j'ai toujours eu des échelons sur mon mat ,naviguant seul et bien souvent cela m'a permis de débrouiller une situation en mer sous voile , ou ,et c'est là le plus important de visualiser du haut , une passe et ses patates de corail,(pratique avec la télécommande du pilote électrique pour zigzaguer doucement au moteur entre les coraux!) , l'entrée d'un port , d'un abris , ect ,
bref , pour quelques centaines d'euros je pense que les échelons sont des éléments de sécurité et de confort indispensable .

cdlt

08 avr. 201808 avr. 2018

Bonjour,
petite question: ce n'est pas dangereux en mer avec un peu de mouvement les échelons repliables?, le pied n'étant plus tenu sur le coté
jac

08 avr. 2018

En plus, c'esr inesthétique au possible.

08 avr. 2018

C' est vrai que les échelons sont inesthétiques au possible, mais je te garantie que lorsque tu dois monter en haut de ton mat avec 3m de creux, l' esthétique...

Gorlann

09 avr. 2018

Bonjour à tous.
Je rebondit sur ce fil poussé par la mauvaise conscience et l ignorance.
Je ai acheté mon bateau voilà 3 ans et depuis pas une inspection en haut du mat par continuation trouille/manque de matériel.
Je suis sur le point d acheter une échelle textile et un baudrier + sécurité pour monter, mais reste la peur et l incertitude sur la stabilité du bateau. Avec mes 75kg quand je monte à bord il roule alors je crains son comportement si je monte au mat et je ne veut pas acheter 300€ de matériel pour rien. Sur la base des chiffres ci dessous un ingénieur pourrait il me dire si cela va rouler un peu beaucoup à la folie? Si je serais en sécurité en fonction de l amplitude du mouvement estimée.
Coque: 6.2m par 2.48m au beau maxi.
TE 1.05 quille en fonte à aillette de 400kg
TA environs 8 m
Hauteur de l acrobate potentiel 7 m au dessus du pont.
Merci de vos estimations les plus factuelles possibles

01 mai 2018

l'échelle textile c'est bien mais il faut des poulaines pour faire rentrer les pieds dans les boucles.
j'ai un electron de 12m pour 14m de mat avec des coulisseaux tous les trois mètres ,c'est plus facile ..
alain

09 avr. 2018

Bonjour à tous.
Je rebondit sur ce fil poussé par la mauvaise conscience et l ignorance.
Je ai acheté mon bateau voilà 3 ans et depuis pas une inspection en haut du mat par continuation trouille/manque de matériel.
Je suis sur le point d acheter une échelle textile et un baudrier + sécurité pour monter, mais reste la peur et l incertitude sur la stabilité du bateau. Avec mes 75kg quand je monte à bord il roule alors je crains son comportement si je monte au mat et je ne veut pas acheter 300€ de matériel pour rien. Sur la base des chiffres ci dessous un ingénieur pourrait il me dire si cela va rouler un peu beaucoup à la folie? Si je serais en sécurité en fonction de l amplitude du mouvement estimée.
Coque: 6.2m par 2.48m au beau maxi.
TE 1.05 quille en fonte à aillette de 400kg
TA environs 8 m
Hauteur de l acrobate potentiel 7 m au dessus du pont.
Merci de vos estimations les plus factuelles possibles

09 avr. 2018

@piquillo, je ne sais pas si tu peux le faire, mais ce serait à essayer par curiosité :
Tu frappes en haut de mât une drisse, ton feeling dans l'eau et flottant, bien sûr.
Du quai ou du ponton, tu tires autant que tu es fort, bête, souple, intelligent (raye la mention inutile) pour essayer de coucher ton bateau.
Si tu y arrives, tu gagnes mon estime éternelle !
Sans calculs que d'autres te donneront (j'ai la flemme), tu peux sans souci monter en haut du mât, donc à 8m du niveau de l'eau, 9,5 m du niveau du sol (bateau sur ber).
Pour ce qui est de l'échelle et du baudrier, il te faudra donc deux drisses, une pour assurer l'échelle et la hisser, l'autre pour le baudrier afin de te suivre dans ton escalade, donc quelqu'un pour assurer sur un winch d'en bas.
Perso, même si j'ai la verte tige, comme toi apparemment, je n'avais pas hésité à me construire une échelle de mât. J'avoue que la première fois qu'on monte en haut est assez flippante, surtout seul sans personne autour...
Mais on s'habitue.

09 avr. 2018

@piquillo
Pour monter au mât d'un petit bateau, il faut un moyen qui n'utilise pas un winch pour hisser car ils sont trop petits, pas assez démultipliés.
Une fois la-haut, il faut que la (ou les)personne restée en bas se déplace doucement et souplement car le risque n'est pas trop que le bateau se couche, mais bonjour la balançoire (j'ai donné sur un 6.50m au mouillage sur la Rance)
Au ponton, il faut "souquer" les amarres pour limiter les mouvements de balancement.
Sur un petit bateau, on a souvent intérêt à démâter, en aménageant éventuellement le pied de mât.

09 avr. 2018

Merci Philippe pour ces encouragements.
Je imaginé et j espère que la montée au mat ne suffira pas à causer la perdition de mon canot.
Mais j imaginé que 10 petits degrés de balancement à 8 mètres de hauteur quand on est pas sur de la solidité de son installation ça peut être désagréable, et surtout inutile je ne changerait pas une ampoule si je suis en train de me balancer avec deux metres de débattement. Autant dans ce cas faire le économie de l achat du matos.C est le sens de ma question

09 avr. 2018

Curieusement, et après l'appréhension de la première montée, je me suis rendu compte qu'en haut, bien calé parce qu'on a étarqué l'échelle comme il faut, qu'on travaille quasi au sommet du mât, on a comme support le pataras et l'étais de génois (dans mon cas). Je me calais le dos sur le pataras, ayant prévu un bout pour entourer le mât et passant au dessus d'une épaule d'un côté et sous le bras de l'autre côté et je bossais vraiment tranquillement. J'ai installé une antenne, réparé le feux de mât de changé des réas - le tout en plusieurs fois - sans souci et paradoxalement, lorsque je regardais l'horizon, de là-haut, même pas peur, au contraire, une vue superbe ! Par contre, si je regardais en bas, là, je me disais que heu... "mondieukilékhon"...

09 avr. 2018

Merci margotte
Pour ton partage d exeperience ,mais un démarrage c'est un gros boulot juste pour changer une ampoule et contrôler un rea.
En même temps si je ne le fais pas et que cela me lâche en navigation ....
J aurais l Alençon et des regrets :)

09 avr. 201816 juin 2020

J'ai commencé la réalisation d'une adaptation du systême EASY CLIMB montré en vidéo dans ce fil par mouss.

C'est peu cher, facile à ranger, en espérant que ce soit vraiment facile à utiliser.

09 avr. 2018

Bonsoir,

pour info sur la stabilité d' un petit bateau avec quelqu' un de 70 kg en haut du mat:
une fois, j' étais au mouillage, seul, sans assurance en train de fixer un feu tricolore en haut du mat de mon Loisir 7.30 quand une bande de petits c... se sont amusés à faire le tour du bateau à fond la caisse avec un Zodiac!
Je crois que c' est la fois où j' ai eu le plus peur sur un bateau.
Je n' avais évidemment pas de gitomètre, mais je pense que mon canote devait bien prendre 50 bons degrés de chaque bord.

Si je "les" avait retrouvé, malgré que je n' ai pas un gabarit de rugbyman, avec la rage que j' avais,"ils" auraient bouffés leur Zodiac et le moteur avec!!!!

Gorlann,

10 avr. 2018

Un gros connard avec un yacht de 45 pieds complètement aviné m à fait le même coup à l entrée du port un jour où je me débattais avec mon petit canot dans un coup de tramontane.
Il a remplit mon cockpit et mon carré en virant à 10 noeuds juste à côté de moi et riais aux éclats devant sa copine alors que j evitais le chavirage de justesse.
Ce gros con à un bateau si voyant qu il ne manqueras pas un jour de s en prendre une sans savoir pourquoi.
Moi je saurais:)

10 avr. 2018

Plutôt que de wincher à la manivelle, si l'on est trois, ça va bien comme ça:
[url=

]
;-)

01 mai 2018

62 ans 120 kgs, je ne monte plus :non: :-D

01 mai 2018

surpoids important, il est vrai....

01 mai 2018

Quoi le surpoids ? Non juste mes investissements restau.
Un sac vide, ça ne tient pas debout ! :-p

01 mai 2018

Je parlais du mat ! :reflechi: :-D

01 mai 2018

j'en ai 12 de plus et je grimpe encore ,je viens de m'équiper d'un électron que je vais modifier avec des coulisseaux tous les 3m .
quand je suis au port je trouve toujours un singe , mais tout seul si j'ai vraiment besoin je mets 20 mn mais j'y vais .si je fais un infarctus en route c'est pas grave ,c'est mieux que des tuyaux partout ..
alain

01 mai 2018

Oui Alain, 12 ans de plus pas des kgs ! mdr :bravo: :bravo: Mon Papa à 87 ans faisait encore du parapente en montagne...

01 mai 201816 juin 2020

comme quoi, les marches de mât .... 110kgs bien pesés

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

Souvenir d'été

  • 4.5 (49)

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

novembre 2021